Aller au contenu

#1 21-03-2024 17:36:03

tomtom015
Membre
Lieu : Vaucluse
Inscription : 22-01-2024

[Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Bonjour,

un nouveau récit en ce début de printemps, pour continuer de patienter avant les prochaines sorties ! Cette rando date un peu, je vais donc avoir un peu de lacunes dans les souvenirs, même si les quelques notes que j’avais prises et les photos vont pouvoir m’aider.

J’ai eu l’occasion d’aller marcher quelques jours en avril 2022, j’avais choisi de partir du Vigan (Gard) avec comme objectif d’atteindre Lodève (Hérault), en passant par le cirque de Navacelles. A cette époque je n’avais jamais marché plus de 4 jours d’affilée (70km environ en 2020) et j’étais encore en sacré surpoids. J’avais alors élaboré un tracé d’environ 90km, empruntant tour à tour moultes GR et GRP, qui devait me faire passer par St Guilhem-le-Désert et le mont St Baudille, point culminant du Larzac méridional. Je pense être capable de parcourir 20km par jour, ma famille doit venir me rejoindre à Lodève 5 jours plus tard, ça devrait être réalisable.

Mon sac est bien chargé, un bon 7kg à vide. Petit à petit je m’équipe en matériel léger, mais cela prend du temps et à cette époque je suis déjà bien content de ce que j’ai. Je voyage sans réchaud, je n’ai pas besoin de manger chaud le soir et me passe de café le matin. Je ravitaillerais l’eau au gré du parcours et pour la nourriture j’emporte de quoi tenir jusqu’à St Guilhem, qui sera apparemment la seule possibilité de ravitaillement d’ici Lodève. 

Transports en commun en ce dimanche 10 avril 2022, le bus me dépose au Vigan, au pied des Cévennes Gardoises ! Youhou ! Il fait super beau, il est environ 15h, c’est parti !! Plein Sud, GR7 et GRP du pays Viganais pour commencer, une fois passé Avèze une bonne grosse montée vient me rappeler que je suis trop chargé, autant dans mon sac que mon corps ! Je dis ça mais de toute façon, même mince et sans sac je n’ai jamais aimé les montées. Mais cela ne me fera pas de mal, je prends mon temps, je fais des pauses de quelques secondes régulièrement, et grimpe petit à petit.
J’arrive sur un plateau, emprunte une partie assez moche et goudronnée à proximité d’une espèce de carrière. Puis j’arrive à Montdardier, charmant petit village où je fais une petite pause. Le sentier reprend plein Ouest dans une campagne toute mignonne. Le GRP bifurque et je continue de suivre le GR7. Plusieurs menhirs et dolmens sont recensés dans cette zone, je croiserai le dolmen de Planas mais n’aurai pas la motivation de faire le détour pour aller voir les autres mégalithes.

Avèze
8dsYJ4m1a.IMG_20220410_150154.jpeg

8dsYKZZMK.IMG_20220410_150552.jpeg

"J'ai glissé chef"
8dsYMKg1j.IMG_20220410_150612.jpeg

8dsYNNmCW.IMG_20220410_171139.jpeg

Dolmen du Planas
8dsYWmfnZ.IMG_20220410_182814.jpeg

Je commence à chercher un coin pour la nuit, ne voulant pas faire une trop grosse étape dès le premier jour, histoire de ne pas me cramer d’entrée de jeu et risquer de compromettre la suite du parcours. Une dernière petite montée à proximité d’un ranch et je sors du GR pour me trouver un petit coin sympa. Les grands causses sont tout proches, j’arrive vers celui de Blandas. Je suis sur un plateau à 700m d’altitude, d’aspect plutôt désertique. C’est malgré tout plutôt joli, il y a des clôtures pour les troupeaux un peu partout, je réfléchis bien pour poser ma tente du bon côté et ne pas me retrouver au milieu des vaches le lendemain ! Je monte ma tente Skyscape Trekker de Six Moons Design, hybride mono/double paroi. C’est à ce jour ma seconde tente de bivouac, avant j’avais la Lightent 1 de Ferrino, 1,5 kilos pour avoir autant de place que dans un sarcophage (j’imagine). Du coup avec celle-ci, 1 kilo avec les sardines et la possibilité de me mettre assis à l’intérieur, j’ai l’impression d’avoir un palace !

J’assiste au coucher de soleil, je suis seul au monde, magique.

J1 : 16km  +675m  -180

8dsYYG0sw.IMG_20220410_183909.jpeg

8dsYZlUhm.IMG_20220410_192118.jpeg

8dsZ01KNr.IMG_20220410_203621.jpeg

Lundi :

Nuit agitée, vent et cloches, je n’ai pas voulu mettre mes boules Quiès pour pouvoir entendre les troupeaux arriver, même si je suis à peu près sûr d’avoir mis ma tente hors de leur zone. Mais rien à faire, le fait d’être seul dans une tente avec des tintements de cloches en fond sonore, me fait me sentir vulnérable et du coup à l’affût du moindre bruit…

Au réveil il y a un brouillard intense, il fait frais, tout est humide. Ma tente étant en partie mono-paroi, la partie au-dessus de moi est pleine de condensation et à chaque mouvement trop fort des gouttes tombent sur moi et sur mon duvet ! L’exercice consiste alors à réussir à se mouvoir sans geste brusque, sortir du duvet telle une anguille, s’habiller, ranger ses affaires, en guettant ces satanés gouttes au plafond qui menacent de tomber ! Je replie la tente dans un sac étanche, pour ne pas mouiller le reste du contenu du sac. Je me mets en route, il est presque 8h, je ne suis qu’à 8km du cirque de Navacelles.

Réveil dans le brouillard
8dsZ3PMQ3.IMG_20220411_072259.jpeg

8dsZ5eXSo.IMG_20220411_072307.jpeg

8dsZ6Mfdg.IMG_20220411_075907.jpeg

8dsZ7ve6e.IMG_20220411_083747.jpeg

Le GR7 prend plein Sud en direction du hameau de Blandas, qui a donné son nom au causse sur lequel je me trouve. Je fais le plein d’eau et commence à avoir l’excitation qui monte, j’arrive à proximité du cirque de Navacelles dont je connais seulement la réputation, je n’ai pas voulu voir trop de photos avant de venir pour ne pas me gâcher la surprise, mais au vu de sa renommée je m’attends tout de même à quelque chose de grandiose ! J’arrive sur le parking touristique, la boutique est fermée et il n’y a pas un chat. Nous sommes début avril, le brouillard ne s’est toujours pas levé et il est encore tôt. Je m’approche doucement... pour ne pas tomber dans le ravin (je vous dis que je ne suis jamais venu ici), et là WAOUHHHHHHH !!!!! Malgré le brouillard, ce que j’ai sous mes yeux est carrément impressionnant. Le sentiment de profondeur, d’immensité, est énorme. J’imagine alors que sans le brouillard, ce doit être sacrement génial. Le sentier amorce la descente, il y a un bon dénivelé de 300m pour arriver en bas. Je croise le panneau directionnel, j’aime bien les indications : « Avallon 1172km – Ballon d’Alsace 1019km – Andorre 365km ». Ça me fait un peu rêver... de me dire qu’il y a des personnes qui parcourent de telles distances à pied, ce doit être assez incroyable… Allez fin du rêve, remets-toi en route.

Le sentier est très raide, en lacets évidemment pour être praticable tout de même. Tout au long de la descente les yeux sont attirés par cette immensité, c’est sublime et l’appareil photo est de sortie. Malheureusement à cette époque j’ai le Crosscall Trekker M1-Core, je suis super satisfait de son autonomie mais alors la qualité photo est horrible, je l’ai acheté neuf en 2019 et reste ébahi que l’on puisse commercialiser un smartphone, vanté comme appareil de plein air d’ailleurs, avec une telle médiocrité de qualité photographique. Si la lumière est impeccable vous pourrez avoir une photo correcte, mais alors s’il y a un petit nuage ou une légère baisse de luminosité, c’est fini. Les photos sont floues comme sur les premiers appareils photos numériques. Allez ce n’est pas grave, le plus important est le moment présent, qui est fabuleux !!

J’arrive en vue des gorges de la Vis (la rivière qui a creusé ce cirque), puis au hameau de Navacelles. Magnifique petit village tout en pierre, petit pont qui traverse la Vis, c’est superbe. Des ouvriers municipaux sont en train de retaper des murets, il y a pire comme conditions de travail ! C’est juste sublime. Il y a de l’eau en abondance, il doit y avoir des gîtes, et éventuellement de petits commerces mais là tout est fermé. Je traverse le hameau, le temps semble se dégager, et je rallie le GRP du Larzac méridional. Je suis le sentier qui va longer les gorges de la Vis sur quelques kilomètres, il y a également un petit canal. Le décor est magnifique, la vue également, c’est plat, tout pour me plaire ! Je me sens bien, je ne croise absolument personne, j’augmente un peu ma cadence, profitant du plat pour avaler des kilomètres. Il y a quelques vautours, chouette (l’adjectif, pas l’animal). Petit passage en forêt sur la fin, puis la montée s’amorce pour rejoindre le plateau du Larzac, je ferais ma pause là-haut. J’ai grand faim ! Ça me semble interminable, je ne la pensais pas aussi rude ! Il y a bien quelques fleurs pour m’égayer le chemin, mais je n’y suis pas assez sensible pour que cela soit suffisant à m’atténuer la difficulté de l’effort, surtout avec le ventre qui appelle ! Une barre de céréales me calmera un peu… Ouf, ayé, enfin arrivé en haut !

Cirque de Navacelles dans le brouillard
8dsZcpLBQ.IMG_20220411_085144.jpeg

8dsZdVB8U.IMG_20220411_085147.jpeg

8dsZeAwvB.IMG_20220411_091619.jpeg

En approche du hameau de Navacelles
8dsZfyMnP.IMG_20220411_093800.jpeg

Pont au-dessus de la Vis (bon courage pour la retrouver)
8dsZhpz2d.IMG_20220411_094921.jpeg

8dsZjMrT1.IMG_20220411_094928.jpeg

8dsZkr63C.IMG_20220411_095153.jpeg

8dsZlPMdj.IMG_20220411_095200.jpeg

8dsZnlGvo.IMG_20220411_095210.jpeg

8dsZpq8fq.IMG_20220411_095834.jpeg

8dsZq5TGq.IMG_20220411_095948.jpeg

Début du sentier des gorges de la Vis
8dsZraQlq.IMG_20220411_101131.jpeg

8dsZsHAWX.IMG_20220411_102154.jpeg

8dsZtxiix.IMG_20220411_103612.jpeg

8dsZulMYl.IMG_20220411_105114.jpeg

8dsZvBVSe.IMG_20220411_105717.jpeg

8dsZwnh19.IMG_20220411_112003.jpeg

8dsZxfTtR.IMG_20220411_112205.jpeg

8dsZykWoI.IMG_20220411_115709.jpeg

8dsZzeC37.IMG_20220411_123904.jpeg

Je fais ma pause en haut des gorges, je suis sur le plateau du Larzac, il y a une sacrée vue. Mais le temps se couvre de nouveau, et le vent se lève. J’étends ma tente pour la faire sécher, même si l’atmosphère est plutôt à la pluie. Une bonne heure plus tard je me remets en route, et arrive au hameau de St Maurice-Navacelles, où le GR7 laissera sa place au GR74. Curieux GR que celui-ci soit-dit en passant, puisqu’il fait une quarantaine de kilomètres seulement et s’arrête au Jouquet, qui à ma connaissance n’est ni un village ni même un lieu-dit, car de ce que j’ai constaté c’est... une intersection. Si quelqu’un a des informations à ce sujet je suis preneur. Merci. Bref, je le suivrai en tout cas dans son intégralité.

La partie après St Maurice est assez chouette, petite forêt sympathique et personne à la ronde. C’est super agréable. Seule la chambre d’hôte « Le Ranquet » indique une présence humaine, ensuite plus personne. J’ai parcouru une vingtaine de bornes, je commence à en avoir plein les pattes mais il est encore tôt pour s’arrêter bivouaquer. Descente en forêt, des terrasses d’anciennes cultures de part et d’autre du sentier. C’est très joli. La carte indique « le roc du saut du loup » et le « ruisseau du saut du loup », du coup je garde l’oeil ouvert. Ce serait sympa d’en apercevoir un (qui saute en plus!). Puis le sentier s’élargit, type DFCI. Des vaches paissent paisiblement, coucou les filles. J’arrive à proximité d’une ferme, je reste vigilant car ce sont dans ces moments-là que je redoute la présence d’un chien qui défendrait de manière un peu trop virulente son territoire. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai fini par m’équiper d’une bombe au poivre, cela apaise un peu mes craintes. Heureusement tout se passe bien. Le sentier grimpe d’un coup, j’ai vraiment envie de m’arrêter pour bivouaquer mais pas d’endroit approprié pour le moment. Je prends mon mal en patience et continue. Ça monte sévère (pour moi), et je rêve d’une parcelle de 2m2 de plat. J’arrive enfin en haut de cette montée, et me retrouve au cirque de la Séranne. Superbe !

Un peu de plat, je vais pouvoir planter la tente, mais surtout une vue magnifique ! Vue dégagée plein Est sur une partie de l’Hérault et du Gard, paysages rocailleux, c’est splendide ! Beaucoup de vent par contre, on ne peut pas tout avoir… Une fois la tente montée je vais arpenter les environs (avec mes supers mules légères, pas du tout faîtes pour gravir des rochers), et jouis de la vue. Efforts récompensés, car j’avoue être complètement lessivé, niveau distance je ne suis pas loin de ma limite. A cela s’ajoute des pieds douloureux, je m’apercevrai plus tard que des ampoules sont apparues…

Il me reste un peu d’eau et un repas, parfait car je devrais rallier St Guilhem demain. Il s’agit quasiment de ma plus grosse étape toutes randos confondues, le GPS a enregistré 9h de marche, c’est beaucoup pour moi. Au dodo !

J2 : 26,4km  +850m  -940m

8dsZCQfQm.IMG_20220411_150803.jpeg

8dsZDBerc.IMG_20220411_162126.jpeg

8dsZEfNSj.IMG_20220411_163642.jpeg

8dsZEV0uB.IMG_20220411_163649.jpeg

Très chelou cette tente
8dsZGrTKE.IMG_20220411_192050.jpeg

Vue du cirque de la Séranne
8dsZIqNFZ.IMG_20220411_193853.jpeg

8dsZK58hD.IMG_20220411_193949.jpeg

8dsZKPJMC.IMG_20220411_194002.jpeg

Mardi :

Nuit agitée, beaucoup de vent, j’ai mis les boules Quiès. Il fait un peu froid ce matin, je n’ai pas de thermomètre, je dirais qu’il fait dans les 5 degrés.
St Guilhem-le-désert est à environ 15km, je serais content de rejoindre la civilisation pour me ravitailler ainsi que pour visiter ce village, qui est magnifique paraît-il. Il me reste très peu d’eau, si j’en rencontre en chemin cela me fera bigrement plaisir, car pour le moment je dois me rationner. Seulement, il ne m’était pas encore venu à l’esprit qu’il y avait « désert » dans St Guilhem-le-désert… Oui parfois la fluidité de mon cerveau m’impressionne…

Bref, en avant ! Le cirque de la Séranne est bien mignon ce matin, la vue bien dégagée avec entre autres le Pic St Loup. Quelques kilomètres sur un plateau très sympa, parfait pour se mettre en jambe. J’ai une ampoule sous un petit orteil (celui que j’ai en trop, cf un autre récit), je rêve de plus en plus de chaussures de rando sur-mesure ! Ce qui est une toute autre histoire… A cette époque j’avais seulement connaissance de l’école « on ne perce pas les ampoules » du coup je fais avec, sachant qu’irrémédiablement une douleur au pied risque de modifier inconsciemment ma démarche, et donc de créer un autre problème ailleurs… Alors je me concentre pour essayer de marcher correctement.

Je disais donc, ce plateau est bien sympa. Je suis toujours sur le GR74 + GRP Larzac méridional + GRP Pic St Loup désormais. C’est donc une portion bien balisée. C’est super agréable, il y a énormément de roches, je croise une ruine d’un ancien maquis qui abrita des résistants, et quelques mares d’eau stagnante qui malgré mon filtre ne me donnent pas envie de me ravitailler pour le moment. Le chemin continue jusqu’au hameau « les Lavagnes », dont le nom fait référence aux lavognes que les Hommes ont creusées pour capter l’eau nécessaire aux troupeaux, les fameuses mares dont je viens de parler. Un panneau m’explique tout ceci, ainsi que nous sommes dans une zone très pauvre en eau. Bon, je comprends qu’il risque fort de ne pas y avoir de fontaine publique avec de la bonne eau de source qui coule à foison, je m’approche des habitations pour espérer trouver quelqu’un. Je fais le tour du hameau, mais personne, c’est désert (on pouvait s’y attendre), ou comme disait Coluche, c’est « la zooone » (pas un troquet, pas une mobylette). Malgré tout ce coin est plein de charme, les maisons toutes en pierre, j’aime beaucoup. Je continue mon chemin, j’ai toujours une petite quantité d’eau que je rationne. Le GRP du Larzac bifurque, je suis toujours le GR74. Un panneau m’indique St Guilhem tout droit à 7km, et à droite le mont St Baudille à 6km. Je prends tout droit, je rejoindrais le St Baudille demain. A priori seulement de la descente m’attend, ça m’arrange ! Avec la perspective de trouver de l’eau, des commerces, des restos ! Miam j’en salive d’avance.

8dsZPkNi0.IMG_20220412_081256.jpeg

8dsZQ3jN7.IMG_20220412_082516.jpeg

On aperçoit le Pic St Loup
8dsZQNhVP.IMG_20220412_082942.jpeg

8dsZSeNaf.IMG_20220412_085048.jpeg

Une lavogne
8dsZTceuf.IMG_20220412_085716.jpeg

8dsZUu3i8.IMG_20220412_092208.jpeg

Hameau Les Lavagnes
8dsZVGhK8.IMG_20220412_100534.jpeg

Comme souvent, même si la théorie indique de la descente, cela commence par une montée. Le coin est superbe, nous sommes dans la forêt domaniale de St Guilhem. Grosses roches rondes, des résineux, et une ancienne voie pavée (ils sont fous ces Romains). Enfin la descente s’amorce, la vue se dégage sur les environs. Superbe. Mon ampoule me fait toujours très mal, d’autres sont en train de se former, et je commence à être bien fatigué. Je passe devant l’Ermitage de Belle Grâce, dommage que je ne croise pas l’ermite (qui doit s’appeler Thierry j’imagine) car j’aurais bien demandé de l’eau. Des arbustes commencent à fleurir jaune, ça plairait à ma femme. Le paysage est sublime, je m’en prends plein les yeux, même si j’en ai plein les pattes. Des ruines surplombent St Guilhem, le village pointe le bout de son nez en contrebas, c’est franchement superbe. Le sentier rejoint une ruelle pavée, entièrement restaurée. Enfin arrivé !

Il est 13h, les bistrots doivent être ouverts, j’en rêve. Les ruelles sont superbes, tout est soit en pierre, soit en bois, soit en céramique, soit en cuivre. C’est un village classé « plus beau village de France », on comprend pourquoi. Le premier commerce que je croise est une brasserie artisanale, je m’empresse de commander une bière mais le gérant a le bon goût de me servir tout d’abord un grand verre d’eau, ce dont j’avais vraiment besoin ! Quel bonheur… Ensuite j’irai manger à la taverne de l’Escuelle, impeccable. Une fois posé, je me vois mal repartir. J’ai mal partout, j’ai des ampoules, et j’ai envie de visiter ce village, qui sera de plus ma seule possibilité de ravitaillement d’ici Lodève. Je choisis de dormir ici, dans un vrai lit, et de me prendre une bonne douche…

J3 : 14,4km  +230m  -790m

8dt00oIQS.IMG_20220412_102713.jpeg

8dt011An2.IMG_20220412_103459.jpeg

8dt01IfNa.IMG_20220412_104710.jpeg

8dt02xjFB.IMG_20220412_104713.jpeg

8dt03kpbg.IMG_20220412_105204.jpeg

8dt04pFOu.IMG_20220412_105251.jpeg

8dt055ce6.IMG_20220412_110306.jpeg

8dt05Lrhj.IMG_20220412_120119.jpeg

8dt06z5Es.IMG_20220412_122401.jpeg

St Guilhem en vue!
8dt07IhvU.IMG_20220412_122500.jpeg

8dt09C6JA.IMG_20220412_122504.jpeg

Porte d'entrée de St Guilhem (pas de sonnette)
8dt0atGMI.IMG_20220412_123614.jpeg

8dt0cyykb.IMG_20220412_123753.jpeg

8dt0dJyFe.IMG_20220412_125841.jpeg

Platane tentaculaire de la place de St Guilhem
8dt0g0EX4.IMG_20220412_144245.jpeg

8dt0gQQmM.IMG_20220412_152510.jpeg

8dt0icHBq.IMG_20220412_153129.jpeg

8dt0jkO9o.IMG_20220412_174013.jpeg

Je me mets en quête d’un gîte. Je tombe sur un randonneur, qui semble avoir énormément de goût, puisqu’il a exactement le même sac que moi. Nous discutons, il s’appelle Jean-Louis, il m’explique qu’il est en chemin sur le Compostelle, mais qu’après avoir trop tiré sur la corde (enfin sur les jambes) il aurait une tendinite au mollet, et qu’il ne peut plus avancer. Il semble vivre cela comme un gros échec. Je le réconforte comme je peux, et lui explique que moi aussi je me pose dans ce village pour la nuit. Nous nous souhaitons bonne route. On m’indique un gîte, qui est fermé. Je me dirige vers un autre, personne non plus. Je commence à tourner en rond, tout en visitant le village qui est superbe. Je me retrouve devant la brasserie du début, et le gérant me dit qu’il y a également les bonnes sœurs qui accueillent les pèlerins de Compostelle. Je n’avais pas encore fait le rapprochement que St Guilhem était une étape de Compostelle. Bon, les bonnes sœurs ça ne m’enchante pas plus que cela, la nuit en dortoir non plus, j’étais plutôt à la recherche d’une chambre individuelle, mais bon pourquoi pas, pourvu qu’il y ait un lit et une douche. Je me présente à l’accueil, une dame peu agréable me reçoit, un peu expéditive, visiblement très occupée. Je retrouve Jean-Louis, mon randonneur blessé au mollet, qui en tant que pèlerin est bien ici par choix. La dame nous montre vite fait le dortoir, les sanitaires, et nous explique les règles. D’autres pèlerins doivent arriver plus tard, certains devront se lever tôt (réveil à 5h), d’autres à 6h, d’autres à 7h pour assister à la messe, bref, je comprends que niveau tranquillité et repos ça va être compliqué, et également que je suis le seul à ne pas suivre le Compostelle. Nous prenons possession de notre lit, je pense ne plus avoir dormi en dortoir depuis les sorties scolaires !

Je prends une bonne douche, et pars visiter le village, sans le sac, ça fait tout léger ! Je boîte, entre la fatigue musculaire et les ampoules. Je promène dans les ruelles, et hésite à monter jusqu’aux ruines qui surplombent le village, mais franchement je n’ai pas la foi (c’est le cas de le dire). Ce village est vraiment superbe, il me rappelle un peu Séguret vers chez moi dans le Vaucluse.
Je croise à nouveau Jean-Louis, il m’explique avoir pris la décision de rester ici quelques jours, le temps de se soigner et de faire le point. Il pense finalement que ce n’est peut-être pas un hasard s’il se retrouve incapable d’avancer, ici à St Guilhem, un lieu si fort spirituellement, étape de Compostelle tout ça… Il a en tête de rallier Lourdes, c’est son pèlerinage. Assez touchant ce monsieur (et très beau sac!).
Après avoir dîné au restaurant, je rentre au gîte et vais dans la cuisine commune du rez-de-chaussée avant d’aller me coucher. J’étudie mon parcours pour la suite. Il me reste un bon 35km avant d’arriver à Lodève, soit 2 jours de marche pour moi, et en passant par le mont St Baudille je ne croiserai aucun commerce et très peu de points d’eau. Ou alors je peux également passer par le GR653, la distance semble équivalente et il y aura beaucoup plus de ravitaillements. Mais la perspective de marcher sur un Compostelle m’attire peu, tout comme le fait de croiser des villages et de la civilisation. Je souhaite croiser le moins de monde possible, et de toute façon le mont St Baudille est dans mon point de mire depuis le début. Tant pis je porterais plus d’eau et de nourriture ! Enfin tout ça, c’est sans compter sur les ampoules… Car je ne vois pas comment je peux continuer à marcher en l’état actuel des choses. Une dame entre dans la pièce, on fait connaissance, et je lui explique mon problème d’ampoules. Elle me dit avoir l’expérience des longues marches, et pour elle il est évident qu’il faille percer les ampoules pour stopper la douleur. Elle me demande si elle peut y jeter un coup d’oeil, c’est un peu gênant mais bon au moins mes pieds sont propres… Elle commence à les inspecter, puis un monsieur entre à son tour. Ils sont venus ensemble. Il s’approche, elle lui explique mon problème. Le monsieur, le plus sérieusement du monde me dit :

_ Mais, dis-moi… Ça te plaît de marcher avec des ampoules ?

Je reste un peu interloqué par cette question, tant la réponse semble évidente. Mais je comprends dans la foulée à quel point pour eux la question des ampoules est secondaire, puisque facile à gérer. Ils m’expliquent qu’il suffit de percer l’ampoule, bien la vider, désinfecter, puis de faire traverser un fil de part en part afin que le liquide s’écoule au fur et à mesure. Puis de recouvrir avec un pansement style Compeed, plus un strap pour que cela tienne. Ils me disent que sans strap, les pansement anti-ampoules ne tiennent jamais. Cela me rassure, puisque c’est bien ce que j’ai toujours constaté. Il me montre ses pieds, il y a plein de straps en prévention, et me dit qu’il enchaîne les kilomètres sans souci.
Je me sens en confiance avec eux, et je la laisse s’occuper de mes pieds. C’est assez bizarre comme situation, une nana que je ne connais pas qui me perce mes ampoules ! On rigole bien. Ils sont chouettes. Ils s‘appellent Cécile et Jacques (ça ne s’invente pas pour un pèlerin), ils m’expliquent s’être rencontrés sur le chemin de Compostelle, avoir eu un coup de coeur amical l’un pour l’autre (le reste ne nous regarde pas, ils peuvent être père et fille), et là ils se refont le Compostelle tellement ils s’étaient régalés la première fois. Je suis bien content de cette rencontre, autant amicalement que pour ce qu’ils m’ont apportés au niveau de la gestion des ampoules. Je garde leurs conseils en tête, et m’équiperais par la suite du nécessaire. Puis tout le monde va se coucher.

Mercredi :

Réveillé à 5h par les Belges qui ont un bus à prendre, puis à 6/7h par ceux qui vont à la messe, puis je me retrouve seul dans le dortoir à faire la grasse matinée. Je prépare mes affaires tranquillement, puis étends mes affaires mouillées pour les faire sécher dans la cour. La bonne sœur qui nous a reçus hier me pose quelques questions sur mon parcours, elle semble un peu plus détendue que la veille. Je réalise qu’elle a beaucoup de choses à sa charge, apparemment elle s’occupe de l’église de St Guilhem, de la messe, du gîte d’accueil des pèlerins, des sanitaires etc… Donc effectivement cela fait beaucoup pour une personne, d’où sa rigueur que j’ai ressentie la veille. J’arrive à lui arracher un sourire, au final nous nous quittons en nous souhaitant pleins de bonnes choses. Je vais en ville pour acheter ma nourriture des 2 prochains jours, normalement je devrais arriver à Lodève demain. Une petite boutique du genre « épicerie fine » fera mon bonheur. Je fais le plein de ma poche à eau de 3 litres, car je sais que je n’aurais pas de point d’eau avant un moment. En route !

Je dis au revoir à St Guilhem, j’ai trouvé ce village magnifique et en ce début avril il n’était pas trop fréquenté. Cela sera une tout autre histoire lorsque j’y retournerai avec ma famille en pleine saison. Je m’élance direction le cirque de l’Infernet, où se trouve également la source du bout du monde. Avec une consonnance pareille, ces lieux laissent un peu songeurs, est-ce que ce sera vraiment le bout du monde ? Est-ce que j’y trouverais l’enfer, internet, ou les deux ? Où est-ce le nom de l’absence d’internet, qui peut paraître l’enfer à certains ? Bref, en avant. Par contre ce qui m’interroge vraiment, c’est le ravitaillement en eau. En traversant la rivière à la sortie de St Guilhem, je finis par remplir ma gourde filtrante d’1L car dans le doute je ne veux pas me retrouver en manque d’eau. Le chemin s’élève doucement, nous sommes quelques randonneurs, puis le Compostelle bifurque à gauche et je me retrouve tout seul. Au bout du monde (ou presque). La sortie de St Guilhem se fait sur un sentier entouré de falaises, c’est magnifique et très impressionnant. Un groupe d’escaladeurs (je sens que ce n’est pas le bon mot) me dépasse (ce n’est pas compliqué), il y a de quoi faire dans le coin niveau grimpe. Moi cela me fait trop peur, la randonnée me suffit. La vue commence à être sympa, le sentiment d’éloignement avec la civilisation se fait bien sentir. La vue sur le cirque est sublime, encore un sentiment d’immensité et de profondeur qui fait bien son effet. Superbe. Le sentier rallie une ancienne voie pavée, encore un travail titanesque réalisé par l’Homme (dans des conditions de travail tout à fait correctes on s’imagine). Le chemin grimpe toujours, et arrive en forêt. Nous sommes sortis des falaises, c’était magnifique mais tout de même impressionnant, au bout d’un moment retrouver le plancher des vaches est appréciable également.

Le pti' dèj avant de se mettre en route
8dt0oCXnJ.IMG_20220413_094526.jpeg

8dt0qtedz.IMG_20220413_095343.jpeg

Dernier point d'eau avant un petit moment
8dt0r582g.IMG_20220413_095345.jpeg

8dt0sJ50e.IMG_20220413_101856.jpeg

8dt0tiMzh.IMG_20220413_101859.jpeg

8dt0u97A3.IMG_20220413_102351.jpeg

8dt0v9cGU.IMG_20220413_102358.jpeg

8dt0vShLV.IMG_20220413_102411.jpeg

8dt0wRk7R.IMG_20220413_102807.jpeg

8dt0y5Yq5.IMG_20220413_103444.jpeg

8dt0z1R8d.IMG_20220413_110547.jpeg

8dt0AcLwN.IMG_20220413_114628.jpeg

J’arrive au pied du mont St Baudille. J’ai le choix entre suivre le GR74 pour accéder au sommet, soit emprunter un PR, qui me semble un peu moins pentu. Je choisis la deuxième option. Après une belle ascension je me retrouve sur la crête. Je croise un groupe d’ados style foyer de réinsertion, ils ont l’air d’en baver mais le bon air des collines doit leur faire du bien malgré tout. De nombreux menhirs ponctuent le chemin, je regrette de ne pas avoir pris plus de photos mais de mémoire j’étais trop épuisé pour cela. Je voulais juste arriver au sommet et faire une pause. Je m’arrête un peu avant l’antenne, et ai devant moi une vue splendide. Je ne regrette pas mon choix de parcours. Je quitte mes chaussures, comme à chaque pause, mes ampoules me font beaucoup moins mal que la veille, même si je les sens toujours un peu. Il y a énormément de vent, des rapaces passent devant moi. Impossible de les prendre correctement en photo, ce qui n’a pas l’air de les embêter. Je savoure cette pause bien méritée.

Je reprends la route direction Nord-Ouest, toujours sur le GR74 et GRP du tour du Larzac méridional. Descente un peu casse-gueule sur un chemin rocailleux, je laisse le mont St Baudille derrière moi qui fut une belle découverte. La suite sera sur un plateau, je longerai la D9 un moment puis prendrai plein Ouest jusqu’au Jouquet, le fameux terminus du GR74 ! Je suis fier de moi car c’est la première fois que je pratique un GR de bout en bout ! Non je plaisante celui-ci ne faisait que 40km, mais sinon oui je suis content de moi d’une manière générale. Le GRP du Larzac bifurque, me revoilà sur le GR7 direction Lodève. Je suis sur le plateau de Courcol, je sens la vingtaine de kilomètres que j’ai parcouru aujourd’hui et commence à envisager de trouver un coin pour la nuit. Je suis en pleine forêt, je croise une ancienne bergerie toute mignonne dans laquelle je me serais bien abrité si le temps avait été mauvais. Ce n’est actuellement pas le cas, je la visite puis poursuis ma route. Je suis sur un chemin DFCI et croise plusieurs colonies de chenilles processionnaires. De loin on dirait une corde laissée à terre mais de près on s’aperçoit qu’il s’agit de dizaines de bestioles qui font… la chenille (oui bon l’expression doit venir de là, j’en reviens à la fluidité de mon cerveau qui fait des rapprochements après coup…). Je sors du GR pour trouver un coin pour bivouaquer, et planterais ma tente dans une petite clairière. Je suis à une douzaine de kilomètres de Lodève, je suis en avance sur mes prévisions et il me reste encore suffisamment d’eau pour tenir jusqu’au prochain hameau où j’espère trouver une fontaine. Impeccable ! Les ampoules me font un peu mal mais sans plus, j’ai les jambes en feu mais le moral est bon. Dernier bivouac de cette aventure !

J4 : 24km  +970m  -580m

8dt0COmSw.IMG_20220413_122252.jpeg

En chemin vers le sommet de St Baudille
8dt0G77bI.IMG_20220413_130225.jpeg

8dt0DD1GJ.IMG_20220413_132005.jpeg

Vue du St Baudille
8dt0HNlwv.IMG_20220413_133912.jpeg

8dt0J4sQN.IMG_20220413_133914.jpeg

8dt0JSz71.IMG_20220413_152042.jpeg

Le Jouquet, fameux "terminus" du GR74
8dt0LHdfw.IMG_20220413_170323.jpeg

8dt0Mnte3.IMG_20220413_181618.jpeg

8dt0N3Lm1.IMG_20220413_181726.jpeg

8dt0OKCOf.IMG_20220413_181730.jpeg

8dt0PqK0z.IMG_20220413_181915.jpeg

8dt0Q6hkf.IMG_20220413_182115.jpeg

"c'est la chenille qui redémarre..."
8dt0RmLeC.IMG_20220413_184201.jpeg

8dt0TzJfp.IMG_20220413_203944.jpeg

Jeudi :

Je me réveille en pleine forme, je suis super content d’être arrivé jusqu’ici et de rallier Lodève dès aujourd’hui. Je remballe mes affaires, et me remets en route plein d’entrain. J’adore cheminer sur les GR, en général c’est bien balisé et un coup d’oeil suffit généralement à s’assurer d’être dans la bonne direction. J’avance j’avance, toujours dans cette forêt où j’ai bivouaqué la veille. Je suis surpris que la partie boisée dure aussi longtemps, je pensais rallier le hameau de Fozières plus rapidement. Je continue d’avancer, mais tout de même, je trouve curieux de me trouver toujours en forêt. Et puis, cette partie me dit quelque chose… Je regarde mon GPS… j’avais rebroussé chemin ! Je m’étais élancé ce matin dans la bonne direction (du coup je ne suis pas totalement idiot), arrivé à une intersection j’avais vu le signe GR et l’avais suivi, sans me rendre compte qu’un autre chemin comportait également ce repère mais moins visible, du coup j’avais suivi le mauvais chemin qui finissait par rallier ma route de la veille, d’où le sentiment de déjà-vu… Voilà voilà... Quelle bonne idée, me rajouter des kilomètres. Ça me plaît beaucoup. Depuis ce jour, je n’hésite plus à dégainer mon smartphone pour consulter le GPS, dès que j’ai la moindre hésitation sur mon parcours.

Demi-tour, acte manqué, je me remets en route dans le bon sens cette fois-ci. Je me suis rajouté environ 5km, c’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire… vous comprenez la suite. J’arrive à proximité d’habitations, c’est le hameau de Fozières. Son cimetière m’accueille, pour la majorité des gens cela n’est pas très chaleureux mais pour les randonneurs, cela représente souvent de l’eau en abondance !! Youpi, je m’asperge le visage et m’hydrate joyeusement (enfin, je bois). C’est le premier point d’eau que je croise (hors citerne DFCI, mais bon faut pas abuser) depuis St Guilhem, soit 32km, en comptant mon erreur de tout à l’heure. Mes 4L m’ont été utiles ! C’est lourd, mais c’est tellement important de ne pas manquer d’eau. Je continue jusqu’au hameau de Soumont, où je m’arrête pour une pause bien méritée. Il fait un temps superbe, je me mets pieds nus et expose en plein soleil chaussettes et chaussures, et inspecte mes ampoules. J’entends des voix derrière moi, certainement des randonneurs qui arrivent, mon chemin rejoint le Compostelle par ici. Mon impression était la bonne puisqu’il s’agit de Cécile et Jacques, mes pèlerins perceurs d’ampoules rencontrés chez les bonnes sœurs à St Guilhem ! Je suis super content de les revoir. Apparemment eux aussi (ou alors ils font semblant). Nous nous racontons les nouvelles, notamment celles à propos de mes pieds. Ils sont contents que leurs conseils aient été bénéfiques, car sans eux je n’aurais certainement pas réussi à arriver jusqu’ici ! Puis soit dit en passant je suis content de moi, car nous sommes partis tous les 3 de St Guilhem le même jour, et nous retrouvons au même endroit au même moment une trentaine de kilomètres plus loin. Sachant qu’ils sont équipés de sacs à la journée puisque dormant en gîte, et que moi je suis chargé comme un mulet, je ne suis tout de même pas peu fier de mon rythme de marche. Sans compter nos gabarits, les leurs étant beaucoup plus taillés pour le sport que le mien… Bref, nous sommes contents et nous souhaitons bonne route. Il reste quelques kilomètres à parcourir jusqu’à Lodève, je les savoure pleinement. Le chemin passe à proximité d’un ranch, ça fait plaisir de voir un peu des animaux. Car une nouvelle fois lorsque l’on randonne en avril, bien souvent les troupeaux ne sont pas encore sortis suivant les régions. Puis un très joli sentier uniquement en descente (ça fait 2 qualités) nous entraine jusqu’à Lodève, c’est superbe, l’arrivée dans cette ville est très agréable. Je franchis la rivière La Lergue et avance jusqu’au centre-ville, où j’attendrais ma famille en terrasse. Je fais le compte de ma marche, j’ai effectué ma plus grosse rando à ce jour et j’ai approché la barre des 100km ! Je la dépasserais un jour j’espère… big_smile

J5 : 17km  +460m  -760m

TOTAL : 97.5km  +3195m  -3260m

8dt0YCbcJ.IMG_20220414_081327.jpeg

Dernier bivouac
8dt0ZWifh.IMG_20220414_081334.jpeg

8dt10CU6b.IMG_20220414_110518.jpeg

8dt11UkMo.IMG_20220414_111046.jpeg

8dt12w59t.IMG_20220414_112306.jpeg

8dt13emMy.IMG_20220414_133911.jpeg

8dt14sUZr.IMG_20220414_134125.jpeg

Arrivée à Lodève
8dt159mis.IMG_20220414_135045.jpeg

8dt16V4hy.IMG_20220414_140642.jpeg

Terminus
8dt17Uhkg.IMG_20220414_142722.jpeg

Yeah!!
8dt19kYST.IMG_20220414_143741.jpeg

Conclusion :

Randonnée superbe quasiment de bout en bout, très peu de passages sur bitume ou inintéressant. Cirque de Navacelles incontournable, gorges de la Vis très sympa, cirque de la Séranne excellent, environs de St Guilhem sublimes, St Guilhem-le-désert aussi, vue somptueuse en haut du Mont St Baudille… Je suis vraiment content de mon choix d’itinéraire, le parfait équilibre entre immersion dans la nature et proximité des commodités avec ce ravitaillement à mi-parcours. Je garderai longtemps en mémoire cette aventure, qui de plus m’a montré que malgré mon sac et mon bide trop lourds j’étais capable de parcourir une centaine de kilomètres. Au fil du temps je me suis allégé, dans tous les sens du terme, du coup l’avenir s’annonce radieux… Vivement la prochaine !!

MERCI



PRODUITMarqueModèle/ComplémentPoids (gr)Commentaires
BIVOUAC3540
SAC A DOSOspreyExos 58 avec Housse anti-pluie Decathlon1350
TENTE 1 PLACESix Moons DesignSkyscape Trekker1040Bon équilibre poids/espace intérieur, mais condensation inévitable
DUVETCampEd 400+850Vendu en 5 degrés confort
MATELAS MOUSSEHighlanderCamper mat recoupé220à appartenu à Christophe Lambert
FRONTALEPetzlACTIK CORE80
CUISINE486
SAC ETANCHESea to summitUltra-sil 4L28
POCHE A EAUHydrapak3L Shape shift140
GOURDE FILTRANTEKatadyn1l BeFree60
COUVERTOptimuspetite cuillère titane18
COUTEAUGerber150
SACS PLASTIQUES10 L x 1030
TUPPERWAREpetit tupp plastique60
SANTE234
Sac étancheSea to summitUltra-sil 2L22
dolipraneX 33
lentilles de contact3 paires de rechange14
mouchoirs3 paquets70
dentifriceDans petit compartiment pour trempage de lentilles de contact6
brosse à dentmanche coupé en 2 évidemment! La partie brosse également…5
lingette désinfectantex 15
Tire-tic2
baume du tigreDans petit compartiment pour trempage de lentilles de contact8
homéoplasmineDans petit compartiment pour trempage de lentilles de contact7Multi-usage : irritations, baume à lèvres…
savonPetites chutes, celles que l'on jetterait presque à la maison5
pansement ampouleCompeedAssortiment20
boules quiès3
briquetMini Bic10
duck tapeMini rouleau4
gel hydro50Habitude de l'époque Covid
VIE QUOTIDIENNE1040
LUNETTES SOLEILCairnAvec boîte115
LUNETTES VUEdans la boîte des lunettes de soleil20
PORTE-MONNAIEpochette étanche avec CB, permis, CI, 1 chèque etc…50
SERVIETTE BAINSea to summit120m'a servi chez les bonnes sœurs! Mais sans elles
CHARGEUR TELEPHONECrosscall60
BALISE GPSSpotGen 4140Pour rassurer la famille en l'absence de réseau + donner point GPS
BATTERIE EXTERNEBaladeoNomade 6600170
CORDAGESdyneema ou hauban en petite longueur50
FEUILLE/STYLOstylo bic coupé en 35Pour noter des trucs
CARTES IGNimprimées sur feuilles A4, en complément du GPS40
LIVRELes racontars arctiques de Jorn Riel150Excellent, mais donne froid
SAC ETANCHESea to summitUltra-sil 20L50Pour replier la tente mouillée
BOMBE AU POIVRE70Pour me rassurer vis-à-vis des chiens errants, ou à proximité d'habitation
VETEMENTS DANS LE SAC1900
SACS ETANCHESSea to summitUltra-sil nano 4L x 2 : 1 linge propre, 1 linge sale40
VESTENorth FaceResolve500
POLAIREPatagoniaPolaire Performance Better Sweater540
PANTALONFjallravenHIGH COAST ZIP OFF380
T-SHIRTRabInterval100
CALECONPumaBoxer long85
CHAUSSETTESX-socks60
MULESArklight design40
CHAPEAUHaglofsSolar IV Hat75
BONNETMcKinley40
TOUR DE COUIcebreaker40
TOTAL SAC A VIDE7200
SUR MOI793
SHORTFjallravenHIGH COAST ZIP OFF, juste le short230
CALECONPumaBoxer long85
CHAUSSETTESIcebreaker60
T-SHIRTColumbiaZero rules150
TELEPHONECrosscallTrekker M1-Core + dragonne268
CHAUSSURESMerrellMoab GTX Mid
BATONFait maison en platane500

8duiX7xfs.Image1.png

8duiY2IJY.Image2.png

8duiYPVM2.Image3.png

8duiZDsmQ.Image4.png

8duj0nNvt.Image5.png

Dernière modification par tomtom015 (22-03-2024 12:51:23)

Hors ligne

#2 22-03-2024 11:15:03

steves
Membre
Inscription : 16-10-2012

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Le coin a l'air très sympa!
Merci pour ton retour.

Hors ligne

#3 22-03-2024 12:18:16

Jurgen76
Membre
Lieu : Normandie
Inscription : 11-03-2023

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Beau récit et à priori très jolie balade ^^
Merci


Mon trombi ici

En ligne

#4 22-03-2024 12:23:02

Phil82
Tortouille
Lieu : Montauban
Inscription : 22-08-2019

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

j’arrive à proximité du cirque de Navacelles dont je connais seulement la réputation, je n’ai pas voulu voir trop de photos avant de venir pour ne pas me gâcher la surprise

Bah ça va tu vas pas gâcher la nôtre vu le brouillard que tu as eu... big_smile

je regrette de ne pas avoir pris plus de photos mais de mémoire j’étais trop épuisé pour cela

Ah ben ça se remarque pas!  lol

Au début, quand j'ai vu la longueur du récit et le nombre de photos, j'ai reporté sa lecture...
Et en fait c'est super agréable à lire, très fluide et bien écrit, avec plein d'humour, merci pour ce bon moment. pouce
Tu vends très bien cette rando, très envie de passer par là, dommage que tu n'aies pas mis une image du tracé...?  cry

Dernière modification par Phil82 (22-03-2024 12:31:26)

Hors ligne

#5 22-03-2024 12:49:00

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Le cirque de Navacelles est sur ma liste.
J'attends ton tracé impatiemment (je ne lirais ton récit qu'à cette condition  big_smile  big_smile )


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#6 22-03-2024 12:56:30

tomtom015
Membre
Lieu : Vaucluse
Inscription : 22-01-2024

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Et bé c'est fait  pouce

Très bonne remarque, je rajouterai les tracés à mes autres récits, bien vu.

J'aurais préféré les mettre à l'échelle 1:25ème, mais cela aurait pris trop de place.

phil82 a écrit :

Bah ça va tu vas pas gâcher la nôtre vu le brouillard que tu as eu..

lol   Effectivement!! C'est d'autant mieux, allez-y et vous verrez bien  cool

phil82 a écrit :

Au début, quand j'ai vu la longueur du récit et le nombre de photos, j'ai reporté sa lecture...
Et en fait c'est super agréable à lire, très fluide et bien écrit, avec plein d'humour, merci pour ce bon moment.

Merci beaucoup. Je prends beaucoup de plaisir à écrire ces récits, et tant mieux s'ils sont agréables à lire  smile

Merci à tous

Hors ligne

#7 22-03-2024 19:00:07

brons07
Membre
Inscription : 27-06-2015

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Bonjour,
Navacelle en arrivant de Blandas...sublime, puis gorge de la vis...magnifique.

Hors ligne

#8 26-03-2024 17:20:36

tomtom015
Membre
Lieu : Vaucluse
Inscription : 22-01-2024

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Allez finalement je publie le tracé au 1/25000, c'est tout de même plus sympa :

8dAYRTwC2.Vigan-1.png

8dAYSN3d8.Vigan-2.png

8dAYTzra7.Vigan-3.png

8dAYUqW11.Vigan-4.png

8dAYVfQQJ.Vigan-5.png

8dAYW3J7x.Vigan-6.png

8dAYX1fLr.Vigan-7.png

8dAYXPxqU.Vigan-8.png

8dAYYDht6.Vigan-9.png

8dAZ0hZih.Vigan-10.png

8dAZ15SIL.Vigan-11.png

8dAZ2MxCj.Vigan-12.png

8dAZ3IrtB.Vigan-13.png

8dAZ4y7jO.Vigan-14.png

Hors ligne

#9 03-04-2024 14:20:12

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Salut Tomtom15, j'ai enfin pu lire ton récite en m'aidant de la trace !
Cela m'a fait plaisir parce que j'ai retrouvé en photo des coins que j'ai parcouru (mais sans brouillard).
Bien vu l'idée de prendre le bus pour aller au départ, je ne fais habituellement que des boucles pour éviter ça.
Le fameux chemin que tu as pris en partant de Saint-Guilhem s'appelle le chemin des Fenestrettes. Il vaut à lui seul son pesant de cacahuètes (600 kcal/100g).
Bravo pour le récit et ta détermination. Réussir un parcours bien préparé fait toujours plaisir.

Note : la publication de ton tracé pourrait être fait sur un site comme VisuGPX en ne mettant que le lien sur RL.
Car tu as posté des images au format png qui consomment beaucoup d'espace mémoire et qui sont, je trouve, moins pratiques pour zoomer. De plus, avec VisuGPX, les personnes intéressées peuvent télécharger le fichier gpx.


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#10 03-04-2024 17:27:25

gergy
Membre
Inscription : 09-11-2013

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

https://www.google.com/amp/s/amp.mercan … ettes.html

Le chemin des F passe dans le cirque de l'infernet (GR7/653, pas GR74), ça vaut le détour...

Hors ligne

#11 03-04-2024 17:57:49

Olivier642
Membre
Inscription : 29-12-2023
Site Web

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Très chouette. je garde cet itinéraire de côté.

Hors ligne

#12 04-04-2024 11:01:52

tomtom015
Membre
Lieu : Vaucluse
Inscription : 22-01-2024

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Carrément, super itinéraire  pouce

tolliv a écrit :

Bravo pour le récit et ta détermination. Réussir un parcours bien préparé fait toujours plaisir.

Je te remercie.

tolliv a écrit :

Note : la publication de ton tracé pourrait être fait sur un site comme VisuGPX en ne mettant que le lien sur RL.


Ok je note, j'irai y jeter un coup d'oeil. Je suis d'accord que la solution que j'ai trouvée n'est pas la plus pratique pour zoomer.

Bonne journée

Hors ligne

#13 04-04-2024 13:34:47

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

tomtom015 a écrit :

#701186Je suis d'accord que la solution que j'ai trouvée n'est pas la plus pratique pour zoomer.

Ce n'est pas tant la praticité du zoom que je voulais souligner, mais c'est aussi parce que l'espace mémoire sur le serveur RL n'est pas infinie et que tout serveur consomme, chauffe et participe au réchauffement climatique. Alors si on peut faire un petit geste dès maintenant, c'est cool rl


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#14 04-04-2024 19:49:33

tomtom015
Membre
Lieu : Vaucluse
Inscription : 22-01-2024

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Carrément, bien vu  pouce

Merci pour le conseil.

Hors ligne

#15 04-04-2024 23:42:14

Klaim
Membre
Inscription : 25-07-2023

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Hello tomtom015, merci pour le partage pouce Habitant dans la région et à l'affût des idées de trajet sur plusieurs jours le tiens a l'air bien complet smile

Sur ta douzième capture on voit que tu es passé au sud de Saint Etienne de Gourgas mais sans passer par le cirque du bout du monde (au nord, au dessus du village) C'était voulu faute de temps ou tu ne l'as pas envisagé ?

Passer par le Cirque de Navacelles / Les Fenestrelles / Le cirque du bout du monde sur un même itinéraire ça ferait un joli combo  smile

Comme dit sur un autre post le tronçon qui passe sur le sommet du cirque n'est pas balisé pr/gr car passe sur un terrain privé (accès avec barrière pour les randonneurs) mais c'est plus ou moins le circuit "officiel" de cette randonnée.

Hors ligne

#16 05-04-2024 08:51:10

tomtom015
Membre
Lieu : Vaucluse
Inscription : 22-01-2024

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Salut,

je ne suis pas passé par le cirque du bout du monde car je ne le connaissais pas!

Précisément, je ne connaissais pas cette région tout court.

Mon impératif était d'atteindre Lodève pour des raisons familiales, et mon choix de partir du Vigan a été validé par le fait que c'était desservi par les transports en commun. Ensuite j'ai brodé mon itinéraire à partir des cartes IGN, sachant qu'il était envisageable que je parcoure une centaine de kilomètres (jamais réalisé à l'époque), que j'avais repéré le mont St Baudille, et que la seule chose que je connaissais (de réputation) sur le parcours était le cirque de Navacelles.

Après tout le reste, ça a été le hasard du chemin, et quel chemin! St Guilhem-le-désert, cirque de la Séranne, cirque de l'Infernet... Tout ça a été vraiment génial, bien au delà de mes espérances, j'ai tout de même eu du bol sur ce coup-là au niveau des beautés rencontrées. Le bivouac au cirque de la Séranne en est le bon exemple, je me serais arrêté avant pour bivouaquer si j'avais pu, mais par défaut j'ai dû pousser jusque-là, et quelle surprise!

Donc voilà, si j'avais su qu'un autre incontournable était dans le coin, je l'aurais sûrement intégré au parcours!

Bonne journée

Hors ligne

#17 05-04-2024 09:35:30

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Je rajoute que j'utilise souvent l'affichage de la Heatmap sur VisuGPX (mais existe sur d'autres applications) qui permet de voir où passent les gens. Cela permet parfois de voir si le chemin prévu est praticable ou non, de trouver des alternatives, ..


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#18 05-04-2024 09:39:19

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Et je rajoute le lien vers la discussion sur le cirque du Bout du monde pour voir les photos de Klaim.
Comme j'ai moi aussi raté cette partie, je vais devoir l'intégrer à ma prochaine rando, en incluant le cirque de Navacelles  wink


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#19 05-04-2024 10:33:09

Klaim
Membre
Inscription : 25-07-2023

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

tomtom015 a écrit :

#701254Salut,

je ne suis pas passé par le cirque du bout du monde car je ne le connaissais pas!

Précisément, je ne connaissais pas cette région tout court.

Mon impératif était d'atteindre Lodève pour des raisons familiales, et mon choix de partir du Vigan a été validé par le fait que c'était desservi par les transports en commun. Ensuite j'ai brodé mon itinéraire à partir des cartes IGN, sachant qu'il était envisageable que je parcoure une centaine de kilomètres (jamais réalisé à l'époque), que j'avais repéré le mont St Baudille, et que la seule chose que je connaissais (de réputation) sur le parcours était le cirque de Navacelles.

Après tout le reste, ça a été le hasard du chemin, et quel chemin! St Guilhem-le-désert, cirque de la Séranne, cirque de l'Infernet... Tout ça a été vraiment génial, bien au delà de mes espérances, j'ai tout de même eu du bol sur ce coup-là au niveau des beautés rencontrées. Le bivouac au cirque de la Séranne en est le bon exemple, je me serais arrêté avant pour bivouaquer si j'avais pu, mais par défaut j'ai dû pousser jusque-là, et quelle surprise!

Donc voilà, si j'avais su qu'un autre incontournable était dans le coin, je l'aurais sûrement intégré au parcours!

Bonne journée

Tu n'as de regrets à avoir, en visant uniquement Navacelles, et en ayant brodé le reste "au feeling" sans connaitre la région tu t'es vraiment fait un très bel enchainement des plus belles randonnées à la journée du coin smile. A saint Guilhem tu as raté le point de vue du Max Nègre qui est superbe (prendre à gauche au point 3 de ta 10ème capture), mais si tu voulais enchainer sur le mont Saint Baudille ton trajet était peut être plus optimisé.

Tu n'as pas trop galéré pour les points de bivouac ? C'est beaucoup de caillasses et peu de points d'eau dans la région, c'est pour l'instant un des points qui me rebute pour me lancer sur plusieurs jours sur ce secteur hmm

Pour le cirque du bout du monde je ne sais pas si on peut le qualifier d'incontournable mais personnellement j'ai un coup de cœur pour cette boucle à la journée qui offre une grande diversité de paysages et de beaux points de vue. Je pense que la partie supérieure sur le haut du cirque peut être intégrée à un itinéraire proche du tien.

Les sentiers s'entrelacent donc il y a pas mal de variantes, celle que je connais est celle là : https://www.occitanie-rando.fr/les-acti … monde.html

Cette variante plus longue (jamais faite de mon côté) permet d'avoir un meilleur recul sur la topo : https://randonneecevenole.fr/index.php5 … e&vue=topo.

Hors ligne

#20 05-04-2024 11:00:25

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Klaim a écrit :

#701269A saint Guilhem tu as raté le point de vue du Max Nègre qui est superbe .. mais si tu voulais enchainer sur le mont Saint Baudille ton trajet était peut être plus optimisé

C'est là qu'il faut faire un choix entre le point de vue Max Nègre ET les Fenestrettes sinon cela oblige à revenir beaucoup sur ses pas.
Sur une rando à la journée, le problème ne se pose pas.


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#21 05-04-2024 11:12:07

Klaim
Membre
Inscription : 25-07-2023

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

tolliv a écrit :

#701272C'est là qu'il faut faire un choix entre le point de vue Max Nègre ET les Fenestrettes sinon cela oblige à revenir beaucoup sur ses pas.
Sur une rando à la journée, le problème ne se pose pas.

Tout à fait, et à choisir entre les deux le cirque des Fenestrettes est clairement incontournable smile

Si on veut absolument voir le Max Negre il y a peut-être possibilité de tourner à gauche au point 3 pour rejoindre le point de vue, puis revenir sur ses pas pour rejoindre directement le point 5 par la piste. Mais je ne me rends pas compte du temps que ça rajouterai, ni du côté monotone de cette portion (pour avoir emprunté une partie de cette piste plus au sud, ce n'est pas extraordinaire).

Dans tous les cas ça reste du pinaillage  wink

Hors ligne

#22 05-04-2024 12:19:03

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Merci pour le partage smile
Récit ajouté au wiki !


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#23 05-04-2024 13:52:35

tomtom015
Membre
Lieu : Vaucluse
Inscription : 22-01-2024

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

pouce

klaim a écrit :

Dans tous les cas ça reste du pinaillage

Ah comme c'est agréable d'avoir autant de choix! Cela donne des prétextes pour y retourner, encore et encore...

klaim a écrit :

Tu n'as pas trop galéré pour les points de bivouac ? C'est beaucoup de caillasses et peu de points d'eau dans la région, c'est pour l'instant un des points qui me rebute pour me lancer sur plusieurs jours sur ce secteur

Ecoute, pour les bivouacs ça va, le premier sur le causse de Blandas, seul au monde dans les pâturages, ce n'est pas la place qui manquait lol
Ensuite le 2ème, en haut du cirque de la Séranne, j'ai trouvé un petit coin plat sans trop de caillasse (et une vue de dingue cool ). Il y avait des spots sympa également dans la partie précédente (partie boisée vers le "saut du loup").
Le dernier bivouac avant le hameau de Fozières était pas mal, j'ai dû chercher un moment hors GR dans la forêt.

Le must étant évidemment la nuit en dortoir chez les bonnes soeurs à St Guilhem, les ronflements des pèlerins et les réveils successifs à 5, 6 et 7 heures!

Pour l'eau dans l'ensemble ça allait, je n'ai pas été réellement en manque. J'ai dû rationner avant St Guilhem, mais peut-être est-ce que je n'avais pas suffisamment anticipé. J'ai une poche à eau de 3L et une gourde filtrante d'1L, que je n'avais pas entièrement remplis il me semble.

Il y a la portion St Guilhem/Infernet/Baudille/Jouquet/Fozières où j'avais rempli mes 4L par précaution. J'ai tenu jusqu'au cimetière de Fozières, soit 32km, en comptant mon erreur de 5km. Donc il y avait réellement 27km entre les 2 points d'eau.
Après il faut tenir compte de la saison et de la météo, nous étions en avril et j'ai eu un temps nuageux. J'imagine que un mois plus tard et avec un ciel dégagé, j'aurais eu des besoins en eau bien supérieurs!
J'aime beaucoup la marche en avril, la végétation n'est pas magnifique mais il fait bon pour marcher et il n'y a pas grand monde sur les sentiers!

Hors ligne

#24 07-04-2024 00:15:24

Klaim
Membre
Inscription : 25-07-2023

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Super, merci beaucoup pour toutes ces infos pouce

tomtom015 a écrit :

#701288J'aime beaucoup la marche en avril, la végétation n'est pas magnifique mais il fait bon pour marcher et il n'y a pas grand monde sur les sentiers!

Pour toutes les randonnées autour de Saint Guilhem ca fait même souvent partie des mois conseillés smile

Cet après-midi j'ai fait un tour au Mont Saint-Baudille, du coup j'ai pensé à cette discussion et je me suis amusé à essayer de répérer d'éventuels spots de bivouac au milieu de toute cette caillasse. Verdict il vaut mieux anticiper ou alors avoir de sacré sardines lol

Hors ligne

#25 07-04-2024 09:27:49

tomtom015
Membre
Lieu : Vaucluse
Inscription : 22-01-2024

Re : [Récit + liste] Le Vigan / Navacelles / Lodève - Avril 2022

Oui je vois bien ce que tu veux dire!
Tu as dû avoir une belle journée  cool

Je suis dans le Vaucluse et il y a beaucoup de similitudes avec ta région. C'est sec, de la caillasse de partout, et des températures trop chaudes, trop tôt dans la saison.
Ici aussi le mois d'avril est à privilégier, j'ai fait une petite rando hier et déjà j'ai ressenti la chaleur. J'avais 1.5L d'eau et j'ai dû les rationner pour finir mes 14km. A partir de mai on commence à bien douiller, juin c'est compliqué, puis juillet août c'est même pas la peine...

C'est le bon moment!

Hors ligne

Pied de page des forums