Aller au contenu

Annonce

Camp de base / Camp itinérant 2022 du 9 au 16 juillet, les inscriptions sont ouvertes ! ✅

#26 13-03-2016 23:41:03

Ralf7500113
SpectActeur
Lieu : Où les vents me porteront
Inscription : 03-02-2010
Messages : 2 160

Re : [Couchage] mixte : duvet & synthétique [SRSR]

florencia a écrit :

...
• Que les qualités intrinsèques des tissus VBL peuvent se modifier et devenir trop perméable à la vapeur d'eau quand ils sont dans un environnement chaud (trop) et donc (trop) humide, comme celui d'un sac de couchage.

Notamment les VBL basés sur une enduction PolyUréthane (PU).


"Une heure d'ascension dans les montagnes fait d'un gredin et d'un saint deux créatures à peu près semblables. La fatigue est le plus court chemin vers l'égalité, vers la fraternité. Et durant le sommeil s'ajoute la liberté."
Friedrich Nietzsche

Hors ligne

#27 14-03-2016 09:18:17

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 5 593

Re : [Couchage] mixte : duvet & synthétique [SRSR]

• Que l’idéal serait de trouver une enveloppe extérieure isolante capable d’accumuler le givre développé pendant la nuit et que l’on pourrait éliminer en secouant simplement la surface. Idéalement, ce serait fait dans la matinée, tout en restant à l'abri du sac de couchage et avant que l'abri ne soit réchauffé ou humidifié par un poêle ou réchaud.

Du coup, je m’interrogeais  sur quelles couches extérieures pourraient jouer ce rôle …
Le fait que l’on doive pouvoir simplement l’épousseter au matin, m’a fait penser à une couverture polaire à long poil. Mais je ne sais pas si cette couverture à toutes les qualités requises pour obtenir que l’humidité gèle à sa surface par rapport à toutes les sources d’eau potentielles, qu’en pensez -vous ?

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#28 14-03-2016 09:39:35

Ralf7500113
SpectActeur
Lieu : Où les vents me porteront
Inscription : 03-02-2010
Messages : 2 160

Re : [Couchage] mixte : duvet & synthétique [SRSR]

Je dirais que ça va dépendre de la longueur des poils de ta couche extérieure et de l'épaisseur et du type de vêtements que tu porterai sur toi, entre autre (1). L'auteur estime dans sa conclusion qu'un isolant type "fourrure animale" (loup, ours...) résoudrait nombre des tracas détaillés dans ce rapport. On pense d'emblée à de la polaire High-loft, mais à mon avis il faut pousser plus loin. Le loup et l'ours sont "nus" sous cette fourrure, qui est directement reliée à leur épiderme. Ils bénéficient donc de l'effet "chair de poule", qui permettait à l'homme de jadis de plaquer ses poils sur son corps pour gagner en chaleur. Je pense que le plus proche de ceci reste le Pile&Pertex, porté à même la peau, ou mieux, par dessus une couche de base style Brynje. L'idéal serait un SDC en P&P, mais ce n'est hélas pas réalisable...

(1) : formation du point de rosée à l'intérieur ou à l'extérieur desdites couches. Le loup n'a pas ce problème! Veinard.

Dernière modification par Ralf7500113 (14-03-2016 09:40:43)


"Une heure d'ascension dans les montagnes fait d'un gredin et d'un saint deux créatures à peu près semblables. La fatigue est le plus court chemin vers l'égalité, vers la fraternité. Et durant le sommeil s'ajoute la liberté."
Friedrich Nietzsche

Hors ligne

#29 14-03-2016 13:55:52

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 5 593

Re : [Couchage] mixte : duvet & synthétique [SRSR]

Je me disais qu’en la traitant au Nikwax, cela rendrait la polaire hydrophobe, et permettrait de limiter la pénétration d’humidité depuis l’extérieur et faciliterait la sortie des vapeurs d'eau émises depuis l’intérieur.

Mais il reste toujours le problème du point de rosée et d’arriver à faire en sorte que cela gèle à la surface de l’enveloppe extérieure et non de l’isolant du SDC…

La suite de mes réflexions à voie haute, sans assurance de la justesse du raisonnement roll

Il faudrait qu’au moment du coucher, le SDC soit chaud aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur pour éviter au maximum un gradient différentiel à l’intérieur de ce dernier.
En ne sortant le SDC qu’au dernier moment, en réchauffant l’extérieur du duvet (près du poêle) avec la polaire déjà enfilée et une bouillotte à l’intérieur juste avant de se glisser dedans en sous-vêtements type Brinje, peut-être qu’il y a plus de chance de déplacer le point de rosée à la surface de la polaire, puisque c’est elle qui va se refroidir en premier. Après il faut espérer que la température du corps suffise à maintenir au chaud l’ensemble de l’épaisseur du duvet…

Sinon, il reste VBL sans enduction PU et sursac imper/respi ou comme eraz, duvet entre 2 couches étanches ou SDC tout fibre synthétique et hydrophobe.

Pfff, c'est compliqué big_smile

Flo

Dernière modification par florencia (14-03-2016 14:03:26)


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#30 14-03-2016 20:11:00

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 189
Site Web

Re : [Couchage] mixte : duvet & synthétique [SRSR]

Penser également à la surface de givre que l'on retrouve à l'intérieur du sursac le matin. Si cette humidité provient de l'intérieur, on a là une partie de solution éprouvée et facilement gérable sur le terrain (secouer le sursac). Et "partie" car cela ne doit pas représenter la totalité de l'humidité, le sursac étant placé à la limite du gradient de température, on peut imaginer que de la condensation se forme plus en avant vers l'intérieur (dans le sac de couchage).

Ce qui est intéressant dans ce document, c'est qu'il confirme le phénomène vécu en Norvège dont je n'avais jamais entendu parler ailleurs: le sac de couchage qui accumule l'humidité ambiante extérieure sans la diffuser plus tard. Le terrain montre que ce phénomène est accru quand le tissu à une respirabilité faible.

Merci Florencia pour la synthèse wink


Super poney

Hors ligne

#31 14-03-2016 23:48:10

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 5 593

Re : [Couchage] mixte : duvet & synthétique [SRSR]

Oui, certains passages sont assez instructifs et les scénarii parfois cauchemardesques yikes

• Gel « normal » de la partie externe (froide) de l’enveloppe isolante, lors de la nuit, au contact de l’humidité ambiante.
• Fonte lors du réchauffement de l’abri le matin, sous l’effet d’un réchaud, poêle etc..  Permettant l’infiltration de l’humidité dans les couches inférieures.
• Regel en forme de boulettes de glace, coagulant les fibres ou plumettes entre elles, pendant le stockage compressé du SDC et la balade à extérieure.
• Décongélation de ses fameuses boulettes la nuit suivante, par la chaleur corporelle dégagée.
• Bis repetita, une énergie pompée de plus en plus importante au contact de toute cette humidité, une isolation de plus en plus faible, jusqu’à ce que le réchauffement du corps devienne insuffisant pour faire fondre le glaçon qui sert de protection.
• Fin big_smile

Flo

Dernière modification par florencia (14-03-2016 23:55:00)


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#32 22-03-2020 14:58:38

cimon
Membre
Inscription : 12-07-2018
Messages : 85

Re : [Couchage] mixte : duvet & synthétique [SRSR]

Je remonte ce fil car j'ai aussi lu le rapport et il y a un petit détail qui n'a pas été rapporté dans la conversation et présent dans la publication smile :
"The Inuit, the experts in living in cold weather, had no use for sleeping bags. They preferred to sleep together as a family between caribou hides sharing body warmth, rather than to individually encapsulate themselves in insulated bags"
traduction : les inuit, experts en condition de temps très froid, n'utilisent pas de sac de couchage. Ils préfèrent dormir les uns contre les autres en famille entre des peaux de caribou afin de partager la chaleur corporelle plutôt que de "s'encapsuler" chacun dans un sac isolant.

Première leçon de ce passage :
la chaleur corporelle est moins perdue si elle sert à réchauffer le copain que si elle sert à rechauffer un sac de couchage.
Deuxième leçon : les peaux de bête n'ont pas les problèmes pré-cités en lien avec l'eau. (mais ça, florencia l'avait déjà fait remarqué).

Dans un second passage, il est indiqué que lors d'un expé russo-canadienne, au départ, tous les hommes dormaient sous tente, puis deux hommes ont commencé à dormir dans un igloo (abri-en-neige). Au fil de l'expé, les observations sont claires : les hommes dormant sous tentes avaient des sac de couchage misérables tandis que ceux qui dormaient sous igloo avait un état encore satisfaisant. "The sleeping bags that had been used in unheated shelters still retained much of their loft and insulation although some balling of the down occurred aroundthe head." traduction : Les SDC qui avaient été utilisées dans les abris non chauffés avait encore leur isolant en bon état bien que quelques ballot de duvet s'étaient formés près de la tête.

Troisième leçon : si vous partez en expé, peut être serait-il plus intéressant d'envisager des abris autres que les tentes chauffées au réchaud.

Voilà, je trouvais juste que ces points méritaient d'être soulignés.

A+


Ev Selon St Marc (6,8)
"Il leur prescrivit de ne rien prendre pour le voyage, si ce n'est un bâton; de n'avoir ni pain, ni sac, ni monnaie dans la ceinture;
de chausser des sandales, et de ne pas revêtir deux tuniques."

Hors ligne

Pied de page des forums