Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#51 10-09-2011 12:06:02

Tramber
Membre
Inscription : 06-06-2011
Messages : 35

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

Voila je suis rentré hier soir de ce voyage!

Bilan en demi-teinte pour moi :

Positif pour la découverte de la région, de ses paysages et ses forêts belles et denses, sur le fait de traverser le massif dans le calme et la solitude des chemins de terre déserts, et j'ai pris aussi beaucoup de plaisir à piloter mon VTT sur quelques descentes, mais je suis pas non plus une brute de technique donc je comprends que les plus aguerris trouvent ça un peu trop facile.

Négatif sur le plan matériel : encore trop lourd malgré mes efforts (trop de bouffe surtout, alors qu'il y a des restos, des boulangeries et des épiceries à peu près dans tous les bleds traversés) et surtout solution bivouac inadaptée : Je me suis gelé dans mon hamac ! J'ai pas pris de matelas pour mettre entre le hamac et moi, comme j'avais vu que c'était conseillé, en me disant qu'en prévoyant des couches thermiques suffisantes ça compenserait. Grossière erreur : On a chaud au-dessus et froid en dessous, du coup on dort pas bien quand même. De plus, la météo n'a pas vraiment été mon amie, du froid, du vent, de la pluie. Y a eu du beau temps quelques fois, mais les nuits trop fraiches m'ont poussé à finir à l'hôtel, ce qui m'a couté une blinde.

ça me décourage pas pour autant, j'en tire les conséquences en adaptant mon matos pour la prochaine!

Je ferais un compte-rendu plus détaillé bientôt.

Hors ligne

#52 10-09-2011 13:40:59

malko
Membre
Inscription : 31-01-2011
Messages : 347

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

ça reste normal que tu soit trop chargé, rien d'étonnant à vélo surtout à VTT (sur route la rando se fait avec saccoches ou remorque)
cet essai pourra te servir de "test"
lors ma première tentative du genre, et malgré que je prévoyais des ravitos quasi quotidiens, j'avais plus de 14kg de matériel (pour route) répartis à plus de 85% sur le dos, ça a été fatal pout un amis (10kg sur le dos = déja trop), moi j'ai terminé de par ma corpulence et ma résistance qui avait déja l'habitude d'étre mis à l'épreuve (18 ans d'armée et des dixaines de missions à l'étrangé) / pour le plaisir des paysages etc... oui! mais la souffrance oui aussi!!!
bien-sur c'était un peu un essai pour en évaluer la "faisabilité", car on voulait pouvoir avancer à des vitesses d'un entrainement "club", boucler parfois plus de 300km/jours avec du temps pour visiter parfois, et donc avoir du matériel et des habits pour d'autres activités.

aujourd'hui, pour la partie route, j'en suis à 5 "raids" (je n'ais jamais été à 7 j en VTT, c'est + dur et mon VTT "rend l'ame" petit à petit), le plus long fut mon dernier (14j / 11 à vélo pour 2700km et 22000 d'asc+, 2,5 j marche 100km et 1/2 journée ski), j'ai beaucoup investi dès mon 3° RAID et bricolé (ainsi que pesé avec précision toute ma penderie et matos), et le plaisir fut tout autre : la tente et le sac pour débuter (après quelques détails peu honéreux: popote...) soit d'un coup plus de 2Kg gagné et confort augmenté puis 2kg de plus sur le reste du matos avec l'abolition de ce qui semblait inutile, brico etc... et une répartition plus importante sur le vélo
et à ce jour la quasi totalité de mon matos (que je préserve que pour ces occasions) est spécifique et light (j'ai retouché aussi la quasi totalité du matos acheté), j'en suis arrivé à près de 1000euros d'investis sur env 3 ans (à partir de 700 euros d'investis je ne gagnais presque plus en gr et confort) et je me retrouve avec à peine plus de 4KG sur le dos et moins de 2 sur le vélo (le reste étant variable en eau et alimentaire), et je peu dormir en relatif confort j'usqu'a 0°C (mème mon amis qui est frilleux mais lui commence à sentir le froid)

peut etre qu'un autre spécialiste peu intervenir, je ne pense pas avoir la science inffuse, mais je maitrise bien le sujet surtout lorsqu'il s'agit de raids UL à vélo (compare tes impressions avec mes autres avis), comme je souhaite encourager  le "CycleUL" ( MUL et maintenant "C....), je peux si tu le souhaite énumérer mon inventaire (je l'ai sur "word") au moins dans le principal tu pourras peut-etre y trouver des idées, comparer des poids, ou avoir de nouvelles questions sur celui-ci? sinon j'éviterais de charger cette discution

Hors ligne

#53 10-09-2011 15:38:59

Tramber
Membre
Inscription : 06-06-2011
Messages : 35

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

Merci Malko pour ta proposition! Bien que mon objectif soit complètement différent du tien, je pense que ta liste de matos pourra être utile à beaucoup de monde si tu veux bien la partager.

Hors ligne

#54 10-09-2011 21:37:23

malko
Membre
Inscription : 31-01-2011
Messages : 347

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

je vais essayer d'etre simple (dur !!!! ça va etre long, courage....)

dans un but de simplicité je vais mettre certains détails de coté, ainsi que des explications (pas toutes) sur pourquoi ceci est si léger alors que que sur le site ça pèse tant, pourquoi tel acticle alors qu'il y a plus léger, pourquoi j'ai pris tel tenue alors que je pourrais m'en passer, pourquoi tel répartition etc... j'y répondrais avec joie au fur et à mesure des questions car la quasi totalité a une véritable raison!

je pourrais faire plusieurs versions, car mème pour moi c'est modulable, je vais utiliser l'exemple de mon dernier voyage vélo route(les fameux 14jours, j'avais une autonomie suppérieure), qui me semble un parfait équilibre ou une bonne moyenne en version "confort".

_1/ sur moi sans détails de poids une exellente tenue cycliste (cuissard Tshirt ,sans manches), bandana, lunettes, montre polar (avec compteur vélo = économie poids 2°compteur) + paire de gants "terra nova" (22gr ; pas trop chaud mais aussi pour protéger)

_2/ sur le vélo de l'avant vers l'arrière: 
   -sous les tubes du "prolongateur tri" : .une pompe carbone titane dite "9bars" (plus 7brs) de 39gr
                                                      . un pantalon pertex (54gr) et et short long pertex (33gr)
   
   - sur le tube guidon et sous les accoudoirs tri : . 1 lampe EOS BIKE 70 lumens (105gr avec les piles)
                                                                   . 1 lampe ZEBRA LIGHT 240 lumens (57gr avec la pile)
                                                                   . gilet de secu 55gr
     
   - dans les tubes du prolongateur : . nessessaire de réparation (partie); colle, rayons (3), vis, maillon (25gr),huile(mini burette)(3gr)
   
   - dans une pochette sur la potence : . nessessaire réparation (2° part) chambre (51gr), outil multi fonction fabrication perso (83gr)
                    (45gr)                          . couteau suisse avec au moins scie acier/bois, pince, cixeau (170gr), 1 cable frein + 1 dérailleur (10gr)
                                                      . nessessaire recharge electrique pour tous les appareil emportés :
                                                 chargeur solaire (3,7 V et 3500mAh de stockage)sur la pochette sous grille pour charge pendant roulage (120gr)
                                                  adaptateur pour charge piles LR3 et CR123A (lampes du vélo) (22gr)
                                                  chargeur secteur "maison" (pour éventuel recharge camping) (35gr)
                                                  piles de rechange et de "bascule" pendant utilisation et charge (70gr)
                                                  "connectique" cables 8gr
                                                       . 2 paires de chaussettes (65gr)
                                                       ( . barres de céréales accessible dans 2 poches filets de 6gr chaque acrochées à cette pochette)
                                                       . 3 ou 4 sacs plastiques de sécurité pour servir de poubelle (20gr)

   - dans et sur une poche de "cadre" : . 2 coupes pluie (north face avec capuche 86gr, bontrager 95gr)
                  (fabrication perso 32gr)    . manchettes (!! de course à pieds= + léger : 38gr)
                                                      . un maillot de bain resistant (45gr , arena)
                                                      . cuissard triathlon (dans un but multi-fonctions = 130gr)
                                                      . piquets (sardines) (40gr)

   - dans poche sous selle (52gr) : . pantalon montane (résitant, seche vite, mais aussi esthétique pour resto) (235gr + 12gr ceinture perso)
                                               . Tshirt GOLITE sans manches avec ZIP UL (aussi préservé si possible pour sorties) (95gr)
                                               . Tshirt sans manche GOLITE UL (complément tenue vélo, mais aussi pour activitées journées) (86gr)
                                               . dessous;polycree à mettre sous la tente (je l'ai adapté aussipour protection étanche du sac) (45gr)
                                               . anti-vol d'appoint (long cable 1m) (75gr)

_3/ dans le sac à dos terra nova lazer 35 litres (modifié 435gr + 12gr mousse dos plastazote =complément couchage)

   - dans les poches ceintures : . nessessaire administratif et brico (2 pieces identités + photocop, argent, CBleue, fil, aiguille,firesteel, pierre
                                             affutage, trombones, pinces bureau, crayon, tel "pico", papier, canif baladeo "32gr") (250gr + ou -)
                                           . MP4 + casque 75gr (informations et possibilité de lire cartographie sur micro SD en solution secour)
                                           . appareil photos numérique (seul à ne pas pouvoir etre rechargé) (112gr)
                                           . poche de protection ap photos perso servant aussi de "masque nuit" avec bouchons auriculaires (12gr)
                                           . bonnet ou "écharpe" light d'appoint (fabric perso 20gr) servant de protection MP4 si non utilisé
                               
   - sur les sangles d'épaules : . petzl E.light+ modifiée (pouvant servir de seconde lampe AR ou AV) (18gr)
                                         . boussole (d'appoint mais fiable) (recta 5gr)

   - dans la "poche sommet" : . nessessaire de toilette dans boite plastique 4gr (emballage de vis dans les magasin de bricolage)
                                        bloc savon concentré (50gr maxi), rasoir/brosse à dent (sur le méme montant 12cm), doses de dentifrice, mini miroir
                                        creme à raser, TOTAL env 75gr
                                        . serviette MSR 70X35cm (11 X son poids en eau et regette + de 90% à l'essorage=réutilisable de suite) 33gr
                                        . nessessaire "soins" dans boite plastique 4gr
                                          principalement pour les plaies minimes + médicaments base pour 24h (temps d'attendre une pharmacie)(75gr)
                                        . couverture de survie réutilisable (préparée pour servir de paroi dans la tente = + chaleur) (80gr)

   - dans la poche principale :
                                        couchage   
                                      . duvet (CUMULUS LITE LINE 300 : structure trapézoidale,330gr plumes,"zip plein",-2°C limit conf) (600gr)
                                         . pull manche longue en duvet ; patagonia (167gr)
                                         . sac étanche 8L (sea to summit) (possible récup eau et douche) pour mettre couchage (33gr)     
                                         . matelas EXPED BASIC 7,5 UL taille 163cm (pour un max confort) (305gr)
                                         popote  (sa housse 8gr)
                                         . bol snow peak  650 ml (51gr)
                                          . couvert multifonction titane(+ possible piquet) (9gr)
                                          ."mini PRS" (avec canette 15cl) (6gr)
                                          . support esbit perso (avec rayons plat vélo) (7gr)
                                          . poche souple spécial transport alcool 150ml (8gr _ vide donc + 140gr au max)
                                          . mini flacon produit concentré vaisselle (3gr vide_ 8ml maxi)
                                          . récipient édulcorant (4gr)
                                          . 2° briquet (10gr)
                                      poche souple 2L platypus avec (tube 105gr)
                                      poche souple 750ml platypus pour éventuelle transport sirop ou vin ou maximiser l'autonomie (23gr)
                                     
                                      TENTE ; VAUDE POWER LIZARD UL (double paroi)(935gr toiles et arceaux; rappel piquet sur vélo)
                                       celle qui me semblait le meilleur compromis volume/surface (dont sa répartition)/poids/résistance/solidité/durabilité
                                        polyvalence (utilisation tarp, camping, à 2 pers, trail compétition, y cacher le vélo, hiver, confort de la double parroi)

                                     2 sachets de lyophylisé de "sécu" dont "1 froid" (sachant que meme les chauds lyophylise a l'eau froide= + temps)(230gr)
                                       1 barre énergétique hautement calorique (50gr)

                                      paire de running polyvalente (pour moi les "mizunos ronin" de 443gr m'ont suffit mème pour ma marche en terrain très
                                        difficile de montagne mais je suis vraiment spécialiste et capable de m'en contenter) = les semelles intérieures ont été
                                      enlevées pour remplacer celles des chaussures vélo pour encore un gain de 34gr

- sur les poches "ext" : klynex/PQ (75gr), petite serviette MSR (chiffon = 10gr)
                     
+  2 gourdes vélo 600ml vides (58gr X 2 = j'ais fait une sélection dans mon stock) + bouteille prolongateur 22gr

Le reste du poids, si je n'ais rien oublié en recopiant, c'est du "consommable"
_je peux dépasser si nessessaire 4l de liquide sans la housse
_140gr d'alcool comme combustible max (ou + si poche 250ml = vide 9,5gr) mais aussi une plaquette ou 2/3 esbits possible (vu le support prévu)
_ l'alimentaire journalier ou + si l'on veux réduire ses ravitos ou ses restos

cet inventaire m'a été plus que suffisant malgré mes activités( marche, resto, ski, baignade, visites....), le chargeur secteur n'a pas servis, le solaire est apparament performant (si bon ensoleillement d'été je pourrai rouler 1 nuit sur 2 avec un éclairage très correct)
prochainement je vais tester mon nouveau téléphone NOKIA N8 qui me permettra un gain de plus de 150gr d'électronique (MP4, photo 12MPX, musique, video, internet, mais surtout un GPS à vie = sans ouvrir chez un oppérateur)

pour les septiques du poids prenez la calculette! le résultat pourrait impressioner au vu de la quantité!

Hors ligne

#55 10-09-2011 21:38:54

malko
Membre
Inscription : 31-01-2011
Messages : 347

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

désolé pour" les décalages de lignes", mais ça doit pouvoir se comprendre...

Hors ligne

#56 11-09-2011 10:56:15

Tramber
Membre
Inscription : 06-06-2011
Messages : 35

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

C'est intéressant! Je me demande si tu ferais pas mieux d'ouvrir un fil à toi pour mettre cette liste, j'aurai des remarques, mais elle me paraît éloignée de la préoccupation Vosges à VTT.

Pour un trip cyclotourisme route par contre y a beaucoup d'idées à reprendre et de matériel ultra léger que je connais pas.

Hors ligne

#57 11-09-2011 11:27:33

malko
Membre
Inscription : 31-01-2011
Messages : 347

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

ouai certainement,
je vais tenter de faire un copier coler pour un nouveau fil de discution, si je n'y arrive pas je demanderais à l'aide (j'ais pas trop envie de tout recopier)

Hors ligne

#58 11-09-2011 12:05:42

malko
Membre
Inscription : 31-01-2011
Messages : 347

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

(liste de matos pour voyage cycliste ultra léger)
chose faite
j'ais rajouté 2 paragraphes au début pour situer les nouveaux lecteurs
sache qu'en comparaison un RAID VTT est plus dur (difficile d'avoir beaucoup de supports resistant et non gènant sur le VTT, et subir la charge additionnelle avec les chocs et la maitris de l'équilibre) , tu peux donc te réjouir de ton exploit

Hors ligne

#59 11-09-2011 19:12:12

Tramber
Membre
Inscription : 06-06-2011
Messages : 35

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

Jour 1 : Wissembourg – Oberbronn

Lever à 4h du mat, ça fait un peu mal aux yeux surtout que je me suis couché à 1h pour finir de préparer mon sac. Le RER de 5h11 jusqu’à Saint-Michel puis à vélo jusqu’à la Gare de l’Est. Je pensais que les rues seraient désertes mais non, il y a plein de monde sur le boulevard Sébastopol, ça sent la fin de soirée, certains sont allongés par terre, d’autres dégueulent ou m’invectivent à mon passage. Ça me fera pas de mal de quitter la ville quelques temps. TGV Lyria : Pas de problème pour les vélos, des places sont réservées (10 € supp), pas besoin de démonter ou de sac à vélo. Arrivée à Wissembourg vers 10h30, il fait beau, la journée va être belle et chaude

Un peu de plat au début, le long de la frontière allemande, puis la grimpette commence.

5809_p1030529.jpg

A Climbach je m’achète un bout de pain et je pique-nique au château de Fleckenstein, du saucisson et du pain, un bout de brownie et c’est reparti.

5809_p1030533.jpg

L’après-midi, une grande montée bien raide en plein soleil me fait surchauffer. Je n’ai pas l’habitude de grimper dans les sentiers avec un sac aussi lourd, je commence à transpirer des seaux d’eau, et je bénis l’abri en haut de la côte ou je fais une pause, croise deux couples d’allemands, puis je fais une sieste (tranquillou j’ai dit !)

Refroidi, je repars, l’après-midi se passe très bien, les forêts des Vosges sont merveilleuses sous le soleil. Je croise des fleurs que je connais pas et des blockhaus vachement moins romantiques.

5809_p1030546.jpg

A Jaegerthal petit creux, un autre bout de brownie.

Entre Niederbronn les bains et Oberbronn, je me paume. J’ai du rater un panneau TMV quelque part, sur ma carte je vois pas trop ou je suis, et en tout cas le trajet me paraît compliqué. Du coup à un moment j’abandonne la recherche du panneau perdu, je suis les montagnes, ça finira bien par me remettre sur la bonne route. Effectivement je retrouve le chemin un peu plus loin, je repère un petit coin sympa pour un bivouac, je décide d’aller chercher de l’eau à Oberbronn. Le ciel se couvre, inquiet j’allume mon téléphone et j’appelle Météo France : Orage avec risque de grêle. Bon ok, hôtel alors. Chez Sergio, petit hôtel resto bar sympa pas trop cher. Je mange et m’écroule vers 21h30.

Jour 2 : Oberbronn – Saint-Jean Saverne

Y a pas eu de grêle mais il a bien plu cette nuit. Aujourd’hui tout est humide, il pleut un petit crachin.

5809_p1030554.jpg

Le beau temps revient dans la matinée mais repart l’après-midi. La forêt d’Offwiller est très belle aussi, avec de vieux arbres gigantesques.

5809_p1030565.jpg

A La Petite Pierre, je m’arrête dans un resto manger des pâtes avec un petit verre de Riesling.

Après la Petite-Pierre, le chemin suit un ruisseau, c’est un peu long, pas très intéressant alors je décide de couper par la montagne. J’ai les cartes au 1/25000e donc pas de risque de me perdre. Et ben si, je me perds. Je me rends compte que le chemin que je voulais prendre est impraticable à vélo, c’est un chemin à sanglier qui monte vraiment dru à travers les broussailles. Du coup je continue tout droit. Il se met à pleuvoir. Au milieu du chemin, des troncs d'arbres et des branches coupées.

5809_p1030575.jpg

Au lieu de faire demi-tour comme tout le monde, je porte le vélo, fait l’équilibriste sur les troncs d’arbres mouillés, je dérape, je me râpe la jambe. Je me rends compte que c’est la même chose sur 100 mètres, je mets bien 40 minutes à me sortir de ce merdier. Il pleut de plus en plus, je trouve un chemin susceptible de me ramener la où je voulais aller, il monte beaucoup trop pour être pris en pédalant. Tant pis, je pousse, et j’arrive enfin en haut. A un carrefour aux environs de la croix de Langenthal, je prends la route qui doit m’amener au Mont Saint Michel. Je rate un embranchement et me retrouve quasiment au point ou j’ai quitté la TMV. Je suis content, j’ai perdu deux bonnes heures sur mon trajet, fatigué et trempé je vais me consoler à l’hôtel. Hôtel Kleiber à Saint-Jean Saverne, resto et chambre bof, patron sympa, il a fait la TMV et me conseille sur le moyen de la récupérer le lendemain.

Sur ces deux premiers jours, j’ai pas assuré une cacahuète question orientation ! Heureusement, je me rattraperai les prochains jours. Et puis je décide d’arrêter les variantes perso, les Vosges sont des forets exploitées, on sait jamais sur quoi on peut tomber. Le tracé de la TMV est lui praticable tout le temps sans quasiment aucun portage.

Jour 3 : Saint-Jean Saverne – Urmatt

Aujourd’hui le soleil est revenu. Remontée au Mont Saint-Michel, puis redescente, traversée de l’A4, puis joli petit chemin en descente vers le canal de la Marne au Rhin.

5809_p1030583.jpg

Emporté par mon élan, je rate l’endroit ou il faut traverser, je remonte, traverse et me voici en train de grimper sur le flanc du Geroldseck et du Brotschberg, avec vue superbe sur la plaine d’Alsace.

5809_p1030590.jpg

Arrivé en haut, j’ai bien transpiré, un vent se lève et me refroidit rapidement. Je m’arrête à l’abri du Geisfelswassen casser la croûte (toujours saucisson/pain/Brownie), en essayant de me réchauffer au soleil.

5809_p1030589.jpg

L’après midi est belle, je pédale bien, je croise une biche et son faon, à peine le temps de sortir l’appareil qu’ils me repèrent et s’en vont.

5809_p1030600.jpg

Arrivé à Urmatt, je décide de camper ce soir. Passage au village, achat de provision (des fruits et de la bière, remplissage des gourdes et de la poche platypus 3L. Une fois remplie la poche platypus, j’arrive plus à la remettre dans la zone prévue pour de mon sac à dos (Osprey Hornet 32), tant pis, j’enlève le tarp du filet avant, je le met dans le sac, je mets la poche dans le filet et c’est parti. Je trouve un coin pas trop pentu et à l’écart du chemin, en forêt de pin. Je m’installe, je déroule la feuille de polycree, étale mes affaires dessus. Je prends une douche sous ma poche suspendue à un arbre. Elle est froide ! 3L ça suffit pour prendre une douche et nettoyer les fringues (quand même pas super bien rincées les fringues, mais ça va…). Quand on pense qu’il en faut 50 à la maison !

Je trouve deux arbres suffisamment éloignés, j’installe le tarp et le hamac, tout se passe très bien.

5809_p1030602.jpg

Je vais me faire à manger, je me prévois des nouilles avec du bouillon de légumes, de l’huile d’olive et du grana pradano (que je me traîne dans mon sac depuis le début). Je me suis confectionné un petit réchaud bois sur le modèle de Domi33. J’ai fait un test avant de partir, avec du bois bien sec il marche super bien. Avec du bois humide c’est une autre histoire, tout le bois au sol est humide, les arbres à côté de moi n’ont pas de branches mortes accessibles. Je trouve finalement quelques branches potables. Je m’y reprends à trois fois pour allumer mon feu, finalement je trouve la solution : Je mets l’allume-feu (PQ imbibé d’huile d’olive), puis le bois, puis d’autres allume-feu par-dessus, et miracle, le feu part ! Je fais bouillir ma flotte (ça prend un certain temps, le bois mouillé ça marche pas terrible), les pâtes, une bonne ventrée, du raisin, une bière, un petit remontant et au hamac.

J’ai eu très froid. Les nuits sont fraîches déjà mais en plus, je n’ai pas pris de matelas pour mettre entre moi et le hamac. Au fur et à mesure de la nuit, je rajoute des couches : drap de soie, chaussettes, bonnet, gants, pantalon, gilet… Bref rien n’y fait j’arrive pas à m’endormir tellement j’ai froid. Nuit calme, juste un renard qui jappe (je pense mais j’en mettrai pas ma main au feu), et une appréhension pour mon sac de bouffe resté par terre.

Bref ça m’a refroidi au sens littéral du terme aussi. Le climat ne s’étant pas amélioré, je n’ai pas renouvelé l’expérience, et ai passé mes nuits à l’hôtel. Dommage pour le porte-monnaie et pour le dos qui porte des trucs qui serviront à rien.

Jour 4 : Urmatt – Le Hohwald

Encore du beau temps aujourd’hui, et une belle étape de montagne au-dessus de Grendelbruch. J’attrape mon seul coup de soleil de la semaine.

5809_p1030606.jpg

Dans la descente sur Klingenthal, je me vautre. Rien de méchant, j’ai dérapé sur du sable et je tombe dans l’herbe, pas de bobo ni moi ni le vélo. Ce sera ma seule chute de la semaine.

Arrêt resto à Ottrott, je perds beaucoup de temps et en plus c’était pas terrible. Je repars sur les chapeaux de roues, enfin j’essaie du moins, parce que la montée vers le Mont Sainte Odile m’attends et qu’elle est plutôt raide. Magnifique vue sur la plaine d’Alsace la haut, et aussi un vent qui vient me refroidir à grande vitesse.

5809_p1030612.jpg

Je quitte le Mont Sainte Odile et ses cars de touristes et me retrouve en pleine montagne, avec plus un chat à la ronde en quelques minutes. J’arrive au Hohwald, le vent ne s’est pas calmé. Il est un peu tôt (18h) mais je décide de m’arrêter parce que c’est ici que j’ai décidé de bifurquer de la TMV pour les GR sur les crêtes et que je n’aurai pas le temps de trouver un hôtel plus loin avant la nuit. Je m’arrête à la petite auberge, grande chambre, et bon resto. Un plat consistant, une demi bouteille de Riesling et au lit.

Jour 5 : Urmatt – Kaysersberg

Alors oui, la j’ai complètement changé mes plans et je me suis carrément éloigné des GR et même de la TMV.

Pendant la nuit, un gros orage tombe, j’entends des trombes d’eau dehors. Au lever du jour, il pleut toujours, et il pleuvra toute la matinée. J’ai aucune envie de partir sur les chemins de terre détrempés, dans le vent et la pluie, d’autant plus le GR sur les crêtes par ce temps la. Je reste à l’hôtel la matinée. La pluie ne s’arrête pas. A midi il faut libérer la chambre. Je pars, fait 500 mètres sous la pluie et m’arrête au bar. J’hésite encore, la pluie ne veut pas s’arrêter, toujours pas motivé pour y aller. J’en profite pour manger. La patronne me dit que sa sœur à Colmar n’a pas de pluie, je révise mes plans. J’achète une carte routière et comme c’est moins humide par en bas, je redescends dans la vallée et me fait une étape routière. Aucun intérêt donc pour l’aspect « rando VTT » mais ça m’évite de passer une nuit supplémentaire à l’hôtel. Je n’ai donc pas connu toute la partie de la TMV entre Le Hohwald et le Lac blanc (soit quand même 80 km de zappés par la route).

5809_p1030628.jpg

Effectivement, en bas c’est mieux mais il pleut quand même un peu. Je reprends des habitudes de cyclotouriste, il y a plein de petits chemins balisés pour les vélos et finalement cette étape de plaine ne sera pas si désagréable. Il y a énormément de touristes (allemands et retraités pour la plupart), contraste total avec les chemins déserts de la TMV. Etape à Kaysersberg avant la remontée vers le Lac Blanc. Tarte flambée au Munster et au lit.

5809_p1030635.jpg

Jour 6 : Kaysersberg – Mittlach

Et c’est reparti pour la longue remontée vers les hauteurs. Le début est un calvaire, la route entre Kaysersberg est très empruntée, des camions, des bagnoles tout le temps. Je bifurque vers Orbey, ça se calme. Après une remontée sur route bien désagréable (la grimpette sur route à VTT pneus tétines et sac sur le dos, c’est vraiment pas marrant) j’arrive enfin au Lac blanc et retrouve avec joie les sentiers de montagne.

5809_p1030645.jpg

En plus ils sont beaux. C’est haut aujourd’hui, je passe à la station de ski du Tanet,

5809_p1030665.jpg

puis à celle du Gaschney.

5809_p1030680.jpg

Au Gaschney, le temps se met à changer, vent fort et petit crachin désagréable. Je me presse de redescendre, et je me presse tellement que je rate une bifurcation. J’avais pourtant repéré que dans cette partie, la signalisation TMV semble moins bien faite que dans le reste du massif. Bref je sais plus trop ou je suis, je redescends dans la vallée et me retrouve bien trop loin, je remonte la vallée jusqu’à Mittlach et pose mon sac à l’hôtel.

Jour 7 : Mittlach – Thann

Dernière journée, le climat n’est toujours pas mon ami : petite pluie fine en bas et ça n’a pas l’air mieux en haut.

5809_p1030683.jpg

L’étape commence donc bien sportive avec la montée vers le Markstein sous la pluie et le brouillard. Je transpire, donc je me mets en Tshirt. Plus haut le vent se lève, j’ai très froid, je remets le blouson comme ça je suis mouillé dedans et dehors, c’est magnifique ! Un type en VTT tout suspendu vert me double, me souhaite bon courage pour la TMV, puis disparaît. J’essaie de le rattraper en vain ! Plus je grimpe, plus le temps se dégrade, on voit plus à 20 mètres devant, le vent me ralentit même dans les descentes, je suis congelé, j’en chie.

5809_p1030688.jpg

Halte à l’auberge, du thé bien chaud pour essayer de se réchauffer, je vais aux toilettes pour essorer mon T shirt, je rêve d’un séchoir à main mais y en a pas, et puis c’est reparti pour la descente. Plus je redescends, plus l’air se réchauffe. A Geishouse, la pluie s’arrête, à Moosch il fait chaud. Il reste une dernière bouclette au dessus de Moosch, mais le courage m’a quitté. Je regagne Thann par la voie la plus courte et prends le premier train pour la maison.

Hors ligne

#60 11-09-2011 20:55:04

malko
Membre
Inscription : 31-01-2011
Messages : 347

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

ça à l'air magnifique, et vu la météo il a fallut du courage pour aller à 7 jours
tu n'as apparament pas accrocher grand chose sur le VTT?
si tu n'est pas "refroidi", je pense que tu peux corriger pas mal de choses, de part cette expérience et à force de te renseigner sur ce forum, non seulement sur le paquetage et son transport, mais aussi dans ton organisation ; anticiper les lieux de bivouacs possible, à quel moment et que choisir en alimentaire lors des ravitos.
perso je pense que le hamac + la bache n'est pas dans ce cas la meilleure solution (combien pèse l'ensemble ?)

Hors ligne

#61 11-09-2011 21:37:23

Tramber
Membre
Inscription : 06-06-2011
Messages : 35

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

Sur le VTT j'avais quand même :
- 2 litres d'eau (max),
- Une sacoche de guidon avec un gilet et un blouson dans un sac de compression, une burette d'huile, la pompe à vélo, l'appareil photo et les cartes dans un porte-carte étanche. Plus les lunettes quand j'en avais marre de les porter.
- Une sacoche de selle avec une chambre à air, un démonte-pneu, un kit rustine, un dérive chaine, un outil multifonctions Btwin, un maillon rapide SRAM

La pompe à vélo je l'ai changée au dernier moment. J'avais une Nuda carbone très légère mais avant de partir j'ai constaté que le joint était encore déchiré. Je crois que la pompe Nuda est un gadget pas fiable. J'ai racheté avant de partir une Btwin 3 fois plus lourde mais beaucoup plus fiable.

Le hamac fait environ 680 grammes avec 2 cordes 7 mm de 5 m de long de chaque côté
Le tarp fait environ 665 grammes avec une faitière de 5 mm de 8 m et 4 haubans en 3 mm. 4 haubans suffisent quand le temps est calme, mais 6 seraient mieux en cas de vent. ça devrait pas faire plus, mes haubans sont un peu trop long.

Le problème est que le hamac est adapté aux climats chauds (bords de mer...) Pour la montagne il faut prévoir un matelas en plus, ce qui le rend beaucoup plus lourd qu''une solution au sol avec un simple matelas. Pour mes prochaines, je vais investir dans un Neo air, j'ai déjà un autogonflant mais un peu lourd (Thermarest Trail Lite Regular 1120 g). La configuration au sol permet aussi de créer un espace plus fermé avec le tarp, ce qui fait gagner en confort.

Hors ligne

#62 11-09-2011 22:43:27

malko
Membre
Inscription : 31-01-2011
Messages : 347

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

au temps pour moi j'avais mal vu la saccoche sur le guidon(il y a du poids à gagner en modifiant celle-ci sans inffluer sur sa solidité) , qui d'ailleur à l'air assez grosse, et c'est pas mal si elle peut etre fixée ainsi sans gèner les cables = ça voudrait dire qu'il y a encore une possibilité sur la potence

ton hamac et ta "tarp" ne semble pas excessivement lourd, mais pour le poids seul du hamac on trouve des tarps hermétiques ou tentes aux poids record. un polycree au sol et une moustiquaire n'aurraient fait que 250gr env, je pense donc qu'un "neo air" est un très bon choix, surtout si tu peux te contenter du 118cm (faible volume ranger = moins besoins de gros sac ou saccoches = + léger surtout qu'il n'est pas facile d'avoir des effets encombrants extérieur à vélo)

en revanche si je peux me permettre un conseil, il semblerait que l"abri" serais un choix prioritaire (une mousse plastazote ou évazote en matelas = 15 euros), bien que ta "queschua" ne présente pas non plus un poids important, mais dans ce domaine c'est plus un gain confort, sachant que le néo-air aura besoin d'étre bien protéger en dessous et je ne suis pas sur qu'il soit bien aussi dans un hamac . ça reste très personnel

tu avais ton sac, de je crois 32L plein au max après un ravitaillement, vu ce que tu as déja sur ton vélo c'est trop, je ne connais pas l'exactitude de ton paquetage mais tu devrais pas avoir plus de 20L (à moins de pas bien ranger) surtout à VTT, .il y a certainement autre chose que ta bache et ton hamac qui semble ne pas aller?en trop ou non adapté

pour la "cuisson" si tu ne veux pas t'ennuyer avec le bois, il y a l'esbit très pratique mais inutilisable en espace confiné,sinon l'alcool avec un "PRS" de 7/8gr j'arrivais à faire bouillir par 10°C, 250ml d'eau (pour un lyophilisé) avec moins de 10ml de conbustible

je pense aussi que tes choix futur de matos doivent se faire aussi en fonction de ce que tu veux investir, tout de suite et/ ou au fur et à mesure si tu comptes continuer ce genre de périple
tu peux aussi te préparer en faisant de la route mème avec ton VTT sur des pistes cyclables parfois mal bitumé, tu doit certainement connaitre la "véloroute 6" en tant que vosgien?entre Bale et Constance le vélo y est roi, c'est des embouteillage en été! il y a 3600 km entre Nantes et la mer noire, mais cette partie est géniale pour le touriste à vélo

Hors ligne

#63 12-09-2011 09:14:09

SpySNL
N°8
Lieu : Plus près des Vosges
Inscription : 07-06-2006
Messages : 5 854

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

Et bein... Dur dur quand même... Mais bravo pour ce périple ! smile


Pour le  Hamac, c'est le piège classique. Il suffit de pas grand chose pour améliorer énormément le confort du dos: rien qu'en mettant ta veste et ton sac vide sous ton dos, ça aurait déjà grandement amélioré l'isolation (il faut s'écarter de la toile en fait...)
J'utilise un bout de Ridge-Rest, pas lourd du tout. Tu peux le couper en forme d'amande pour gagner du poids et épouser la forme du hamac, ou le laisser rectangulaire pour qu'il vienne contre toi sur le bords... au choix.
ça n'ajoute pas grand chose comme poids, en encombrement par contre la mousse prend de la place.

Donc tu t'es planté deux ou trois fois quand même: c'est normal ! Même à pied on rate des croisements, alors en Bike c'est pire à cause de la vitesse et du champs de vision réduit.

Hors ligne

#64 12-09-2011 12:42:36

oz67
Membre
Lieu : Bas-Rhin
Inscription : 27-04-2011
Messages : 231
Site Web

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

Belle sortie ! Comme tu vois le temps en Alsace est très variable, tu peux facilement avoir du 5° avec beaucoup de vent, même en été. Les conditions au Hohneck sont parfois sibériennes wink
Je vois que tu est passé devant chez moi ( j'habite Ottrott ), je connais bien le coin du St Odile, moins bien le coin de Thann, mais le voyage a du être sympa, dommage pour le temps, les petits chemins peuvent être assez dangereux avec la boue, et le morale vite redescendre quand on a le calecon remplit de terre après une journée pluvieuse yikes
Le Lac Blanc je connais bien aussi, super coin ou tu peux faire de la descente VTT en été avec des descentes de tous les niveaux, de débutant à championnat de France, du ski et de la cascade de glace en hiver, bref ca me fait plaisir de voir des photos de "chez moi" et de voir que tu as quand même, malgré le temps, bien apprécier la région.
Je n'ai jamais essayé la rando VTT sur plusieurs jours malgré plus de 15 ans de VTT, mais ca pourrait bien me plaire, faut que je me lance, ton expérience est vraiment intéressante, continue comme ca !


Les Vosges, parce que je le vaux bien !

Hors ligne

#65 12-09-2011 12:58:55

polochon777
Membre
Inscription : 09-09-2010
Messages : 792

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

Sympa comme rando! smile

Mes suggestions à 2 balles:
- il manquait un truc à ta liste, c'est une couche respirante et coupe vent légère (voir déperlante). Ta veste north face et certes imperméable, mais pas assez respirante pour ce genre d'efforts. Ça t'aurait évité de cailler dans la montée du markstein.
- En VTT sur un terrain inconnu je ne peux plus me passer de mon GPS. On peut regarder une carte en marchant, mais pas en pédalant. Pour moi le GPS en VTT c'est plus que du confort...

Hors ligne

#66 12-09-2011 13:13:23

Tramber
Membre
Inscription : 06-06-2011
Messages : 35

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

Merci de vos réactions!

J'avais une softshell North Face coupe vent. J'avais pas une entière confiance en sa capacité déperlante, donc sous la pluie continue j'ai hésité à la garder, pour conserver au moins une couche sèche pour me réchauffer à l'arrivée. J'ai peut-être eu tort.

Je confirme qu'après avoir essayé avec les cartes et vu les inconvénients que ça apporte, j'envisage sérieusement de m'acheter un GPS!

Je ne crois pas que rajouter un bout de mousse au hamac soit une bonne idée, ça rajoute de l'encombrement et (un peu) de poids, ce qui la disqualifie par rapport à une solution au sol ou en plus on peut avoir un espace quasi fermé avec le tarp, avec quasiment le même matériel, hamac en moins, matelas en plus.

Hors ligne

#67 12-09-2011 14:13:40

polochon777
Membre
Inscription : 09-09-2010
Messages : 792

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

Pour le hamac, tu pourras sûrement trouver pas mal d'avis intéressant, il me semble que bigcactus en utilise souvent.

Sinon j'ai un collègue qui est fan du hamac. Selon lui c'est vrai que c'est un poil plus lourd, mais également beaucoup plus confortable. Bien dormir est quand même un truc important pour réussir une rando sur plusieurs jours...

Hors ligne

#68 12-09-2011 20:31:02

Baptiste
Membre
Inscription : 19-07-2010
Messages : 44

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

félicitations et bravo  cool

moi la 1ère tentative s'était soldée par 3 jours de pluie continue et météo idem sur 1 semaine : pliage des gaules à savernes direction gare sncf après shunt par la route...


là tu peux voir par toi même ce qui t'a été utile, ce qu'il faut améliorer et ce qui n'a jamais servi pour TON utilisation et TA zone de confort.

et comme on dit :
"l'expérience est un peigne pour les chauves..."

Hors ligne

#69 12-09-2011 21:49:47

Tramber
Membre
Inscription : 06-06-2011
Messages : 35

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

Je vais méditer cette citation!

Retour sur le matériel :

Le vélo (Rockrider 5.3 de 2009) :

Largement suffisant pour la TMV, mais une fourche avec plus de débattement serait sûrement plus confortable. Je l'avais acheté parce que c'était le seul modèle D4 avec freins à disques et trous pour porte-bagage arrière.

Sacoche de guidon Ortlieb Classic 9L

+ : Très pratique, à peu près 2 kilos dedans, elle n'a pas bronché, toujours en bon état. Une bonne solution à condition de maintenir les objets tenus entre eux à l'intérieur, sinon ça secoue dans tous les sens.
- : La fourche a tendance à pomper plus. C'est déstabilisant dans les montées abruptes en petit plateau grand pignon et fait parfois perdre l'équilibre. En cas de portage, il faut tenir le cadre et le guidon, sinon on se prend le guidon dans la gueule (vécu)

Sac à dos Osprey Hornet 32

Vraiment super, des poches partout, pas mal au dos même avec les 8 kilos du départ, aucun accroc après une semaine, il est bien plus solide qu'il en a l'air.

Lunettes D4 Btwin 600 :

Une vraie bouse, de la buée au moindre effort, verres rayés au bout de quelques jours.

Chaussures Asics Trabuco 13

+ : Des trails vraiment sympas. La ou elles m'ont vraiment étonné, c'est dans leur comportement à la pluie, j'ai connu des jours bien humides mais j'ai jamais eu les pieds trempés. Le tissu doit être déperlant, et il fonctionne très bien.
- : La semelle est un peu molle pour le vélo, j'avais des fois des douleurs à la plante des pieds en fin de journée, mais rien d'insurmontable. Après une semaine d'utilisation intensive (pas de chaussures pour le soir), elles puent.

T-shirt respirant ML Go Sport

Je suis déçu, j'ai jamais vu un tissu respirant se gonfler autant de flotte. La prochaine fois je prendrai un tissu plus fin, typé cycliste, ça sera plus léger et sûrement plus rapide à faire sécher.

La solution caleçon respirant plus short respirant à la place du cuissard

Mauvaise idée! Effectivement sur une journée c'est plus agréable qu'un cuissard, mais au bout de trois jours les irritations deviennent importantes. J'avais pris un cuissard au cas ou et j'ai bien fait, j'ai fini la semaine avec.

Casque KED 1er prix

A changer, je transpire beaucoup trop la-dessus, il est temps que j'investisse dans un vrai casque de VTT bien ventilé.

Le matos de réparation

Je n'ai eu aucune casse, aucune crevaison, rien de particulier donc pas de retour la-dessus!

Les bidons bouteilles Ocean Spray

Très bien! Elles sont solides, tiennent en place en toute situation dans mes porte-bidons (Btwin aussi). La seule fois ou elles sont tombées c'est quand je me suis cassé la gueule. Pour la durée de vie je pense qu'elles peuvent tenir deux semaines facile.

Dernière modification par Tramber (15-09-2011 21:14:48)

Hors ligne

#70 12-09-2011 23:00:58

SpySNL
N°8
Lieu : Plus près des Vosges
Inscription : 07-06-2006
Messages : 5 854

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

oz67 a écrit :

( j'habite Ottrott ) [...] plus de 15 ans de VTT

On doit se connaître... smile

Hors ligne

#71 13-09-2011 06:36:31

malko
Membre
Inscription : 31-01-2011
Messages : 347

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

répartir en priorité le lourd et peut encombrant sur le VTT, il doit surement y avoir une bonne combinaison (sur ma "liste le paquetage" complet représente entre 20 et 25 litres de vol total, avec une saccoche 9L il ne devrait pas y avoir grand chose ailleur?)

Hors ligne

#72 13-09-2011 17:42:06

oz67
Membre
Lieu : Bas-Rhin
Inscription : 27-04-2011
Messages : 231
Site Web

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

SpySNL a écrit :
oz67 a écrit :

( j'habite Ottrott ) [...] plus de 15 ans de VTT

On doit se connaître... smile

Salut, je m'apelle Ozan dans la vraie vie, on s'est peut-être déja croisé ? Tu es de quel coin ?


Les Vosges, parce que je le vaux bien !

Hors ligne

#73 13-09-2011 19:16:54

SpySNL
N°8
Lieu : Plus près des Vosges
Inscription : 07-06-2006
Messages : 5 854

Re : Les vosges, traversée VTT en une semaine

oz67 a écrit :
SpySNL a écrit :
oz67 a écrit :

( j'habite Ottrott ) [...] plus de 15 ans de VTT

On doit se connaître... smile

Salut, je m'apelle Ozan dans la vraie vie, on s'est peut-être déja croisé ? Tu es de quel coin ?

Je suis originaire d'Ottrott (lotissement Eichwaeldel), un des tous premiers membres du CLDO section VTT... Je ne connais pas ton prénom, malheureusement ! Mais chuuut, pas de HS ici wink

Hors ligne

Pied de page des forums