Annonce

Merci de faire un tri dans vos abonnements pour soulager le serveur, en supprimant les abonnements aux discussions qui ne sont pas nécessaires.
Vous pouvez avoir la liste de vos abonnements en allant dans votre profil, en bas à droite : "Afficher les discussions suivies". Pour supprimer un abonnement à une discussion, affichez la discussion puis cliquez en bas sur le bouton "Ne plus suivre".

#26 03-12-2011 17:38:26

Kam
Membre
Inscription : 19-01-2011
Messages : 2 994

Re : [Autre] La MUL au long cours

gil a écrit :

Kam : le voyage humain ne serait-il pas autant voir plus beau que le voyage géographique, les deux mêlés c'est magnifique, non ? smile Je pense qu'il faut se déconditionner de la doxa occidentale qui consiste à faire le raccourci : je suis chez quelqu'un = je parasite. Comment donc se fait-ce que les orientaux ouvrent-ils plus facilement leur porte ? Ils savent que ça leur est aussi culturellement profitables qu'à l'herbergé d'un soir, à croire que l'angle d'ouverture de la porte d'entrée est proportionnel au niveau de pauvreté.

Et justement, la question que je pose c'est comment arrive t-on concrètement à se faire inviter, et non pas s’incruster ? J'ai du mal à imaginer après une longue journée de marche...  roll

Si, les rencontres sont une source d'enrichissement phénoménales. Je me cite plus haut:

Kam a écrit :

Le long cours est beaucoup plus un enrichissement du point de vue humain (les gens qu'on rencontre) que du fait des paysages qu'on se prend en pleine face. Parce qu'au bout d'un moment, ces panoramas grandioses, ça blase. Les rencontres humaines, jamais (et ça vient d'un solitaire dans l'âme). J'ai honte de le dire, mais quand j'ai visité le Taj Mahal, je me suis fait chier. Ca fait enfant gâté, mais j'avais déjà vu tellement de choses... Par contre, quand deux soirs plus tard je suis retrouvé dans un camp de gitans indiens à regarder un spectacle de marionnettes, c'était une autre histoire. Et cette expérience ne me quittera jamais.

Et pour ce qui est de la différence entre se faire inviter et s'incruster est très simple: quand je fais du porte-à-porte en récitant [EDIT] la sourate l'invocation [/EDIT] du voyageur à des types qui n'ont rien demandé, je m'incruste. Quand je rencontre quelqu'un qui a envie de discuter avec moi et qui finit par m'inviter chez lui, bah... je me fais inviter.

Il n'est pas question de doxa assimilant le fait d'être chez quelqu'un à du parasitage. Mais je pense aussi qu'il ne faut pas penser l'inverse et croire que notre seule présence est un cadeau pour autrui et que c'est un enrichissement dont il faudrait sous aucune condition le priver, fût-ce contre sa volonté (bien sûr, je caricature à l'extrême ce que tu dis). Si quelqu'un pense de la sorte, tant mieux, et il finira par t'inviter. Sinon, je préfère dormir dehors et ne faire ch*** personne plutôt que de "m'imposer" chez quelqu'un.

Et je laisse de côté les considérations économiques et le fait que je gagne en un mois en France ce que certains "hôtes" potentiels gagnent en un an, voire plus...

PS: On s'éloigne vachement du sujet de cette catégorie du forum, à savoir les "trucs" pour s'alléger. Ma faute pour m'être étalé sur d'autres sujets dans le premier post. Avis des modos? Transférer ce sujet dans le forum "philosophie" (ce qui serait dommage à mon avis), ou éditer le premier post pour ne garder que l'aspect lié au matos?

Dernière modification par Kam (03-12-2011 18:02:24)

Hors ligne

#27 03-12-2011 17:43:29

Luciens
Membre
Lieu : Grenoble
Inscription : 04-09-2008
Messages : 864
Site Web

Re : [Autre] La MUL au long cours

gil a écrit :

polochon777 : merci pour les liens mais bof bof Ludovic Hubler...  infoutu de faire ça avec ses jambes, et vas-y que je trace sans prendre le temps de contempler, j’appelle pas ça voyager, désolé.

Ben cinq ans pour faire le tour du monde c'est pas ce que j'appelle "tracer sans prendre le temps". Tes critiques me paraissent bien dures pour quelqu'un qui justement a privilégié des moyens détournés pour voyager, bien loin des club med ou même du "tourisme d'aventure". On n'est pas obligé de marcher pour être un "vrai" voyageur, un dur, comme tu l'insinues.
Je ne connais cette personne et son voyage que par l'intermédiaire de son site, mais ton message passe mal. Pourquoi critiquer ainsi quelqu'un qui a eut un beau projet et l'a porté jusqu'au bout ?

Pour en revenir plus précisément au topic, je voudrais parler des hébergements "chez l'habitant". Les sites type couchsurfing permettent facilement de trouver un logement, surtout dans les grandes villes. Mais il faut s'y prendre à l'avance et faire les choses bien. Faire des copier-coller de demandes d'hébergement à x destinataires peut être mal pris. J'ai entendu des voyageurs râler parce qu'ils ne trouvaient pas de couch disponibles. Comme si c'était un droit !

On rejoint là un débat plus large sur la conception de l'accueil. Que peut-on en attendre ? Peut-on le demander ? Dans quelles conditions ?
Les sites comme couchsurfing ne font que faciliter la prise de contact. Malgré ça, et heureusement, le geste d'accueil repose sur une relation sociale, de la générosité et l'envie de rencontrer. On s'incruste si l'on ne fait que squatter le canapé après avoir envoyé une rapide demande par internet. On s'invite (plutôt est invité) quand on partage des moments, quand on donne et que l'on reçoit. Si l'on vous propose l'accueil, c'est pour de bonnes raisons et les gens ne vous verrons pas comme un squatteur.
Je regrette que certains comptent trop sur l'accueil. Compte au sens où leur budget serré leur impose de se faire héberger ou bien qu'ils n'envisagent pas de payer pour une nuit.

Ma position est de ne pas dépendre de l'accueil mais de l'accepter s'il est proposé. Et une fois accepté, il faut savoir se débarrasser de notre mauvaise conscience au risque de passer pour impoli et d'être un mauvais invité (par exemple en refusant à boire ou à manger). Si on demande l'accueil (cas du couchsurfing) j'aime apporter un petit quelque chose (une bouteille, un souvenir, une carte postale...). Bref un petit geste.
Il faut aussi savoir que les groupes couchsurfing dans les plupart des villes organisent des sorties, des activités, des soirées... plein d'occasion de rencontrer des gens du coin, de sympathiser, de passer un bon moment.... et peut être de se faire inviter !

Hors ligne

#28 03-12-2011 18:02:56

dolgan
Membre
Inscription : 15-02-2008
Messages : 2 451
Site Web

Re : [Autre] La MUL au long cours

Il y a autant de manières de voyager qu'il y a de voyageurs.

Je n'en vois pas vraiment de mauvaise. A chacun son plaisir. Et d'un voyage a l'autre, une même personne ne voyagera pas forcément de la même manière, et ne verra donc pas la même chose.

Et même si je m'autorise a critiquer volontiers les cars de japonnais ou de retraités, je garde en mémoire que c'est eux qui font vivre les locaux. Pas le bonhomme qui fait son tour du monde en marchant.

Hors ligne

#29 03-12-2011 23:22:51

gil
Banni(e)
Inscription : 24-11-2011
Messages : 9

Re : [Autre] La MUL au long cours

Propos retirés

Dernière modification par oli_v_ier (30-12-2011 20:31:07)

Hors ligne

#30 03-12-2011 23:23:26

polochon777
Membre
Inscription : 09-09-2010
Messages : 792

Re : [Autre] La MUL au long cours

gil a écrit :

polochon777 : merci pour les liens mais bof bof Ludovic Hubler...  infoutu de faire ça avec ses jambes, et vas-y que je trace mécaniquement sans prendre le temps de contempler, j’appelle pas ça "voyager", désolé. Plutôt "consommer" un tour du monde, un truc devenu presque banal maintenant, avec l'argent. En plus il a vendu son âme au Diable avec tous ses sponsors...

Bon alors chacun pense ce qu'il veut de la façon de voyager (voiture, fusée, chameau...) mais tu peux pas dire qu'il consomme (il fait de grosses étapes de plusieurs semaines ou plusieurs mois à certains endroits), et pour l'argent il en a vraiment peu (il bosse notamment en cours de route pour se refaire). Pour les sponsors, ben il en a pas...  roll Juste il est "associé" avec un hopital où il communique avec les enfants malade, mais il n'y a pas d'argent en jeu...
Je me permet de corriger car je te trouve bien dur envers lui, mais après chacun fait ce qu'il veut.
N'empêche que je recommande la lecture du bouquin à tout le monde, et pis c'est plus reposant de lire ça dans son canap' que des récits de marche à pieds! lol
J'arrête là avec la parenthèse Hubler smile

Dernière modification par polochon777 (03-12-2011 23:23:48)

Hors ligne

#31 03-12-2011 23:30:39

gil
Banni(e)
Inscription : 24-11-2011
Messages : 9

Re : [Autre] La MUL au long cours

Propos retirés

Dernière modification par oli_v_ier (30-12-2011 20:30:59)

Hors ligne

#32 04-12-2011 15:57:33

hilda
Membre
Inscription : 01-06-2010
Messages : 1 511

Re : [Autre] La MUL au long cours

question plus terre à terre, je reviens de 7 jours de rando pour tester mon matos mais vous faites comment pour :
-le PQ ... quand on part, ok,on prend un rouleau de PQ, mais quand il est fini, on ne va pas en acheter 8...
-la bouffe (perso soupe lyo, polenta, pates, gateau fourrés au petit dej)


Merci de laisser l'Etat dans les toilettes où vous l'avez trouvé.

Hors ligne

#33 04-12-2011 16:06:29

Profil supprimé 14
Profil supprimé à la demande de l'auteur
Inscription : 13-06-2010
Messages : 3 247

Re : [Autre] La MUL au long cours

Avant je prenais des feuilles dans la nature mais ca finit toujours par percer...(en plus certaines piquent)
Alors maintenant j'arrache plein d'herbe pour m'en faire une espèce de bourre.

Hors ligne

#34 04-12-2011 17:32:26

dolgan
Membre
Inscription : 15-02-2008
Messages : 2 451
Site Web

Re : [Autre] La MUL au long cours

le PQ, j'ai pas vu. mais tu serais surpris du nombre de choses qu'on peut acheter a l'unité sur les marchés.

Hors ligne

#35 04-12-2011 17:50:30

hilda
Membre
Inscription : 01-06-2010
Messages : 1 511

Re : [Autre] La MUL au long cours

des exemples?

sinon j'affectionne l'eau perso mais pas toujours dispo (et je ne vais user de l'eau potable quand même)

à l'instant sur google, je viens de tomber (encore) sur notre forum adoré : https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=10462

que je vais lire de suite.

Sinon sur mon topic, un retour de mon matos.


Merci de laisser l'Etat dans les toilettes où vous l'avez trouvé.

Hors ligne

#36 04-12-2011 18:35:06

Kam
Membre
Inscription : 19-01-2011
Messages : 2 994

Re : [Autre] La MUL au long cours

hilda a écrit :

question plus terre à terre, je reviens de 7 jours de rando pour tester mon matos mais vous faites comment pour :
-le PQ ... quand on part, ok,on prend un rouleau de PQ, mais quand il est fini, on ne va pas en acheter 8...
-la bouffe (perso soupe lyo, polenta, pates, gateau fourrés au petit dej)

Pour le décrottage: feuilles, ass-rag, main (avec flotte et savon), sinon tu peux toujours te réapprovisionner en PQ dès que tu vas dans un bar ou que tu prends une chambre d'hôtel. Ceci dit, selon les régions dans lesquelles tu vas, du PQ ne sera pas forcément dispo (parce que les gens n'en utilisent pas). Donc autant penser dès le début à des options alternatives je crois.

Pour la bouffe, il faut bien évidemment oublier les lyo, mais pour le reste on peut je pense trouver des équivalents dans pas mal de coins sur la planète. Ce ne sera pas forcément du saucisson par exemple (surtout de porc), mais de la viande séchée non identifiée, les abricots ou raisins secs seront par endroit remplacés par des figues, les cacahouètes par des amandes ou des pistaches... Et à dire vrai, la plupart des coins de cette planète sont beaucoup moins chers que la France, ce qui permet de se payer des restos très régulièrement (le midi sur la route par exemple - à 50ct la plâtrée de nouilles dans la rue en Chine, perso je ne me prive pas). Du coup, ça allège aussi indirectement le sac.

Maintenant, dans le cas de quelqu'un qui partirait avec un seul ravitaillement par mois pendant 3 ans autour de cette planète, ça serait différent, mais là il faut demander à d'autres. smile

Hors ligne

#37 04-12-2011 18:44:19

hilda
Membre
Inscription : 01-06-2010
Messages : 1 511

Re : [Autre] La MUL au long cours

pour la bouffe, vous avez combien de jours de stock. Je tourne souvent entre 3/4 jours. Mais bon, 3/4 jours, ben ca fait 1.5kg de bouffe.
En france, financièrement c'est pas possible le resto (deja que la baguette, m'enfin passons), c'est vrai qu'à l'étrangé, ca peut être tout à fait différent. Je vais voir sur place.


Merci de laisser l'Etat dans les toilettes où vous l'avez trouvé.

Hors ligne

#38 04-12-2011 21:14:43

dolgan
Membre
Inscription : 15-02-2008
Messages : 2 451
Site Web

Re : [Autre] La MUL au long cours

des exemples? a peu près tout: cigarettes a l'unité, paquet de mouchoir, rasoir jetable, biscuits, etc

Pour la bouffe, je suis pas sur que tu ais le bon raisonnement. Tu prendras la quantité de bouffe dont tu auras besoin entre deux points de ravitaillement(+une petite réserve pour faire quelques repas). ça peut être de quoi tenir jusqu'au soir ou 10 jours d'autonomie.
Et tu te retrouveras surement souvent avec des restes. 1kg de riz, faut les écouler et tu trouveras pas toujours des petites quantités pour un repas.

Et oublie la baguette a l'étranger. les pays avec du bon pain sont rares. big_smile

Hors ligne

#39 05-12-2011 00:12:35

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 130

Re : [Autre] La MUL au long cours

Merci Kam pour ton avis sur le pantalon et ton e-mail...

Pour le bas, au long cours, je pensais au système suivant :
- 1 pantalon classique comme celui sus-cité
- 1 sur-pantalon imper-respirant comme le Mamot Essence Pant

Le surpantalon servirait à :
- Doubler le pantalon classique en cas de temps froid et humide.
- Servir de pantalon unique en cas de temps chaud ou "tiède" et humide
- Pantalon de rechange pendant que le pantalon classique est lavé

Le pantalon classique sera porté dans 90% des cas donc l'utilité que le surpantalon fasse moins de 200g et que le pantalon classique soit costaud et pas trop salissant me parait important.

Qu'en pensez-vous ? Ce système vous semble adéquat ? Je n'aime pas la redondance et ce système me parait très complémentaire.


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#40 05-12-2011 20:03:28

hilda
Membre
Inscription : 01-06-2010
Messages : 1 511

Re : [Autre] La MUL au long cours

merci wink

si vous avez aussi des idées sur le dernier post de mon thread, je suis preneur big_smile (p3rs et/ou rabus par exemple).


Merci de laisser l'Etat dans les toilettes où vous l'avez trouvé.

Hors ligne

#41 05-12-2011 20:04:40

hilda
Membre
Inscription : 01-06-2010
Messages : 1 511

Re : [Autre] La MUL au long cours

Ontheroad33 a écrit :

Merci Kam pour ton avis sur le pantalon et ton e-mail...

Pour le bas, au long cours, je pensais au système suivant :
- 1 pantalon classique comme celui sus-cité
- 1 sur-pantalon imper-respirant comme le Mamot Essence Pant

Le surpantalon servirait à :
- Doubler le pantalon classique en cas de temps froid et humide.
- Servir de pantalon unique en cas de temps chaud ou "tiède" et humide
- Pantalon de rechange pendant que le pantalon classique est lavé

Le pantalon classique sera porté dans 90% des cas donc l'utilité que le surpantalon fasse moins de 200g et que le pantalon classique soit costaud et pas trop salissant me parait important.

Qu'en pensez-vous ? Ce système vous semble adéquat ? Je n'aime pas la redondance et ce système me parait très complémentaire.

pareil, sauf que je vais prendre un short en plus. Et trouvez le bon surpantalon aussi smile (à un prix raisonnable!!)


Merci de laisser l'Etat dans les toilettes où vous l'avez trouvé.

Hors ligne

#42 06-12-2011 01:05:23

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 130

Re : [Autre] La MUL au long cours

J'ai la veste Marmot Mica et mes premiers tests sont concluants donc je me dis pourquoi pas la même membrane en bas avec le Essence Pant ?

Par contre, j'ai une question : j'ai abandonné le short pour x raisons mais j'hésite encore. Pourrais-tu me dire pourquoi tu veux en emporter un ? Et des collants pour le bivouac et/ou la nuit ?


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#43 06-12-2011 01:54:44

hilda
Membre
Inscription : 01-06-2010
Messages : 1 511

Re : [Autre] La MUL au long cours

Ontheroad33 a écrit :

J'ai la veste Marmot Mica et mes premiers tests sont concluants donc je me dis pourquoi pas la même membrane en bas avec le Essence Pant ?

Par contre, j'ai une question : j'ai abandonné le short pour x raisons mais j'hésite encore. Pourrais-tu me dire pourquoi tu veux en emporter un ? Et des collants pour le bivouac et/ou la nuit ?

moi a écrit :

En espérant que cela ne soit pas du bruit.

Donc, je me dis que
-la veste mica me semble bien en effet, mais peut elle se porter en pantalon sans avoir le style un peu Kway? J'ai connu quelqu'un qui avait un surpantalon en event et franchement, on aurait dit un tissu classique (plutot doux et jolie qui plus est)
-short : ben quand il fait trop chaud, d'avril jusqu'à octobre, je suis souvent en short en faite et je ne me suis pas posé la question. Ca doit être plutot light en plus. Ou alors prendre un pantalon qui fait short (sauf que le mien fait presque 480gr je crois bien), ce qui est le même poids qu'un pantalon classique D4 et un short. Donc à moi de trouver un pantalon qui fait short qui fait la quadrature du cercle costaud/light/bon prix, ca me semble compliqué.
-collant : ils m'ont permis de me garder au chaud la nuit (avec mon duvet trempé) et le jours (avec mon pantalon trempé par ma transpiration). Light (120gr), pour moi c'est un must have maintenant. Avant j'avais un sous vetement wedze, plus lourd.

edt : autant une veste je peux faire gaffe, autant mettre 100€ sur un surpantalon, il faut que ca soit costaud. Pas facile de faire gaffe aux jambes. (ronces etc...)

L'event semble vraiment sympa quand même. j'ai pas encore fait de recherche sur la fiabilité (costaud etc...)

http://www.ultralightoutdoorgear.co.uk/ … users.html

Dernière modification par hilda (06-12-2011 14:55:19)


Merci de laisser l'Etat dans les toilettes où vous l'avez trouvé.

Hors ligne

#44 06-12-2011 23:13:42

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 130

Re : [Autre] La MUL au long cours

Je n'avais pas trop pensé à l'allure K-WAY car il serait porté seul que rarement. Le poids, l'imperméabilité, la respirabilité et la sobriété étaient les seuls arguments pour moi.

Je pense abandonner le short car :
- Mal perçu dans certains pays
- Non protecteur du soleil
- Non protecteur des moustiques
- Non protecteur de la salissure (pour les jambes pas pour le vêtements)
- Usage unique

A réfléchir encore...

Merci pour ton aide... wink


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#45 06-12-2011 23:55:24

hilda
Membre
Inscription : 01-06-2010
Messages : 1 511

Re : [Autre] La MUL au long cours

j'y réfléchie encore moi aussi wink

non, moi l'aspect non Kway est important surtout si je prend qu'un pantalon.


Merci de laisser l'Etat dans les toilettes où vous l'avez trouvé.

Hors ligne

#46 06-12-2011 23:59:54

Profil supprimé 4
Profil supprimé à la demande de l'utilisateur
Inscription : 15-09-2011
Messages : 581

Re : [Autre] La MUL au long cours

hilda a écrit :

j'y réfléchie encore moi aussi wink

non, moi l'aspect non Kway est important surtout si je prend qu'un pantalon.

Où en es-tu de ta liste ?
J'ai à peu près les mêmes objectifs  wink

Hors ligne

#47 07-12-2011 00:54:30

hilda
Membre
Inscription : 01-06-2010
Messages : 1 511

Re : [Autre] La MUL au long cours

tout est sur mon topic, ou presque. mail répondu wink

sinon pour la résistance de l'event, pas bon pas bon...
https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18262


Merci de laisser l'Etat dans les toilettes où vous l'avez trouvé.

Hors ligne

#48 07-12-2011 11:12:39

( Tchey )
Membre
Lieu : Terre
Inscription : 26-03-2011
Messages : 236
Site Web

Re : [Autre] La MUL au long cours

J'interviens un point : les paysages blasant.

J'ai eu la chance depuis mon enfance de beaucoup voyager  lors des périodes scolaires, en camping-car certes, mais en mode "simplicité" (un camion VW aménagé, camping sauvage, petit budget, respect des lieux, etc). Et bien, après avoir vu pratiquement tous les pays d'Europe et d'Amérique, je ne me lasse pas du jeu de lumière dans les nuages par la fenêtre de mon logement actuel, ni des herbes qui dansent au vent quand je marche, ni des ziozio qui piou-piouttent dans un parc, etc. Je pense que tout dépend de la manière dont on aborde le "monde", la "Terre". Je me désole de voir des terres agricoles jusqu'à l'horizon en Bretagne, mais je me réjouis de voir des côtes de roches ou de sable, en plein été, pratiquement désertes.

Je connais mon impact sur l'environnement, le simple fait d'écrire ce message sur mon ordinateur via internet, l'usage du nucléaire lorsque j'allume le soir pour lire, etc.. Pourtant, au quotidien, je tente de minimiser cela, de viser ce que l'on appelle "la simplicité volontaire", etc.

Bref, je dérive... Pour moi, le voyage qu'il soit court ou long ne peut pas être dissocié de l'environnement, et si l'humain est important, il ne passe qu'après.
Une Terre sans humain c'est possible, l'inverse, à cette heure, ne l'est pas.


Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis.
* Errance sur la Terre, de la Laponie à l'Anatolie, et + si affinité *

Hors ligne

#49 08-12-2011 00:59:53

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 130

Re : [Autre] La MUL au long cours

Pour ma part, je trouve les rencontres humaines extrêmement enrichissantes mais je choisis mes destinations en fonction des paysages (ou du moins de l'idée que j'en ai...) et non en fonction de la réputation de la population...


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#50 08-12-2011 01:48:07

Eddie1964
Voyageur UL
Inscription : 14-06-2009
Messages : 979

Re : [Autre] La MUL au long cours

Ontheroad33 a écrit :

Pour ma part, je trouve les rencontres humaines extrêmement enrichissantes mais je choisis mes destinations en fonction des paysages (ou du moins de l'idée que j'en ai...) et non en fonction de la réputation de la population...

La réputation d'une partie de la population....en Colombie fait que j'ai peu de chance de voir ses beaux paysages.


Cette vie est un hôpital où chaque malade est possédé du désir de changer de lit,celui-ci voudrait souffrir en face du poêle et celui-là,croit qu'il guérirait à côté de la fenêtre!Il me semble que je serais toujours bien là où je ne suis pas et cette question de déménagement en est une que je discute sans  cesse avec mon âme!C.Baudelaire.

La vie est une aventure dont on ne sort jamais vivant (Alphonse Allais)

Hors ligne

Pied de page des forums