#26 12-05-2006 17:00:43

pmnx
Membre
Lieu : Haute Marne - Langres
Inscription : 28-04-2006
Messages : 276

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Carn, un chien c'est con et gentil dans la majorité des cas mais quand il défend un territoire, quand ta gueule ou ton odeur lui plaisent pas ou quand il a ça dans les gènes, c'est con et méchant. Une morsure ou ne chute pendant une fuite, c'est plus problématique qu'une entorse. Et puis on parle des cas extremes, des mauvaises expériences à éviter, des anecdotes. Un homme averti en vaut deux (et il a l'esprit libre pour admirer).

Pendant leur traversée de l'himalya, S. Tesson et A. Poussin utilisaient une bonne vieille méthode pour se défendre contre des chiens bergers népalais : ils leur lançaient des grosses des caillasses.

Hors ligne

#27 12-05-2006 17:32:38

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 893

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

pmnx a écrit :

Carn, un chien c'est con et gentil dans la majorité des cas mais quand il défend un territoire, quand ta gueule ou ton odeur lui plaisent pas ou quand il a ça dans les gènes, c'est con et méchant. .

Donc, pour résumer, un chien, c'est toujours con...

En ligne

#28 12-05-2006 17:43:55

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 893

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

pmnx a écrit :

En Europe, l'ennemi du randonneur,c'est le chien.
Evidemment, ce genre de problème est spécifique près des villes où d'ailleurs j'évite de camper les week-ends : on rencontre des individus qui, du fait de leur alcoolisation, sont peu fréquentables voire puent l'embrouille...

Cela dit, en Europe, hormis les tiques, aucun animal ne s'attaque à l'homme.

Il ne reste plus que les moustiques et les chasseurs, et la liste est complète.

Le chasseur pouvant cumuler d'ailleurs les conditions "chasseur" et "indicidu alcoolisé", et avoir un ou plusieurs chien(s).

En ligne

#29 12-05-2006 18:59:42

Lafrelou
Membre Silencieux
Lieu : Marseille
Inscription : 20-07-2005
Messages : 411

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

pmnx a écrit :

Carn, un chien c'est con et gentil dans la majorité des cas mais quand il défend un territoire, quand ta gueule ou ton odeur lui plaisent pas ou quand il a ça dans les gènes, c'est con et méchant.

ou pire, si c'est une femelle, et qu'elle est en chasse. Elle s'imagine un beau mâle, et puis débarque un pov Mul et son petit saucisson, je te dis pas la déception et les boules que peut avoir l'animal  lol lol


Choisir c'est renoncer wink

Hors ligne

#30 09-06-2006 10:15:08

YOYO
Humeur...
Lieu : Gasconha
Inscription : 28-01-2006
Messages : 1 127
Site Web

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Mouton03.gif
« Marianne » N° 476
par Périco Légasse

Détresse des bergers

C'est pas l'ours le problème, c'est le prix de l'agneau

La réintroduction de l'ours dans le milieu pastoral a mis les bergers pyrénéens en colère. A juste titre? Oui et non. Si, en effet, le repeuplement de notre faune naturelle est essentiel à l'équilibre écologique du pays, le repeuplement sociologique de nos campagnes avec de « vrais » agriculteurs devrait également être la priorité des gouvernements de la République. A l'instar de l'hebdomadaire basque Enbata qui, raillant l'actualité, titrait « Cinq paysans réintroduits dans les Pyrénées », on pourrait en effet se moquer de ces pouvoirs publics qui plantent un arbre pour mieux cacher la forêt par eux dévastée.
La paysannerie se meurt et nos cultures authentiques disparaissent sous les coups répétés que la Chiraquie agricole (dont Luc Guyot, ancien patron de la FNSEA, fût le nervi en chef) assène depuis près de quarante ans avec la complicité nocive du productivisme agro-industriel. Un lobby dont la puissance et l'agressivité se manifestent tous les jours au niveau des OGM. Le cauchemar n'est donc pas près de s'inverser. Toutefois, pour en revenir à nos ours, ne nous conduisons pas comme des moutons car nous risquerions de finir en côtelettes. Autrefois   il en reste encore quelques-uns  , les bergers vivaient en montagne, avec leurs troupeaux. Aujourd'hui, ils ne montent que deux fois l'an en 4x4, en se contentant de comptabiliser, en fin de saison, le nombre de têtes manquantes. On ne compte plus, en effet, les troupeaux décimés par des chiens errants qui passent par pertes et indemnités. Sait-on que, chaque année, victimes de la concurrence des agneaux exotiques traités et congelés dont la grande distribution sature ses frigos, 700 000 brebis invendues finissent à l'équarrissage? Il n'est pas question de dénigrer l'exaspération des bergers dont l'ours a mangé les ovins, mais, si cette profession était mieux rémunérée et l'agneau vendu à son juste prix au lieu d'engraisser les profits intermédiaires, la détresse pastorale ne viendrait pas se heurter à la légitime reconstitution de notre patrimoine naturel. Réhabilitons notre agriculture « vivante » et les moutons seront bien gardés. Parole d'ours.

Hors ligne

#31 21-06-2006 23:36:27

DavidManise
XULvivor :)
Lieu : Sud du Vercors
Inscription : 29-11-2005
Messages : 167
Site Web

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Salut smile

Je ne vais pas me lancer sur le sujet de la réintroduction de l'ours...  tout le monde sait que je serais plutôt en faveur de la désintroduction du mouton wink  Donc passons.  Inutile d'énerver Paul et Mick.

Concernant les ours, j'ai ma petite expérience perso, ayant grandi (et grossi smile) au Québec. 

En gros, t'as ours et ours.

L'ours noir : le plus petit.  150kg max pour les gros mâles, sauf exception (on en a vu à près de 400kg mais c'était des anomalies statistiques wink).  Il est plutôt craintif et prudent (comme tous les ours), mais il peut vous déchiqueter si jamais ça lui prend.  Physiquement capable, mais pacifiste de nature, quoi.  Seuls dangers : menacer les petits, menacer sa bouffe, ou le menacer lui (le coincer, quoi).  J'ai vu pas mal d'ours noirs dans ma vie, et une ou deux fois ça aurait pu mal tourner, mais 99 fois sur 100 on voit juste leur gros cul noir qui s'éloigne très très vite wink  Les ours noirs sont omnivores.  Ils mangent de petits animaux, des végétaux, des insectes...  tout ce qu'ils trouvent, en gros, et qui ne représente ni un risque ni un gros effort.  Il n'est PAS un prédateur pour l'homme.  Depuis qu'il y a des stats sur les ours au Québec, seules 2 altercations mortelles recensées...  ce qui est *beaucoup* moins que le nombre d'assassinats purs et simples ayant eu lieu en forêt.  Donc en gros, statistiquement, les bipèdes craignent encore bcp plus que les ours noirs...  En gros, on planque sa bouffe surtout pour ne pas être réveillé au milieu de la nuit, et pour...  garder sa bouffe et avoir de quoi bouffer.  Ils ne sont pas vraiment dangereux, ceux là, sauf exceptions citées ci-haut.

L'ours brun / grizzli : taille moyenne.  Plus aggressifs, plus gros, plus rapides...  On est bcp plus petits qu'eux donc ils ne se privent pas pour nous remettre à notre place (quitte à nous arracher la tête d'un coup de patte amical).  Ceci dit, comme tous les ours ils sont fondamentalement craintifs et pacifiques, et si on ne les emmerde pas, ils nous laissent tranquilles.  Il n'est pas non plus un prédateur pour l'homme.  Le spray anti-ours fonctionne et peut être une assurance vie intéressante.  Mais encore faut-il savoir l'utiliser et l'avoir à portée de main.  Une tactique courante, à l'approche d'un ours, consiste à se planquer et à ne pas faire de bruit.  En général il contourne et cherche notre odeur...  et donc il arrive face au vent.  C'est là que le spray est le plus efficace contre l'ours...  et le moins irritant pour l'homme wink  Souvent il "bluffe" et fait de fausses charges pour nous signaler son mécontentement.  En général, avec un minimum de sens de l'observation, on comprend à la taille des crocs, aux poils hérissés et aux babines retroussées qu'on a intérêt à reculer doucement et à ne pas chercher les ennuis plus longtemps. 

L'ours blanc / polaire : ééénorme smile  Plus aggressifs, plus gros et plus méchants.  Ils sont les seuls, parmi les ours, à considérer l'humain comme un repas.  Ceci dit, ils n'ont pas l'habitude qu'on leur résiste beaucoup et ils hésitent tout de même un peu à s'approcher...  Les fusées éclairantes ou les bruits de moteur suffisent en général à les faire dégager...  mais pas toujours.  Espèce protégée...  donc si vous allez au pays des ours, vous n'avez pas le droit de tirer dessus pour vous défendre.  Z'avez qu'à pas aller les emmerder si vous n'êtes pas prêts à risquer votre peau wink

Prévenir les problèmes avec les ours, c'est 99% de psychologie animalière. 

Il ne faut jamais :

- fuir en courant (comportement de proie facile, qui excite l'instinct de poursuite)...  Reculer doucement, c'est mieux.  Ou alors, selon l'ours et son niveau de testostérone, rester là et attendre qu'il s'en aille, gesticuler et gueuler pour le faire fuir...  Faut juger au cas par cas.  Mais si l'ours se montre aggressif ou trop curieux (mauvais signe), il faut se barrer doucement et humblement (voir plus loin), et préparer le spray.

- coincer un ours.  Jamais.  Il préfèrera toujours la fuite au combat, mais si vous le forcez il va vous réduire en charpie comme s'il se battait pour sa vie contre un truc très dangereux...
- fixer un ours dans les yeux (c'est un défi, comme pour les chiens)...  surtout les mâles détestent ça.  On prend une attitude humble, on se place à 45° par rapport à l'ours, on recule doucement la tête un peu basse en regardant ses pattes du coin de l'oeil... 

- se dire qu'on peut dégommer un ours au couteau, avec un bâton, etc.  En dernier recours, évidemment, on peut tenter de se défendre, mais vu la puissance de l'engin, il vaut mieux tenter l'approche diplomatique, hein.  Vraiment wink  D'ailleurs les sprays sont plus efficaces et moins mortels, tant pour l'ours que pour le bipède.  Au Québec et un peu partout où il y a des ours, on trouve des "bear spray" un peu partout.  Choisir de préférence un modèle bien concentré, avec un jet puissant et large, et en prendre deux.  Un pour tester et apprendre à manier, et l'autre pour la ballade.  Certains modèles viennent avec un étui qui se fixe sur la ceinture du sac.  C'Est pas mal de l'avoir à portée de main au pays des grizzlis.  Au Québec (dans le sud, où il n'y a que des ours noirs), je n'en ai jamais porté, et je n'en ai jamais eu besoin.

Ciao wink

David


Tomber sept fois.  Se relever huit.
   - http://www.davidmanise.com (forum, wiki, blog, textes gratuits...)
   - http://www.ceets.org (assoc. loi 1901 pour la diffusion des connaissances liées à la survie et à la vie sauvage)

Hors ligne

#32 21-06-2006 23:49:19

Carn mor Dearg
Revenant
Lieu : Belgique
Inscription : 17-07-2005
Messages : 3 044

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Super, merci david!
J'ai un oncle au canada qui m'a dit deux trois trucs il y a longtemps :

Tous les ours ne grimpent pas aux arbres. 

L'ours noir ne te mangera pas si tu fais le mort; le grizzili, oui

Le problème de l'ours blanc c'est que sur la banquise, c'est impossible de lui échapper (pas de "refuge") et l'ours est bien plus rapide que nous à la course.

Info ou intox??

P.S.: l'ours blanc protégé je veux bien, mais néanmoins les expéditions polaires trimballent de quoi en faire des descentes de lit, non??


"C"est juste l'éthique britannique. On garde les montagnes vierges, sans spits. Beaucoup de voies sont faciles, tu peux te protéger avec des coinceurs. Alors pourquoi mettre des spits? Pour abaisser la montagne à ton niveau?" Andy Turner

"Nager. C'est ce que l'on recommande en cas d'avalanche. Nager? Ceux qui écrivent les guides de survie sont des rigolos." Joe Simpson

Hors ligne

#33 22-06-2006 08:57:42

DavidManise
XULvivor :)
Lieu : Sud du Vercors
Inscription : 29-11-2005
Messages : 167
Site Web

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Salut smile

Carn mor Dearg a écrit :

Super, merci david!

De rien, chuis là pour ça wink

Tous les ours ne grimpent pas aux arbres.

Vrai.  Ou...  plus exactement, tous les arbres ne sont pas assez costauds pour un ours <rire>

Théoriquement, tous les ours peuvent grimper aux arbres.  Mais je vois mal un grizzli de 900kg  assis sur une petite branche, hein...  Ceci dit, les arbres ne sont pas un bon refuge contre les ours.  Comme on dit chez nous : "s'y peut pas grimper d'dans, y peut l'arracher"...  Je te laisse méditer là-dessus wink

Mais bon.  Les ours sont des animaux plutôt complexes et ils ont tous une personnalité propre.  Certains vont être plus casse-cou que d'autres.  Ils ressemblent énormément aux humains, je trouve.  En mieux, peut-être ;D

Je pense qu'une des choses qui effraie le plus les gens vis à vis des ours, c'est qu'on ne peut pas décrire leur comportement de manière stéréotypée.  On ne peut pas faire de généralités et édicter des règles de conduite simples et efficaces...  et du coup on ne peut pas offrir de garanties.  Mais je pense qu'il faut apprendre à vivre avec ça, et respecter les ours pour ce qu'ils sont : plus gros, plus forts, plus rapides et plus agiles que nous...  et pourtant pas méchants.  Leur but dans la vie, c'est de trouver à manger et de se reproduire, pas de déchiqueter du randonneur... wink

L'ours noir ne te mangera pas si tu fais le mort; le grizzili, oui

Intox wink

En général, les attaques de grizz ne sont pas des attaques de prédation non plus (quoi que...  vraiment affamé, l'ours pourrait tenter le coup, éventuellement).  En cas d'attaque de grizz déclenchée, et une fois que l'ours t'a mis la patte dessus, il ne reste qu'à espérer que l'ours veuille simplement te dominer et te donner une bonne leçon de courtoisie, d'où l'idée de se protéger la tête et le thorax, et de "faire le mort".  Si tu te défends, ça l'énerve encore plus, et comme un humain n'a aucune chance contre un ours de cette taille, mieux vaut attendre que ça passe.

Malgré tout, j'ai entendu des histoires où des gars se sont défendus (en groupe) avec des bouts de bois ou des rondis ou même un couteau suisse.  Je pense que c'est surtout une question de psychologie, encore une fois.  Les ours sont sensibles aux nombres.  S'il est devant 3-4 personnes qui forment un groupe, il est beaucoup moins courageux que devant un homme seul.  C'est pourquoi une bonne tactique, en groupe, consiste simplement à rester proche les uns des autres et à rester là en attendant que l'ours s'en aille.  Le groupe l'impressionnera souvent (mais pas toujours...  il n'y a jamais de toujours, avec les ours).

Le problème de l'ours blanc c'est que sur la banquise, c'est impossible de lui échapper (pas de "refuge") et l'ours est bien plus rapide que nous à la course.

Le problème avec l'ours blanc, c'est qu'il crève la dalle (et c'est de pire en pire avec le réchauffement climatique qui fait fondre son habitat comme neige au soleil)...  et que du coup il ne va pas se priver pour te suivre à la trace, te tendre une embuscade et te sauter dessus alors que tu sors de ton igloo pour aller pisser un coup dans l'air frais du matin boréal.

Les inuits ont un dicton : l'ours qui te mange est celui que tu ne vois pas.

C'est vrai dans l'absolu...  et c'est vrai aussi mentalement.  En général, tu flippes toute la journée en imaginant l'ours (que tu ne vois pas mais qui pourrait être là).  Et quand tu en vois un, souvent c'est un spectacle d'une beauté majestueuse et tu ne penses pas nécessairement à avoir peur.

P.S.: l'ours blanc protégé je veux bien, mais néanmoins les expéditions polaires trimballent de quoi en faire des descentes de lit, non??

Ça dépend où, mais au Nunavut, non.  Ou alors illégalement.

Bon, si t'es inuit et que tu dis que t'es chasseur de phoque, personne te dira rien, mais si t'es en expédition et que tu te fais prendre avec un flingue, t'es dans le caca.  La plupart des gens sérieux et respectueux utilisent des fusées éclairantes ou des pistolets d'alarme pour faire fuire les ours trop téméraires.  Ça marche assez bien...  en général. 

C'est drôle, parce que moi ça ne me choque pas outre mesure de ne pas être au sommet de la chaîne alimentaire.  Je trouve même ça normal (de toute manière les bactéries auront toujours le dernier mot wink).  Mais en europe vous n'avez plus l'habitude, du coup s'il n'y a pas de solution ultime contre un représentant de mamie nature, ça vous dérange profondément...  ;D

Perso je préfère encore me faite buter par le roi des prédateurs que de crever la gueule ouverte, sous morphine et anxiolithiques, rongé par la pollution, le stress et les cancers...  Mais bon.  Ça c'est mon choix à moi.  Je ne juge personne wink

Ciao smile

David


Tomber sept fois.  Se relever huit.
   - http://www.davidmanise.com (forum, wiki, blog, textes gratuits...)
   - http://www.ceets.org (assoc. loi 1901 pour la diffusion des connaissances liées à la survie et à la vie sauvage)

Hors ligne

#34 22-06-2006 13:04:58

Flo
tombée dans la MUL quand elle était petite
Lieu : Toulouse
Inscription : 23-07-2005
Messages : 1 261

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

DavidManise a écrit :

C'est drôle, parce que moi ça ne me choque pas outre mesure de ne pas être au sommet de la chaîne alimentaire.  Je trouve même ça normal (de toute manière les bactéries auront toujours le dernier mot wink).  Mais en europe vous n'avez plus l'habitude, du coup s'il n'y a pas de solution ultime contre un représentant de mamie nature, ça vous dérange profondément...  ;D

Perso je préfère encore me faite buter par le roi des prédateurs que de crever la gueule ouverte, sous morphine et anxiolithiques, rongé par la pollution, le stress et les cancers...  Mais bon.  Ça c'est mon choix à moi.  Je ne juge personne wink

Tssk, Tssk, pas de généralisaton abusive, c'est juste qu'on est pas pressé de rejoindre le paradis big_smile, ici on est juste des gentils randonneurs et on ne fabrique pas des couteaux grands comme des sabres d'Artaban lol


Nous vivons dans la représentation que l'on se fait du monde. Boris Cyrulnik
Alors autant qu'elle soit belle... ´·.¸¸.·´¯`·.¸><(((((°> ♥ <°)))))><´·.¸¸.·´¯`·.¸

Hors ligne

#35 22-06-2006 17:11:25

micolett
Qui marche au pied-de-biche
Lieu : lyon
Inscription : 16-01-2006
Messages : 1 831

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Pas pressés, non...Et puis les quelques ours que j'ai cotoyés ne m'ont pas donné comme perspective réjouissante de leur servir de casse-croûte  hmm . En général, plus je les vois de loin, mieux je me porte. Quand aux loups, jamais rencontrés encore...Plus d'ennuis avec leurs congenères canins roll

Hors ligne

#36 19-12-2006 18:57:40

c_moi_yves
Initié par le GR34
Lieu : 77
Inscription : 23-04-2006
Messages : 324
Site Web

Hors ligne

#37 20-12-2006 23:14:27

faydc
... aussi
Lieu : Bordeaux (33)
Inscription : 27-07-2006
Messages : 1 055
Site Web

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Carn mor Dearg a écrit :

[...] Tu lui jetes un biscuit et c'est fini... c'est ton meilleur pote... [...]

J'aime bien le ton de la réponse mais je voudrais y mettre un bémol en relatant une expérience... En 2005 aux cabanes d'Ansabère je soupais avec un ami tout en discutant avec le berger occupé à la traite. Pendant que je mangeais les chiens nous tournaient gentillement autour. À la fin du repas ils ont eu droit à quelques bouts de saucissons... et moult carresses...
Braves bêbetes, on était alors les meilleurs amis du monde. Mais la nuit tombant j'ai voulu m'approcher du berger pour mieux voir ses gestes. Malheur ! On ne s'approche pas du troupeau. Mamours et saucisson n'y ont rien fait !

FAb
(passage rapide)

Hors ligne

#38 20-12-2006 23:52:39

Carn mor Dearg
Revenant
Lieu : Belgique
Inscription : 17-07-2005
Messages : 3 044

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Je relis ma réponse complète maintenant, elle me fait bien rire lol
J'exagère bien sûr mais j'avais envie de contre-balancer le ton alarmiste de certains messages...

Un chien, même s'il défend un troupeau ou "sa" maison, il va pas te sauter à la gorge pour te tuer et probablement même pas mordre, faut juste pas le provoquer.  Il a certainement aussi peur de toi que certaines personnes peuvent avoir peur des chiens...
Il aboie, tu te casses... et il fait pareil, c'est pas plus compliqué.
Vaut mieux un petit détour que...

En ce qui concerne les chiens dits "dangereux", à moins de faire le Grande Traversée des Quartiers Chauds... Je vois pas comment en croiser en liberté dans la nature...

Sur l'île de La Réunion, on avait dit "faites gaffe! il y a plein de chiens érrants super méchants"... j'en ai pas vu un seul en 23 jours roll... faut croire que j'ai du bol ou que les gens se font des films...


"C"est juste l'éthique britannique. On garde les montagnes vierges, sans spits. Beaucoup de voies sont faciles, tu peux te protéger avec des coinceurs. Alors pourquoi mettre des spits? Pour abaisser la montagne à ton niveau?" Andy Turner

"Nager. C'est ce que l'on recommande en cas d'avalanche. Nager? Ceux qui écrivent les guides de survie sont des rigolos." Joe Simpson

Hors ligne

#39 08-01-2007 13:13:11

Bison
OpaRando
Lieu : Quaregnon - Belgique
Inscription : 05-01-2007
Messages : 4 266

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Carn mor Dearg a écrit :

Un chien, même s'il défend un troupeau ou "sa" maison, il va pas te sauter à la gorge pour te tuer et probablement même pas mordre, faut juste pas le provoquer.  Il a certainement aussi peur de toi que certaines personnes peuvent avoir peur des chiens...

Je peux témoigner d'une expérience personnelle, vécue dans ma rue ... Un berger allemand habituellement tenu en chaîne dans un enclos a réussi a se libérer comme je passais.
Il s'est lancé sur moi, sans sommations ... (non sans aboiements) - en visant la tête. Comme j'ai baissé la tête (à la manière d'un boxeur), je n'ai pas été mordu, mais j'ai longtemps gardé trace de la collision frontale avec les dents de sa machoire inférieure ...
Cela s'est passé en une ou deux secondes ...
J'étais jeune et costaud ... dans l'instant suivant il prenait un bon coup de poing dans la poitrine. Action réflexe.
Et puis est montée en moi la rage, l'envie de meurtre. J'ai eu envie, j'ai essayé vraiment d'attraper l'animal et de lui briser les os ... à mains nues. Et là ... l'animal s'est dérobé et est rentré chez lui.
Bon, ce chien était probablement fou, et son propriétaire pas très malin non plus. Le jour même, il l'a quand même fait piquer.
Le chien n'avait pas la rage ...

Ceci pour dire :  un chien peut te sauter à la gueule, sans raison, sans provocation ... et tu n'auras pas le temps pour la diplomatie.

La m. avec les chiens, c'est que c'est totalement imprévisible. Chaque fois qu'un accident se produit, c'est la même chanson : "c'est la première fois qu'il se conduit comme celà!"


La balance n'est pas un maître, mais un serviteur

Hors ligne

#40 08-01-2007 20:07:32

Carn mor Dearg
Revenant
Lieu : Belgique
Inscription : 17-07-2005
Messages : 3 044

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Les chiens c'est comme les humains, il ya des c**s partout...
Mais je fais d'emblée confiance aux animaux, par principe.  Dégager de la peur n'arrange jamais les choses.
J'aime les animaux, je veux qui le sentent...
Les chiens "fous" c'est autre chose, ça tient de la fatalité.  Il pète un plomb, t'es là au mauvais moment hmm

Ton récit rejoins ce que je disais bien plus haut: les chiens c'est pas des champions close combat, ça mord puis c'est fini... il faut effectivement se protéger le cou et si on arrive pas à éviter la bête lui sacrifier un bras (le mauvais de préférence qu'on aura, si le timing le permet, protégé avec un vêtments épais).  A partir de là (le chien vous tient le bras avec la gueule) selon les moyens dont on dispose, le chien est potentiellement mort...
Je n'ai personnelement aucune envie de mettre ce scénario en pratique hmm


"C"est juste l'éthique britannique. On garde les montagnes vierges, sans spits. Beaucoup de voies sont faciles, tu peux te protéger avec des coinceurs. Alors pourquoi mettre des spits? Pour abaisser la montagne à ton niveau?" Andy Turner

"Nager. C'est ce que l'on recommande en cas d'avalanche. Nager? Ceux qui écrivent les guides de survie sont des rigolos." Joe Simpson

Hors ligne

#41 09-01-2007 03:03:01

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 13 140
Site Web

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Carn mor Dearg a écrit :

les chiens c'est pas des champions close combat, ça mord puis c'est fini...

Mmm. Certains témoignages sur l'ancien site de David faisaient froid dans le dos (il en parlait lui même). Des monstrueux tas de muscles totalement ingérables par un homme non armé, même entrainé (David sait de quoi il parle). Parfois ces chiens se battaient entre eux et pour les séparer, le dresseur y allait de toutes ses forces à la bate de base-ball sans jamais ne serait-ce que blesser un de ses chiens.
Disons que j'imagine que si ce genre de chien te chope un bras, à cause de leur masse musculaire (certains pèsent autant qu'un homme) en deux contractions musculaires ils t'ont fait faire un 360 et s'ils serrent vraiment sont capables de t'arracher un bras. hmm

Mais bon je ne supporte plus de voir la gueule baveuse et les crocs d'un chien près à bondir qui me gueule dessus à 1m5 alors que je me promène tranquillement. Celà m'inspire des sentiments extrèmements violents à tel point que si un jour un chien s'en prend vraiment à moi, ce sera lui ou moi. La dernière fois que la tension est montée, le chien était à à peine 1m, les propriétaires à 25m l'appelaient doucement en s'approchant calmement, ils se sont dépêchés quand je leur ai dis "faites vite où ça va très mal finir pour lui". J'étais près à prendre une belle caillasse et lui balancer de toutes mes forces. hmm


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#42 09-01-2007 03:20:28

Carn mor Dearg
Revenant
Lieu : Belgique
Inscription : 17-07-2005
Messages : 3 044

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Brr effectivement ça fait froid dans le dos...
J'ai rarement vu de chien de 75 kilos, j'ose pas imaginer...
Mais en ce qui concerne les pitt, staff, rott, bull terrier et autre ce ne sont pas des chiens très lourds...

Après, un gros dogue tibétain, un Akita Inu... ou autres golgotes, c'est un autre gabarit hmm mais ça se rencontre pas à tous les coins de rues...

Je te rejoins assez dans ton aversion contre le molosse en liberté qui la ramène un peu trop...  et encore plus des maitres qui les laissent courir dans les parcs...  Je n'aurai, je pense , pas de scrupules à lui defoncer le crâne ou lui planter une lame dans le cou s'il m'attaque... (le chien dans un premier temps puis on verra avec le maitre hmm)
Heureusement, je n'ai jamais rencontré cette situation en rando comme en ville.
Et je t'avouerai que mon plus grand problème avec les chiens c'est qu'ils arrêtent de me suivre lol faut croire qu'ils m'aiment bien wink
Dans le Jura cette été, un chien à marcher derrière moi pendant bien 2 kilomètres, j'étais obligé de le charger en criant pour qu'il me lâche hmm


"C"est juste l'éthique britannique. On garde les montagnes vierges, sans spits. Beaucoup de voies sont faciles, tu peux te protéger avec des coinceurs. Alors pourquoi mettre des spits? Pour abaisser la montagne à ton niveau?" Andy Turner

"Nager. C'est ce que l'on recommande en cas d'avalanche. Nager? Ceux qui écrivent les guides de survie sont des rigolos." Joe Simpson

Hors ligne

#43 09-01-2007 03:41:43

laurent
Banni(e)
Lieu : Citoyen du monde né à Dakar
Inscription : 16-05-2005
Messages : 1 894
Site Web

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Mon chien avait envie de réagir, mais il a préféré me laisser parler !

Combien d'accidents en France avec des randonneurs ? Je voudrais les statistiques...

Les chiens ne sont plus des loups... On les a conditionnés à certaines choses. Surtout à aimer, à sauver des vies, à aider des personnes handicapées, et à mille autres choses...

Et à protéger un territoire. Notre territoire fictif...

Pour ma part, je n'ai quasiment jamais peur d'un chien non dressé pour attaquer. (99,999999%)

Il suffit de lui parler calmement avec amour, à voix douce et posée en regardant le sol. La paume de la main directement vers le sol en sentant le ciel et la terre à ce moment. Et de respecter le territoire qu'on lui a dicté de protéger.

Il ne faut surtout pas rentrer dans des rapports de force, s'énerver, parler fort. Il faut lui parler doucement, calmement, mais avec une voix grave et sincère. Ne pas le regarder dans les yeux mais plus bas ou plus haut, en variant les deux choses éventuellement. Rester soi-même. Mais ne jamais fuir son regard.

Lui faire front de toute sa masse, de tout son corps, ne jamais lui tourner le dos. Accepter et admirer sa force. Le respecter.

Et tout se passera bien ainsi.

S'il attaque vraiment, alors il faut attaquer les côtes (très fragiles), ou mieux lui mettre un ou deux doigts dans l'anus. Le combat sera terminé.

Laurent et son chien


La poésie est à la vie ce qu'est le feu au bois. Elle en émane et la transforme. (Pierre Reverdy)
La fragilité est une grande force comme le sont les bambous dans le vent, les brins d'herbes à la rosée du matin et nos cils pour le chagrin. (Laurent bavella)
http://laurentbavella.com/ - Corsica

Hors ligne

#44 09-01-2007 09:02:50

taddeus
Vieux mais bébé Mul
Inscription : 07-11-2006
Messages : 155

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

donc mon ami laurent si j'ai compris:
lui déclamer du lamartine
et préparer son doigtier pour un toucher rectal   lol   lol

je plaisantais,mais je pense comme toi, à savoir la rareté probable de cet accident en rando
mais  bon ca peut arriver et je sais par avance que le chien ressentira ma trouille mad

Dernière modification par taddeus (09-01-2007 09:05:24)


Il y a pire que de ne pas avoir réussi.....c'est de ne pas avoir essayé !

Hors ligne

#45 09-01-2007 18:17:31

Amalya
MUL débutante
Inscription : 09-01-2007
Messages : 46

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

J'aime bien ce post... Ca permet de relativiser !
Personnellement je vais passer dans les Pyrénées cet été et j'avoue que j'ai la trouille des ours... Trouille qui parait de plus en plus irrationnelle quand je vous lis, je crois que je suis rassurée wink
Mais bon, je ne connais pas bien les ours : le vrai danger c'est l'ignorance et les croyances qu'on construit pour la combler ("l'ours qui te mange est celui que tu ne vois pas", j'adore ce dicton c'est vraiment ça !).

Par contre j'ai de l'expérience avec les chiens, les tavelés et les gentils.
Le souci des chiens c'est que ce sont des animaux socialisés : ils n'ont pas peur de l'homme. C'est ce qui peut les rendre dangereux. C'est très rare de croiser un chien "fou", une bête suffisamment traumatisée pour attaquer sans raison (et quand ça arrive il n'y a plus qu'à se battre). Souvent, si un chien a une réaction agressive, c'est qu'on a enfreint une de ses règles : essayer de le dominer, entrer sur son territoire (et parfois ça tient pas a grand chose), avoir peur (le plus dur à contrôler big_smile). Ce qui veut dire qu'avec la majorité des chiens agressifs, si on pense "chien", on a peu de chance de se faire réellement attaquer (et le même principe marche en théorie avec tous les animaux habitués à vivre en meute, bien que je n'aie pas testé sur les loups wink ).

La première chose à faire c'est de contrôler sa peur autant que possible. Quand on a peur on dégage une autre odeur (reniflez-vous la prochaine fois que vous aurez une vraie frayeur, vous verrez wink ), et le chien l'interprète comme la réaction d'une proie. Peur=proie=possible de l'attaquer.
Chacun a ses techniques. Moi je respire calmement, je fais le vide dans la tête et je m'imagine que je vais tuer le chien. Ca me suffit, de réveiller un coup mon côté "prédateur" cool

Par contre il faut éviter l'agressivité. Et là on joue au chien dominé. Pas question de se mettre sur le dos et de lécher les babines au chien, parce si c'est THE cas du chien taré, on est pas en position de réagir. Mais se tasser un peu, regarder le sol, voir faire le cri des chiots (mais faut savoir le faire et pas avoir peur), et reculer sans tourner le dos pour sortir du territoire du chien...

Bref faire comprendre au chien qu'on est pas une proie, mais pas non plus quelqu'un qui va remettre sa place de dominant en cause.
C'est le meilleur moyen d'éviter les accidents.

Après, si on tombe sur un chien fou (il y en a hélas, souvent à cause de leur maître), et bien... Soyez prêts à tuer le chien avec ce que vous avez sous la main si vous ne pouvez pas mettre une barrière entre vous et lui.. Ahem...

Un mouvement de haut en bas est toujours ressenti comme une agression par le chien. Faites des mouvements trèèèès calmes...

Quand vous vous promenez, évitez absolument de nourrir, caresser, parler ou même vous approcher d'un chien, surtout s'il n'y a pas de maître dans les environs ; la bête peut vous prendre en sympathie puis vous coller un peu trop au risque de vous énerver, certes, mais elle peut aussi devenir agressive en voyant que vous la délaissez (les chiens sont aussi psychotiques que les humains). De plus il y a des chiens de bergers qui n'ont pas vraiment été socialisés par les humains, et il faut absolument éviter le contact avec eux : ils sont parfois très gentils, mais souvent ils sont aussi très attachés au territoire de leurs moutons...

Quoiqu'il arrive, il faut garder à l'esprit que les chiens ont un fonctionnement de meute (dominant/dominé), un très bon odorat, mais une très mauvaise vue (ce qui les rendent violents face à certains gestes).

Ne sous-estimez pas les petits chiens, quelle que soit leur race ; les terriers de toutes sortes ont la machoire solide, même les batards... Comme les pittbulls.
Un chien qui passe du temps attaché a de grande chance d'être fou et donc dangereux.

Et enfin : si le chien est bizarre, il y a de fortes chances que le maître le soit plus encore !

J'aime pas finir sur une note négative... Alors quand même :
Rien à craindre d'un animal qui vient vers vous en remuant la queue comme un essuie-glace : c'est un gentil !
Imaginez que tous les chiens sont gentils ; ça évite de se faire attaquer parce qu'on a peur !
Et en plus c'est vrai ; quasiment tous les chiens sont gentils, même si beaucoup sont très mal éduqués. smile


Marcheur il n'y a pas de chemin, le chemin se fait en marchant.

Hors ligne

#46 09-01-2007 19:51:38

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 13 140
Site Web

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Et est-ce que le chien ressent la peur qu'on a d'avoir à lui foutre un pavé sur la gueule pour qu'il arrête de nous menacer là où il ne le devrait pas ? wink lol
J'sais pas moi. Je marche le long d'une plage, le clébart à 25m pique un sprint dès qu'il me voit, je le vois courir les babines retroussées vers moi, l'adrénaline se rue dans mes artères, je me mets en position de me défendre, mais il pile à 1m de moi au moment où j'allais lui envoyer un mae geri dans la trachée, il continue à me menacer, fait mine de me sauter dessus, l'adrenaline est toujours là, je sais qu'il ne faut pas que le lui tourne le dos, je fais quoi ? Marcher à reculons en espérant ne pas me casser la gueule parmis les débris de bord de mer ? Parler au chien pour le calmer (euh ça marche?) ? Arrêter l'adrénaline (j'arrive pas) ? Ou lui balancer une pavasse sur la tronche pour le calmer net ?
Je reconnais que la dernière solution n'est pas la meilleure et je ne l'utiliserai pas dans n'importe quelle situation avec n'importe quel chien, mais c'est celle qui m'a parue la plus simple ce jour là, si les propriétaires ne s'étaient pas mis à courir.
Bref, j'ai beaucoup à apprendre, mais je voudrais trouver une réponse qui me permettre de rester sur la défensive pour pouvoir réagir si le chien attaque.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#47 09-01-2007 21:56:50

Amalya
MUL débutante
Inscription : 09-01-2007
Messages : 46

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Parler au chien d'un ton calme, oui parfois ça aide...
Attaquer le chien, c'est prendre le risque de recevoir un mauvais coup de dent, mais je t'avoue que c'est ce que je ferais si je suis seule, sans position de repli.
Un chien qui fonce sur toi de manière agressive c'est qu'il est pas net ; gaffe à ne pas mal interpreter sa course, mais après je pense que ce jour là ta position était la plus sensé.

Le souci des chiens, c'est que si l'éducation a été mal faite, il devient vraiment dangereux. Il se rapproche plus de la catégorie "humain" que "vie sauvage"...
Mais attaquer le chien, à mon avis c'est la dernière chose à faire ; un chien n'a pas besoin d'être gros pour être dangereux, il suffit qu'il morde au bon endroit, et si t'es seul au milieu de nulle part, tu peut te vider de ton sang sans aucun espoir d'être secouru à temps.
Alors il vaut mieux essayer de faire le dominé avant wink Ca suffit souvent.

Dernière modification par Amalya (09-01-2007 22:00:46)


Marcheur il n'y a pas de chemin, le chemin se fait en marchant.

Hors ligne

#48 10-01-2007 00:51:58

taddeus
Vieux mais bébé Mul
Inscription : 07-11-2006
Messages : 155

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

Amalya a écrit :

Alors il vaut mieux essayer de faire le dominé avant wink Ca suffit souvent.

euh tu veux dire le dominant ?


Il y a pire que de ne pas avoir réussi.....c'est de ne pas avoir essayé !

Hors ligne

#49 10-01-2007 01:35:00

PeterO
apprenti balladeur
Lieu : Paris / Cherbourg
Inscription : 26-09-2006
Messages : 62

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

taddeus a écrit :
Amalya a écrit :

Alors il vaut mieux essayer de faire le dominé avant wink Ca suffit souvent.

euh tu veux dire le dominant ?

je crois que notre médecin a fait une erreur de diagnostic : relis ton patient wink

Dernière modification par PeterO (10-01-2007 01:35:32)

Hors ligne

#50 10-01-2007 10:20:36

dagibbon
Frite randonneuse
Inscription : 27-06-2006
Messages : 24

Re : [Autre] Randonner avec les ours... et les chiens

ben d'apres ce qu'on m'a dit:
se calmer,  s'accroupir; parler au chien gentiment...et surtout, ne pas le quitter du regard ni lui tourner le dos (ni sourire)!

Pour info, le doigt dans le trou de balle, ca marche;
les Rotweillers sont potentiellement les seuls chiens qui sont pathologiquement schizophrènes (et donc surs pour personne);

Attention, ce n'est pas par ce qu'un chien remue la queue qu'il est content! Ca peut eter un indice, mas ce n'est pas toujours le cas! il rement la queue aussi dans certains cas de doute ou de choix... Par contre la queue entre les jambes, pas bon signe smile


apprenti MUL du pays de la frite

Hors ligne

Pied de page des forums