Aller au contenu

Annonce

Camp de base / Camp itinérant 2022 du 9 au 16 juillet, pensez à réserver vos congés ! ✅

#76 12-01-2014 02:10:00

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 13 579
Site Web

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

jeanjacques a écrit :

Ouep j'avais bien compris, mais je ne vois pas trop comment faire, faudrait un genre de serpentin chauffant qui se place dans le concave de la bonbonne et qui chauffe ainsi le gaz en haut.

Le peindre en noir et l'orienter vers l'ouverture dans le parevent ?
Un ziploc d'eau chaude (pas bouillante) simplement posé (ou deux qu'on fait tourner) ?
Pas besoin de beaucoup chauffer à mon avis.

jeanjacques a écrit :

Ce que je voulais pointer était plutôt cette phrase: "if you can warm the canister up beforehand then you can use it to considerably lower temperatures."

Ouai, c'est assez trivial. Mais comme tu dis, en journée pas évident de chauffer sur soi. Encombrant et pas pratique, mais en réfléchissant bien doit y avoir moyen de rendre ça le plus confortable possible (cartouche au niveau du ventre, poche à eau au niveau de la poitrine ?).


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#77 12-01-2014 02:22:05

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

jeanjacques a écrit :

Cependant, cela me semble difficilement applicable sur le terrain. L'auteur parle avant cela de garder la cartouche sur soi quand non utilisée, ok pour la nuit en cas de chauffe le matin, mais pour la cuisine du soir, impossible d'avoir la bonbonne de 750g dans la veste en plus du litre de flotte hmm

Une simple bougie de chauffe plat ne peut-elle pas suffire à préchauffer le diesel gaz ?

Pas besoin de dégager des centaines de watts pendant des heures : les 4H de combustion théorique devraient permettre pas mal d'allumages. En plus la paraffine a un excellent pouvoir calorifique et la bougie peut dépanner pour allumer un feu en cas de problème.


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#78 12-01-2014 02:36:04

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

jeanjacques a écrit :

Cependant, cela me semble difficilement applicable sur le terrain. L'auteur parle avant cela de garder la cartouche sur soi quand non utilisée, ok pour la nuit en cas de chauffe le matin, mais pour la cuisine du soir, impossible d'avoir la bonbonne de 750g dans la veste en plus du litre de flotte hmm

Par contre, c'est une solution pertinente si les températures sont vraiment faibles, exemple: le soir la cuisine a été impossible à cause des temperatures trop froides, pas grave, on mange froid et par contre on garde les cartouches bien au chaud dans le duvet la nuit et on cuisine le matin avec les cartouches réchauffées en alternant les chaudes/froides si il y a beaucoup de neige à faire fondre.

Autre problème : "impossible d'avoir la bonbonne de 750g dans la veste en plus du litre de flotte" => 1l de flotte ne suffira pas pour la journée (surtout que l'air froid est extrêmement sec) et ne permettra pas de manger froid le soir sans se déshydrater encore plus. Or pas de réchaud = pas d'eau : on tourne en rond !

En supposant que vous dormiez avec vos bonbonnes : elles seront à T° positive au réveil. Si vous les transportez dans vos duvets pas trop compressés elles devraient toujours être à une T° supérieure à la T° ambiante à midi. Un petit coup de réchaud pour manger et refaire le plein d'eau : elles remontent en température via les calories récupérées par la chauffe. Rebelote dans les duvets jusqu'au soir où elles seront encore à une T° supérieure à la T° ambiante.


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#79 12-01-2014 02:47:10

arofarn
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 09-02-2011
Messages : 793
Site Web

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

Et lors de l'utilisation, la détente du gaz ou la le changement de phase (liquide->gaz) provoquent aussi un refroidissement de la cartouche théoriquement, non?


Projet réalisé : 3 mois à vélo en Laponie

Hors ligne

#80 12-01-2014 03:04:21

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 13 579
Site Web

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

Un graphique intéressant pour se rendre compte de la pression absolue à la sortie d'une cartouche de gaz par grand froid:

52ac2ef73dd9ad52250c67ea5af5a6cc9120ee.png
Les données sous format excel : http://zenstoves.net/Canister/CanisterGasGraphs.xlsx
Source : http://zenstoves.net/Canister.htm

On voit que la pression à la sortie d'une cartouche de 30% Propane/70% butane à -17°C (pas -20 ou -30) est à peu près égale à celle d'une cartouche 100% butane à 5°C, env 1,3 atm. Ceux qui ont essayé de chauffer à 4 ou 5°C avec du 100% butane savent que le réchaud est loin de pouvoir fonctionner à pleine puissance.
1,3 atm c'est 0,3 atm de pression relative, 3 fois moins que celle du butane à 17°C (2 atm de pression du butane à 17°C, soit 1 atm en absolu).

Autre graphique plus précis (mais les données tableur sont très complètes)
da5278606e597127505f8c6672ce810c213ec7.png


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#81 12-01-2014 03:18:08

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 13 579
Site Web

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

Plus bas dans la page, au paragraphe "Canister and Fuel Warming" , il y a une astuce dont on n'a pas parlé : pomper de l'air pour augmenter la pression.
0c1f4c9bffb26fc9033364f33d10662f9743fa.jpg
If your are using your canister inverted, you can use a small bicycle tire pump to pressurize your canister.  This will pressurize it enough to force out enough liquid fuel to get your stove going.  You will then need to use that heat wisely.

Autres conseils, dont on a parlé ici récemment ou pas :
- eau chaude sur la cartouche,
- parevent ajouré,
- échangeur thermique (fil de cuivre enroulé autour de la cartouche),
- cartouche peinte en noir,
- chauffage direct (bougie, réchaud, corps, autre)

Il parle aussi de se servir du soleil pour chauffer la cartouche noire.

Il y a aussi des astuces assez incroyables que je vous laisse découvrir, entre autres : percer (petit trou) la cartouche pour que l'air puisse entrer et la surélever par rapport au réchaud pour que le liquide s'écoule. TRES DANGEREUX ! Et utilisable qu'une fois à priori lol .


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#82 12-01-2014 03:46:14

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

oli_v_ier a écrit :

Il y a aussi des astuces assez incroyables

J'aime bien la technique "dégivrage de serrure de voiture façon Les Bronzés" : rien ne se perd, tout se recycle !

Arrivé au bivouac c'est la tournée générale dans la popote pour y réchauffer la bouteille de gaz (pas de risques niveau hygiène : c'est stérile).

Contrainte : ne pas être trop déshydraté pour pouvoir amorcer son réchaud et faire fondre de la neige ! lol


EDIT : Les méthodes vraiment dangereuses sont toutefois bonnes à connaître :

When faced with actually freezing to death, you still have some potentially lethal methods for getting frozen fuel working.

lol

Dernière modification par Phil67 (12-01-2014 03:49:41)


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#83 12-01-2014 14:05:26

SpySNL
modo
Lieu : Plus près des Vosges
Inscription : 07-06-2006
Messages : 6 080

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

Phil67 a écrit :

(pas de risques niveau hygiène : c'est stérile).

Non... http://www.bodyscience.fr/?L-urine-n-est-pas-sterile (premier lien trouvé, mais en gros c'est stérile "en théorie" et tant que ça n'a pas passé par un canal "exposé", donc c'est pas stérile en somme) ! hmm

Sinon les gars vous embêtez pas, on a trouvé la solution depuis longtemps pour réchauffer la cartouche ( https://picasaweb.google.com/MUL.VOSGES … 0100150914 )
lol

Je pratique régulièrement le réchauffage de cartouche (pas inversée) avec une bougie chauffe-plat pendant la chauffe de l'eau. ça marche très bien, mais il faut être 100% à ce qu'on fait, pas la peine de penser faire autre chose en même temps....

Hors ligne

#84 12-01-2014 14:37:48

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 186
Site Web

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

Peut on espérer une augmentation importante du rendement en passant d'un pare-vent simple à un caldera cône ?
Le cadre d'utilisation est à l'intérieur d'une tente double paroi donc on ne cherche pas à se protéger du vent mais à créer une bulle de chaleur autour de la popote et à canaliser les gaz chauds.

Dernière modification par jeanjacques (12-01-2014 14:39:18)


Super poney

Hors ligne

#85 12-01-2014 21:26:48

raphus
Membre
Inscription : 22-11-2011
Messages : 690

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

jeanjacques a écrit :

Peut on espérer une augmentation importante du rendement en passant d'un pare-vent simple à un caldera cône ?
Le cadre d'utilisation est à l'intérieur d'une tente double paroi donc on ne cherche pas à se protéger du vent mais à créer une bulle de chaleur autour de la popote et à canaliser les gaz chauds.

Hello,

de par mon expérience avec des réchauds à alcool, oui le rendement augmente clairement avec un caldera clone !

Mais avec le gaz, ce jeu peut peut-etre s'avérer dangereux ?...

Hors ligne

#86 12-01-2014 22:53:22

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

SpySNL a écrit :
Phil67 a écrit :

(pas de risques niveau hygiène : c'est stérile).

Non... http://www.bodyscience.fr/?L-urine-n-est-pas-sterile (premier lien trouvé, mais en gros c'est stérile "en théorie" et tant que ça n'a pas passé par un canal "exposé", donc c'est pas stérile en somme) ! hmm

Il suffirait alors de vider la popote et de frotter avec un peu de neige : il ne devrait pas y avoir de risques avec une popote rincée utilisée ensuite pour chauffer de la neige à 70°C et plus (repas).


Sinon les gars vous embêtez pas, on a trouvé la solution depuis longtemps pour réchauffer la cartouche ( https://picasaweb.google.com/MUL.VOSGES … 0100150914 )
lol

Il s'agissait certainement d'une situation de survie extrême lol : "When faced with actually freezing to death, you still have some potentially lethal methods for getting frozen fuel working."


Peut on espérer une augmentation importante du rendement en passant d'un pare-vent simple à un caldera cône ?
Le cadre d'utilisation est à l'intérieur d'une tente double paroi donc on ne cherche pas à se protéger du vent mais à créer une bulle de chaleur autour de la popote et à canaliser les gaz chauds.

Méfiance : le cône va vous empêcher de surveiller de près la température de la cartouche et rien ne garantit que la montée en température soit linéaire !

Les montages proposés par ZenStoves (cf. lien d'oli_v_ier) me paraissent plus sécurisants (et probablement plus léger), p.ex. un échangeur thermique maison :
20a40243587f63df8a6f785f02fe58faaca1b7.jpg


Associé éventuellement à une isolation de la cartouche (pas rentable dans TOUS les cas, cf. http://www.fjaderlatt.se/2009/12/canist … ed-or.html ) :
48dc7a0a9bb576fbeab2e8011e9b8499fb9ef6.jpg


Il sera alors plus facile de surveiller la température de la cartouche à la main :

ZenStoves a écrit :

What is too hot?  The magic number seems to be around 50-52° C or 122-125° F, depending on which hazardous materials guideline you are following.  But it is unclear how extreme cold, potential dents in your canisters from storage and decreased air pressures from altitude, warm tent air and general bad luck will affect the strength of your canister and its resistant to exploding.

Subjective Temp     Temperature
Tissue Damage        120° F (48° C)
Too Hot to Touch    107° F (42° C)
Hot                        90-100° F (32-37° C)
Warm                    80-85° F (26-29° C)
Tepid                    72-76° F (22-24° C)
Cool to Touch        50-65° F (10-18° C)
Cold                    32-40° F (0-4° C)

Dernière modification par Phil67 (12-01-2014 22:54:48)


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#87 12-01-2014 23:10:56

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 186
Site Web

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

Phil, tu y es pas, on parle de réchaud à gaz inversé wink Utiliser un réchaud à gaz normal par température froide est insensée.
Je ne t'ai pas repris plus haut lorsque tu parlais de préchauffage de la cartouche, mais dans notre cas, cela n'a aucune utilité, on parle bien de chauffer la cartouche en continu.

Bref, y a t'il d'autre personne ayant pu constater une augmentation du rendement de leur réchaud en utilisant un caldera cone ? Tout type de combustible confondu smile

Dernière modification par jeanjacques (12-01-2014 23:48:41)


Super poney

Hors ligne

#88 12-01-2014 23:28:09

FB
Membre
Lieu : Luchon (31), La Forêt F (29)
Inscription : 16-04-2006
Messages : 499
Site Web

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

J'ai également obtenu de très bon résultats avec un P3RS et un pare-vent très enveloppant, qui fait baigner la popote entière dans les gaz chauds.
Cela ne m'a pas trop surpris, quand on voit ce que les suédois arrivent à faire avec un Trangia à alcool ...
Ce qui marche avec des réchauds de faible puissance, doit aussi marcher pour économiser le carburnat d'un réchaud à gaz, il me semble.


François

Hors ligne

#89 13-01-2014 00:16:29

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

jeanjacques a écrit :

Phil, tu y es pas, on parle de réchaud à gaz inversé wink Utiliser un réchaud à gaz normal par température froide est insensée.
Je ne t'ai pas repris plus haut lorsque tu parlais de préchauffage de la cartouche, mais dans notre cas, cela n'a aucune utilité, on parle bien de chauffer la cartouche en continu.

Je viens également de comprendre pourquoi tu n'avais pas compris la remarque de Caffin :

jeanjacques a écrit :
R. Caffin a écrit :

On the other hand, if you insulate the canister from the snow and let it pick up a bit of radiant heat from the stove - through a gap in the windshield for instance, then you can keep the contents warm enough.

Je vois pas trop comment chauffer la cartouche via un trou dans le pare-vent par contre.

En fait la plupart des articles en liens (ZenStoves et Fjaderlatt) parlent de réchauds inversés et/ou classiques pour un usage hivernal (dont la Suède).

Fjaderlatt a écrit :

http://www.fjaderlatt.se/2009/12/canist … ed-or.html
For several years now, I've been amazed at how well my top mounted canister stove Primus Micron works even when it's really cold. In winter I wrap a piece of cell foam around the canister, which you've told me sometimes is really stupid and sometimes work really well, depending on the outside temperature.

http://www.fjaderlatt.se/2010/01/canist … inter.html
I've used a top mounted canister gas stove for several winters, down to minus 18-20 C.

Du coup la technique évoquée par Caffin doit concerner un réchaud classique et consiste simplement à utiliser un paravent normal autour du brûleur et de la popote mais en faisant des trous dans le réflecteur protégeant habituellement la cartouche.

Donc tout dépend des températures envisagées : un réchaud classique reste visiblement utilisable en hiver par des températures plus faibles que la limite théorique à condition d'appliquer les astuces d'isolant, d'échangeur, de réflecteur, etc...

Dernière modification par Phil67 (13-01-2014 00:19:56)


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#90 13-01-2014 11:32:16

kstt
de bonne humeur
Lieu : Savoie
Inscription : 02-10-2012
Messages : 1 484

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

jeanjacques a écrit :

Peut on espérer une augmentation importante du rendement en passant d'un pare-vent simple à un caldera cône ?

Pour des fortes puissances (c'est le cas du gaz en hiver), un pare-vent très ajusté type caldera cone présente le risque de limiter la qualité de la combustion. La conséquence serait un rendement de combustion diminué, une production de monoxyde de carbone, et des odeurs très désagréables.

En bref, je t'invite à tester amplement ce genre de montage sous ta tente avant de partir sur le terrain avec. Personnellement, je supporte très mal les odeurs de mauvaise combustion.


« Il semble que la perfection soit atteinte non quand il n'y a plus rien à ajouter, mais quand il n'y a plus rien à retrancher. » - Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes

Hors ligne

#91 13-01-2014 12:13:44

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007
Messages : 4 082

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

kstt a écrit :
jeanjacques a écrit :

Peut on espérer une augmentation importante du rendement en passant d'un pare-vent simple à un caldera cône ?

Pour des fortes puissances (c'est le cas du gaz en hiver), un pare-vent très ajusté type caldera cone présente le risque de limiter la qualité de la combustion. La conséquence serait un rendement de combustion diminué, une production de monoxyde de carbone, et des odeurs très désagréables.

En bref, je t'invite à tester amplement ce genre de montage sous ta tente avant de partir sur le terrain avec. Personnellement, je supporte très mal les odeurs de mauvaise combustion.

Techniquement je suis d'accord. Un caldera cone risque d'avantager surtout les réchauds à "flamme faible". Souvent les systèmes "confinés" ou à haut rendement utilisent des brûleurs lents...j'imagine (?) pour assurer l'apport d'oxygène tout en maximisant le temps de contact gaz chaud/popote.

Mais essayer les modifs dans la tente :

Cela me semble une mauvaise idée. Il existe un fil sur le forum où, dans des travaux précédent, Caffin avait fait le point sur le monoxyde de carbone. Il existe un dossier complet sur BPL.

Il faut rappeler que certains réchauds, ou certaines modifications (dont celles décrites ci-dessus) sont susceptibles de dégager un taux de Monoxyde carbone nuisible pour la santé, et potentiellement mortel.

Habituellement ce n'est pas un problème car les temps d'exposition, y compris cumulés sont faibles. Mais ce n'est pas le cas en expédition hivernale :

- On laisse le réchaud allumé longtemps pour fondre la neige.
- On s'en sert dans une tente ou une alcôve.
- On utilise de grandes gamelles
- On a tendance à calfeutrer les tentes par mauvais temps.
- On sort peu de la tente
- Cela dure plusieurs jours.

Rappelons que le Monoxyde de Carbone peut tuer indirectement en baissant fortement le QI des personnes exposées à des doses relativement faibles (même si c'est surtout vrai dans les expé d'altitudes si en plus cela se combine à l'hypoxie).

On peut peut être (????) utiliser un détecteur de Monoxyde de carbone du commerce pour tester les modifs?


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

#92 13-01-2014 12:45:55

FB
Membre
Lieu : Luchon (31), La Forêt F (29)
Inscription : 16-04-2006
Messages : 499
Site Web

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

Avec un réchaud puissant, il faut augmenter les trous d'entré d'air frais à la base du pare-vent et l'espace entre la popote et le pare-vent qui sert d’échappement aux produits de combustion. Je ne pense pas qu'il soit inévitable de laisser perdre complétement la chaleur de tous ces gaz chauds.


François

Hors ligne

#93 13-01-2014 13:19:32

kstt
de bonne humeur
Lieu : Savoie
Inscription : 02-10-2012
Messages : 1 484

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

Salut Ith,

ith a écrit :

Techniquement je suis d'accord. (...)

On est bien d'accord sur toute la ligne, on a simplement formulé les choses différemment. Un peu plus haut, JJ a précisé qu'il compte utiliser son réchaud à l'intérieur d'une tente d'expe. Quand je dis que je l'invite à faire le test chez lui sous sa tente, c'est bien pour le dissuader de faire ça sur le terrain smile

Dernière modification par kstt (13-01-2014 13:21:46)


« Il semble que la perfection soit atteinte non quand il n'y a plus rien à ajouter, mais quand il n'y a plus rien à retrancher. » - Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes

Hors ligne

#94 13-01-2014 14:02:04

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007
Messages : 4 082

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

kstt a écrit :

Salut Ith,

ith a écrit :

Techniquement je suis d'accord. (...)

On est bien d'accord sur toute la ligne, on a simplement formulé les choses différemment. Un peu plus haut, JJ a précisé qu'il compte utiliser son réchaud à l'intérieur d'une tente d'expe. Quand je dis que je l'invite à faire le test chez lui sous sa tente, c'est bien pour le dissuader de faire ça sur le terrain smile

Ok :

Je voulais surtout mettre l'accent sur le fait que dans une petite tente, l'utilisation d'un réchaud pouvait entrainer des risques mortels en très peu de temps.

Cours extrait de Caffin : Stoves, Tents and Carbon Monoxide - Deadly or Not? Part 5: Laboratory Measurements for Solid Fuels

ASHRAE: American Society of Heating and Residential Air-conditioning Engineers
UK MoD: UK Ministry of Defense

Conc, ppm                                                                      Effect

0 - 1                                                                       Normal background

9                               Max allowed for short term exposure in a living room, acc to ASHRAE, USA

25                                                     Often encountered on major roads - UK figure

30                                                           Health and Safety limit for 8 hours -UK

35                  Suggested max allowable concentration for continuous exposure for 8 hr - ASHRAE, USA

100                             May be encountered on major roads during weather inversions - UK figure

200                                                      Health and Safety limit for 15 minutes -UK

200                          Mild headache, fatigue, nausea, dizziness. Limit for transient exposure - USA

200                            Slight headache, tiredness, dizziness, nausea after 2-3 hr - ASHRAE, USA

300                                                               Can lead to collapse - UK MoD

400                                                    Frontal headache, life threatening after 3 hrs



Lors des essais un réchaud du commerce pouvait dépasser 1000ppm! C'est à dire délivrer une dose mortelle en une heure environ. A noter que les doses sont cumulatives sur plusieurs jours. Des valeurs de l'ordre de 200ppm était courantes....donc je ne me risquerais pas à tester des bidouilles pouvant multiplier le taux de CO sous tente.

Je voudrais aussi ajouter que le poids/encombrement est une chose, mais il faut aussi penser le coté pratique. Pour une expé grand froid, un réchaud qui risque de s'écraser dans mon sac ne m'intéresse pas. Il en va de même pour un réchaud que je ne pourrais pas mettre en oeuvre avec des gants. Sans parler des réchauds instables ou dangereux ...Dans le grand froid, le réchaud n'est pas du confort c'est une nécessité pour pouvoir s'hydrater.

Au final, on peut être amené à utiliser un réchaud sous la tente dans la tempête, bien sûr on va penser à aérer  roll  mais ce n'est pas une mauvaise idée de sélectionner le réchaud ayant le moins de dégagement de monoxyde possible et de connaitre ce problème.


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

#95 13-01-2014 14:02:33

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 186
Site Web

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

FB a écrit :

Avec un réchaud puissant, il faut augmenter les trous d'entré d'air frais à la base du pare-vent et l'espace entre la popote et le pare-vent qui sert d’échappement aux produits de combustion. Je ne pense pas qu'il soit inévitable de laisser perdre complétement la chaleur de tous ces gaz chauds.

+1
Comme vu plus haut, l'idée est moins de protéger du vent que de confiner les gaz chauds: il y aura donc de larges entrées d'air à la base du pare vent mais situées plus bas que le bruleur, de sorte à ce qu'il protège également du vent et soit facilement obstruable avec de la neige en cas d'utilisation dans l'abside.
Des trous seront également percés dans le haut du cône. Même si il y en a beaucoup, ce sera toujours moins aéré qu'un pare-vent entourant simplement la popote. On peut donc espérer retenir un peu plus de gaz chaud.

Le cône est également plus simple à mettre en place, il suffit de le mettre en forme, relier chaque bord ensemble et de le poser. Un pare vent rectangulaire oblige à de multiples attentions: fait il un bon arrondi ? N'est il pas trop proche de la flamme ? N'est il pas trop loin pour être efficace ? Et comme il est tout le temps gondolé, on obtient jamais quelque chose de bien..

Dernière modification par jeanjacques (13-01-2014 14:11:17)


Super poney

Hors ligne

#96 13-01-2014 19:00:41

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 13 579
Site Web

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

Ne pas confondre les données toxico : le tableau que cite (et extrapole) ith et les taux mesurés par Caffin avec son protocole de mesure (une chambre de combustion où les gaz sont confinés dans un petit volume).

2_chambre_de_test_13-01-14.jpg

D'accord que si 400ppm est mortel en 3h, on peut supposer que 1000ppm sera mortel en un temps encore plus bref, mais dire qu'un réchaud qui donne 1000ppm dans la chambre de combustion de Caffin amène à la même valeur dans l'air respiré dans une tente ventilée (pour la plupart) me parait très théorique.
D'autant qu'en regardant bien le dispositif il me semble que la mesure se fait en récupérant les gaz chauds en haut de la chambre.

Vouloir à tout prix utiliser son réchaud à l'extérieur peut aussi amener à prendre des risques, je pense entre autres à ceux qui voudront rester à l'abri de leur tente et manipuler leur réchaud à bout de bras alors qu'il est installé sur un sol mal stabilisé et exposé au vent (risque de renversement).
Les résultats de Caffin sont surtout à mon avis très précieux pour comparer les réchauds entre eux.

Voici ses résultats :
http://fr.scribd.com/doc/7377549/Stoves … dly-or-Not

Le réchaud qui a produit 1000ppm (et plus dans sa chambre) est le MSR Reactor à faible puissance, il y consacre un paragraphe entier pour analyser ce cas. En résumé l'auteur suggère qu'il s'agit d'un problème d'apport d'oxygène : "This means that the air supply to the flame isgrossly impeded, and the fuel is burning in a seriously oxygen-starved combustion cycle. Lack of oxygen results in the second phase of the combustion cycle(CO to CO2) just not being able to occur, and so huge quantities of CO are released" .

Pour les autres réchauds, les tests montrent (on l'a déjà dit ici, je ne sais plus où) que si la popote est trop près de la flamme celle-ci est refroidie, la combustion complète ne se produit pas et le CO n'est pas transformé en CO2 : "if the flame is interrupted and cooled the combustion process may be incomplete, and CO may be allowed to remain.".

Donc JJ pour ton projet de "parevent" à mon avis surtout préserve l'arrivée d'oxygène pour ne pas accroitre le production de CO, en isolant du vent la popote + les gaz, plutôt que popote + gaz + réchaud.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#97 13-01-2014 19:57:38

kstt
de bonne humeur
Lieu : Savoie
Inscription : 02-10-2012
Messages : 1 484

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

oli_v_ier a écrit :

Donc JJ pour ton projet de "parevent" à mon avis surtout préserve l'arrivée d'oxygène pour ne pas accroitre le production de CO, en isolant du vent la popote + les gaz, plutôt que popote + gaz + réchaud.

L'air frais (avec l'oxygène) ne pourra entrer que si les gaz de combustions peuvent sortir. Pour cela il faut que la pression en sortie soit inférieure à la pression en entrée. Or le gaz chaud de combustion occupera un volume nettement plus important que le gaz frais en entrée, c'est pourquoi si on veut accorder le système au plus juste, il faut prévoir des évacuations plus importantes en sortie qu'en entrée.

Dans mes expériences, uniquement au réchaud à alcool, on provoque très rapidement une combustion incomplète en étant trop gourmand sur la partie haute du pare-vent. Cette limitation est une des raisons qui me poussent à investiguer la popote isolée couplée au réchaud faible puissance smile


« Il semble que la perfection soit atteinte non quand il n'y a plus rien à ajouter, mais quand il n'y a plus rien à retrancher. » - Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes

Hors ligne

#98 13-01-2014 20:27:02

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 13 579
Site Web

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

kstt a écrit :

L'air frais (avec l'oxygène) ne pourra entrer que si les gaz de combustions peuvent sortir. Pour cela il faut que la pression en sortie soit inférieure à la pression en entrée. Or le gaz chaud de combustion occupera un volume nettement plus important que le gaz frais en entrée, c'est pourquoi si on veut accorder le système au plus juste, il faut prévoir des évacuations plus importantes en sortie qu'en entrée.

Oula c'est flou tout ça wink , mais je comprends l'idée générale : il ne faut pas que la sortie des gaz soit le facteur limitant.
Plutôt que de parler de pression (qui dépend du volume, de la quantité et de la température) ou d'évacuations (surface ?), il faudrait raisonner sur les quantités de matière. Le volume plus important en sortie vient aussi (et peut-être surtout) de l'apport de matière venant de la cartouche ou de l'alcool vaporisé.

Mais peut importe dans le cas de JJ : puisqu'il n'a pas besoin réellement d'un pare-vent (utilisation à l'abri), il n'est pas indispensable de surprotéger la flamme (c'est ce que je préconise) donc pas de soucis d'évacuation des gaz de combustion au niveau du foyer ?

Je te rejoins sur l'idée d'isolation : ce serait en fait le but d'un "parevent" placé autour de la popote + les gaz chauds.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#99 13-01-2014 21:15:21

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

kstt a écrit :

L'air frais (avec l'oxygène) ne pourra entrer que si les gaz de combustions peuvent sortir. Pour cela il faut que la pression en sortie soit inférieure à la pression en entrée. Or le gaz chaud de combustion occupera un volume nettement plus important que le gaz frais en entrée, c'est pourquoi si on veut accorder le système au plus juste, il faut prévoir des évacuations plus importantes en sortie qu'en entrée.

Yep : c'est le même principe pour améliorer le tirage... Cependant trop améliorer le tirage risque d'être contre-productif : si les gaz chauds sont évacués trop vites ils n'auront pas le temps de transférer suffisamment de calories à la popote.

Une cheminée avec un méga-tirage va plus chauffer les nuages que la pièce malgré une combustion parfaite dans le foyer.

Dernière modification par Phil67 (13-01-2014 21:16:04)


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#100 23-09-2016 15:54:26

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 186
Site Web

Re : [Popote] Améliorer le temps d'ébullition

L'hiver va arriver vite et je me replonge donc dans l'optimisation de la chauffe...

Deux choses:

arofarn a écrit :

Et lors de l'utilisation, la détente du gaz ou la le changement de phase (liquide->gaz) provoquent aussi un refroidissement de la cartouche théoriquement, non?

Pas que théorique, à de multiples reprises, ma cartouche se recouvre de givre en se refroidissant grandement. Que faire ? Pour le moment, je constate et ne fais rien. L'isoler ? Il faudrait savoir à combien la cartouche va descendre et comparer avec la température extérieure.

Dans tous les cas, limiter ce phénomène semble important: est-ce qu'un fil de cuivre passant dans le bruleur ou entourant le fond de la popote et entourant ensuite le fond de la cartouche (pour reprendre les propos d'Olivier, quand la cartouche est inversée, c'est le gaz qu'il faut réchauffer et non pas le liquide (privilégier l'élément qui assure la pression)) peut limiter le problème ? Ou les pertes dans le trajet du fil de cuivre seront trop importantes ?

jeanjacques a écrit :

Peut on espérer une augmentation importante du rendement en passant d'un pare-vent simple à un caldera cône ?

Le récent fil sur les réchauds optimisés (https://www.randonner-leger.org/forum/v … 21#p449121) me fait penser que l'on peut bien plus confiner l'ensemble popote-bruleur. Cela demande forcément un équilibre entre puissance et échappement des gaz mais j'ai l'impression que dans le cas des réchauds à gaz inversé, la marge de sécurité que l'on prend est trop importante.

Le caldera étant en alu, c'est problématique. Il faudrait faire l'équivalent en titane mais cela demande une très grande feuille. Mon idée est donc d'utiliser une assiette en titane plus large que ma popote et de la retourner sur cette dernière. Et de coincer le parvent (percé de trou dans le bas) entre les deux:

4572_capture_daeicran_2016-09-23_ai_155157_23-09-16.png

Je me demande également si isoler le parevent ne serait pas utile.

Dernière modification par jeanjacques (23-09-2016 15:59:20)


Super poney

Hors ligne

Pied de page des forums