#26 13-04-2014 08:41:05

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 2 718

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

Phil67 a écrit :

Moralité : le hipster urbain vivant à 10 minutes à fixie de son boulot pourra aller à l'autre bout du monde pour quelques jours de loisirs alors que le prolo devant se taper 2x1H de trajet chaque jour (prix de l'immobilier) et plus de 20000km par an mérite le poteau d'exécution.

On vit une époque formidable ! big_smile


tout à fait... la preuve en image  lol    http://www.dailymotion.com/video/x8n2mo … urable_fun

Dernière modification par Bilbox (13-04-2014 15:48:07)

Hors ligne

#27 13-04-2014 09:42:14

profil supprimé 13
à la demande de l'auteur
Inscription : 13-08-2013
Messages : 676

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

Moi je trouve ça plutôt marrant de pointer du doigt la pollution du transport aérien,
via internet qui est visiblement aussi polluant que l'avion.   lol

Sans compter l'ordi qui est aussi polluant à fabriquer et à recycler (ou ne pas recycler).

L'être humain n'aurait t-il pas une propension naturelle à ne voir que ce qui l'arrange en occultant le reste  tongue

tout à fait... la preuve en image

  lol

Et un petit George Carlin pour rester dans le thème ..


profil supprimé à la demande de l'auteur.

Hors ligne

#28 13-04-2014 09:48:55

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

Je pense qu'un bilan énergétique/pollution (pas uniquement carbone) est trop global (consommation, habitat, voiture...) pour le réduire à l'avion. Il y a une histoire de mode de vie. Je prends l'avion mais je consomme beaucoup moins que la moyenne générale mais j'utilise beaucoup mon PC et internet... yikes Bref, je ne sais pas...

On peut rajouter également des impératifs de temps (ce que je n'ai plus vraiment) et de budget (ce que j'ai beaucoup).
Je prends un exemple. En janvier/février, j'étais au Maroc. J"ai pris mon billet retour avec Ryanair. Rabat - Bruxelles (Charleroi) : 30€. J'ai rendu visite à un ami à Bruxelles puis à Lille. 3 choix s'offraient alors à moi pour rentrer sur Bordeaux :
- Covoiturage : 55€
- Train : 100€
- Avion (Easyjet) : 35€

Je n'aime pas prendre de vols intérieurs mais là... hmm

Et je n'ai jamais vu de problèmes particuliers concernant les conditions de travail du personnel des lowcosts. Ils sont surtout beaucoup moins privilégiés que chez AirFrance qui n'est pas du tout une référence amha.

L'Islande est une destination appréciée et il est uniquement possible de s'y rendre en avion. En fait, si tu veux randonner en dehors de France, tu fais comment sans utiliser l'avion ? A part les pays limitrophes (et encore), il n'y a pas vraiment d'autres choix si ?

Dernière modification par Ontheroad33 (13-04-2014 09:49:44)


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#29 13-04-2014 10:20:55

Magne2
Membre
Lieu : Vitry sur Seine
Inscription : 23-09-2013
Messages : 1 395
Site Web

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

Je crois surtout que tu n'a aucune idée des conditions de rémunérations et de travail dans les lows  cost   :|par ex
tu ne travaille pas pour Ryan Air mais pour un sous-traitant qui te loue qui  te jette quand il veut  , tu fais 6 heures de travail mais tu est payé 4 H  ... juste le temps de vol de bloc à bloc , le reste nettoyage de l'avion , accueil des passagers  ets par ex n'est pas payé

Dernière modification par Magne2 (13-04-2014 10:26:55)


kalo taxidi alias bon voyage en Grec bien sur

Hors ligne

#30 13-04-2014 11:09:28

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

J'ai travaillé des années plus de 50h/semaine payés 39h, pas de 13ème mois, participation, intéressement... Est-ce que les clients devaient arrêter d'acheter nos produits ? Et, même si c'était le cas, comment pouvaient-ils savoir ? Parce qu'on avait les meilleurs prix du marché ?
A combien se monte la rémunération ? Et j'ai bien insisté sur la position d'observateur/client dans laquelle je me trouve quand je prends un vol lowcost.

Faut pas tout mélanger non plus. Je ne prends pas de lowcost mais j'achète mes fringues made in China à 5€ où les ouvriers bossent 70h/semaine pour 200$. Elle est où la limite ? Les mauvaises conditions de travail en France ne sont-elles pas les meilleurs conditions en Asie ?

Je n'ai pas la possibilité de savoir ce qui se passe derrière le mur donc j'ai arrêté de me retourner la tête. Quand je le sais et que je trouve ça malsain, je boycotte mais sinon je continue. J'ai travaillé dans la Grande Distri pendant un temps. J'ai vu comment on traitait les producteurs de fruits et légumes et maintenant je n'achète plus de fruits et légumes en supermarché. Pour le reste, je n'en sais rien donc je continue.

Enfin bref...


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#31 13-04-2014 13:42:50

bohwaz
Membre
Lieu : Auckland
Inscription : 26-04-2011
Messages : 1 085
Site Web

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

Tom3 a écrit :

Est-ce que l'égoïsme ou la recherche du bonheur personnel à court terme nous fait oublier les conséquences d'un trajet en avion ?

Perso j'adore le bateau mais je suis malade dedans, du coup c'est plus difficile… De même pour se rendre en Océanie en bateau c'est 10 fois plus cher qu'en avion, et ça prend un sacré bout de temps.

Je prend le train quand c'est possible, mais depuis que j'ai plus de 26 ans j'ai réalisé qu'il coûtait beaucoup trop cher : ça coûte 2 fois moins cher de prendre la voiture à deux que de prendre le train, même en prems. Cherchez l'erreur. Le train local est tout aussi désavantageux, enfin quand les gares sont encore desservies : certaines régions sont devenus des déserts, les seuls trains qui passent encore sont des trains de marchandise.

Ceci dit je n'ai pas de voiture, je n'en ai jamais eu, j'ai passé mon permis à 28 ans et je fait tous mes trajets (sauf les déménagements et les courses une fois par mois) en vélo ou à pied. Je pense que je suis un peu un cas à part, mais c'est parce que j'ai toujours habité à côté d'une ville ou en ville, où tout est accessible. Les gens qui habitent à la campagne n'ont pas le choix : s'il y a un bus il ne passe qu'une fois par jour pour les scolaires, sinon y'a pas de ligne de train, et encore moins d'avion wink tout en bagnole, et la moindre boulangerie est à 10 ou 15 bornes. Bref quelque part il y a un choix de société qui est fait qui limite les possibilités : disparition de tous services de proximité, les campagnes qui se vident au profit de la construction d'immenses zones pavillonnaires, etc.

Enfin se préoccuper du moyen de transport c'est bien mais ça suffit pas. Quand tu va faire des courses dans un supermarché, même bio, sais-tu que quasiment 30% de la production est jetée à la poubelle ? Que ta nourriture a déjà fait le tour du monde plusieurs fois, sans compter tous les outils, les consommables, les matériaux de construction du magasin, etc.

Et pour finir : pourquoi vouloir devenir marcheur MUL alors que ça implique quasiment forcément d'acheter du matériel neuf, produit dans des conditions discutables, depuis l'autre bout de la planète, en jetant un matériel encore en état ou réparable et qui pourrait durer des dizaines d'années encore ?


[Un an de randonnées en Australie et Nouvelle-Zélande, et plus encore…]
Some nomads are at home everywhere.
Others are at home nowhere,
and I was one of those.
    — Robyn Davidson

Hors ligne

#32 13-04-2014 16:19:29

BigCactus
Co-administrateur
Inscription : 11-01-2006
Messages : 10 859

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

bohwaz a écrit :

Et pour finir : pourquoi vouloir devenir marcheur MUL alors que ça implique quasiment forcément d'acheter du matériel neuf, produit dans des conditions discutables, depuis l'autre bout de la planète, en jetant un matériel encore en état ou réparable et qui pourrait durer des dizaines d'années encore ?

Il est tout à fait possible de s'alléger sans changer de matériel pour autant : voir la randonnée old style de Kian qui est un exemple extrême. wink
On peut aussi s'équiper avec du matériel qui est utilisé dans la vie de tous les jours également. C'est facile pour des vêtements : ma chemise de rando est une chemise que je porte au travail; mes chaussures de rando me servent toutes les semaines;  mes pantalons aussi... ma future couette servira à la maison tout au long de l'année et en rando. Ce choix peut effectivement coûter quelques grammes lors des randos (le quilt ultra optimisé aurait pu être 50g plus léger que la couette...), mais peut par contre alléger les placards. wink

Par ailleurs, on peut très bien s'équiper de nouveau matériel produit dans des conditions tout à fait honorables (TripleZéro produit en France, même si le tissus-scratchs-zip sont produits ailleurs) et sans forcément jeter l'ancien matériel, mais le revendre ou lui donner un autre usage. wink

Hors ligne

#33 13-04-2014 16:24:23

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 10 087
Site Web

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

bohwaz a écrit :

Et pour finir : pourquoi vouloir devenir marcheur MUL alors que ça implique quasiment forcément d'acheter du matériel neuf, produit dans des conditions discutables, depuis l'autre bout de la planète, en jetant un matériel encore en état ou réparable et qui pourrait durer des dizaines d'années encore ?

Hein ?!


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#34 13-04-2014 16:49:23

Krauser
Membre
Lieu : 94
Inscription : 04-12-2011
Messages : 866

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

Quand tu DEVIENS, tu t'eparpilles et t'achetes tout ce qui bouge.  big_smile


A.k.a. Verdug0

Hors ligne

#35 13-04-2014 18:14:28

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Messages : 4 459
Site Web

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

Salut Tom3,

Pour ma part je ne peux dire que: "Mea Culpa" sad . Je fais effectivement un usage de l'avion qui pourrait sembler (objectivement) "abusif". Je pourrais toujours essayer de justifier ca par des "y'en a qui font pire" ou des "tout le monde fait plus ou moins pareil" ou encore un bon "de toutes façons, on ne peut pas vivre sans polluer". Mais les faits sont les faits et il faut bien, de temps en temps, les regarder dans le blanc des yeux. hmm

Une solution ? Si les prix des billets (low-cost ou pas) tenaient compte d'une taxe écologique qui compenserait (au moins a la louche) la consommation de carbone, ca me ferait sans doute réfléchir a deux fois avant de cliquer sur le bouton. En attendant, s'il existe un outil qui permet de calculer cette consommation et de la convertir en pièces sonnantes et trébuchantes a donner a une ONG (sérieuse), ca m’intéresse. wink

Je sais que ce n'est pas une solution "idéale". Mais c'est tout ce que je vois dans l’immédiat.

w.

Dernière modification par wax (13-04-2014 18:15:18)


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#36 13-04-2014 18:37:48

patopersil
Membre
Inscription : 09-01-2007
Messages : 183
Site Web

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

Bonjour!

Je reviens d'un voyage de 10 jours au Costa Rica avec un bilan épouvantable en termes d'émission de gaz à effet de serre non seulement en raison de mon trajet en avion mais en plus de l'utilisation d'un avion régional pour gagner plus de temps sur place.
Je me suis demandé pourquoi je prenais ces avions avec les conséquences polluantes que ça a et je suis parvenu à la conclusion que je cherchais uniquement à combler un besoin, une envie passagère et que finalement je ne suis pas un grand protecteur de la nature. Je n'ai aucune excuse.

Maintenant je crois qu'une des particularités de l'être humain est la résilience par la création de nouveaux dogmes, philosophies ou politiques qui nous rendront supportables les catastrophes environnementales à venir. Par exemple le Costa Rica est un pays qui vit du tourisme. Si des individus tels que moi n'étaient pas motivés à prendre l'avion pour visiter les nombreux parcs nationaux ceux-ci existeraient-ils encore sans avoir été remplacés par des cultures d'huile de palme bio? Cette réflexion est un exemple de justification que je pourrais me donner mais je n'en suis même pas là.

PS: je suis à dix minutes de mon travail à vélo tongue

Dernière modification par patopersil (13-04-2014 18:38:40)

Hors ligne

#37 13-04-2014 18:41:12

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 2 718

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

Tom3 a écrit :

Je pensais que les démarches de la majorité des randonneurs étaient en accord avec le respect de la nature (pas laisser des traces de déchets en randonnée, fabriquer son propre matériel, faire de la récupération,...) mais je suis parfois surpris par l'usage abusif de l'avion de certains randonneurs. Nous savons tous que ce mode de transport est très polluant et que la plupart des compagnies aériennes low-cost proposent des très mauvaises conditions de travail à leurs employés.

C'est un paradoxe assez spécial: aimer découvrir la nature à pied et la détruire en s'y rendant en avion.

La rando est un plaisir égoïste comme les autres, et les activités de plein air à la mode accompagnent une conception esthétisante de l'écologie: le fait de se rendre à des centaines ou des milliers de kilomètres hors de chez soi est en soi destructeur, que ce soit en avion ou en voiture... infiniment plus que de laisser une boite de conserve au pied d'une montagne. Ne nous voilons pas la face, on peut faire des coupes importantes dans notre conso (perso étant urbain j'ai revendu ma voiture je n'ai aucun appareil électroménager à part l'ordi), mais ça restera du rapiéçage labellisé verdâtre. Ca ne me viendrait pas à l'idée d'aller de Paris en Suisse en avion, ni de KTM à Lukla... à l'étranger j'ai fait quelques long cours, toujours en avion. J'aurai pu le faire, comme un ami l'a fait , en bateau-stop, il paraît que c'est possible (?), en gros tu sers de domestique à un skipper mal luné sur une transat ou autre... mais je n'ai pas eu la patience pour ça...

Hors ligne

#38 13-04-2014 18:43:15

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 2 718

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

patopersil a écrit :

Par exemple le Costa Rica est un pays qui vit du tourisme. Si des individus tels que moi n'étaient pas motivés à prendre l'avion pour visiter les nombreux parcs nationaux ceux-ci existeraient-ils encore sans avoir été remplacés par des cultures d'huile de palme bio?

Ptet qu'il n'y aurait pas de culture massive de l'huile de palme non plus... juste pour te faire culpabiliser lol

Hors ligne

#39 13-04-2014 19:09:12

patopersil
Membre
Inscription : 09-01-2007
Messages : 183
Site Web

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

Il y a la banane aussi!

Hors ligne

#40 13-04-2014 19:56:25

bohwaz
Membre
Lieu : Auckland
Inscription : 26-04-2011
Messages : 1 085
Site Web

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

BigCactus a écrit :
bohwaz a écrit :

Et pour finir : pourquoi vouloir devenir marcheur MUL alors que ça implique quasiment forcément d'acheter du matériel neuf, produit dans des conditions discutables, depuis l'autre bout de la planète, en jetant un matériel encore en état ou réparable et qui pourrait durer des dizaines d'années encore ?

Il est tout à fait possible de s'alléger sans changer de matériel pour autant : voir la randonnée old style de Kian qui est un exemple extrême. wink

Oui je disais ça en provocation wink , car j'ai croisé quelques randonneurs dont la seule préoccupation était d'acheter le dernier matos à la mode.

Perso je préfère bricoler et coudre moi-même avec du matos de récupe (en plus ça coûte rien) autant que possible :-)

En rapport avec le gâchis écologique il y aurait tellement de choses à dire… Quand on achète une boîte de thé et que chaque sachet est individuellement emballé dans un sachet en plastique, multipliez ça par le nombre de boîtes de thé vendues chaque année… une horreur. Et c'est la même chose pour tous les produits. Je ne vous parle même pas d'autres stupidités : par exemple dans les magasins tout ce qui est légèrement abimé (genre vaisselle ébréchée, emballage abimé, etc.) va à la poubelle alors que ça pourrait être donné à des assos genre Secours Catholique etc. mais le pire c'est que pour empêcher les gens de faire les poubelles les salariés ont pour instruction de détruire avant de mettre à la poubelle. Par exemple un robot-mixeur dont un des 3 bols est fêlé il faut lui mettre des coups de marteau avant de le jeter pour être sûr que personne ne pourra le reprendre dans la benne… Dans le BTP les travailleurs ont des tenues de chantier qui sont jetées tous les soirs. Dans les bureaux ont renouvelle et on jette les ordinateurs tous les 2 ou 3 ans, le mobilier tous les 5 ans. Etc etc. Quand on sait l'énergie fossile et les métaux lourds et rares nécessaires à la fabrication de tous ces trucs il y a de quoi devenir malade face à tant de gâchis. Bref s'offusquer de l'avion pourquoi pas, mais y'a tellement d'autres choses auxquelles personne ne pense !


[Un an de randonnées en Australie et Nouvelle-Zélande, et plus encore…]
Some nomads are at home everywhere.
Others are at home nowhere,
and I was one of those.
    — Robyn Davidson

Hors ligne

#41 13-04-2014 20:17:08

JollyJumper
Banni(e)
Inscription : 01-05-2013
Messages : 465

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

Bilbox a écrit :

... le fait de se rendre à des centaines ou des milliers de kilomètres hors de chez soi est en soi destructeur, ...

Hier j'ai demandé de prouver la véracité de cette affirmation. Il semblerait que "prouver" soit un verbe étranger intraduisible en crédule.
La seule partie prouvée de cette affirmation est minière : un hydrocarbure consommé est consommé, il n'est plus dans le sous-sol. Mais cette partie là, l'incontestable, n'est pas celle à laquelle pensent les crédules ; l'incontestable ne les intéresse pas. S'ils étaient de jugeotte autonome... Certes, mais ils ne sont pas de jugeotte autonome : ils sont sous influence.

Dernière modification par JollyJumper (13-04-2014 20:18:08)

Hors ligne

#42 13-04-2014 20:22:29

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 2 718

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

JollyJumper a écrit :

Hier j'ai demandé de prouver la véracité de cette affirmation. Il semblerait que "prouver" soit un verbe étranger intraduisible en crédule.
.

Fais un bivouac dans ton garage, allume le moteur... bonne nuit cool (tu nous raconteras wink )

Dernière modification par Bilbox (13-04-2014 20:22:54)

Hors ligne

#43 13-04-2014 21:07:18

Kanem
Membre
Inscription : 12-10-2011
Messages : 126

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

Pour wax: Tu as des sites payants ou des calculateurs plus précis mais sous licence universitaire. Je te conseille c'est deux là qui ne sont pas trop mal: http://www.ecopassenger.org/ et http://calculator.carbonfootprint.com/c … aspx?tab=3

Je fonctionne comme ça pour ma part: 1 heure d'avion, je paye ma taxe et je verse la même somme directement à une association de plus petite taille ou individu. Je rajoute à ça une heure de bénévolat. Je pars du principe que si je peux me permettre de perdre une heure en avion, je peux bien la redonner quelque part. Dans un contexte plus large, il serait intéressant, enfin pour ma part, je trouve, de voir un peu l'impact environnementale d'une randonnée. Je viens de fouiller un peu le net, il y a moyen de trouver quelque chose je crois.

Pour JollyJumper, on commence par quoi? C'est très sincère, sans ironie. Doit-on parler de la manière dont un hydrocarbure est extrait (petite note personnelle, j'adore l'underground pyrolysis pour ma part)? Des fuites pendant le transport du dit hydrocarbure? De la somme incroyable d'alliage de métaux pour transporter ces hydrocarbures ou de la manière dont ils sont transportés? Des résidus miniers causés par l'extraction de ces minéraux? Des procédés de transformation du carburant? Peut-être de l'hygiène des mineurs alors? Les contaminations des sols et des écosystèmes par les mines finalement? La destruction dans les sols des échanges cationiques? L'acidification du terrain? La pollution des nappes phréatiques?  La déforestation et la destruction pendant l'exploration des ressources en hydrocarbure?

Doit-on partir sur des exemples plus terre à terre et concret? L'acidification des océans et la destruction d'écosystèmes entiers? La combustion en altitude de carburant d'aviation et ses effets chimiques? La taille moyenne d'un aéroport et de ce fait, son impact environnementale et sa consommation d’électricité?

Nan car jusqu'ici la rhétorique, prouvez-le moi cumulez à un poste qui insiste l'individu à chercher par lui-même en se moquant des charlatans qui prétendent avoir tout compris à la solde de la presse bobo, c'est risible. J'ai envie de répondre comme je répondrai à un étudiant en fait. Prouve-moi que le cycle de vie d'un avion n'est pas pollueur.

Hors ligne

#44 13-04-2014 21:22:09

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Messages : 4 459
Site Web

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

Merci Kanem !  smile

w.


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#45 13-04-2014 21:28:37

fiveseb
miaouze
Lieu : 05 Entre Ecrins & Serre Ponçon
Inscription : 03-10-2011
Messages : 295

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

HS:
Rien de personnel mais:

bohwaz a écrit :

Dans le BTP les travailleurs ont des tenues de chantier qui sont jetées tous les soirs

Ne savent ils pas laver leur linge ?
(je ne parle pas de ceux qui travaillent en milieux contaminés tels que les désamianteurs ou autres)

Je n'ai jamais vu ça.

Hors ligne

#46 13-04-2014 21:30:14

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 2 718

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

fiveseb a écrit :

HS:

Je n'ai jamais vu ça.

Toi qui es sur RL, tu n'as jamais vu des mecs dans la propreté avec des combis jetables, et surtout des peintres industriels en tyvek? wink

Hors ligne

#47 13-04-2014 21:39:01

fiveseb
miaouze
Lieu : 05 Entre Ecrins & Serre Ponçon
Inscription : 03-10-2011
Messages : 295

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

@ Bilbox:

Oui, tu as raison, certains peintres doivent s'en servir (mais jusqu'à maintenant, je les vois surtout en combinaisons lavables comme les plaquistes d'ailleurs).
Ces combinaisons tyveks que je connais bien pour en avoir acheté par centaines sont, comme je viens de l'écrire, surtout utilisées par ceux qui ne veulent pas ramener de matières potentiellement dangereuses à  la maison (amiante=>loi, fibres minérales issues de l'utilisation de laine de verre ou roche...)

Dernière modification par fiveseb (13-04-2014 21:40:25)

Hors ligne

#48 13-04-2014 22:30:58

JollyJumper
Banni(e)
Inscription : 01-05-2013
Messages : 465

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

Bilbox a écrit :
JollyJumper a écrit :

Hier j'ai demandé de prouver la véracité de cette affirmation. Il semblerait que "prouver" soit un verbe étranger intraduisible en crédule.
.

Fais un bivouac dans ton garage, allume le moteur... bonne nuit cool (tu nous raconteras wink )

Tiens ? Hier c'était "la nature" qui était l'objet de toutes les attaques.
Comment expliques-tu ta volte-face ? Comment justifies-tu que pour tes besoins polémiques, moi-même et "la nature" soient soudain interchangeables ?

Hors ligne

#49 13-04-2014 22:38:48

bohwaz
Membre
Lieu : Auckland
Inscription : 26-04-2011
Messages : 1 085
Site Web

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

fiveseb a écrit :

HS:
Rien de personnel mais:

bohwaz a écrit :

Dans le BTP les travailleurs ont des tenues de chantier qui sont jetées tous les soirs

Ne savent ils pas laver leur linge ?
(je ne parle pas de ceux qui travaillent en milieux contaminés tels que les désamianteurs ou autres)

Je n'ai jamais vu ça.

Oui en plus des combinaisons en tyvek précédemment citées (filées pour tous types de boulots, pas que les trucs contaminés) ou simplement les pantalons / vestes de pluie quand il pleut. Ceux qui ont du bon sens gardent ces fringues pour faire du vélo ou autre (c'est un peu de la merde, ça se découd vite mais ça dépanne bien), les autres les arrachent simplement en fin de journée plutôt que de les enlever. Et hop poubelle.

J'espère que c'est pas comme ça partout quand même…

Dans la construction y'a aussi les convecteurs électriques (aussi appelés grille-pain) : installés par les constructeurs de maison pour réduire le coût ils partent souvent à la benne dès que le propriétaire emménage ou après quelques mois. J'en ai récupéré quelques uns dans les montagnes qui s'accumulent chez les électriciens, mais les gens finissent par jeter des chauffages plus efficaces (!) et ils sont donc retournés à la poubelle. Y'a aussi le coup que avec la nouvelle réglementation thermique (censée réduire la consommation d'énergie des logements) vous ne pouvez pas mettre un poêle de masse (qui chauffe longtemps en consommant très peu) en chauffage principal (sinon ça passe pas l'inspection) : il faut donc installer des convecteurs, passer l'inspection, puis les jeter (puisque personne ne veut les racheter). Logique, c'est pour diminuer la pollution qu'on vous dit.

Bon on pourrait continuer toute la vie comme ça hein, des exemples comme ça y'en a pour tout dès qu'on commence à creuser wink


[Un an de randonnées en Australie et Nouvelle-Zélande, et plus encore…]
Some nomads are at home everywhere.
Others are at home nowhere,
and I was one of those.
    — Robyn Davidson

Hors ligne

#50 13-04-2014 23:07:15

JollyJumper
Banni(e)
Inscription : 01-05-2013
Messages : 465

Re : Usage abusif de l'avion pour randonner

@ Kanem :
Si tu débites tout le Credo, ça va être lourd à décortiquer.
J'ai déjà eu un chef qui dans chaque phrase insérait un mensonge éhonté entre deux vérités premières incontestables.
Si un jour il avait dit la vérité, il aurait pris tout le monde à contre-pied dans l'établissement : personne n'aurait vu venir le coup.
Mais il a pris sa retraite avant de jamais dire la vérité, même une seule fois.

Hors ligne

Pied de page des forums