#76 06-12-2014 11:23:34

Ralfi
Membre
Lieu : Var
Inscription : 09-04-2013
Messages : 45
Site Web

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

J'ai remarqué que tu n'as posté aucune photo des gens que tu rencontres. Est ce un choix?

Hors ligne

#77 06-12-2014 11:33:57

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 529
Site Web

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Ralfi a écrit :

J'ai remarqué que tu n'as posté aucune photo des gens que tu rencontres. Est ce un choix?

Oui ça rends du coup une ambiance un peu froide/impersonnelle ...


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#78 07-12-2014 15:11:53

ventcalme
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 29-10-2011
Messages : 1 566

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Ce récit n'a rien d'impersonnel, au contraire. Il décrit des paysages, les gens rencontrés, des difficultés, des choix, et le rythme du parcours. L'absence de photo des gens rencontrés tient probablement compte du fait que tout le monde n’apprécie pas de se faire prendre en photo et encore moins d’être exposé sans pouvoir donner son accord.

Dernière modification par ventcalme (07-12-2014 15:12:18)

Hors ligne

#79 07-12-2014 15:30:59

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 529
Site Web

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

ventcalme a écrit :

Ce récit n'a rien d'impersonnel

L'ambiance, pas le récit (que j'aime beaucoup) wink
La succession des photos de paysages sans quasiment aucune trace d'humanité (a part de rares cabanes) laisse une sensation de vide, de long desert, ça manque de chaleur humaine a mon gout.


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#80 07-12-2014 16:06:26

shyguy
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 10-01-2012
Messages : 821
Site Web

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

pour moi le texte contrebalance très bien le manque de personnage humain sur les photos (que je n'ai d'ailleurs pas ressenti). Et on peut admirer le paysage dans son entier, du moins aussi bien que de bonnes photos peuvent le permettre  smile


<- mes photos sur Flickr en cliquant sur "Site Web".

Hors ligne

#81 07-12-2014 17:28:20

Nolok
Membre
Inscription : 31-08-2011
Messages : 263

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

>highpictv
C'est bien Crater Lake!

Le fait de ne pas montrer de photos des gens que je rencontre dans le récit est à la fois un choix, comme l'a dit ventcalme et également une "contrainte" : quand je randonne avec des gens ou dans un milieu civilisé, j'en oublie totalement de prendre des photos! Je n'ai tout simplement que des photos de paysages. sad (promis, je ferai un effort la prochaine fois).

Sinon, désolé pour la suite du récit qui prend un peu de retard. Je pensais que le fait de poster le début du récit me boosterait pour écrire la toute fin. Il ne me reste plus que les 5 derniers jours, mais ce ne sont pas les moins riches en événements smile

Hors ligne

#82 07-12-2014 22:56:06

Ralfi
Membre
Lieu : Var
Inscription : 09-04-2013
Messages : 45
Site Web

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

M'en fou je crois que j'ai trouvé la tannière de la bête . smile

http://www.linthikes.com/about/

Dernière modification par Ralfi (07-12-2014 22:57:28)

Hors ligne

#83 07-12-2014 23:29:53

Gigi
Dahumûle vive les mélanges !
Lieu : belleville
Inscription : 04-02-2006
Messages : 418

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

On a hâte Nolok !

Hors ligne

#84 12-12-2014 15:52:51

enduser
Membre
Inscription : 20-09-2008
Messages : 126

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Super trek et super récit merci !


West Coast Trail - GR20 - Islande Nord-Sud - Kerry Way - Cap Wrath Trail

Hors ligne

#85 12-12-2014 22:40:28

beb71
Membre
Lieu : chalon sur saone
Inscription : 15-11-2012
Messages : 212

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Que d'impatience !!!!

Et cette petite réflexion sur l'entretien des chemins par les randonneurs est des plus intéressantes.
Je pense que je vais me pencher sur la question.

Les récits aident à percevoir autrement. Il y a tellement de façons différentes de randonner.  smile

Hors ligne

#86 14-12-2014 00:01:08

Rhomain
Membre
Inscription : 28-07-2012
Messages : 210

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Aaaah, j'ai enfin rattrapé le dernier post de ce topic !

Vraiment génial ce récit, il y a toujours un petit suspens dans ton style qui donne envie de continuer. Et j'aime particulièrement les nombreuses anecdotes des rencontres avec les autres, hikers ou autre, ça a dû être très enrichissant smile.
L'absence de photos de ces rencontres ne me gêne pas plus que ça, ça fait travailler l'imagination tongue .

Par contre c'est marrant comme tu as tendance à vouloir bruler le plus possible de kilomètres après plusieurs mois de marche je trouve, comme si tu étais pressé d'atteindre la fin, que tu prêtes moins d'intérêts aux paysages ? (Je n'ai jamais marcher pendant plus de 2 semaines, j'imagine bien que l'état d'esprit n'est plus du tout le même après plusieurs mois).

J'attends la suite avec impatience… maintenant que j'ai rattrapé mon retard big_smile

Hors ligne

#87 14-12-2014 11:47:48

andre1980
Membre
Lieu : peyrehorade - 40 - France
Inscription : 16-07-2013
Messages : 283
Site Web

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

La marche, vu sa vitesse, permet déjà de bien prêter attention aux paysages surtout sur un chemin (moins besoin de regarder où l'on met ces pieds).
Et avec le temps, les jambes s’habituent à la marche, conséquence, tu marches plus sans t'en rendre compte.

Hors ligne

#88 14-12-2014 12:38:07

DR400
Membre
Inscription : 29-07-2010
Messages : 228
Site Web

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Je viens de découvrir ton récit ...MERCIIIII! mon petit cadeau de ce dimanche matin...ça y est les chaussures me démangent!

Dernière modification par DR400 (14-12-2014 15:09:36)


traversée de l'île du nord de la NZ à pieds novembre 2013 janvier 2014

Pour atteindre le bonheur, il faut savourer le voyage vers une destination d'élection

6 mois entre terre et ocean

Hors ligne

#89 15-12-2014 12:18:58

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Messages : 4 580
Site Web

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Suuuuper récit ! C'est marrant de voir les paysages du JMT ... en sens inverse. wink

Merci ! big_smile

w.


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#90 30-12-2014 09:26:28

andre1980
Membre
Lieu : peyrehorade - 40 - France
Inscription : 16-07-2013
Messages : 283
Site Web

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Petite remontée du récit en espérant que Nolok va pas nous laisser en plan à 800km de la fin.

En lisant des récit, je constate que la plupart des personnes partent avec un duvet confort -5°C. Nolok, penses-tu que c'est la bonne solution ?
Je me demande si un sac de couchage moins chaud (pour le début) couplé à une tenue chaude (collant thermique + polaire) à partir de la sierra n'est pas plus judicieux.

Fait-il autant froid la nuit sur l'intégralité du sentier pour justifier qu'un -5°C ?

Hors ligne

#91 30-12-2014 12:15:57

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 078
Site Web

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

andre1980 a écrit :

Fait-il autant froid la nuit sur l'intégralité du sentier pour justifier qu'un -5°C ?

Oui, j'ai eu 1°C à plusieurs reprises la nuit. Avec un peu d'humidité, de la fatigue, avoir quelques degrés de marge est appréciable.


Super poney

Hors ligne

#92 31-12-2014 18:11:24

Nolok
Membre
Inscription : 31-08-2011
Messages : 263

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Ça y est, j'ai enfin fini d'écrire. Ouf... On va pouvoir continuer smile

>andre1980
Premier élément, le problème c'est qu'avoir plusieurs sacs de couchage/systèmes d'habits à gérer est très compliqué (boîte postale => compression des isolants sur une longue période => gros volume => prix élevés + encombrement). Il faut donc prévoir ton matériel en fonction des "pires" situations que tu pourrais rencontrer et ainsi tu auras de la marge pour toutes les autres, comme l'a dit jeanjacques.
Deuxièmement, il fait assez froid la nuit sur le PCT du nord jusque tout au sud, principalement à cause du beau temps permanent et donc du ciel dégagé et aussi de l'altitude élevée (>1500 mètres). La majorité de mes nuits était entre 2 et 5°C, à part dans la haute Sierra (-3 à 0°C).
La plupart des thru-hikers emportent un sac 20°F (-7°C) également en prévision d'une fin de randonnée froide et humide en septembre à Washington.
Personnellement, et on verra plus en détail dans la liste matos, j'ai plutôt utilisé ta 2ème proposition puisque j'avais une couette 0°C (400g de duvet, assez frileux) combiné à une polaire ML et un gilet primaloft 133g/m2 avec capuche, pantalon coupe-vent pour le bas.

Hors ligne

#93 31-12-2014 19:52:24

Nolok
Membre
Inscription : 31-08-2011
Messages : 263

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Partie 5 - Washington

Sur les conseils de Lint, j'ai effectué quelques changements sur mon matériel. Il m'a offert un vieux parapluie pour pallier à la faible efficacité de ma veste de pluie et j'ai acquis un récipient étanche en plastique qui me permettra d'essayer une nouvelle méthode d'alimentation (ré-hydratation d'aliments à l'eau froide).
N'étant pas sûr d'avoir une autre opportunité de le faire avant d'arriver au Canada, j'ai déjà réservé mon billet d'avion pour le retour. Le vol est prévu dans 21 jours depuis Vancouver, ce qui me laisse suffisamment de temps pour parcourir les 500 derniers miles du PCT.
PCT2013-255.jpg
Et c'est parti pour la traversée de l'état de Washington qui commence par la traversée du fameux Bridge of the Gods, long de 565 mètres, au dessus de la Columbia River. Nous entamons ensuite la très longue montée qui nous ramène sur les crêtes en nous gavant de mûres. L'état de Washington est surnommé "The evergreen State" (l'état verdoyant) à cause de sa pluviométrie élevée, la plus forte des États-Unis. De fait, l'état entier est un véritable réservoir de baies et autres fruits sauvages.
PCT2013-256.jpg
Le PCT continue de remonter l'épine dorsale de la chaîne des Cascades avec le Mount Adams (photo).
Lint accélère le rythme car il a à cœur de rattraper Breeze, une randonneuse du Wyoming qu'il a encouragé à faire le PCT après qu'elle l'ait pris en stop alors qu'il était sur le Continental Divide Trail en 2012. Elle a environ 3 jours (90 miles) d'avance sur nous, et pour ma part, je suis plutôt dans une phase où j'ai envie de diminuer la cadence. Je souhaite à Lint du succès dans sa quête et le laisse partir devant.
PCT2013-258.jpg"
PCT2013-257.jpg"
À proximité du Mount Adams, des champs de lupins s'étendent à perte de vue. Le fait de s'accoutumer à son odeur corporelle amplifie largement la perception des bonnes odeurs et j'ai l'impression de me promener dans une boutique de parfums.
PCT2013-260.jpg"
Après une section forestière plutôt plate et sans grand intérêt à part une pléthore de myrtilles, je pénètre dans le massif de Goat Rocks. Nous sommes vendredi et une foule de campeurs ont déjà monté leurs tentes pour le week-end. Je me résouds à monter également la mienne à la vue des nuages menaçants. Vers 21h, un joli orage éclate. Il semble s'apaiser vers minuit, puis repart beaucoup plus violemment avec en prime une grosse averse de grêle.
Le lendemain, je m'entaille profondément l'index gauche en essayant de récupérer une "sardine d'Excalibur" qui reste coincée dans le sol. Seul un trou de 30 centimètres de diamètre me permettra de la sortir.
PCT2013-262.jpg
Le PCT continue sa route sur l'arête de Old Snowy Mountain d'où on distingue le Mount Rainier (photo) emprisonné par ses glaciers et coiffé d'un joli nuage lenticulaire.
PCT2013-263.jpg
PCT2013-264.jpg
En milieu d'après-midi, je récupère un colis de nourriture à White Pass, puis continue ma route, dans un brouillard persistant.
PCT2013-265.jpg
PCT2013-266.jpg
PCT2013-267.jpg
Le temps alterne entre petites averses et accalmies. De temps à autre, un rayon de soleil perce timidement.
Je dépasse le Mount Rainier sans même m'en aperçevoir. En effet, je ne l'ai plus aperçu une seule fois depuis que j'ai quitté les Goat Rocks. Et Pourtant, à Chinook Pass, le PCT passe à une dizaine de kilomètres du sommet.
PCT2013-268.jpg
PCT2013-269.jpg
De Chinook Pass, je remonte en direction de Sheep Lake puis je passe toute l'après-midi sur une crête, toujours dans un brouillard à couper au couteau. Même s'il ne pleut pas, l'humidité se dépose sur les sapins et ceux-ci gouttent sur le chemin, comme s'il pleuvait.
PCT2013-270.jpg
PCT2013-271.jpg
La région est littéralement couverte de myrtilles. J'en rencontre deux variétés différentes, (ou peut-être est-ce une différence de maturité?) : les mattes (photo) sont fades et amères alors que les brillantes et plus foncées sont plus sucrées et goûteuses.
PCT2013-272.jpg
Alors que je descend me ravitailler à une source et m'éloigne de la crête, je découvre avec stupéfaction que le temps est magnifique. J'enrage sérieusement puisque je me rends compte que je viens de passer les derniers jours dans ce phénomène de nuages "mousse à raser". Les gens du coin appellent cela "hill storm".
En cours d'après-midi, j'arrive au col autoroutier de Snoqualmie Pass et me dirige vers le bureau de poste. Mais quel bureau de poste? J'apprends que celui-ci a fermé il y a deux ans. C'est maintenant la station-service qui se charge de distribuer le courrier. Cette information n'a pas encore été mise à jour dans les différentes listes de points de ravitaillement. Évidemment, ils ne prennent pas en charge l'expédition de colis, et je me retrouve donc avec ma boîte postale sur les bras, ne sachant pas quoi faire avec. sad
Je tente d'abord de faire du stop pour rejoindre la ville la plus proche, mais les gens sont réticents, certainement à cause de mon bagage un peu spécial. J'arrive finalement à arranger un plan avec la réceptionniste de l'hôtel, très sympathique. Apparemment, elle n'avait pas grand chose d'autre à faire cette après-midi là. Elle m'apprend qu'il est possible de préparer toutes les démarches d'expédition sur internet, y compris pour les colis internationaux. Il n'y aurait plus qu'à déposer le colis dans un office de poste, ce qu'elle accepte de faire lorsqu'elle rentrerait chez elle. Les frais d'expédition étant presque identiques entre un envoi au Canada ou un envoi en Suisse, je renvoie tout ce que je peux directement à la maison.
Et une demi-journée perdue à se prendre la tête pour un truc stupide, une! Je repars très tôt le lendemain matin avec un moral regonflé à bloc. En effet, je m'apprête à parcourir une des sections les plus spectaculaires du PCT, à travers les réserves Alpine Lakes Wilderness, Glacier Peak Wilderness et le parc national des North Cascades.
PCT2013-273.jpg
Après une longue remontée dans la forêt, la vue se dégage sur les sommets alentours. Le trail reste ensuite au plus près des crêtes, ce qui me permet d'admirer une multitude de lacs de montagne.
PCT2013-274.jpg
Ridge Lake.
PCT2013-275.jpg
Joe Lake.
PCT2013-277.jpg
J'enchaîne ensuite avec la descente sur Spectacle Lake. La photo ne rend pas grand chose, mais l'endroit est vraiment... spectaculaire.
PCT2013-279.jpg
PCT2013-278.jpg
À l'approche de Waptus Lake, je tombe sur ces baies qui ne poussent sur aucun autre continent. Ce ne sont pas des framboises, mais des thimbleberries. Le goût est totalement différent, beaucoup plus sucré et acide.
PCT2013-280.jpg
PCT2013-281.jpg
Le lendemain très tôt, je viens de me mettre en route lorsqu' un marcheur arrive en sens inverse, très concentré et sérieux. Son visage me dit quelque chose et un détail attire mon attention : il est rasé. Je me remémore alors les paroles de Lint qui me disait "He shaves on the trail" (Il se rase en marchant), en parlant de la légende vivante du PCT, Scott Williamson, qui a parcouru le sentier en entier une quinzaine de fois et est le seul homme à avoir réalisé un yo-yo (thru-hike en aller-retour). J'avais vu un carton postal à son nom à Snoqualmie Pass et je savais que j'allais croiser sa route à un moment ou à un autre.
Sur le moment, il n'a pas l'air de vouloir s'arrêter et, étant convaincu de son identité, je n'ai qu'une poignée de seconde pour réfléchir à un truc à lui dire avant qu'il ne soit trop loin. Je ne trouve rien de mieux que "Hey, are you Scott Williamson?". Il s'arrête et se retourne... C'est effectivement lui! J'apprends de sa propre bouche qu'il vient de se faire déposséder de son record de vitesse successivement  par les deux prétendants de cette année (Anish, puis Zenmaster). Je lui demande alors s'il tente de le récupérer et il me répond que oui, mais sans grande conviction. Il est surtout là pour profiter du grand air et des paysages.
PCT2013-282.jpg
Cathedral Rock.
PCT2013-283.jpg
PCT2013-284.jpg
Je passe une après-midi entière sous la pluie, et arrive vers 20h30 à Stevens Pass. L'endroit est désert et j'installe mon bivouac sous les escaliers de la terrasse de la ski lodge.
"Après la pluie, le beau temps". Ce dicton est particulièrement vrai sur le PCT, et la journée du lendemain se déroule sous un beau ciel bleu. Mine de rien, cela faisait un bout de temps que ce n'étais pas arrivé. La journée avait pourtant commencé de la plus brutale des manières : après à peine quelques mètres parcourus, le sentier passe à travers des hautes herbes (~2m de haut) encore complétement mouillées par la pluie de la veille, qui me détrempent des pieds à la tête. Je me fais la réflexion que je devrais m'estimer heureux d'avoir pu prendre une douche matinale sur le trail!
PCT2013-285.jpg
Depuis Grizzly Peak, Le sommet enneigé de Glacier Peak est visible dans le lointain.
PCT2013-287.jpg
Je pénètre dans la réserve le soir-même. J'y rencontre un groupe de naturalistes qui me prêtent leurs jumelles et me font observer plusieurs spécimens d'oiseaux qu'ils ont repéré.
PCT2013-288.jpg
Le lendemain, le PCT contourne le sommet de Glacier Peak dans le sens horaire. Passage matinal à Red Pass (photo).
PCT2013-290.jpg
Vue en arrière depuis Fire Creek Pass, versant ouest.
PCT2013-289.jpg
Fire Creek Pass, versant est. Petit regard sur la carte avant d'entamer la descente : le parcours des prochains kilomètres est absolument délirant!
glacier%2520peak.jpg
Le tracé du trail et ses zigzags sont d'ailleurs visibles à l'oeil nu de l'autre côté de la vallée. Il va falloir descendre tout au fond afin de traverser Milk Creek par un pont en bois et remonter sur la crête d'en face : un millier de mètres de dénivellé et 8 miles de sentier pour parcourir une distance de 1.5 miles à vol d'oiseau. Du délire!
PCT2013-292.jpg
Mica lake.
Le soir, alors que je descends en direction de la Suiattle River, je rattrape Professor, un thru-hiker d'une cinquantaine d'années. Cela faisait un sacré bout de temps que je lui courais après et que je lisais ses entrées dans les différents registres. Il vient de Houston au Texas et travaille dans une université, ce qui lui a valu ce trail name. Pourtant il n'est pas du tout professeur, mais technicien de laboratoire! Nos caractères sont assez similaires et nous nous entendons bien.
Une note sur la carte nous informe qu'un nouveau tronçon ainsi qu'un pont ont été inaugurés ce printemps afin de traverser la Suiattle River. Auparavant, le franchissement de cette rivière se faisait à l'aide d'un énorme tronc d'arbre, qui pouvait être en partie submergé par les flots en cas de fortes précipitations. Nous nous en tenons au tracé officiel et personnellement, je suis un peu déçu de ne pas passer par ce qui était jusqu'en 2012 un des endroits mythiques du PCT.
La nuit tombe et nous continuons à marcher afin de nous positionner à une trentaine de miles du High Bridge, l'endroit d'où part un bus permettant de rejoindre le tout dernier point de ravitaillement. En chemin, nous tombons sur le campement de Deer Hunter, un autre thru-hiker. Nous discutons tous ensemble et il a la bonté de m'offrir un peu de nourriture, voyant que je suis totalement à sec. En effet, j'ai toujours eu un temps de retard dans la planification de mes besoins en nourriture, qui dépendent fortement des dénivellés journaliers : dans les plaines de Californie du Nord, je me suis retrouvé avec des quantités énormes de nourriture sur les bras, puis j'ai adapté les quantités à la baisse sauf que les dénivellés ont recommencé à grimper dans les Trinity Alps et les Marble Mountains, où j'ai dû me serrer la ceinture. Puis l'exact même phénomène s'est produit en Oregon, où j'ai envoyé beaucoup trop de nourriture dans mes colis postaux. Et maintenant, je suis en rupture de stock à cause des efforts des 4 derniers jours!
PCT2013-293.jpg
Le lendemain, nous pénétrons dans le majuestueux parc national des North Cascades.
PCT2013-295.jpg
Nous arrivons à la Stehekin River vers 16h et traversons le High Bridge. Petite sieste bien méritée d'une heure avant de prendre le bus en direction de Stehekin. Ce hameau touristique totalement coupé du monde est situé dans une vallée encaissée, tout au bout du Lac Chelan. La route reliant le High Bridge à Stehekin (en partie non goudronnée) n'est reliée à aucune autre! Le village n'est donc accessible qu'à pied, en ferry ou en hydravion.
Arrivés au village pile à l'heure pour le repas, Professor et moi avons la bonne surprise de retrouver Lint au restaurant. Et il est en bonne compagnie puisque sont aussi présent(e)s Breeze et Juice, dont je fais la connaissance. Se joint également à la fête, Charlie Day Hiker, le premier thru-hiker non recordman ayant déjà atteint le Canada. Il n'avait pas envie d'arrêter de marcher et il se dirige pendant quelques temps vers le sud. Son trail name provient de la taille minuscule de son sac à dos (une version custom du MLD Burn avec panneaux latéraux en silnylon vert), qui en plus est à moitié vide : il est hyper méticuleux dans le rangement de ses affaires et adepte du pliage façon origami.
Après une soirée sympathique, Professor, Charlie et moi bivouaquons sur un chantier de construction. Le lendemain, nous récupérons nos colis de nourriture à l'office de poste, puis allons prendre une douche et faire une lessive au camping. Nous y sommes rejoints par Deer Hunter qui arrive avec le premier bus.
Tout ce petit monde prend le bus de midi afin de retourner au High Bridge. En effet, Lint a à nouveau organisé une petite soirée trail magics, cette fois-ci à Rainy Pass. Il s'agit de parcourir une vingtaine de miles dans l'après-midi afin d'y être à la tombée de la nuit. Mais avant, la tradition veut que l'on fasse un crochet par la boulangerie de Stehekin, située au milieu de nulle part, à mi-chemin entre le village et le High Bridge. Le bus ne s'y arrêtant que 5 minutes chrono, le défi est d'arriver à dévaliser la boutique en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire!
PCT2013-296.jpg
Nous nous mettons tranquillement en route. Lint, Juice et moi distançons un peu les deux autres et je me souviendrai longtemps de cette après-midi spéciale "epic quotes". Tout d'abord, Lint s'exclame "His pack is RIDICULOUS!!" en parlant du sac de Charlie Day Hiker. Je pense qu'il a eu véritable choc de découvrir un sac de rando encore plus petit que le sien... Et il n'était pas le seul!
Ensuite, la première phrase de Professor, arrivé peu après nous au trailhead de Rainy Pass, fut "Wow, those cookies are like rocket fuel!", au sujet des biscuits provenant de la boulangerie de Stehekin. J'ai littéralement pu voir des étoiles briller dans ses yeux alors qu'il prononçait ces mots! lol
Nous montons tous nos abris à Rainy Pass (mieux vaut être prudent vu le nom de l'endroit!) en attendant la personne qui devait apporter le repas. Une voiture arrive et une jeune femme en sort. Elle se présente : "Hello, I'm Anish". Nous restons tous sans voix. C'est donc ce petit bout de femme qui vient de parcourir le PCT en 60 jours! En temps que thru-hiker, elle sait mieux que quiconque ce qui nous fait envie en ce moment et elle a eu la bonne idée d'apporter des salades de fruits. Elle nous raconte ensuite ses aventures, les moments difficiles, et aussi l'après-rando. Selon elle, les moments les plus incroyables découlent directement du fait de marcher de 5h du matin à 11h du soir : elle a pu apprécier chacun des levers et couchers du soleil durant 2 mois entiers! Puis, lorsqu'on lui pose la question du kilométrage journalier, elle répond modestement "In the desert, I was only doing forties" (Dans le désert, je faisais des journées de seulement 40 à 50 miles). Un simple petit échauffement...
PCT2013-297.jpg
PCT2013-298.jpg
PCT2013-300.jpg
PCT2013-302.jpg
Le lendemain, nous avons droit à une magnifique journée sur les crêtes. Je rattrape Lint et Juice, partis avant moi, à Harts Pass. Ce col situé à 30 miles de la frontière est le dernier endroit où il est possible de faire du stop pour rejoindre la civilisation. Une majorité d'américains marchent donc jusqu'à la frontière, puis reviennent sur leurs pas jusqu'ici, ce qui a l'avantage pour eux de ne nécessiter ni passport, ni autorisation d'entrée au Canada. C'est le cas de Lorax, que nous avons la surprise de rencontrer alors qu'il vient tout juste d'arriver en sens inverse. Notre trio continue encore jusqu'à la tombée de la nuit, la dernière sur le PCT.
PCT2013-303.jpg
Comme la veille, Juice part en premier, suivi de près par Lint.
Entre Rocky Pass et Woody Pass, le chemin est dévasté par une série d'éboulement (washouts), ce qui oblige à contourner le secteur par en-bas.
PCT2013-304.jpg
Dernier passage sur une crête à Devil's Stairway. Je jette un dernier regard symbolique vers le sud, comme pour admirer tout ce chemin parcouru.
PCT2013-305.jpg
Quelque part au fond de cette vallée, la frontière canadienne.
Je croise Juice, puis Lint alors qu'ils sont déjà en train de retourner à Harts Pass, à respectivement 2 et 1 miles du but. D'habitude, lorsqu'on se sépare d'un thru-hiker, il y a toujours la possiblité (la chance, l'espoir, que sais-je?) que nos chemins se recroisent, le long du sentier, et donc on ne se dit jamais au revoir. Là, c'est différent puisque nous savons que nous ne nous reverrons plus jamais sur le PCT. Une accolade fraternelle avec chacun d'entre eux et nous reprenons nos routes respectives.
La tension est insoutenable dans les dernières minutes. Chaque seconde qui passe, chaque pas, chaque souffle me rapprochent inéluctablement de l'objectif qui paraissait si loin il y a seulement quelques mois.
Un regard sur la gauche et j'aperçois la tranchée creusée dans la forêt qui symbolise la frontière. Cependant, comme d'habitude sur le PCT, l'objectif que l'on voit est toujours plus loin que ce que l'on croit! Et le sentier effectue encore quelques zigzags, juste pour le plaisir...
PCT2013-307.jpg
Mercredi 21 août 2013 vers 15h40, je parviens au monument 78 (à droite), à côté duquel a été érigé le terminus nord du PCT. C'est une véritable libération d'atteindre cet endroit que j'avais tant vu en photo. Pourtant, je ne ressens pas d'émotion particulière : je ne réalise pas encore que l'aventure est terminée.
PCT2013-308.jpg
PCT2013-306.jpg
La dernière tâche à effectuer est de laisser un mot dans le livre caché sous le monument 78. En effet, l'obélisque en métal massif qui doit peser dans les 50 kilos se soulève et abrite quelques breloques et un registre. J'ai un peu honte de me dire que j'ai eu 3 mois et demi pour réflechir à ce que j'allais écrire dans ce bouquin et que je me retrouve là, sans aucune imagination... Surtout lorsque je lis l'entrée de Juice, qui a pondu un véritable texte philosophique sur le sens de la vie roll . J'écris simplement ce qui me passe par la tête puis je replace péniblement le monument sur son socle.
J'ai désormais du temps à tuer puisque mon avion est dans 5 jours. Le fait de n'avoir plus aucun objectif à atteindre, plus aucune ligne de conduite est une sensation très étrange, et je me sens complétement déboussolé, comme perdu. Je rejoins le plus lentement possible et en cueillant toutes les baies que je vois, le PCT campground, situé à mi-chemin entre la frontière et la station de Manning Park. Je m'y rends le lendemain puis j'alterne entre festins au restaurant, siestes, baignades, et bivouacs en forêt durant 3 jours. J'aurai la chance de revoir et de passer du temps avec Professor et Deer Hunter, et je ferai la connaissance de Uphill, un thru-hiker qui était sur nos talons, avant de prendre le bus Greyhound à destination de Vancouver.
Une dernière anecdote, alors que je me trouvais à l'aéroport de Vancouver, à quelques heures de prendre mon avion de retour. À quelques mètres de moi, une mère histérique tente en vain de remonter les bretelles de son fils adolescent, qui avait commandé les billets d'avion sur internet, au sujet de la surtaxe qu'ils allaient devoir payer pour cause de bagages excédentaires. Pas étonnant au vu de la montagne de valises et de sacs qui se trouve à côté d'eux! Le contraste entre ces gens qui avaient besoin d'emporter leur maison pour quelques jours de vacances en milieu civilisé et moi-même qui venais de traverser les États-Unis à pied avec 5kg de matériel (tout compris, hors consommables) m'a particulièrement marqué.

Dernière modification par Nolok (14-02-2016 20:15:34)

Hors ligne

#94 31-12-2014 20:34:07

ventcalme
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 29-10-2011
Messages : 1 566

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Bravo. Un beau parcours et un final plein d'émotions. Merci pour ton récit.  smile

Hors ligne

#95 31-12-2014 21:51:47

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011
Messages : 2 424

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Très beau récit, mercj! Fin émouvante! Il faudrait presque un thread spécial sur les fins de randos ou de voyages longs, sur la difficulté à reprendre une vie "normale"...
J'aurais eu quelques questions, mais vais attendre ta liste...


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)
Le kilt? La meilleure façon d’être en « burnes out »!
Trombi

Hors ligne

#96 31-12-2014 22:53:29

andre1980
Membre
Lieu : peyrehorade - 40 - France
Inscription : 16-07-2013
Messages : 283
Site Web

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Merci pour ton retour. Les récits français du PCT sont tellement rare que ton récit devient important.

Hâte de lire ton retour sur la gestion/choix de la nourriture.
Le choix de la nourriture dans des petites épiceries américaine m'interpelle pas mal. J'ai pas encore lu de "regard d'étranger" sur ça. Peur qu'il n'y ai que des biscuits avec du fromage ou du beurre de cacahuète partout.  mad

Hors ligne

#97 31-12-2014 23:16:42

Ultra
Banni(e)
Inscription : 03-11-2012
Messages : 265

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

.

Dernière modification par Ultra (24-02-2016 18:59:40)

Hors ligne

#98 01-01-2015 03:47:13

guichen
Membre
Inscription : 06-05-2013
Messages : 989

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Diantre!!! smile

Thanks man! wink

Hors ligne

#99 01-01-2015 12:08:43

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

je viens de tomber par hasard sur la bande annonce du film "wild" qui va sortir le 15 janvier prochain avec Reese Witherspoon tongue.

Le film nous montre une jeune femme qui se fait le PCT seule... ça tombe pas trop mal je trouve... juste après la fin de ton récit!

c'est pour ça en fait que tu as été long à envoyer la partie Washington... tu bosse pour eux et tu nous fait un trailer! big_smile

Hors ligne

#100 01-01-2015 12:47:29

guichen
Membre
Inscription : 06-05-2013
Messages : 989

Re : [Récit + liste] Pacific Crest Trail

Serait-ce Anish que tu évoques dans ton retour?
Je veux le même vêtement au masculin pour randonner!!! lol
7797_img_1834_1_01-01-15.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums