Annonce

Merci de faire un tri dans vos abonnements pour soulager le serveur, en supprimant les abonnements aux discussions qui ne sont pas nécessaires.
Vous pouvez avoir la liste de vos abonnements en allant dans votre profil, en bas à droite : "Afficher les discussions suivies". Pour supprimer un abonnement à une discussion, affichez la discussion puis cliquez en bas sur le bouton "Ne plus suivre".

#1 02-01-2015 19:31:57

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 529
Site Web

Sortie du nouvel an 2015

Bien comme depuis quelques années nous avons essayé de nous réunir pour fêter le nouvel an quelque part dans la montagne.

Au départ il était prévu de monter au refuge Russel (au-dessus de Cauteret à presque 2000m d'altitude) pour y faire quelques igloos. Mais la montagne et la météo l'hiver, c'est toujours un peu compliqué wink

Faby et moi devions monter les premiers (le 28) et être rejoints par anthony50 et Caro. Nous étions assez circonspects vis à vis de la météo. Il avait neigé la veille et le niveau d'avalanche était en hausse (entre 3 et 4).

Nous sommes donc partis skis aux pieds depuis la Raillère (1050m) vers 11h30 : bonne chose, pas besoin de porter car les sacs sont lourds. J'ai 15kg sur le dos. Eh oui, la bouffe pour 4 jours, les piolets/crampons (la veille on parlait de neige dure hmm), les affaires chaudes (on parlait de -10/-15°) : ça pèse vite ! Heureusement mon nouveau sac est parfait : je ne les sens pas.

russel00.jpg

Même pas besoin de déchausser à part à un endroit sur 20m smile

Ça monte tranquillement mais les distances sont assez longues

russel01.jpg

Un groupe d'espagnols nous a fait la trace

russel02.jpg

Et on arrive à la Fruitière (1371m) sans effort vers 13h00

russel03.jpg

A partir de là, c'est très plat mais la couche de neige s'épaissit et le temps se couvre

russel04.jpg

Mais c'est beau

russel05.jpg

Sur les hauteurs cela ne semble pas avoir trop chargé et nous sommes confiants

russel06.jpg

Quoique en bas, il y en a pas mal lol

russel07.jpg

On mange à la cabane de Pouey Caut (1530m) vers 14h et après, c'est là que ça monte pour de vrai : il reste 450 m à monter dans la fotêt mais raide et partir de là plus de traces, on est les premiers cons à monter là-haut !

russel08.jpg

Trouver le cheminement est déjà un challenge : si, si, c'est par là j'en suis sur big_smile

russel10.jpg

C'est vraiment raide, la neige est profonde, mes skis font le sous-marin sous plus de 40 cm de neige et je dois parfois utiliser la rondelle de mes bâtons pour aller "repêcher" ma spatule et la remonter en surface. Sans compter qu'il faut taper régulièrement sur les branches pour faire tomber la neige afin qu'elles se relèvent pour nous laisser passer.

russel11.jpg

Et derrière, ça commence à fatiguer

russel09.jpg

On poursuit l'ascension dans une forêt de plus en plus dense mais arrivés à un peu plus de 100m de dénivelé du refuge, on débouche dans le haut d'un ancien couloir d'avalanche : arbres tombés, neige de plus en plus profonde, peaux qui se décollent, presque 18h, le soir qui tombe. On a mis plus de 3h pour monter 350 m ... sans pause !!!
Il faut prendre une décision, dans une demi-heure il fait noir et on est séchés (et trempés lol).

Donc je décide de redescendre. En ski sur un cheminement d'à peine 50 cm de large, dans la forêt, de nuit : je ne regrette pas les 600 lumens de ma frontale !!!
Faby fait 2 petites chutes mais avec le sac, la neige profonde et la pente forte, elle ne peut plus se relever seule, à chaque fois je dois déchausser et remonter l'aider ...

A mi chemin on entend des voix. On aperçoit 2 personnes qui sont en train de monter mais qui se trompent de "chemin" (au même endroit que nous). On le leur signale et on discute mais avec nos phares de voiture, on ne se voit pas vraiment, jusqu'à ce qu'Anthony finisse par me reconnaitre lol
Ils pensaient être à 30 minutes du refuge ... On décide donc de redescendre ensemble.

Dans le bas, on arrive quand même à se faire un petite pente en ski à la frontale, sympa, j'aime mais Faby est trop HS pour apprécier.

On arrive donc à la cabane de Pouey pour y manger et dormir : c'est rustique. La porte ferme à peine, les bas flancs en bois sont à moitié cassés et nous avons une petite compagne à fine queue big_smile.

On dort quand même malgré la souris qui joue avec un paquet de soupe vide (moi j'ai un début de crève et le nez bouché, pas terrible la nuit).

Le lendemain, on s'interroge.

russel12.jpg

Mais on entend de multiples déclenchements volontaires d'avalanches à la station. Cela nous confirme qu'il vaut mieux aller voir ailleurs.

Dommage, il fait beau.

russel13.jpg

Faby et moi redescendons en skis jusqu'à la fruitière pendant qu'Anthony et Caro se préparent

russel14.jpg

De là, on bifurque par la route qui mène à la raillère : plus skiable pour nous

russel15.jpg

Mais on y va doucement car sous la fine couche de neige c'est de la glace.

russel16.jpg

Quels doux bruits sous les skis big_smile

http://youtu.be/Nhrd_ZloS6s

Malheureusement ils ont déneigé la route du pont d'Espagne et il faut porter un peu

russel17.jpg

De là, Anthony et Caro nous rejoignent quelque temps après; ils ont croisé Samuel, Seraph et sa femme qui montaient au refuge et il sont redescendus avec eux.

Ensuite, Antoine et Nif nous rejoignent depuis Cauterets. Et on décide d'envoyer tout le monde au refuge Wallon, plus sûr niveau avalanche et surtout plus facile d'accès.

Faby et moi sommes vraiment lessivés et on choisit de rentrer a Bordeaux. Je passerai les 2 jours suivants au lit avec un bonne crève hmm

Mais bon, ça fera des souvenirs lol

Je laisse les copains raconter la suite des aventures wink


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#2 02-01-2015 22:52:31

samol
Membre
Lieu : Périgueux
Inscription : 01-05-2012
Messages : 395

Re : Sortie du nouvel an 2015

Après un départ matinal de Toulouse et quelques dérapages sur les routes enneigées et pentues de Cauterets. Je décide sagement d'atteindre la Raillère par le chemin piéton sur la rive gauche du gave.
6775_dsc06387_02-01-15.jpg

J'y fais la connaissance de Seraph et sa femme, en train de préparer leurs sacs. Pour ne pas me refroidir et souhaitant me dégourdir les jambes je pars devant et leur donne rendez-vous un peu plus haut.
La marche en forêt est très agréable ,les paysages magnifiques et j'apprécie la fraicheur après ce début d'hiver trop doux.
6775_dsc06391_02-01-15.jpg

Je suis accueilli en chemin par de curieux personnages avant de croiser Anthony et Caroline au niveau de la Fruitière.
6775_dsc06390_02-01-15.jpg

J'y apprends leurs péripéties et les accompagne à la descente en espérant pouvoir continuer l'aventure malgré les conditions neigeuses.

Après quelques courses et quelques ajustements du contenu du sac (pas top le fois-gras sans pain !) nous sommes rejoints par Nif et prenons le chemin du refuge Wallon depuis le Pont d'Espagne. La journée est déjà bien entamée et nous commençons par casser la croute avant d'emprunter les pistes de ski de fond tous les six.
6775_dsc06399_02-01-15.jpg

Nous quittons bientôt les pistes damées et nous suivons d'abord une maigre trace de ski de rando. Nous dépassons un skieur affalé dans la neige, il se relève et nous indique que la piste se trouve plus haut, lui et son équipier retournent au Pont d'Espagne et nous laissent seuls dans la forêt.
6775_dsc06395_02-01-15.jpg

Nous devinons tant bien que mal le chemin et nous relayons pour faire la trace dans la poudreuse. Nous faisons peu d'erreurs d'orientation mais la luminosité baisse, la température aussi. Le GPS d'Anthony nous semble de plus en plus imprécis et le sentier est de moins en moins marqué, nous pensons être trop bas. Nous allumons les frontales et commençons à envisager de bivouaquer malgré la proximité du refuge.

Anthony caresse encore un instant l'espoir de l'atteindre mais la progression est trop difficile dans la poudreuse. Nous préparons donc trois plateformes dans la neige au bord du chemin et installons nos trois abris, un double-toit pour Nif et moi (Chinook 2p de Big Sky international), une simple paroi pour Anthony et Caroline (Twinsister) et un grand tarp pour Seraph et sa femme. Anthony se gèle les mains (et les pieds) à planter ses ancres à neige et envie le montage de ma tente autoportante.

Coups d'oeils "curieux" au thermomètre (-12, -13, -14°C). Petits repas frugal (soupe et croutons à l'ail) à défaut de pain, jambon, fromage, clémentine .......... gelés, puis au lit ! Je me faufile "un peu optimiste" dans mon Quilt enigma et ses 330g de duvet, avant de le recouvrir par un "sur-quilt" Orri Alos en apex 100g/m². Je glisse un peu sur le coté mais je dors finalement très bien jusqu'à 8h ! La sensation de froid est plaisante. Rien n'est mouillé tout gèle, je dois par contre vite remettre mes moufles après de rapides manipulations (réchaud, rangement).
6775_dsc06400_02-01-15.jpg

Caroline est fatiguée après deux "échecs" successifs, Seraph et sa femme ont dû passer une mauvaise nuit avec un matériel un peu léger pour les températures rencontrées et sont partis tôt le matin.

Nous continuons, avec Nif à tracer la route vers le refuge. De jour l'orientation est beaucoup plus facile et nous sommes bien reposés mais nous devons faire de courts relais pour maintenir le rythme. Les paysages sont magnifiques et nous avons le refuge Wallon pour nous seuls !
6775_dsc06409_02-01-15.jpg
6775_dsc06412_02-01-15.jpg

Je passe la plume pour la suite !

Dernière modification par samol (04-01-2015 22:17:43)

Hors ligne

#3 03-01-2015 00:11:14

anthony50
Membre
Inscription : 16-03-2013
Messages : 1 351

Re : Sortie du nouvel an 2015

Highpictv a déjà tout dit sur cette première journée.
Le début de balade était très sympathique, jusqu' à la cabane.
7623_20141228_153516_02-01-15.jpg
Ensuite cela s' est compliqué. Même avec la trace d' Highpictv et Fabienne, nos raquettes s' enfonçaient profondément dans la poudreuse. C' était éreintant. Cela s' arrête quand on les croise vers 1800 m. A la descente j' étais pour la première fois bien content de ne pas avoir des skis, vu la difficulté pour nos camarades de descendre dans ces conditions.

Arrivé à la cabane, on se fait à manger, on discute de la suite, et dodo. On est tous un peu dépité par les conditions. Je suis déçu de pas monter à Russel, et de savoir que Highpictv et Fabienne ne nous suivront pas à Wallon demain.
Il est 20h40 quand on se couche, la cabane est la plus pourrie du coin, on a vu des souris pendant le diner, la nuit va être longue et parsemée de réveils pour mes camarades qui allument la frontale pour surveiller les souris que l' on entend mettre le bazar. Mes boules quies m' apporte tranquillité.

Au matin, depuis la cabane :
7623_20141229_081653_02-01-15.jpg
7623_20141229_081658_02-01-15.jpg

Le lendemain, je monte avec Caroline, Samol, Nif, Seraph et Natalie.
7623_20141229_151248_02-01-15.jpg
7623_20141229_163345_02-01-15.jpg
7623_20141229_165613_02-01-15.jpg

Je vois que je suis grillé par le retour de Samol pendant que j' écris, donc pour faire vite : je m' attendais pas du tout à bivouaquer vu la facilité à atteindre le refuge Wallon d' habitude. Mais avec la neige profonde, la nuit et la fatigue, c' est trop difficile, on a pas le choix.
De sérieux problèmes de froid aux orteils me stressent et m' empêche de boire sereinement l' apéro avec samol et nif. Je monte la tente et hop dans le sac de couchage. Samol m' annonce qu' il a -14 degrés à 20 heures. Caroline n' a pas le moral, elle n' est pas habituée à ces conditions, n' a encore jamais dormi dans la neige et ces deux journées consécutives finies à la frontale et à bout de force, ne correspondent pas à sa vision de la rando, et ne lui procure pas de plaisir. Le lendemain je la raccompagnerai à la maison qui n' est pas très loin, puis je reviendrai pour fêter le reveillon avec les muls.
En attendant, on entame le foie gras du reveillon pour faire face au froid... On passa une bonne nuit, nos duvets nous tiennent chaud, et au matin, la doudoune suffit pour déjeuner dans ce froid sec (-13 degrés à 8h).

Au matin Seraph et Natalie ont disparu. La veille Nathalie était très fatiguée par le dénivelé et Seraph m' avait fait part de leur décision de repartir au matin. J' avais un peu peur de les retrouver congelés quand il m' a dit avant d' aller dormir qu' ils n' étaient pas assez bien équipés.

7623_20141230_080703_02-01-15.jpg
7623_20141230_110707_02-01-15.jpg

Hors ligne

#4 03-01-2015 10:24:01

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 529
Site Web

Re : Sortie du nouvel an 2015

Ah oui quand même !!! Je ne pensais pas que vous ne réussiriez pas a atteindre Wallon. Vous ne deviez quand même plus être très loin. Combien de temps de marche le lendemain matin pour y arriver ?

Vous aviez la cabane du Marcadau plus bas, petite et rustique aussi. Ca pouvait être une solution de secours mais fallait encore redescendre ...

J'espère que Seraph et Nathalie n'ont pas trop souffert quand même hmm

Pour info j'ai regardé les distances et dénivelés (sur un logiciel de carto) :
Pour le Russel ça fait 1020m  d+, 144m d– pour 8,3 km
Pour Wallon, 505m d+, 134m d– et 7,7 km

Ca semble tellement rien hmm Comme quoi l'hiver il faut toujours avoir des solutions de secours !!


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#5 03-01-2015 10:54:26

anthony50
Membre
Inscription : 16-03-2013
Messages : 1 351

Re : Sortie du nouvel an 2015

Samol et Nif m'ont  dit qu'ils ont mis deux heures pour faire la trace jusqu'au refuge. On a donc bien  fait de s'arrêter. Moi le lendemain j'ai mis 20 minutes avec la neige bien damée.  On savait qu'on  était pas loin, cetait frustrant.

Comme quoi, même pour des parcours sensés etre faciles avoir de quoi bivouaquer peut sauver la mise.

Hors ligne

#6 03-01-2015 11:55:05

Eloi
Bigfoot
Lieu : Toulouse
Inscription : 27-04-2010
Messages : 3 290

Re : Sortie du nouvel an 2015

En ce qui nous concerne (je parle au nom de Sonic, Iksar, Rhomain, CSC et moi-même) On est monté le 30 au Wallon alors que la trace venait d'être terminée par Samol et Nif. C'était du billard, sauf quelques passages un peu plus délicats pour CSC qui était en ski sur des traces de raquettes. Mais le moindre pas de côté, ainsi que la profondeur de la trace nous révélait à quel point ça avait du être éprouvant de passer en premier.

Hors ligne

#7 03-01-2015 12:25:13

velox
R.I.P
Inscription : 21-08-2006
Messages : 10 324

Re : Sortie du nouvel an 2015

Très intéressant, ce retour (cet aller?) à plusieurs voix. Merci. wink
(J'ai suivi avec le doigt sur la carte lol)

Dernière modification par velox (03-01-2015 12:26:59)

Hors ligne

#8 03-01-2015 12:47:40

Draven
Aller a l'essentiel..
Lieu : Jura
Inscription : 14-06-2009
Messages : 969
Site Web

Re : Sortie du nouvel an 2015

highpictv a écrit :

Ca semble tellement rien hmm Comme quoi l'hiver il faut toujours avoir des solutions de secours !!

Je suis d'ailleurs assez surpris du matériel emportés par certains, sans vouloir jeter la pierre a qui que ce soit hein, mais en sortie hivernale j'ai systématiquement de quoi bivouaquer " confort " même si je doit dormir en refuge. Ça tranquillise quand même vachement psychologiquement, être sur de s’arrêter quand on veux, ne pas avoir a aller " au delà du plaisir " question physique, surtout sur une sortie festive comme ça...

La j'imagine assez bien la déconvenue des gens... hmm
Mais en général ça fais des bons souvenirs quelques jours après tongue


Réduire le sac, à défaut de pouvoir réduire son porteur...
FlickR

Hors ligne

#9 03-01-2015 14:04:04

saule
Membre
Inscription : 21-06-2008
Messages : 708

Re : Sortie du nouvel an 2015

J'ai  un peu traîné  pendant  les fêtes  sur le Haut -Jura avec 50cm de fraîche ,en raquettes.
Éprouvant,mais du bonheur.
Voilà, pour la digression,retour au fil.
Savoir renoncer  est l'apanage des gens sages.
Merci pour ce CR.


marche et t'es toi !

Hors ligne

#10 03-01-2015 14:09:07

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011
Messages : 2 290

Re : Sortie du nouvel an 2015

Très interressant, comme retour! Je n'ai pas une grande expérience des bivouacs dans le froid et la neige. Je pars la semaine prochaine avec You pour une sortie dans le massif central, avec des températures nocturnes prévues de -15...
Serait-ce possible d'analyser ce qui a posé problème? Matériel de couchage pas assez chaud pour certains? Manque de condition physique pour d'autres? Mode de déplacement (raquettes) pas adapté à cette neige?


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)
Trombi

Hors ligne

#11 03-01-2015 14:58:41

Eloi
Bigfoot
Lieu : Toulouse
Inscription : 27-04-2010
Messages : 3 290

Re : Sortie du nouvel an 2015

Magic Manu a écrit :

Très interressant, comme retour! Je n'ai pas une grande expérience des bivouacs dans le froid et la neige. Je pars la semaine prochaine avec You pour une sortie dans le massif central, avec des températures nocturnes prévues de -15...
Serait-ce possible d'analyser ce qui a posé problème? Matériel de couchage pas assez chaud pour certains? Manque de condition physique pour d'autres? Mode de déplacement (raquettes) pas adapté à cette neige?

Pour ma part je ne suis pas le mieux placé pour répondre à cette question vu que je faisais partie du groupe des chanceux qui n'ont pas eu à dormir dehors. mais il m'est arrivé d'autres fois de rencontrer cette situation, notamment lors du nouvel an dans le vercors il y a 2 ans.
Côté couchage j'étais sur-équipé : matelas TAR néoair + ansabère 600 + couette CSC L430, le tout dans un bivy, et sous une tente Duomid mal montée donc pas étanche au vent. Je n'ai donc pas eu froid la nuit malgré les -15 (selon mes souvenirs) et le vent qui passait dans l'abris.

samol a écrit :

Je me faufile "un peu optimiste" dans mon Quilt enigma et ses 330g de duvet, avant de le recouvrir par un "sur-quilt" Orri Alos en apex 100g/m². Je glisse un peu sur le coté mais je dors finalement très bien jusqu'à 8h ! La sensation de froid est plaisante.

Je pense qu'il serait risqué de prendre cet équipement comme exemple. Selon moi samol est bien moins frileux que la moyenne et c'est conscient de cela qu'il s'équipe si légèrement. (samol, arrète moi si je me trompe)

C'est au niveau des pieds le lendemain que j'ai eu un problème. J'avais une paire de grosse montantes en cuir et gore-tex (Meindl Makalu) qui, malgré leur bonne imperméabilité, contenait de l'humidité du fait des deux  journées de pataugeage dans la neige qui avaient précédées. Pour la nuit j'avais simplement laissé mes chaussures dans la tente et elles ont logiquement gelé. Heureusement j'avais avancé la languette la veille, sinon il m'aurait été impossible de les enfiler. Malgré les deux paires de chaussettes sèches en mérinos épais, j'ai eu très froid aux pieds jusqu'à ce que les chaussures ne dégèlent. A l'avenir et partant de cette expérience, je m'arrangerai pour éviter ça, par exemple en gardant les chaussures dans le sursac comme oreiller, ou dans le sac de couchage.

Si tu as prévu de manipuler la neige, prévoies éventuellement une paire de gants supplémentaires

Pour ce qui est de savoir si les raquettes sont adaptées ou non à cette neige, selon moi le problème n'était pas là. Highpic et Faby ont au moins autant galéré avec leurs skis que les autres en raquettes.
C'est l'objectif (ou peut-être l'horaire de départ) qui n'était pas en adéquation avec la qualité de la neige : abondante et légère car tombée récemment.

Hors ligne

#12 03-01-2015 15:08:46

Rannnnn
Membre
Inscription : 22-04-2012
Messages : 368

Re : Sortie du nouvel an 2015

Eloi a écrit :

C'est au niveau des pieds le lendemain que j'ai eu un problème. J'avais une paire de grosse montantes en cuir et gore-tex (Meindl Makalu) qui, malgré leur bonne imperméabilité, contenait de l'humidité du fait des deux  journées de pataugeage dans la neige qui avaient précédées. Pour la nuit j'avais simplement laissé mes chaussures dans la tente et elles ont logiquement gelé. Heureusement j'avais avancé la languette la veille, sinon il m'aurait été impossible de les enfiler. Malgré les deux paires de chaussettes sèches en mérinos épais, j'ai eu très froid aux pieds jusqu'à ce que les chaussures ne dégèlent.

C'est là que tu apprécies d'avoir embarqué 2 sacs poubelle. big_smile

Hors ligne

#13 03-01-2015 15:10:29

Eloi
Bigfoot
Lieu : Toulouse
Inscription : 27-04-2010
Messages : 3 290

Re : Sortie du nouvel an 2015

Rannnnn a écrit :
Eloi a écrit :

C'est au niveau des pieds le lendemain que j'ai eu un problème. J'avais une paire de grosse montantes en cuir et gore-tex (Meindl Makalu) qui, malgré leur bonne imperméabilité, contenait de l'humidité du fait des deux  journées de pataugeage dans la neige qui avaient précédées. Pour la nuit j'avais simplement laissé mes chaussures dans la tente et elles ont logiquement gelé. Heureusement j'avais avancé la languette la veille, sinon il m'aurait été impossible de les enfiler. Malgré les deux paires de chaussettes sèches en mérinos épais, j'ai eu très froid aux pieds jusqu'à ce que les chaussures ne dégèlent.

C'est là que tu apprécies d'avoir embarqué 2 sacs poubelle. big_smile

Pour quel usage les sacs poubelle? VBL ou pour ne pas mouiller le duvet en dormant avec les chaussures?

Hors ligne

#14 03-01-2015 15:13:45

samol
Membre
Lieu : Périgueux
Inscription : 01-05-2012
Messages : 395

Re : Sortie du nouvel an 2015

samol a écrit :

Je me faufile "un peu optimiste" dans mon Quilt enigma et ses 330g de duvet, avant de le recouvrir par un "sur-quilt" Orri Alos en apex 100g/m². Je glisse un peu sur le coté mais je dors finalement très bien jusqu'à 8h ! La sensation de froid est plaisante.

Je pense qu'il serait risqué de prendre cet équipement comme exemple. Selon moi samol est bien moins frileux que la moyenne et c'est conscient de cela qu'il s'équipe si légèrement. (samol, arrète moi si je me trompe)

Tout à fait smile Je m'attendais à devoir bivouaquer par -15°C et la combinaison des deux quilts (sans oublier la polaire + la doudoune orri + les chaussons apex + le matelas thermarest x-therm + tente double-paroi) s'est avérée parfaitement adaptée pour moi.
Au passage, je suis vraiment content du compartimentage vertical du quilt "Enigma". C'est, je trouve, bien plus pratique que le compartimentage classique horizontal.

Dernière modification par samol (03-01-2015 15:14:08)

Hors ligne

#15 03-01-2015 15:23:54

saule
Membre
Inscription : 21-06-2008
Messages : 708

Re : Sortie du nouvel an 2015

Niveau équipement  ,Magic, qui peut le plus,peut le moins.
Du chaud, mais sans redondance ....
Gérer, avec grand soin, l'humidite de ses affaires..sdc,chaussures etc..
Ralentir la cadence la dernière  heure,histoire de ne pas être  en nage lors de la montée  du camp du soir.
Les gants..les gants...pas de compromis.
Ne pas se donner des objectifs que l'on ne pourra tenir (imponderables...météo,fatigue.distance).
Avoir suffisamment  de bouffe n+2....
Etc...là, nous ne sommes plus trop dans le Mul mais dans l'hostile.faire gaffe.....


marche et t'es toi !

Hors ligne

#16 03-01-2015 15:44:43

Chib84
Banni(e)
Lieu : APT pas loin de nulle part
Inscription : 11-04-2009
Messages : 693

Re : Sortie du nouvel an 2015

Vos sorties pyrénéennes me font vraiment envie... De la neige comme on en rêve ici... Plein soleil, + 11°c... Joli réveillon.Joli retour.


Quelque part, entre les débris du peu et le rien, nous vivons dans les faubourgs de l'éternité. Nous ne sommes pas parvenus où nous voulions aller, mais nous pensons être arrivés là où nous devons être.

Hors ligne

#17 03-01-2015 15:49:54

anthony50
Membre
Inscription : 16-03-2013
Messages : 1 351

Re : Sortie du nouvel an 2015

Jour 3 :

Je retourne donc là haut rejoindre les muls, après avoir raccompagné Caro à la maison.
Il fait beau, je marche seul, assez vite et sans pause. Je mets à peine 2H30 pour arriver au refuge depuis le pont d' espagne, ça n' a rien a voir quand la trace est faîte.
Les muls sont tous partis faire une promenade sauf Iksarfighter qui met de l' ordre dans le refuge.
Je connais le coin, mais j' apprécie toujours autant le paysage, j' adore ces vastes étendues de neige.
7623_20141231_143356_02-01-15.jpg
7623_20141231_143401_02-01-15.jpg
7623_20141231_143449_02-01-15.jpg

Les muls reviennent de leur promenade au lac de Cambales :
7623_20141231_144457_02-01-15.jpg

Cette année la neige n' est pas top pour faire des igloos.
A 16 H, on est quelqu' uns à avoir faim; je me pose la question de faire le gouter...
... Finalement CSC tranche, on commence à réveillonner à 16H15 au foie gras et au monbazillac.

La soirée sera longue et bien garnie. Je n' ai pas de photos, je partage juste le bricolage de notre vieil ours ariégeois, une première couche thermique au top de la mulitude, 20 grammes, retaillée à sa morphologie :

7623_20141231_190309_03-01-15.jpg


Je partagerai ma liste un peu plus tard, avec quelques commentaires.

Hors ligne

#18 03-01-2015 16:29:36

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 650

Re : Sortie du nouvel an 2015

Kikoo à tous wink

Eloi a écrit :
Rannnnn a écrit :
Eloi a écrit :

C'est au niveau des pieds le lendemain que j'ai eu un problème. J'avais une paire de grosse montantes en cuir et gore-tex (Meindl Makalu) qui, malgré leur bonne imperméabilité, contenait de l'humidité du fait des deux  journées de pataugeage dans la neige qui avaient précédées. Pour la nuit j'avais simplement laissé mes chaussures dans la tente et elles ont logiquement gelé. Heureusement j'avais avancé la languette la veille, sinon il m'aurait été impossible de les enfiler. Malgré les deux paires de chaussettes sèches en mérinos épais, j'ai eu très froid aux pieds jusqu'à ce que les chaussures ne dégèlent.

C'est là que tu apprécies d'avoir embarqué 2 sacs poubelle. big_smile

Pour quel usage les sacs poubelle? VBL ou pour ne pas mouiller le duvet en dormant avec les chaussures?

J'ai utilisé un sac en silnylon + des Vbl pour mes chaussures au Svalabard. 3 semaines avec que des températures négatives (jusqu'à -30°C) sans problème particulier. Les VBL systématiquement sur moi pour éviter tout passage de transpiration/humidité dans les chaussures. Les chaussures dans un sac en silnylon pour la nuit, en général enterré dans la neige ou simplement posés sur le sol. Les chaussures étaient bien sûr très froides au matin, mais pas de glace dedans. J'arrivais à réchauffer mes pieds au bout des habituelles 15/30 min de rando.

J'ai fait une seule promenade sans VBL (par flemme et à cause de la température...), une fois rentré à Longyearbyen : mes chaussettes en laine étaient trempées à la fin de la promenade (il faisait très chaud, à peine -5°C) et mes chaussures humides... sad.

eraz

Hors ligne

#19 03-01-2015 16:30:00

Rannnnn
Membre
Inscription : 22-04-2012
Messages : 368

Re : Sortie du nouvel an 2015

Eloi a écrit :
Rannnnn a écrit :
Eloi a écrit :

C'est au niveau des pieds le lendemain que j'ai eu un problème. J'avais une paire de grosse montantes en cuir et gore-tex (Meindl Makalu) qui, malgré leur bonne imperméabilité, contenait de l'humidité du fait des deux  journées de pataugeage dans la neige qui avaient précédées. Pour la nuit j'avais simplement laissé mes chaussures dans la tente et elles ont logiquement gelé. Heureusement j'avais avancé la languette la veille, sinon il m'aurait été impossible de les enfiler. Malgré les deux paires de chaussettes sèches en mérinos épais, j'ai eu très froid aux pieds jusqu'à ce que les chaussures ne dégèlent.

C'est là que tu apprécies d'avoir embarqué 2 sacs poubelle. big_smile

Pour quel usage les sacs poubelle? VBL ou pour ne pas mouiller le duvet en dormant avec les chaussures?

Je me plaçais dans la position : comment redresser facilement sa situation au petit matin.

Le contact de l'isolant sec avec les chaussures gelées va très vite le mouiller, il fois que l'isolant sera mouillé il ne jouera plus son rôle. L'eau étant bien meilleure conductrice de la chaleur que l'air, la chaleur des pieds va être pompée vers l'extérieur. La chaleur des pieds va commencer à réchauffer les chaussures, mais le changement de phase de la glace en eau va générer du froid, ce qui va refroidir les pieds. (C'est le principe du shaker : de la glace, un liquide et du mouvement. big_smile ) Paradoxalement, plus les chaussures seront chauffées plus elles refroidiront, jusqu'à ce qu'elles soient complètement dégelées à l'intérieur. Vu que les chaussures continuent de piétiner dans la neige, pendant ce temps-là elles continuent à se mouiller, et la neige continue à les refroidir par l'extérieur.

Avec des sacs plastiques, ou quoique ce soit d'étanche, l'isolant plein d'air sec ne va pas se mouiller (seulement avec la transpiration et bien plus tard et de manière bien plus modérée), il continuera de jouer son rôle, la neige fondue n'entre pas en contact avec les pieds et évitent de les refroidir.

Hors ligne

#20 03-01-2015 16:35:19

samol
Membre
Lieu : Périgueux
Inscription : 01-05-2012
Messages : 395

Re : Sortie du nouvel an 2015

fin du jour 2,

Après notre arrivée au refuge, nous dégageons avec Nif une table extérieure pour la pause déjeuner.
Un garde du parc national nous rejoins à ski et nous indique les itinéraires les plus adaptés au risque avalancheux.

Nous commençons donc la trace dans la magnifique forêt de pins à crochets en direction du lac de Cambales, et nous nous arrêtons un peu au dessus de la forêt après avoir bien brassé dans la poudreuse. Le temps et la vue sur le Vignemale sont magnifiques !

6775_dsc06415_03-01-15.jpg
6775_dsc06421_03-01-15.jpg

Nous rejoignons finalement le refuge et retrouvons Sonic, Iksar, Rhomain, CSC et Eloi en train de préparer du bois pour le feu.

Dernière modification par samol (03-01-2015 16:37:06)

Hors ligne

#21 03-01-2015 16:39:50

Eloi
Bigfoot
Lieu : Toulouse
Inscription : 27-04-2010
Messages : 3 290

Re : Sortie du nouvel an 2015

Rannnnn a écrit :
Eloi a écrit :
Rannnnn a écrit :

C'est là que tu apprécies d'avoir embarqué 2 sacs poubelle. big_smile

Pour quel usage les sacs poubelle? VBL ou pour ne pas mouiller le duvet en dormant avec les chaussures?

Je me plaçais dans la position : comment redresser facilement sa situation au petit matin.

Le contact de l'isolant sec avec les chaussures gelées va très vite le mouiller, il fois que l'isolant sera mouillé il ne jouera plus son rôle. L'eau étant bien meilleure conductrice de la chaleur que l'air, la chaleur des pieds va être pompée vers l'extérieur. La chaleur des pieds va commencer à réchauffer les chaussures, mais le changement de phase de la glace en eau va générer du froid, ce qui va refroidir les pieds. (C'est le principe du shaker : de la glace, un liquide et du mouvement. big_smile ) Paradoxalement, plus les chaussures seront chauffées plus elles refroidiront, jusqu'à ce qu'elles soient complètement dégelées à l'intérieur. Vu que les chaussures continuent de piétiner dans la neige, pendant ce temps-là elles continuent à se mouiller, et la neige continue à les refroidir par l'extérieur.

Avec des sacs plastiques, ou quoique ce soit d'étanche, l'isolant plein d'air sec ne va pas se mouiller (seulement avec la transpiration et bien plus tard et de manière bien plus modérée), il continuera de jouer son rôle, la neige fondue n'entre pas en contact avec les pieds et évitent de les refroidir.

Dans le cas que j'exposais, mes pieds n'ont pas souffert de l'humidité. Mes chaussures contenaient bien de l'humidité, mais uniquement dans la mousse qui se trouve entre le cuir et le gore-tex, donc mes pieds n'ont pas été mouillés. Disons que c'est la couche de gore-tex qui a joué le rôle de sac poubelle. La situation était cependant un peu particulière : quand j'ai enfilé mes glaçons, ce n'était pas pour randonner, mais pour passer une journée à faire des igloos, donc je ne pouvais pas compter sur le réchauffement du pied en marchant.

Hors ligne

#22 03-01-2015 17:04:57

Iksarfighter
Voyageur nordique allégé
Lieu : Toulouse ou Ariège
Inscription : 18-05-2009
Messages : 5 149

Re : Sortie du nouvel an 2015

anthony50 a écrit :

La soirée sera longue et bien garnie. Je n' ai pas de photos, je partage juste le bricolage de notre vieil ours ariégeois, une première couche thermique au top de la mulitude, 20 grammes, retaillée à sa morphologie

Pesé à l'instant à 17g ! Idéal en sous-couche pour une soirée réveillon statique dans un refuge à 2°C  cool (surtout si ça finit en French Cancan  lol ).


Randonnez en Norvège !

Plus on part doucement et plus on va loin !

Hors ligne

#23 03-01-2015 19:32:53

GLaG
Membre
Lieu : grenoble
Inscription : 28-06-2005
Messages : 823
Site Web

Re : Sortie du nouvel an 2015

eraz a écrit :

J'ai utilisé un sac en silnylon + des Vbl pour mes chaussures au Svalabard. 3 semaines avec que des températures négatives (jusqu'à -30°C) sans problème particulier. (...) J'ai fait une seule promenade sans VBL (par flemme et à cause de la température...), une fois rentré à Longyearbyen : mes chaussettes en laine étaient trempées à la fin de la promenade (il faisait très chaud, à peine -5°C) et mes chaussures humides... sad.

Est-ce que c'est une question de VBL ou simplement de températures plus ou moins négatives ? Tu parles de très froid pour le premier, et de à peine -5° pour le second cas.

En tout cas pour mon expérience (sorties courtes uniquement) le problème d'humidité se pose seulement par températures douces.

À -10° ou moins, avec de simples petites guêtres, la neige rentre peu dans la chaussure, et par ailleurs le pied transpire peu : peu d'humidité en fin de journée dans la chaussures, ça sèche vite le soir ou même sans sécher, ça reste gérable le lendemain après un bivouac.

Quand les température se rapprochent de 0, la neige est humide et avec toutes les chaussures que j'ai testées depuis 15 ans, + guêtres, je finis toujours la journée bien trempé...
Je ne sais pas la part de membrane pas vraiment imperméable, d'usure très rapide de celle-ci, d'infiltration par le haut (entre le bas de la guêtre et la chaussure), sans doute est-ce variable d'une chaussure à l'autre, mais ça finit toujours trempé dedans et je n'ai trouvé comme solution que les chaussettes étanches...

Hors ligne

#24 03-01-2015 20:52:31

SpySNL
modo
Lieu : Plus près des Vosges
Inscription : 07-06-2006
Messages : 5 977

Re : Sortie du nouvel an 2015

GLaG a écrit :

À -10° ou moins, avec de simples petites guêtres, la neige rentre peu dans la chaussure, et par ailleurs le pied transpire peu : peu d'humidité en fin de journée dans la chaussures, ça sèche vite le soir ou même sans sécher, ça reste gérable le lendemain après un bivouac.

On transpire toujours des pieds, même par T° très négatives. Quand on s'habille pour le froid, c'est très difficile de réguler sa T° à l'effort et souvent on transpire trop (pas que des pieds évidemment).
Le coup des grolles gelées le matin c'est un grand classique... les SDC bien conçus laissent de la place pour le matos (chaussures, cartouche de gaz, nourriture, fringues...)

Hors ligne

#25 03-01-2015 20:53:03

Iksarfighter
Voyageur nordique allégé
Lieu : Toulouse ou Ariège
Inscription : 18-05-2009
Messages : 5 149

Re : Sortie du nouvel an 2015

anthony50 a écrit :

Les muls reviennent de leur promenade au lac de Cambales :

7623_20141231_144457_02-01-15.jpg

En tout cas je suis content de voir que je suis bien plus grand et costaud qu’Éloi, j'avais un doute mais la photo me confirme dans ma supériorité lol

Merci à tous mes amis MULs, comparses et/ou organisateurs, je suis bien content d'être arrivé à me bouger le fiul pour venir m'éclater dans la montagne avec vous  wink Dommage que nous n'ayons pas pu être tous ensemble, mais ça sera pour la prochaine fois.


Randonnez en Norvège !

Plus on part doucement et plus on va loin !

Hors ligne

Pied de page des forums