#226 14-11-2015 15:51:37

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 225

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

On en revient au choix de s'engager ou pas dans le val de Remuñe, ce qui suppose d'être en capacité de remettre en question son programme (y compris l'option Portillon, question qui s'était posée lors de l'épisode précédent). Qu'est-ce que cela t'aurait coûté ?  Aurais-tu été plus malheureuse qu'au Portillon si tu ne l'avais pas réalisé ou différé ?... Est-ce que c'était primordial pour le respect de ton calendrier de marche ? hmm smile

Quelques questions comme ça entre deux clientes... tongue

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#227 14-11-2015 16:09:56

FB
Membre
Lieu : Luchon (31), La Forêt F (29)
Inscription : 16-04-2006
Messages : 499
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

oli_v_ier m'enlève les mots de la bouche : cette vigoureuse herbe bien verte, elle ne parait pas manquer d'eau !
Prévoyant de la pluie, j'aurai choisi, si possible, une zone d'herbe jaunie et assoiffée wink

Contre 3 ou 4 cm d'eau, je ne crois pas que des tranchées auraient changé grand chose.


François

Hors ligne

#228 14-11-2015 16:13:17

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 999

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Pour rappel la photo du bivouac en question

6253_dsc01183-border_09-11-15.jpg


L'herbe était bien verte partout tongue

Je n’ai pas l’impression de signe décelable d’une zone d’écoulement, contrairement à un peu plus bas.
Et je trouve que j’étais plutôt bien surélevée, mais bon, je ne dois pas avoir encore le bon œil wink


Patienter, j’y ai pensé, puisque pas de timing outre mesure, sauf que là, en l’occurrence, c’est 3 jours qu’il me fallait attendre, un peu trop long à mon goût et Estos, je le reconnais, c’était niet smile

PS à Jobig : j'espère qu'elles ne sont pas trop pénibles avec toi big_smile

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#229 14-11-2015 16:17:14

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 2 912
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Je dois avouer que j'aurais vu cet emplacement, je ne me serais pas posé de question et aurais posé le bivouac…

Est-ce que tu penses que ta vie a été en danger (ou approchant), ou c'était seulement très inconfortable ?


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#230 14-11-2015 16:20:17

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 999

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Non, à aucun moment, situation juste inconfortable et très longue (18h30 bloquée quand même), et risquée pour le matos, en particulier pour le duvet wink

Flo

Dernière modification par florencia (14-11-2015 16:25:26)


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#231 14-11-2015 16:37:51

Richardu63
Membre
Inscription : 30-03-2015
Messages : 361

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

C'est toujours facile de discuter, voir juger sur ce qu'il aurait été sage de faire ou non, des décisions qu'il auraient été bon de prendre après coup, personnellement et me connaissant je serai sorti uriner et faire une petite tranchée sur le ou les côtés nécessaire dans la foulée. Mouillé pour mouillé j'aurais fait d'une pierre deux coups et puis la tranchée autour de la tente c'est une des première chose que j'ai appris avec les louveteaux chez les scouts. Après je tiens à déclarer que je ne suis pas un expert ni même un spécialiste de la survie en montagne  wink

Richard, impatient de lire la suite  tongue

Hors ligne

#232 14-11-2015 22:34:49

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 999

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Jour 22 : Refuge du Portillon – refuge de la Soula


Tracé Openrunner


7h00 du mat, j’émerge doucement. Coup d’œil par le hublot, il pleut toujours…

Je descends prendre le petit déjeuner. Tout le monde est déjà occupé à boucler les sacs, pressés visiblement de quitter les lieux et de redescendre en vallée.

De mon côté, je m’attable tranquillement pour déguster mes tartines et mon bol de café noir, ayant décidé de patienter le temps qu’il faudra.

Puis je prépare mon SAD. Toutes mes affaires sont sèches et sentent le propre. Ça fait du bien, comme un nouveau départ, une seconde tranche de HRP, en quelque sorte smile

Je m’installe ensuite confortablement et feuillette un à un les livres de la bibliothèque, plutôt bien fournie, en attendant une éclaircie, incertaine mais pas impossible wink.

8h00, j’entends la gardienne faire son compte-rendu météo à la radio, les données relevées donnent +3 °C cette nuit, et annoncent qui sait, peut-être la fin des températures estivales,  ou au moins un virage météo.

Le téléphone n’arrête pas de sonner, à la recherche d'informations sur les conditions et l’état de l’enneigement.

J’avais déjà été interpellée hier, quand elle avait répondu que l’altitude du refuge se situait approximativement à 2900 m… heu, c’est marqué en gros sur le plan a côté de la porte d’entrée, 2570 m. Là, quelqu’un appelle pour savoir si l’emport des crampons est nécessaire pour descendre le col inférieur de Litérole, versant espagnol, une question on ne peut plus classique, pour qui veut se rendre dans le secteur wink. Elle répond qu’elle est désolée, mais que c’est sa première saison ici, et qu’elle ne connait pas le nom des cols du coin ni les difficultés potentielles, j’en reste bouche bée et interloquée roll  Je me permettrais de venir à son secours… Pourtant, c'est la première fois que je mets les pieds ici, soit moins de 24h00...

8h30, je suis soudainement attirée par une lumière en provenance du dehors. Aaaaah, branle-bas de combat, un rayon de soleil big_smile. Je me hâte de reposer les livres, file faire mes adieux à la gardienne et agrippe le sac à dos.

Je décide de grimper à la Tusse de Montarqué, ça  ne rajoute pas beaucoup de dénivelé, et c’est peut-être ma seule occasion d'avoir une vue, un peu générale, de la journée.

C’est y pas beau tongue

6253_hrp_20150010-border_12-11-15.jpg


Bon, d’accord, ce n’est pas dégagé partout, mais c’est déjà pas si mal wink

En tout cas, je découvre avec plaisir le lac du Portillon, niché dans sa cuvette, que je n’avais même pas entraperçu la veille  smile

6253_hrp_20150011-border_12-11-15.jpg


Avec le barrage et le refuge

6253_hrp_20150012-border_12-11-15.jpg


Sur l'autre versant, le lac Glacé ou lac du Port d’Oô, seul le Pic de Gourdon se détache, au centre, les Gourgs blancs et le Pic des Spijeolles garderont la tête dans les nuages

6253_hrp_20150013-border_12-11-15.jpg


Je poursuis par les crêtes, avec le pluviomètre comme point de repère. Ça se complique un peu sur la fin, avec un cheminement un peu plus accidenté et en dévers. Peu ou pas de trace pour se guider, surtout en l’absence de neige, mais j’arrive finalement à rejoindre le col sans nom, situé au point 2880, vers 10h30, soit quand même 2h00 après avoir quitté le refuge. Je sens qu’il ne faut pas trop tarder, pour passer les dernières difficultés, la couche nuageuse s’assombrit et est en train de s’abaisser, ne présageant rien de bon.

J’enfile donc les crampons pour pouvoir descendre le névé en sécurité et surtout, plus rapidement wink

6253_hrp_20150016-border_12-11-15.jpg


Je me retrouve devant un immense pierrier occupant la cuvette et choisis de passer main droite

6253_hrp_20150018-border_12-11-15.jpg


Avec une vue plongeante sur le lac Glacé

6253_hrp_20150017-border_12-11-15.jpg


Puis je gagne  le pied du col des Gourgs Blancs et réalise son ascension cette fois-ci main gauche, c’est raide et glissant au début, puis l’accroche devient meilleure, en même temps que le pourcentage se fait plus faible.

S'en suit un cheminement dans une plaine à l'ambiance lunaire, par endroit, une mer de sable et de cailloux smile

6253_hrp_20150021-border_12-11-15.jpg


Mais c'est une mer de nuages qui me rattrape, cette-fois ci, à hauteur du Lac du Milieu neutral

6253_hrp_20150024-border_12-11-15.jpg


Ensuite, c'est le black out big_smile

Je me souviens juste m'être fait la réflexion à un moment donné, "ah, un lac", alors que je marchais juste au bord du lac des Isclots, depuis plusieurs dizaines de mètres smile

Je retrouve la vue à hauteur du lac de Caillauas, tel un véritable éblouissement, comme quand on passe de l'obscurité à la lumière, mais quelle lumière tongue

6253_hrp_20150027-border_12-11-15.jpg


Mais malheureusement aussi, tel un mirage, une image fugace qui fait renaître une lueur d'espoir et qui se mue en leurre
sad

6253_hrp_20150026-border_12-11-15.jpg


Car désormais, c'est l'heure de la pluie, une petite bruine au départ, du genre de celle qui n'a pas le temps de mouiller, évaporer aussitôt par la chaleur dégagée, puis qui se transforme soudainement en trombes d'eau, alors que je traverse le barrage. Je cours me réfugier dans la cabane, située en contrebas. C'est exigu, pas très propre et sans fenêtre (enfin, dans mon souvenir). Après un quart d'heure, je tremble de froid, et je sais qu'il est hors de question que je reste dormir ici, ça, c'est une certitude, sans compter qu'il n'est que 14h00...

Renonçant, à contre cœur, à prendre le raccourci de l'ancien sentier d'exploitation, cheminant à flanc, par peur des risques d'éboulements suites aux fortes pluies, c'est descente toute !

500 m de D-, en longeant le ruisseau de Caillauas, transformé pour l’occasion en un torrent tumultueux, au sein d’une gorge étroite. La montagne pleure de tout son corps, à chaudes larmes, alimentant généreusement, de ses offrandes, le sentier. Mouillée pour mouillée, je patauge sans vergogne sans plus me préoccupée des ruisseaux à traverser. Les virages, après s’être fait serrés, deviennent larges et loooooooongs, donnant l’impression que ça ne finira jamais. Malgré la pluie, je résiste à la tentation de couper, jusqu’au bout, même si l’envie était grande par moment.

Le refuge de la Soula apparaît enfin, original et surprenant, puisque situé à proximité immédiate de l'usine hydro-électrique. C'est l'ancien bâtiment des ouvriers de l'usine, qui a été rénové et transformé en refuge.
Un panneau indique qu’il faut sonner la cloche, qu'à cela ne tienne wink. Dédé, le gardien, descend quatre à quatre et affiche un grand sourire, je suis sa seule cliente pour l’instant smile

Il me fait la présentation des lieux, plein d’histoire.
         
Finalement, nous serons 2 ce soir, ah oui, quand même wink, puis une dizaine de bergers arrivera, un peu plus tard, chic smile.
Ils sont montés pour faire le décompte et commencer à regrouper le bétail. Ils nous interrogerons selon notre provenance. Je pourrais leur communiquer une quinzaine de têtes, aperçues au niveau du lac de Caillauas. Ils sont surpris par le faible nombre. En même temps, vu que je n'y voyais pas grand chose, j'ai probablement dû en louper big_smile


A retenir, pour la faire en version courte tongue

Douche chaude à volonté.

Salle de séchage topissime au sous-sol.

Un top chef au fourneau avec au menu :

• Soupe à l’oignon
• Côte de porc grillée et haricots vertes accompagnée d’une réduction de sauce
• Fromage et confiture au poivron et piment d’Espelette
• Crêpe Suzette


Pour clôturer le tout, un gardien super sympa et attentionné, ce qui fait le plus grand bien, quand on a envie et besoin de se faire chouchouter cool  et une bande de joyeux lurons, berger de leur état, pour animer la soirée  big_smile



PS : En voulant recharger mon téléphone, je constate que le chargeur est out, alors qu'il fonctionnait la veille, c'est-à-dire après les mésaventures aquatiques, la poisse électronique continue... neutral



Dodo à 1690 m smile

Dernière modification par florencia (14-11-2015 23:14:58)


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#233 14-11-2015 23:25:06

Rouquemoute
Membre
Inscription : 05-09-2015
Messages : 417

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Bonsoir Florencia

heureusement qu'il y avait la bande à dédé

il faudra que tu nous dises qu'est-ce qui a été le plus dur entre ces aventures pyrénéennes déjà bien rudes et tes aventures corses. Moi j'ai souvenir que dans ton premier récit de la corse il y avait des passages effrayant (où tu étais perdue au milieu du maquis... )

Hors ligne

#234 15-11-2015 08:40:37

zorey
HRP addict
Lieu : Aure et Louron
Inscription : 07-06-2011
Messages : 2 175

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Salut ! smile

Niveau bivouac, un peu comme oli_v_ier, en cas de risque de pluie, je privilégie un peu de pente, ce qui a de bien dans une zone d'écoulement c'est que justement ça coule et ça ne stagne pas comme sur un endroit plat(enfin ne pas se mettre en plein milieu de la zone d'écoulement non plus roll ).
Et avec 4 élastiques et du polycree, on peut faire un simili tapis cuvette.

Glop^2 a écrit :
florencia a écrit :

... mais parfois aussi, on peut être entouré et se sentir quand même seul. Dans un refuge par exemple, parce qu’il n’y a pas forcément d’affinité ou grand-chose à partager, peu importe les raisons, mais c’est comme ça. C’est tout aussi perturbant et insatisfaisant.

Salut Florencia, je me suis fais la même réflexion lors de mon dernier trek, et c'est plus perturbant que la vrai solitude je trouve.

Même sentiment déjà vécu mais aussi l'inverse, seul dans un refuge avec du monde autour sans partage ni affinités et grosse satisfaction de ce fait, des sentiments différents pour des situations similaires en gros. smile

edit : ajout
edit 2 : et coucou ester, j'avais pas vu ton coucou  smile

Dernière modification par zorey (15-11-2015 08:50:09)


La nature nous a donné deux oreilles et une bouche pour écouter le double de ce que l'on dit.

Ourson Power

Hors ligne

#235 15-11-2015 10:59:46

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 999

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Salut Rouquemoute smile

Ma balade dans une « autre Corse », a oscillé entre amour et haine, comme dans toute passion wink

Le maquis et les hors sentiers corses te font passer d’un sentiment d’éblouissement à un état de répulsion épidermique, dans tous les sens du terme, parfois en quelques minutes. Certaines situations sont parfois angoissantes, violentes et douloureuses, comme effectivement la journée dont tu parles, là c’était le summum  wink
C’est une lutte physique et une usure psychologique, quand parcouru sur la durée et de cette manière…
Dit comme ça, cela donne pas envie big_smile et pourtant, j’aime, peut-être parce que découvrir certains lieux se méritent plus qu’ailleurs, et puis parce qu’à côté de la randonnée, il y a plein d’autres attraits wink
C’est en tout cas mon expérience dans « une autre Corse », il existe, bien sûr, d’autre manière de découvrir la Corse, mais ce n’est pas le sujet smile et ma seconde balade a adoucie ma vision, parce que plus d’expérience et que je me suis, aussi, adaptée à la réalité du terrain.

Les Pyrénées, je les aime pour ses montagnes, parce que c’est tout simplement beau. C’est parfois exigeant physiquement, mais la différence, c’est qu’il suffit de ralentir, d’aller à son rythme, de raccourcir l’étape, bref, plein de façon de se rendre les choses plus faciles.  L’orientation, en général,  est plus aisée car le terrain est différent, plus à découvert, donc plus de points de repère, plus parcouru, donc plus marqué. Le hors sentier est également (beaucoup) plus permissif.  L’eau y est aussi omniprésente, une préoccupation en moins. Voilà les points qui me viennent en tête.

Donc en terme de terrain pour la randonnée, et selon mon expérience, je précise, les Pyrénées sont moins exigeantes, permettent et tolèrent plus de liberté smile

Après, la météo peut venir perturber tout ça, un peu plus souvent qu’en Corse big_smile, et user différemment.

Flo

Dernière modification par florencia (15-11-2015 11:24:27)


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#236 15-11-2015 11:03:51

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 999

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Coucou zorey smile

J'avais déjà lu cette possibilité de faire un simili tapis cuvette avec la feuille polycree et 4 élastiques, j'avoue que j'ai un peu de mal à croire à une parfaite tension surtout au milieu de la longueur, mais si ça fonctionne tant mieux smile

seul dans un refuge avec du monde autour sans partage ni affinités et grosse satisfaction

Oui, ça aussi, ça m'est déjà arrivé, mais pas dans cette balade, plutôt en Corse en l'occurence wink

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#237 15-11-2015 11:13:10

zorey
HRP addict
Lieu : Aure et Louron
Inscription : 07-06-2011
Messages : 2 175

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

smile Va falloir que j'aille en Corse moi, et puis aussi à plein d'endroits ailleurs, rho les MULs ne sont que des vils tentateurs, je le dis tout le temps. tongue

Pour le tapis de sol, c'est une solution effectivement chiante à mettre en place, pour que ça tienne je m'arrange en plus avec des pierres, des bouts de bois, bref ce qu'il y a autour, ce n'est pas parfait ni tendu comme un string ( big_smile ) mais ça a fonctionné plutôt pas mal les rares fois où je l'ai utilisé. smile

Ah et +1 pour l'accueil à la Soula, on y est comme chez mémé ! big_smile  smile


La nature nous a donné deux oreilles et une bouche pour écouter le double de ce que l'on dit.

Ourson Power

Hors ligne

#238 15-11-2015 12:23:27

guichen
Membre
Inscription : 06-05-2013
Messages : 866

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Courage florencia...pour la poursuite de l'écriture de ce récit...

C'est presque indécent de siroter tes aventures (et mésaventures) en étant bien à l'abri dans son petit salon! tongue

zorey a écrit :

smile Va falloir que j'aille en Corse moi, et puis aussi à plein d'endroits ailleurs, rho les MULs ne sont que des vils tentateurs, je le dis tout le temps. tongue

Ié!!!

De très méchants et sournois tentateurs!!! lol

Hors ligne

#239 15-11-2015 15:11:19

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 999

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Merci zorey pour les précisions sur le tapis de sol simili cuvette, ça m’arrive aussi de surélever les bords avec tout ce que je trouve, faudra quand même que j’essaye le coup des élastiques smile

Chez dédé, c’est comme chez mémé, c’est pas faux, tout comme la déco intérieure, et ça rime en plus big_smile

Merci guichen pour tes encouragements, dès que ça parle Corsica, tu réponds présent wink


Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#240 15-11-2015 15:15:34

zorey
HRP addict
Lieu : Aure et Louron
Inscription : 07-06-2011
Messages : 2 175

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Guichen et Flo = > lol  smile

Dernière modification par zorey (15-11-2015 15:16:04)


La nature nous a donné deux oreilles et une bouche pour écouter le double de ce que l'on dit.

Ourson Power

Hors ligne

#241 16-11-2015 14:04:49

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 999

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Jour 23 : refuge de la Soula - Rioumajou


Tracé Openrunner


7h00, je quitte le cocon douillet du refuge. Les prévisions météos sont plutôt encourageantes pour les prochains jours, même si les températures baissent. Youpi smile

Le début de la montée se fait en forêt. La grisaille est encore présente, tout est humide, mais certaines lumières, filtrant à travers la couche nuageuse, laisse à penser que le soleil m’attend un plus haut tongue

Pour l’instant, je suis la Neste de Clarabide, tant bien que mal, celle-ci ayant pris ses aises, en s’étalant sur tout le fond de vallée, ne me laissant que les bords, à flanc, au milieu de la pierraille, pour surnager. Mes chaussures sont de nouveau sèches, et tant qu’à faire, j’aimerai bien qu’elles le restent roll

La cabane de Prat-Caseneuve est en vue, je lui rends une petite visite de courtoisie, elle est tout confort, un bon plan en dur, dommage qu’hier, je n’ai pas trouvé le courage d’y monter.

6253_hrp_20150035-border_12-11-15.jpg


Mais je n’aurais pas connu Dédé, et son accueil digne de Mémé, alors, pas trop de regret quand même big_smile

Je remonte le beau vallon d’Aygues-Tortes, les nuages comment à se dissiper

6253_hrp_20150037-border_12-11-15.jpg


Et laisse entrevoir les sommets fraichement saupoudrés de cette nuit

6253_hrp_20150038-border_12-11-15.jpg


Il est l’heure de s’attaquer à la rude ascension du Port d’Aygues-Tortes, celle du genre où un faux col vous fait croire que la fin est proche, pour mieux vous reconcentrer, ensuite, sur vos pieds et votre respiration big_smile Dans les faits, le cheminement est bien tracé et régulier permettant d’adopter son rythme de croisière smile

6253_hrp_20150040-border_12-11-15.jpg


6253_hrp_20150042-border_12-11-15.jpg


A 2400 m, la neige commence à faire son apparition

6253_hrp_20150043-border_12-11-15.jpg


Belle récompense, une fois en haut cool

6253_hrp_20150044-border_12-11-15.jpg


Avec le Pic éponyme au fond

6253_hrp_20150045-border_12-11-15.jpg


En direction du massif des Posets

6253_hrp_20150046-border_12-11-15.jpg


Après une petite pause sous le col, au sec et au soleil, je me mets en quête d'indices, pour le départ d'une sente permettant de relier, directement à flanc, le Paso de la Gatera. Je tombe rapidement sur un premier cairn, m'indiquant l'altitude à maintenir, sous la tête du Grand Bachimale.

C'est donc partie, pas de sente marquée ou très épisodiquement, peu ou pas de cairn sauf au début, mais pas de difficulté majeure à se maintenir à bonne hauteur. Bref, un bon raccourci, 1h15, à un rythme tranquille wink

6253_hrp_20150048-border_12-11-15.jpg


Quelques passages d'éboulis de schistes nécessitent un peu plus attention, et une petite barrière rocheuse est à franchir à la fin, ne pas chercher à trop monter, il faut redescendre ensuite wink

6253_hrp_20150049-border_12-11-15.jpg


Et le Paso est déjà en vue smile

6253_hrp_20150050-border_12-11-15.jpg


La vallée de Bachimala s’ouvre devant moi. La seule sente bien marquée part en direction des crêtes, je l’abandonne donc rapidement et file droit dans les prairies herbeuses, d’abord rive gauche, puis rive droite à hauteur de la forêt.

6253_hrp_20150052-border_12-11-15.jpg


La descente jusqu’au fond du vallon sera nettement plus abrupte et fatigante, signant une pause bienvenue, les pieds dans l’eau tongue

6253_hrp_20150055-border_12-11-15.jpg


Il est 15h00, je me prépare un bol d’houmous et commence à lorgner sur la carte. Le Port de Cauaère se situe "seulement" 700 m plus haut, et me ferait basculer dès aujourd’hui côté Rioumajou. Tentant, tout comme une fin d’après-midi à buller au soleil. Dilemme big_smile

Je me sens en forme malgré les quelques 1100 m de D+ déjà enquillés, et un rapide calcul, à 300 m/h, mon rythme habituel, m'amène en haut au plus tard à 18h00, si je ne m’attarde pas trop ici. Ce qui me laisse une marge confortable pour trouver ensuite un lieu de bivouac.

Banco smile, la montée est agréable, 2 beaux plats se trouvent à la sortie de la forêt, dans le premier lacet, avec possibilité de faire le plein d’eau, au Barranco de Turrueba.

Alors qu’il fait toujours grand beau en Espagne, un vent d’Est se lève et les nuages, provenant de France, viennent stagner et obstruer le col. Les derniers mètres se feront à tâtons, il est 17h55 smile

Je me retrouve plongée dans une ambiance dichotomique, gris en haut et noir en bas, le tout sans rien voir à plus de 10 m neutral

Je suis rapidement décontenancée par le terrain se trouvant sous mes pieds. Un immense tas d'éboulis de schistes, croulants, entrecoupé de ravines de plus en plus profondes. Quelques cairns sporadiques m’encouragent, cependant à poursuivre dans cette direction… Le sol mouvant ne facilite pas les franchissements, de plus en plus ardus, et qui dépassent, sur la fin, largement ma hauteur. Je suis parfois obligée de remonter pour trouver une issue plus accessible. Un coup de mains pieds wink à prendre, allez plus vite qu'ils ne soient déjà redescendus roll

La trouille de me retrouver coincer au fond de l'une d'entre elles commencent à poindre yikes  big_smile

J'allume le GPS, ne comprenant plus rien et commençant à douter d’être dans la bonne voie, mais comme je n’ai plus de boussole … il m’indique que je dévie trop à gauche. Je décide de lui faire confiance et rectifie donc le tir, sans plus me préoccuper d’éventuelles traces.

Les choses deviennent beaucoup plus simples, car je peux enfin me laisser glisser à grands coup de talon et retrouve, bien plus bas, enfin sortie de cette zone schisteuse, une sente de mieux en mieux marquée. Les rares plats herbeux sont encombrés de pierres et la grisaille rend les lieux tristes à mourir. Au point où j'en suis, je file sur Rioumajou.


La descente, pourtant faite en trottinant, me semblera durer une éternité.

Il est proche de 19H30. quand j'arrive devant la bergerie. Tout est fermé et désert.

J'en profite pour faire le plein d'eau, au robinet, et pars à la recherche d'un emplacement. Je perds 30 bonnes minutes à longer le torrent, pour tenter d'aller voir un abri en dur, situé sur l'autre rive, et qui me fait de l’œil. Mais peine perdue, c'est infranchissable à gué, très large avec un courant plutôt costaud.

Je m'en veux d'avoir perdu tout ce temps et m'installe, alors que la nuit commence à tomber.

Je suis fourbue, mais prends quand même le temps de popoter, comme d'habitude, en faisant chauffer mes habituelles 1L d'eau.

Je filerai au dodo à près de 22H00, pas fâchée d'allonger mon corps, en espérant ne pas faire de cauchemars, engloutie par de méchants ravins tous noirs big_smile.


PS : J’apprendrai 2 jours plus tard, que le ravin sous le col de Cauaère se serait largement dégradé, par quelqu’un, le connaissant d’avant, et n’en croyant pas ses yeux lorsqu'il y est repassé un jour avant moi.


Dodo à 1570 m smile

Dernière modification par florencia (16-11-2015 14:19:09)


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#242 16-11-2015 15:12:35

Galou83
Life trotter
Lieu : Var
Inscription : 01-12-2014
Messages : 1 546
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Je m'absente quelques jours et, du coup, je profite de plusieurs épisodes d'un coup... Chouette !


---
Je suis mon chemin, un pas devant l'autre.

Hors ligne

#243 16-11-2015 21:48:49

kodiak
Pas assez léger, mon fils!
Inscription : 09-06-2014
Messages : 2 798

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Florencia, je reste toujours admiratif de tes choix topo/navigation. Dommage de ne pas être montée direct a la cabane de Prat-Caseneuve (mais cela t'aurait fait rater Dédé). Le passage par le col de Quartau a l'air bien sympa.
Attention: je ne suis jamais allé par la-bas! Je dis ça je dis rien... mais je l'dis quand même.
Le passage sur la courbe de niveau entre Porto de Bachimala et Paso de la Gatera o Senal do Viados, il fallait y penser. Choisi sur place, au feeling, ou trouvé dans un topo ?


Lâche ce clavier, attrape ton sac et pars marcher!
L'objet le moins lourd est celui qu'on ne prend pas.
« Strong, light, cheap, pick two » (*)

| k

Hors ligne

#244 16-11-2015 22:56:58

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 999

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Initialement, si la météo avait été différente, je devais passer par le col de Pouchergues, pour rejoindre directement le lac de Clarabide +/- la Fourche, les éléments en ont décidé autrement  smile

Pour le raccourci, j'avais juste connaissance de son existence, sans plus de précision. Je me suis dit que je ne prenais pas grand risque à essayer, et au mieux, je pouvais m'économiser 400 ou 500 m de D+, sur une journée qui en comptait déjà pas mal wink

Flo

Dernière modification par florencia (16-11-2015 22:57:25)


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#245 16-11-2015 23:30:31

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 2 912
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

florencia, combien de temps as-tu passé à prévoir ton parcours ? Quelles sont les ressources que tu as utilisées ?

Et est-ce que tu as une trace complête de ton parcours ? (ça peut attendre la fin, si tu veux garder la surprise tongue ). Si jamais un jour je me lance dans une HRP, ta trace serait probablement un très bon point de départ. wink


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#246 17-11-2015 00:21:10

BigCactus
Co-administrateur
Inscription : 11-01-2006
Messages : 11 150

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

De mémoire, sur le récit de Nutzzz, tu as (aussi) une trace complète.  wink

Hors ligne

#247 17-11-2015 10:39:38

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 999

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Salut Shanx smile

Je me suis plongée sur les préparatifs de l’itinéraire durant l’automne, suivant mon retour d’ « une autre Corse », il y a 2 ans wink

Je l’ai laissé ensuite mûrir dans les cartons, puis affiné les différentes variantes et choix au mois de Juin de cette année.

Comme d’habitude me concernant, je suis d’abord partie des cartes, de longues rêveries cherchant à relier les points remarquables que j’avais envie de visiter.

Je me suis appuyé sur les sentiers IGN, et surtout OCM, pour répertorier les différents sentiers et traces. Sur les zones blanches, restantes, je tape sur le web le nom des cols ou celui d’un sommet proche et explore les différentes ressources disponibles, ce qui de fil en aiguille peut mener à des options non envisagées jusqu’alors, et ainsi de suite smile.

Et puis, pour les rares passages, où je n’ai trouvé, je me suis dit que j’aviserai sur le terrain smile

J’ai découvert ainsi Topo pyrénées de Mariano, une bonne source d’inspiration, j’ai tout dévoré big_smile

Sinon quelques lectures aussi sur Pyrénées Team, j’ai suivi en particulier cette discussion, riche sur les choix d’itinéraire, par de grands connaisseurs du terrain. 


Non, je ne dispose pas de trace GPX complète de ma balade.

J’en avais fait une pour mes proches pour qu’il puisse me suivre sur Openrunner, et me situer en cas de problème, mais je ne l’ai pas conservée…

Là, je fais la trace de chaque journée au fur et à mesure du récit.

Il me semble avoir lu quelques part, qu’il est possible de faire un assemblage de traces, mais sans certitude, et je ne crois pas que ce soit depuis Openrunner.

Sinon, j’en profite pour signaler ou rappeler, que comme pour tous mes retours, il ne s’agit pas de traces enregistrées sur le terrain, et qu’elles sont donc approximatives smile

Je sens que l’envie devient de plus en plus grande wink

Flo

Dernière modification par florencia (17-11-2015 10:56:02)


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#248 17-11-2015 10:52:08

Galou83
Life trotter
Lieu : Var
Inscription : 01-12-2014
Messages : 1 546
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

florencia a écrit :

Je sens que l’envie devient de plus en plus grande wink

ca t'étonne ?  big_smile
mon chef est prévenu depuis ... un an ou presque : dès que mes compteurs de congés le permettent, je file dans les Pyrénées.
et même si j'ai l'intention de prendre le GR10 plutôt que la HRP (ou variante) comme "fil rouge", histoire d'aller (aussi) à la rencontre des villages par exemple, il est clair que je ferai des détours, entre autre vers des zones que tes photos me donnent envie d'explorer.


---
Je suis mon chemin, un pas devant l'autre.

Hors ligne

#249 17-11-2015 11:18:28

guy62
Membre
Lieu : Val de Marne
Inscription : 09-05-2006
Messages : 506

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Bonjour Florencia,

pour la concaténation de fichiers gpx, c'est sûr, il est possible de le faire, par exemple avec memory map ( c'est payant, mais je le possède, donc si tu m'envois les ficheirs gpx, je pourrai les concaténer ).
On doit également pouvoir le faire avec BaseCamp et/ou visu gpx ( http://www.visugpx.com/forum/read_2282. … =2305#goto ).

Hors ligne

#250 17-11-2015 11:21:22

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 2 912
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP au Marc de Bourgogne - 2015

Merci flo pour ces détails. smile
Clairement oui, l'envie me taraude. J'aime bien l'idée d'aviir parcouru les (principaux) massifs français avant d'aller voir ailleurs. Mais faut trouver le temps (la fin des études approche sad ).

guy62 a écrit :

Bonjour Florencia,

pour la concaténation de fichiers gpx, c'est sûr, il est possible de le faire, par exemple avec memory map ( c'est payant, mais je le possède, donc si tu m'envois les ficheirs gpx, je pourrai les concaténer ).
On doit également pouvoir le faire avec BaseCamp et/ou visu gpx ( http://www.visugpx.com/forum/read_2282. … =2305#goto ).

C'est pas un souci pour moi, j'ai un petit script qui fait le boulot. C'était pour m'éviter de télécharger toutes les traces une à une depuis openrunner. big_smile


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

Pied de page des forums