#51 14-05-2013 19:04:54

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 355

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

stefix a écrit :

il dit être parti 1 semaine en ski de randonnée avec un sac de 20L contenant uniquement des fruits fruits secs, des crakers (galettes déshydratées), des graine sà germer salées et sucrées, des pâtes à tartiner, des légumes et une mayo maison. Comme c'est dit, je comprends que le sac ne contenait que cette nourriture (Est-ce MUL ?)

Rien de spécial : crackers, fruits secs, pâte à tartiner et mayo comme base calorique riche avec un bon ratio Cal/100gr

Et le reste (graines et légumes) pour le plaisir de manger des trucs frais, et plus spécifiquement de transporter sur soi son petit potager (même si ça pèse une blinde et que ce n'et pas du tout optimisé pour marcher sans porter de poids excessif sur ses épaules).


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#52 14-05-2013 19:07:18

dolgan
Membre
Inscription : 15-02-2008
Messages : 2 448
Site Web

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

stefix a écrit :

Ensuite, deuxième source :
http://www.randonner-leger.org/forum/vi … hp?id=4298
Il a aussi accompagné son repas de crudité. Je me suis donc trompé en disant que les graines germés, était l'aliment de base, mais plutôt l'un des aliments. A la fin il donne ses statistiques : sac de 15 KG et 35 KM/jour sur 1400 KM. Si c'est vrai, on peut en déduire que l'apport calorique est suffisant, ou que son corps c'est adapté et réussi à puiser d'une meilleure façon les nutriments et les vitamines dans les aliments ? (1)

les graines germées sont même un aliment minoritaire dans son régime alimentaire composé de:
petit dej avec des fruits frais.
midi: beaucoup de légumes+un peu de graines germées.
soir: repas tout ce qu'il y a de plus traditionnel.

Hors ligne

#53 14-05-2013 19:18:07

stefix
Apprenti
Lieu : Bzh
Inscription : 05-10-2012
Messages : 128

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

Enfaite, j'ai l'impression que la clef c'est de faire sécher ses graines. Préparées, on peut se retrouver avec des barres céréales boostées et peu onéreuses, type crackers salés
J'ai aussi l'impression que c'est un passage obligé pour les randonneurs végétariens, pour avoir une alimentation variée et diversifiée.

Bref, je vais faire les tests Germinaison et poids d'abord, recettes de cuisines ensuite. Si il y a d'autres motivés, viendez !

edit : http://www.lappart-des-spasmos.fr/forum … 11191.html
C'est ce genre de recettes que je veux bien essayer smile Parfait en randonnée si ils se conservent !

Dernière modification par stefix (14-05-2013 19:40:35)


On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées.

Hors ligne

#54 14-05-2013 21:10:59

ThymCitron
Membre
Lieu : Anjou
Inscription : 14-11-2012
Messages : 77

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

Je ne crois pas que tu puisses garder longtemps ce muffin.

Par contre, tu peux mixer des graines germées avec d'autres choses et faire déshydrater :
Là c'est léger et çà se conserve longtemps.

Tu peux ainsi te préparer des encas pour le grignotage ou des crackers en complément de ta semoule/bouillon.

Cà c'est la solution pour quelques jours ; sur le long cours, çà ne marche pas.


smile

Hors ligne

#55 14-05-2013 21:36:45

ThymCitron
Membre
Lieu : Anjou
Inscription : 14-11-2012
Messages : 77

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

Quelques données chiffées extraites du livre de De Bardo "Vitalité et graines germées"

Alfalfa :
10g de graines = 100 g graines germées en 5 jours à 20/22°

Protéines 40%
Glucides 37%
Lipides 7%
Fibres 16.4%


smile

Hors ligne

#56 14-05-2013 22:10:39

arnom
Membre
Inscription : 09-06-2009
Messages : 451

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

stefix a écrit :

cela me rappelle une anecdote en Bretagne. J'avais accompagné une amie chinoise chez une nutritionniste et celle-ci lui avait expliquée qu'elle devait arrêter de boire du lait. Son corps, habitué à puiser le calcium partout ou il se trouve (car en Chine visiblement, le lait est rare, et le corps des gens privé de lait est plus apte à se nourrir de petites quantités de calcium) n'avait pas besoin de lait. Par contre le corps des bretons, habitué à boire du lait en grandes quantités depuis la tendre enfance, n'arrive pas à extraire le calcium des aliments s'il s'y trouve en trop petite quantité.
En habituant notre corps à manger peu, on mange mieux. C'est MUL non ?!

Ca c'est bien connu. Alors pas pour les chinois et bretons et le lait, mais concernant les régimes par exemple : effet yoyo. Le corps habitué à peu "gaspille" moins et du coup a des rendements métaboliques bien meilleurs. Ainsi lors d'un régime, on mange moins : le corps fait aussi bien avec moins et dès qu'on se remet à manger comme avant, le corps garde quelque temps ce bon rendement métabolique, ce qui permet également de faire quelques réserves au cas où la "disette" reviendrait.
Le corps a un meilleur rendement également dans le cas de grossesse ou d'allaitement pour les femmes. J'imagine (mais je ne sais pas) que le rendement s'améliore aussi en cas d'activité physique = le corps a plus de besoin et donc essaie de plus optimiser.

stefix a écrit :

Par contre je suis motivé à tirer cette histoire au clair. Dès ce soir j'attaque la germinaison en prenant des mesures des différents stades. On connaîtra ainsi la prise de poids et qui sait en allant sur les sites officiels, ou pourra peut-être trouver des données viables sur l'apport des graines germées au corps.
Mais je pense que la clef des graines germées se trouve dans la phrase en gras. Une meilleure assimilation par l'organisme de ce qu'offre l'aliment. Et cela, ça va pas être simple à mesurer  big_smile

Pour la prise de poids, il faut mesurer la prise de poids des graines en matière sèche (ou à peu près sèche), sinon la prise de poids, c'est de l'eau. Ceci étant, il est impossible qu'une graine prenne du poids en germant et tant qu'elle n'a pas fait de photosynthèse et puisé des nutriments avec ses racines.
Je m'explique (ça a déjà été dit, mais bon) : la germination grossièrement utilise les réserves de la graine pour faire une plantule (= des protéïnes + de la cellulose...). Or pour faire tout ça, il y a surtout de l'amidon. Il faut donc transformer de l'amidon en protéine. Et comme dans toute transformation il y a des pertes, mais rien ne se crée spontanément sans rien, au mieux (mais je n'y crois pas), on garde la même matière sèche. Et ceci tant qu'il n'y a pas photosynthèse et assimilation de nutriments par les racines.


Donc pour compléter les données de ThymCitron, sur les graines de luzerne : 10 g de graines au départ = au mieux 10 g de graines germées en 5 jours et 90 g d'eau en plus. Par contre, il y a plus de protéines, et moins de glucides à la fin, logique.

Il faut parler en matière sèche, c'est essentiel, sinon on compare des choux et des lapins tongue

Dernière modification par arnom (14-05-2013 22:11:25)

Hors ligne

#57 15-05-2013 18:38:45

stefix
Apprenti
Lieu : Bzh
Inscription : 05-10-2012
Messages : 128

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

Du coup, même plus besoin de se prendre la tête avec le poids.
A la rigueur, peser le filet et l'essuie tout (humide, c'est ce que je fais en ce moment) pour voir le réel poids supplémentaire.
Par contre, l'eau n'est pas buvable après, elle prend une teinte verte et se gorge de "choses" pas très bonnes pour la santé, d'après les sites spécialisés (c'est pour cela qu'il faut rincer les graines).

Pour les recettes, je vais en piquer aux MUL pour qu'elles durent dans le temps et en faire par thème. Les gâteaux pour digérer (ail etc), pour se caler, pour avoir de l'énergie (gâteau au café ?!) a prendre aux moments stratégiques de la journée. Le tout rempli de graines germées pour ce qu'elles apportent. Mais je m'éloigne du sujet !

En été, je pense qu'on peut cuisiner des gâteaux en bivouac grâce à la puissance et la durée du feu de camp. Ensuite découpés en carré j'imagine qu'on peut se faire des encas pour plusieurs jours ? C'est se prendre la tête c'est vrai, mais quel plaisir de cuisiner   smile


On voyage pour changer, non de lieu, mais d'idées.

Hors ligne

#58 15-05-2013 18:57:04

dolgan
Membre
Inscription : 15-02-2008
Messages : 2 448
Site Web

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

Du coup, même plus besoin de se prendre la tête avec le poids.
A la rigueur, peser le filet et l'essuie tout (humide, c'est ce que je fais en ce moment) pour voir le réel poids supplémentaire.

ce qui est important, c'est le poids total porté en plus pour faire germer les graines. donc le poids des différents sacs (jusqu'a six si on prends le protocole du deuxième lien) humides, avec les graines gorgées d'eau. à mon avis, on est entre 100 et 200g par sac pour 50g de graines germées "seches". mais c'est à vu de pif.

En été, je pense qu'on peut cuisiner des gâteaux en bivouac grâce à la puissance et la durée du feu de camp.

remarque HS: les feu de camps, c'est bien, c'est joli, mais ça laisse des traces. mieux vaut un réchaud à bois

Hors ligne

#59 14-06-2014 18:35:35

dolgan
Membre
Inscription : 15-02-2008
Messages : 2 448
Site Web

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

il est semble-t-il possible/facile de faire germer les graines à la maison puis de les déshydrater. broyées, on obtient une poudre.

si le processus se fait à moins de 46°, il semblerait (notez l'usage du conditionnel) que l'on limite la dégradation des vitamines etc .

Sous une telle forme, il serait intéressant de connaitre le ratio kcal/100g afin de voir si cela peut éventuellement présenter un intérêt dans notre usage.

Hors ligne

#60 14-06-2014 23:46:29

rhafiki
[||||||||||90% ] En décharge ...
Lieu : Thônes (Haute-Savoie)
Inscription : 20-08-2012
Messages : 655
Site Web

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

dolgan a écrit :

si le processus se fait à moins de 46°, il semblerait (notez l'usage du conditionnel) que l'on limite la dégradation des vitamines etc

Et le fait de déshydraté sans prendre en compte le critère température ne participe-t-il pas à le dégradation ?


Poussière aux pieds vaut mieux que poussière au fesses

Hors ligne

#61 15-06-2014 01:20:46

xROMUx
Membre
Inscription : 31-05-2008
Messages : 3 047

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

Dolgan est très porté bouffe c'est temps-ci...^^.
Oh bouffez l'herbe sur place, la voilà la vraie résolution pour marcher léger... roll .

En ligne

#62 15-06-2014 20:54:31

dolgan
Membre
Inscription : 15-02-2008
Messages : 2 448
Site Web

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

rhafiki a écrit :
dolgan a écrit :

si le processus se fait à moins de 46°, il semblerait (notez l'usage du conditionnel) que l'on limite la dégradation des vitamines etc

Et le fait de déshydraté sans prendre en compte le critère température ne participe-t-il pas à le dégradation ?

Je suis pas sur de comprendre la question, donc je vais peut être répondre à côté.

je suis pas un expert, mais apparemment, au dessus  de 46°,on dégrade. 

Bon après si c'est pour deshydrater un cassoulet (tiens j'ai un truc avec le cassoulet ce soir.) pour le camp des igloos, on s'en fout un peu de conserver les vitamines. si c'est pour de l'autonomie longue (plusieurs semaines), ça devient important. A conditions de pas derrière flinguer les vitamines à la cuisson. tongue

Hors ligne

#63 21-04-2015 00:58:12

tnerual
Membre
Inscription : 21-04-2015
Messages : 1

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

Bonsoir,

Pour réaliser les graines germés en voyage à pied, il est possible aussi de faire germer des graines avec un sac en toile noir. C'est plus simple qu'une boite. Il suffit de tremper le sac ou l'humidifier et le suspendre à son sac à dos. Cela fonctionne bien, la difficulté de transporter des graines germés c'est pour passer les frontières, les douaniers n'apprécient pas trop les graines. J'ai passé quelques heures avec les douaniers aux frontières d'un pays du moyen orient à expliquer ce que sont et quoi servent "the germination seed". Heureusement cela c'est bien terminé :-)
Juste pour dire qu'effectivement se sont de super aliment mais peut être pas évident à emporter partout.
Bonne route à tous

Hors ligne

#64 21-04-2015 01:58:09

xROMUx
Membre
Inscription : 31-05-2008
Messages : 3 047

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

La conversation date de l'an passé, d'où, un certain décalage.
Ensuite ce que tu dis à entre autre, déjà été dit au message #44 de ThymCitron. Mais merci de ton apport smile et bienvenue (n'hésite pas à lire un max de sujets du forum, et si tu le souhaite te présenter dans le trombinoscope).

En ligne

#65 14-05-2015 03:35:53

ploum
Membre
Inscription : 24-04-2015
Messages : 32

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

J'ai fréquemment entendu dire que plus un aliment est chauffé fort plus ses qualités nutritionnelles se dégradent. Donc on aurait fritures<ebulition<vapeur<cru.

Pour la question de l'eau dans les aliments je crois que quelquechose m'échappe. Lorsque je mange un aliment avec de l'eau, cela m'hydrate aussi, non? Donc c'est de l'eau que je n'ai pas à transporter en bouteille? Et si je veux faire cuire mes lentilles, il me faut porter de l'eau de toute façons.  J'image que cette question a déjà été évoquée ailleurs sur ce forum le contraire serait étonnant.


Aussi je voudrais dire que selon moi certain commentaires dépasse la confrontation d'arguments pour entrer dans la confrontation tout court. Je trouve ça dommage; en particulier parceque l'on peut suivre un régime particulier tout en souhaitant marcher avec un sac le plus léger possible. Pour ma part je suis tombé malade pour avoir consommé des aliments acides en trop grande quantité pendant trop longtemps et il est hors de question que je me nourisse de blé et de sucre au long cours. Il existe des gens diabétiques, allérgiques ou atteints d'intolérance au blé pour ne citer que quelques exemples. Il existe aussi des gens ayant une éthique ou des croyances particulière; en fait c'est le cas de chacun. Ce qui compte c'est de trouver les solutions les plus légère pour chacun. Nous n'accceuillons pas les utilisateurs d'electronique, de pq ou de cuilleres avec dedain que je sache.

Pour ajouter un peu d'eau au moulin:
- le quinoa germe en 12H, donc il est possible le mettre a tremper le soir pour le matin. Seul c'est pas terrible (je trouve) mais mélangé au petit dej' pourquoi pas, ou eventuellement cuit un petit peu dans un fond d'eau. Logiquement la quantité d'eau utilisé est similaire a celle d'une cuisson classique.
- le haricot mungo (aussi apellé soja vert) met moins de 24H a germer après trempage d'une nuit (à voir pour le temps minimum selon les températures).
- le sarazin germe plutot rapidement mais je n'ai pas de chiffre precis a cet instant

Quand au gain/perte de poid par rapport à la simple cuisson j'ai du mal à me prononcer. Je crois que ca depend du contexte de la marche. On peut mettre les graines à germer les soirs où l'on a l'eau a proximité (ou une bonne marge) et rincer aux points d'eau, Plutôt que de porter l'eau de cuisson on porte l'eau des graines. Cela dit parfois on peut procéder de la même manière pour l'eau de cuisson: cuir les aliments quand on a un point d'eau a proximité et manger du cru/sec sinon. Donc la cuisson serait generalement plus légère, sauf si:
- on prévoit une absence de ravitaillement en eau sur une certaine période (donc préférable de porter graine mouillé a eau de cuisson)
- le recours a la germination permet d'enlever popotte/rechaud de sa liste - on peut faire des germoirs très légers comme on l'a vu.
- la germination a lieu durant une période ou l'on ne marche pas (germination rapide comme pour le quinoa, ou bivouac de deux nuits ou plus) - le gain nutritif étant ici incontestablement décisif.

Pour les longues marches l'idéal serait une légumineuse qui germe rapidement et qui est facile a trouver mais la je ne vois pas... Le truc c'est que je ne vais pas faire le tour de france des cooperatives bio! Cela dit ça doit exister dans d'autres pays. Et en complement des céréales il y a aussi les amandes!

Hors ligne

#66 14-05-2015 03:43:50

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 10 061
Site Web

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

ploum a écrit :

Pour la question de l'eau dans les aliments je crois que quelquechose m'échappe. Lorsque je mange un aliment avec de l'eau, cela m'hydrate aussi, non? Donc c'est de l'eau que je n'ai pas à transporter en bouteille? Et si je veux faire cuire mes lentilles, il me faut porter de l'eau de toute façons.

Ben... non. Argumentation à revoir ! wink
L'eau de cuisson on n'a généralement pas à la porter, vu qu'on la trouve sur place.
Donc pour réduire le poids des aliments, les aliments secs ont un net avantage sur les aliments pleins d'eau.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#67 14-05-2015 05:01:05

ploum
Membre
Inscription : 24-04-2015
Messages : 32

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

oli_v_ier a écrit :

Ben... non. Argumentation à revoir ! wink
L'eau de cuisson on n'a généralement pas à la porter, vu qu'on la trouve sur place.
Donc pour réduire le poids des aliments, les aliments secs ont un net avantage sur les aliments pleins d'eau.

Exact, c'est d'ailleurs ce que j'ai conclu un peu plus bas dans mon message. Ce que je devrais préciser, c'est que je raisonnais au long cours car c'est dans cette situation que je me projette. Je réfléchis donc a maintenir mon mode de nutrition en toute légéreté. J'oubliais que parfois la liste nourriture se prépare avant le départ pour toute la marche, tandis que l'eau se trouve en cours de route.

Hors ligne

#68 30-10-2016 04:00:52

ArtemisUL
Membre
Inscription : 20-10-2016
Messages : 35

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

Bonjour à tous,

je déterre ce sujet pour y partager mon astuce graines germées, pas vue ailleurs :

Avant tout, il m'est impossible de me passer de fruits et légumes frais plus de deux jours. Dès le deuxième soir, en rando, j'en ressens un grand besoin. Donc, je fais germer mes graines. J'utilise un mélange de graines, tout prêt, des espèces qui germent toutes en 3 à 5 jours.
Et voici comment je gère la question du poids : j'ai toujours un grand foulard, type paréo, très fin -et donc très léger, ndlr-, qui me sert à tout, ou presque : essuyer l'intérieur de ma tente, me sécher, me couvrir la tête, et tant d'autres choses. C'est ma seule "serviette".
Et je fais germer mes graines dedans !  smile Le tissu fin est idéal, laissant passer l'eau et l'air.
Je place mes graines dans un coin, que je referme avec un élastique tout fin -et donc tout léger-, en laissant assez d'espace pour que les graines "grandissent". Je peux en faire deux ou trois, ou quatre,... pour avoir des graines à plusieurs stades de développement.
Et lors du ravitaillement en eau, ou de pauses boisson, je n'ai qu'à tremper dans l'eau les coins de mon foulard, qui est de toutes façons presque toujours mouillé l'été.
(Pour la nuit de trempage, avant la germination, je le fais simplement dans la popote ou dans mon bol plastique.)
Mon foulard reste tout à fait utilisable, parfois même, utilisé en abri soleil pour le pic-nic, les petites boules formées aux coins par les réservoirs de graines l'aident à tenir tout seul sur des bâtons  smile
Donc, niveau poids, rien à ajouter d'autre à mon sac que les 3-4 petits élastiques (même pas pesés, c'est vraiment négligeable, des élastiques comme ceux pour appareils dentaires, ceux qui ont porté des "bagues" dentaires doivent connaître.) De mini morceaux de fil nylon ultra-fin peuvent aussi faire l'affaire.
Et surtout : je ne porte pas de pommes, carottes, ou autres, donc au final, je suis largement gagnante. Mon demi sachet de graines pèse le poids d'une demi-pomme et m'apporte autant de vitamines et d'oligo-éléments que des kilos entiers de fruits / légumes frais. L'apport nutritionnel est incomparable.
Et quand je croise un marché, j'achète une pomme ou une crudité, que je mange de suite.
Bien sûr, je ne parle pas d'apport calorique. Ce n'est pas de mes graines germées que je tire mon énergie pour marcher. Rien ne remplace de bons féculents pour ça.
Voilà, pour moi, les graines germées, c'est tellement mul, tellement pratique, je ne pourrais pas m'en passer... car mon sac y a gagné, à la louche, un bon kilo de consommables.

J'espère que mon déterrage de topic n'est pas une bourde, je débute sur randonner-leger, que j'apprécie beaucoup.

Belles randos à tous.. et bon appétit !  smile


Primum non nocere.

Hors ligne

#69 21-01-2017 11:17:39

SolAhimsa
Membre du CFFH
Lieu : Inde
Inscription : 31-10-2016
Messages : 101

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

Bonne astuce ! Mis à part que j'ai eu un peu du mal... Avec le système de serviette à tout faire. Juste niveau hygiène en fait, tu essuies ton matos et ton corps et met des graines à germer dans le même tissu ou tu gardes toujours un bout en rab (celui ou tu fais tes papillotes) ? Je vais partir sur du long court et je suis plutôt à tendance crudimiam, ça m'intéresse. Un ami m'a amené vers les graines germées il y a quelques mois, depuis c'est devenu une des bases de mon alimentation, environ 50% de mes féculents, et beaucoup de protéines. Ce même ami avait lui des sacs de chanvre pour germination en voyage.

Mais du coup ...

Bien sûr, je ne parle pas d'apport calorique. Ce n'est pas de mes graines germées que je tire mon énergie pour marcher. Rien ne remplace de bons féculents pour ça.

Parce que le grain de blé qui a germé y'a plus de féculents ?  roll
Et le sarrasin et l'orge et toussa et toussa. Pourquoi considères-tu que l'apport calorique de 100g de lentilles que tu aurais fais cuire est moindre à celui de 100g de lentilles germées ? Question de mental ? De quantité d'aliments cuits ingérés plus facilement que d'aliments germés ?


Lentement seulement, le vivant se déploie à nos yeux, nous propose sa vérité. A chacun appartient alors de l'écouter
Slowly

Hors ligne

#70 18-02-2017 04:27:20

ArtemisUL
Membre
Inscription : 20-10-2016
Messages : 35

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

L'apport calorique, parce que la quantité est minime. C'est pas avec ça que tu vas marcher 10 heures par jour.
Même si, en effet, les calories restent les mêmes.
Pour l'hygiène : je suis pas maniaque et elles sont emballées et lavées deux fois par jour minimum. Dans l'eau du torrent, par exemple, que je bois. Sans la bouillir, sauf exceptions smile
Mais si cela t'inquiète, tu peux le faire dans un ziploc.
Moi, le plastique, bof. Comme elles y restent longtemps, j'aime pas trop.
Sinon, mesh fin, ou simplement un autre tissu.

Edit : signes spéciaux / smileys non reconnus

Dernière modification par ArtemisUL (18-02-2017 04:28:28)


Primum non nocere.

Hors ligne

#71 13-08-2017 10:37:25

SolAhimsa
Membre du CFFH
Lieu : Inde
Inscription : 31-10-2016
Messages : 101

Re : Manger des graines germées: l'exemple du blé

Je voudrais simplement faire une petite relance, car il me semble qu'il y a un moyen qui eviterait a la fois de porter la graine gonflee en eau et a la fois de la cuire. Ce serait de conserver uniquement l'etape trempage. Cette etape est en effet suffisante pour rendre la graine consommable, meme elle ne devient pas aussi goutue qu'apres germination.

En Inde, les gens consomment du pois chiche simplement trempe une nuit au petit dej, avec citron, sel et piment frais. Ils font egalement germe le ble et l'utilisent pour faire de offrandes. Mais l'offrande elle ne reste pas a moisir sur la feuille de bananier bien sur  tongue
Dans un magasin de produits naturels (en Inde aussi) a cote de chez moi ils vendaient des haricots mungo d'une vitalite exceptionnelle : apres 8h de trempage, le germe commencait deja a apparaitre sur certaines graines encore dans l'eau. Et ils etaient absolument delicieux.

Sinon j'ai fais quelques tests avec d'autres graines
Le sarrasin est consommable apres 3h de trempage
Lentilles corail, 6h suffisent, peut etre moins
Haricots mungo, 8h
Pois chiche, 12h. Pas le plus digeste. Mais a l'indienne c'est bon smile
Ble, 12h, mais je trouve un peu ferme. C'est meilleur apres un peu de germination.

Voila pour les quelques graines testees, c'est peu mais en ce moment j'ai peu de varietes de graines sous la main. Pour le coup le sarrasin je trouve ca top, tant pour la rapidite que pour le gout.
La chaleur est egalement un facteur clef. Si l'on fait le trempage de nuit, amener l'eau a une temperature minimum 20-25 degres sera bien plus efficace. Du coup pour ca on peut par exemple prendre une petite bouteille avec les graines et l'eau et la mettre dans le sac de couchage, avec soi. Teste une seule fois avec le sarrasin, pas de soucis (enfin presque...)

Avantages :
- methode qui simplifie le procede, permet de manger des graines au ptit dej apres une seule nuit de trempage
- pas de cuisson
- donc pas besoin de combustible ?
- pas besoin de porter le graine et son poids en eau

Inconvenients :
- Ne rend pas la graine aussi vivante que la germination, pas aussi bonne au gout
- La bouteille d'eau dans le duvet, ca fait un peu flipper j'admet. La premiere fois que j'ai essaye il y avait un minuscule trou dans le bouteille utilisee... Pas terrible apres 2h dans le couchage tongue
- Pour un long cours, la difficulte de trouver des graines de qualite

PS : desole pour les accents, clavier qwerty a disposition uniquement...


Lentement seulement, le vivant se déploie à nos yeux, nous propose sa vérité. A chacun appartient alors de l'écouter
Slowly

Hors ligne

Pied de page des forums