Annonce

Les inscriptions pour le camp itinérant de cet été 2019 sont ouvertes !
7 jours de randonnée légère itinérante dans les Pyrénées avec l'association Randonner léger, pour se rencontrer et partager notre passion.
La discussion sur le forum.

#51 17-08-2018 15:57:26

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 527

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Salut les amis,

Arrêt aujourd’hui au refuge de Batere après avoir malheureusement été contraint de court-circuiter le sommet du Canigou et les crêtes pour cause d’orage. Du Pla Guillem à Batere par le GRP Tour du Canigou : tant qu’à prendre l’orage (ce fût le cas de 12:00 à 14:00h) autant que ce soit à basse altitude...

Super journées avant ça :

De Sorteny à L’Hospitalet d’une seule traite le 13, beau temps le matin puis menace d’orage, fini dans la brume avant finalement un orage du soir au camping.

de l’Hospitalet (petit ravitaillement à l’épicerie) aux Bouillouses le 14, avec le Carlit le 14 au soir en petit comité), bivouaqué en forêt à 1/2 h du refuge / lac (temps splendide, bien que venteux et frais)

puis jusqu’en haut de la vallée d’Eyne le 15 (dormi dans la barraca dels pastors), par une météo éblouissante. Gros ravitaillement à Bolquere.

et enfin extraordinaire journée en crête hier du Col de Nuria au Pla Guillem. Temps superbe jusqu’à la mi-journée (déjeuner au Pic des Bastiments) puis course avec la brume et l’orage. Dormi seul au refuge du Pla Guillem.

J’attaque le finish pour une arrivée le 20 au soir à Cerbère. Je pourrai bientôt mettre de l’ordre, du détail et des photos dans ce récit un peu foutraque jusqu’à présent....


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#52 17-08-2018 16:47:50

jerome31
Membre
Lieu : ayguesvives (31)
Inscription : 05-02-2018
Messages : 301

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

bravo! félicitations et merci pour ces retours  smile

Hors ligne

#53 17-08-2018 22:10:28

guichen
Membre
Inscription : 05-05-2013
Messages : 711

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Bonsoir Hervé. smile

On y croit, on y croit...

Que Saint Christophe veille sur toi lors des derniers kilomètres! wink

Hors ligne

#54 18-08-2018 21:10:54

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 527

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Merci Guichen & Jerome31  wink

Aujourd’hui descente de Batere sur Amélie les Bains par les crêtes au lever du soleil sur la Méditerranée, c’était magique. Petit ravito en produits frais à Amélie, puis montée tout schuss au Roc de Frausa (1 250 m de dénivelé) en 3:15 ... Un peu dur sur la fin  roll

Poursuivi au-delà du sanctuaire des Salines pour mon bivouac : ça vous fera de belles photos pour le lever du Soleil sur la Grande Bleue, et tant pis si c’est au prix d’une mauvaise nuit au vent (en souvenir d’une certaine valleuse d’Etretat, 9 points d’ancrâge renforcés par de lourdes pierres, mais ça secoue quand même  sad ). Je n’ai pas pu résister au site qui s’offrait à moi ... mais vous attendrez les photos pour savoir wink


EDIT : comme le vent m’empêche de dormir, j’ai fait l’effort de vous fournir la photo
11652_e24b7321-70b4-43b7-b49a-65846b3ead11_18-08-18.jpeg

Pour demain et lundi, je cherche la meilleure combinaison entre lieu de bivouac et emport d’eau, sachant que je passerai au Perthus à la mi-journée. Si vous avez des suggestions / infos quant à l’eau disponible après le Perthus, je suis preneur ...

Dernière modification par Hervé27 (18-08-2018 21:48:51)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#55 21-08-2018 09:43:36

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 527

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Et voilà c’est fini ! Que c’était beau ! Je vous écris depuis le train du retour après une bonne nuit de repos à l’hôtel, ainsi qu’un dîner et un petit-déjeuner gargantuesques tongue

Grâce à vous tous cette traversée aura été légère et source d’infini plaisir.

D’ici quelques jours je vais commencer à reformater l’ébauche de récit et à l’enrichir de photos et d’anecdotes. Ce sera au format « feuilleton » d’un post par jour de marche.

Si je devais donner quelques conclusions « à chaud », ce serait :

- pas de bobos en-dehors de quelques écorchures à la descente vertigineuse dans les éboulis du Carlit. Pas de tendinite comme l’an dernier dans les Alpes (genou, talons ...).

- toutes les difficultés que j’avais envisagé, notamment les grands cols enneigés, ont pu être franchis malgré quelques appréhensions.

- météo variée mais globalement très belle, avec rien de trop inhabituel : pluie et brouillard au Pays Basque, quelques journées d’orages, vent en Cerdagne ... Une très grande section de très beau temps de Belagua à Vielha, puis plus frais et instable à partir de là.

- le matos a globalement bien tenu, avec des pertes / casses accessoires. Exception notable : les chaussures que j’ai changé à mi-parcours, pour un autre modèle Merrell étonnamment confortable. Je ferai un point sur l’usure et les solutions envisagées pour certains articles.

- rien ne m’a particulièrement manqué. Peut-être dois-je envisager d’intégrer un appareil photo compact et performant, notamment doté d’un zoom pour les images animalières.

- les circonstances m’ont fait modifier certains choix hasardeux / limites : bivy remplacé par tente en 2ème semaine, achat piolet à Gavarnie, téléphone & système de fixation / étanchéité....

- beaucoup d’amendements / renoncements à mon itinéraire idéal : Pic d’Hory pour cause de brouillard, Petit Vignemale faute de temps, Perdido / Cilindro parce que trop rude pour moi ce jour là, section Restanca / Bonaigua amputée pour cause ravito / repos impératifs à Vielha et météo défavorable, Canigou ( sad  )et crêtes court-circuités pour cause d’orage ...

- je vais réfléchir à mon couchage pour améliorer mon confort (fins de nuit fraîches car humides, SdC et matelas un peu étroits ...). Je vais sans doute explorer une solution quilt, en visant un modèle surdimensionné.

- avec 35 jours (3 j repos compris), la « performance » est dans la limite haute que je m’étais fixée. Certainement en cause mes départs plus tardifs que l’an dernier (plus souvent 8h que 7h), la météo qui m’a amené à raccourcir plusieurs étapes, les pauses plus systématiques et longues que je me suis imposé pour préserver la machine et mon plaisir. Aucun regret cependant de n’avoir pas « forcé » pour tenter de faire plus court.

- beaucoup de belles rencontres d’un bout à l’autre du chemin (mais un seul MUL, salut à Leo l’australien).

- pas encore monté sur une balance, mais le surdimensionnement de mes fringues civiles enfilées hier d’une part, mon reflet dans la glace de l’hôtel d’autre part, indiquent que j’ai laissé quelques kilos de saindoux en chemin  smile

- mon ambition d’un récit à chaud était présomptueuse. J’ai sous estimé le manque de réseau (jusqu’a 4 jours consécutifs...), la consommation des batteries amputée par un téléphone plus gourmand que celui noyé au départ, la fatigue du bonhomme et la procrastination subséquente ...


A très bientôt pour le récit !


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#56 21-08-2018 10:36:39

Naxh
Marmotte Pyrénéenne
Lieu : Bordeaux
Inscription : 28-07-2015
Messages : 529

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Merci pour ce dernier retour à chaud Hervé, bon retour à toi et bonne récupération.

J'ai maintenant hâte de lire de retour étayé de ces 35 jours smile


« L'homme qui va à pied, préparé à camper à toute place et par tout temps est le plus indépendant sur terre. »
Mon trombi d'apprentie MULe.

Hors ligne

#57 22-08-2018 11:23:26

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 1 098

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

hervé,

bravo pour ton périple et bon retour paris les tiens.

un peu de repos te fera du bien. smile smile smile smile

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#58 22-08-2018 12:45:51

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 119

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Bonjour Hervé,  smile

Bravo pour ta HRP ! tout comme Zorey, tu auras le droit de recommencer autant de fois qu'il te plaira...  tongue

Pour l'inadéquation du bivy aux conditions réelles d'une randonnée somme toute assez engagée en terme de conditions atmosphériques et de durée, sans compter l’exiguïté du truc, je ne suis pas trop étonné (pas du tout même !). J'ai donné là-dedans avant de devenir Mul, un reste des commandos, quoi... il y a déjà plusieurs années, et j'avais été très déçu du résultat, d'où la naissance de mon intérêt précoce pour les autres solutions développées sur ce site (avant mon inscription pour être plus clair !).

Tu sais que tu aurais pu me taxer d'un piolet avant ton départ... hmm

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#59 22-08-2018 15:55:20

marcheur75
Membre
Inscription : 22-02-2009
Messages : 2 506

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Jobig a écrit :

...

Pour l'inadéquation du bivy aux conditions réelles d'une randonnée somme toute assez engagée en terme de conditions atmosphériques et de durée, sans compter l’exiguïté du truc, je ne suis pas trop étonné (pas du tout même !). J'ai donné là-dedans avant de devenir Mul, un reste des commandos, quoi... il y a déjà plusieurs années, et j'avais été très déçu du résultat, d'où la naissance de mon intérêt précoce pour les autres solutions développées sur ce site (avant mon inscription pour être plus clair !).

...

Ha, la HRP ! C'est le périple mythique de ce forum, un rite de passage, un baptême ou une confirmation, c'est selon.

Bravo à ceux qui s'y lancent et vont au bout !

Concernant les équipements, dont l'abri, il me parait judicieux dés le départ de prévoir les changements de climats, côtier-haute montagne, et de météo, canicule-sécheresse-pluie-vent-brouillard-gelée, afin de ne pas interrompre la longue et belle promenade et continuer quelque soit les conditions météos. En partant de l'Atlantique, on ne sait pas si 20 jours après il n'y aura pas une semaine complète, sans interruption, de pluie, vent et brouillard.

Mieux vaut être équipé pour affronter le pire tout en gardant le confort, à mon très humble avis, d'autant plus que ce forum nous y aide.

Dernière modification par marcheur75 (22-08-2018 15:56:20)


Je n'ai pas lu tous les livres, hélas ! Mais la chair est réjouissante...

Hors ligne

#60 23-08-2018 18:17:50

Ezequiel54
MULimaliste
Lieu : Lorraine
Inscription : 19-10-2016
Messages : 1 150
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Bravo Hervé et merci pour de nous avoir fait vivre en live ton périple !
Je me le garde sous le coude, juste la peur de voir "trop" de monde sur le parcours (la raison pour laquelle je risque de ne pas aller sur le GR10 durant les années à venir).

Hors ligne

#61 23-08-2018 19:18:47

Magne2
Membre
Lieu : Vitry sur Seine
Inscription : 23-09-2013
Messages : 1 791
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Ezequiel54 a écrit :

Bravo Hervé et merci pour de nous avoir fait vivre en live ton périple !
Je me le garde sous le coude, juste la peur de voir "trop" de monde sur le parcours (la raison pour laquelle je risque de ne pas aller sur le GR10 durant les années à venir).

Envisage la senda, le GR 11  wink


kalo taxidi alias bon voyage en Grec bien sur

Hors ligne

#62 23-08-2018 19:55:33

Ezequiel54
MULimaliste
Lieu : Lorraine
Inscription : 19-10-2016
Messages : 1 150
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Tu m'interpelles la Magne2 ! Merci pour le tuyau big_smile

Edit : D'ailleurs, Magne2, ca se prononce MagnI-two ?  lol  lol
Désolé, j'ai attaqué l'apéro suite au dégout d'avoir du écourter ma traversée du Valais ><

Dernière modification par Ezequiel54 (23-08-2018 19:56:58)

Hors ligne

#63 23-08-2018 20:57:22

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 527

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Ezequiel54 a écrit :

Bravo Hervé et merci pour de nous avoir fait vivre en live ton périple !
Je me le garde sous le coude, juste la peur de voir "trop" de monde sur le parcours (la raison pour laquelle je risque de ne pas aller sur le GR10 durant les années à venir).

Salut Ezequiel54 et merci,

A 95% le parcours est littéralement désert, à tel point qu'on se demande d'où vient tout ce monde agglutiné dans quelques gros refuges dépourvus d'accès routier. Cela tient beaucoup au mode de randonnée en groupes organisés des espagnols.

J'ai vu un peu plus de monde dans les Pyrénées centrales, mais c'était tout relatif. Pour pouvoir caler le trajet dans un temps compatible avec les congés, nombreux sont ceux qui se limitent à 2 ou 3 semaines sur la partie la plus "pyrénéenne".

Aux dates ou je suis passé, j'ai toutefois croisé nettement plus de monde qui partait/arrivait de/à Banyuls que d'Hendaye. La météo basque ?

Dans les cabanes et refuges ouverts, j'ai souvent été seul, et je n'ai guère eu à partager mes sites de bivouac.

Il est d'ailleurs largement possible de s'aménager un itinéraire spécial "solitaire" : exemple de l'arrivée à Cerbère plutôt que Banyuls, où je n'ai croisé que 2 trailers sur la journée. J'ai ainsi eu plusieurs journées sans croiser personne, au risque de virer asocial ?  lol


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#64 23-08-2018 21:15:05

Magne2
Membre
Lieu : Vitry sur Seine
Inscription : 23-09-2013
Messages : 1 791
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Ezequiel54 a écrit :

Tu m'interpelles la Magne2 ! Merci pour le tuyau big_smile

Edit : D'ailleurs, Magne2, ca se prononce MagnI-two ?  lol  lol
Désolé, j'ai attaqué l'apéro suite au dégout d'avoir du écourter ma traversée du Valais ><

E. Grec cela fait Mani dio lol
Pour en revenir au GR11 nous avons croisé ce jour en fin d'après midi dans le bas de la vallée d' Estos 2 Gristes qui venait du refuge de Viados, si tu ne dors pas en refuge tu croise moins de monde puisque tu est décalé, de plus en portant léger tu peux faire des grosses étapes

Dernière modification par Magne2 (23-08-2018 21:17:30)


kalo taxidi alias bon voyage en Grec bien sur

Hors ligne

#65 23-08-2018 21:21:50

Ezequiel54
MULimaliste
Lieu : Lorraine
Inscription : 19-10-2016
Messages : 1 150
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Merci à vous 2 ! Je ne jette pas l'idée alors !!  big_smile
Pour être léger, il paraît que je le suis oui  wink

Hors ligne

#66 24-08-2018 07:48:44

Balipit
Membre
Inscription : 05-02-2017
Messages : 497

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Magne2 a écrit :
Ezequiel54 a écrit :

Bravo Hervé et merci pour de nous avoir fait vivre en live ton périple !
Je me le garde sous le coude, juste la peur de voir "trop" de monde sur le parcours (la raison pour laquelle je risque de ne pas aller sur le GR10 durant les années à venir).

Envisage la senda, le GR 11  wink

Tout a fait d'accord
Outre l' aspect exotique c' est un itinéraire  magnifique - surtout l' ancien tracé assez direct- , moins de monde , meteo moins pluvieux ( hors pays basque wink ).
L" accueil des réfugios est agréable et ils  ferment tard - on peut faire des grosses journées et manger/ se doucher tard .
Je recommande vivement .


cool

Hors ligne

#67 24-08-2018 09:04:09

marcheur75
Membre
Inscription : 22-02-2009
Messages : 2 506

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Balipit a écrit :
Magne2 a écrit :
Ezequiel54 a écrit :

Bravo Hervé et merci pour de nous avoir fait vivre en live ton périple !
Je me le garde sous le coude, juste la peur de voir "trop" de monde sur le parcours (la raison pour laquelle je risque de ne pas aller sur le GR10 durant les années à venir).

Envisage la senda, le GR 11  wink

Tout a fait d'accord
Outre l' aspect exotique c' est un itinéraire  magnifique - surtout l' ancien tracé assez direct- , moins de monde , meteo moins pluvieux ( hors pays basque wink ).
L" accueil des réfugios est agréable et ils  ferment tard - on peut faire des grosses journées et manger/ se doucher tard .
Je recommande vivement .

Le GR11 courre globalement plus haut que le GR10, avec dans sa partie centrale des bivouacs quotidiens à plus de 2000 m. Effectivement, au-delà de sa grande beauté, le temps y est favorable aux longues promenades. Quand il y fait mauvais, cela dure une demi-journée ou une journée max, pas une semaine en continu comme en Ariège. Par contre, peu de cabanes qui pallient au temps pluvieux du GR10. 

Il n'y a pas forcément moins de promeneurs sur le GR11, qui a des parties communes avec la HRP, ou sur lequel des HRPistes se rabattent quand les conditions sur la HRP ne leur conviennent plus. Comme tous les sentiers, il bénéficie, ou pâtit, des effets bistrots d'altitude (que l'on appelle aussi assez bizarrement "refuges"), lacs et cols à proximité des parkings. Le GR11 est aussi probablement plus cosmopolite que le GR10.

De toute façon, en mode bivouac, on est décalé par rapport aux masses de promeneurs et l'on ne voit pas grand monde, ni sur le GR11, ni sur le GR10. En mode hébergement en dortoir d'altitude ("refuge"), je n'ai aucune expérience.

Attention au névé sur la face est du Cuello de l'Infernio qui peut poser problème même en août si on marche sans bâton.


Je n'ai pas lu tous les livres, hélas ! Mais la chair est réjouissante...

Hors ligne

#68 25-08-2018 12:39:19

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 527

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Salut à tous,

Je reprends à partir d'ici le récit jour par jour de cette traversée. Le texte intègre ce que j'ai déjà écrit plus haut, plus les ajouts photos, cartes ... et des commentaires supplémentaires "à tiède ou froid" wink.


J1 : Gare d'Hendaye - Plage - Bizkartzu (bivouac)


Après un long trajet en train depuis la Normandie, retardé à l’arrivée à Hendaye par les intempéries (circulation sur une seule voie pour cause d’affaissement du ballast dans les orages), me voici enfin rendu à Hendaye.

Attente en gare de Bayonne que le train d'Hendaye soit passé pour libérer la voie réduite ...
11652_2018-07-16-005_25-08-18.jpg

enfin !
11652_2018-07-16-006_25-08-18.jpg


Après 8 mois de préparation mentale, physique et matérielle, me voici enfin sur deux pattes avec mon sac léger, léger...

Un premier détour par la plage pour démarrer comme il faut, et me voilà lancé à 16:30. Je passe juste derrière les violents orages de la matinée, lesquels s’évacuent par l’Est et par la montagne, et me voilà donc parti à leur poursuite.


Depuis la jetée, je pars à la poursuite de l'orage
11652_2018-07-16-007_25-08-18.jpg


On a marché sur la plage ...
11652_2018-07-16-009_25-08-18.jpg


Passé les dernières maisons à Larretxeko Borda (je ne suis pas passé par Biriatou), je monte facilement jusqu’à Xoldoko Gaina par des chemins qui sont autant de ruisseaux post-orage. Performance : j’arrive à garder les pieds secs.

Vu l’heure avancée, et d’autant que quelques grains commencent à défiler, je croise les bivouacs des GRdistes. Le premier est sur un replat herbeux en bord de chemin, un peu en pente, mais n’a pas trouvé mieux (avec 20 mn de plus des spots biens plus confortables étaient disponibles).

J’ai dans l’idée de bivouaquer près du lac Choldokogaina. Mauvaise idée, très mauvaise idée... Je croise un trio qui bivouaque aux col des Poiriers Lepoa, on discute un peu avant que je ne bifurque pour descendre au lac près duquel je sais se trouver une cabane et peut-être une surface de bivouac, mais aussi une source.

Juste avant d’y arriver il me faut traverser le petit torrent en crue. Je recherche le point le plus étroit, prend mon élan et juste avant de sauter, je vois mon téléphone se détacher et couler  yikes

Me voilà aussitôt à 4 pattes dans le torrent à le chercher à tâtons : il n’était pas dans son aloksak mais juste fixé par bande velcro à ma bretelle de sac. Je mettrai plusieurs longues minutes à le retrouver : autant dire qu’il est mort ...

Me voici donc par la plus bête des bêtises,  au soir du premier jour d’une sortie préparée depuis 8 mois, privé de contact avec l’extérieur, de mes cartes, itinéraires et topo, de mon GPS, d’appareil photo, de météo... bref, de tout ce que j’y avais concentré pour faire léger.

Bilan de la situation : il est 20:00, je suis trempé et privé de communication alors que ma famille attend des nouvelles. Les bords du lac ne se prêtent finalement pas au bivouac, je décide de remonter vers les Poiriers Lepoa. Mon trio est toujours là (je veux dire, pas encore couché). Je discute avec eux de ma situation et l’un d’eux me permet de passer un SMS : « téléphone HS, j’essaye de te tenir au courant ». C’est déjà ça pour éviter des inquiétudes inutiles.

Ne sachant rien faire d’autre que continuer un peu pour bivouaquer, je monte la côte de Bizkartzu, trouve un replat sur un éperon rocheux et m’y installe. Je suis trempé et misérable : à peine changé, les grains se mettent à défiler, m’obligeant encore humide de sueur à me réfugier dans mon bivy avec tout ce qui traîne autour de mon campement.

Je mettrai un long moment avant de pouvoir me faire une popote entre deux grains. Ce sera un fond de semoule et rien d’autre, pas possible de lancer une deuxième chauffe pour ma soupe.

J’essaye de réfléchir à la manière de résoudre mon problème. L’essentiel de mes données sont dans le Cloud : à l’exception des photos du jour pas déjà envoyées par WhatsApp, je n’ai perdu qu’un téléphone. À cet instant mon idée est de poursuivre jusqu’à Ibardin, d’y demander un taxi pour descendre vers la première surface de téléphonie à proximité, et d’y remonter par le même moyen (ou en stop).


Ultime image de la journée sauvée du naufrage par WhatsApp
11652_2018-07-16-010_25-08-18.jpg


C’est dans ces réflexions que viennent me rendre visite une vache et un potok, qui s’étonnent de trouver la place prise. Rayon d’espoir de cette journée tristement finie, le potok se place plein cadre dans le soleil couchant sur l’océan derrière Hendaye, celui-ci enflammant  les lignes de grains d’une incroyable couleur orange. Cette photo ne sera jamais faite : elle est imprimée dans ma mémoire...


Itinéraire :
11652_j1_25-08-18.jpg
crédit www.calculitineraires.fr


Progression :
11652_j1_global_25-08-18.jpg
crédit www.calculitineraires.fr


Profil :
11652_j1_profil_25-08-18.jpg
crédit www.calculitineraires.fr

Total 20 km - marche 5h00


Ce que j'ai aimé
: la douceur des températures, les viennoiseries grignotées au long des boulangeries croisées en ville tongue , le passage rapide à l'arrière-pays, mon bivouac pleine vue mer et soleil couchant ...

Ce que j'ai regretté : ma stupide maladresse  roll

Si c'était à refaire :
le téléphone aurait été dans son étui hmm ... Ceci étant dit, partir à la mi-journée plutôt qu'au petites heures n'est pas une mauvaise option, car cela limite l'effort du premier jour, et de nombreux points de bivouac sont possibles à 3 ou 4 heures de marche

Sur le matériel : pour les quelques grains de la soirée, le bivy s'est révélé plutôt efficace, avec pas (trop) de condensation. Le vestibule de la Nemo Blaze m'a cependant manqué pour faire ma popote à l'abri.

Sur le bonhomme : journée légère donc assez confort. Alimentation du jour pas vraiment adaptée, avec des sandwichs / viennoiseries en ville assez tard (16:30 - 17:00), en étant à jeun depuis la veille au soir. Du mal à avoir faim au bivouac pour autre chose que du grignotage.







EDIT : rentré à la maison (27 août), j'exhume le cadavre de l'iPhone SE (le noyé), et tente de le mettre en charge ... Sait-on jamais ?

... Et le voici revenu d'entre les morts  yikes smile big_smile roll cool !!!!!

Je vous offre quelques photos récupérées :

un HRPiste du premier jour rasé de près
11652_2018-07-16-1626_28-08-18.jpg


ses fidèles compagnons
11652_2018-07-16-1627_28-08-18.jpg


spot sans doute agréable au soleil
11652_2018-07-16-1903_28-08-18.jpg


ambiance...
11652_2018-07-16-1920_28-08-18.jpg


du sommet de Xoldoko Gaina, peu avant la noyade ...
11652_2018-07-16-1939_28-08-18.jpg


et des chemins de pluie pour unique bonsoir
11652_2018-07-16-1920-2_28-08-18.jpg


A part une légère irisation sur le haut de l'écran, il ne semble pas avoir de séquelles (batterie optimale, pas de bug ...). J'avais déjà essayé de le remettre en charge depuis ma powerbank puis dans ma chambre en gîte à Urdazubi, mais il était probablement encore trop humide pour réagir. C'est en tout cas la très bonne surprise de mon retour  big_smile


Index

Dernière modification par Hervé27 (03-12-2018 19:28:43)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#69 25-08-2018 18:46:26

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 527

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

J1bis Bizkartzu - Hendaye - tours pour rien - Irun - Col Deskarga (bivouac)

Au matin la nuit a porté conseil : je décide de redescendre à Hendaye et d’y chercher la solution à mon problème : un nouveau téléphone.

Après une nuit humide, je renfile des affaires toujours trempées et prends le chemin à rebours. Je suis de retour à Hendaye à 9:30 et pense naïvement y faire l’achat compulsif le plus rapide de mon existence. Je déchante vite : la seule échoppe de téléphonie... ne vends pas de téléphones ! Il faut aller à Urrugne, sinon Bayonne.

Arrivé à un certain point, en ayant mal dormi, mal mangé, l’esprit chamboulé par un imprévu imbécile, on en arrive à faire n’importe quoi. Je commence à marcher en direction d’Urrugne (et les trains ? et les bus ? et les taxis ? roll ) alors que je ne sais même pas où c’est, sauf qu’il faut suivre la route de la Corniche. Privé de carto et de mes neurones, je tourne en rond et me perd dans Hendaye ... À 11:00 je décide d’arrêter les c...ies et fait demi-tour direction la gare. Tant pis, ça me prendra la journée (ou deux), mais j’irai chercher un téléphone là où il y en a avec le choix voulu : à  Bayonne hmm .

Presque arrivé à la gare, quelqu’un me prend pour un GRdiste cherchant son chemin. On discute, j’en arrive à lui raconter mon problème, il réfléchit ... et la réponse fuse : à Irun, c’est juste en face ... Ni une ni deux, et voilà que Maxime (c’est son prénom) me charge (trempé de sueur) dans sa voiture et me dépose en centre ville d’Irun, devant le complexe commercial dans lequel je compterai 4 magasins vendant des téléphones, et encore plus dans les rues adjacentes.

Merci Maxime pour ta gentillesse et générosité big_smile . Elle a retourné le cours d’une journée qui partait en vrille wink .

Je finirai par jeter mon dévolu sur un iPhone6+ d’occasion. Petit miracle (c’était ma crainte) ma carte sim n’a pas été endommagée par l’eau du torrent.

Je commence à entrevoir le bout du tunnel. Je m’installe dans un square, donne enfin de mes nouvelles et commence à entreprendre la restauration de mes différentes fonctions. Je galère sur certaines, comme par exemple retrouver mes codes Apple, que le site Apple envoie sur mon ancien téléphone (le noyé) ...

Bref je finis par surmonter ces difficultés et par récupérer l’essentiel sur le Cloud. Il me faudra attendre mon arrêt en gîte le lendemain soir à Urdazubi pour trouver un wi-fi suffisamment performant pour restaurer les 193 Mo de Excel, et l’usage du fichier qui me permet de gérer mon parcours, mes temps, et permettre ainsi à mon épouse de savoir avec un peu de précision mes passages prévisionnels en quelques points clés, et ainsi où et quand elle peut essayer de me retrouver ... C’était un de mes gadgets de cette sortie, j'aurai regretté d’en perdre l’usage, mais j'aurai su faire sans au besoin ...

C’est donc mardi 17 juillet à 14:00 que je quitte Irun pour un deuxième départ de cette HRP. Je tire au plus court pour rejoindre Biriatou et rattraper le GR10.


Traversée de la Bidassoa pour mon second départ
11652_2018-07-17-14-15-2_25-08-18.jpg


A Biriatou je décide de faire une longue halte : je me suis massacré à autant marcher sur l’asphalte en pleine chaleur. J’ai plusieurs démarrages d’ampoules qu’il faut traiter. Je m’arrête près du cimetière, y fait le plein d’eau et un peu de toilette. Après avoir soigné mes pieds, bien à l’ombre, je me fais chauffer un petit café, que je partagerai finalement avec un GRdiste mulet, finissant son périple de 35 jours, avec qui j’aurai une belle conversation sur le contenu de nos sacs respectifs. Il lira certainement ces lignes, et je le salue à l’occasion.

Je repars de Biriatou et marche cette fois ci à flanc pour ne reprendre mon itinéraire de la veille qu'aux Poiriers Lepoa. Je constate à cette occasion que le GR10 est marqué aussi bien sur mon itinéraire de la veille (en hauteur) que du jour (à flanc). Le temps couvert et presque frais, tout à fait agréable, de la veille, à été remplacé par un chaud soleil. J’ai beau boire et reboire (ma mauvaise expérience de mon début de GTA l’an dernier), je n’arrive pas à rester suffisamment hydraté, surtout après cette longue et pénible journée.


la marque de mon bivouac de la nuit est encore fraîche. Imaginez le coucher de soleil flamboyant dans l'axe d'Hendaye, et un jeune potok juste un peu à droite
11652_2018-07-17-18-14_25-08-18.jpg


que de bornes wink !
11652_2018-07-17-19-36_25-08-18.jpg


mes filles ont adoré : des bébés poneys nains big_smile
11652_2018-07-17-19-43_25-08-18.jpg


la scène me sera bientôt familière ... (descente du côteau d'Amalgaña sur Intzolako, pas entretenue)
11652_2018-07-17-20-02-1_25-08-18.jpg


En passant devant l'auberge / gîte d'Intzolako, j'aurai un début de conversation avec un groupe de randonneurs attablés qui m'inviterons à partager leur vin ... c'est avec abnégation que je déclinerai l'offre pour marcher encore un peu tant qu'il fait jour.

C’est vers 20:20 que j’arriverai au col Deskarga pour bivouaquer, après peut-être 11:00 de marche sur ma journée.

Je partagerai le bivouac avec un couple d'allemands qui m'aidera à trouver le point d'eau aménagé avec une vieille baignoire, qui me permettra de faire une lessive, une vraie toilette et le plein d'eau (il faut redescendre de quelques mètres vers le vallon puis partir par un chemin à droite sur peut-être 50 m).

Les épreuves du jour, la chaleur et l’hydratation insuffisante me coupent l’appétit. Je n’arriverai pas à avaler ma semoule. Je passerai néanmoins une belle nuit étoilée, à défaut d’avoir trouvé le sommeil.


Itinéraire : le grand foutoir
11652_j1_bis_25-08-18.jpg
Crédit www.calculitineraires.fr


Progression : ça n'avance pas ...
11652_j1_bis_global_25-08-18.jpg
Crédit www.calculitineraires.fr


Profil :
11652_j1_bis_profil_25-08-18.jpg
Crédit www.calculitineraires.fr


Total : ~36 km - 11h00 (?) de marche


Ce que j'ai aimé : l'aide reçue en chemin (mes 3 bivouaqueurs de la veille, Maxime qui m'a remis en selle). Ma pause à Biriatou qui a marqué mon rétablissement sur ma HRP, et le chaleureux café que j'y ai partagé avec un HRPiste en arrivée à Hendaye.

Ce que j'ai regretté : privé de téléphone et de réseau, on est privé d'infos, que ce soit sur l'itinéraire, les adresses où se rendre pour répondre au besoin de l'instant, on ne peut plus se faire aider par ses connaissances etc.

Si c'était à refaire : dans un besoin d'achat urgent, il convient d'aller directement à Irun qui est une bien plus grande ville que la "bourgade" d'Hendaye. J'ai trouvé 10 enseignes de téléphonie dans un pâté de maisons

Le matériel : si j'ai pu trouver un iPhone6+ avec la même optique que feu mon iPhoneSE, il est plus lourd (pas MUL mais pas trop grave) mais surtout plus gourmand en énergie. Je me retrouverai plus souvent un peu limite en batterie lors des phases de mauvais temps. Comme j'ai du charger le téléphone complètement avec ma Powerbank et que je ferai une grosse consommation à réinstaller mes applications, je serai souvent à court de charge pendant les jours qui suivent (pas aidé par un temps mitigé pour la recharge solaire). A noter également une batterie d'iPhone6+ qui déraillera totalement au froid "ressenti" : les matins frais au vent, le téléphone s'est plusieurs fois coupé ou bien m'a affiché des valeurs de charge ridiculement basses.

Le bonhomme : la chaleur et l'effort font que mon organisme a du mal à accepter le menu qui m'avait si bien convenu dans les Alpes. Je ne parviendrai pas à manger ma semoule du soir (même agrémentée d'une soupe et de raisins secs). Je touche à peine à mes noix et fruits secs. Le gros de ma journée sera alimenté par les barres de céréales que j'aurai tout de même du mal à déglutir. Cela durera quelques jours avant de passer. Après une telle errance sur l'asphalte les ampules menaces : tout au long des jours suivants je veillerai à me déchausser régulièrement, à protéger les points sensibles, à dormir pieds nus pour laisser s'aérer/sécher les zones blessées (au détriment certainement de l'hygiène du sac de couchage).


EDIT : la vidéo ! J1 & J1bis - 16 & 17 juillet - Hendaye - Bizkartzu - Hendaye - Irun - Col Descarga




Bon visionnage,


Index

Dernière modification par Hervé27 (03-12-2018 19:29:12)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#70 25-08-2018 18:47:42

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 527

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

J2 - 18 juillet - Col Deskarga - Urdazubi (gîte)

Après une nuit chaude et étoilée, c’est presque avec  surprise que je me réveille dans la brume et sous une épaisse pellicule de rosée. Ma lessive de la veille est détrempée, pas d’autre choix que de l’enfiler telle quelle après essorage. Juste le temps de saluer mes voisins allemands, et après un remballage mouillé et un café, je pars à l’assaut de la Rhûne.

A noter que depuis la veille j’ai clairement un désordre alimentaire : je n’arrive à manger ni ma semoule, ni mes noix / fruits secs, ni même mes Isostar. Je veux croire que c’est passager et que d’ici quelques jours ce sera rentré dans l’ordre. Je pars donc comme à mon habitude à jeun, mais avec un dîner de la veille limité à une soupe. C’est peu ...


nappage de brume au matin
11652_2018-07-18-06-47_26-08-18.jpg


agréable début de montée vers la Rhûne
11652_2018-07-18-08-14-2_26-08-18.jpg


contre-jour
11652_2018-07-18-08-47-1_26-08-18.jpg


jeu d'osselets ...

11652_2018-07-18-08-52_26-08-18.jpg


Parti à 8:00, je suis en haut de la Rhûne à 9:30, alors que les trains de touristes commencent à débouler. Le temps de 3 photos, de racheter un briquet ( le mien, neuf, m’a lâché la veille, m’obligeant à me rabattre sur mes allumettes de secours). AJOUT : il me faudra encore un peu de temps pour comprendre qu'un briquet peut prendre l'humidité et ne plus fonctionner avant d'avoir séché. Lorsque cette conclusion aura enfin touché mes neurones, il me suffira d'enfermer le briquet dans un mini ziplock pour résoudre ce problème ... après avoir jeté 2 briquets neufs les croyant défectueux roll


du haut de la Rhûne, l'océan est encore bien proche
11652_2018-07-18-09-52-3_26-08-18.jpg


mais déjà les Pyrénées se dessinent
11652_2018-07-18-09-52-2_26-08-18.jpg


J’emprunte donc rapidement la raide descente vers Lizuniaga, faisant une bonne pause café et séchage des affaires dans le pré de Kondendiagako lepoa. Dans la cabane voisine (abandonnée) un potok trépigne pour protester contre ma présence... En cette fin de matinée le soleil cogne dur et le séchage est vite mené.


les bornes peuvent servir à autre chose que marquer les frontières
11652_2018-07-18-10-59_26-08-18.jpg


Passé Lizuniaga, il faut grimper au col d’Ibantelli : 420 m de dénivelé par un chemin envahi de fougères (la norme cette année avec cette chaleur humide), et surtout très raide, sans aucun lacet pour atténuer la déclivité. Si on y ajoute un chaud soleil et les taons hmm , le tableau sera complet.

Passé le col la balade en crête descendante est très agréable. A Lizarrieta, je décide de corriger mon déficit calorique en commandant une omelette au jambon et un café, pour 5€. Je m’en suis fait répéter le prix cool .


sur cette photo, une frontière ... peut-être au milieu de mon café tongue  ?
11652_2018-07-18-14-19_26-08-18.jpg


Le temps sera passagèrement menaçant, avec quelques gouttes dont je me protège avec un parasol. Je me remets en chemin après avoir demandé le plein d’eau et profité des commodités, détail prosaïque mais bien réel pour nous autres randonneurs wink .

Je me remets en chemin le long des crêtes, évitant la piste sillonnée de camions forestiers. Ce chemin qui va de colline en colline est plutôt facile et agréable, bien plus ombragé et agréable que la piste. A noter la source aménagée dans le virage de la piste juste avant Nabarlatz.

A cette heure j’ai fait mon choix de ne pas couper par Elizondo et de maintenir mon cap à l’Est pour rejoindre les crêtes d’Iparla. Après un bon dénivelé en plein soleil, le chemin en balcon au pied des falaises d’Arxuria valait le déplacement. Plusieurs sources sont aménagées sur ce chemin, ne vous chargez pas comme moi inutilement en eau.

Je décide de monter à la pointe de Mendibil (617 m), où je fais une longue pause réparatrice à l’ombre du grand cairn qui orne ce petit sommet.


à la descente de la cime de Mendibil
11652_2018-07-18-17-31_26-08-18.jpg


Lorsque je me remets en chemin mes plans sont imprécis, avec un projet de bivouac près de la cabane de Bagamendi. Chemin faisant, je vois et j’entends se former l’orage au Sud-Est, vers Iparla ...


ça gronde au loin
11652_2018-07-18-18-15-2_26-08-18.jpg


des panneaux d'agglomération taillés dans le roc
11652_2018-07-18-18-15-1_26-08-18.jpg


D’abord confiant (cela semble loin), je commence à craindre d’être rejoint par ces sombres nuages. Au final je pousserai jusqu'à Urdazubi, où je prendrai place dans un gîte aux services proches de ceux d’un hôtel. Dîner avec une paëlla dans le restaurant voisin, compensant en partie le manque de calories dû à mon problème alimentaire : noix, fruits secs, barres de céréales et semoule me déclenchent de désagréables brûlures d'oesophage. Vrai bain et lessive au gîte me feront aussi beaucoup de bien.

Je me projette dans le moment phare de la journée de demain, les crêtes d'Iparla, objet de ce détour. Je suis néanmoins content de cet itinéraire de liaison, cette marche en balcon m'a offert de belles vues et mes premières impressions de montagne.


Itinéraire :
11652_j2_26-08-18.jpg
Crédit www.calculitineraires.fr


Progression : ça bouge !
11652_j2-global_26-08-18.jpg
Crédit www.calculitineraires.fr


Profil : premiers dénivelés significatifs
11652_j2-profil_26-08-18.jpg
Crédit www.calculitineraires.fr

Total 26 km - Marche 8h22


Ce que j'ai aimé : la marche en balcon au pied des falaises d'Arxuria, ma belle pause à la pointe de Mendibil, le choix du gîte pour cette 3ème nuit après les 2 journées agitées qui avaient précédé.

Ce que j'ai regretté : ne pas avoir démarré 1/2 h plus tôt pour profiter de la Rhûne sans la foule juste avant l'arrivée des premiers trains

Si c'était à refaire : de bons points d'eau sont disponibles (Nabarlatz, Arxuria ...). Inutile de porter plus d'un litre.

Le matériel : ce n'est que plusieurs jours plus tard et après mon 3ème briquet que je comprendrai qu'il faut l'isoler de l'humidité (d'autant que mon kit popote fait maison n'est jamais totalement sec lorsque je remballe et referme mes deux fonds de bouteille de lait emboîtés)

Le bonhomme : chaleur, effort, course à l'hydratation dérangent mon organisme et me privent d'appétit. Cela rentrera dans l'ordre après quelques jours. Les débuts d'ampoules de la veille sont endigués, mais des brûlures de frottement se manifestent sur les côtés des 2 talons, ainsi que sur le dessus des orteils. Je protègerai tout cela avec du sparadrap et ça n'ira pas plus loin, même s'il faudra un peu de temps pour que les rougeurs s'effacent.


EDIT : la vidéo ! J2 - 18 juillet - Col Descarga - Urdazubi


Index

Dernière modification par Hervé27 (03-12-2018 19:29:40)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#71 26-08-2018 21:44:01

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 527

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

J3 - jeudi 19 juillet - Urdazubi - Col Ispeguy (bivouac)


Après un dîner attablé (Paella), un bain et une bonne nuit dans un vrai lit, ainsi qu'une connexion Wifi qui m'a permis de finir de télécharger mes données du Cloud, je repars d’Urdazubi avec les crêtes d’Iparla comme objectif de la journée. Le temps est beau et chaud avec quelques nuages.


départ d'Urdazubi
11652_2018-07-19-07-59-1_26-08-18.jpg


en chemin
11652_2018-07-19-09-51-1_26-08-18.jpg


J’apprécie beaucoup mon itinéraire par le Col des Veaux. Je peux apprécier le paysage, voir de près mes premiers vautours, alterner marche à l’ombre et en forêt.

Je grimpe à la cime Iguzki pour y prendre la vue et une pause : montée raide dans les fougères (je commence à m'habituer) en suivant la frontière. Je vois plus bas un randonneur qui s’interroge sur ma trajectoire : il passera finalement par un autre chemin et il me rejoindra au sommet à la fin de ma pause.


montée à Iguzki : la route est droite, mais la pente est forte
(photo floue car sous étui plastique + condensation. dsl)

11652_2018-07-19-10-22_26-08-18.jpg


sommet d'Iguzki : je verrai ailleurs d'autres réalisations du même acabit. Rigolo smile
11652_2018-07-19-11-05-2_26-08-18.jpg


la numérotation progresse ...

11652_2018-07-19-11-39-1_26-08-18.jpg


Pour rejoindre Iparla, il me faut redescendre par le col Zelahuruko. Le site est magnifique et me donne ma première impression de montagne, avec falaises, cascades, cheminées de fées, mains courantes ... Dans la descente je manque le chemin qui m'aurait permis de descendre directement, ce qui me vaut un petit détour pour rattraper plus bas mon itinéraire. Je crois que ça m'aura finalement évité un mauvais chemin très raide ...


Col Zelahuruko
11652_2018-07-19-11-56-3_26-08-18.jpg


Cheminée de fée
(photo floue car sous étui plastique + condensation. dsl)

11652_2018-07-19-12-28_26-08-18.jpg


Dans ma préparation, pour basculer sur Iparla j’avais trouvé que les ponts pour traverser la rivière Bastian étaient un peu éloignés et représentaient un détour. OpenTopo et image satellites à l’appui, j’avais identifié une zone « naturelle » de passage où je devais bien pouvoir trouver un gué.

Après m’être frayé un passage sur un ancien sentier, à l’endroit exact que j’avais repéré je trouve une belle passerelle en acier : un sentier de randonnée ne figurant pas sur OpenTopo passe par là. Le torrent y passe par un petit goulet avant de former une belle vasque agrémentée par une plage à l’ombre des arbres. Que demander de mieux pour sa pause de midi cool ? Je m’y baigne, chauffe un café avant de partir à l’assaut d’Iparla.


mon petit coin de paradis à l'ombre dans une journée de chaleur
11652_2018-07-19-13-01-1_26-08-18.jpg


La montée en crête se fait en grande partie par une piste et sous un soleil de plomb, et se révèle plutôt désagréable si on y ajoute les taons hmm .


fait chaud ...
11652_2018-07-19-14-35_26-08-18.jpg


Lorsque j’y arrive je rencontre la brume ainsi qu’Emeric de Bordeaux qui traverse aussi les Pyrénées mais par le GR10 en mode mulet. Nous discutons et marchons de concert quelques heures, mais nous ne verrons pas grand-chose du spectacle espéré, la brume envahira tout. Quelques trouées laisseront entrevoir ce que cet après-midi aurait pu être, mais pour l'essentiel nous ne verrons pas à 20 m.

Emeric veut d'abord installer le bivouac au Col d'Harrieta, mais à 17h30 je trouve qu'il est bien tôt et je me fais l'avocat de pousser plus loin. Nous ferons chemin commun jusqu’au col de Buztanzelhay, mais trop exposé et venté pour y installer un bivouac agréable. De là Emeric choisira de rejoindre Saint Etienne de Baigorry (salut à toi si tu me lis, nos échanges étaient bien sympas).


la brèche ...
11652_2018-07-19-16-18_26-08-18.jpg


instants d'espoir, vite déçus
11652_2018-07-19-17-30_26-08-18.jpg


ambiance
11652_2018-07-19-19-16-1_26-08-18.jpg


Je décide de viser Ispeguy, où j’espère dîner au restaurant du Col (je commence à prendre de mauvaises habitudes). Une fois sur place on me dit que l’on ferme à 20h. Il est 19h55. J’ai juste le temps d’avaler un gâteau basque nappé de Chantilly. Ne voulant pas s’encombrer d’ouvrir sa caisse pour me rendre la monnaie d’un billet, le patron acceptera mes € 2.10 disponibles au lieu de € 2.50. C’est cool et c’est MUL, moins de monnaie à porter.

Je prends un bivouac sans aucun charme quelques centaines de mètres plus loin, sur la dalle en béton du toit d’une prise d’eau. Je crois être confortablement installé et suis en train de deviser sur RL wink quand j’entends gronder l’orage. Le bivy et le risque d’orage étaient justement le sujet de la discussion. Tiens, tiens ...


Itinéraire :
11652_j3_26-08-18.jpg
Crédit www.calculitineraires.fr


Progression :
11652_j3-global_26-08-18.jpg
Crédit www.calculitineraires.fr


Profil :
11652_j3-profil_26-08-18.jpg
Crédit www.calculitineraires.fr

Total 29 km - Marche 9h55


Ce que j'ai aimé smile : la descente du col Zelahuruko, ma belle pause aquatique du midi.

Ce que j'ai regretté sad : la montée au soleil et dans la chaleur puis la brume sur Iparla et n'en avoir rien vu, mon bivouac sans charme et sous l'orage à Ispeguy.

Si c'était à refaire : il me fallait choisir la veille au matin de tirer droit par Elizondo ou de suivre cet itinéraire de liaison pour passer Iparla. Je suis certain que si j'avais pris la décision inverse, je l'aurai regretté également. Le résultat est tout de même d'avoir rallongé mon itinéraire après avoir pris une journée de retard dès le départ. Je me dis que je pourrais toujours accélérer / rallonger sur les nombreuses journées suivantes pour me recaler, mais 2 jours de "retard" après 4 jours de marche, ça fait beaucoup ...

Le matériel : j'étais parti avec le Bivy en sachant que, devant retrouver ma petite famille au bout d'une semaine et marcher avec ma fille (qui aura la tente à cette occasion), je pourrai toujours revenir à la solution tente si cela ne convenait pas. L'enseignement sera sur ce bivouac à Ispeguy que si un Bivy peut encaisser une nuit d'orage (c'est inconfortable mais on reste protégé), il est alors impératif de disposer d'une opportunité de séchage la journée suivante. Dans une succession de jours de pluie, on peut remonter une tente mouillée tout en gardant son duvet raisonnablement sec, c'est quasiment impossible avec un bivy qui, mouillé à l'extérieur, ne respire plus et accumule la condensation à l'intérieur. Il est ironique d'avoir échangé sur ce sujet sur RL quelques minutes avant un orage qui allait m'inculquer cette vérité première roll ... Ceci étant dit, j'aurai passé au total 5 nuits en bivy, dont seule celle-ci aura été problématique. J'ai quand même bien fait de reprendre la tente à l'abord des Pyrénées Centrales wink .

Le bonhomme : j'ai du mal à faire tenir mes multiples bouts de sparadrap pour protéger mes orteils. Je finirai par cesser de vouloir protéger chaque orteil individuellement, et par scotcher une bande de 20 cm chaque matin autour de l'extrémité chaque pied. Mes problèmes alimentaires perdurent, et même si je me force à avaler mes fruits secs et mes barres de céréales, c'est en petite quantité et depuis le départ je n'ai consommé que ~1/3 de ma réserve pour 5 jours …


EDIT : la vidéo ! Episode 3 : 19 juillet Urdazubi / Col Ispeguy


Index

Dernière modification par Hervé27 (03-12-2018 19:30:12)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#72 27-08-2018 13:03:45

jerome31
Membre
Lieu : ayguesvives (31)
Inscription : 05-02-2018
Messages : 301

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

ola,
punaise mais c'est quoi un potok ?! roll
c'est un truc du chnord ça; jamais entendu ce mot dans les pyrenées!..........

Hors ligne

#73 27-08-2018 14:48:48

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 1 922
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

C'est basque !


"La vie est trop courte pour être petite"
Récits : Basses et Hautes Gorges du Verdon  -  Saint-Guilhem-le-Désert  -  Val de Creuse  -  GR36A+GR36B  -  Val d'Azun  -  Vallée de l'Ouysse - TBA

Hors ligne

#74 27-08-2018 14:53:21

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 527

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

C’est ça lol

Dernière modification par Hervé27 (27-08-2018 14:56:39)


“La foi transporte les montagnes. C’est vrai. La raison les laisse où elles sont. C’est mieux” Pierre Bourgault

Hervé27 - éMULe - ma liste à jour
Menton-Modane 12j août 2017
HRP Hendaye-Cerbère 35j juillet-août 2018

Hors ligne

#75 27-08-2018 15:47:12

Naxh
Marmotte Pyrénéenne
Lieu : Bordeaux
Inscription : 28-07-2015
Messages : 529

Re : [Récit + liste] HRP Hendaye - Cerbère - 35j - été 2018

Après le retour à chaud, c'est un plaisir de redécouvrir ton récit en mots et en images smile

Et la suite ?  tongue  lol


« L'homme qui va à pied, préparé à camper à toute place et par tout temps est le plus indépendant sur terre. »
Mon trombi d'apprentie MULe.

Hors ligne

Pied de page des forums