Annonce

La nouvelle version est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 26-09-2018 17:19:04

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 333

[Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

Il était une fois un cycliste vaguement MUL, un CUL quoi, un peu (beaucoup) geek, avec 2 gamins, une femme... un peu marcheur aussi, genre rando à la journée en famille quelques jours par an et qui avait envie de faire un break le temps d'un week-end mi-septembre et de se lancer un peu tout seul, sac sur le dos, en autonomie totale. Une grande première pour moi, jamais dormi sous un tarp (que je possède depuis des années et qui a servi à tout sauf à dormir dessous).

Une semaine avant je me décide pour le lieu : Pyrénées, tour du pic du midi d'Ossau et balade autour des lacs d'Ayous si le temps (qui passe) me le permet. Météo un poil incertaine, pas envie de faire le foufou non plus, alors qu'est-ce que j'emporte...

Un appareil photo ! Ah oui, en fait j'y vais surtout pour faire des photos au lever et coucher du soleil, chose totalement impossible en mode rando à la journée avec 2 enfants... donc gros warning : côté matos photo ça va être lourd, pourtant je me suis retenu et n'ai pris que l'essentiel. J'avais envie également de réaliser une petite vidéo pour le fun et la liberté d'avoir le temps de me consacrer à ça sans devoir gérer le bain du petit où la préparation du petit pot pour le diner de sa soeur.

Revenons à notre matériel, mon idée est simple : faire avec ce que j'ai histoire de voir ce qui fonctionne et ne fonctionne pas et adapter par la suite pour de prochaines sorties :
donc un tarp (un jour j'arriverai à le mesurer smile de 2,45x3,10m + un tapis de sol piqué à une tente mutha hubba 3 personnes, un duvet bien chaud de 1 kg (600g de plumes), un sac à dos 35L et un peu de vrac saupoudré pour le remplir et l'alourdir pour mieux tenir les virages.

Ca nous donne ça :

poids (g)
2199Vêtements sur moi
boxer37
chaussettes icebreaker longues67
t-shirt mérinos ML 200219
pantalon lafuma elasthane290
chaussures merrel waterpro669
chapeau rando64
mouchoir18
lunettes de soleil Oakley25
2x bâtons rando (318g/pièce)635
smartphone Samsung S7 edge175
2192Vêtements rechange
boxer37
chaussettes Falke48
chaussettes étanches153
t-shirt ML 260 (soir)288
pantalon lafuma vert foncé av ceinture (259g)
caleçon chaud229
polaire Millet373
doudoune368
veste pluie e-vent (464g)
buff32
gants de soie30
bonnet fin coupe vent Extremities35
pantalon de pluie206
micro coupe vent Montane107
poncho vélo286
2451couchage
tarp dans son sac457
tapis sol mutha hubba303
8 sardines dans leur sac87
2 ficelles29
cordelette26
sac couchage plume dans son sac1015
sac de soie108
matelas gonflable dans son sac426
3264électronique / photo
trépied slik sans colonne864
Sony A7R3666
16-35 f/2.8 (j'ai pas le f/4.0 à 518g désolé)737
85mm f/1.8 (mieux qu'un 70-200 déjà)429
2x batteries suppl150
écouteurs15
pack batterie 10400mAh259
batterie 3000mAh (69g) ?
drone Mavic Air (mini boite, 3 batt, contrôleur, adaptateur USB) : 1157g
lampe frontale petzl tikka avec piles77
câble usb mini (plat blanc)8
panneau solaire ? 7w : 334g / 14w 436g
cable charge montre garmin24
sac étanche pour matériel photo35
clip bretelle peak design capture (oups pas pesé mais je l'ai pris)
905Cuisine
bruleur gaz136
bouteille gaz 230g368
briquet et sac réchaud40
pare vent alu18
gamelle titane et couvercle194
1 bol ?
1 couteau suisse96
1 fourchette + cuillère plastique22
mini éponge, torchon31
5765Nourriture
Nouilles chinoises x3207
plat végétarien tout prêt x2860
Amandes et bananes séchées417
gateaux secs x6321
sachets de thé et infusions17
muesli450
1 bouteille 1,5L1525
1 bouteille 1,5L1525
un peu de comté et de pain443
124Hygiène santé
PQ44
savon ? Pour la vaisselle smile
brosse dent + dentifrice30
serviette légère ?
pharmacie, paracétamol, ibupro, anti diarhée50
1324Divers
CNI, permis, un peu de cash, petit bricolage…60
boussole9
Carte imprimée5
sac à dos Osprey Atmos 35 L1250
Total18224
Total sur le dos16025
Total hors sur moi et nourriture et eau10260

Les lignes où le poids est vide c'est les trucs que finalement je n'ai pas pris... soit parce que ça ne rentrait pas, soit parce que bon, faut pas abuser non plus.

437_20180907085548-olb_0036_26-09-18.jpg

- J'ai laissé le drone dans le coffre de la voiture sinon j'allais exploser les fermetures éclair du sac à dos (et mon dos).
- Pas de serviette (pour 48h, le micro bout de torchon sert pour la vaisselle et s'essuyer les pieds [le privilège d'être tout seul]),
- J'ai laissé quelques fringues sèches dans le coffre aussi, au pire si une nuit se passe mal et que je suis trempé je peux rentrer à la voiture en 2h de marche d'à peu près n'importe où je serai.
- pas de veste imper respirante, j'ai fait t-shirt coupe vent + poncho... Même poids mais protège le sac et... on verra bien, je n'ai pas d'expérience de marche sous la pluie.

Avant le départ mon analyse perso (dans ma tête) :
- je suis plutôt fier de la liste dans l'ensemble même si je dépasse les 10 kilos de poids de base. Je fais avec le matos que j'ai, genre le réchaud, la popote sont prévus pour 2 et le long cours (réchaud multi valves hyper lourd). Je n'abuse pas des fringues, j'assure ma sécurité en terme de chaleur (chaussettes étanches, doudoune, ...) pour ne pas faire le foufou vu ma faible expérience, j'ai pas l'impression de faire d'excès notable.
- oui bon le matos photo me flingue tout. Surtout que comme je veux filmer, il me faut de la batterie en quantité.
- l'eau ! OMG l'eau. Ca pèse vraiment ! J'ai 2 refuges potentiels sur mon trajet, mais entre les 2 j'ai 24h heures complètes, donc il me faut 3 litres de flotte ;(
- la bouffe, un peu n'importe quoi. Madame m'a acheté avec amour 2 plats tout prêts qui ont l'air bons, mais qui sont déjà réhydratés. Je me rassure en me disant que de toute façon il m'aurait fallu porter l'eau pour les réhydrater s'ils étaient déshydratés, mais bon pour celui du jour 2 j'aurai pu m'économiser facile 200g !

Enfin bref, vendredi après-midi, c'est parti, 4h de route et direction Laruns, Eaux Chaudes puis le parking à côté du lac d'Artigues-Bious. Je me gare, observe ce coffre quasi vide (pas l'habitude) et enfile mon sac déjà tout prêt. 17h30 J'attaque direct par une montée raidoche dans la forêt pour contourner le pic du midi d'Ossau par l'est. Le temps est maussade, très brumeux. J'aime bien l'ambiance, ça étouffe les bruits, ça respire le calme. Par contre celui qui est moins calme c'est mon coeur, je me rends compte qu'en l'absence des habituels éléments ralentissants (comprendre les kids ou Madame) je marche vite... trop vite. Je ralentis un peu pour me calmer et profiter du calme. C'est pas spécialement beau toute cette grisouille, mais qu'est-ce que c'est calme.

437_20180907181442-7r304195_26-09-18.jpg

Mon idée c'est de m'éloigner d'environ 1h de marche histoire d'être réglo pour bivouaquer dans le parc national, de me poser vers 18h30 et de monter mon tarp une demi heure après. Je me doute que trouver un endroit plat ne va pas être simple, j'ai 0 expérience du tarp, je veux donc trouver un endroit pas trop craignos si jamais il pleut.
Plus j'avance plus je sens qu'il faut que je m'arrête car le paysage change, la carte m'indique que le plat et le vert c'est bientôt fini, ensuite ça risque d'être de la caillasse à 45°... l'absence de visibilité me fait choisir la sécurité, je me pose donc sur ce qui me semble être le dernier coin de verdure vaguement plate et protégée, pas trop près des moutons et de leur cloches à faire pâlir une cathédrale bien équipée, histoire d'avoir le vague espoir de pouvoir éventuellement à un moment de la nuit m'endormir. C'est pas top, ça penche un peu mais ça devrait faire l'affaire.
Je monte le tarp. Montage simple en canadienne. J'ai vu quelques vidéos sur YouTube avant de partir pour savoir dans quel sens procéder histoire de ne pas passer son temps à essayer de redresser le bâton qui se casse la figure d'un côté pendant que tu tends de l'autre. Utile ! Vu la météo et un test effectué avant le départ dans mon gardin, je monte le tarp perpendiculaire à son sens logique. Il sera ainsi plus long (mais moins large), ce qui devrait limiter les soucis d'eau aux extrémités ouvertes s'il pleut.

437_20180907194604-7r304218_26-09-18.jpg

437_20180907191029-7r304210_26-09-18.jpg

Je suis bien, tout seul au milieu de nulle part. je me prépare mes nouilles chinoises arôme "va savoir", et au moment de les déguster... tiens ils sont où mes couverts ? je me revois pourtant les ranger dans la popote, non ? ah...
Oh miracle dans le plat tout prêt offert par Madame il y a une fourchette de fournie !!! ouf.

437_20180907193847-7r304217_26-09-18.jpg

Diner sympa avec des gâteaux, des amandes, des bananes séchées, c'est agréable.
En rangeant tout mon bardas avant d'aller me coucher, je me rends compte que mes couverts ont en fait glissé sous le dos de mon sac à dos lorsque j'ai ouvert le sac de ma popote et qu'ils ont glissé avec le sac quand je l'ai déplacé pour justement vérifier s'il n'y avait rien sous mon sac à dos... les coquins !

Je profite de la soirée pour bouquiner (sur mon smartphone, c'est ma liseuse préférée, elle consomme juste un poil en batterie), je suis bien, j'écoute les bruits. Je flippe un peu à un moment lorsqu'un gros animal semble s'être approché bien près du tarp. Il est juste de l'autre côté, je l'entends. Je me doute que ça doit être un mouton où un truc du genre, pas un loup ou un ours comme mes proches semblent croire qu'ils sont omniprésents dans les Pyrénées.
Je pousse délicatement le dessous du tarp... et éclate de rire intérieurement. C'est simplement le vent qui pousse le bas du tarp contre quelques herbes hautes. Rassuré, je peux envisager de m'endormir. Vu l'humidité ambiante, le froid annoncé (10° dans la vallée, donc peut-être autour de 0°C ici) je me suis bien couvert : polaire + doudoune en haut, caleçon + pantalon + chaussettes + chaussettes étanches en bas). Clic, extinction de la frontale, poncho en guise d'oreiller, raaaahh je suis bien.

437_20180907204710-7r304222_26-09-18.jpg

En fait non, il fait chaud là dedans, BEAUCOUP trop chaud. J'ouvre, je vire les chaussettes étanches.
Finalement toute la nuit je retire petit à petit des couches, ça m'occupe, j'aurai eu tord de croire que j'allais pouvoir dormir paisiblement. On ne se refait pas de quasi 5 ans de nuits de m**de à cause des enfants.
Finalement quand le réveil sonne... non n'importe quoi... finalement quand j'ouvre les yeux le soleil va tout juste se lever. Le ciel est rose, la brume n'est plus qu'un vague souvenir et la journée s'annonce magnifique.
Gros gros plaisir. Tranquille à regarder et photographier ces couleurs, ces ombres portées, malgré la nuit pourrie je suis heureux d'être là. J'aurai presque envie d'être assis à côté du reste de la famille, mais je sais que ça serait totalement différent alors.

437_20180908073522-7r304228_26-09-18.jpg

Je replie mon bazar, tout tient. C'est parti pour ce tour du pic. Au bout de quelques minutes j’aboutis sur un vaste endroit bien plat, herbeux, à côté d'un ruisseau. L'endroit idéal pour bivouaquer. D'ailleurs je passe devant 2 campements... ils ont l'air bien eux smile
J'avance bien, c'est VRAIMENT magnifique. Je me régale de la lumière de cette matinée, clic clac photo, 50m, photo, 50m, photo... il va y avoir du tri au retour.

437_20180908090841-7r304258_26-09-18.jpg

437_20180908091719-7r304273_26-09-18.jpg

437_20180908093321-7r304284_26-09-18.jpg

Après la traversée d'un petit pierrier pas trop méchant je rejoins le refuge de Pombie. C'est un peu bruyant (pompe ? générateur diesel ?) ça me conforte dans mon envie d'éviter les refuges et de bivouaquer au calme. Je recharge en eau à fond car le prochain refuge est au mieux dans 24h. 3 kilos d'eau, grrr. J'ai les épaules un peu meurtries par les bretelles du sac Osprey qui ne sont pas bien rembourrées. Étant moi-même un sac d'os la combinaison des deux n'est pas idéale.

437_20180908100559-7r304301_26-09-18.jpg

437_20180908103003-7r304306_26-09-18.jpg

Je poursuis en choisissant la variante qui passe la plus proche du pic du midi pour avoir l'option de grimper sur le pic de Peyreget si en terme de planning ça semble le faire.

437_20180908105123-7r304319_26-09-18.jpg

Ca monte sévère, pas mal de caillasse, mais ça se fait plutôt bien. Rendu au col c'est un évidence, il faut que je fasse le pic. C'est vite plié (20 minutes de montée je crois) et la vue là haut est juste magnifique. 360°, avec les vautours qui tournent, les nuages qui font des percées, je me régale autant des yeux que du capteur photographique.

437_20180908114448-7r304353-panorama_26-09-18.jpg

437_20180908120249-7r304359_26-09-18.jpg

437_20180908120456-7r304366_26-09-18.jpg

Je redescend m'abriter un peu, et envisage de déjeuner. Je repère 2 petits lacs pas très loin sur la carte et me lance donc pour les rejoindre... non sans avoir infligé à mes godasses un nouveau pierrier un peu casse figure. Heureusement que c'est bien sec.
Je me pose, déguste mon plat végétarien tout prêt, délicieux, les petits légumes façon tajine, blabla bla... encore heureux pour 430g smile
Je repars tranquillement après une petite pause et profite d'une jolie balade au milieu des moutons, des chevaux. Ensuite redescente en fond de vallée (Gave de Bious) pour remonter de l'autre côté dans l'espoir de rejoindre le premier lac le plus au sud, le lac Castérau.

437_20180908135925-7r304402_26-09-18.jpg

437_20180908143531-7r304413_26-09-18.jpg

La descente n'est pas très facile, il fait chaud, je commence à être un peu fatigué donc je fais gaffe avec mes chaussures de rigolo et mes 3 kilos de matos photo. Une fois en bas, c'est reparti pour remonter de l'autre côté, ah non en fait c'est pas exactement comme ça que ça s'est passé.

Je filme tranquillement en marchant la traversée du petit pont au dessus du gave, quand je sens un truc qui m'accroche un pied. Un serpent ? Un castor ? Que nenni, c'est juste l'avant de ma chaussure qui s'est ... qui s'est quoi ? décollé ? ah nous voilà bien, c'est bête je suis parti sans crayon, sinon j'aurai pu faire 2 yeux sur le dessus de mes pompes et celle de gauche aurait déjà eu une large bouche béante.
Marrant vendredi matin avant de partir, je compulsais une liste sur randonner léger (me demandez pas celle de qui), et j'avais buté sur "petit tube de colle cyanoacrylate". Je m'étais dit "ah pas bête... ça peut servir... c'est léger... mouais, j'ai déjà du gros scotch toilé... je ne pars pas 15j non plus... tu te souviens : Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse... Bon je ne prends pas". Erreur !
Je finis donc ma montée au son du clop clop (j'exagère, c'est pour l'histoire) et atteint finalement tranquillement le lac de Castérau. Je ne sais pas si ça vous fait ça à vous aussi, mais quel plaisir ce moment où on est presque arrivé, qu'on voit que le paysage change, que derrière cette dernière petite butte il y a une vue exceptionnelle... parfois on est déçu, c'est "ah non en fait c'est l'avant dernière butte, il en reste encore une", chose qui peut se répéter 2 ou 3 fois histoire que quand c'est vraiment la bonne on ne l'attend plus. Bref cette vue sur ce petit lac tout mignon, cette zone plate herbeuse (ça a toujours l'air plat quand c'est vu d'en haut et de loin), oh on va être biennnnnnn.

437_20180908155036-7r304431_26-09-18.jpg

Histoire de ne pas gâcher des calories je fais un trajet optimal pour repérer les éventuelles zone de bivouac. Ils annoncent de l'orage dans la nuit donc là encore vu ma faible expérience je préfère ne pas trop déconner.
Plan A : en hauteur, relativement plat, légèrement abrité car un peu en contrebas, mais vue pourrie car bloquée de tous les côtés.
plan B : pente douce, herbe, vue imprenable sur le lac, un peu exposé.

Forcément, je choisis le plan B.

Il est 17hquelquechose, je suis claqué, je sors mon tapis de sol, mange un peu, me détend, et vais me tremper les pieds dans le lac, étonnamment chaud. Vrai moment de bonheur, je suis vraiment bien.
Finalement quelques goutes de pluie m'imposent de monter le tarp. Probablement traumatisé par les limites à 80 km/h - 70 - 80 - ah 50 - 70 - 80... et les radars lors du trajet pour venir je me demande quels sont les règles dans un parc national :
syllogisme :
- dans un parc national, avant 19h ton campement tu ne monteras point
- quand il pleut, à l'abri sous ton tarp tu te mettras

Tu es dans un parc national à 18h il pleut...

Vous avez 3 heures pour plancher là dessus.

La pluie passe rapidement, ce qui permet mon spectacle préféré : les percées de soleil entre les nuages. Clic clac, vas-y dédé, grille de la pelloche elle est pas cher ! Je visualise déjà la tête de mes proches quand je leur montrerai "alors là c'est le lac Castérau, là c'est une autre photo un peu après sous un autre angle, c'est beau hein ! Là je suis monté sur un rocher un peu plus loin pour cadrer mieux le pic du midi d'Ossau en arrière plan, là encore une, ah et une dernière, ah en fait il en reste encore une..." gnac gnac gnac, vengeance des soirées diapos subies pendant mon enfance !!!

437_20180908182443-7r304464_26-09-18.jpg

Pendant que je suis perdu dans mes pensées, je me dis que je pourrai utiliser mon trépied pour renforcer mon tarp au milieu, car le montage en longueur fait qu'il s'affaisse un peu au milieu, et orage + pluie, si jamais ça devient violent je me sentirai plus rassuré.
Finalement c'est plutôt pratique je ne suis pas mécontent de mon astuce smile

437_20180908183404-7r304466_26-09-18.jpg

Je profite également de tout ce temps libre (avec 2 enfants j'avais un peu oublié ce concept) pour tenter une réparation de chaussure. Un bon gros bout de scotch toilé, c'est tout pourri mais ça devrait tenir 24h. Elles ont pris 1200m de D+ aujourd'hui, elles ont bien mérité un peu de repos.

437_20180908181750-7r304457_26-09-18.jpg

437_20180908182010-7r304458_26-09-18.jpg

Je vous passe le bivouac, la double ration de nouilles chinoises et la nuit pourrie. Ca glisse, juste ce qu'il faut pour rapprocher petit à petit le matelas et le précieux sac de couchage du bout du tarp, au réveil j'ai quelques goutes sur le duvet mais vraiment rien. Il faut dire que les orages n'ont finalement pas décidé de me rendre visite et que j'ai juste eu quelques heures de pluie tranquilles en fin de nuit. Peu de vent également, ce qui a donc limité les dégâts.
N'empêche que je ne me sens pas super rassuré sur l'avenir si c'est à refaire. Autant l'absence de moustiquaire ne m'a pas posé le moindre problème (à 2000m hors forêt les insectes volants nocturnes sont assez rares), autant je ne me suis pas senti à l'aise en cas de vent prononcé.
Je n'ai pas mesuré le tarp, mais dans le sens de la longueur, sa faible largeur fait qu'on est vite près d'un bord et le "splash effect" n'est probablement pas loin. Dans l'autre sens c'est simplement qu'avec la moindre pluie qui tomberait à 45° par rapport aux ouvertures tout serait vite trempé. J'ai bien compris l'idée de planter perpendiculaire au vent, mais le vent ça tourne malgré tout, surtout en cas de tempête.
Bon par contre je n'ai pas eu trop chaud, je me suis beaucoup moins couvert, ça a aidé. J'ai juste eu le vent un peu sur le visage et le cou mais sinon c'était pas mal.
Toujours est-il qu'au réveil je ne suis pas super frais, je traine pour laisser la pluie finir ses besoins, et finalement laisser place au soleil. Traditionnel muesli croustillant bien sec et dur (avec les amandes et les bananes séchées, je commence à ne plus avoir de gencives), thé vert menthe, le bonheur quoi.

437_20180909082436-7r304471_26-09-18.jpg

437_20180909093658-7r304478_26-09-18.jpg

Départ bien raidoche pour atteindre le second lac, le lac Bersau. C'est beau, franchement j'adore. Lumières magiques, clic-clac (vous avez compris). J'avance à 2 à l'heure non plus à cause du dénivelé mais à cause des angles sous lesquels photographier tout ça. Toujours le pic en arrière plan, majestueux, qui domine tout le reste, les couleurs... n'en jetez plus c'est magnifique.
Ensuite c'est une balade de santé, c'est quasi plat, on contourne doucement et tranquillement le ruisseau qui mène au lac suivant, et là c'est
LA GROSSE CLAQUE !

L'arrivée sur le Lac Gentau c'est l'apogée, les reflets sur l'eau, la couleur de la verdure tout autour, les nuages, le bleu du ciel... c'est possible d'avoir un permis de construire dans un Parc National, ça serait pour construire une petite bicoque dans le coin ? big_smile Allez soyez cools...
En fait le top c'est la vue depuis le refure d'Ayous, tout s'aligne, le lac, le pic, la vallée, c'est juste parfait... Pas bêtes ils ont choisi le meilleur endroit !

437_20180909103319-7r304519_26-09-18.jpg

437_20180909103705-7r304520_26-09-18.jpg

Ravitaillement en eau, ça tombe bien je suis quasi à sec. Vu ce qu'il me reste comme programme je ne remplis pas mes 3L, la moitié sera suffisant. Au pire j'ai de l'eau dans la voiture.
Je poursuis ma balade, c'est clair que c'est pas violent par rapport à hier, n'empêche que ça me donne un peu une impression de "trop". Encore un lac magnifique (Miey), une petite cascade, et oh... un lac (Roumassot)... dingue d'avoir regroupé autant de joyaux dans une si petite randonnée, c'est presque gâché. Clic clac, troisième batterie, ...

Après on sent un peu que "c'est fini". Un arbre, puis un bout de forêt, les belles vues dégagées c'est derrière nous. La descente n'est pas super sympa, mais au moins ça change. Zig zag en forêt pour déboucher sur le Gave de Bious.

437_20180909112940-7r304539_26-09-18.jpg

Je pique nique à côté de l'eau, second plat végétarien bien bon. Hop 430g de moins dans le dos.
La fin est un peu tristouille. Le temps s'est couvert, ils annoncent de la pluie pour 14h, il est 13h. La dernière heure sur le fond de vallée, moitié bitumé est un peu glauque, je rejoins le lac de Bious-Artigues sous un dernier rayon de soleil et pouf la pluie arrive à peu près au moment où j'ouvre le coffre de ma voiture. Timing parfait.

437_20180909133607-dji_0448_26-09-18.jpg

Bon alors ce que je retiens de cette rando :
- tout d'abord énormément de plaisir. Randonner seul, dans un endroit aussi magnifique, je me suis vraiment senti privilégié. Gros merci à madame qui a géré les 2 monstres pendant 48h.
- Sentiment mitigé entre l'envie de partager ces moments avec quelqu'un d'autre (Madame ou 1 enfant tout seul par exemple) et le bonheur d'aller à son rythme tout le temps (marche, pause, bivouac, ...)
- Ce lieu est magnifique, mais à mon avis à éviter totalement en période de vacances scolaires, notamment estivales ! Là il y avait déjà du monde en journée (samedi et dimanche) alors l'été ça doit être l'autoroute et retirer du plaisir à cette marche
- Malgré tout c'était le lieu parfait pour cette expérience : belle boucle, beaucoup d'improvisations possibles selon le temps (qui passe) et la météo et très rassurant de toujours être à moins de 2h de marche de la voiture.
- I did it. J'ai dormi sous un tarp wink et je suis vivant !

Côté matos, un peu de tout :
- le tarp : tout compris mon kit pèse autour de 900 grammes et ne m'a pas vraiment rassuré vis à vis des intempéries. J'ai commandé une tente 3F UL 2 personnes sur aliexpress pour les prochaines expéditions (à 1 ou 2). Pour environ 1.2kg ça a l'air quand même plus rassurant (remontée du tapis de sol notamment). Ca servira aussi pour les bivouacs en forêt (j'ai plutôt ça autour de chez moi)
- pas mal de gain de poids possible sur le matos photo bien sûr, là je me suis fait plaisir parce que j'y allais en bonne partie pour ça. Déjà pour les prochaines expéditions, si je ne suis pas tout seul je laisse le trépied à la maison. J'ai trouvé un trépied de table costaud : Novoflex Microstativ Mon gros Sony fullframe et mon 16-35 f/2.8 tiennent dessus ! Le tout pour... 145 grammes ! A l'opposé, je vais tester un petit télé-objectif léger mais plus long que le simple 85mm... affaire à suivre. 3 batteries (en tout) ne sont nécessaires que parce que j'ai shooté photo + vidéo en quantité, notamment des timelapses qui pompent sérieusement des mAh ! J'ai d'autre matos photo, notamment un compact à capteur 1" (Canon G7X) qui s'en sort pas trop mal en journée en extérieur, mais je n'ai pas un grand plaisir à l'utiliser. Les images me laissent aussi un peu sur ma faim en terme de potentiel de traitement (La photo est en partie mon métier pour info si jamais ça ne transparaissait pas :-). Par exemple beaucoup des images que vous voyez sont des contre-jours largement débouchés (et sans cramer les ciels) grâce à la dynamique du capteur plein format Sony. Il n'y a pas grand chose de plus léger qui permet autant de liberté...
- le drone m'a manqué ! clairement.
- en terme de powerbank, il m'a bien fallu mon pack 10400mAh pour maintenir à flot mon smartphone (utilisé comme carte/GPS et liseuse) et ma montre GPS (pour enregistrer la trace). C'est lourd mais dur de faire autrement.
- pas eu besoin de panneau solaire sur 48h, même si ça a un côté flippant de taper dans une ressource finie pour recharger son matos. Toujours cet équilibre à trouver entre "une batterie de plus ne pèse pas grand chose" et "autant prendre de quoi recharger celles qu'on a plutôt que d'en rajouter".
- le sac à dos. Je l'aime bien mon Osprey, son ouverture totale avec les zips c'est pratique. Par contre sciage d'épaules en règle et poches latérales pénibles pour sortir les bouteilles d'eau quand on est seul. A voir ce que je vais faire : charger différemment (moins et avec une poche à eau) ou carrément le remplacer... pas décidé, ça dépendra des prochaines expéditions (à 1 ou 2).
- côté cuisine, je bascule sur un petit réchaud titane de 25g chinois bien connu des membres du forum et ai acheté une petite popote d'une personne. Un poil déçu, j'ai commandé une 650mL... sans percuter que c'était à ras bord et non pas le volume utilisable (plutôt 500mL). On verra mais ça me semble un poil petit.
- couteau : ouais le SAK de 96 grammes sera désormais remplacé par un Executive 81 de 21 grammes ! A chaque fois je me sers plus des ciseaux que de la lame d'où mon choix d'un SAK plutôt qu'un bête opinel par exemple (même si j'aime bien mon n°6).
- j'ai découvert que mon poncho était mort, toutes étanchéifications des coutures se décollent. Il sera remplacé par ce machin en tissu 20D !
- côté fringues, je trouve que ça n'est pas délirant, les chaussettes étanches c'est pour marcher au sec dans mes chaussures très aérées s'il pleut ou pour un apport important de chaleur au bivouac. Bon s'il pleut en journée et fait froid la nuit... ça serait moins cool c'est sûr. Après pour le reste j'ai tout utilisé, sauf le pantalon de pluie et le poncho (encore qu'il m'a servi un peu de porte/coupe vent à un bout du tarp) car je n'ai pas eu de pluie pour marcher.
- pour les godasses, partagé. J'adore marcher dans ces chaussures très aérées, souples, légères... j'ai juste regretté l'absence de pare-pierre un peu plus important dans les pierriers justement. Je vais devoir les remplacer (elles ont 15 ans quand même !), je ne sais pas quoi acheter. J'ai des pieds larges à l'avant, j'hésite entre : les mêmes en version 2018, des chaussures de trail + tradi, des chaussures de trail avec une membrane gore-tex pour éventuellement dégager les chaussettes étanches sans regret... Brooks Cascadia ? Merrel Trail Glove 4 Shield ? Altra lone peak qqch ? A moins que je daigne laisser une chance à ces "chaussures d'approche" (je crois que ça s'appelle comme ça) The North Face (un peu dans ce genre mais modèle d'il y a 10 ans) qu'on m'a filées car trop petites pour son propriétaire initial. Mais la raideur de la semelle sad j'ai pas l'habitude...
- lampe frontale : la petzl est overkill pour 48h. Pour le fun et parce que je suis geek j'ai commandé une Nitecore NU25 que je vais moder pour réduire son poids  et aboutir à moitié moins que la petzl.
- malgré ma réticence pour en prendre un, massdrop m'a convaincu d'acheter un petit oreiller gonflable (51g) pour les prochaines expéditions. Je dors toujours mal en bivouac, peut-être que ça peut améliorer les choses... on verra bien.
- pour l'eau, il faut vraiment que j'achète un filtre à eau, c'est con de passer devant des cascades, ruisseaux, lacs et de porte 3 kilos de flotte ! Si on repart à 2 ça sera un gain d'autant plus important
- côté alimentation : pain et fromage c'est pas optimal en terme de calories/poids, mais étant végétarien j'ai plus de plaisir à manger ça que du saucisson. Les plats préparés c'était un peu n'importe quoi, mais ça a le mérite d'être assez complet (protéines par ex). La prochaine fois ça sera probablement de la semoule parfumée réhydratée à l'eau d'un lac smile Les amandes, bananes séchées, le muesli, c'est pas mal. J'avais pas mal de petits gâteaux également pour faire des en-cas et rendre la fin des repas plus agréable. J'ai laissé les compotes de côte (un truc que je mange souvent en rando à vélo) pour son mauvais rapport poids/énergie.

Voilà pour le principal. Après toutes ces années sur le forum à engranger des informations plus qu'à participer, j'avais envie de partager un peu. Si vous avez des remarques/suggestions, je suis toujours preneur.

Dernière modification par moby59 (28-09-2018 15:11:08)


On ne rigole pas : Projet 48h Pyrénées en septembre : https://lighterpack.com/r/48ath5

Hors ligne

#2 26-09-2018 17:59:34

thierry
Membre
Inscription : 13-04-2006
Messages : 3 881

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

Salut Olivier,

Cela faisait un bout de temps que nous n'avions pas eu le plaisir de te lire sur RL ; la famille s'est agrandie ... wink

Hors ligne

#3 26-09-2018 18:06:32

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 333

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

thierry a écrit :

Salut Olivier,

Cela faisait un bout de temps que nous n'avions pas eu le plaisir de te lire sur RL ; la famille s'est agrandie ... wink

oui j'ai eu quelques années un peu... compliquées... j'ai pensé à ouvrir "randonner-lourd.org" avec des détails sur les portes bébés, les couffins pliants, ...  tongue

Dernière modification par moby59 (26-09-2018 18:09:08)


On ne rigole pas : Projet 48h Pyrénées en septembre : https://lighterpack.com/r/48ath5

Hors ligne

#4 27-09-2018 00:11:30

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 2 323
Site Web

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

Très beau récit et évidemment de belles photos. C'est exactement le circuit que  je souhaite faire, même durée (j'avais prévu dans l'autre sens mais pourquoi pas). Pas mal de possibilités de réduire le poids mais tu as vu par toi même.

Hors ligne

#5 27-09-2018 01:27:24

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 828
Site Web

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

Merci pour ce retour très enthousiaste smile .

Sans acheter de filtre, tu peux t'épargner de porter 3kg d'eau en utilisant des pastilles. Dans ces coins l'eau est généralement très claire.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#6 27-09-2018 11:26:37

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 333

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

oli_v_ier a écrit :

Merci pour ce retour très enthousiaste smile .

Sans acheter de filtre, tu peux t'épargner de porter 3kg d'eau en utilisant des pastilles. Dans ces coins l'eau est généralement très claire.

Si je te dis que j'en avais dans ma pharma "au cas où" je passe pour un dingue ?

En fait j'ai un peu de mal à définir quelle eau nécessite quoi.
- Genre un lac limpide, avec des plantes et des poissons, un ruisseau qui se déverse dedans, avec quand même des crottes de moutons pas bien loin autour... on fait quoi ?
- Un ruisseau quelconque en forêt ?
...

Il y a une bible quelque part pour définir que faire en fonction d'éléments extérieurs visibles et tangibles (couleur, présence de bestioles dans l'eau, débit...) ?


On ne rigole pas : Projet 48h Pyrénées en septembre : https://lighterpack.com/r/48ath5

Hors ligne

#7 27-09-2018 12:49:34

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 333

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

Autre question : remplacer polaire + coupe-vent par une mini doudoune synthétique c'est intelligent ?

Dernière modification par moby59 (27-09-2018 15:22:33)


On ne rigole pas : Projet 48h Pyrénées en septembre : https://lighterpack.com/r/48ath5

Hors ligne

#8 27-09-2018 17:19:52

gergy
Membre
Inscription : 09-11-2013
Messages : 186

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

moby59 a écrit :

Si je te dis que j'en avais dans ma pharma "au cas où" je passe pour un dingue ?

En fait j'ai un peu de mal à définir quelle eau nécessite quoi.
- Genre un lac limpide, avec des plantes et des poissons, un ruisseau qui se déverse dedans, avec quand même des crottes de moutons pas bien loin autour... on fait quoi ?
- Un ruisseau quelconque en forêt ?
...

Il y a une bible quelque part pour définir que faire en fonction d'éléments extérieurs visibles et tangibles (couleur, présence de bestioles dans l'eau, débit...) ?

Avec les pastilles tu dois seulement veiller à avoir une eau sans trop de particules, car il pourrait s'y cacher des micro-organismes qui resteraient hors d'atteinte du principe actif. Si besoin, tu filtres à travers un tour de cou/bandana/T-shirt.
Et je prends toujours dans l'eau courante quand c'est possible - moins de risque d'avoir une grosse concentration de germes que dans une partie stagnante.

https://www.katadyn.com/downloads/katad … -1t_fr.pdf
"Destiné pour de l‘eau claire et non trouble ; les matières en suspension peuvent en effet limiter l‘efficacité des ions d‘argent.
Pour une eau trouble, nous vous conseillons d‘utiliser au préalable les filtres Katadyn."

[Edit: lien et citation]

Dernière modification par gergy (27-09-2018 17:24:09)

Hors ligne

#9 28-09-2018 09:27:18

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 333

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

Donc typiquement un bivouac comme celui là :

437_20180908172736-7r304449_28-09-18.jpg

Là où il y a mon tarp il y a des crottes de moutons, le lac est à genre 30m.

437_limpide_28-09-18.jpg

Vous feriez quoi ?
A) prélever dans le lac et boire cette belle eau limpide directement
B) prélever en essayant de ne pas avoir de particules, puis micropur
C) préfiltrer (tissu) pour être sûr de ne pas avoir de particules, puis micropur
D) filtrer (sawyer mini ou equivalent) seulement
E) filtrer (sawyer mini ou equivalent) puis micropur
F) Obiwan ne boit que du whisky

Dernière modification par moby59 (28-09-2018 09:29:16)


On ne rigole pas : Projet 48h Pyrénées en septembre : https://lighterpack.com/r/48ath5

Hors ligne

#10 28-09-2018 10:32:27

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005
Messages : 1 805
Site Web

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

B.
Puis F.

C'est la solution la plus légère.

Sinon, si c'est pour la soupe, l'ébullition c'est pas mal non plus.

Dernière modification par You (28-09-2018 10:33:38)


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)

Hors ligne

#11 28-09-2018 11:33:53

vacuithe
noob
Lieu : Nantes
Inscription : 18-09-2017
Messages : 263

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

moi je prendrais l'option minisawyer (puisque je l'ai trimbalé, et que j'ai le temps vu que je suis posé au bivouac) + micropur , parce que je ne prends pas le risque de me payer une bonne chiasse...

cet été sur le GR10 on a refait le plein dans un gros torrent, sans aucune vision de ce qu'il y avait plus haut.
j'ai utilisé des pastilles, mon compagnon de marche a bu directement au filtre.
il a eu quelques désagréments gastriques, pas moi.

au moindre doute, je ne prends aucun risque, encore + avec de l'eau stagnante  hmm

Hors ligne

#12 28-09-2018 11:45:04

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 2 323
Site Web

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

Bizarre ces désagréments gastriques avec ce filtre qui élimine toutes les bactéries : les bactéries sont toutes plus grosses que 100nm.
Par contre, est-ce que les bidons/bouteilles sont lavées 1 fois par jour ? Surtout le goulot. Car boire directement à la bouteille avec la bouche pleine de bactéries, ce n'est pas top du tout ! Et les cuillères ?

Un truc que je remarque avec le filtre Sawyer, c'est qu'il reste souvent de l'eau du côté IN. Du coup, il suffit que l'eau vienne en contact avec le tube de sortie pour qu'il y ait risque d'infection. C'est pour cette raison que, pour ma part, j'ai bricolé un bouchon pour que l'eau sale reste du côté sale.

Hors ligne

#13 28-09-2018 12:24:49

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 828
Site Web

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

Penser à bien se savonner la bouche aussi.

moby59 a écrit :

Vous feriez quoi ?
(...)
B) prélever en essayant de ne pas avoir de particules, puis micropur

Le B.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#14 28-09-2018 15:18:28

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 333

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

ok, merci pour les réponses. Du coup ça m'incite à poursuivre.

Si vous partez genre 48-72h dans un endroit que vous ne connaissez pas encore, dans des montagnes types Pyrénées, Alpes... et que vous envisagez d'utiliser l'eau trouvable en chemin (sans tabler sur les refuges), partiriez-vous sans filtre mais juste avec du micropur ? si oui en vous basant sur quoi ?

Dernière modification par moby59 (28-09-2018 16:51:09)


On ne rigole pas : Projet 48h Pyrénées en septembre : https://lighterpack.com/r/48ath5

Hors ligne

#15 28-09-2018 20:58:52

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 866

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

Au risque de rabâcher : préfiltre avec un morceau d'Evolon (tissu anti-acariens, qui filtre les polens), puis filtration 0,01 micron.

Le micropur seul impose un délai (pour agir) et ne te débarrassera pas des grosses impuretés (mais si tu aimes les têtards, c'est jouable roll )


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#16 28-09-2018 20:59:56

azerty
Membre
Inscription : 08-01-2018
Messages : 342

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

moi, pour les crottes de mouton j'aurais plutôt dit

D) filtrer (sawyer mini ou equivalent) seulement

mais vu la seconde photo ou le randonneur a ses pieds à tremper dans le lac, plutôt

E) filtrer (sawyer mini ou equivalent) puis micropur

je filtre presque en systématique mais je n'utilise les pastilles que quand c'est vraiment dégeu. pour ta dernière question, j'ai toujours les 2 sur moi.


profil / trombi ici

Hors ligne

#17 28-09-2018 21:09:28

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 828
Site Web

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

moby59 a écrit :

Si vous partez genre 48-72h dans un endroit que vous ne connaissez pas encore, dans des montagnes types Pyrénées, Alpes... et que vous envisagez d'utiliser l'eau trouvable en chemin (sans tabler sur les refuges), partiriez-vous sans filtre mais juste avec du micropur ? si oui en vous basant sur quoi ?

Sans filtre, avec des pastilles, mais :
- pas n'importe quel "Micropur" : Micropur est une gamme de produits de la marque Katadyn. Certains Micropur ne conviennent pas, comme les Micropur Classic. J'utilise Micropur Forte (MF 1T), le principe actif est le DCCNa (et ions argent). D'autres marques proposent des pastilles avec DCCNa comme Aquatabs.
- j'évite de prendre de l'eau chargée en particules
- je laisse agir 1h voire 2h si l'eau est particulière froide

Je me base sur le fait qu'être en altitude limite le risque, sur ma connaissance de ce type de terrain où je sais qu'on trouve généralement de l'eau claire assez fréquemment, voire même quelques sources. Je prends en compte aussi le fait que je ne passe pas ma vie sur les chemins, et que l'utilisation de ces pastilles est très occasionnelle.
J'ai utilisé le filtre, j'ai trouvé ça plus contraignant que les pastilles (c'est long surtout) et le risque n'est pas absent non plus. Mais il y a plusieurs modèles apparus sur le marché depuis que je n'ai pas eu l'occasion de tester.
Il y a cette discussion aussi smile : https://www.randonner-leger.org/forum/v … hp?id=1300
Bonne lecture !


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#18 28-09-2018 21:11:24

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 2 323
Site Web

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

moby59 a écrit :

Si vous partez genre 48-72h dans un endroit que vous ne connaissez pas encore, dans des montagnes types Pyrénées, Alpes... et que vous envisagez d'utiliser l'eau trouvable en chemin (sans tabler sur les refuges), partiriez-vous sans filtre mais juste avec du micropur ? si oui en vous basant sur quoi ?

Pour moi et en France, uniquement filtre Sawyer car il filtre TOUTES les bactéries même si quelqu'un se lave les pieds à côté.
Quand les moutons auront la fièvre jaune, je verrais pour autre chose.

Domweb, où achètes-tu ton tissu Evolon ?
Le remplissage d'une gourde souple (ou même rigide) de l'eau sale au travers d'un tissu, cela doit être assez difficile, non ? Comment fais-tu ?

Edit : et idem qu'Olivier, je trouve ça assez long avec le Sawyer Mini, quand on est à plusieurs. Je tenterai bien le Sawyer Squeeze ..

Dernière modification par tolliv (28-09-2018 21:12:54)

Hors ligne

#19 28-09-2018 21:47:13

kodiak
Pas assez léger, mon fils!
Inscription : 09-06-2014
Messages : 2 564
Site Web

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

tolliv a écrit :

Domweb, où achètes-tu ton tissu Evolon ?

Y'en a chez Rainbow Silks. Ne pas confondre le "soft" (80g/m2) et le "regular" (105g/m2).


Lâche ce clavier, attrape ton sac et pars marcher! |k|
« Strong, light, cheap, pick two' » (Keith Bontrager)

Hors ligne

#20 28-09-2018 22:06:30

Serval
Carpe diem
Lieu : Entre Monts Martre et Parnasse
Inscription : 15-06-2018
Messages : 422
Site Web

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

tolliv a écrit :

Edit : et idem qu'Olivier, je trouve ça assez long avec le Sawyer Mini, quand on est à plusieurs. Je tenterai bien le Sawyer Squeeze ..

Le filtre Sawyer Mini (que je n'ai jamais utilisé et ne connais donc pas) est très souvent cité sur le forum mais on y lit aussi fréquemment cette critique.

La gourde 600ml avec filtre BeFree de Katadyn que j'utilise permet de remplir une bouteille presque aussi vite qu'à un robinet. Certes, le filtre pèse 48 g et n'est utilisable qu'avec une gourde ad hoc (24 g pour celle de 600 ml), soit 72 g en tout, mais c'est simple et rapide.


Jamais je n'ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j'ose ainsi dire, que dans les voyages que j'ai faits seul, et à pied. (J.-J. Rousseau)
Trombinoscope | Tour de Bretagne (GR 34) - De Concarneau à Auray

Hors ligne

#21 28-09-2018 22:27:21

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005
Messages : 1 805
Site Web

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

A lire : le Wiki : https://www.randonner-leger.org/wiki/do … rification
Dans le cas précis évoqué ci-dessus, le danger principal vient du troupeau de moutons, des déjections et du lac (eau stagnante). Effectivement ce serait couillon de se choper une douve du foie...
Heureusement, il est rare qu'en altitude on ne trouve pas une eau courante présentant moins de danger.

Mais si ce n'est pas le cas, un Micropur Forte tuera tous les pathogènes potentiels, y compris les virus, pour moins d'un gramme en moins d'une heure/litre.
Autant dire deux litres d'eau à boire dans un délai très raisonnable sans effort pour un poids négligeable.
Si vraiment l'eau est louche, un bon coup d'ébullition aura le même effet, mais sans doute pour un peu plus de poids en gaz (ou en bois porté depuis plus bas en vallée).


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)

Hors ligne

#22 28-09-2018 22:59:04

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 2 323
Site Web

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

You a écrit :

Effectivement ce serait couillon de se choper une douve du foie...

Douve du foie, taille de l'ordre de 1um c'est à dire 10 fois plus gros que le trou du filtre Sawyer.

Hors ligne

#23 28-09-2018 23:09:19

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 828
Site Web

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

On continue la discussion sur le fil dédié ?
https://www.randonner-leger.org/forum/v … hp?id=1300


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#24 29-09-2018 18:16:13

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 333

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

En effet, merci j'étais passé à côté de ce sujet, désolé.

Les moins qu'on puisse dire (après 17 pages de lecture + le rapport de la biologiste suisse...), c'est que c'est un beau bazar et qu'il n'y a pas de solutions ultime sad


On ne rigole pas : Projet 48h Pyrénées en septembre : https://lighterpack.com/r/48ath5

Hors ligne

#25 25-06-2019 11:46:45

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 333

Re : [Récit + liste] Ma toute première fois... (Ossau, lacs d'Ayous)

Allez, je poursuis ici parce que c'est le même parcours, avec affinement et surtout en couple.
week-end du 21-23 juin, départ le vendredi soir pour le tour du pic du midi d'Ossau et tour des lacs d'Ayous avec Madame jusqu'au dimanche après-midi, un peu de nouveau matos, et l'occasion de faire des nouveaux tests.

Je ne vais pas faire de récit détaillé, juste quelques photos commentées et parler matos ensuite :)

437_20190622063823-7r303486_25-06-19.jpg
Premier montage sur gazon de la 3F UL Lanshan 2 (bon la photo c'est le lendemain matin). Un peu de mal au début au niveau tension (il faut bien monter le bâton de marche assez haut pour tendre la partie chambre et peaufiner pour pouvoir fermer les fermetures du double toit.

437_20190622075941-7r303510_25-06-19.jpg
Au réveil c'est quand même magique. mais ça caille. Ca change de la purée de pois d'hier.

437_20190622085558-7r303548_25-06-19.jpg
Direction col de suzon, vue sur le pic du midi d'Ossau.

437_20190622090029-7r303557_25-06-19.jpg
La webcam de Laruns est en rade depuis le 6 juin donc c'était un peu la surprise : neige ou pas... oui... gérable sans crampons (ouf).

437_20190622121731-7r303643_25-06-19.jpg
Une jolie vue sur un névé histoire de justifier le transport du 55-250mm :-)

437_20190622123906-7r303654_25-06-19.jpg
Un KS égaré, pas trouvé son ou sa propriétaire, il était probablement parti faire le pic de Peyrget, nous on est restés au col. A priori un(e) espagnol(e) vu l'étiquette de la bouteille... ou un membre du forum en mode traversée sud->nord peut-être...

437_20190622184224-7r303752-panorama-panorama_25-06-19.jpg
Petit 360° (ça va rien rendre ici j'imagine) du lieu de bivouac du soir au lac Paradis...

437_20190623064954-7r303788-panorama_25-06-19.jpg
Le lendemain au réveil, magique !!!

437_20190623065041-7r303800_25-06-19.jpg
clic clac, bon faut que j'arrête

437_20190623065605-7r303804_25-06-19.jpg
stop on a dit !

437_20190623082154-7r303821_25-06-19.jpg
2è photo justifiant le 55-250... mouais...

437_20190623085453-7r303851_25-06-19.jpg
Sur conseil d'un randonneur on laisse les sacs au lieu de bivouac et on pousse l'exploration un peu au dessus du lac Paradis, très bonne idée. Madame s'étire et fait  un peu de yoga, ça s'intègre pas trop mal dans le paysage !

437_20190623104704-7r303950_25-06-19.jpg
Vue obligatoire depuis le refuge d'Ayous, il est plus tard que la dernière fois, on est le 23 juin le soleil est très haut, les couleurs sont moins jolies, mais quel endroit quand même !!!

437_20190623112120-7r303967_25-06-19.jpg
Ensuite plutôt que de redescendre le long des autres lacs et rejoindre le lac de Bious Artigues par le fond de la vallée, ce qui m'avait un peu déçu la dernière fois (on a vu le plus beau, c'est blindé de monde, c'est moitié bitumé sur la fin...) on remonte vers le col d'Ayous puis d'Aas de Bielle avant de redescendre par une autre vallée. Dans l'absolu le choix est bon, le paysage reste plus montagnard, on profite mieux... mais alors côté balisage c'est un peu n'importe quoi. il reste pas mal de neige à un endroit, là où est censé être le chemin, totalement impraticable à part en luge peut-être. Du coup on erre pas mal, on croise les infos GPS et la réalité du paysage devant nous. On fait un détour au travers d'un troupeau de vache, en suivant scrupuleusement les cairns, pour se rendre compte qu'on est finalement à plusieurs centaines de mètres du sentier "officiel". Bref on a chaud, on est fatigués, on est un peu juste en timing (faut rentrer récupérer les petits monstres) donc c'est un peu moins plaisant, mais c'est malgré tout un chemin que j'ai préféré au "tour" logique des lacs d'Ayous.

Alors côté matos.
Tout d'abord la liste :
https://lighterpack.com/r/e4kl48

437_20190620_142700_25-06-19.jpg

Par rapport à la fois précédente j'ai fait pas mal d'aménagements, puisqu'au final je pars avec un sac de 11.2 kg au lieu des 16 de la dernière fois. Il y a des  réductions évidentes mais aussi une météo plus clémente. Jusqu'au dernier moment on a monitoré la météo qui prévoyait de la pluie le vendredi fin d'après-midi/soir (jour de notre arrivée) mais finalement à l'arrivée au parking on se rend compte que la purée de pois ambiante et humide est plutôt sur la fin et que derrière 2 jours de grand soleil nous attendent. On a donc laissé tout l'équipement de pluie dans le coffre (pas de poncho, pas de pantalon de pluie, pas de veste de pluie pour moi, juste un coupe-vent déperlant...).

Quelques remarques plus précises :
- Victorinox Executive (21g) : ok ça fait l'affaire. Je ne suis toujours pas rassuré par la lame en cas de besoin de bricoler quoi que ça soit de solide, mais pour couper du fromage, du gaffer ou ce genre de chose ça le fait. On s'est autant servi des ciseaux (pansement pour Madame, sachets de semoule...) que de la lame. N'empêche l'Ambassador de 35g fait quand même plus sérieux. Disons que pour une sortie de 48h le petit sera suffisant, mais pour une sortie plus longue et plus engagée (plusieurs semaines) j'hésiterai.

- premier test grandeur nature de la lanshan 2. Totalement conquis. Contre toute attente Madame aussi la trouve super. C'est suffisamment grand et même long pour y caser les sacs à la tête et juste laisser 2/3 bricoles dans les absides. L'accès des 2 côtés est pratique, le montage très simple (une fois qu'on a compris), la qualité à l'air d'être là (coutures, renforts, ...) Bref pour le prix (87 € livrée quand je l'ai commandée fin 2018) c'est une rapport qualité/prix exceptionnel.
Prochaine sortie seul je pense que je prendrais juste le double toit, même si quand même la chambre a l'avantage de ce "bathtub" qui remonte bien sur les côtés et limite la glisse du tapis de sol. Les 2 nuits, malgré un sol franchement très plat pour un bivouac, j'ai retrouvé mon matelas collé au fond de la tente et même qui remontait un peu. La même chose sur un polycree ça va donner quoi ?
Pour 1 personne ça va aussi probablement être trop large par rapport au besoin (1 pers de moins + espace pris par la chambre) mais il y a assez peu de retours sur la lanshan 1 personne. Sa construction est assez différente (1 seul bâton, donc limite l'habitabilité intérieure et sa largeur) En fait l'idéal serait exactement la même tente que la 2 personnes mais 50cm moins large...  N'empêche que pour le même poids (à 15g près) je peux avoir : double toit de lanshan 2 + polycree ou alors lanshan 1 complète... je sens la lanshan 1 en approche :)

- Test du BRS3000 : nickel... je vous avoue que la popote de 2L (2 pers) sur le combo bouteille de 100g de gaz + BRS ça fait haut et très déséquilibré mais pas de renversement lors de cette sortie :) Au passage j'avais remplacé le couvercle de la popote par une feuille d'alu (basique) un peu repliée, en cuisinant dans l'abside de la tente (+ pare-vent) ça a fait l'affaire. C'est un peu léger et sensible au vent, mais en surveillant de près (et il vaut mieux vu l'équilibre instable de l'ensemble) ça passe très bien.

- Sac à dos Osprey Atmos 35. J'en parle ici https://www.randonner-leger.org/forum/v … 41#p530941 mais globalement ça ne va pas. Toujours très mal aux épaules. Je vais devoir porter l'intégralité du matos "rando à la journée" pour les vacances en famille cet été (Madame portera numéro 2 sur le dos et numéro 1 portera le strict minimum dans un petit sac à dos genre 500ml d'eau, un coupe-vent)... donc je vais encore me coltiner 2 kilos de pique-nique, 3 kilos d'affaires de rechange, 4 kilos d'eau... il faut que je trouve rapidement une solution.

- Appareil photo. Toujours aussi content du résultat de l'A7RIII et du 16-35. Le f/2.8 c'est overkill et inutile mais je n'ai que ça (et vu les prix des autres objectifs...) Le 55-250 est dispensable. 35mm c'est court, l'appareil avec ses 42 mégapixels permet de recadrer très sévèrement et a un rendu probablement équivalent à un RX100 (<6) si on croppe à un équivalent de 70mm (on aura alors une image de 10.5 mégapixels ce qui est franchement encore très honnête). Pendant les 2 jours j'ai réfléchi : remplacer le 16-35 par une petite focale fixe plus légère ? Voigtländer 21mm f/3.5 (230g) ? Zeiss Batis 18mm f/2.8 (330g) ? Sony 16-35 f/4.0 (518g) ? C'est cher le gramme gagné... Accepter de remplacer ça par un RX100 récent ? un Canon G1X mark III ? pfff... les épaules disaient "oui oui c'est bien le compact, lâche mon gars"... le cerveau "quel plaisir cet appareil !"

- Trépied Novoflex MicroStativ (207g) : très mitigé. C'est un super trépied, l'utilisation est tout à fait correcte (sortir les pieds, les remettre finalement ça se fait bien), c'est super stable... mais ça reste un trépied de table très bas, c'est assez naze et ça complexifie énormément la prise de vue. J'avais quelques images en tête en couple (genre M. et Mme devant un paysage), ça a été très compliqué, il a fallu faire des compromis sur le cadrage, ça me chagrine...  Genre la photo au refuge d'Ayous, celle que j'ai faite au trépied on ne voit pas bien les méandres de l'eau dans la verdure, donc je suis un peu déçu. Ca remet encore tout en cause : mon vrai trépied c'est 657g de plus, je pourrai faire plus léger si l'appareil était plus léger... encore des heures de tergiversation à prévoir :)

- J'ai utilisé mon sac de couchage (600g de plumes) en mode quilt, RAS. J'avais "oublié" mon bonnet (en voyant la météo mon cerveau a jugé que ça n'était pas nécessaire sans m'en informer) donc j'ai utilisé mon buff à la place, ce qui était bien mais du coup il m'a manqué dans le cou :( Bref je me sens prêt à passer à un Cumulus M350 (ou M250 mais je le sens moins) d'ici peu.

- oreiller klymit X : nickel, première fois que je dors aussi bien en bivouac. Les 2 nuits j'ai pu poser ma doudoune dessus (pas trop froid), donc pour certains ça fait double emploi, mais au moins la tête (et la doudoune) restent bien en place. Il ne faut pas le gonfler trop sinon le "trou" au milieu est assez désagréable.

- polaire D4 à 8 euros... nickel. C'est un peu plus pénible à enfiler/retirer, on perd un peu en latitude d'utilisation (pas de zip complet) donc par exemple pour se refroidir durant la nuit si on la porte c'est plus compliqué que d'ouvrir un zip et d'entrouvrir largement le torse. M'enfin vu le gain de poids ça fait l'affaire. Elle est bien chaude, c'est ce que je cherchais.
J'en profite pour ne pas être d'accord avec une remarque qu'on m'a faite ailleurs il y a quelques temps. La remarque disait en substance "quand on marche, t-shirt mérinos + coupe-vent ou pluie c'est suffisant, au bout de 10 minutes de marche tu n'as plus froid". Le samedi matin il faisait beau mais très froid à cause du vent, j'avais la remarque en tête, j'ai donc fait TS ML + coupe-vent en me disant que j'allais rapidement ne plus avoir froid (mais je le sentais moyen), et c'est bien ce qui s'est produit. Je n'ai pas réussi à me réchauffer, au bout de 15-20 minutes j'ai lâché l'affaire et enfilé la polaire entre les 2. J'ai été beaucoup mieux et ne l'ai finalement retirée que bien plus tard (genre 1h).

- partir avec juste un coupe-vent (sans capuche) c'était logique étant donné la météo "sans risque" et sans pluie. Après c'est un peu exceptionnel d'avoir 2j de "beau temps total" d'annoncé, donc la question se reposera ensuite : coupe-vent + poncho ou veste de pluie légère. Madame avait cette seconde approche, j'ai trouvé ça pas mal, notamment la capuche. Je crois que je vais partir en quête d'une nouvelle veste de pluie... finalement le poncho je le sens moyen.

- grosse hésitation jusqu'au dernier moment pour prendre ou non le caleçon long. Disons que c'était pratique d'avoir quelque chose pour dormir sans salir le sac. Il faudrait que je trouve un collant de running léger ou truc du genre. Des suggestions ? Bon après pour le même type de sortie en septembre et dans un quilt, je pense que je prendrais le caleçon chaud quand même !

- Chaussures Altra Lone Peak 4.0 : Grand bonheur. C'est dans la lignée de mes Merrel Waterpro, c'est léger, souple, aéré. Le drop zéro n'a pas été un problème (je suis habitué à courir en drop 4 en général) et le côté "mou" au niveau du talon que je constatais à la marche sur bitume disparait totalement en marche sur sentier, rochers, cailloux. Très agréable. Bon dans l'herbe humide c'est la cata et le premier jour j'ai eu les chaussettes bien mouillées, ça n'a pas trop séché la nuit mais c'était portable le lendemain et ça a vite séché.

- "oubli" des gants de soie : ça fait partie des trucs laissés dans le coffre de la voiture quand on a vu que la météo se dégageait... erreur, le soir et le matin on les aurait franchement apprécié. Notamment autour des ablutions dans le petit torrent à côté du bivouac (ravitaillement en eau, vaisselle...)

- filtre Sawyer Micro Squeeze : on est tous les deux tombés amoureux de ce truc !!! Déjà ça fonctione très bien sur ce type d'eau de fonte de neige en cette saison et en fait l'apport est vraiment double : gain de poids évident, mais surtout allègement mental important. Pas besoin de se restreindre, de compter précisément combien de cl tu vas utiliser pour te laver les dents ou pour la tisane du soir si tu veux avoir assez d'eau pour le petit dej du lendemain. Le fait de bivouaquer près de cours d'eau à permis de marcher avec peu et d'utiliser autant d'eau qu'on voulait au bivouac. On a marché avec maxi 1L chacun et ça a été régulièrement plus que suffisant. Franchement c'était royal. Après j'imagine qu'il faut faire attention à ne pas être trop optimiste car selon les lieux de randos l'eau peut être plus difficile à trouver. N'empêche vu le poids, je pense que je vais probablement emmener ce petit filtre régulièrement avec moi en balade à la journée plutôt que de l'eau dosées "très largement" pour 4 personnes.

- Boîte/bol plastique de yaourt à la grecque : grosse réussite. Réhydratation parfaite de la semoule méditerranéenne. Pas de fuite, c'est vraiment bien étanche. Le tour est bien rigide donc à mon avis il faut une pression latérale énorme pour imaginer voir le couvercle sauter.

- petite pelle Deuce #2 : très pratique. Elle a ses limites bien sûr, et dans certains cas n'a rien apporté, mais dans la majorité des cas c'était appréciable.

- Batterie Anker Powercore (1è du nom) 10000mAh : bien... mais cette coquine refuse de charger ma montre Garmin (230) lorsque celle-ci est en veille (cad en mode normal lorsqu'elle n'enregistre pas d'activité. En gros la charge débute mais s'arrête toute seule au bout de quelques minutes. J'ai réussi à la forcer un peu en appuyant régulièrement sur le bouton d'allumage mais c'est pénible. Solution trouvée : la charger en marche (pas pratique en tenant la batterie à la main vu la longueur du câble de charge), sinon au bivouac en la mettant en mode réception de GPS... il faut que je peaufine. Ca a l'air de dépendre de où commence la charge. J'ai constaté le problème le premier soir (petite marche) en essayant de la faire passer de 90 à 100%. De retour à la maison je viens de tester, la charge en partant de 44% s'est poursuivie jusqu'à 95% et s'est arrêtée... bref étrange.

- frontale NU25 allégée... ben pas servie... faut dire un 21 juin on peut difficilement faire mieux en terme de durée du jour :) Mais elle est bien sinon, je m'en sers régulièrement au quotidien, c'est devenu ma lampe d'EDC.

- Côté alimentation... gros WTF. On s'était basé sur ma sortie précédente pour définir un peu les kcal à prévoir. Madame avait toujours un peu arrondi au dessus pour avoir de la marge, mais globalement on a très peu mangé. Je ne sais pas si c'est la chaleur, le fait que j'ai été un peu patraque le samedi après-midi, mais on revient avec facilement la moitié de notre mélange amandes/noisettes/bananes séchées... 2 petits paquets de gâteaux secs (la dernières fois j'en avais pris 6 et mangé 4, là j'en ai pris 4 et mangé 2 !). J'avais descendu 200g de comté, là on en a mangé un peu moins de 300g à 2. La semoule on avait un sachet de 200g sec pour 2 par repas, c'était parfait (avec autre chose à grignoter genre fromage+crackers).
Test des nouilles chinoises vietnamiennes "XL" 90g Wai Wai Tom Kha mushroom flavor... wow c'est épicé, et pas trop possible de faire autrement (t'as pas le petit sachet avec juste les épices qui arrachent à doser à convenance).

Globalement
- j'ai tout utilisé sauf : la frontale, la pharmacie (hormis un pansement anti ampoule pour Mme), une partie de bouffe.
- J'ai regretté : les gants de soie, le bonnet pour les 2 nuits (froid la 1è nuit, chaud la 2è mais pas envie de retirer la polaire car seul vêtement me protégeant le cou en l'absence de buff... vu qu'il était sur ma tête pour ceux qui suivent).

Bon je crois que j'ai fait le tour, j'éditerai si besoin :)

Donc mes gros chantiers c'est :
- sac à dos
- appareil photo (encore et toujours)
- quilt : avec caleçon chaud en bas + TS ML merinos + polaire 200 + doudoune légère à capuche -> cumulus 250 ou 350 pour dormir confortablement jusqu'autour de 0°C ? (en gros bivouacs dans les Pyrénées entre juin et septembre inclus).
- veste de pluie légère
- abri pour mon expédition solo de septembre prochain

Dernière modification par moby59 (25-06-2019 13:15:02)


On ne rigole pas : Projet 48h Pyrénées en septembre : https://lighterpack.com/r/48ath5

Hors ligne

Pied de page des forums