Aller au contenu

Annonce

Le Camp d'été 2024 se tient du 10 au 17 août dans le Queyras ! Plus d'infos sur ce fil. Les inscriptions sont ouvertes et se font sur ce lien

#51 18-10-2018 00:15:38

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

florencia a écrit :

Soudain, sans avoir perçu de changement visuel perceptible, au moins pour mon œil de néophyte, seulement un pas de plus, puis je me sens chuter brutalement. A peine le temps de mettre les bras en avant pour me rattraper, mais rien, je les vois disparaître dans une eau sombre, jusqu’aux coudes, sans aucune prise solide à laquelle se raccrocher. Après 2-3 mouvements de battement, j’arrive à me redresser pour me remettre à l’aplomb, malgré mon sac qui pèse encore une blinde, plus de 11 kg quand même.

Je me retrouve immergée jusqu’au-dessus des hanches, comme en suspension, sans sol ferme sous les pieds, mais je ne m’enfonce pas non plus… Gloups

Finalement, elle était super facile ma rando en Norvège comparée à la tienne smile


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

Hors ligne

#52 18-10-2018 09:33:06

Glop^2
Membre
Inscription : 19-04-2013

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Cette fois j'ai pris le temps de bien tout lire, sûr que ça donne des envies malgré les "lagafferies". Merci les avoir partagées, ça permet de prendre plus concrètement conscience des difficultés et dangers du terrain. Avec ça et ton expérience globale il y aurait peut-être matière à un mini guide-synthèse des bonnes pratiques et lignes de conduite pour bien aborder ces terres.
Merci aussi pour toutes ces infos et les liens, j'aime bien notamment le site sur les baies, herbes, champignons.
Bon, je sens que cet hiver je vais cogiter Finlande, pfff, c'est malin, comme si j'avais pas assez de mal à choisir parmi tous les coins qui me font envie !


Si on randonnait plus souvent, on aurait moins la tête aux bêtises.

Hors ligne

#53 18-10-2018 09:41:48

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Kikoo florencia wink

Merci pour le passage "réaliste", avec les petites et grosses tracasseries qui font partie des sorties, qui en parfument et assaisonnent le parcours, et qui font trop souvent défaut dans les retex du forum (vivi j'ai traversé l'Islande, de bout en bout... et même pas un pied mouillé wink).

eraz

PS : je ne vise personne et aucuns sous-entendus dans mon exemple Islandais.

Hors ligne

#54 18-10-2018 09:53:56

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Je répéterai la manœuvre sur 3 ou 4 m avant de retrouver des herbes plus denses, puis enfin la terre ferme. Je suis recouverte de boue, il vente.

C'est une constante de la randonnée dans ces contrées dès que l'on quitte un peu un chemin fréquenté : à minima on a recouvert de boue les pieds jusqu'au chevilles, souvent jusqu'au genoux, parfois à la taille. Et quand on tombe de tout son long (pas rare) partout.

Les membranes goretex fonctionnent moins bien après....

smile


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

#55 18-10-2018 11:09:35

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

philip a écrit :

la valve du Packraft a été retrouvée au final ?

Hélas, non, cela aurait été trop simple...

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#56 18-10-2018 11:18:22

Adrienne
Apprentie MULe
Lieu : Région parisienne
Inscription : 28-10-2017
Site Web

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Florencia, ton récit d'enfoncement dans la boue est terrifiant...
Je n'ai pas fait jusqu'aux hanches, mais j'ai fait une jambe jusqu'en haut, ou les 2 jusqu'au dessus du genoux.

J'ai 2-3 questions-remarques :
- est-ce qu'ensuite tu as pu mieux repérer ces coins dangereux ? Au type de mottes d'herbes poussant dessus, à la couleur de la boue ? Dans les Highlands j'avais assez vite fait une sorte de typologie des boues par couleurs et c'était assez juste, je repérais pas trop mal celles qui étaient profondes et dangereuses des autres. Pareil pour les types d'herbes poussant sur les mottes dans les marécages.
Est-ce que ça s'apprivoise aussi en Laponie ?

- pourquoi est-ce que les bâtons cassent dans la boue ? Idem, j'en ai tordu fortement (pas cassé) un en m'enfonçant. Je suis nulle en physique mais j'aimerais bien comprendre (si quelqu'un peut m'expliquer avec des mots simples) ce qui se passe...

- est-ce que tu as trouvé des techniques reproductibles pour te sortir de la boue sans trop compter sur le hasard et ta bonne étoile ? J'ai connu aussi cette sorte de paralysie d'angoisse seule enfoncée dans la boue au milieu de nulle part (et en Laponie c'est encore pire), jusqu'à présent je m'en suis bien sortie, mais j'avoue que si l'envie me prend d'aller taquiner le Nord Nord, je serais assez preneuse de techniques de base un peu plus détaillées que "tu essaies de retrouver l'horizontalité" (fastoche avec 2 tonnes de boue sur chaque jambe !)
Bref, je prends toute astuce de toi ou d'autres habitués big_smile

- Est-ce que finalement marcher en sandales ne serait pas plus judicieux dans ces endroits pour mieux se sortir de la boue ?


Si tu n'arrives pas à penser : marche. Si tu penses trop : marche. Si tu penses mal, marche encore.
(Jean Giono)

Trombi

Hors ligne

#57 18-10-2018 11:35:38

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Salut Eraz,  smile
et kikoo Flo,  smile

Merci pour le passage "réaliste", avec les petites et grosses tracasseries qui font partie des sorties, qui en parfument et assaisonnent le parcours, et qui font trop souvent défaut dans les retex du forum (vivi j'ai traversé l'Islande, de bout en bout... et même pas un pied mouillé wink ).

Je ne suis pas d'accord avec cette appréciation. RL est un des rares forums de randonnée où les auteurs de retex n'hésitent pas à parler de leurs foirades ou de leurs florenciades wink. Le souci pédagogique l'emporte souvent sur l'amour propre (même s'il peut y avoir des exceptions, je te l'accorde...). Dans l'actualité brûlante du forum, le témoignage sans concession de Flo est loin d'être isolé, le retour de Hervé27 en atteste. smile

Adrienne a écrit :

- est-ce qu'ensuite tu as pu mieux repérer ces coins dangereux ? Au type de mottes d'herbes poussant dessus, à la couleur de la boue ? Dans les Highlands j'avais assez vite fait une sorte de typologie des boues par couleurs et c'était assez juste, je repérais pas trop mal celles qui étaient profondes et dangereuses des autres. Pareil pour les types d'herbes poussant sur les mottes dans les marécages.

Tafdak, idem dans les tourbières bretonnes...

Flo, ton début de récit me fait penser à cette histoire du type qui se lance dans le vide du haut d'un immeuble et qui se dit à chaqe étage "jusque là ça va, jusque là ça va..." sauf qu'avec toi ce serait plutôt "jusque là ça va pas, jusque là ça va vraiment pas...". Quelle force de caractère !  big_smile  wink

Jobig

Dernière modification par Jobig (18-10-2018 11:37:26)


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#58 18-10-2018 11:38:20

Guybrush84
Threepwood
Lieu : Aix en Provence
Inscription : 02-08-2010

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Tu disais avoir pêché des poissons. Comment a tu fais avec ta canne cassée ? Et le packraft, tu ne disais pas avoir navigué ?
Tu as pu racheter du matériel plus tard ?

Hors ligne

#59 18-10-2018 12:55:30

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Plusieurs questions, je réponds au fur et à mesure.

Adrienne a écrit :

est-ce qu'ensuite tu as pu mieux repérer ces coins dangereux ? Au type de mottes d'herbes poussant dessus, à la couleur de la boue ? Dans les Highlands j'avais assez vite fait une sorte de typologie des boues par couleurs et c'était assez juste, je repérais pas trop mal celles qui étaient profondes et dangereuses des autres. Pareil pour les types d'herbes poussant sur les mottes dans les marécages.
Est-ce que ça s'apprivoise aussi en Laponie ?

Ce n’était pas de la pure boue, mais un fond de boue recouverte d’eau, donc pas eu vraiment de grandes difficultés à me remettre à la verticale, ni utilisé de technique particulière. Simplement, je ne pouvais pas m’en sortir en marchant. Pas d’appui solide, et j’ai craint de prendre le risque de m’enfoncer plus. Ce pourquoi, je suis restée immobile, jusqu’à trouver une autre solution.

D’ailleurs, c’est peut-être l’une des raisons pour laquelle je n’ai rien vu venir, une surface d’eau brillante, " comme les précédentes ", peut-être juste un peu plus clairsemée…

ll faut bien comprendre que tout cela se passe très vite, et les réactions sont finalement très peu " conscientisées", en tout cas ce fut le cas chez moi.

D’ailleurs, les pas qui ont précédé l’incident sont très flous dans ma tête roll
Est-ce que je marchais réellement dans l’eau parmi les herbes, ou sur des touffes d’herbes suffisamment denses pour me porter (il y avait les 2, précédemment), ce qui auraient fait que je n’ai pas perçu la modification de profondeur ? La seule certitude, c’est qu'il ne s'agissait pas de vrais mottes ou de touradons, entourant les rivières marécageuses.

Je pense plus que c’est la résultante d'un mixte d’inexpérience, et probablement d’une prise de confiance progressive, après les quelques 500 m déjà parcourus, ainsi que d’une lecture insuffisante des cartes, pour viser le meilleur passage, et la meilleure sortie.

Ce fut un épisode exceptionnel, (en dehors d’un autre épisode dans la boue un peu plus tard, mais passage inévitable), donc j’en conclue que j’ai appris à éviter, à mieux lire le terrain et ses potentiels dangers, à repérer les meilleurs passages, mais aussi et surtout à mieux anticiper par une étude plus éclairée de la carte.

Le sondage, le maître mot comme déjà dit, en particulier dans les herbes hautes.

Le repérage :
De l’aspect et des différentes couleurs de boues, oui.
Des différents type de végétation, permettant de reconnaitre, et de manière assez juste, rien qu’avec l’œil, la classification des marécages, et donc de savoir à quoi s’attendre.
Des différents type de mottes, jusqu’aux touradons, impressionnant avec leur hauteur de 40 cm à 1 m de haut, sur laquelle il faut parfois se déplacer en équilibre instable.

De la présence ou non d’arbustes, saules des Lapons en particulier, annonçant la présence de zones marécageuses, et en même temps garants d’une moindre profondeur, en leur sein, et où de quoi à se raccrocher si besoin.

Donc oui, je te rassure, cela s’apprivoise tout pareil, et ce n’est peut-être pas si différent de l’Ecosse, mais je ne connais pas.


Je reviens sur ce passage :
« Je ne me retourne même pas pour regarder ce que je n’ai pas su voir. Ce n’est pas la première fois que je réagis comme ça. Je ne réaliserai que plus tard qu’il est plus judicieux d’essayer de comprendre pour apprendre, plutôt que de rester avec de l’irrationnel. Mais cela ne se fera sentir que plus tard ».
Conséquences : Je suis passé d’une certaine forme d’assurance ou d’insouciance, progressivement à une appréhension, sans aucun doute démesurée, mais quai épidermique, en cherchant à tout éviter (autant que faire se peut), avec de multiples détours +/- fondés, puis est revenu le temps de la raison, de la rationalisation km/effort/risque big_smile, beaucoup plus proche de la réalité du terrain, ou j’ai de nouveau repris confiance et « osé », plus forte de toutes les expériences précédentes, bien aidé, il faut le dire, par le virement de la météo vers le grand beau tongue

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#60 18-10-2018 13:40:55

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Adrienne a écrit :

pourquoi est-ce que les bâtons cassent dans la boue ? Idem, j'en ai tordu fortement (pas cassé) un en m'enfonçant. Je suis nulle en physique mais j'aimerais bien comprendre (si quelqu'un peut m'expliquer avec des mots simples) ce qui se passe...

Concernant, la casse de bâton, elle n’a pas eu lieu dans la boue, mais dans des trous pierreux, en l’occurrence profond, dans le cas présent. Pas de bol d’y mettre non seulement une jambe, mais aussi le bâton en voulant se rattraper.

J’ai eu (encore) l’occasion de tester plus tard, avec un bâton en bois, ce dernier a aussi plié, mais n’a pas rompu tongue


est-ce que tu as trouvé des techniques reproductibles pour te sortir de la boue sans trop compter sur le hasard et ta bonne étoile ? J'ai connu aussi cette sorte de paralysie d'angoisse seule enfoncée dans la boue au milieu de nulle part (et en Laponie c'est encore pire), jusqu'à présent je m'en suis bien sortie, mais j'avoue que si l'envie me prend d'aller taquiner le Nord Nord, je serais assez preneuse de techniques de base un peu plus détaillées que "tu essaies de retrouver l'horizontalité" (fastoche avec 2 tonnes de boue sur chaque jambe !)
Bref, je prends toute astuce de toi ou d'autres habitués big_smile

Pour mon propre incident dans la boue, c’était dans un mic mac de vastes étendues de boues sur plusieurs centaines de mètres, à la frontière avec la Norvège, le long d’une immense barrière à rennes. Le décor était sordide, entre grillage, une mare de boue sans fin et bordée de marécages encore pires, et enfin le gris du ciel menaçant. De surcroît, la veille, il avait énormément plu. Aucune possibilité d’évitement, et ce qui devait arriver, arriva..

En voulant me rapprocher de la barrière, pour rejoindre un rondin de bois se trouvant à ses pieds, j’ai enfoncé une jambe jusqu’à mi-cuisse, heureusement, j’ai eu le temps de poser l’autre pied sur le, juste à point, rondin, et à agripper mes mains au grillage.

La boue était tellement épaisse, que j’ai vite sentie qu’en tirant, j’allais perdre ma chaussure… Donc j’ai  tout simplement réalisé des mouvements d’avant en arrière pour dégager un espace. J’ai ainsi pu remonter petit à petit, sans perdre la dite chaussure, qui sans aucun doute aurait été irrécupérable…

Je n’imagine pas si je n’avais pas réussi à agripper au moins une main...

J’ai poursuivi ce passage, accolée à la barrière et en pas chassé sur le rondin, je me serais cru dans un un exercice militaire big_smile

Sinon, tout dépend ce que tu entends par sandales, mais pour moi, tout du moins en Laponie finlandaise, ma conclusion est sans appel, les crocs sont inutilisables dans la boue ou tout ce qui fait ventouse, ou alors il faut avoir la chance de trouver à la fois le bon ajustement en taille et à la fois en sécurisation.

J’avais acheté 2 paires de crocs, l’une en 35-36 et l’autre en 37-38 (chaussant en ville entre 37 ½ et 38).
La première était inconfortable en taille, le gros orteil touchait au bout, la lanière de sécurité tenait plutôt pas mal. De là à dire qu’elle aurait résisté dans la boue, j’y crois moyen moins…

J’ai donc préféré emporter la seconde, bien en taille, mais du coup, la lanière était beaucoup trop lâche, aucun maintien dans la boue même minime…

Mais, cela ne m'a pas manqué, mes trails faisaient parfaitement le boulot, et à la sortie, un coup de lavage rapide en les baignant dans l'eau et elles étaient impecc, un super mesh, non agrippant wink

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#61 18-10-2018 13:50:33

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Guybrush84 a écrit :

Tu disais avoir pêché des poissons. Comment a tu fais avec ta canne cassée ? Et le packraft, tu ne disais pas avoir navigué ?
Tu as pu racheter du matériel plus tard ?

J'ai tout réussi à réparer, ou à remettre en ordre de marche tongue

Même si j'ai dû racheter finalement une canne à pêche à Hetta. Non pas que la réparation n'a pas fonctionné ou tenu, mais elle a eu pour conséquence que je ne puisse plus replier le dernier brin. La canne dépassait ainsi du sac à dos à son point le plus fragile, et la densité des branches croisées a cassé, quelques jours plus tard, le scion et le deuxième anneau...

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#62 18-10-2018 13:56:01

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Jobig a écrit :

Flo, ton début de récit me fait penser à cette histoire du type qui se lance dans le vide du haut d'un immeuble et qui se dit à chaqe étage "jusque là ça va, jusque là ça va..." sauf qu'avec toi ce serait plutôt "jusque là ça va pas, jusque là ça va vraiment pas...".

Je crois en ma bonne étoile, en vadrouille, alors j'étais certaine que la chance allait tourner un jour, forcément big_smile


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#63 18-10-2018 17:23:13

Guybrush84
Threepwood
Lieu : Aix en Provence
Inscription : 02-08-2010

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

florencia a écrit :
Guybrush84 a écrit :

Tu disais avoir pêché des poissons. Comment a tu fais avec ta canne cassée ? Et le packraft, tu ne disais pas avoir navigué ?
Tu as pu racheter du matériel plus tard ?

J'ai tout réussi à réparer, ou à remettre en ordre de marche tongue

Même si j'ai dû racheter finalement une canne à pêche à Hetta. Non pas que la réparation n'a pas fonctionné ou tenu, mais elle a eu pour conséquence que je ne puisse plus replier le dernier brin. La canne dépassait ainsi du sac à dos à son point le plus fragile, et la densité des branches croisées a cassé, quelques jours plus tard, le scion et le deuxième anneau...

Flo

Et comment on improvise une valve oubliée ?  big_smile

Hors ligne

#64 18-10-2018 19:14:25

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Guybrush84 a écrit :

Et comment on improvise une valve oubliée ? big_smile

En regardant la carte, j’ai réalisé que, sans le bateau, j’en étais quitte à poursuivre mon demi-tour, avant de pouvoir trouver un passage à gué, me permettant de rejoindre ensuite la rivière Lätäseno (3 jours au total), et, d’enfin, pouvoir redescendre du bon côté (3 jours supplémentaires). Soit 6 jours pleins de marche, contre seulement une journée et demi, si j’arrivais à trouver une solution. Motivant, non ?  big_smile


Comment, en sortant tout le kit de réparation disponible et avec un peu d’imagination tongue

En fait, très rapidement, j’ai compris que la seule solution résidait dans le sac de gonflage, qui possède le même pas de vis, forcément.

Restait juste 2 petits problèmes à résoudre, 1- réussir à occlure le pas de vis sur un côté et le rendre 100% étanche, 2- quid du gonflage du bateau, une fois le sac sacrifié, mais fichu pour fichu, la décision de découper le pas de vis n’a pas été difficile à prendre neutral

Etape 1 , créer une bouchon étanche :

Tout y est passé, patch de réparation de matelas (là, une paire de ciseaux est intéressante pour une découpe circulaire wink)à la bonne taille et collé au seamgrip. Le mm de recouvrement étant largement insuffisant, j’’ai ensuite rajouté et croisé des bandes de ductape, puis du tenacious de manière circulaire.
Enfin, bref, un gros patch collant et normalement étanche à l’air.

Etape 2 : un nouveau système de raccordement du sac de gonflage sur l’ouverture du bateau.

Ayant appris quelques nœuds pratiques au cas où, j’ai, après quelques tentatives, retrouvé celui du nœud coulant. Ne restait plus qu’à faire tenir l’ouverture désormais béante du sac de gonflage en l’enserrant sur le rebord de l’ouverture du packraft.

Le rebord ne faisant là aussi que 2-3 mm, c’était rarement gagné du premier coup, mais avec un peu de persistance, cela finissait par tenir efficacement pour gonfler le bateau, au moins jusqu’à un certain point, après l’air refluait.

Fin de gonflage au poumon, avec un peu d’adresse et d’entrainement, j’ai fini par arriver à perdre le minimum d’air avant de glisser et fermer le nouveau bouchon.

Le bateau, bien sûr, n’était pas gonflé à 100%, mais suffisamment pour naviguer sans souci.


Pour revenir sur cette (première) réparation, j’avais réalisé un test satisfaisant, après plusieurs heures, sans aucun signe de fuite.
Le lendemain soir, j’ai mis le bateau à l’eau pour la traversée d’une rivière d’une vingtaine de mètres, surtout pour tester.
Après être descendue, et avoir ôté le SAD, j’ai malheureusement constaté qu’il était plus que flagada sad

Nouveau test de gonflage au bivouac, 2 essais sur 3, j’entendais nettement le bruit d’une fuite au niveau du bouchon, sans pouvoir trouver où, ni comprendre pourquoi cela ne survenait pas systématiquement...

Peu importe, ce n’était pas satisfaisant, surtout que le lendemain, je devrais me trouver face aux quelques 200 m de la rivière Lätäseno, et là pas de question de jouer.

C’est alors, que j’ai eu l’idée de vider le tube de Seamgrip à l’intérieur du bouchon.

Il n’avait qu’une nuit et une matinée pour sécher, mais ça l’a fait smile

Plus aucun problème par la suite, y compris sur plusieurs heures de navigation cool

Voilà smile

Flo

Dernière modification par florencia (18-10-2018 19:17:06)


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#65 18-10-2018 20:14:59

Ptilapon
Membre
Inscription : 03-12-2015

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Ne m'en veut Florencia, mais j'ai bien ri de tes déboires. Cela m'a rappelé mes propres gaffes. J'ai déjà réussi à casser un scion de canne en me déplaçant en pack raft. Maintenant, c'est canne pliée Ces cannes en carbone sont tellement fragile par rapport à celle en fibre de verre. J'ai gardé ma vieille canne en fibre jusqu'au jour où le scion de bout a glissé et suivit mon leurre lol . Pour ce qui est de la valve, je suis un très grand distrait et je l'ai tout de suite attachée avec une cordelette. A chaque fin de rando, je suis très content si je n'ai rien oublié lors d'un bivouac.
Pour la progression en zone marécageuse, j'ai très appris à faire le parallèle végétation/couleur et profondeur. Mais seulement après quelques bains de boues. Je pense que nous avons tous de belles gaffes à raconter, mais reste que cette expérience acquise nous permets de nous déplacer dans un environnement si magnifique.

Hors ligne

#66 19-10-2018 13:18:28

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Salut Ptilapon smile

Non, je ne t'en veux pas big_smile
Même en fibre de verre, pas certaine que la canne aurait résisté à ma gaffe, mais bon...
L'attache de la valve est prévue s'il y a une prochaine fois wink
D'ailleurs, j’en profite tongue, j’ai commencé à jeter un œil sur les cartes Suédoises.
Sur les zones montagneuses, type Sarek, Kungsleden etc, les zones marécageuses me semblent peu nombreuses et isolées, donc évitables ou épisodiques.
L’étage en dessous, purement forestier, est lui, bien sûr, différent, mais en mode packraft, cela permet de s’affranchir, là aussi, d’un grand nombre des marécages présents, même si un peu moins pour moi, qui ne passe pas les rapides big_smile.
Donc, en dehors des progressions terrestres d’un lac ou rivière à l’autre (très rapprochés en plus à vol d’oiseau), la problématique, et l’usure liée à la répétition, me semble quand même moins présente par rapport à la Finlande. (Je ne parle de zones humides, où on marche normalement, comme décrites par Criss Kenton ; sur le fil de ju_belledonne à propos de la Nordkalottleden).
Tu (ou les connaisseurs de la Suède) confirmes ?

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#67 19-10-2018 14:08:22

tolliv
Sérénitude
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Site Web

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

florencia a écrit :

..Ce fut un épisode exceptionnel, (en dehors d’un autre épisode dans la boue un peu plus tard, mais passage inévitable), donc j’en conclue que j’ai appris à éviter, à mieux lire le terrain et ses potentiels dangers, à repérer les meilleurs passages, mais aussi et surtout à mieux anticiper par une étude plus éclairée de la carte.

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort !


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits , mes bricolages et quelques idées saugrenues : ---->> ICI <<----

Hors ligne

#68 19-10-2018 19:51:49

Guybrush84
Threepwood
Lieu : Aix en Provence
Inscription : 02-08-2010

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Ah ben oui le sac de gonflage !
Bien joué Florencia !

Et gonfler le packraft avec son sac, et sans l'enlever, faire un simple noeud avec le sac en le laissant pendouiller, ça marche pas ?
Je n'ai vu qu'une fois un packraft, c'était celui d'Eraz au CdB et le sac me paraissait assez long pour faire la manip.

Hors ligne

#69 19-10-2018 21:09:30

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Certainement une bonne idée, car oui, le sac est assez long pour faire un nœud smile
Cela m’a traversé l’esprit, mais je crois que j’ai eu peur de fuite sur la durée sous l’effet de la pression. Il aurait pourtant été simple de tester pour prouver le contraire, mais je ne l’ai pas fait… neutral

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#70 20-10-2018 17:45:41

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

attirée par l'odeur alléchante d'un nouveau récit de Florencia tongue ...

Bonjour Florencia,
je prends un peu le train en marche
j'ai imprimé certains passages pour lire tranquille, à bientôt  smile

Myrtille

Hors ligne

#71 21-10-2018 15:39:44

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Me revoilou

Très intéressants tous ces détails sur l'eau: rivières et surtout marécages
On a souvent du mal à imaginer que ces grands territoires sauvages sans trop de végétation sont sans pièges alors que c'est quasiment l'inverse.
ça ressemble en effet aux galères corses avec d'autres ingrédients wink

La réparation du bateau est une belle réussite,
les photos sur l'eau d'ailleurs sont superbes

j'attendais la partie sur les animaux, de belles rencontres, on doit se sentir moins seule, non?
pas d'autres rongeurs comme le castor ?
il y a des lynx mais difficiles à voir ou pas dans cette zone...

j'ai un vague souvenir que tu avais acheté le tipi jaune à un Mul ? bien logeant, il vient d'un fabricant?

as-tu souffert de l'humidité?

en tout cas bravo pour ta persévérance et tes capacités d'adaptation  roll
merci pour tous les détails de préparation, plusieurs sites très intéressants notamment sur la végétation et y compris la partie pêche smile
oui, devoir s'atteler à trouver sa nourriture après une journée hors sentier éprouvante demande motivation et énergie... Parfois un peu de facilité ça fait plaisir cool

En te lisant bien sûr ça me tente d'aller faire une virée par là, on doit trouver des zones moins marécageuses hmm ...

Myrtille

Hors ligne

#72 21-10-2018 18:10:04

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Salut Myrtille88,

Pour l’abri, en fait je l’ai trouvé sur la Baie, il correspondait exactement à ce que je recherchais, une toile monoparoi pas trop lourde, avec une protection anti-moustique intégrale, en silnylon double enduction. Grande abside pour y loger sans souci le packraft, les rames, le matériel de pêche + le SAD, tout en pouvant popoter dessous si besoin.

6253_sans_titre-130_21-10-18.jpg


Au départ, je croyais qu’il s’agissait d’un no name puisque rien n'était précisé, mais il a une étiquette Desert Walker.
Je l’ai trouvé ensuite sur Ali-express, mais au double du prix wink


Concernant l’humidité, si, beaucoup. Parois mouillées au matin, aussi bien face extérieure qu’intérieure, et quelque soit les conditions météos, l’absence de pluie ou les gelées nocturnes ne changeaient rien.
Mais il faut dire que je dormais systématiquement à côté d’un point d’eau, lac ou rivière.

Si jamais l'interrogation me concerne plus particulièrement, non, je n’en ai pas souffert, si ce n’est par moment, une usure plutôt d’ordre psychique, mais finalement, à force, tu l’acceptes comme une partie intégrante de la balade, et tu fais avec big_smile, mais aucune conséquence physique, zéro bobo, ni ampoule ni mycose ou autre smile

Sinon, non, je n’ai pas eu la chance de voir de castor, mais les rennes et les oiseaux égayaient déjà bien ma solitude, comme tu le dis, des signes de vie bienvenus smile

Merci pour ta visite wink

Ajout : photo

Flo

Dernière modification par florencia (21-10-2018 18:21:02)


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#73 21-10-2018 19:22:39

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Les premiers pas, la découverte, quelques extraits des 4 premiers jours en image.
Ma petite caméra, comme seule confidente tongue
Qualité pas top, mais promis j’ai fait de mon mieux big_smile




Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#74 21-10-2018 20:07:40

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 24-08-2011

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Bonjour Flo,  smile

Un grand merci pour la vidéo, elle est édifiante.
C'est super de se balader avec toi (en étant au chaud et au sec !) tongue
ça permet de se rendre compte des conditions réelles. Vraiment, rien ne t'effraye big_smile

C'est drôle d'entendre tes monologues. J'ai bien compris que tu "nous" expliques en même temps.
Remarque, je fais souvent la même chose (intérieurement). Et je pousse même jusqu'à me parler intérieurement en disant "on", genre : "On le voit, le col, c'est par là ! Allez, zou, on y va !".
Rassurez-moi, je ne suis pas la seule à faire ça ? wink


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#75 21-10-2018 20:21:35

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014

Re : [Récit + liste] Ruska in Lapland - Finlande

Bonsoir Flo,  smile
Et bonsoir ester,  smile

Super la vidéo !

ester a écrit :

Et je pousse même jusqu'à me parler intérieurement en disant "on", genre : "On le voit, le col, c'est par là ! Allez, zou, on y va !".
Rassurez-moi, je ne suis pas la seule à faire ça ? wink

"On y est... on arrive..." tout bas, pour soi mais en remuant les lèvres à voix basse, le monologue entêtant, un peu honteux, c'est tout à fait moi, ça. J'essaye depuis quelque temps de me reprendre et de dire "J'y suis... j'arrive... etc.". Faute de pouvoir intérioriser ! big_smile

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

Pied de page des forums