Annonce

Mise à jour 12 mai 2019 : les inscriptions pour le camp itinérant de cet été 2019 sont closes ! Les nouveaux inscrits seront désormais sur liste d'attente.
7 jours de randonnée légère itinérante dans les Pyrénées avec l'association Randonner léger, pour se rencontrer et partager notre passion.
La discussion sur le forum.

#801 06-02-2019 13:36:27

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 3 467

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

De rien wink ; pour ceux qui aiment avoir malo Q le carbone, une liste de vélos de rando carbone: https://www.cyclingabout.com/carbon-touring-bikes/

NB: regardez bien les prix au passage, ça monte à 10k€ pour les plus... légers big_smile (7,9kg!). Encore une fois les allemands sont au meilleur du rapport poids/prix/équipement, 9.8kg avec moyeu dynamo, lumière,  porte-bagage et garde-boues (2900€). Le fuji Jari 1.1 et 1.3 sortent à 8,4kg et 8,8kg.


Autre article de cyclingabout (consacré aux vélos de voyage) avec tous les nouveaux pédaliers Sub-compacts (pédaliers du genre 46-30) du marché : https://www.cyclingabout.com/low-climbi … -crankset/

Dernière modification par Bilbox (06-02-2019 13:56:58)

Hors ligne

#802 09-02-2019 16:55:42

buR
Membre
Inscription : 13-09-2015
Messages : 110

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Pedalier, je recommande vivement de jeter un oeil sur ce site.
Maro assemble des pedaliers à la carte, et si le site est en allemand, il parle bien français:
http://www.radplan-delta.de/antriebe/antriebe.html
J'ai monté celui en 44x28:
http://www.radplan-delta.de/bin/kurbeln/dolomiti.html

Hors ligne

#803 09-02-2019 20:47:15

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 928
Site Web

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Bilbox a écrit :

Autre article de cyclingabout (consacré aux vélos de voyage) avec tous les nouveaux pédaliers Sub-compacts (pédaliers du genre 46-30) du marché : https://www.cyclingabout.com/low-climbi … -crankset/

Quitte à citer un article, autant en prendre un bon et se renseigner un peu, il manque au moins les 4 meilleurs 46/30 48/32 du marché: Rotor 3D+ (573g complet), Aldhu (rond ou oval), Easton EC90SL (vers 550g), Absolute Black, plateaux oval se montant sur tout pédalier Shimano 4 branches.


Super poney

Hors ligne

#804 09-02-2019 20:54:35

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 3 467

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

C'était pas possible de juste les rajouter sans faire de remarque désobligeante, inutile et infantile? Déjà le Easton sort à 700 balles... 500 pour le rotor, pour cadrer le sujet c'est bof! ( rando sur route et chemin facile pour environ 2000€ , premier message du sujet)

Dernière modification par Bilbox (09-02-2019 21:00:37)

Hors ligne

#805 09-02-2019 21:08:34

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 928
Site Web

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Le Vegast, petit frère du Aldhu (20g de plus), sort à 280€ sans chercher le meilleur prix (410 pour le Aldhu). Le Easton fait parfois l'objet de promo énorme, à moins de 200€ le pédalier (+une centaine d'euro pour les plateaux DM).


Super poney

Hors ligne

#806 24-02-2019 12:29:31

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 3 467

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Pour les carboneux, Rose bikes, à l'origine de ce fil, a bien évolué depuis 3 ans; pour 2000 à 2800€, leur gravel/cross sort de 7,9kg à 8,8 kg, et ils ont même un modèle BackRoad tout équipé: 9,8 kg avec PB, moyeu-dynamo, lampe et GB! https://www.rosebikes.fr/rose-backroad- … ra-2674052
Dans les mêmes tarifs Fuji carbon 1.1 et 1.3 (8,4kg et 8,6kg)

Hors ligne

#807 24-02-2019 22:58:55

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 478
Site Web

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Bilbox a écrit :

Pour les carboneux, Rose bikes, à l'origine de ce fil, a bien évolué depuis 3 ans; pour 2000 à 2800€, leur gravel/cross sort de 7,9kg à 8,8 kg

J’ai leur Gravel xeon cross depuis cet été et j’en suis très content wink


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#808 14-03-2019 00:18:07

N_75
Cancre du fond du forum
Lieu : loin des livres !
Inscription : 29-11-2012
Messages : 825

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Bonjour
J’ai l’impression qu'en ce qui concerne les vélos vendus montés à destination essentiellement routière on vit sous la dictature du double plateau 50-34, voire un peu plus petit suivant les marques, mais dans tous les cas un grand plateau bien trop grand pour mes besoins qui pourraient presque se contenter d’un 40 dents associé à un petit pignon de 11 qui semble désormais devenu standard. Et je n’ose même pas imaginer le « trou » lors des changements de plateaux !
Certain(e)s auraient-ils réussi à changer ce foutu grand plateau pour un plus petit, (exemples Shimano ou FSA qui paraissent courants en montes d’origine), sans tout changer évidemment, quitte à supprimer cette satanée indexation au moins à l’avant au cas où ce soit possible (mais j'en doute) ?

Dernière modification par N_75 (14-03-2019 00:28:15)

Hors ligne

#809 14-03-2019 09:07:00

cédric
Allez hop ... chargeons la MUL !
Inscription : 01-02-2005
Messages : 295

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Possesseur depuis le mois de septembre d'un MR 4 de chez  2.11 cycles, j'ai fait le choix de monter en mono plateau (Garbaruk 40 dents) et une cassette e-thirteen TRS 9-46 .
Je suis très satisfait de ce montage qui correspond parfaitement à ma pratique, même si l'étagement de la cassette laisse quelques "trous".

J'ai 2 jeux de roues: un premier montage en 650 b avec des pneus à grosse section (pneus compass switchback hill en 48) pour une utilisation orientée et un jeu de jantes carbone en 700 avec des pneus de section plus faible (compass bon jon pass en 35)  pour une utilisation plutôt route.
Sans être dans de l'extralight, le poids du vélo passe sous les 9 kg ... ce qui est pour moi très acceptable.
Le vélo a un cadre acier Reynolds et une fourche carbone. Je vélotaffe tous les jours avec et l'utilise le we pour des sorties à la journée. Prochaine étape: l'équiper de sacoches type "bikepacking" pour des sorties sur plusieurs jours. Je pars sur du Ortlieb ... à confirmer

Hors ligne

#810 14-03-2019 10:43:28

buR
Membre
Inscription : 13-09-2015
Messages : 110

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Ils tiennent le coup les compass? J'en ai déjà déchiré 2 sur les flancs (version EL) en passant dans des chemins de montagne à gros cailloux. Même si le confort est incroyable, j'hésite à en reprendre vu le prix...

Hors ligne

#811 14-03-2019 11:18:40

colombo_35
BUL et MUL
Lieu : Condate
Inscription : 28-02-2008
Messages : 167

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

N_75 a écrit :

Bonjour
J’ai l’impression qu'en ce qui concerne les vélos vendus montés à destination essentiellement routière on vit sous la dictature du double plateau 50-34, voire un peu plus petit suivant les marques, mais dans tous les cas un grand plateau bien trop grand pour mes besoins qui pourraient presque se contenter d’un 40 dents associé à un petit pignon de 11 qui semble désormais devenu standard. Et je n’ose même pas imaginer le « trou » lors des changements de plateaux !
Certain(e)s auraient-ils réussi à changer ce foutu grand plateau pour un plus petit, (exemples Shimano ou FSA qui paraissent courants en montes d’origine), sans tout changer évidemment, quitte à supprimer cette satanée indexation au moins à l’avant au cas où ce soit possible (mais j'en doute) ?

Pour renverser la dictature les éléments à prendre en considération :
- Les  plateaux de remplacement que peut accepter le pédalier (BCD , type de plateaux ...)
- La taille min de grand plateau accepté par le cadre ( il ne faut pas que les dents mordent la base )
- La taille min de petit plateau accepté par le cadre ( il ne faut pas que les dents mordent la base )
- Le type de montage du dérailleur avant,  est il possible de l'abaisser de qqs  mm  pour  s'adapter aux nouveaux plateaux.

Idéalement ,  un élément à prendre à considération avant l'achat du vélo ,  à même titre que la largeur max des pneus acceptés par le cadre et la fourche. Ce sont les deux  clés de la versatilité et la polyvalence du destrier.


Dès que l'on est chargé  ,  même MUL et que l'on passe de la plaine à la montagne  ,  ce type d'adaptation est recommandée. Perso , je chercherai du 42 - 28  couplé à une K7 11-34


Le BUL d'oseur avance

Hors ligne

#812 14-03-2019 12:28:27

N_75
Cancre du fond du forum
Lieu : loin des livres !
Inscription : 29-11-2012
Messages : 825

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Merci pour vos réponses et explications smile

colombo_35 a écrit :

Perso , je chercherai du 42 - 28  couplé à une K7 11-34

J'aurais exactement le même désir, voire une cassette 11-28 pour des balades à la journée (par chez moi ça penche !), mais mon problème est que je suis de la vieille génération qui pousse la porte d'un vélociste, et bien que je sache qu'il est d'abord mécano avant d'être vendeur, ils ne sont pas en mesure de me répondre au sujet de ce changement de plateaux, et je n'ai pas envie d'acheter puis voir ce qui est possible. Et je trouve débile d'acheter du 2x11 vitesses et de ne jamais utiliser les pignons les plus à droite de la cassette (en évitant le croisé de chaine). A croire que les cyclos des clubs ont mieux vieilli que moi…et même se sont bonifiés car le 52X14 en rapport maxi était monnaie courante dans le passé, hors compétitions !
Je regarde effectivement également la polyvalence côté pneus, mais c'est plus simple du fait qu'il n'y a pas ce foutoir de compatibilité entre marques et systèmes.

cédric a écrit :

...j'ai fait le choix de monter en mono plateau (Garbaruk 40 dents) et une cassette e-thirteen TRS 9-46 .
Je suis très satisfait de ce montage qui correspond parfaitement à ma pratique, même si l'étagement de la cassette laisse quelques "trous".

J'ai bien pensé au mono plateau auquel je pense pouvoir m'adapter facilement rapport à ma pratique, mais j'en reviens toujours à mon problème d'acheter en boutique un vélo monté, et je n'en ai guère vu pour une utilisation plutôt routière, un peu plus en "gravel", mais le choix de marques est limité par mon mode d'achat, et cela ne va pas aller en s'arrangeant avec la percée massive des vélos à assistance électrique qui prennent beaucoup de place dans les magasins.

Dernière modification par N_75 (14-03-2019 12:39:14)

Hors ligne

#813 14-05-2019 15:05:56

Lutosa
Membre
Lieu : 50ieme parallèle N
Inscription : 21-11-2018
Messages : 101

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

J'ai une question pour les BUL (que je ne suis pas encore, mais la MUL mène à tout, n'est-ce pas ? wink

(En espérant qu'elle soit à la bonne place.)

Version courte: est-ce que le raisonnement pour les chaussures "allègement = gain de confort"  est transposable pour les pneus de vélo ?

Version "contextualisée":
J'ai récemment changé de vélo. Un peu sur un coup de tête, j'ai choisi ça: https://www.cube.eu/fr/2019/bikes/trekk … 9-trapeze/

J'ai surtout été attiré par la promesse de la fiabilité sans entretien, l'absence de fourche télescopique et la qualité des composants pour le prix (selon mon regard de néophyte). Utilisation: vélotaf (en campagne), randos à la journée et occasionnellement un peu d'itinérance (hors de question de jamais quitter l’Europe, routes de campagnes voire parfois chemins de terre / gravier mais rien de plus).

Seulement voila, je n'en suis pas hyper-content, sans pouvoir dire pourquoi exactement.

Au delà des questions de posture / position / etc, je soupçonne deux coupables:

1) le poids du bestiau: 16 kgs sur la balance (avec pédales et ma selle habituelle), là où mon vieux D4 bringuebalant mais bien équipé était en dessous de 15 kgs hmm (mais à 1000 € max tout ce que je voyais d'autre de comparable était beaucoup plus lourd).

2)  la section des pneus (2,15):  Schwalbe marathon almotion évolution LTE en 55-622 sur des jantes 21x622. Poids des pneus seuls: 880 grs la pièce !!! yikes

Le mécano où j'ai acheté le vélo m'a déconseillé de monter du plus fin lorsque je lui ai posé la question, selon lui pour une question de confort mais aussi de sécurité (risque de toucher le bord de la jante dans les virages et alors chute assurée). Venant d'un mécano d'une équipe de course professionnelle, je me suis dit que cela devrait être vrai et je n'ai pas insisté, mais à présent j'ai un doute (si je me fie à ce tableau, les jantes en 21 acceptent les pneus de 35 à 62 mm). J'aurai peut-être dû préciser que je ne visais pas des boyaux non-plus. J'ai d'autant plus de doutes que sur le modèle travel SLT qui a, si je lis bien, les mêmes jantes, CUBE monte des     Schwalbe Marathon Mondial, Kevlar, 37-622 neutral

Ma question est donc la suivante: 

Pensez-vous que je verrai un gain de "rendement" (confort, légèreté, ... appelez cela comme vous voulez) si je mettais à la place des pneus un peu plus fin (entre 1.5 et 2.0) et peut-être réputés moins "increvable" que les marathons ?  Par exemple chez Schwalbe, le G-One "all around" qui me semble quand même polyvalent ne pèse que 460 grs en 40-622. Soit 800 grs de moins.


Resterait aussi la question du tube ou sans tube, qui me semble aussi bien compliquée: si j'ai bien compris, j'ai actuellement des jantes et des pneus tubeless "ready" mais montés avec des chambres à air roll mais je lis qu'enlever la chambre à air ne diminue pas le poids (et provoque un dégonflement plus rapide) !

Merci pour vos lumières...


« Il semble que la perfection soit atteinte, non quand il n'y a plus rien à ajouter mais quand il n'y a plus rien à retrancher » Saint-Exupéry

Hors ligne

#814 14-05-2019 16:08:08

DDN17
Vegan & light bikepacker
Lieu : Rochefort
Inscription : 08-09-2018
Messages : 426

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Houlala...

Pour la question des pneus, les marathon, il en existe plusieurs modèles en fonction du degré de résistance à la crevaison, adaptation ou pas aux vélos électriques, etc. Ils sont adorés des cyclovoyageurs et je pense de plein de forumeurs ici. Et je les déteste. Schwalbe avec ces pneus vend du rêve, de l'image, du "j'ai fait 110 000 km en Thailandocroatie sans crever". J'ai personnellement bousillé deux jeux en 15 000, ils savonnent sous la pluie, ne tiennent rien dans la boue, roulent aussi bien que des roues de charrette et...

Comme tu l'as remarqué ils pèsent un âne, et encore tu ne comptes pas la très volumineuse chambre à air des tiens. Leur résistance à la crevaison est réelle mais ne vaut certainement pas le b+rd+l que c'est de les monter / démonter quand tu crèves, je te laisse découvrir cette joie si ça t'arrive (au passage je te conseille de te munir de démonte pneus solides comme les D4 à deux euros, mes préférés). Bref, des pneus plus légers et moins renforcés, et moins chers, font aussi bien l'affaire, par exemple des Michelin protek, des Vittoria randonneur etc. Le mieux pour moi reste le tubeless mais dans ta configuration ça ne me semble pas adapté / pertinent. J'ai des G-one allround montés en tubeless et ils sont excellents, ils accrochent assez pour le sec en gravel peu technique et ils ont 4500 km, six mois et l'arrière commence à peine à être usé. Je pense qu'ils pourraient aussi te convenir (attention ceci dit les tubeless compatibles ne sont peut être pas ceux que tu as vus)

La largeur des pneus, ton mécano me semble avoir raison, on s'en tape. Le rendement est peu différent entre des 37 et des 45-50 mais la perte de confort est très sensible. Actuellement la tendance est aux 25-28 sur route et au moins au 35 en gravel (j'ai des 38), en raison d'études de labo montrant que la croyance "plus c'est fin plus ça roule" chère aux coureurs des années 80 est un mythe. Un truc simple que tu peux faire tout de suite c'est les dégonfler à la pression minimale acceptée par le fabricant (c'est écrit sur le pneu).

Pour le voyage, j'ai un gravel de 11 kg (autour de 17 à pleine charge nourriture comprise et il faut rajouter le poids du camelbak et de l'eau) et un route de 9 (autour de 16 chargé) et les deux sont des Cube, avec lesquels j'ai déjà parcouru des distances supérieures à 200 km par jour à pleine charge, et mon gravel en prend régulièrement plein les narines dans des singles de VTT sans broncher. Ça n'a pas d'autre valeur que de dire que le vélo de voyage de 15 kg c'est comme le sac de 80 litres : ça existe, plein de gens aiment ça, mais on peut faire autrement.

Edit : ortho, formulation et désolé pour la longueur du message...

Dernière modification par DDN17 (14-05-2019 16:52:29)


"il y a deux catégories de randonneurs à vélo : ceux qui voyagent à vélo pour voyager, et ceux qui voyagent à vélo pour faire du vélo" (je fais partie de la deuxième catégorie)
https://lighterpack.com/r/bvw9hp

Hors ligne

#815 14-05-2019 17:15:43

Eloi
Bigfoot
Lieu : Toulouse
Inscription : 27-04-2010
Messages : 2 562

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

@ DDN17 : Je comprends que tu as eu une mauvaise expérience avec certains modèles de Schwalbe Marathon, mais je pense qu'il ne faut pas tous les mettre dans le même panier. La gamme des marathon est variée que ce soit en poids, confort, résistance à l'usure, résistance à la perforation. Je reconnais que les Marathon + sont des savonnettes et manquent de souplesse. En revanche les Suprême ont une très bonne adhérence et un poids bien plus contenu.

@ Lutosa : Le choix de pneus très résistants à la perforation est souvent lié à la complexité du démontage des roues, notamment sur les vélos électriques. Je me dis que c'est peut-être le cas également avec ta transmission par courroie. Si le démontage est une opération compliquée que tu voudrais à tout prix éviter de faire au bord d'une route, alors privilégie la résistance à la perforation. C'est souvent plus lourd et moins confortable, mais c'est le prix de la tranquilité.
Par contre si c'est une opération envisageable, tu peux trouver des pneus plus légers et confortables sans trop nuire à la résistance à la perforation.

Pour le confort, la section du pneu ne fait pas tout. En passant de pneus Big Apple en 50mm à des Marathon Deluxe (prédécesseurs des Suprême) en 42mm, je n'avais pas noté de perte de confort, les Deluxe étant bien plus souples. Par contre j'ai trouvé le vélo bien plus dynamique, sans doute en raison du poids des pneus.

Hors ligne

#816 14-05-2019 20:54:10

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 3 467

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

L'équation des pneus est complexe, tu as le poids, qui se sentiras moins en rando  bien sûr mais aussi la  résistance au roulement, "glisse"); la pression de gonflage, la dureté de la gomme,  et le matériau du cadre avec lequel tout ça interfère.

Perso j'ai roulé sur des Marathon en 700x23 ou 25, en 650c (26") x40 et 47mm, et en Suprême en 700x35mm: je préfère de loin les Suprême, les autres sont en effet glissants et sont des "tuyaux d'arrosage" , mais soyons francs: ton vélo est lourd, pour le poids tu n'y verras pas de grande différence, mais tu peux aller chercher des pneus plus souples dans les mêmes dimensions de 50 / 55mm. Attention à ne pas craquer pour des pneus hyper souples et légers qui ne tiendront pas dans le temps et seront chers.

Hors ligne

#817 14-05-2019 22:25:53

DDN17
Vegan & light bikepacker
Lieu : Rochefort
Inscription : 08-09-2018
Messages : 426

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Eloi a écrit :

Pour le confort, la section du pneu ne fait pas tout. En passant de pneus Big Apple en 50mm à des Marathon Deluxe (prédécesseurs des Suprême) en 42mm, je n'avais pas noté de perte de confort, les Deluxe étant bien plus souples. Par contre j'ai trouvé le vélo bien plus dynamique, sans doute en raison du poids des pneus.

J'adore les Big Apple, j'en ai sur mon vélo pliant et c'est le top du confort. Mais à partir de 20 à l'heure grosse perte de rendement (cf. le site de Schwalbe), encore une fois : tout est question d'usage et de pratique.

@lutosa : au fait, pourquoi veux tu changer tes pneus ? Ton vélo est un cheval de trait à tout faire (rien de péjoratif là dedans, plutôt au contraire) et il t'accompagnera longtemps si tu le laisses faire ce pour quoi il est conçu : aller au boulot par tous les temps, faire les courses, randonner lourdement chargé, tracter une remorque avec les enfants dedans, partir en vacances en famille, etc. Toutes proportions gardées l'impression que me fait ta demande c'est "est-ce que si je mets des pneus slick à ma Kangoo, elle ira plus vite ?" Sur la mienne, de Kangoo, y'a des pneus normaux et elle est parfaite pour aller transporter quatre vélos sur la boule d'attelage avec trois gosses du club quand on part en stage VTT, aller au jardin, transporter des parpaings ou le dernier meuble acheté chez Emmaüs  wink


"il y a deux catégories de randonneurs à vélo : ceux qui voyagent à vélo pour voyager, et ceux qui voyagent à vélo pour faire du vélo" (je fais partie de la deuxième catégorie)
https://lighterpack.com/r/bvw9hp

Hors ligne

#818 15-05-2019 09:11:28

Lutosa
Membre
Lieu : 50ieme parallèle N
Inscription : 21-11-2018
Messages : 101

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Merci à tous pour vos réponses rapides.

DDN17 a écrit :

@lutosa : au fait, pourquoi veux tu changer tes pneus ?

J’ai roulé pendant des années avec un d4 acheté d’occasion une bouchée de pain et rafistolé de fond en comble. Lors d’une sortie (de 100 kms mais pépère ) en septembre dernier je me suis rendu compte qu’il fallait changer le pédalier qui craquait et  j’ai explosé le dérailleur avant en le mettant dans le train (c’était quasiment les deux dernières pièces encore d’origine). J’ai plus ou moins redressé le dérailleur pour rentrer chez moi mais après 300 m: crac, j’ai explosé la chaîne en 3 morceaux... + le carter plastique de la couronne. J’ai fait réparer  mais il y a encore d’autres frais à prévoir assez vite.
Par ailleurs, ce vélo avait fait le job mais avait aussi ses défauts « essentiels »  (cadre un peu trop grand pour moi, fourche suspendue inutile et pas assez rigide à mon goût).
Donc cela m’a décidé de me payer un nouveau vélo, budget Max 1000€, pas trop lourd (par rapport à la ribambelle de vélo de treks dans cette gamme de prix qui approchent les 20 kgs) mais confortable et fiable.

Sur le papier, celui que j’ai acheté répond à ce cahier des charges. Je l’ai testé et réglé au magasin, remplacé la selle d’origine par ma Brooks, j’ai fait quelques petites sorties avec, mais voilà, rien n’y fait le plaisir n’y est pas, c’est même le contraire pour l’instant.
J’ai refait une petite comparaison hier entre les deux: juste un petit tour tranquille et  j’ai eu l’impression que le cube était un camion à côté d’une voiture de sport: 15 à l’heure pour le premier en ayant l’impression de devoir forcer, 20 à l’heure avec le d4 et « le sourire dans les jambes », malgré ses roues voilées, etc... (au passage, ce sont des pneus Vittoria aventure qqchose en 35).

Frustration importante, mais j’essaye de rester rationnel en me disant qu’il suffit peut être de pas grand chose pour arranger ça.

Du coup j’hésite entre deux stratégies: m’accrocher et faire de nouveaux frais (modérés roll
pneus pour l’alléger et jouer sur potence/ cintre pour la position) pour espérer qu’il me convienne ou le revendre « à perte »  pour le remplacer.

D’où ma question de départ sur l’effet potentiel d’un changement de pneus.

Dans un premier temps, je crois que je vais faire un test avec des Schwalbe spezial (?) en 37 que j’ai sous la main.


« Il semble que la perfection soit atteinte, non quand il n'y a plus rien à ajouter mais quand il n'y a plus rien à retrancher » Saint-Exupéry

Hors ligne

#819 15-05-2019 14:41:49

DDN17
Vegan & light bikepacker
Lieu : Rochefort
Inscription : 08-09-2018
Messages : 426

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Lutosa a écrit :

Donc cela m’a décidé de me payer un nouveau vélo, budget Max 1000€, pas trop lourd (par rapport à la ribambelle de vélo de treks dans cette gamme de prix qui approchent les 20 kgs) mais confortable et fiable.

(je te livre juste mes appréciations, qui n'ont d'autre valeur que ma propre expérience)

La plupart des cyclovoyageurs considèrent le camion benne à cadre acier et guidon papillon comme le top du confort - même s'il existe des vélos de voyage à cintre route comme le Kona Sutra ils ne sont pas très répandus ni très appréciés. Pourtant, les cyclistes longue distance sur route roulent tous sur des vélos typés cyclotourisme pas tellement modifiés de ce genre là (quand je parle de longue distance, c'est le vélo de Mike Hall, créateur de la course transcontinentale, vainqueur de la Tour Divide qui est mort en faisant l'Indian Pacific race - le genre de gars qui faisait 300 bornes par jour pendant 15 jours d'affilée). Ceux qui font du offroad préfèrent soit les gravel, les VTT (à fourche rigide en général pour pouvoir charger devant) ou un hybride entre les deux comme un monstercross. En tout cas que je sache, aucun bikepacker très longue distance n'utilise de vélo de trek au sens classique du terme, mais ce sont deux façons différentes d'envisager la balade à vélo.

Après avoir eu un vrai vélo de rando à cadre papillon, je me suis aperçu que je ne serais jamais confortable sur ce genre de machin - et encore celui là est léger en alu et très maniable pour le genre. J'ai essayé un vélo de fitness modifié, un route classique, divers vélos à cintre droit typés randonnée, le tout sur plusieurs années en totalisant un genre de 15 000 km. J'ai fini par essayer un gravel un peu en désespoir de cause parce qu'un warmshower venu chez nous en avait un, m'a dit que c'était vraiment bien et m'a proposé de l'essayer vu qu'il faisait la même taille que moi. J'ai roulé quinze minutes avec son Kona Rove et en le posant j'étais sûr que c'était ce qu'il me fallait. Neuf mois que j'ai mon Cube Crossrace et plus de 7 000 km plus tard je n'ai pas changé d'avis, c'est un vélo idéal pour voyager léger et rouler longtemps. Je l'utilise tous les jours pour aller au boulot, je randonne avec, je pars en week end avec, je suis les entrainement de triathlon des enfants avec, etc. Et encore ce n'est pas un vrai gravel c'est un cyclocross très modifié qui garde une géométrie assez proche d'un vélo de cyclotourisme.

Lutosa a écrit :

J’ai refait une petite comparaison hier entre les deux: juste un petit tour tranquille et  j’ai eu l’impression que le cube était un camion à côté d’une voiture de sport: 15 à l’heure pour le premier en ayant l’impression de devoir forcer, 20 à l’heure avec le d4 et « le sourire dans les jambes », malgré ses roues voilées, etc... (au passage, ce sont des pneus Vittoria aventure qqchose en 35).

Les Vittoria Adventure ne sont pas très différents des Marathon de base, un peu plus légers, un peu moins résistants, un peu plus roulants en tout cas sur le vélo où je les avais. Ceci dit, à 15€ le pneu, tu ne risques rien à essayer ça te coûtera moins cher que de revendre ton vélo à perte wink Normalement tu ne devrais pas trop en ch*er pour démonter tes Marathon Almotion vu que ce sont des tringles souples. Au fait : d'après ce que dit le site de Schwalbe, ils sont montables en tubeless ?

Lutosa a écrit :

Frustration importante, mais j’essaye de rester rationnel en me disant qu’il suffit peut être de pas grand chose pour arranger ça. Du coup j’hésite entre deux stratégies: m’accrocher et faire de nouveaux frais (modérés roll
pneus pour l’alléger et jouer sur potence/ cintre pour la position) pour espérer qu’il me convienne ou le revendre « à perte »  pour le remplacer.

Quand j'ai eu fini de réparer / modifier / adapter mon Peugeot CT01, j'avais dépensé 300 balles et le vélo ne me convenait toujours pas, ce dont je me serais aperçu bien vite si j'avais écouté ce que me disait mon instinct au bout de 100 km. Donne toi peut être un peu de temps ? De toutes façons que tu le revendes maintenant ou dans six mois la somme d'argent que tu vas perdre ne sera pas tellement différente... Et changer la potence et les pneus n'est pas un gros investissement.


"il y a deux catégories de randonneurs à vélo : ceux qui voyagent à vélo pour voyager, et ceux qui voyagent à vélo pour faire du vélo" (je fais partie de la deuxième catégorie)
https://lighterpack.com/r/bvw9hp

Hors ligne

#820 15-05-2019 19:09:09

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 3 467

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Le côté camionesque peut venir de la longueur excessive des bases, 470mm c'est beaucoup, et du poids allié à une géométrie "femme", où le tube supérieur arrive très bas et qui n'aide pas à rigidifier l'ensemble.
NB, puisqu'on parle du Kona Sutra (12kg environ) le Surly Long Haul trucker est connu, cintre route, avec des bases très longues aussi, pour la stabilité ultra-chargé tongue à basse vitesse

Attention aux cyclistes des compétitions d'ultra endurance, ce sont souvent des gens un peu masochistes, qui plus est, tendus vers un but de performance, qui sentent moins l'absence de confort.

Au fait, à part randonneuse, un gravel s'appelait demi-course avant wink ... cela dit attention ce sera un vélo où la position reste trop penchée pour beaucoup... plus que sur le vélo de lutosa.

Dernière modification par Bilbox (15-05-2019 19:48:38)

Hors ligne

#821 15-05-2019 19:24:18

thierry
Membre
Inscription : 13-04-2006
Messages : 3 849

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Bilbox a écrit :

[...] un gravel s'appelait demi-course avant wink[...]

J'ai parfaitement saisi le trait d'humour qui sous-tend ton affirmation mais je voudrais préciser pour ceux qui n'ont pas une certaine culture vélocipédique qu'autrefois la catégorie demi-course était une catégorie fourre-tout qui regroupait pas mal de vélos totalement différents ; ce qu'est devenue aujourd'hui la catégorie gravel où l'on trouve aussi bien des vélo de CX, que des randonneuses, des VTT ...

(edit) orthographe

Dernière modification par thierry (15-05-2019 19:25:26)

Hors ligne

#822 15-05-2019 19:24:40

Lutosa
Membre
Lieu : 50ieme parallèle N
Inscription : 21-11-2018
Messages : 101

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Bilbox a écrit :

Le côté camionesque peut venir de la longueur excessive des bases, 470mm c'est beaucoup, et du poids allié à une géométrie "femme", où le tube supérieur arrive très bas et qui n'aide pas à rigidifier l'ensemble.

Pour la longueur des bases, c'est pour faire passer des pneus de 29 pouces, j'imagine ?
sinon j'ai la version "avec une barre à enjamber" (le premier lien était trompeur): https://www.cube.eu/fr/2019/bikes/trekk … rown-2019/


« Il semble que la perfection soit atteinte, non quand il n'y a plus rien à ajouter mais quand il n'y a plus rien à retrancher » Saint-Exupéry

Hors ligne

#823 15-05-2019 19:39:57

DDN17
Vegan & light bikepacker
Lieu : Rochefort
Inscription : 08-09-2018
Messages : 426

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Bilbox a écrit :

Le côté camionesque peut venir de la longueur excessive des bases, 470mm c'est beaucoup, et du poids allié à une géométrie "femme", où le tube supérieur arrive très bas et qui n'aide pas à rigidifier l'ensemble.
NB, puisqu'on parle du Kona Sutra (12kg environ) le Surly Long Haul trucker est connu, cintre route, avec des bases très longues aussi, pour la stabilité ultra-chargé tongue à basse vitesse

Attention aux cyclistes des compétitions d'ultra endurance, ce sont souvent des gens un peu masochistes, qui plus est, tendus vers un but de performance, qui sentent moins l'absence de confort.

Au fait, à part randonneuse, un gravel s'appelait demi-course avant wink ... cela dit attention ce sera un vélo où la position reste trop penchée pour beaucoup... plus que sur le vélo de lutosa.

Tu as raison, j'avais oublié de mentionner la géométrie qui peut faire une grande différence entre un vélo qui parait "mou" et un qui parait "nerveux". Tu as déjà vu un Long Haul Trucker en vrai sur les véloroutes en Europe ? Moi, jamais - mais je commence à voir des bikepackers et j'en suis ravi. J'ai vu des kilotonnes de vélos "longue distance" en acier lourds, lents et inconfortables. J'ai voulu avoir ce genre de vélo, j'en ai acheté deux, j'ai essayé... Et ça ne m'a jamais convenu. La position plus penchée d'un "demi course" au sens large va peut être sembler étrange les dix premiers kilomètres, ou "moins flatteuse" mais pour moi est devenue confortable sitôt que j'ai eu passé la barre des 5h/100km en selle.

L'endurance en autonomie, il n'y a pas que des courses, mais aussi des évènements non chronométrés ou simplement des gens qui vont d'un endroit à un autre en roulant 12h par jour parce qu'ils aiment bien ça wink Je ne prenais pas Mike Hall comme un exemple à suivre mais plutôt comme une façon de montrer que "c'est possible". Quand j'ai commencé la longue distance en autonomie j'ai rencontré des tas de cyclovoyageurs qui m'ont expliqué que la seule façon de faire c'est le cadre acier, le guidon papillon, moyeu Rohloff, un tubus avant / arrière, des tas de sacoches Ortlieb et... Tiens, ça me rappelle ce que disent les marcheurs qui portent des sacs de 20 kg. Aujourd'hui, je fais autrement, ça me plait et je ne dis pas que c'est la seule ou la bonne façon de faire, juste que "c'est possible".

PS : je suis moins d'accord quand tu compares une randonneuse à un gravel (j'adore les randonneuses vintage, ce n'est pas la question) : as tu essayé de prendre un single de XC avec une randonneuse chargée à l'ancienne sur ses porte bagages bien hauts, avec ses pneus pas renforcés pas tubeless ? Moi non, et je n'ai aucune envie d'essayer. Ancêtre, cent fois oui, identique... Je ne trouve pas.


"il y a deux catégories de randonneurs à vélo : ceux qui voyagent à vélo pour voyager, et ceux qui voyagent à vélo pour faire du vélo" (je fais partie de la deuxième catégorie)
https://lighterpack.com/r/bvw9hp

Hors ligne

#824 15-05-2019 20:02:22

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 3 467

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

@Avant" (quand c'était mieux big_smile ) il y avait aussi de très bonne randonneuses, assez légères et passant du 35 mm.
Mais oui il faut distinguer les gravel entre eux, comme les demi-courses et les randonneuses. Ils sont conçus avec des bases de 430/440mm maximum, pour emporter du léger.

Le Long Haul Trucker a plus de succès outre-manche? J'en ai vu un seul, à Paris lol Ces vélos "longue distance" sont conçus pour des voyages de plusieurs mois, pendant lesquels les gens vont porter 20 à 40 kg de bagages ...  big_smile . Du coup on sent toute la structure en acier ployer à la moindre bosse, c'est impressionnant, et la sensation est monstrueuse, on m'en a fait essayer. Tout va ensemble. J'ai du mal à comprendre le plaisir de rouler comme ça, sauf au bivouac avec ta tente 5 étoiles et ta cafetière italienne wink

Hors ligne

#825 15-05-2019 22:12:00

DDN17
Vegan & light bikepacker
Lieu : Rochefort
Inscription : 08-09-2018
Messages : 426

Re : [Matériaux] Jusqu'où alléger un vélo de rando?

Bilbox a écrit :

J'ai du mal à comprendre le plaisir de rouler comme ça, sauf au bivouac avec ta tente 5 étoiles et ta cafetière italienne wink

Yep, exactement ce que je ressens wink si c'est pour emmener un siège Helinox, je vais à l'hôtel...

C'est marrant, de parler de randonneuses m'a rappelé comment j'ai chopé le virus du vélo de rando. C'était en regardant une émission de télé je pense que je devais avoir 10-11 ans donc au début des années 80 (je n'ai pas retrouvé quelle émission ça pouvait être). J'ai vu un vélo de course avec des gros pneus, un porte bagage avec des sacoches et un porte paquet devant. Dans mon souvenir c'était un Peugeot bleu métal, et lecgars disait se balader des tas de bornes avec le week-end. Depuis, j'en ai voulu une  big_smile


"il y a deux catégories de randonneurs à vélo : ceux qui voyagent à vélo pour voyager, et ceux qui voyagent à vélo pour faire du vélo" (je fais partie de la deuxième catégorie)
https://lighterpack.com/r/bvw9hp

Hors ligne

Pied de page des forums