Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 20-06-2019 10:34:37

kenji
Membre
Inscription : 01-04-2015
Messages : 187

[Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

Voici un petit récit d'une rando effectuée en vélo entre Avallon et Toulouse en 9 jours, dont 1 jour de pause. Il n'y a plus de récit sur RL de la GTMC (Grande Traversée du Massif Central), je me suis dit que ça pourrait servir, même si j'ai suivi partiellement cette trace VTT.

Le parcours :
Depuis quelque temps je voulais faire un parcours qui mélange gravel et routes et ça faisait longtemps que je lorgnais sur la traversée du Massif Central en VTT (GTMC), je me suis donc construit un itinéraire en 3 parties :
1) Avallon-Clermont, car je ne connaissais pas trop le Morvan et Avallon est facilement accessible en train depuis Paris. Etape à Clermont où je verrai des amis que je ne vois pas souvent.
2) Trace GTMC entre Clermont et les Cévennes, que je ne suivrai pas toujours car le tracé se complique parfois la vie pour éviter les routes, or je ne suis pas contre prendre les petites routes quad elles sont agréables.
3) Cévennes - Toulouse par les petites routes, où je rejoindrai ma belle-famille.
J'ai défini l'itinéraire des parties 1 et 3 avec Brouter.de, avec le profil trekking-mtb-medium. Dans les faits il me faisait surtout passer par les routes, j'ai rarement pris les chemins.
Voici la trace complète : https://www.openrunner.com/r/10104655 (Total : 959 km, 13641 m d+)

Le vélo :
On-One Space Chicken taille S, cadre et fourche en carbone
Roues Afterburner FSA 650b, largeur interne 22 mm
Pneus WTB Byway 47 mm, montage tubeless avec du Orange Seal Endurance
Groupe Force1, freins à disques hydrauliques
Plateau AbsoluteBlack direct mount oval, 34 dents
Cassette 11/42
Cintre Ritchey Evomax 40 cm
Potence 60 mm
Pédales Shimano A530
Selle Italia Diva Gel Flow
Pesé à 9.1 kg avec pédales, 3 portes bidons, compteur sans fil D4 et support smartphone. Je doute un peu de cette mesure, je m'attendais à plus lourd.

Je suis plutôt content du vélo, excepté le problème de transmission que j'ai rencontré. Le pignon de 42 ne passait pas après avoir installé le plateau de 34, je n'ai pas réussi à régler le dérailleur avant le départ. A Clermont Ferrand j'ai raccourci la chaîne mais le problème a subsisté, ce qui fait que j'avais en fait une transmission 1x10 avec cassette en 11/36...
Le comportement du cadre est agréable, je n'y connais pas grand chose en géométrie gravel mais l'angle de direction assez ouvert (69.5°) ne m'a pas gêné. Le gros point positif est que je n'ai pas de toe overlap en 650bx47, malgré la petite taille du vélo. Les bases sont courtes ce qui fait que le vélo est suffisamment réactif, et le cadre est bien rigide, ce qui est très agréable en danseuse. Globalement le ressenti est bien meilleur que mon vieux route du début des années 90, et je vais bien plus vite avec le Space Chicken, même sur routes propres. Le boitier de pédalier est assez bas, c'est très agréable sur routes en pistes, en revanche quand le terrain est difficile j'ai parfois touché le sol avec les pédales.
Les pneus sont bien, bien roulants sur route, parfait sur les pistes, forcément limités dans la boue mais je m'y attendais. Je ne sais pas si d'autres pneus auraient mieux convenu vu la diversité des terrains rencontrés. Peut-être que les Compass Juniper Ridge en 48 mm avec crampons auraient été mieux, mais ils sont super chers !
Le choix de la transmission (plateau de 34, cassette 11/36) m'a permis de rouler confortablement à des cadences acceptables entre 8 et 40 km/h. Au dela de 40, je n'arrivais plus à pédaler, je me mettais en position aéro dans les descente, le 34/11 était donc un peu trop court pour les faux plats descendants. 34/36 en développement mini c'était trop juste dans les grosses montées caillouteuses. A l'avenir, pour un programme similaire, je pense que j'essaierai un plateau de 38 avec une cassette 11/46.

Bagages :
J'avais une config bikepacking, avec beaucoup trop de contenants ;
- sac étanche 10 litres dans un harnais accroché au cintre : sac de couchage, vêtements, abri
- pochette DIY en Xpac que j'accrochais au harnais de cintre avec deux mousquetons : nourriture, truc divers que je voulais garder sous la main facilement : coupe vent, harnais réflechissant, etc
- petite sacoche de toptube : crème solaire, batteries et chargeur, nourriture, multitool
- 2 bidons de 950 ml
- 1 bidons d'outils et matos de réparation
- 1 sacoche de selle d'environ 10 litres : matelas, réchaud, alcool à bruler, nourriture, hygiène, arceau abri, sardines,
- 1 sac DIY en cordura accroché à la sacoche de selle : vêtements, antivol
Plus les poches du maillot blindées de nourriture.
Globalement j'ai un peu galéré pour en arriver à cette solution, en raison de la petite taille du cadre, du cintre étroit, et de la courte potence, qui laisse peu d'espaces pour des sacoches bikepacking.
La sacoche de selle a parfois touché la roue quand elle n'était pas assez serré, et le harnais sur le cintre également, quand la pochette était fortement chargée.
9559_20190607_084459_20-06-19.jpg

La liste:

Poids (g)
VéloOn-One Space Chicken S9100
Portage et contenants1023
sacoche de selleWoho290
Stuff sac Cordura 50072
Harnais + sac 10 Litres162
pochette sac cintre74
sac de toptube87
porte bidon carbone21
porte bidon plastique x280pas pesés
bidon outils67
bidon 1 L x 2140
sac poubelle 30 L30
Outils et réparation755
CAA x2 Schwalbe SV14A200
pompe76
multitool92
Antivol mini tortillonDécathlon196
Dérive chaine65
Divers126
Bivouac1464
Abri Olivier364
Mat carbone67
Arceau63
Sardines90
polycree50
matelas gonflableNeoair small230
Sac de couchageTriple Zero 400 g duvet600
Vêtements954
Bonnet merino40pas pesé
Boxeruniqlo40
Pantalon randoForclaz274
TS Merino MCDHB127
Gilet duvetUniqlo147
Coupe VentBtwin116
Chaussettes1 paire35
Gants étanchesMapa62
Harnais réflechissant113
Electronique & divers469
smartphoneGalaxy S5153
Chargeur 1865051
Accus 18650 x4206
Lampe bivouacNitocore tube9
Papiers + argent50
Hygiène350
Cuisine/hydratation117
Bol titaneSnow Peak 650 mL52
Réchaud alcoolDIY groove stove7
Pare-vent + couvercle aluDIY10
Contenant alcool à brulerbouteille 33cl16
Contenant huile d'oliveDoypack10
Cuillere12
Briquet10
Total chargement5132
Sur moi1873
cuissardRapha pro team182
manchonsBtwin34
JambièresGrip Grab79
maillot mcEndura81
veste imperHaglofs Comp Pull202
coupe ventBtwin116
ChaussuresD4 RC520705
Chaussettes35
lunettes soleilOakley prizm30
mitainesgrip grab33
casquette100pas pesée
casque276

J'ai adapté ma liste rando à pied 3 saisons pour un usage vélo, forcément ce n'est pas super optimisé.
Je pourrais avoir un sac de couchage un peu plus léger (genre 250 g de duvet) mais ça représente un gros investissement.
Je pourrai passer au bivy mais avoir un abri quand il pleut ça me semble mieux.
A l'avenir j'essaierai de réduire le volume emporté pour me passer du sac accroché à la sacoche de selle. J'aimerais trouver une plus grande sacoche de toptube mais je n'en trouve pas.
Je pense pouvoir réduire le volume d'alcool emporté voire ne pas prendre de réchaud, trouver un autre pantalon de bivouac plus léger (des idées ?), et emporter moins de nourriture.



J1 : Avallon - Montbeugny : 158 km, 1660 m d+
https://www.openrunner.com/r/10101697 
Je prends le premier train à Paris pour Avallon, j'arrive vers 9h. Petit tour à la boulangerie et au cimetière puis c'est parti ! Je prends les petites routes jusqu'au Lac des Settons, petite pause, puis je continue vers Chateau Chinon, où je prends les sentiers pour sortir du Morvan. J'ai bien aimé le Morvan, tout est vallonné, vert, plein de bocages, le sud est plus boisé que le nord.
JE prends ensuite le canal de la Niève, où je suis rattrapé par un cyclo, on discute un peu, et je fais l'erreur de suivre son rythme, bien plus élevé que le mien. Du coup je suis KO quand j'arrive à CErcy la Tour, je fais une grosse pause, il fait super chaud. Puis je repars, traverse la Loire, j'arrive dans l'Allier, le paysage s'ouvre, moins de bois, plus de pâturages. Il commence à pleuvoir, je me dis qu'il faudrait que je m'arrête bientôt bivouaquer. Arrivé à Montbeugny, la pluie s'arrête, et je passe devant le stade, où je décide de bivouaquer. Je peux me laver rapidement dans les toilettes publiques et faire ma lessive, c'est parfait ! Il pleuvra un peu durant la nuit.

9559_20190604_120016_20-06-19.jpg
Le nord du Morvan

9559_20190604_151916_20-06-19.jpg
Canal de la Nièvre

9559_20190604_191225_20-06-19.jpg
Dans l'Allier

J2 : Montbeugny - Clermont Ferrand : 106 km, 623 m d+
https://www.openrunner.com/r/10128571 
Départ vers 7h30, l'objectif est d'arriver à Clermont en début d'apres midi chez un ami où je resterai 2 nuits.
Je roule surtout sur des petites routes, et rarement sur des chemins. L'arrivée sur Clermont est un peu galère, Brouter me fait passer par une usine, je dois donc faire demi tour ce qui me fait perdre pas mal de temps. J'arrive vers 13h.
9559_20190605_121549_20-06-19.jpg



J4 : Clermont - Gite de Servières : 66 km, 1555 m d+
https://www.openrunner.com/r/10099286 
Je pars vers 9h avec l'objectif de rejoindre la GTMC à Volvic. Une heure après mon départ, je constate que je n'ai pas le mat de l'abri...Bon, je fais demi tour pour retourner chez mon ami, je n'y trouve pas le mat, j'ai du l'oublier lorsque j'ai quitté mon prmier bivouac. Du coup je traverse Clermont pour m'acheter un baton de rando à Décathlon, puis je rejoins la trace GTMC au niveau de Vulcania, en passant par les chemins. Entre temps il s'est mis à pleuvoir et j'ai un gros vent de face, j'avance donc tout doucement.
Le tracé GTMC fait surtout passer par des chemins forestiers donc je suis à l'abri du vent, mais ça monte fort. Je fais des pauses rapides car il fat froid, autour de 6°.
Lorsque je sors des forêts le vent souffle beaucoup, vers 15h je me pose pour réfléchir à la suite. J'ai pas envie de bivouaquer, je réserve donc une place au dortoir du gite du LAc de Servières. Avec ce stress en moins, je continue tranquillement sur les sentiers bien roulants, puis la pluie revient, je prendrai même une averse de grêle quai horizontale avant d'arriver au refuge, vers 18h. Accueil sympa et très bon repas, j'en profite également pour faire ma lessive.
9559_20190607_141502_20-06-19.jpg
Un peu après Vulcania

9559_20190607_150132_20-06-19.jpg
9559_20190607_152335_20-06-19.jpg
Chaîne des Puys
9559_20190607_163708_20-06-19.jpg
9559_20190607_163713_20-06-19.jpg
Tout droit vers l'orage

9559_20190607_164131_20-06-19.jpg

J5 - Gite du lac de Servières - Espinchal : 100 km, 1939 m d+
https://www.openrunner.com/r/10100034
Départ vers 8h, initialement l’objectif était de dormir au sud du Cézallier, vers Neussargues. Je passe d'abord par le Lac Chambon, puis je quitte la TMC pour rejoindre Besse par la route. Il fait super beau, c'est hyper agréable. A Besse, j'apprends qu'une amie est dans le coin et me propose de manger ensemble, je file donc à Champeix par la route où je la rejoins. Je repars vers 15h, direction Compains où je rejoindrai la GTMC, en passant par la route des gorges de Courgoul, très agréable car ça monte tout doucement.
Compains marque le début du Cézallier, les pistes et chemins sont très chouettes, c'est super beau. Je me dis que je vais bivouaquer au lac de la Godivelle mais en fait il n'y a pas d'endroit qui me convient, un habitant de la Godivelle me conseille un coin pas loin de la route d'Espinchal mais ça s'avère pas terrible. Je continue donc jusqu'à Espinchal où je m'installe sur l'aire de bivouac gratuite et déserte, un poil glauque mais c'est pas si mal au final, il y a un peu de soleil un robinet. Nuit très humide par contre.
9559_20190608_084118_20-06-19.jpg
9559_20190608_093141_20-06-19.jpg
Lac Chambon

9559_20190608_153504_20-06-19.jpg
Un peu avant le Cézallier

9559_20190608_174724_20-06-19.jpg
Cézallier

9559_20190608_175405_20-06-19.jpg
9559_20190608_181049_20-06-19.jpg
Un peu avant la Godivelle

9559_20190608_213317_20-06-19.jpg
Aire de bivouac d'Espinchal

J6 Espinchal - Chanaleilles : 128 km, 2627 m d+
https://www.openrunner.com/r/10100163
Comme j'ai du revoir mes plans à la baisse suite à la journée d'hier, je ne sais pas trop où je pourrais arriver le soir. Je dois finir de traverser le Cézallier, descendre dans la vallée puis remonter dans la Margeride, pauvre en camping. Mais il y a un gite pas cher à Chanaleilles, ça semble un peu loin mais faisable tout de même.
Je commence la journée par la montée vers le Mont Chamaroux, où la vue est superbe. La piste qui y arrive est large et plutôt roulante, ça grimpe pas trop fort. Puis grosse descente vers Pradiers où je quitte la GTMC jusqu'à Ruynes en Margeride, où je prends la route pour rejoindre Allanche, Neussargues, Saint Flour. Petite pause à Ruynes en Margeride, avant de débuter la montée vers la MArgeride, horriblement pentue au début sur un sentier super caillouteux, m'obligeat à pousser le vélo. Une fois arrivé sur la crête ça va mieux, les pistes se font plus roulantes, au milieu des forêts de pins. Je passe par le Mont Mouchet où la dernière montée est affreuse, je le ferai à pied également. Le paysage est très différent des monts du Sancy, les résineux dominent.
Je redescends sur Paulhac en Margeride, puis je reprends les chemins, ça monte, puis descente jusqu'à Chanaleilles, où j'arrive finalement assez tôt, vers 17h. Nuit et repas au gîte, repas pas vraiment mémorable, je regrette un peu de l'avoir réservé, j'aurai pu me faire ma semoule + soupe dans la cuisine du gîte.
9559_20190609_070204_20-06-19.jpg
9559_20190609_080310_20-06-19.jpg
En se retournant pendant la montée vers le Mont Chamaroux

9559_20190609_080921_20-06-19.jpg
A proximité du Mont Chamaroux, un des points les plus en altitude du parcours

9559_20190609_082644_20-06-19.jpg
9559_20190609_123538_20-06-19.jpg
En se retournant pendant la montée sur la Margeride

9559_20190609_131229_20-06-19.jpg
9559_20190609_133721_20-06-19.jpg
9559_20190609_142953_20-06-19.jpg
Dernière côte avant d'atteindre le Mont Mouchet

9559_20190609_144701_20-06-19.jpg
En haut du mont Mouchet

J7 Chanaleilles - Pont de Montvert : 104 km, 1920 m d+
https://www.openrunner.com/r/10101667
Le début du sentier est encore une fois super raide et caillouteux, je pousse donc le vélo, je dépasse quand même des 4x4 qui s'engagent sur les mêmes chemins que moi, mais je ne les reverrai pas.
Il pleut, les pistes roulantes alternent avec des chemins plus difficiles. A partir du col des 3 soeurs (je crois mais je ne suis pas sur) le chemin devient vraiment boueux et très difficile, je tombe deux fois et peste énormément, je n'avance pas. J'arrive non sans effort au lac de Charpal, où les pistes se font plus roulantes. A Laubert je vois un resto, je me pose et mange une bavette-frites, je repars requinqué mais pas trop motivé à affronter la boue et les chemins trop difficiles pour mon vélo et mon niveau. Je suis donc encore un peu la GTMC mais l'abandonne au niveau du Chateau de Tournel, où je monte vers le col du Finiels par la route que je connais déjà. Je fais la descente par les chemins qui est super agréable, les genets sont en fleur, je sens que j'arrive dans le sud ! J'arrive en fin d'après midi au gîte municipal du Pont de Montvert, où la plupart des gens qui s'y arrêtent font le chemin de Stevenson.
9559_20190610_100017_20-06-19.jpg
VErs le col des 3 soeurs
9559_20190610_103113_20-06-19.jpg
9559_20190610_114527_20-06-19.jpg
Un peu avant le lac de Charpal

9559_20190610_121452_20-06-19.jpg
9559_20190610_144050_20-06-19.jpg
Chateau de Tournel

9559_20190610_170820_20-06-19.jpg
Pendant la descente vers le Pont de Montvert

J8 Pont de Monvert - Belmont sur Rance : 164 km, 1795 m d+
https://www.openrunner.com/r/10101652
Ce matin il fait super froid, et mes vêtements de vélo lavés la veille n'ont pas séché...bon. Je quitte définitivement la GTMC, je suis à 300 km de Toulouse, je dois pouvoir le faire en deux jours, malgré une douleur au genou sans doute due au braquets trop longs utilisés dans les raidards caillouteux.
Je me motive quand même à monter sur le Causse Méjean que je ne connais pas, c'est très beau, je suis content mais il fait super froid et il pleut. Puis descente jusqu'à Meyrueis, Millau, où je m'arrête manger un kebab. Direction ensuite Saint Affrique, en alternant la départementale super fréquentée et les petites routes vallonnées. La lumière est très belle, je ne connaissais pas trop l'Aveyron, c'est très beau à cette période.
Il finit par pleuvoir quand j'arrive au camping de Belmont sur Rance, vers 19h.
9559_20190611_102350_20-06-19.jpg
Causse Méjean

9559_20190611_182019_20-06-19.jpg
Dans l'Aveyron

9559_20190611_183207_20-06-19.jpg
Un peu avant Belmont sur Rance

J9 : Belmont sur Rance - Toulouse : 133 km, 1522 m d+
https://www.openrunner.com/r/10101769 
Le dernier jour, pas super intéressant mais joli quand même, je prends principalement les petites routes pour quitter l'Aveyron, puis passage par le Tarn pour arriver dans la périphérie est de Toulouse vers 17h.
9559_20190612_100015_20-06-19.jpg
Vers Balaguier sur Rance

9559_20190612_114713_20-06-19.jpg
Dans le Tarn


Edit : ajout de légendes aux photos, et de la trace openrunner complète

Dernière modification par kenji (04-07-2019 11:46:57)

Hors ligne

#2 20-06-2019 11:06:31

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005
Messages : 1 915
Site Web

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

Merci pour ce récit plein d'humidité ! Me suis permis de l'indexer dans le wiki.
Question basique : ça ne ballote pas trop la sacoche de selle ?


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)

Hors ligne

#3 20-06-2019 11:09:51

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 2 602
Site Web

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

Salut,
Super intéressant, ça me donne des idées. Merci du partage. smile
J'avais déjà pensé faire le chemin de Stevenson adapté pour du gravel, donc la GTMC peut me laisser d'autres alternatives.

Dans la vie de tout les jours, tu es un bon cycliste ou pas ? C'est pour me rendre compte des distances (je sais ce que je vaux sur route, mais le passage au gravel est une inconnue pour moi)
Avec le retour, tu aurais une trace "idéale" à proposer ? Je suis notamment intéressé par  l'utilisation au mieux du gravel (donc piste ou sentier roulant, en retirant les sections trop techniques et orientées VTT)

34x42, c'est pas trop petit ? (même si ton 42 n'a finalement pas servi)

Dernière modification par Shanx (20-06-2019 11:10:49)


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#4 20-06-2019 12:46:59

kenji
Membre
Inscription : 01-04-2015
Messages : 187

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

You a écrit :

Merci pour ce récit plein d'humidité ! Me suis permis de l'indexer dans le wiki.
Question basique : ça ne ballote pas trop la sacoche de selle ?

Cool merci !
La sacoche de selle ballotte un peu, mais cela ne m'a pas dérangé, même en danseuse.
Par contre c'est assez pénible à utiliser; impossible à accrocher sous la selle quand elle est pleine, du coup je la laissait à demeure sur le vélo. Le chargement à l'horizontal est pénible et le volume est mal optimisé. J'aimerais m'en passer mais je ne vois pas comment, dans une config bikepacking avec un petit cadre !

Hors ligne

#5 20-06-2019 13:07:27

kenji
Membre
Inscription : 01-04-2015
Messages : 187

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

Salut Shanx,

Shanx a écrit :

Dans la vie de tout les jours, tu es un bon cycliste ou pas ? C'est pour me rendre compte des distances (je sais ce que je vaux sur route, mais le passage au gravel est une inconnue pour moi)
Avec le retour, tu aurais une trace "idéale" à proposer ? Je suis notamment intéressé par  l'utilisation au mieux du gravel (donc piste ou sentier roulant, en retirant les sections trop techniques et orientées VTT)

34x42, c'est pas trop petit ? (même si ton 42 n'a finalement pas servi)

Je suis un cycliste moyen, je n'ai fait qu'un seul 200 sur route, en solo, chargé avec un vieux route acier, j'avais mis 12 heures en tout et j'étais arrivé épuisé. Mais là avec le Space Chicken je pense pouvoir faire mieux sur route. Par contre zéro expérience en VTT !
J'ai aussi du mal à évaluer ce que je peux faire en gravel, ça dépend tellement de la technicité des sentiers ! Sur les étapes routes je peux faire du 20-22 km/h de moyenne roulante hors pause, selon le dénivelé.
Dans les étapes gravel je faisais entre 15 et 17 km/h de moyenne roulante. Le soir j'étais pas trop fatiqué, j'aurais pu rouler un peu plus si besoin.

Difficile à dire pour la trace idéale ! Globalement pour des parcours gravel en France "intéressants", je pense que c'est dur de trouver des traces avec que des pistes roulantes. Sur la French Divide les gens sont le plus souvent en VTT.
Le tracé de la GTMC a été un peu changé récemment pour éviter les portages, mais il y a toujours des gros dénivelés et des sentiers techniques. La partie la plus dure pour moi était la Margeride, beaucoup de boue et de cailloux, mais avec aussi de superbes pistes bien roulantes ! Il y a des pistes et chemins partout mais comment savoir lesquelles sont bien roulants ? Donc difficile de faire un itinéraire alternatif plus roulant sur piste si on ne connait pas la région. Je pense qu'il faut accepter de parfois galérer en gravel sur cette trace...Si j'avais été en VTT je n'aurait pas pu faire autant de km sur route.

Le 34/42 m'aurait bien aidé, je ne pense pas que ce soit trop petit, même sur route où ça permet de mouliner tranquillement sans se cramer.
Dans les chemins pentus avec du gravier non tassé, impossible de se mettre en danseuse, tu perds de l'adhérence sur le pneu arrière. Du coup ça se justifie vraiment d'avoir un petit braquet pour pouvoir mouliner en étant autour de 6-7 km/h.

Hors ligne

#6 20-06-2019 15:35:24

luccio33
MUL sans grade
Inscription : 24-11-2005
Messages : 952

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

Hello,

Super idée de parcours ! smile
Pas encore lu tout le récit, mais merci d'avance !  wink


petit poids,
avec joie!

Hors ligne

#7 20-06-2019 16:24:07

Eloi
Bigfoot
Lieu : Toulouse
Inscription : 27-04-2010
Messages : 2 716

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

@ kenji : Merci pour ton récit, ça donne des idées.
Tes photos montrent surtout de grandes étendues désertes. C'est représentatif des paysages que tu as traversés ? ou bien tu as évité de photographier les endroits moches ? tongue

Hors ligne

#8 20-06-2019 17:38:38

kenji
Membre
Inscription : 01-04-2015
Messages : 187

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

Salut Eloi,
Mes photos sont plutôt représentatives, j'ai surtout roulé dans des coins tranquilles smile
Le Morvan c'est très calme, l'Allier un peu moins, la chaîne des Puys et les monts du Sancy c'est proche de la civilisation mais vraiment tranquille, le Cézallier c'est génialement désertique, tout comme la Margeride et le Causse Méjean.

Parmi les segments moins sympa pas pris en photo :
- de Pradiers à Ruynes en Margeride, pas moche mais pas ouf. La sortie de Saint Flour était assez désagréable.
- l'arrivée sur Millau, très fréquentée
- les portions de départementale vers Saint Affrique, que j'aurais pu éviter mais j'avais mal au genou et je voulais abréger.
- l'arrivée sur Lavaur.
Bref aux abords des villes quoi. Mais à vélo c'est vite passé, on garde en mémoire les endroits jolis wink

Hors ligne

#9 20-06-2019 17:49:21

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 3 562

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

kenji a écrit :

Dans les chemins pentus avec du gravier non tassé, impossible de se mettre en danseuse, tu perds de l'adhérence sur le pneu arrière.

Plus ou moins, perso je me mets en "danseuse sur l'arrière". Résultats mitigés.

Un peu relou cette histoire de bdp trop bas.

Un poil plus crantés sur le côté, mais sûrement pas vraiment mieux big_smile :
Specialized Pathfinder Pro 2Bliss Ready tyre env 475g
essai (anglais) https://road.cc/content/review/255145-s … ready-tyre

Dernière modification par Bilbox (20-06-2019 18:15:10)

Hors ligne

#10 20-06-2019 18:14:18

colombo_35
BUL et MUL
Lieu : Condate
Inscription : 28-02-2008
Messages : 179

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

Bonjour,

J'ai réalisé l'année dernière l'intégralité de la GTMC depuis Avallon avec un VTT semi rigide en autonomie.
J'avais déjà fait l'ancienne formule depuis Clermont en 2012 .


Une majorité de bons souvenirs , mais quelques endroits vraiment trop difficiles pour du parcours  Grand Itinéraire Autonome.  Le niveau de difficulté de la trace manque de cohérence d'un  bout à l'autre ,  je suppose que ce sont les comités départementaux qui proposent les morceaux qui dépendent de leur zone  géographique, avec je l'espère un cahier des charges commun, mais il y a des zones à revoir, moins de 5% .


Sur le terrain , dans la difficulté, je repensais  au nouveau site institutionnel qui met en avant le parcours pour du VAE,  portage de VAE dans zone difficile avec des bagages ...je demande à voir.


Le BUL d'oseur avance

Hors ligne

#11 20-06-2019 18:50:55

kenji
Membre
Inscription : 01-04-2015
Messages : 187

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

@Bilbox :
Je connais pas cette technique de la danseuse sur l'arrière, c'est faisable sur un gravel et pas un VTT (position allongée, cintre route) ?

Pour les pneus, ouais je pense pas que les petits crampons m'aurait beaucoup aidé dans la boue.
Je trouve pas le poids des pneus Specialized en 650bx47 ?

@colombo_35
Super merci pour ton retour ! Comment tu as trouvé la trace VTT entre Avallon et Clermont ?
Oui je pensais que les segments avec des gros dénivelés avaient été évités dans la nouvelle trace mais en fait pas toujours.
Par contre je m'attendais à galérer dans le Cezallier avec de multiples portages (vu sur ce récit http://parischillracing.com/2018/05/gtmc-x-teuteulade/), mais en fait pas du tout, j'ai juste passé à pied quelques passages canadiens.

Hors ligne

#12 20-06-2019 19:29:45

colombo_35
BUL et MUL
Lieu : Condate
Inscription : 28-02-2008
Messages : 179

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

kenji a écrit :

@Bilbox :
Je connais pas cette technique de la danseuse sur l'arrière, c'est faisable sur un gravel et pas un VTT (position allongée, cintre route) ?

Pour les pneus, ouais je pense pas que les petits crampons m'aurait beaucoup aidé dans la boue.
Je trouve pas le poids des pneus Specialized en 650bx47 ?

@colombo_35
Super merci pour ton retour ! Comment tu as trouvé la trace VTT entre Avallon et Clermont ?
Oui je pensais que les segments avec des gros dénivelés avaient été évités dans la nouvelle trace mais en fait pas toujours.
Par contre je m'attendais à galérer dans le Cezallier avec de multiples portages (vu sur ce récit http://parischillracing.com/2018/05/gtmc-x-teuteulade/), mais en fait pas du tout, j'ai juste passé à pied quelques passages canadiens.


Entre Avallon et Clermont   cela était OK,  quelques passages difficiles avec du portage ou de la poussette , mais ceux ci étaient de courte durée 10 m à 100 m.  Par exemple les avant derniers mètres du point culminant du Morvan (Mont Folin)  avec un passage à  ~30/35   %.

Sur la partie sud après Clermont   , j'ai eu des passages où j'ai poussé le vélo entre  30 minutes et 2 heures.  Par exemple après Sainte Enimie  plus de deux heures pour faire 5 km car aucune adhérence sur des pierres en forme de galet.   Pour comparer, j'ai trouvé la montée du Mont Mouchet (ta photo avec le chemin caillouteux) difficile, mais  je l'ai faite sur le vélo car je  trouvais l'adhérence.


Le BUL d'oseur avance

Hors ligne

#13 20-06-2019 20:36:34

kenji
Membre
Inscription : 01-04-2015
Messages : 187

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

Merci pour ces précieuses infos smile
Bon du coup je m'estime assez heureux au vu de ce que tu écris sur les portions difficiles après Sainte Enimie !

Hors ligne

#14 20-06-2019 20:38:31

Mactri
Membre
Inscription : 13-08-2018
Messages : 12

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

Salut,
merci pour ce retour, ça donne envie de sortir un peu des routes!
Et ça donne très envie de partir!

Hors ligne

#15 20-06-2019 21:19:03

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 3 562

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

kenji a écrit :

@Bilbox :
Je connais pas cette technique de la danseuse sur l'arrière, c'est faisable sur un gravel et pas un VTT (position allongée, cintre route) ?

Pour les pneus, ouais je pense pas que les petits crampons m'aurait beaucoup aidé dans la boue.
Je trouve pas le poids des pneus Specialized en 650bx47 ?

Dans la boue à part des pneus de vtt... le miracle n'existe pas, juste des compromis... perso je fais ça en  gravel routier- avec des pneus lisses-bras tendus et fesses en arrière, ça remet un peu de poids sur la roue ar et évite de trop francs dérapages, surtout en cales auto cool ça reste de la manouchade.

Spé bliss machin
650×47 = 559g
    (700×38 = 481g
    700×42 = 543g)

Hors ligne

#16 23-06-2019 20:28:49

N_75
Cancre du fond du forum et hamacoeur
Lieu : loin des livres !
Inscription : 29-11-2012
Messages : 847

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

lu ce jour dans le "canard électronique"
https://www.lamontagne.fr/clermont-ferr … 1/#refresh
la GTMC date du milieu des années 90, et après une période d'oubli, semblerait renaître. Et peut-être que "l'explosion" actuelle des vélos à assistance électrique (qui en passant me rappelle celle de la raquette, également au milieu des années 90) pourrait en faire un itinéraire de choix.

Utiliser les vues satellites (et les rapprocher éventuellement avec les courbes de niveau), ne pourrait pas être un outil de plus pour créer un itinéraire plus "graveleux", une piste s'y différenciant souvent bien d'un sentier ?

Hors ligne

#17 24-06-2019 12:46:31

koreth
Hammocker !
Lieu : Montpellier, France
Inscription : 27-12-2018
Messages : 106

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

Hello,

Je répond ici suite à la demande de Shanx (ce lien vous permet de voir l'équipement avec lequel j'ai fait un peu de GTMC)

Shanx a écrit :

Salut,
Dans la vie de tout les jours, tu es un bon cycliste ou pas ? C'est pour me rendre compte des distances (je sais ce que je vaux sur route, mais le passage au gravel est une inconnue pour moi)

Je suis pas le meilleur vélocycliste, bien au contraire. Sur route, je plafonne à 23km/h de moyenne dès que je pars un peu plus que 10km. J'ai fait de 100+, régulièrement, mais très poussif; sachant que je vis et suis originaire du nord, mes sorties sont majoritairement plates, voir très plates : c'est pas rare par chez nous de réussir à faire un 200km avec moins de 500 de dénivelé. Je suis le genre de cycliste très moyen; le genre de gars qui s'est acheté un vélo et qui, sans entraînement, va faire la GTMC en gravel (non suspendu) en somme – "au talent", comptant sur mon état physique général (plutôt moyen++, j'ai la chance d'être en bonne santé et assez actif). J'espère que ça suffit à me classer sur ton échelle wink

Shanx a écrit :

Avec le retour, tu aurais une trace "idéale" à proposer ? Je suis notamment intéressé par  l'utilisation au mieux du gravel (donc piste ou sentier roulant, en retirant les sections trop techniques et orientées VTT)
34x42, c'est pas trop petit ? (même si ton 42 n'a finalement pas servi)

Perso j'ai suivi majoritairement la trace officielle Clermont – Montpellier, que je n'ai pas faite complètement. J'ai trop peu découvert pour te dire que sortir de la trace officielle est une bonne idée; je l'ai fait, j'ai pris du bitume, ça faisait plaisir de rouler si vite (i.e. à plus de 5km/h wink ).


colombo_35 a écrit :

Sur la partie sud après Clermont   , j'ai eu des passages où j'ai poussé le vélo entre  30 minutes et 2 heures.  Par exemple après Sainte Enimie  plus de deux heures pour faire 5 km car aucune adhérence sur des pierres en forme de galet.   Pour comparer, j'ai trouvé la montée du Mont Mouchet (ta photo avec le chemin caillouteux) difficile, mais  je l'ai faite sur le vélo car je  trouvais l'adhérence.

Je peux pas dire à quel point je confirme ces mots big_smile. Notamment la partie "2h à pousser le vélo dans la caillasse" big_smile. J'ai trouvé ça fun, mais qu'est-ce que c'est chiant de pousser 30kg à bout de bras. Pour rappel, je viens du Nord, donc les montées et les descentes par chez moi, c'est une licorne big_smile. Sur la route près de Chambon-sur-lac, où je m'étais stationné pour le week-end (à cause d'une météo pluvieuse), je suis monté au Col de la Croix-Morant, en restant sur le vélo; je pense que c'est un petit 1000d+ à 5% de moyenne; ça, je gère. Mais les montées dans les caillasses, sans adhérence, où tu crains plus que tout de plier une jante, c'était plus compliqué. Et, pour ne rien entâcher, quand tu as le plaisir d'arriver au sommet, tu redescends … sur les même caillasses. J'en ai passer des heures à descendre à 5km/h, les mains sur les freins, pour essayer de me frayer un chemin entre les rochers. C'était fun, mais clairement j'aurai pas craché sur des pneus de 60 sous-gonflés pour amortir un peu plus que mes 40c à 4.5 barres.

Pour info, mon trajet a été le suivant :
- de Clermont à Chambon-Sur-Lac, sur la GTMC, piste officielle donc vers le sud (en passant par Volvic, au Nord)
- retour vers Clermont sur la route, cause intempéries
- déplacement du véhicule vers Clermont… l'Hérault ! Le lac du Salagou est magnifique ! Cette fois je suis la piste GTMC vers le Nord, mais je bifurque à l'Est sur la Grande Traversée du Hérault
- Soit un total de 320km sur ces pistes, je dirais 250 sur la GTMC, 70 sur l'hérault (j'ai sorti du compte la route, je pense avoir fait 40km de route)

Le problème de mon Gravel étant le côté non-suspendu, ça use.
Pour le reste, c'est plus une question de bonhomme que d'équipement !

Seb


« La route ? Là où on va, on n'a pas besoin de route ! »
Hacker, Hiker, Trekker – Hammock Lover
Trombi - InstaLinkedInTwitter

Hors ligne

#18 24-06-2019 16:08:34

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 2 602
Site Web

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

Merci Koreth pour les infos smile
Je pense de plus en plus à faire cette GTMC...


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#19 25-06-2019 09:37:05

kenji
Membre
Inscription : 01-04-2015
Messages : 187

Re : [Récit + liste] Avallon - Toulouse en vélo (gravel), GTMC partielle

N_75 a écrit :

lu ce jour dans le "canard électronique"
https://www.lamontagne.fr/clermont-ferr … 1/#refresh
la GTMC date du milieu des années 90, et après une période d'oubli, semblerait renaître. Et peut-être que "l'explosion" actuelle des vélos à assistance électrique (qui en passant me rappelle celle de la raquette, également au milieu des années 90) pourrait en faire un itinéraire de choix.

Utiliser les vues satellites (et les rapprocher éventuellement avec les courbes de niveau), ne pourrait pas être un outil de plus pour créer un itinéraire plus "graveleux", une piste s'y différenciant souvent bien d'un sentier ?

Oui sans doute ! Après sur des longues traces, c'est assez chronophage de faire cela. Et des larges pistes peuvent se révéler peu roulantes.
L'appli Komoot peut donner la proportion de chemin/pavés/route/pistes cyclables d'une trace, ça peut aider aussi.
Mais avoir une part d'incertitude sur une trace que l'on veut suivre, c'est aussi le charme du gravel smile

Hors ligne

Pied de page des forums