Annonce

Merci de faire un tri dans vos abonnements pour soulager le serveur, en supprimant les abonnements aux discussions qui ne sont pas nécessaires.
Vous pouvez avoir la liste de vos abonnements en allant dans votre profil, en bas à droite : "Afficher les discussions suivies". Pour supprimer un abonnement à une discussion, affichez la discussion puis cliquez en bas sur le bouton "Ne plus suivre".

#1 24-11-2020 15:30:13

DDN17
Bikepacker
Lieu : Rochefort
Inscription : 08-09-2018
Messages : 1 154

Pneus tubeless : avantages et inconvénients

Concernant les tubeless en randonnée, pas facile de garder la tête froide sur le sujet qui fait beaucoup mousser le monde de la route en ce moment. Je vous fais part de mon expérience, qui n'a d'autre valeur que d'être la mienne.

- Le poids : je n'ai jamais réussi à faire un vrai montage tubeless de la vraie vie moins lourd qu'un montage avec des CAA sur des pneus jusqu'à 2"1, pour moi cet argument ne tient pas sauf en 29+/fatbike, etc. La quantité réelle de préventif dont j'ai besoin est toujours très au dessus de la recommandation du fabricant. Par exemple Effetto Mariposa a fait des tables de quantité et une application qui disent combien n'en faut - combien n'en faut de Caffélatex, pas d'un autre préventif, j'y reviens. Actuellement le Synapse est monté en Vittoria Rubino Pro 700*30 avec 30 puis 80 de préventif Stan's Race en plusieurs fois et là on dirait que c'est étanche, le Cross Race a été monté par le magasin avec 80 de Stan's classique sur des Schwalbe X-One Bite 700*33, d'emblée étanche mais trop fins pour moi je vais les changer dès que je reçois les Nano. J'en suis venu à mettre la quantité recommandée, gonfler comme un ours, voir si ça fuit, attendre 24h et plus avant d'en remettre 10-20 de plus, attendre à nouveau, etc. Au bout d'environ une semaine en roulant tous les jours le montage est bien stable. Une précision cependant : si je voulais tester la différence de poids tubeless / CAA je le ferais avec deux pneus et deux jantes identiques, à préventif stable (donc partiellement sec = moins d'eau = plus léger)

- Le confort : le montage tubeless permet de rouler peu gonflé sans craindre de crevaison par pincement, pour moi c'est un gros argument en faveur du tubeless. Pour ceux que le sujet de la "bonne pression des pneus" intéresse, Russ de PLP a fait une interview d'un gourou du sujet très intéressante, dont il me semble ressortir que la bonne pression c'est juste au dessus du moment où on commence à trouver le vélo "flou".

- La résistance à la crevaison : mon expérience du sujet tient en peu de mots. Depuis que je suis passé en tubeless il y a environ trois ans, je répare les crevaisons des autres. La qualité du préventif et des pneus joue un grand rôle dans ce fait. Un test de préventifs ici. On peut en trouver sans mal plein d'autres mais le message est clair : les préventifs sont loin d'être tous égaux. La résistance à la crevaison est un autre argument très en faveur du tubeless pour moi. Un point à considérer, comment et où je roule : quand il fait 45°, le préventif sèche et devient vite inefficace, il sèche de toutes façons en quelques semaines, on n'en trouve pas partout donc il faut se le trimballer, etc.

- La taille des pneus : j'entends beaucoup râler mes copains routistes sur leurs montages tubeless, que c'est crado, que c'est impossible à étanchéifier, que c'est mieux les CAA latex, etc. Ce que je les vois faire, c'est essayer de monter des pneus de 25 gonflés à 8 bars sur leurs jantes carbone. Ce que je fais c'est mettre des pneus de 30-32 sur des jantes alu, rien à voir. Il me semble que des pneus fins gonflés très fort font toucher le plafond de ce qui est faisable en tubeless. Au passage, je ne roule pas au train avec les fadas du FTP* mais les cyclistes amateurs normaux n'ont pas besoin de m'attendre non plus ; je pense que tout ça a bien plus à voir avec la qualité du cycliste qu'avec les pneus ou le matériel. Il me semble que dans ce domaine d'utilisation, les gains du tubeless sont au mieux nuls et que ça ne vaut pas la peine de changer.

- Le montage / démontage : là aussi, ça râle. Il existe de nombreux modèles de jantes et de nombreux modèles de pneus qui ne seront pas toujours complètement compatibles, plus d'explications ici. La compatibilité supposée parfaite du système Mavic UST a un prix que je ne suis pas prêt à payer pour la vérifier... Pour faire simple : on peut faire un montage tubeless ghetto avec n'importe quelle jante et n'importe quel pneu, en utilisant un flap, plein de préventif, du duck tape en guise de fond de jante, etc. Pour avoir essayé "comme ça pour voir" ça ne valait pas le coup des emmerdements réels et potentiels. Dans mon expérience, monter un pneu tubeless de bonne qualité sur une jante tubeless de bonne qualité n'est pas plus difficile que de monter un bon pneu tubetype sur une jante tubetype. J'arrive quasiment toujours à claquer les tringles à la pompe à pied et si je n'y arrive pas j'ai un garage Delko en face de chez moi qui me donne volontiers un coup de compresseur comme le fera le vôtre. Quelques trucs glanés ici et là : enduire largement au pinceau les flancs du pneu d'un mélange d'eau et d'un peu de liquide vaisselle avant montage, faire un premier montage avec CAA, laisser reposer 24h, démonter puis monter en tubeless, ne pas utiliser d'outil pour monter le pneu. J'entends aussi râler que "j'ai crevé et je suis pas arrivé à démonter le pneu". Un petit truc : avant de démonter, il faut désengager les tringles du pneu des gorges de la jante qui sont plus marquées que sur un pneu tubetype ; pour ça, je pousse sur le flanc du pneu avec les pouces perpendiculairement jusqu'à sentir que ça se décroche, puis je poursuis tout le long du pneu des deux côtés pour bien tout décrocher, avant d'ensuite démonter normalement. Pour les kits de conversion tels que celui de chez Stan's présenté au-dessus, je vous conseille d'utiliser plutôt des valves avec un joint torique (si c'est bien comme ça que ça s'appelle) côté extérieur de la jante, ça facilite le montage et l'étanchéité et ça risque moins d'abîmer la jante. J'achète les miennes chez Ali, elles vont bien. Dans ce domaine, je trouve que c'est kifkif, on galère un peu au début mais quand on l'a fait plusieurs fois ce n'est guère plus long que du tubetype.

- La comparaison avec les CAA latex : ça y est, les Vittoria Competition ont été en promo, j'en ai acheté, je les ai montées et roulées. Des chambres latex (= de cyclocross) adaptées au gravel sont assez lourdes à plus de 100g la pièce. Je les ai trouvées difficiles à monter parce que je n'ai pas l'habitude et il faut faire très attention pour éviter les pincements au gonflage. Une des 4 achetées était d'emblée défectueuse ce qui semble assez fréquent vu les avis sur PBS et autres, je ne sais pas si c'est lié à la marque ou au matériau lui même. Elles perdent de la pression, comme des tubeless. Sur des pneus fins (23) le confort m'a semblé nettement meilleur que des CAA butyl. Sur les autres, pas de différence avec le tubeless. Je vais me servir de celles que j'ai testées et montées comme CAA de repli en cas de problème si un jour j'ai la chance de partir longtemps.

- Le budget : avec certaines limites, ce n'est pas ma considération première. A qualité égale, je ne trouve pas la différence de tarif significative.

- L'utilisation : voilà pour moi le problème central. Pour la rando courte de tout terrain énervé sur un VTT moderne équipé de bonnes roues en Europe, je ne vois pas quel argument on peut trouver pour défendre les CAA. Pour la longue distance sur bitume bien entretenu sur un route endurance / aéro à pneus fins, je resterais en CAA. Et pour tout le reste... Affaire de compromis, en se rappelant que si je devais partir tubeless pour longtemps j'aurais une CAA de secours dans le kit de réparation qui me permettrait de revenir à la case départ au moindre problème.

Pour finir et vous remercier de votre courage si vous m'avez lu jusqu'au bout, voici mes compromis concernant les pneus. Route 700*30mm tubeless 4.0 devant 4.5 derrière. Gravel 700*40mm tubeless (pas de pression avec les Nano, pas encore montés). VTT 29*3" tubeless 0.8 devant 1.0 derrière. Vélo pour aller faire les courses 700*38 CAA butyl 3.7 devant 4.0 derrière.

* ce terme n'est en rien disqualifiant dans mon esprit, il est plutôt tendre

(Edit : multiples précisions)

Dernière modification par DDN17 (26-11-2020 17:49:54)


"il y a deux catégories de randonneurs à vélo : ceux qui voyagent à vélo pour voyager, et ceux qui voyagent à vélo pour faire du vélo" (je fais partie de la deuxième catégorie)

En route vers un poids de base à 6kg : https://lighterpack.com/r/bvw9hp

Hors ligne

#2 24-11-2020 15:38:01

Eloi
Bigfoot
Lieu : Toulouse
Inscription : 27-04-2010
Messages : 3 198

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

DDN17 a écrit :

si je voulais tester la différence de poids tubeless / CAA je le ferais avec deux pneus et deux jantes identiques, à préventif stable (donc partiellement sec = moins d'eau = plus léger)

Tu supposes donc qu'au bout d'un moment, une partie de l'eau contenue dans le préventif s'échappe du préventif et du pneu ? C'est pas supposé être étanche, un pneu ?

Hors ligne

#3 24-11-2020 16:08:06

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 3 287
Site Web

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

Modération : j'ai scindé les deux messages ci-dessus depuis ce fil pour créer une discussion à part. Comme il n'y avait pas encore de discussion dédiée au sujet (pourtant brûlant comme le note DDN17), ça me semblait la bonne occasion de le faire plutôt que de continuer dans un fil fourre-tout.

@DDN17 : libre à toi de modifier le titre (ou le contenu du message) si tu le souhaites. wink


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#4 24-11-2020 17:33:07

DDN17
Bikepacker
Lieu : Rochefort
Inscription : 08-09-2018
Messages : 1 154

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

Eloi a écrit :

#592623Tu supposes donc qu'au bout d'un moment, une partie de l'eau contenue dans le préventif s'échappe du préventif et du pneu ? C'est pas supposé être étanche, un pneu ?

Excellente question, à laquelle je n'ai pas de vraie réponse scientifique mais sur laquelle j'ai des idées. Je ne connais pas de matériau utilisé dans la fabrication des pneus et CAA qui soit parfaitement étanche. Ca retient l'air plutôt bien et plutôt longtemps selon le matériau,  une CAA butyle se dégonfle moins vite qu'un ballon gonflé à l'hélium. Mais une CAA latex perd assez vite (quelques jours dans mon expérience sur les petits pneus) et je regonfle mes tubeless à peu près deux fois par mois quand ils sont stables. J'imagine que c'est plus étanche à la vapeur d'eau qu'à l'air mais pas complètement non plus, et ce d'autant moins qu'il fait chaud et que l'air est sec.

Je suis preneur de vraies études sur le sujet.

Shanx a écrit :

#592624Modération : j'ai scindé les deux messages ci-dessus depuis ce fil pour créer une discussion à part. Comme il n'y avait pas encore de discussion dédiée au sujet (pourtant brûlant comme le note DDN17), ça me semblait la bonne occasion de le faire plutôt que de continuer dans un fil fourre-tout.
@DDN17 : libre à toi de modifier le titre (ou le contenu du message) si tu le souhaites. wink

Merci beaucoup !

Dernière modification par DDN17 (24-11-2020 17:33:53)


"il y a deux catégories de randonneurs à vélo : ceux qui voyagent à vélo pour voyager, et ceux qui voyagent à vélo pour faire du vélo" (je fais partie de la deuxième catégorie)

En route vers un poids de base à 6kg : https://lighterpack.com/r/bvw9hp

Hors ligne

#5 24-11-2020 18:15:05

waldganger
Membre
Inscription : 05-07-2018
Messages : 227

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

merci pour ce fil DDN17.
je réfléchis au sujet, et total novice en la matière ça va je l'espère m'éclairer sur le sujet.
sujet dont je n"ai d'ailleurs que des à prioris négatifs totalement infondés  tongue

Edit ajout:

bon .. finalement dans la balance bénéfices/contraintes, mes à prioris étaient fondés.
pour moi, par rapport à mon mode de vie, mon usage, mes besoins, etc.. c'est beaucoup de contraintes pour pas grand chose au final.

Dernière modification par waldganger (24-11-2020 18:46:54)

Hors ligne

#6 24-11-2020 20:45:08

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 440

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

Bon résumé  bien équilibré.
En rando, si crevaison ou remplacement, il y a la question du temps de réparation qui entre en jeu... Peut-être une question d'habitude  lol  mais la caa reste plus simple?

En ligne

#7 24-11-2020 20:52:07

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 3 287
Site Web

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

Au niveau de ma réflexion :
  - pour un usage "compétitif" (événements de bikepacking), je pense que je partirais en tubeless : crevaison moins probable et durée suffisamment courte pour que les désavantages du tubeless ne rentrent pas en jeu
  - pour un usage randonnée classique : caa pour la facilité d'utilisation et de réparation
  - pour un usage randonnée engagée à gros pneus : c'est là que je me poserais le plus la question...


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#8 24-11-2020 22:01:25

DDN17
Bikepacker
Lieu : Rochefort
Inscription : 08-09-2018
Messages : 1 154

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

Bilbox a écrit :

#592641Bon résumé  bien équilibré.
En rando, si crevaison ou remplacement, il y a la question du temps de réparation qui entre en jeu... Peut-être une question d'habitude  lol  mais la caa reste plus simple?

Je ne suis pas sûr : je pense que je mets moins de temps à enfiler une mèche dans un tubeless qu'à changer une chambre à air.

Shanx a écrit :

#592643  - pour un usage randonnée classique : caa pour la facilité d'utilisation et de réparation
  - pour un usage randonnée engagée à gros pneus : c'est là que je me poserais le plus la question...

oui pour la simplicité en randonnée, je ne le vois pas sous cet angle parce que les tubeless font partie de mon univers comme les disques et les gros pneus wink pour moi tout ça c'est de la technologie simple, j'ai plus de mal à changer un câble de frein qu'à faire une purge de circuit hydraulique (j'exagère à peine et j'ai évolué pas mal sur le sujet ces derniers mois à force de bricoler les vélos au lieu de rouler). Ton expérience du long cours est très supérieure à la mienne c'est plutôt moi qui te demande des conseils dans ce domaine que le contraire.

Pour l'usage gros VTT je ne sais pas ce qu'en pensent les autres, surtout ceux qui font de la montagne et du tabasson, mais je me vois mal trimballer de quoi démonter et réparer mes Maxxis Chronicle de 5 pouces avec un montage CAA (de tête elles font 400g pièce) - là aussi je ne donnerai pas de conseil j'ai trop peu d'expérience.

@eloi en y repensant, peut être que le préventif ne "sèche" pas, mais polymérise ? Ou un mélange des deux puisqu'il ne se solidifie pas vite dans le flacon ? Je suis sûr qu'un VTTiste va savoir ça et nous éclairer.

Dernière modification par DDN17 (24-11-2020 22:24:37)


"il y a deux catégories de randonneurs à vélo : ceux qui voyagent à vélo pour voyager, et ceux qui voyagent à vélo pour faire du vélo" (je fais partie de la deuxième catégorie)

En route vers un poids de base à 6kg : https://lighterpack.com/r/bvw9hp

Hors ligne

#9 25-11-2020 00:12:08

poneyworld
Membre
Inscription : 01-02-2020
Messages : 239

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

A priori le préventif polymérise, c'est ce qui se dit, sinon dans le cas simple séchage il suffirait de rajouter un peu d'eau dans le pneu lorsque c'est sec..

En vtt, il n'y a strictement aucun avantage aux chambres à air, à l'usage c'est le jour et la nuit. En CAA sur mon terrain de jeu alpin, je dois crever tout les 30/40km environ, et jamais en notubes.

La seule chose qui m'emmerde, c'est que la valve de mes flaps n'est pas démontable, et si un jour je dois me servir de ma chambre à air de backup il faudra que je l'enlève provisoirement. Ca peut etre chiant à réinstaller après réparation. Mais pour 20 à 30 crevaisons d'évitées, ca va... big_smile

Hors ligne

#10 25-11-2020 16:15:42

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 635

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

Question comme ça :
n'y aurait-il pas intérêt à partir en rando avec une petite bouteille de sealant plutôt qu'une chambre de rechange ? L'idée derrière étant que si ça ne se rebouche pas c'est qu'il y a un manque de liquide préventif/qu'il a séché.

Je me doute que la chambre est pour parer aux cas où le pneu est vraiment en sale état, mais de ce que j'ai pu comprendre on peut aussi mettre des mèches (astuce [non testée] : la mèche ça peut être un bout d'éponge) ainsi que des rustines à l'intérieur du pneu.

Bon après j'ai zéro expérience sur le sujet, j'imagine que si on doit démonter, sans faire tomber tout le sealant restant, sécher l'intérieur du pneu, mettre une rustine à l'intérieur du pneu, remonter (toujours sans faire tomber le sealant), reclaquer le pneu à la mini pompe, ... c'est peut-être un peu présumer de sa chance smile

Dernière modification par moby59 (25-11-2020 16:19:10)

Hors ligne

#11 25-11-2020 17:02:59

Gowildadventure
Membre
Lieu : en voyage
Inscription : 23-09-2019
Messages : 323
Site Web

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

À noter que selon certains commentaire que j'ai pu lire sur le Web. Le liquide de Stan no tube reste plus de 6 mois liquide.
Quelqu'un a t'il déjà essayé cette marque ?


Un sac léger peut peser lourd dans la réussite de vos projets  lol

Ma liste 3 saisons

Hors ligne

#12 25-11-2020 17:21:42

pivpiv
L'aventure en mode BUL
Lieu : Alpes du nord
Inscription : 15-09-2012
Messages : 93

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

C'est ce que j'utilise sur mes pneus de vtt, je rajoute du liquide une fois par an ou avant une longue sortie.

Petite astuce, quand on regonfle un pneu rempli de préventif, il faut faire attention à positionner la valve vers le haut, on évite ainsi que du liquide vienne boucher la valve.



moby59 a écrit :

#592733Question comme ça :
n'y aurait-il pas intérêt à partir en rando avec une petite bouteille de sealant plutôt qu'une chambre de rechange ? L'idée derrière étant que si ça ne se rebouche pas c'est qu'il y a un manque de liquide préventif/qu'il a séché.

Je me doute que la chambre est pour parer aux cas où le pneu est vraiment en sale état, mais de ce que j'ai pu comprendre on peut aussi mettre des mèches (astuce [non testée] : la mèche ça peut être un bout d'éponge) ainsi que des rustines à l'intérieur du pneu.

Bon après j'ai zéro expérience sur le sujet, j'imagine que si on doit démonter, sans faire tomber tout le sealant restant, sécher l'intérieur du pneu, mettre une rustine à l'intérieur du pneu, remonter (toujours sans faire tomber le sealant), reclaquer le pneu à la mini pompe, ... c'est peut-être un peu présumer de sa chance smile

Pour moi les raisons d'une réparation en tubeless sont :

  • Déchirement d'un pneu

  • Déjantage à cause d'une pression trop faible

  • Trou trop gros pour le préventif

Les solutions à ces problèmes dans l'ordre :

  • Mise en place d'une chambre à air (impossible de réparer un pneu déchiré et le faire tenir en tubeless sur le terrain)

  • Mise en place d'une chambre à air  (impossible de faire claquer à nouveau le pneu avec une pompe légère à main)

  • Utilisation d'une mèche

Sur le terrain, en vtt, il n'y a aucune raison de rajouter du préventif. Peut être que sur des pneus fins la problématique est différente?
A noter qu'il n'est pas nécessaire de démonter le pneu pour rajouter du préventif. La plupart des valves tubeless peuvent se démonter pour introduire du préventif

Hors ligne

#13 25-11-2020 18:23:28

DDN17
Bikepacker
Lieu : Rochefort
Inscription : 08-09-2018
Messages : 1 154

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

Globalement j'ai le même vécu des tubeless que Pivpiv.

En plus de la CAA, j'emporte un bout de film de radio. Si le trou est vraiment gros la chambre va faire hernie, se rompre rapidement et ce truc permet de rouler jusqu'à pouvoir réparer.

Claquer un pneu à la pompe à main ça peut se faire ça dépend des modèles, de la jante, de la taille du pneu : pour savoir si c'est faisable il suffit d'essayer à la maison wink tu peux aussi emmener un gonfleur à CO2 mais tu n'auras qu'une seule chance par cartouche...

Les rustines à l'intérieur d'un tubeless n'ont jamais fonctionné pour moi, pour ça il faut enlever le préventif, bien nettoyer l'intérieur du pneu (=infaisable sur le terrain) et ensuite ça ne tient pas longtemps. Si ton montage est stable, le seul intérêt de prendre du préventif à mon avis est le roulage en conditions de chaleur / sécheresse extrêmes (auquel cas je roulerais plutôt en chambres je pense).

Le Stan's (le normal, le race je ne sais pas encore) chez moi tient environ 3 mois sans rajout. Il existe un préventif qui reste liquide tant qu'il ne sort pas = supposé tenir la vie du pneu mais dans les tests que j'ai lus il n'est pas très efficace.


"il y a deux catégories de randonneurs à vélo : ceux qui voyagent à vélo pour voyager, et ceux qui voyagent à vélo pour faire du vélo" (je fais partie de la deuxième catégorie)

En route vers un poids de base à 6kg : https://lighterpack.com/r/bvw9hp

Hors ligne

#14 25-11-2020 18:48:17

arnom
Membre
Inscription : 09-06-2009
Messages : 492

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

Le bout d'eponge pour réparer un gros trou, j'ai testé à vtt, ça marche nickel. Je n'ai jamais testé de mèche donc je ne pourrai pas dire si c'est mieux ou moins bien.
Par contre, je confirme, je n'ai quasi jamais eu de crevaisons ennuyante, sauf la fois avec l'éponge.
Parfois le pneu de dégonfle et il faut regonfler et c'est reparti sans aucun autre pb. Parfois quand il n'y a pas assez de pression, le pneu se décolle un peu de de l'air s'échappe, mais je n'ai jamais déjanté.
J'ai pris une fois un bout de fil de fer de 1mm dans le pneu, je l'ai enlevé, roulé aussitôt et le préventif a fait son boulot. Avec une chambre, ça aurait été un autre pb je pense.
Encore une fois c'est à vtt, avec des gros pneus. Avec des pneus plus fins, qu'est ce que ça donnerait ?

Par contre, monter un pneu de VTT avec une pompe à main, ce n'est même pas la peine d'y penser ?
Voilà pour mon expérience du tubeless à vtt et je ne ferais plus autrement aujourd'hui.

Hors ligne

#15 25-11-2020 20:48:26

poneyworld
Membre
Inscription : 01-02-2020
Messages : 239

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

J'arrive a gonfler avec ma pompe à main mes pneus à plat personnelement, elle a un volume correct.

Une de mes astuces, c'est de comprimer le pneu en son centre au niveau de la valve, ça permet de faire étanchéité localement et de monter en pression simplement.

Une autre astuce régulièrement lue est d'enrouler une sangle ou une CAA autour du pneu, pour pousser les flancs et faire une etanchéité mecanique. Plus valable en VTT car peut-etre compliqué en route.. C'est très efficace quand on a chopé le coup de main parait-il, mais je n'ai pas eu la chance de tester, car comprimer au niveau de la valve suffit pour moi.

La cartouche CO2, j'hésite toujours à l'emporter, ça ne m'a jamais été nécessaire.. Je me demande si une pompe mixte CO2/pompe a main ne serait pas une solution. Ca peut etre utile quand on roule en groupe je me dis. Vous en prenez ?

Hors ligne

#16 25-11-2020 21:31:51

zap70
Membre
Inscription : 26-01-2008
Messages : 443

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

poneyworld a écrit :

#592664A priori le préventif polymérise, c'est ce qui se dit, sinon dans le cas simple séchage il suffirait de rajouter un peu d'eau dans le pneu lorsque c'est sec..

En vtt, il n'y a strictement aucun avantage aux chambres à air, à l'usage c'est le jour et la nuit. En CAA sur mon terrain de jeu alpin, je dois crever tout les 30/40km environ, et jamais en notubes.

La seule chose qui m'emmerde, c'est que la valve de mes flaps n'est pas démontable, et si un jour je dois me servir de ma chambre à air de backup il faudra que je l'enlève provisoirement. Ca peut etre chiant à réinstaller après réparation. Mais pour 20 à 30 crevaisons d'évitées, ca va... big_smile

Bonsoir,
je plussoie : ne jamais crever, ou presque (Si c'est une foi sur 50 sorties, c'est le bout du monde). Et en vtt le confort de pouvoir moins gonfler. Question poids, je n'emporte plus de chambre à air de rechange (un simple kit avec des mèches). Cela suffit peut être à être plus léger.

Hors ligne

#17 28-11-2020 19:04:02

DDN17
Bikepacker
Lieu : Rochefort
Inscription : 08-09-2018
Messages : 1 154

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

(message déplacé dans mon trombi, plus adapté)

Dernière modification par DDN17 (28-11-2020 19:45:56)


"il y a deux catégories de randonneurs à vélo : ceux qui voyagent à vélo pour voyager, et ceux qui voyagent à vélo pour faire du vélo" (je fais partie de la deuxième catégorie)

En route vers un poids de base à 6kg : https://lighterpack.com/r/bvw9hp

Hors ligne

#18 29-11-2020 21:52:20

jerome31
Membre
Lieu : ayguesvives (31)
Inscription : 05-02-2018
Messages : 818

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

poneyworld a écrit :

#592794Une de mes astuces, c'est de comprimer le pneu en son centre au niveau de la valve, ça permet de faire étanchéité localement et de monter en pression simplement.

tu peux preciser la manip stp? je comprend pas ...

Hors ligne

#19 29-11-2020 22:27:57

poneyworld
Membre
Inscription : 01-02-2020
Messages : 239

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

Tu appuie sur le pneu au niveau de la valve, tout bêtement, je ferais une vidéo si j'y repenses wink
Si ça suffit pas, tu comprimes toute la circonférence du pneu avec une sangle ou CAA sans serrer, suivant cette méthode : https://www.youtube.com/watch?v=tvIYsPWiAXc

Une autre solution ghetto, mais qui peut vraiment dépanner en voyage pour faire claquer si on as un camelback : HogHyD.jpg
ulEVN9.jpg
Etant donné qu'on trouver des bagnoles de partout.

Dernière modification par poneyworld (29-11-2020 22:34:28)

Hors ligne

#20 30-11-2020 03:39:07

Satory
Membre
Inscription : 13-06-2014
Messages : 114

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

poneyworld a écrit :

#593333Une autre solution ghetto, mais qui peut vraiment dépanner en voyage pour faire claquer si on as un camelback :
Etant donné qu'on trouver des bagnoles de partout.

Est-ce que tu as testé cette méthode ? ou c'est une solution vu sur la toile ?

Car si cette solution semble offrir un grand volume d'air pour gonfler,
pas sûr que la pression assez faible d'une roue de voiture (en général de l'ordre e 2.5 bar),
soit suffisante pour assurer un gros débit d'air et pour faire claquer le pneu vélo.

Je m'interroge aussi comment faire pour manœuvrer la valve schrader du pneu de voiture pour faire sortir l'air ?
Sur la deuxième photo c'est le corps de valve presta du vélo qui permet d'ouvrir la valve du pneu voiture ?

Dernière modification par Satory (30-11-2020 03:39:26)

Hors ligne

#21 30-11-2020 18:53:28

poneyworld
Membre
Inscription : 01-02-2020
Messages : 239

Re : Pneus tubeless : avantages et inconvénients

Non j'en suis pas arrivé là  big_smile
Mais c'est pas con et pas bien compliqué. Oui le bonhomme utilise la presta pour faire sortir l'air de la roue, mais on peut imaginer autre chose, une vis par ex. Ya largement assez de volume par contre !

Hors ligne

Pied de page des forums