Annonce

Merci de faire un tri dans vos abonnements pour soulager le serveur, en supprimant les abonnements aux discussions qui ne sont pas nécessaires.
Vous pouvez avoir la liste de vos abonnements en allant dans votre profil, en bas à droite : "Afficher les discussions suivies". Pour supprimer un abonnement à une discussion, affichez la discussion puis cliquez en bas sur le bouton "Ne plus suivre".

#1 12-01-2021 16:16:33

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 640

Vos stratégies ravitaillement alimentaire

Je serai curieux de connaître la manière que vous privilégiez pour acheter à manger en cours de route en rando à vélo.

- Comment en cours de route vous optimisez le poids ? En favorisant quels aliments ?
- Est-ce que vous privilégiez les restos/cafés/... pour porter le moins possible ?
- Au contraire êtes-vous plutôt supermarché, dépackaging sur le parking et on stocke tout dans les sacs ?
- ...

Personnellement en cyclotourisme j'ai généralement été plutôt en mode supermarché tous les 3 jours et tout acheter pour être peinard et ne pas avoir à s'en préoccuper pendant 3 jours, mais ça suppose de porter lourd une bonne partie du temps, d'avoir de quoi transporter cette masse de nourriture, et de trouver un supermarché suffisamment grand pour trouver tout ce dont j'aurai besoin pour les 3 jours à venir. Étant végétalien ça n'aide pas non plus. C'est rarement au premier resto sur mon passage que je vais trouver de quoi me sustenter (une assiette de frites et une salade mais sans les lardons ni les oeufs s'il vous plait... ah 27 euros pour ça, heu...). Bref j'ai toujours beaucoup plus trouvé mon bonheur en supermarché (ou équivalent) pour faire le plein de noix, mélanges de céréales précuits, ...

Mais à l'inverse je vois beaucoup de cyclos qui font les courses chaque jour juste avant de chercher le coin bivouac, pour transporter de quoi faire un gros diner, le petit dej suivant et de quoi grignoter dans la journée. J'aime bien l'idée, mais ça suppose d'acheter des produits qu'on trouve dans des quantités adaptées. Genre le mélange de céréales dont je parle plus haut c'est typiquement 3 ou 4 sachets qui vont faire 3 ou 4 repas. Acheter un paquet de muesli pour le petit dej ça va faire 2 ou 3 jours...

Bref, quelle est votre approche pour manger léger sur de la rando vélo de plusieurs jours ou semaines ?

Hors ligne

#2 12-01-2021 16:53:37

kenji
Membre
Inscription : 01-04-2015
Messages : 260

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

Pour des randos en France en essayant d'optimiser le poids et le volume emporté, c'est à dire sans réchaud, généralement je mixe les ravitos entre les boulangeries, petits supermarchés, et restauration rapide. Je m'arrête donc entre 1 et 3 fois par jour selon l'ouverture des commerces et mes envies du moment.
Idéalement je cherche une boulangerie le matin qui sert du café (avec 2 ou 3 croissants), un petit supermarché en journée où j'achète un peu n'importe quoi et j'en mange une bonne partie sur place, et une pizza ou un kebab le soir.
Au final je porte donc assez peu de nourriture, mais ça dépend beaucoup de la densité de commerces à proximité de ma trace.
J'évite les gros gros supermarches car on y perd du temps et je me dis que le risque de se faire voler le vélo accroché avec un mini antivol est plus important.
Je m'arrête rarement dans les restos car c'est souvent assez long de se faire servir, sauf si je ressens le besoin d'une très grosse pause.
Je mange de tout donc ça facilite les choses, c'est sur qu'être végétalien élimine quasiment d'emblée les boulangeries et les snacks (à moins de n'acheter que du pain ou des frites).
Je pourrais m'arrêter moins souvent et n'aller que dans les supermarchés mais je prendrais moins de plaisir à manger cool

Hors ligne

#3 12-01-2021 17:53:15

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 855

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

moby59 a écrit :

#597411Je serai curieux de connaître la manière que vous privilégiez pour acheter à manger en cours de route en rando à vélo.

- Comment en cours de route vous optimisez le poids ? En favorisant quels aliments ?
- Est-ce que vous privilégiez les restos/cafés/... pour porter le moins possible ?
- Au contraire êtes-vous plutôt supermarché, dépackaging sur le parking et on stocke tout dans les sacs ?

...

Bref, quelle est votre approche pour manger léger sur de la rando vélo de plusieurs jours ou semaines ?

Bonjour moby59,

Pas de stock pour moi. En général, j'ai zéro ou un seul repas sur moi.
Courses plusieurs fois par jour, très peu en supermarché. Plutôt des boulangeries, épiceries, boucheries,...

Le matin, petit déjeuner froid (acheté la veille) avant de partir (en général biscuits + jus de fruit).
Un peu plus tard, deuxième voire troisième petit-déjeuner en cours de route (il y a des boulangeries un peu partout, et bien souvent un café juste en face).
Je ne cale pas les horaires des repas sur la montre, mais plutôt sur ce qui se trouve sur la route.

Pause déjeuner dans le médoc :

565a3801aa.2019-08-03_174127_03-08-19.jpeg

Dernière modification par Manche (12-01-2021 17:55:50)

Hors ligne

#4 12-01-2021 18:08:53

poneyworld
Membre
Inscription : 01-02-2020
Messages : 250

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

Je suis un peu à la ramasse niveau poids, je veux bien des astuces également.

J'ai le paquet d'amandes ou de raisins secs facilement accessible pour le grignotage. Difficilement compressible, c'est environ 200g mini.
Et ma base c'est miche de pain, fromage, sardines, chocolat, le classique du randonnneur avec rapidement plus d'un 1kg. J'aime bien manger, je suis capable de trimballer un pot de miel si ça me fait plaisir, un plat de traiteur.. étant donné que c'est le but de la rando. Ça m'aide a avancer de penser à de la bonne bouffe! "S'alleger pour mieux manger" en somme.

Je porte pour la journée + le ptit déj du lendemain. Il faut etre prévoyant en VTT, car les départs sont souvent tôt le matin, les retours en ville parfois tardifs, et c'est pas simple de trouver à manger dans les ptits villages de montagne. Les traces cherchent d'ailleurs à éloigner des villes, il font donc prévoir ses ravitaillement et ses redescentes. Une panne mécanique ou une chute peuvent aussi immobiliser et faire louper un ravitaillement, j'ai donc souvent un "repas de secours". C'est ce repas que je pourrais potentiellement optimiser en qualité/poids et prendre systematiquement, pour me permettre peut-être de prendre plus de risques en emportant la juste quantité calculée entre deux etapes (il me reste toujours de la bouffe, hors repas de secours, par peur de manquer).

Sinon je profite des ravitaillement, journaliers, pour acheter des fruits que je mange rapidement, étant donné que c'est lourd et gros. Je garde une pomme ou une banane max, si j'ai pas déjà mangé la grappe.
Le soir, si je dois ravitailler, je prends des trucs lourds et me fait plaisir, ça permet de varier. Porter des légumes, l'apero ou de la bière n'est pas bien pratique la journée. On trouve aussi des salades préparées pas trop mal si on baisse ses standarts.
Un petit flaçon avec un mélange d'huile et de vinaigre permet de se faire des bonnes salades aussi si on a le temps, les bons legumes restant la difficulté.. Ne pas oublier de remplir discrétement le pot de sauce à chaque resto big_smile.

Sinon j'ai déja demandé à des randonneurs à la journée leurs fonds de sac et de bouteilles dans des coins plus désertiques que prévu (Jura), ou à des campings-cars car je squatte souvent leurs parkings en zones urbaines et touristiques. Ça permet de faire des bonnes rencontres.

Je compte emmener un réchaud a bois pliable et une popotte en 2021, c'est environ 200g de plus mais ça permet de se faire un thé le matin dans des spots bien plus beaux que les boulangeries, des oeufs, des soupes, des pates.. Passer 4/5 jours ça devient dur de manger les même sandwichs ou boites, je sais pas pour vous ?

En géneral avant le départ je me fais 2 ou 3 plats bien bons à la maison, la dernière fois c'était un reste de paella devant le mont-blanc..

Je vois pas vraiment comment vraiment m'alleger, étant donné que manger de la soupe en sachet ou du iophylisé n'est pas dans ma philosophie.

Si d'ailleurs vous avez des astuces pour le sel et poivre (ziplock?) ça m'interesse. Les sachets récupérés en restauration rapide aborbent toujours l'humidité du sac, mais c'est facile a renouveler.

Dernière modification par poneyworld (12-01-2021 18:14:34)

Hors ligne

#5 12-01-2021 18:54:17

Eloi
Bigfoot
Lieu : Toulouse
Inscription : 27-04-2010
Messages : 3 204

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

ça doit dépendre où on roule. Pour le moment on a surtout roulé dans des endroits civilisés où chaque jour on a plusieurs occasions de faire les courses. ça ne nous empêche pas d'avoir une journée de vivres d'avance, au cas où et aussi parce qu'un beau jour on sera dimanche ou un jour férié et on ne trouvera rien d'ouvert.
Alors qu'en rando pédestre en montagne on optimise le poids des repas, à vélo on s'autorise des extras parce que :
1 : on souffre moins de poids quand c'est le vélo qui le porte (on regrette cette vision des choses à la première côte)
2 : comme on porte peu de repas, on peut s'autoriser des repas plus lourds.
3 : C'est pas toujours facile d'être exigent dans une petite épicerie de village où on ne trouve pas nos aliments habituels ou des petits conditionnements.

On ne cherche pas forcément à faire des économies sur la bouffe. Si on dort pas trop loin d'un resto, il arrive qu'on y prenne notre repas du soir. Pareil si à la mi-journée on tombe sur un resto qui nous inspire.

Pour résumer, notre stratégie pour porter moins lourd de bouffe, c'est de se ravitailler souvent et de prendre des repas au resto.

Hors ligne

#6 12-01-2021 20:42:34

kenji
Membre
Inscription : 01-04-2015
Messages : 260

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

poneyworld a écrit :

#597426 Une panne mécanique ou une chute peuvent aussi immobiliser et faire louper un ravitaillement, j'ai donc souvent un "repas de secours". C'est ce repas que je pourrais potentiellement optimiser en qualité/poids et prendre systematiquement, pour me permettre peut-être de prendre plus de risques en emportant la juste quantité calculée entre deux etapes (il me reste toujours de la bouffe, hors repas de secours, par peur de manquer).
[...]
Passer 4/5 jours ça devient dur de manger les même sandwichs ou boites, je sais pas pour vous ?

Oui je me lasse assez vite également, c'est pour ça que j'essaie de ne pas trop stocker, ça m'arrive encore de ramener après quelques jours de rando une ou deux barres de céréales que j'avais embarqué le premier jour hmm

Pour le repas de secours je trouve que la semoule c'est pas mal, j'avais cet été en secours un sachet tout prêt pour le taboulé (Tipiak), à réhydrater dans l'eau froide. ça m'a bien dépanné le jour ou j'ai rien trouvé d'autre, même si le gout est pas incroyable.
Mais préparer chez soi un petit ziploc avec de la semoule + des épices + éventuellement un truc gras (ghee ou huile de coco) et des flocons de légumineuses précuites ça pourrait être meilleur et pas trop mal optimisé, accompagné d'une boite de sardines.
(On peut aussi faire gonfler à l'eau froide de la purée de pommes de terre en flocons mais franchement je suis pas prêt gustativement à franchir ce cap).
Des idées ici :  cold soaking - recettes et astuces... (?)

Dans mes souvenirs Shanx évoquait les sachets de thon en conserve durant son CDT, dommage qu'on trouve pas ça par chez nous !

Hors ligne

#7 13-01-2021 01:32:47

Redfish
Chat schizophrène...
Lieu : Marseille
Inscription : 16-11-2017
Messages : 6 113
Site Web

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

moby59 a écrit :

#597411C'est rarement au premier resto sur mon passage que je vais trouver de quoi me sustenter (une assiette de frites et une salade mais sans les lardons ni les oeufs s'il vous plait... ah 27 euros pour ça, heu...).

Je me retrouve là (sauf que je suis végétarien, ça ouvre un peu plus de possibilité).
Te retrouver en refuge et le seul truc qu'on te propose c'est des pates lambda avec une sauce tomate en boite (pour le même prix que le super repas des autres).
roll

poneyworld a écrit :

#597426Si d'ailleurs vous avez des astuces pour le sel et poivre (ziplock?) ça m'interesse. Les sachets récupérés en restauration rapide aborbent toujours l'humidité du sac, mais c'est facile a renouveler.

T'as la technique de la paille qui est utilisée sur le forum.
Il y a un topic dédié de mémoire...

Eloi a écrit :

#597429Alors qu'en rando pédestre en montagne on optimise le poids des repas, à vélo on s'autorise des extras parce que :

C'est clair, souvent à pied (principalement montagne), refaire le plein implique de redescendre dans la vallée... et ça un cout (dénivelée/distance) non négligeable.
Perso, je préfère porter un peu plus dans ce cas (je compte 500gr/j si je trouve ce que je veux), plutôt que de devoir faire des détours et des retours à la civilisation...

Après, ça dépend des parcours.
Pour le Mare a mare sud par exemple (pas vraiment montagne d'ailleurs), tu traverses un village tous les jours.
Bon, mauvais exemple, la moitié n'ont même pas de supérette et en général tu les traverses comme par hasard entre midi et 16h (heures de fermeture).
lol

kenji a écrit :

#597436Pour le repas de secours je trouve que la semoule c'est pas mal, j'avais cet été en secours un sachet tout prêt pour le taboulé (Tipiak), à réhydrater dans l'eau froide.

En secours, optimisé et ne se périmant pas:
-De la semoule (pour le volume et la satiété) > 2*60gr (2*220kcal)
-Un peu d'huile d'olive (pour l'onctuosité et les calories) > 2*10gr (2*90kcal)
-Des épices (au choix) > 2*5gr (na)
-Des fruits à coques (pour la densité énergétique et les protéines) > 200gr (1320kcal)
-Du chocolat (pour le plaisir) > 50gr (280kcal)
Total: 2000kcal environ pour 400gr et surtout très compact... tout étant assez varié et équilibré).

Après, si le but est uniquement une réserve de secours (problème majeur), on peut ne prendre que des fruits à coques.
C'est ce qui sera le plus optimisé (en dehors de s'amuser à prendre uniquement de l'huile, mais faut aimer).

Dernière modification par Redfish (13-01-2021 01:33:56)

Hors ligne

#8 13-01-2021 08:00:36

Noiky
Membre
Inscription : 23-01-2019
Messages : 145

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

Redfish a écrit :

#597460En secours, optimisé et ne se périmant pas:
-De la semoule (pour le volume et la satiété) > 2*60gr (2*220kcal)
-Un peu d'huile d'olive (pour l'onctuosité et les calories) > 2*10gr (2*90kcal)
-Des épices (au choix) > 2*5gr (na)
-Des fruits à coques (pour la densité énergétique et les protéines) > 200gr (1320kcal)
-Du chocolat (pour le plaisir) > 50gr (280kcal)
Total: 2000kcal environ pour 400gr et surtout très compact... tout étant assez varié et équilibré).

Adopté aussi (et plus qu’en secours puisque c’est un repas quasi quotidien quand je randonne). On peut remplacer comme indiqué par kenji la semoule par des flocons de pomme de terre. C’est moins bon mais ça reste mangeable!
Il y a aussi un topic dédié à la nourriture végétalienne en randonnée ICI si ça peut vous intéresser!

Hors ligne

#9 13-01-2021 10:41:17

kodiak
Pas assez léger, mon fils!
Inscription : 09-06-2014
Messages : 2 936

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

Message qui n'a rien à faire dans cette discussion, replacé là où il devait de trouver.

Dernière modification par kodiak (13-01-2021 20:16:21)


Lâche ce clavier, attrape ton sac et pars marcher!
L'objet le moins lourd est celui qu'on ne prend pas.
« Strong, light, cheap, pick two » (*)

| k

Hors ligne

#10 13-01-2021 10:54:35

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 3 294
Site Web

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

Salut,

N'ayant aucune contrainte alimentaire, je suis à peu près la même stratégie (ou plutôt l'absence de stratégie) que celle présentée au dessus. Sachant que je roule lentement mais longtemps (départ vers 7h, arrivée en fonction du soleil mais souvent vers 20h/21h), j'essaye de manger régulièrement toute la journée histoire de ne pas arriver en ville affamé (sinon je dévalise la première boulangerie venue...).

Pour résumer :
  - avant de partir je grignote un truc pour me permettre de commencer la journée
  - vrai petit dèj un peu plus tard dans une boulangerie, généralement 2 ou 3h après le départ
  - repas en milieu de journée (souvent boulangerie aussi, mais salé : sandwich, quiche, etc.)
  - en milieu / fin d'aprem je m'arrête dans la dernière épicerie que je croiserai pour m'acheter un goûter + repas du soir (en fonction du temps qu'il me reste sur le vélo et de la taille de mon goûter) + grignotage du lendemain matin + quelques fruits en fonction du volume dispo

Un repas que je prends souvent pour le soir est une boite de taboulé : c'est pratique, ça cale bien et ça se trouve partout. C'est sûr que c'est volumineux, mais généralement je l'achète quelques heures avant le repas donc ça va. Je pourrais prendre du taboulé à réhydrater, mais ça se trouve moins souvent dans les petits villages (surtout en portion individuelle) et comme il faudra de toute façon porter l'eau ça revient plus ou moins au même.

J'ai toujours des barres céréales sous la main ainsi qu'un fond de sac d'urgence. Si je roule sur route en France mon fond de sac sera quelque chose de très basique type 200g de cacahuète ; dans des zones plus reculées ce sera un vrai repas et/ou de quoi tenir plus longtemps, un peu comme ce qu'à décrit Redfish mais en plus simple (pas envie de gérer de l'huile d'olive par exemple). Contrairement à la marche à pied, je suis incapable d'avancer efficacement le ventre vide à vélo donc je ne peux pas me permettre de me retrouver en rade complète de nourriture.

En France j'ai un setup de bikepacking le plus réduit possible donc j'ai peu de place pour de l'autonomie alimentaire. Je peux pousser à 24h/36h (notamment pour les dimanches) s'il le faut mais ce ne sera pas des repas très agréables comparé à ce que je peux trouver en boulangerie donc j'ai tendance à éviter. Si je devais faire des épreuves de bikepacking avec itinéraire défini je ferais un peu plus attention car il serait plus compliqué de faire des détours à la recherche des croissants.

kenji a écrit :

Dans mes souvenirs Shanx évoquait les sachets de thon en conserve durant son CDT, dommage qu'on trouve pas ça par chez nous !

Ça et le jerky sont les choses qui me manquent le plus des US culinairement parlant (et probablement les seules big_smile ), mais on est loin du végétarien / vegan big_smile


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

En ligne

#11 13-01-2021 10:57:51

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 3 294
Site Web

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

kodiak a écrit :

#597480Merci pour l'info !

Pour ceux qui se demandent de quoi il s'agit : GR 10 en 9 jours, 9 heures et 12 minutes, entre le 6 et le 15 juillet 2020.

Pour ceux qui se demandent ce que vient faire ce message ici, je pense qu'il s'agissait d'une réponse à ce fil qui s'est perdu en route. tongue


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

En ligne

#12 13-01-2021 13:20:27

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 5 212

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

kenji a écrit :

Dans mes souvenirs Shanx évoquait les sachets de thon en conserve durant son CDT, dommage qu'on trouve pas ça par chez nous !

D'autant plus que cela se trouve facilement sur le web, en petit (vu à 115 g) ou plus souvent en gros conditionnement (650 g ou 1000 g), au naturel ou à l'huile.
Exemple ici

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#13 13-01-2021 13:22:39

divad
Membre
Lieu : 14
Inscription : 30-07-2018
Messages : 256

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

kenji a écrit :

#597418J'évite les gros gros supermarches car on y perd du temps et je me dis que le risque de se faire voler le vélo accroché avec un mini antivol est plus important.

As-tu pensé au drive? Je ne suis pas encore converti personnellement mais vu l'essor que cela a pris ces derniers mois cela peut-être une solution pour réapprovisionner en produits qui sont quasi-introuvables dans les supérettes de village. Je ne sais pas si cela est viable ou fiable: peut-être qu'un collègue a ce genre d'expérience en voyage à vélo pour m'éclaircir à ce sujet?


D

Hors ligne

#14 13-01-2021 13:53:04

moby59
à l'école des MUL
Inscription : 08-06-2006
Messages : 640

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

divad a écrit :

#597502

kenji a écrit :

#597418J'évite les gros gros supermarches car on y perd du temps et je me dis que le risque de se faire voler le vélo accroché avec un mini antivol est plus important.

As-tu pensé au drive? Je ne suis pas encore converti personnellement mais vu l'essor que cela a pris ces derniers mois cela peut-être une solution pour réapprovisionner en produits qui sont quasi-introuvables dans les supérettes de village. Je ne sais pas si cela est viable ou fiable: peut-être qu'un collègue a ce genre d'expérience en voyage à vélo pour m'éclaircir à ce sujet?


D

Ca ne m'avait jamais traversé l'esprit, mais en effet il y a peut-être un sujet à creuser là dessus.

Je m'imagine bien le soir au bivouac faire ma commande en 4G depuis mon duvet pour passer prendre la commande au drive sur ma route le lendemain lol
Faut pas se louper sur la fenêtre de "retrait", parce qu'en général il faut passer à 1h près (genre entre 9h et 10h).

N'empêche qu'il y a peut-être un gain de temps possible + ne pas avoir à abandonner son vélo cher(i) sur le parking pendant une heure en flippant de ne jamais le revoir.

Dernière modification par moby59 (13-01-2021 13:53:43)

Hors ligne

#15 13-01-2021 20:18:45

kodiak
Pas assez léger, mon fils!
Inscription : 09-06-2014
Messages : 2 936

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

Merci Shanx !


Lâche ce clavier, attrape ton sac et pars marcher!
L'objet le moins lourd est celui qu'on ne prend pas.
« Strong, light, cheap, pick two » (*)

| k

Hors ligne

#16 14-01-2021 20:02:25

kenji
Membre
Inscription : 01-04-2015
Messages : 260

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

divad a écrit :

As-tu pensé au drive? Je ne suis pas encore converti personnellement mais vu l'essor que cela a pris ces derniers mois cela peut-être une solution pour réapprovisionner en produits qui sont quasi-introuvables dans les supérettes de village. Je ne sais pas si cela est viable ou fiable: peut-être qu'un collègue a ce genre d'expérience en voyage à vélo pour m'éclaircir à ce sujet?

Oui ça peut être intéressant quand on passe en voyage dans des très grosses villes et qu'on cherche quelque chose en particulier.
Mais pour ma façon actuelle de randonner et mes besoins cela ne me servirait pas trop. D'autant qu'à ma connaissance il est difficile d'acheter des fruits et légumes au poids en drive donc cela n'est pas adapté à mon avis à des petites courses.

florencia a écrit :
kenji a écrit :

kenji a écrit :
Dans mes souvenirs Shanx évoquait les sachets de thon en conserve durant son CDT, dommage qu'on trouve pas ça par chez nous !

D'autant plus que cela se trouve facilement sur le web, en petit (vu à 115 g) ou plus souvent en gros conditionnement (650 g ou 1000 g), au naturel ou à l'huile.
Exemple ici

Flo

Bonne pioche, merci Flo !
Apparemment on peut aussi en trouver en supermarché ici, j'avais jamais fait gaffe.
https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=33191

Hors ligne

#17 14-01-2021 20:35:16

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 855

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

@shanx et d'autres.
J'ai l'impression qu'on est nombreux à avoir les même habitudes, à savoir départ matinal, et adaptation omnivore à ce qui se trouve sur la route.

En vélo, par rapport à la randonnée, on circule sur la route (scoop ! smile ) donc plus près de la logistique, et aussi plus rapidement qu'à pied des sources d'avitaillement.
Le top : s'arrêter à une bonne adresse pour déguster des produits de qualité.
Sur ma photo du post https://www.randonner-leger.org/forum/v … 25#p597425, je venais de m'arrêter à Margaux.
Pause visite d'un château à Margaux + pause course à la charcuterie du village + pause à l'épicerie du village.
Les achats dans les petits commerces sont tellement plus humains que les achats industriels insipides dans les grandes surfaces !

PS : J'ai un peu du mal à comprendre ceux qui font la chasse au gramme, pour ensuite s'alourdir de nourriture industrielle tout en traversant de magnifiques régions pleines de belles spécialités.

Dernière modification par Manche (14-01-2021 20:42:07)

Hors ligne

#18 14-01-2021 22:06:05

poneyworld
Membre
Inscription : 01-02-2020
Messages : 250

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

Du coup, je compte me mettre à faire des déshydratés, apparemment on peut s'en sortir pour 70g par repas.
En tablant sur une semaine, 980g pour les 14 repas de midi et soir, plus de quoi grignoter le matin et pendant l'effort, ça vous parait jouable ? Ça semble moins prise de tete pour ravitailler sur des trips assez courts.

C'est déjà en dessous des 1 à 2kg de mon combo plat/saucisson/fromage/sardines/chocolat suivant le moment de la journée.

Hors ligne

#19 14-01-2021 22:21:20

poneyworld
Membre
Inscription : 01-02-2020
Messages : 250

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

Manche a écrit :

#597694PS : J'ai un peu du mal à comprendre ceux qui font la chasse au gramme, pour ensuite s'alourdir de nourriture industrielle tout en traversant de magnifiques régions pleines de belles spécialités.

C'est compliqué de trouver des producteurs locaux dans pleins d'endroits. T'as les boutiques pour touristes avec le paté à 9€ et l’Intermarché, et souvent rien entre les deux.
Certaines grandes surfaces distribuent les produits locaux et c'est souvent là qu'on en trouve le plus facilement, de manière pragmatique, qui plus est si c'est hors saison et hors villes et lieux touristiques.
Une traversée du Calvados n'a rien à voir avec une traversée de l'Aveyron...

Hors ligne

#20 15-01-2021 01:00:24

divad
Membre
Lieu : 14
Inscription : 30-07-2018
Messages : 256

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

poneyworld a écrit :

#597701C'est compliqué de trouver des producteurs locaux dans pleins d'endroits. T'as les boutiques pour touristes avec le paté à 9€ et l’Intermarché, et souvent rien entre les deux.
Certaines grandes surfaces distribuent les produits locaux et c'est souvent là qu'on en trouve le plus facilement, de manière pragmatique, qui plus est si c'est hors saison et hors villes et lieux touristiques.
Une traversée du Calvados n'a rien à voir avec une traversée de l'Aveyron...


Tu peux aussi essayer de viser les marchés. La nouvelle tendance c'est les regroupements de producteurs ou marchands en soirée. Par contre c'est difficile d'anticiper ce genre de ravitaillement en voyage mais quand tu tombes dessus c'est souvent sympa comme le camion à pizzas!

D

Hors ligne

#21 15-01-2021 10:00:03

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 3 294
Site Web

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

Manche a écrit :

#597694PS : J'ai un peu du mal à comprendre ceux qui font la chasse au gramme, pour ensuite s'alourdir de nourriture industrielle tout en traversant de magnifiques régions pleines de belles spécialités.

Ce qui m'intéresse quand je fais du vélo, c'est de faire du vélo. Je ne suis pas très porté tourisme et je ne suis vraiment pas difficile niveau nourriture : je veux simplement avoir mes calories. Manger des spécialités c'est bien, mais souvent c'est moins pratique, plus cher et moins facile à trouver… (ce qui ne m'empêchait pas de manger du comté dans le Jura ou des bretzels en Alsace).


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

En ligne

#22 18-01-2021 16:37:07

marcheur75
Membre
Inscription : 22-02-2009
Messages : 3 249

Re : Vos stratégies ravitaillement alimentaire

En balade pédestre je planifie les temps de marche, en jour, entre deux épiceries. Dans certaines montagnes, cela peut aller jusqu'à 5 ou 6 jours.

A bicyclette cet été entre Étampes et Blaye puis Le Porge en Gironde, essentiellement sur pistes cyclables le long de la Loire, puis départementales, chemins forestiers ou agricoles, quand praticables, j'ai été agréablement surpris par le fait de croiser un supermarché ouvert tous les jours, donc de porter relativement peu de nourriture par rapport à la balade pédestre, et de trouver dans ces supermarchés des produits que l'on trouve rarement en supérette de village (le muesli sans sucre rajouté par exemple, des fruits variés).

Avant d'arriver en ville je vérifiais la localisation du supermarché pour ne pas avoir éventuellement à rebrousser chemin.

Je n'aime pas passer trop de temps à faire les courses, le supermarché me convient bien. Comme nous étions en couple, l'un faisait les courses et l'autre gardait les montures. Pique-nique à midi tranquille dans un parc ombragé et le soir très souvent une conserve viande et légume, et beaucoup de fruits ! Agacé cependant parfois par les villes qui n'avaient facilement accessibles que des hypermarchés, dont je n'ai pas l'habitude.

Sauf à Saint Jean d'Angély, les supermarchés étaient en périphérie. J'ai voulu m'approvisionner au petit Vival au centre de Blaye, qui était fermé, m'obligeant à aller au supermarché en périphérie.

Bizarrement, c'est parfois l'eau qui nous a demandé le plus de recherche. Les parcs n'ont pas toujours de robinet, il n'y a pas de toilette publique partout, et certains cimetières sont sans eau (et sans fleur !).

Sur cet itinéraire, j'ai trouvé très agréable de pouvoir manger tous les jours fruits frais et légumes (en conserve certes). A vélo 1 ou 1,5 kg de fruits frais par jour pour deux sont facilement transportables.

L'approvisionnement en bois pour le réchaud a été aussi facile, d'autant plus que je tombais régulièrement, par hasard, soit lors de pauses, soit à l'endroit du bivouac en forêt, sur des épines de pin, très bon démarreur.

Bien entendu, il s'agit d'une excursion facile en plaine en France, et non pas dans les steppes du Kazakhstan.

Dernière modification par marcheur75 (18-01-2021 16:38:59)


Je n'ai pas lu tous les livres, hélas ! Mais la chair est réjouissante...

Hors ligne

Pied de page des forums