#226 18-01-2022 19:00:18

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 803

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Merci ith et Bilbox wink

ith a écrit :

#639621Ce modèle Freeride activ 900: https://www.decathlon.fr/p/sous-short-s … R-p-302598

EDIT : Bilbox en parlait plus haut. L’autre modèle dont il parlait est plus léger et un peu plus court.

Hors ligne

#227 19-01-2022 19:58:56

Laith
Membre
Inscription : 19-02-2015
Messages : 105

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Ok merci pour l'info.
Je vais continuer à suivre le fil avec attention

Hors ligne

#228 20-01-2022 15:12:41

Ytreza
Têtu comme un mulet
Lieu : Déraciné
Inscription : 06-01-2020
Messages : 1 043

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

En regardant les polaires D4 j'ai finalement retrouvé mon modèle d'il y a 2 ans. C'est la MH100, un grammage 200 et non 150.

Ytreza a écrit :

#639071[...]
Température : 1°C, constante tout au long du test.
[...]

Polaire 150 200 (seule)
Je ne suis pas certain que ce soit une 150 et non une 200, mais elle pèse 190g en S donc plutôt 150 je pense. Correction : c'est une 200, le modèle D4 MH100 sans fioriture.
Frissonnement permanent, on rentre dans un ressenti désagréable. Dès que j'enlève les moufles, la sensation de froid aux doigts est immédiate. Idem pour les orteils dans les chaussons en duvet. Vasoconstriction donc, signe objectif que l'isolation du tronc est insuffisante.

Dans mon souvenir pas rigoureux de balades automnales, elle devenait limite en statique prolongé vers 10°. A quelques degrés près ça correspond au calcul théorique avec une isolation de 0.16 clo/oz.

Dernière modification par Ytreza (20-01-2022 15:13:07)

Hors ligne

#229 20-01-2022 16:16:33

lynx18
mulberry
Inscription : 27-12-2008
Messages : 716

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Ytreza a écrit :

#639022

ith a écrit :

#639020Les miennes ont été achetées sur un marché à Helsinski je ne sais plus quand. On trouve assez facilement des moufles en laine retourné chez des artisans. C’est plus difficile d’en trouver des larges, pas trop coupe vent. Moins il y a de coutures, mieux c’est.

Probablement la meilleure chose à faire, d'acheter sur place. J'essayerai d'en trouver la prochaine fois. Tu n'as pas évoqué la peau de renne : trop rigide ?

Ceci dit, en extrapolant à partir des températures relativement clémentes que j'ai eu et sans trop de vent, je pense quand même que la combinaison sous-gants mérino + gants polaire 200 + moufles camp air mitt (primaloft 100) + sur-moufle imper (sans isolation supplémentaire) devrait suffire, sachant que toutes les tailles sont correctement calibrées. En tout cas je n'ai pas l'impression de me mettre en danger... Au final je n'ai jamais utilisé les gants polaire 200 lors de ce premier test.

Pour se lancer  à prix raisonnable dans la fabrication de grosses moufles en mouton, type musher , on trouve actuellement chez ACTION des peaux de mouton blanches très proches de celles d'  IKEA, pour 15 euros de moins
rien de compliqué à fabriquer, il faut s'y mettre un peu chaque jour..

7T7l3oNWX.peau-mouton.png

Attention : il en faut au moins deux pour une paire de grosses moufles, plus si longues manchettes. Le poids risque d'être assez conséquent, mais le confort est au rendez vous.
Action vends en même temps des carpettes en fausse fourrure, assez moches.

Hors ligne

#230 20-01-2022 16:18:14

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007
Messages : 3 938

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Pour les polaires, quelques détails me semblent intéressants...

- Les polaires ne sont pas toutes les mêmes. Les Malden Mills (Polartec) et Pontetorto sont le haut de gamme on est quasiment jamais déçu. Elles résistent mieux aux lavages, sont plus chaudes à poids égal, sèchent plus vite, moins d'électricité statique. Mais la différence de prix avec l'entrée de gamme...n'est pas toujours justifiée.

- Comme la polaire n'est pas toujours très élastique (le lycra est lourd et garde l'humidité) à la différence d'un lainage tricoté,  la coupe est importante.

- Un système de garage au cou est sympa. Sinon le zip métallique transmet le froid et au contact de la peau fragile du cou on peut avoir une petite gelure insidieuse. Testé et pas approuvé.

- De grandes poches zippées (pour ne pas perdre ce qu'il y a dedans) et doublées de filet pour l'aération maximale c'est bien. Si elles sont vraiment grandes ont peut y mettre les grosses chaussettes ou le bonnet à sécher en journée. Un must.

- Les renforts ne sont pas nécessaires (sauf milouferie), la polaire c'est solide. En fait sur les épaules et les coudes ils servent plutôt à assurer un bon glissement sous certains vêtements. Sinon la polaire ça accroche pas mal et c'est une source de fatigue. Avoir selon la nature de la couche de dessus (Le paramo est bine pour ça : c'est lisse)

- les cordons à la base c'est peu utile. La polaire n'est pas coupe vent. En revanche au niveau du cou c'est plus rare mais c'est pas mal pour éviter les pertes par pompage et que de la neige ne rentre dans le cou à travers bois.

- Si vous avez des coutures plates c'est mieux. Moins d'irritation mais surtout moins de volume dans les empilements.

- Sur les empilements : c'est souvent au niveau des emmanchures (dessous des bras que cela pêche) mais encore plus au niveau du cou. Les cols montants superposées sont gênants. Certaines polaires ont des zips décalés au niveau du col (donc le col est asymétrique). Cela permet d'éviter d'avoir plusieurs zips superposés à cet endroit.

- C'est rare de nos jours, mais il faut éviter les poignets élastiqués épais : tout ce qui n'est pas de la polaire va pomper l'humidité et sera difficile à sécher. C'est pareil pour les doublures. Or l'atout d'une polaire c'est de sécher vite.

- Deux polaires de 200g superposées seront plus isolantes qu'une polaire de 400g, plus polyvalentes, plus facile à sécher. Mais il faut veiller à la bonne superposition (voir ci-dessus) et que cela ne soit pas trop serré. De plus il faut veiller à ce que cela ne crée pas de surépaisseurs et de frottements internes entre les couches.

On peut avoir des trucs un peu sophistiqués : polaires doublées devant, zip sous les bras correspondant à la goretex, tissu léger sous les bras, composition avec plusieurs grammages de polaires selon les endroits du corps, renforts, double épaisseur au niveau du cou, poignets réglables, patte coupe vent sous le zip, doublure du col, doublure le long des zips...etc.

Pour avoir testé pas mal de ces trucs, finalement rien ne vaut un modèle simple avec un zip central et deux grandes poches zippées. C'est encore mieux si les poches forment par construction des sortes de poches internes (pour faire sécher).

La polaire c'est relativement lourd et volumineux et de nos jours surtout utile en dynamique dans le froid : moins il y a de gadgets, moins c'est lourd, moins c'est volumineux et plus ça sèche vite.


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

Pied de page des forums