Aller au contenu

#1 16-09-2022 18:33:00

Nicolas36
Marcheur léger
Inscription : 04-03-2021
Messages : 198

[Récit + liste] HRP par morceaux - Sept 2022 Partie 1

Suite à ma sortie entre Ecrins et Queyras, sur cinq jours, j’avais décidé de doubler le temps de rando. Sachant que je devrais attendre ma retraite ou une longue période de chômage, je me décide rapidement à faire la HRP en section d'environ 10 jours. Et de partir de la Méditerranée. Collioure, Cerbère ou Banyuls?

J’ai commencé à tracer un chemin dès novembre dernier, en utilisant VisuGPX et ses différentes cartes.
J’ai, de suite, écarté le passage par le Canigou. En effet, passer par Amélie ou Arles sur Tech faisait perdre du dénivelé et on s’éloignait de la frontière franco-espagnole. A cela se rajoute le fait que je ne veux pas faire comme tout le monde.

Des chemins apparaissent à l’Ouest de Roc de Frausa qui emmènent vers Coustouges ou Saint-Laurent de-Cerdans. En allant vers cette dernière, j’ai plus de dénivelé négatif qu’en allant vers Coustouges. Y a t’il un ravitaillement possible à  St-Laurent-de-Cerdans ou à Coustouges ? Et comment sont les chemins ? Je trouve aucune mention de HRP dans ce coin jusqu’à ce que le Père Noël m’offre un exemplaire de la Haute Route Pyrénéenne de Georges Véron édité en 1998 et qui décrit une variante passant par Coustouges.

Pendant un temps, je voulais passer par le coll de Finestrell et rejoindre Puigcerda et continuer par Andorre. Mais je n’arrivais pas à tout faire tenir en 10 jours à moins de passer par le Pas-de-la-Case, ce que je ne voulais pas.
A partir de l’Hospitalet je ne savais plus où aller. Du coup, je suis parti vers trois choix. Arrêt à l’Hospitalet, continuer en redescendant vers Ax-les-Thermes/Tarascon, ou bien la route fréquentée du coin par des membres du forum, le col de l’homme mort, puis les crêtes d’Arial vers l’étang Fourcat et terminer vers Auzat.

Sans entraînement particulier l'an dernier, et sans souci pendant la sortie, je me suis tout de même fait quelques séances d’endurance en côte trois semaines avant de partir une à deux fois par semaine. J’arrivais péniblement à faire 200m de dénivelé positif dans ma vaste plaine. J'ai prévu de faire 35km Effort par jour environ. Cette année, je prends en compte de dénivelé négatif. 100m D+ = 1kmE. 400m D- = 1kmE

Je présenterai ma liste à la fin du récit puisque j'y parlerai matériel. J’ai ajouté des items, j’en ai transformé, j’en ai supprimé. Je perds environ 500g par rapport à l’an dernier (hors alimentation). Le plus gros poste d’alourdissement porte sur l’électronique (acquisition d’une batterie externe et d’une montre). Mais c’est aussi le poste où je me suis le plus allégé (suppression de l'APN), après la partie Vestiaire (suppression pantalon de pluie, changement de doudoune).7ZgBFvZwj.Image-introductive-HRP.jpeg


Modifications non signalées = Corrections de français

Récits-Listes : Brenne - Ecrins et Queyras - HRP par section

Hors ligne

#2 16-09-2022 18:54:09

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 2 012
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP par morceaux - Sept 2022 Partie 1

Chouette, une HRP surprise en plus à suivre  tongue ...

On pourra partager nos impressions sur la variante Coustouges cool , mais me concernant il faudra attendre l'épisode 44 wink !


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin. La gratitude est la mémoire du cœur, merci  smile ... encore hmm

Liste 3 kg - 3 saisons en tableau
Liste 2022 en images
Trombi & récits

Hors ligne

#3 17-09-2022 08:44:35

Nicolas36
Marcheur léger
Inscription : 04-03-2021
Messages : 198

Re : [Récit + liste] HRP par morceaux - Sept 2022 Partie 1

Dimanche 4 septembre 2022
Je descends du train à Banyuls avant 11h. Et aujourd’hui, c’est jour de marché. Que vais-je manger ce midi ? Une paëlla. J’en ai mangé vendredi midi et soir. Je déambule dans les ruelles jusqu’à la plage, trempe involontairement un pied dans la Méditerranée, que je vois pour la première fois. Je visite une expo, photographie le célèbre mur. Je peine à trouver une boulangerie. Il y a du monde de partout. Je prends quelques ruelles en photos et n’insiste pas trop. Filons rejoindre le Géhère, il est pas loin de midi.

7ZhxF5CzU.Montons-vers-le-GR.s.jpeg

Il fait chaud, très chaud. Le soleil ne tape pas, il cogne. Mais qui suis-je pour me plaindre, certains ont randonné en période caniculaire. Je n’ai pris qu’un litre. Je remplis à nouveau mon litron à la source des chasseurs. Tout en faisant attention suite à la mésaventure d’Hervé : quand vous venez de Banyuls prendre le tuyau sur votre gauche, plus en hauteur que celui sur votre droite.
Je croise des promeneurs à la journée, des GR10 qui finissent.

J’arrive à la Source François Grand juste après avoir entendu un gros claquement. Pas d’eau ou si peu. Quelqu’un aurait mal fermé le robinet? J’entends du bruit dans ces bois. Ou serait-ce un sanglier qui aimerait boire au robinet ? J’attends 10 minutes. Pas plus de résultats. Je pars tenter ma chance plus loin, au refuge. Je peine à le distinguer car le brouillard s’installe. Je trouve au refuge quatre litres d'eau. J’hésite sur la marche à suivre. Il est presque 17h00. Continuer jusqu’à Tagnarède dans ce brouillard ou rester ici ?

7ZhwEz7ZC.Tomy-in-th-fog.s.jpeg

Après dix minutes de tergiversations dans le vent, je reste ici. Je voudrais profiter de la vue sur la Méditerranée. Je prends un demi litre en attendant que d’autres randonneurs arrivent. Je m’installe à l’intérieur. Je serai seul ce soir, dans le brouillard.

10,3km / 1157m D+ / 197m D-

Lundi 5 septembre 2022
Il est une heure du matin. Le ciel est étoilé. Je sors dehors. Je vois Banyuls éclairé et la mer. Je me recouche.

Je me lève. Quel paysage ! Du brouillard partout. Au fait, je n’ai pas investi dans une montre pour rien, je vais suivre mon itinéraire enregistré. Ma montre est mon seul guide, il est impossible de voir une signalisation devant soi avec ce brouillard. Je rencontre un anglais qui termine le GR10.
7ZhyU1FJ7.Brouillard.s.jpeg
Mon tracé ne suit pas forcément le GR10. Je suis la clôture qui sert de frontière pour les vaches, enfin je crois. Je fais une pause au refuge Tagnarède en respectant la mise en garde inscrite sur la porte. C’est propre à l’intérieur. Je prend de l’eau à la fontaine du même nom.

Je passe au Sud du Neulos et ne me dirige pas vers l’Ouillat, ni Saint-Martin d’Albère. Je continue sur la crête, avec à ma gauche le fil frontière. Je poursuis dans les bois ma marche rapide. De toute façon, il n'y a rien à voir.

Le brouillard se lève quand je retombe sur le GR. Évidemment, le soleil s’est joué de moi. Il m’a gardé certainement le plus moche :  la descente vers L P. Mais c'est aussi l'occasion pour moi de voir ces arbres qui seront peut-être par chez moi dans quelques années :
7ZhzRbE2a.Chene-liege.s.jpeg

Je croise un autre HRPiste léger avec son chien Charly. Il n’a pas besoin de carte de chaleur pour avancer, Charly flaire là où est la route fréquentée par les humains. Pendant qu’ils terminent leur pause, je continue seul vers ce lieu qu’on ne prononce pas.

J’y rencontre, Julie qui a commencé comme moi hier et s’était arrêté au refuge de Tagnarède. Elle n’avancera pas plus loin aujourd’hui. Hélène terminera demain son GR10. Installé à la boulangerie, j’aperçois Charly et son maître. Je l’ai rattraperai plus tard dans l’après-midi.
Après mon repas, je repars bêtement. On apprend de ses erreurs. Je ne m'en apercevrai que ce soir.

Je longe les murs de la forteresse Vauban.
7ZhzdWMeK.Vauban.s.jpeg
Je plonge vers la fameuse redoute. Peu avant celle-ci, je lis un panneau interdisant l’accès à cause de possibles incendies. Je veux en causer aux 2 militaires qui semblent ne pas me comprendre. J’y vais doucement parce que l’un d’eux à déjà la main sur son engin de mort. Espagnol ? Pas bavard les gars. Je vois l’écusson français. Je me casse vers Las Illas.

Sur la route je rattrape Charly et son maître. Nous continuons tous les trois avec la menace d’un orage. Il commence à pleuvoir. Faut-il se couvrir ou pas? Nous avons deux options différentes. Il fait chaud, la pluie est chaude, je continue ainsi jusqu’à Las Illas, je ne me refroidirais pas si je reste actif.

Contre temps sous la pluie avec un jeune en mobylette à proximité du Puig d’Aguda. Charly était bien attaché, pas le chien du motocycliste qui nous engueulerait pas presque d’être ici. Il nous donne quelques informations sur le mauvais état des sources du coin. On continue. Au mas Nou, mes compagnons hésitent sur la conduite à tenir. Je ne veux pas me refroidir, je continue. Tellement pressé que je continue sur le GR10 jusqu’à Las Illas, loupant la bifurcation. A l’origine, je devais voir si ça pouvait passer côté espagnol avant le Mas Nou.

Sur l’aire de bivouac de Las Illas, en tout cas pas celle qui est « ensablée » toujours pas gâtée avec l’orage de ce soir, il y a déjà trois tentes. Je prend ma douche et retrouve mes deux compagnons qui dormiront dans la seule tarp que je verrai de mon périple. Nous mangeons avec deux autres HRPistes qui termineront bientôt. Hervé est Belge et se sert du Cicéron. Marie est française et se sert du Véron 98 comme moi. On se partage quelques infos. Marie avait déjà parcouru le GR10.
Quand je regarde le baromètre de ma montre, je me suis dit que j’ai fait une grosse connerie. Alors que j’étais encore dans ce bourg commercial, le baromètre a indiqué une chute rapide de 8hPa. J’aurai dû rester dans cette attraction "touristique". Conclusion : je ferai un point régulièrement sur ma montre.

35km / 1304m D+ / 1733m D-


Modifications non signalées = Corrections de français

Récits-Listes : Brenne - Ecrins et Queyras - HRP par section

Hors ligne

#4 18-09-2022 10:13:48

Nicolas36
Marcheur léger
Inscription : 04-03-2021
Messages : 198

Re : [Récit + liste] HRP par morceaux - Sept 2022 Partie 1

Hervé, je vais patienter un peu, doucement, longtemps,...
Je ne l'ai pas dit au départ, je ne connais pas le prénom de tous les randonneurs, donc je leur en donne un.

Mardi 6 septembre 2022 - J3
La plupart d’entre nous partons à l’aube. Il y a un espace de mémoire au coll de Manrella, j’aurai voulu y passer hier. Je pars au col de Lli où il existe d’autres éléments sur ces routes de l’exil. Je passe en Espagne qui est encore une fois sous les nuages depuis mon périple.
7ZjfnSJA4.Nuage-en-Espagne.s.jpeg7Zjh4v0zK.Stle-espagnol-guerre-civile.s.jpeg

Les Salines sont vraiment verdoyantes. Ça donne envie d’y rester. Je continue avec 4 personnes qui étaient à Las Illas. Le personnel de l’hôtel de las Illas leur avait conseillé cet itinéraire au lieu de suivre le GR10. Nous passons au coll del Pou de la Neu. Nous nous séparons ici.

Tout le monde redescend en France tandis que je vais rester sur la frontière. Je passe sous El Moixer puis sous el Roc del Comptador, et monte au Roc de Frausa. Céline termine bientôt sa HRP et est déjà au somment. Elle ne connaît pas ma variante.

Je continue sous le coll de San Marti. Il fait encore chaud aujourd’hui.
Dans la succession de montée et de descentes, je passe par une variété de terrain sur de toutes petites distances : pierre, sentier, dalle, pâturage. Je fais ma pause déjeuner et fait sécher mes affaires à environ un kilomètre du Roc de Frausa.
Je suis le sentier des 4 refuges de la Tramontane grosso modo.
7ZjdOm1B5.Stle-Coll-de-la-Dona-Morta.s.jpeg

Je reste souvent côté espagnol. Après la Dona Morta, j’aurai pu monter jusqu’au Coll pour aller au Puig del Torn, mais je reste sous la crête. C’est un paysage de basse montagne. J’arrive à Falgas. Des noms me reviennent après avoir si longtemps regardé les cartes.
A un moment, je ne peux suivre ma trace sans entrer sur un chemin privada. Je me rajoute quelques hectomètres supplémentaires.
L’étendu d’eau du corral de la Falguerona est très bas. En 1998, Véron évoquait un restaurant. Je ne me suis pas avancé plus que ça sur le lieu, mais ça me paraît vide. Ce ne sont peut-être pas horaires espagnols. Je continue vers le Mont Capell. Grosso modo, à ma droite, c'est la France, ce sont des bois, et c'est grillagé. L'Espagne est plus ouvert. Je ne peut pas me perdre.

Que faire au coll de la Pedra Dreta ? Coustouge, Saint-Laurent direct ou Saint-Laurent indirecte ? L’option Coustouge me permet de ne pas trop perdre en altitude (834m) contrairement à l’option Saint-Laurent presque 200m plus bas.

J’ai pris la 3e solution, et c’est long, très long jusqu’à Saint-Laurent-de-Cerdans. Un chemin n’existe plus. Il n’existe que sur ma montre. Je retourne sur un chemin. Je fais un détour au Mas del Bosc d’en Corts où se trouve le plus beau point de vue sur Saint-Laurent-de-Cerdans. 
7ZjfBGorC.Chemin-vers-St-laurent.s.jpeg 7ZjfEc7H9.Vers-Saint-Laurent-de-Cerdans.s.jpeg

Je fais quelques provisions car le sac est trop léger. La boulangerie propose des paquets de semoule d'un kilo. Aïe. Je n'en voulais que la moitié. J'oublie de passer à l’épicerie. Au camping, je n’ai plus le courage de remonter en ville. Grand Nettoyage et dodo.

32km / 1365 D+ / 1397 D- Tu m’étonnes que je ne voulais plus avancer. Heureusement que les jours sont plus courts sinon j'en ferai plus.


Modifications non signalées = Corrections de français

Récits-Listes : Brenne - Ecrins et Queyras - HRP par section

Hors ligne

#5 18-09-2022 10:51:44

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 2 012
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP par morceaux - Sept 2022 Partie 1

Salut Nicolas smile

J'étais passé par le Col de Manrella (dans l'autre sens) en 2018 et avait évité Las Illas : rien de transcendant, et comme je n'avais pas trouvé le sentier j'avais dû prendre la route sur le versant espagnol ... Autant passer par Las Illas et y profiter des commodités.

Le récit (épisode 43 donc ...) expliquera pourquoi je n'ai pas profité comme toi du fil de crête entre Comptador et Dona Morta : j'ai fait une variante à la variante ... Ton récit complète ce que je n'ai pu voir wink ...

Coustouges est un très joli village où il fait bon passer voire s'arrêter. Il semble y avoir là un petit commerce mais je n'en ai pas fait le repérage.

Pour le Corral de la Falguerona, les lieux sont effectivement abandonnés (ou alors c'est rudement bien imité roll ).


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin. La gratitude est la mémoire du cœur, merci  smile ... encore hmm

Liste 3 kg - 3 saisons en tableau
Liste 2022 en images
Trombi & récits

Hors ligne

#6 19-09-2022 07:09:10

Nicolas36
Marcheur léger
Inscription : 04-03-2021
Messages : 198

Re : [Récit + liste] HRP par morceaux - Sept 2022 Partie 1

Mercredi 7 septembre 2022 - J4 - De Saint-Laurent-de-Cerdans aux environs du col d’Arès
7ZkCd0okK.Le-Mur-de-St-Laurent-de-Cerdan.s.jpeg
Le Mur de St-Laurent de Saint-Laurent-de-Cerdans avec jeux d'ombre
Je prends mon temps ce matin et le départ est proche de 9h45. Je ne profiterai pas de la fraîcheur comme ont pu faire les sangliers cette nuit en se baignant dans la Quera, au pied du camping.
Je passe à l’épicerie compléter mes achats de la veille et récupère de la l’eau non pas à la fontaine de la commune, fermée, mais au cimetière. J’aurai pu remplir à la fontaine de Grevolat en cours de route et ainsi ne pas porter 500g d’eau.

Aujourd’hui, je suivrai à peu près le GRP Ronde du Canigou et celui du Tour du Vallespir jusqu’au col d’Arès. La piste monte tranquillement, se transforme en sentier, je récupère de la piste, puis du sentier, à l’ombre du couvert forestier. Au bout de 10km et 600m de de dénivelé, on arrive ici :
7ZkBVQBbb.Pla-de-la-Muga.s.jpeg7ZkBTXLfd.Pla-de-la-Muga-3.s.jpeg7ZkC3qsLQ.Pla-de-la-Muga-2.s.jpeg
LE PLA DE LA MUGA

J’en prends plein les yeux de ce magnifique endroit. Il est midi passé et je pense que le resto de Lamanère sera fermé à l’heure où j’arriverai, j’ai quitté Saint-Laurent trop tardivement.

Par conséquent, je continue ma route et mangerai à l’ombre pendant le midi solaire (c’est indiqué sur la montre). J’atteins ce fameux midi solaire en arrivant aux ruines du Château de Cabrenc. Pour les plus pressés, il y a un chemin plus direct vers Lamanère. La vie de touriste est dure. Car pour accéder à ces ruines, il faut se mettre à la place des seigneurs du nord de l'Espagne qui lorgnèrent sur ce bout de territoire. Pour y monter, il faut mettre les mains. Autant dire qu’il s’agissait d’une place forte imprenable par ce côté. Ce n’est qu’à partir de la Révolution française que le château tomba en ruine.

7ZkEi4NNL.Tour.s.jpeg Tour rénovée

Après la pause déjeuner et séchage du matériel, je repars à 15h en descendant le sentier des Tours de Cabrenç. Le chemin se termine dans une propriété privada. Mais où est ce chemin sur la gauche. Je remonte et ne le voit pas chemin. Que des ronces et autres plantes qui piquent.
7ZkEE42Z5.Broussaille.s.jpeg
Je regarde ma position sur la montre, le chemin est là mais il n’est pas là. Que des ronces et autres plantes qui piquent. Ici non plus. Que des ronces et autres plantes qui piquent.
On dirait que quelqu’un est passé ici mais ça ne peut être le passage. Que des ronces et autres plantes qui piquent. La signalisation du GRP est claire : je dois tourner. Que des ronces et autres plantes qui piquent.
Le chemin était embroussaillé sur un bon mètre et demi. Les randonneurs passant de l’autre côté ne pouvaient pas se tromper. Mais le dernier à être venu ici c’était il y a bien longtemps.

Lamanère est atteint vers 17h. Village très joli où je n’ai croisé qu’une seule personne.
7ZkEtcXLy.Lamanre.s.jpeg
Vraiment très joli. Mais je continue. Je quitte le GRP pour éviter de la piste. J’arrive à Notre-Dame du Coral, ancien ermitage transformé en gîte.
7ZkEnhnXZ.ND-corral.s.jpeg
C’était fermé, mais il y a possibilité d’y loger sur réservation. A environ à 200m à l’ouest, il existe une fontaine. Elle coulait moins vite que le filtre Sawyer mini. Je fais le plein d’eau pour ce soir. Après avoir fait une pause ou plutôt après avoir été de corvée d’eau, je pars charger de plus de 3,5L. J’aurais choisi le PR, j’aurai peut-être pu trouver la Source de Santa Margarida et tenter un bivouac là-bas, mais je reprend le GRP. Je termine à proximité du Col d’Arès après une montée bien raide. Deux cent mètres avant mon bivouac, je vois un renard. Je planque donc chaussures et nourriture en hauteur. Je plante la tente au crépuscule. Avant de m’endormir, j’entends un aboiement d’un petit chien d’un chevreuil.

25km / 1641m D+ / 714m D- Je n’ai pas trouvé mon bonheur plutôt.


Modifications non signalées = Corrections de français

Récits-Listes : Brenne - Ecrins et Queyras - HRP par section

Hors ligne

#7 19-09-2022 07:33:21

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 2 012
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP par morceaux - Sept 2022 Partie 1

Salut Nicolas  smile

Bien que n’étant pas passé aux mêmes endroits entre les sources de la Muga et le Col d’Ares, je confirme que les itinéraires permettant de suivre continûment l’axe est-ouest du massif sont très peu empruntés, même quand ils sont référencés …

Ils tiennent souvent plus de la sente de chasseur que du sentier de randonnée (gaffe aux fringues un peu fragiles …).


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin. La gratitude est la mémoire du cœur, merci  smile ... encore hmm

Liste 3 kg - 3 saisons en tableau
Liste 2022 en images
Trombi & récits

Hors ligne

#8 20-09-2022 09:04:39

Nicolas36
Marcheur léger
Inscription : 04-03-2021
Messages : 198

Re : [Récit + liste] HRP par morceaux - Sept 2022 Partie 1

Hervé, en dehors de deux passages courts, je n'ai pas eu de problème avec les broussailles. Je patientes jusqu'à ta J43 afin de voir si j'aurai pris les mêmes chemins (Villa Roja, Sud Falgos entre autre).

Jeudi 8 septembre 2022 – J5- Des environs du Coll d’Arès à ?
Après l’aboiement du chevreuil, la nuit fut venteuse et très éclairée côté espagnol. Une sardine a sauté, sans gravité. J’entends la chouette qui cause ainsi qu’un bruit non défini.
Je pars avant l’aube. Je franchis rapidement le col d’Arès. Je longe toujours la frontière. Dans ce bout de Catalogne, on se croirait parfois au Pays basque : toujours très nuageux mais très joli.
7Zmm96Jw7.vache-espagnole.s.jpeg7ZmmijJTq.au-soleil.s.jpeg7ZmmoH6h0.miroir.s.jpeg

Les Espagnols sont nombreux ce matin. Ils ont des paniers. Je les vois se baisser au pied des pins. Avec toute la pluie qu’ils ont pu avoir ces derniers jours, les champignons sont nombreux.
Je me détourne du GRP Ronde du Canigou au Coll Pregon, il m’emmènerai 500m plus bas, à Preste les bains.

Je continue les crêtes ascendantes et c’est sur la Serra de Finistrol, dans cette rude montée où l’on fait de petits pas, où je serai pour la première fois au-dessus des 2000m. Finie la petite montagne. Je passe au sud du Costabona.
7ZmmsUUJq.panneau.s.jpeg
Je m’arrêterai au refuge du même nom. Il y a 12 matelas, des couvertures, au moins trois autres places et de l’eau à proximité. Je m’allège de quelques centaines de gramme de semoule et très certainement du capuchon de l’objectif de l’appareil photo.

Au coll del Pal, j’oublie de faire un tour au cairn du méridien de Paris. Je fais une pause au Roca Colom, aussi blanc que les nuages.
7ZmmGHYU2.roca-colom.s.jpeg
Je peine à finir ma semoule : une cuiller pour maman, une cuiller pour papa, ... J’aurai dû prendre aussi des nouilles asiatiques pour varier. Le fait de n’avoir pas fait de repas à Saint-Laurent ou à Lamanère m’aurait permis de moins tergiverser. Ou tout simplement me faire plus plaisir avec ce qu’il y avait à la boulangerie.

J’échange quelques mots avec un Espagnol. Je poursuis sur ces crêtes minérales, ces vastes étendues blanches : Portella del callou, Puig de la Llosa, Pic de la Coma Ermada, Portella de Morens. L’abri de la Portella de Mantet n’est plus que ruine.
7ZmmDJltg.minimaliste.s.jpeg7ZmmzUL8Z.pla-et-crte.s.jpeg7ZmmuWXaZ.borne.s.jpeg

Que faire ? Il est 15h30. Commencer les crêtes en passant par le Pic de la Dona, le coll del Gegant, coll de Freser, l’Infern, les Gorgs et m’arrêter à l’abri de Tirapits ? Et manger encore de la semoule!
Faire demi-tour jusqu’au « refuge » de Rotja, discuter avec d’éventuels randonneurs et manger de la semoule ? Je choisis la troisième solution : descendre à la station de Valter 2000 et prendre un repas au célèbre refuge d’Ulldeter. J’ai envie de boudin noir, compote de pommes et haricot à l’ail.

L’intérieur du  refuge d’Ulldeter est magnifique avec son parquet en bois noir brillant. Au premier étage se trouve des chambres de six (lits superposés), toilettes et douches.
Ce soir, six anglais, quatre français et un néerlandais. Au repas, soupe de pois chiche, crudités, morceau de porc avec crème et champignon, et pastèque.

23,3 km – 1649m D+ - 986m Les jambes sont là, le ventre un peu moins. Ce repas fera du bien au moral. Demain j’aurai la possibilité de rattraper par les crêtes les Bastiments.


Modifications non signalées = Corrections de français

Récits-Listes : Brenne - Ecrins et Queyras - HRP par section

Hors ligne

#9 21-09-2022 09:01:16

Nicolas36
Marcheur léger
Inscription : 04-03-2021
Messages : 198

Re : [Récit + liste] HRP par morceaux - Sept 2022 Partie 1

Vendredi 9 septembre 2022 – J6 – D’UlldeTer à Eyne
Je me lève à 7h pour le petit déjeuner sans toucher à mes affaires pour ne pas réveiller mon voisin néerlandais. Je déjeune avec deux autres français, rejoint plus tard par les anglais. Après ma collation, je remonte dans ma chambre. Mon voisin est debout et part déjeuner. Je range mes affaires. Je teste à nouveau ma batterie externe. Elle se remet à fonctionner. Je pars à 8h10.

Des nuages noirs, qui viennent du Nord, colorent la terre, le ciel,…
Allez viens, je t’emmène au vent, …

Du vent et des nuages. Et de la fraîcheur. A la bifurcation pour aller aux Batisments, le vent est fort et je suppose qu'il sera certainement très fort sur les crêtes. Et il y a beaucoup de nuages. Je me résigne. Je ferai au moins le col de la Carança (ce qui me permet de boucler ce que je n’ai pu faire en 2013), le Piolet, les Neufs Croix. Et oui, il faut se rappeler que la montagne peut tuer.
7ZnXqqMwH.Carana.s.jpeg7ZnXzJAqF.neuf-croix.s.jpeg7ZnXGZpD8.Extrait-des-9-croix.s.jpeg7ZnXurmVb.IMG_20220920_171350.s.jpeg

Beaucoup de randonneurs espagnols sont présents. Je croiserai une harde d’isards avant la dernière montée. Je mange plus bas dans les pâturages. Je continue à descendre.
7ZnXKZyN3.Isards.s.jpeg

C’est joli ici et aujourd’hui, nous sommes vendredi. Si je continue jusque sur les hauteurs de Bolquères, j’ai peur de trouver des fêtards à proximité aux emplacements de bivouac. Le week-end est annoncé comme très beau. Et ici, c’est joli. Dois-je continuer et prendre encore de l’avance ?
Pour mon anniversaire, on m’a offert la bassine 10L de Sea To Summit. Pour le modique poids de 48g. Vous pouvez rajouter 12g pour son sac de protection. De quoi faire vaisselle, lessive et toilette loin des cours d’eau. Je n'en séparerai pas de cet élément de confort.
https://seatosummit.fr/fr/eau-transport … -10-l.html

7ZnYFHhXJ.Eyne.s.jpeg

18km, 1000m D+, 1500m D- Certes déçu de ne pas avoir été plus en hauteur, mais j’ai fait le choix de ne pas prendre de risque. Petite journée tranquille pour une fois!


Modifications non signalées = Corrections de français

Récits-Listes : Brenne - Ecrins et Queyras - HRP par section

Hors ligne

#10 22-09-2022 08:03:08

Nicolas36
Marcheur léger
Inscription : 04-03-2021
Messages : 198

Re : [Récit + liste] HRP par morceaux - Sept 2022 Partie 1

Samedi 10 août 2022 – J7 – D’Eyne à la cabane de la Coume d’Anyell
Je pars avant l’aube. J’arrive rapidement au bourg d’Eyne après avoir emprunté la route. Je pense qu’il y a avait possibilité de prendre un peu de sentier (GRP de Cerdagne). Au col de la Perche, je tombe sur deux randonneurs faisant la HRP, allant dans mon sens. Nous nous arrêtons ensemble à la fameuse boucherie, charcuterie, épicerie de Bolquère.

C’est à la sortie de ce commerce que vous pouvez faire la différence entre un randonneur léger et un autre portant au moins plus de volume...
Il y a celui qui met tout dans son sac, et celui qui sépare tous les emballages.
Il y a celui qui met ces boites de sardines dans son sac, et celui qui les ouvrent à 8h30 du matin.

Mes deux autres compagnons de quelques minutes sont rapidement partis pour le Carlit, je prends le temps de terminer mon petit déjeuner. Il est bon le saucisson en croûte. Un morceau de boudin noir. Et de mettre boite de conserve, et emballage cartonné à la poubelle. Je ne vais pas traîner du poids pour rien.

Je prends de l’eau au local de pétanque. Je repars en suivant le GR10 car j’ai lu plusieurs fois sur le forum que le GR10 serait plus sympa. Et c’est vrai qu’il est pas mal. Et hier soir, j’aurai pu venir jusqu’ici tout compte fait.

Avant les Bouillouses c’est chouette et après aussi. Je reprends de l’eau dans le local au pied de barrage des Bouillouses. Je ne m’arrête pas au refuge, il y a du monde en masse, j’ai l’impression qu’il y a un groupe de blues au refuge, les gens ne disent plus bonjour, ni Buena dia, … (comme se dice en espagnol « cause à mon c. ma tête est malade » ?). Longue pause déjeuner au bord du lac en ne respectant pas le midi solaire. Il fait très beau, et chaud.

Je continue sur le GR10 ne montant pas au Pic Carlit par cette chaleur. Je passe par l’Estanyol.
7ZpuF1kV7.lEstanyol.s.jpeg

J’hésite à m’arrêter à l'étang de l'Estanyol. Il y a des pêcheurs. J'ai encore des jambes. Il est à peine 16h00. Je continue vers le Lac Lanoux. Il est bien bas. Je visite la cabane du Rouzet, très propre et laisse quelques feuillets pour compléter le livre d’or qui s’arrête au 26 août je crois. Une randonneuse arrive, évite la conversation. Elle s’installe. Je continue.
7ZpuHItRo.Lanoux.s.jpeg
Tout de suite, je discute avec un autre randonneur qui repère mon sac.

Vous faites 2-3 jours de randonnée vous aussi ?
Non, je viens de Banyuls...

Nous parlons matos et j’évite le grand déballage. Il me parle d’un spot de bivouac avec de l’eau juste après le col de
la coume d’Anyel. J’hésite, je pourrait prendre de l’eau ici même et montrer le matériel. Ces deux compagnons arrivent. Non, mon sac n’est pas à vendre. Une heure plus tard, j’arrive au fameux col. Le point de bivouac est occupé. Nous sommes le 2e week end de septembre, il fait beau, il y a du monde. En cherchant un peu, je tombe sur la cabane de la coume d’Anyell.

Ce n’est pas le berger qui est présent mais un jeune randonneur.
Victor termine une boucle de 6 jours, a monté jusqu’au Carlit et partira demain en gare de l’Hospitalet. Nous parlons randonnée, matériel, cuisine. Lui n’a mangé que des nouilles. Moi que de la semoule. Je lui présente ma technique : « une cuiller pour maman, une cuiller pour papa, … » Comme il voulait finir sa bouteille de gaz, ma semoule sera chaude ce soir. Merci Victor.
Nous regardons les étoiles et nous disons au revoir. Il dormira plus longtemps que moi demain matin, il est jeune.

31km / 1335m D+ / 660m D- J'aurai pu m'arrêter avant, mais le choix d'un coin de bivouac m'a fait pousser plus loin.

Edit : correction du 1er paragraphe. C'est bien à Bolquère que se trouve la boucherie, charcuterie ...

Dernière modification par Nicolas36 (22-09-2022 08:56:03)


Modifications non signalées = Corrections de français

Récits-Listes : Brenne - Ecrins et Queyras - HRP par section

Hors ligne

#11 22-09-2022 08:36:24

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 2 012
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP par morceaux - Sept 2022 Partie 1

Salut  Nicolas  smile

Je pense que tu t'es arrêté ravitailler à Bolquère et non à Eyne  wink !

Le Carlit est plus beau & agréable aux petites heures du matin ou du soir : moins de monde, lumières rasantes ... Je ne crois pas qu'on risque la surchauffe à la montée : on y va pas à pas, on prend de l'altitude et il y a de l'air pour rester bien ventilé. Le contournement est vraiment long ...


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin. La gratitude est la mémoire du cœur, merci  smile ... encore hmm

Liste 3 kg - 3 saisons en tableau
Liste 2022 en images
Trombi & récits

Hors ligne

#12 22-09-2022 09:10:50

Nicolas36
Marcheur léger
Inscription : 04-03-2021
Messages : 198

Re : [Récit + liste] HRP par morceaux - Sept 2022 Partie 1

+1 Hervé. J'ai corrigé.


Modifications non signalées = Corrections de français

Récits-Listes : Brenne - Ecrins et Queyras - HRP par section

Hors ligne

#13 23-09-2022 18:08:22

Nicolas36
Marcheur léger
Inscription : 04-03-2021
Messages : 198

Re : [Récit + liste] HRP par morceaux - Sept 2022 Partie 1

Dimanche 11 septembre 2022 - J8 – De la cabane de la Coume d’Anyell à celle du Sisca
Encore une nuit chaude. Je n'ai toujours pas poussé dans ses retranchements mon quilt. J'ai souvent les jambes dehors.

Je pars sans réveiller Victor avant le lever du soleil. Je descend tranquillement vers le refuge des Bésines. Je croise quelques randonneurs qui viennent de le quitter. Je m’arrête à la terrasse, commande un café au milieu de la cohue. Ambiance d’un week end de septembre. J’écris mes notes sur ma journée d’hier.7ZpuwKPXd.panneau-besine.s.jpeg

Je double des couples avec enfants partis du refuge avant moi, et encore d’autres. Et quand j’essaie de ne pas doubler, ben,  les gens me laissent le passage. Mais euh, je veux ralentir !

Le lac des Bésines, comment dire, il ne reste … que le mur du barrage. Ma photo est moche. Ou c’est peut-être l’endroit qui est moche. Je fais une pause plus loin, les pieds dans l’eau du torrent le temps de me refaire un petit déjeuner. Dans cette longue descente vers l’Hospitalet, je croise de nombreux randonneurs à la journée : c’est signe qu’il fera très beau aujourd’hui.

Au dernier village avant l’Andorre, je me traîne. Je croise deux randonneuses allant à l’Ouest. Puis je tombe sur la caverne d’Ali Baba. Gros ravitaillement avec boite de conserve et bocal en verre. Et pourtant la commerçante s’excuse car ses rayons sont quasiment vides. Ici, j’ai trouvé mon bonheur. Sur place, je mange des asperges vertes, maquereaux à la moutarde (le luxe) notamment.

Après avoir « joué » avec mon téléphone et ma batterie, puis tenté d’envoyé un SMS, je traverse une très belle vallée. Un barrage rempli d’eau, ça fait plaisir ! La cabane de la Vésine est propre, il y a des planches et des matelas, une table sur lequel un graffiti m’immobilise. Un mot d’Amour pour Nicolas**, de la part de sa "Loutre". Je n’ai pas trouvé de Loutre dans le coin. Ni même plus loin. Ça doit être un autre Nicolas.
7ZrI79IEA.valle-du-Sisca.s.jpeg7ZrIdlq8a.valle-du-sisca-2.s.jpeg

Jolie architecture dominant l’étang du Sisca. Les nuages bougent vite et en plus ils sont très noirs. Mon baromètre fait du yoyo mais ne baisse pas brutalement. Je n’irai pas plus loin. L’intérieur de la cabane est spartiate, juste une bâche au sol. Un élément de confort : le fil à linge.
7ZrIikJ5s.cab-sisca.s.jpeg

16,5 km / 883m D+ / 1034m D- Je me suis arrêter de bonne heure, les nuages étaient bien noirs. La météo annonce des orages pour mardi, c’est-à-dire que la journée ou je ferai les crêtes d’Arial, Fourcat, .... L’année prochaine je redémarrerai de l’Hospitalet.

Il me reste deux jours à me promener. Je marcherai sur un serpent annelé. Je n'ai pas eu de problème dans le pierrier longeant l'étang Couart, bien plus bas que lorsque Tom & Bombadyl y sont passés.
7ZrL6VJki.couart.s.jpeg
Couart pris dans la montée menant entre le Pic de Rhule et le Pic Fourcade. D'ailleurs, dans cette montée, les cairns sont plus logiques que la trace. Et le final est très pentu et le gypset glissant.

Je passerai une nuit encore en cabane (la 2e cabane de Clarans, avec plusieurs matelas et un coin pour s'attabler). J'irai faire un tour à la chapelle de St-Barthélémy et son célèbre chemin de croix. L'histoire m'est racontée par deux locaux : au XIXe siècle, la peste sévit. Larcat est un village épargné. Alors quand une famille arrive pour quémander pain et eau, elle reçut le repos éternel. Plusieurs mois de regrets passèrent quand les villageois décidèrent de faire forger des croix. Elles sont placées sur les derniers décamètres avant la chapelle. Je sortirai indemne de la jungle ariégeoise. A part le Pioulou que j'ai démâté la nuit au camping. J'ai remonté trop vite quand le vent s'est calmé et j'ai planté une sardine dans la toile.
7ZrIps5E4.Serpent.s.jpeg7ZrIwKxrp.coume-d-ose.s.jpeg7ZrIBz8ox.last-travel.s.jpeg7ZrIEICSU.jungle.s.jpeg


Modifications non signalées = Corrections de français

Récits-Listes : Brenne - Ecrins et Queyras - HRP par section

Hors ligne

#14 Hier 22:01:08

Nicolas36
Marcheur léger
Inscription : 04-03-2021
Messages : 198

Re : [Récit + liste] HRP par morceaux - Sept 2022 Partie 1

Je m'excuse pour la qualité des photos, je n'ai pas de scanner, j'ai photographié avec mon téléphone les photos argentiques.

Bilan de cette première partie
J'ai fait le choix de ne pas passer par le Canigou, donc de gagner rapidement de la hauteur. A contrario, cela m'a évité de perdre de l'altitude. Ce parcours a été plutôt forestier, donc favorable aux utilisateurs de hamac. On monte progressivement. En septembre, les sentiers étaient bien entretenus sauf à de très rares endroits. Par contre, cette variante est méconnue, donc ce n'est pas ici que vous allez faire beaucoup de rencontre.

Physiquement, si l'an dernier j'avais prévu des journées de 40 kmE, cette année j'avais baissé à 35kmE. La moyenne a été respecté, des journées ont été plus courtes pour le plaisir de prendre son temps, et d'autres plus chargées pour le plaisir d'avancer. J'étais très bien. Est-ce le fait d'avoir fait un peu de travail en côte m'a aider à faire de grande journée?

J'ai adoré me faire plaisir au ravitaillement, et je devrai encore plus en profiter. J'ai été sevré de semoule à un moment, j'en pouvais plus, mais j'ai réussi à varier mon alimentation par la suite. Parfois, il faut faire avec ce qu'il y a dans la minuscule épicerie au milieu de nulle part.

Je ne l'ai pas fait, mais l'an prochain je me ferai des feuilles de route quotidienne pour voir au moins ce que j'ai programmé pour la journée, les variantes possibles, les points de passages ...

La Liste 2022

Masse par unitéQtéMasse SacQtéMasse Sur moi
Portage1195
SAD Azimut 45 1200g9901990
Contenant Kinder4520
Sac à bouffe16116
Sac poubelle 50L83183
Sac poubelle17117
ZIP6318
ZIP 1L marque repère428
Sac plastique pour appareil photo14114
Nyloflume29129

Masse par unitéQtéMasse sacQtéSur moi
Bivouac1377
Pioulou + hauban3431343
Sardine MT900 non anodisé D4 tếte plate1010100
Quilt Triple Zéro -cordon5911591
Matelas autogonflant Nordisk Ven2,52891289
Film de survitrage 3M 2mX1,5m54154

Masse par unitéQtéMasse SacQtéSur moi
Hydratation126
Bouteille Vitel 2l53153
Filtre befree 34134
Flask befree 0,6L26126
Bouteille13113

Masse par unitéQtéMasse totaleQtéSur moi
Cuisine40
Couteau Opinel n°410110
Cuiller818
Contenant semoule (Boursin) (17+5)22122

Masse par unitéQtéMasse totaleQtéSur moi
Vétement10681228
TS ML Merinos Trek 500 D4202001202
TS ML MH550 D41481148
Doudoune D4 trek 100 duvet26312630
Imper Respi Trail Evadict housse21712170
Sous vêtement53153153
Chaussette35135135
Paire de trail MT2 v1 D4658001658
Chapeau Trek 9006300163
Pantalon synthétique MH100191001191
Collant polaire Trek 100 S18311830
Buff mérinos D4431430
Bonnet synthétique D4361360
Lunette2600126
Gant402800
Sur gant52100

Masse par unitéQtéMasse totaleQtéSur moi
Hygiène et 1ere nécessité199
Micropure(*4)4140
PQ161160
Serviette fibre d4 47g découpée221220
Masque2240
Savon d’Alep191190
Baume à lèvre121120
Tire tique0,5210
Brosse à dent6160
Lime à ongle3130
Pince à épiler3130
Ciseaux9190
Bicarbonate dans œuf10110
Désinfectant13113
Levure de bière122
NOK dans œuf11111
Crème5150
Compresse326
Bassine S2S ultra-sil kitchen sink48148
Rasoir515

Masse par unitéQtéMasse totaleQtéSur moi
Divers1129521
Reflex argentique canon eos 30035513550
Objectif 50mm 1,429412940
Filtre polarisant17117
Pellicule 36 poses 200 iso21484
Boite à pellicule6318
Boite à filtre26126
carnet631630
Stylo bille5150
Journal461460
Carte8900
Téléphone Wiko18501185
Batterie ext Nitecore NB100001511151
Cable recharge818
CI, CG, CV, CB, monnaie4100141
Frontale D4 Bivouac 500 USB431430
Tissu microfibre pour lunettes - MH ACC 1203130
Sifflet60016
Bâton Forclaz 500 light (2008)216002432
Duc Tape16116
Montre Vertix 2 – bracelet nylon7300173

J'ai oublié de mettre 2 billets de train (je n'ai pas le poids) et un toutou-crotte dans lequel je rangeai mes feuilles de PQ usagées (moins d'un gramme).

Tableau synthétique

Total dans sac5134
Total sur soi1749
Total Nourriture 3J1245
Total eau3100
Total Hors soi11228

A savoir que je n'ai porté qu'une fois le plein d'eau pour un bivouac, je tournai en 0.5 et 1l d'eau.

Bilan matériel
L'électronique ...
La batterie, un coup elle fonctionne, un coup elle ne fonctionne pas. Au bout de 10 secondes elle s'éteint. Pour ne pas arranger, le téléphone déconnait encore plus que d'habitude. Il est d'avril 2017, je ne sais pas s'il va faire 6 ans, un minimum pour moi. Je laissais ce matériel dans un ziploc, il n'a pu prendre l'humidité. Le soir, il était dans le duvet.
La montre Vertix2 de chez Coros. J'ai adoré, je l'ai à longueur de journée. Certains peuvent la trouver lourde et encombrante. Si comme moi vous avez utilisé la Géonaute Keymaze 300, on relativise. Je ne regrette pas l'investissement, malgré les cartes qui n'indiquent pas les noms de lieux. Si j'aurai confiance au reste de l’électronique peut-être que j'aurai opté pour une Coros Apex pro. Je suis curieux de voir le renouvellement de la gamme Apex en fin d'année.
Je m'en suis servi en fonction de navigation essentiellement. Je dévie de 30m, la montre vibre et sonne : je fais demi tour. Si la montre sonne aux points de passage, elle n'indique pas le nom du point enregistré dans la trace GPX.
J'ai utilisé par deux fois le mode randonnée qui permet d'enregistrer la trace, mesure le cardio et peut faire la navigation en même temps. C'était pour tester, je me fiche un peu de ma trace réelle et de savoir que mon cœur bat à 136 battements par minute. Ça m'a permis de voir l'effet d’entraînement sur les capacités aérobies mesurés par les algorithmes de Coros. Je suis resté essentiellement en mode GPS seul, sauf parfois en multi gnss (gps, glonass, galileo, beizou) et encore moins la double fréquence, plus utile dans les vallées encaissées (par exemple dans la vallée d'Eyne, le GPS seul me positionnait sur la rive droite alors que j'étais rive gauche).

Le quilt triple zéro 330
Pour la deuxième année consécutive, je n'ai pas eu de nuit froide, malgré des nuits passées au-dessus de 2000m. Souvent, je mettais les jambes en dehors du quilt. Quand je dormais en cabane, je dormais sans, juste avec le pantalon polaire, un T-shirt et la doudoune.

Matelas autogonflant
Je suis passé du matelas en mousse D4 de type ZLite sur lequel j'avais l'impression au bout de deux nuits de dormir sur un tapis de fakir. à un matelas auto-gonflant. J'ai mieux dormi. En contrepartie, j'ai perdu cette simplicité de sortir le matelas n'importe, n'importe quand.

Le sac à dos. Toujours mon vieux sac qui doit faire 45L toutes poches comprises, que j'ai encore découpé et suis passé sous la barre symbolique du kilogramme. En dehors de découper la ceinture ventrale (je m'abstiens de le faire non pas pour le peu de report de charge au hanche mais pour la stabilité qu'elle procure), je ne suis pas sur de gagner encore. Soit j’investis dans un sac Gossamer G420, soit je me mets à la couture. Pendant mon périple, certaines font de la couture. Ça donne des idées.

La bassine Sea to summit 10L ultrasil. Elle n'a pas de fiche, je vais en créer une prochainement. Comme je l'ai dit plus haut, c'est un confort dont je ne me passerai pas.

Le filtre sawyer mini que j'ai perdu a été remplacé par le filtre Befree. Je cherchais plutot le sawyer micro mais il était indisponible.
J'ai remplacé l'opinel n°8 par un n°4 (10g) : je m'en suis servi pour décapsulé une bouteille et découpé un morceau de hampe au resto, le couteau de 30cm du resto ne découpais pas. Les voisins de tables me regardaient avec envie.
J'ai fait quelques modifications comme le remplacement la courroie de l'appareil photo, le retrait du cordon du quilt et du sac à dos.
Le sac poubelle de 50L sera remplacé par un autre sac Nyloflume. C'était pour me faire un poncho supplémentaire en cas de pluie forte ou longue, pour booster la veste de trail imper respi Evadict qui convient pour une petite pluie.
J'ai toujours ce poste photographique qui me fait réfléchir. J'attends encore pour investir dans un compact expert ou bien un Lubitel 2.

Si j'ai oublié quelques éléments ou si vous voyez des éléments qui interrogent, n'hésitez pas à intervenir.

Dernière modification par Nicolas36 (Hier 22:16:04)


Modifications non signalées = Corrections de français

Récits-Listes : Brenne - Ecrins et Queyras - HRP par section

Hors ligne

Pied de page des forums