Annonce

Mise à jour 12 mai 2019 : les inscriptions pour le camp itinérant de cet été 2019 sont closes ! Les nouveaux inscrits seront désormais sur liste d'attente.
7 jours de randonnée légère itinérante dans les Pyrénées avec l'association Randonner léger, pour se rencontrer et partager notre passion.
La discussion sur le forum.

#51 26-09-2008 15:24:23

Bison
OpaRando
Lieu : Quaregnon - Belgique
Inscription : 05-01-2007
Messages : 4 266

Re : La nourriture pour randonner léger

Bonjour,

Okapi a écrit :

Simpliste? Je ne comprends pas où tu veux en venir. Dans l'optique MUL, la nourriture doit être optimisée au niveau rapport masse/énergie

Je veux en venir tout simplement à une rectification assez fondamentale :

Dans une optique MUL, la nourriture doit être optimisée en masse pour répondre en fait  aux besoins réels en nourriture

Je dis que c'est un peu simpliste d'assimiler les besoins réels à x calories par jour.

J'ai peut-être tort, mais je ne considère pas l'équilibre énergétique comme un besoin réel sur le court terme. Certainement pas comme une priorité.

C'est vrai pour moi, ce ne l'est pas nécessairement pour tout le monde. Mais cela mérite réflexion, à mon avis.

On peut certainement être en déficit de calories pendant un certain temps, sans se mettre en danger. On peut même être en surplus de calories, et en carences de vitamines ou de sels minéraux ...

Bref, il y a des éléments de l'alimentation qui sont plus "indispensables" que d'autres, et cela mérite à mon avis plus d'attention que le soucis d'avoir un bilan énergétique en équilibre. Hors, c'est sur cet équilibre purement énergétique que l'on se focalise ...

Si on ne veut pas passer par cette analyse des besoins "prioritaires", on passe peut-être à côté de choses importantes.

Bref, je repose ici une question déjà posée ailleurs sous une autre forme :
De quoi serait-il le plus catastrophique de se passer au cours d'une rando (en autonomie) d'un jour, de trois jours, d'une semaine, de deux semaines, de deux mois ?

Je crois que c'est bien complexe, et que bien sûr, le métabolisme de l'un n'est pas celui de l'autre ... Mais ce n'est pas une raison de se cantonner à la problématique des calories ...

Dernière modification par Bison (26-09-2008 15:27:46)


La balance n'est pas un maître, mais un serviteur

Hors ligne

#52 26-09-2008 15:47:00

Okapi
Membre
Lieu : Suisse
Inscription : 26-02-2007
Messages : 573
Site Web

Re : La nourriture pour randonner léger

Bison a écrit :

J'ai peut-être tort, mais je ne considère pas l'équilibre énergétique comme un besoin réel sur le court terme. Certainement pas comme une priorité.

Donc tu sous-entends que les vitamines et sels minéraux pourraient être un besoin plus important (urgent) pour le corps que l'énergie? C'est vrai qu'on a tous des réserves énergétiques, mais il me semble qu'on peut aussi se passer sans conséquences de quelques vitamines pour quelques jours. Expérience faite.

Alors n'avons-nous pas aussi des réserves en vitamines et sels minéraux? (c'est une vraie question, je ne sais pas)

Bon dans une optique MUL aujourd'hui, ce n'est pas très difficile de parer au manque des ces substances, il suffit d'une ou deux petites pilules par jour... ça doit peser 4-5g par jour...
Personnellement je ne prends des compléments que pour plus de 3-4 jours.

Hors ligne

#53 26-09-2008 16:18:14

Bison
OpaRando
Lieu : Quaregnon - Belgique
Inscription : 05-01-2007
Messages : 4 266

Re : La nourriture pour randonner léger

Je ne suis pas assez compétent pour estimer ...

Disons que par expérience perso, après quelques semaines à manger du n'importe quoi, j'attrape des aphtes (manque de vitamines C, je crois) et que je me sens en véritable manque pour les fruits et légumes frais ...

Disons aussi que je me sens plus en forme en rando avec un sachet de magnesium que sans ...

Tu as vraisemblablement raison de dire que l'on peut facilement pallier à ces manques par quelques pillules, et de fait je ne m'en prive pas ...

Encore faut-il le dire, le préciser (cfr les échanges sur "le sel") et en souligner l'importance. Est-ce un besoin prioritaire - je n'en sais rien ... Mais j'aimerais en tous cas savoir si mes "pillules" couvrent bien ces besoins. Ce serait un soucis en moins!

Peut-être existe-t-il d'autres subtilités ...

Olivier disait qu'il pouvait fonctionner en déficit calorique sans problème pendant 10 ou 15 jours je crois. Moi aussi, et même en deficit important. Pas de problème aussi longtemps que j'ai de quoi m'occuper ...

Je m'inquiète donc de savoir s'il n'existe pas d'autres carences à éviter, plus critiques que la carence globale en énergie.

Un jour, une diététicienne m'a fait remarquer que mon "régime" amaigrissant de l'époque ne comportait pas assez de protéïnes ... Traduction :  je pouvais me restreindre sévèrement sur le reste, mais pas trop sur le steak (ou autres produits protéïnés, évidemment).

Je ne veux pas en faire une religion, je ne sais pas à quel point c'est critique  ...
Mais (hypothèse) ... si les protéïnes, finalement étaient plus importantes que les sucres ou les matières grasses? Et bien il faudrait peut être recommander en rando ces sachets de poudre protéïnée que prennent certaines personnes en cours de régime amaigrissant? Ces sachets offrent peut-être un ratio avantageux protéïnes / masse?

Ça, je vais me renseigner ... et je crois que ce sera en tous cas une info utile à tous.


La balance n'est pas un maître, mais un serviteur

Hors ligne

#54 26-09-2008 19:26:48

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 681
Site Web

Re : La nourriture pour randonner léger

Okapi a écrit :

Dans l'optique MUL, la nourriture doit être optimisée au niveau rapport masse/énergie, alors oui c'est "simple", mais finalement tu peux décider toi-même la quantité de calories que tu veux transporter et consommer. L'objectif étant de réduire la masse dans le sac avec assez d'énergie et des apports qui couvrent tous les besoins essentiels du corps.

Tafdak avec ça.

Quand au "tout le monde" a des réserves, c'est vrai dans l'absolu, mais à nuancer quand même, nous ne sommes pas tous égaux smile . Même pour une même personne:, la première fois en Islande j'ai perdu 4kg, passant de 68 à 64kg, j'ai crevé la dalle, je ne pensais plus qu'à la bouffe, et j'ai mangé comme un ogre à mon retour pendant plusieurs semaines. Cet été, j'ai aussi perdu 4kg, mais passant de 72 à 68kg: rien à voir. Il y a une masse corporelle, propre à chacun en deçà de laquelle il ne vaut mieux pas descendre, certains en sont très proches, d'autres beaucoup moins.

Pour le déficit calorique, ce que j'ai ressenti, c'est qu'au bout d'une certaine période, mes besoins augmentent énormément. Comme si les réserves s'étaient épuisées. Ce n'est que du ressenti, je n'ai pas de doc la dessus.
Lors de la HRP ça a été 10 jours, je pesais 68kg au départ. Cet été à peu près le même temps (11 jours), je pesais 72kg au départ, mais j'avais volontairement réduit les apports pendant les premiers jours, alors que sur la HRP on avait de grosses rations dès le début.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#55 26-09-2008 19:36:35

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 681
Site Web

Re : La nourriture pour randonner léger

Bison a écrit :

Mais (hypothèse) ... si les protéïnes, finalement étaient plus importantes que les sucres ou les matières grasses? Et bien il faudrait peut être recommander en rando ces sachets de poudre protéïnée que prennent certaines personnes en cours de régime amaigrissant? Ces sachets offrent peut-être un ratio avantageux protéïnes / masse?

Le meilleur ratio protéïne masse, c'est 400kcal/100g . Mais pourquoi vouloir consommer des protéïnes presques pures ? Plutôt que du saucisson par exemple, qui apporte en plus des lipides ?


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#56 26-09-2008 21:23:54

Bison
OpaRando
Lieu : Quaregnon - Belgique
Inscription : 05-01-2007
Messages : 4 266

Re : La nourriture pour randonner léger

Mais pourquoi vouloir consommer des protéïnes presques pures ? Plutôt que du saucisson par exemple, qui apporte en plus des lipides ?

Bien sûr, pour le moment, c'est donc du saucisson (Bifi ... parce que très bien emballé et facile à "gérer").
Et des cacahuètes, qui contiennent un peu de tout ...

Le meilleur ratio protéïne masse, c'est 400kcal/100g

Hmmm wink
Le meilleur ratio protéïne masse, ne serait-ce pas plutôt 100 g de protéines pour 100 g de masse ...
J'imagine quand même qu'il y a plus de protéïnes dans 100 g de viande des grisons que dans 100 g de saucisson ... S'il s'avérait que l'on peut (que je peux?) faire sans les lipides ... alors je préfèrerais 100 g de pures protéïnes.

Par ailleurs, si on ne voyait que l'aspect energie/masse on perdrait un critère de choix entre différents lyos, ou entre lyos et bolinos ... Les lyos peuvent contenir une certaine proportion de viande, mais qu'en est-il des bolinos?

Perso, pour ma boîte de raviolis "début de rando", je choisis la boîte en fonction du contenu en viande, qui varie de presque rien à un petit 10% ... Pas besoin de lire les petits caractères, ce sont les plus chères ...


La balance n'est pas un maître, mais un serviteur

Hors ligne

#57 26-09-2008 23:59:19

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 681
Site Web

Re : La nourriture pour randonner léger

Bison a écrit :

Le meilleur ratio protéïne masse, c'est 400kcal/100g

Hmmm wink
Le meilleur ratio protéïne masse, ne serait-ce pas plutôt 100 g de protéines pour 100 g de masse ...

big_smile oui pardon pour cette imprécision wink , je voulais bien sûr dire ratio énergie/masse.

Bison a écrit :

J'imagine quand même qu'il y a plus de protéïnes dans 100 g de viande des grisons que dans 100 g de saucisson ...

Bah non.
Pour 100g:
- Mon saucisson: protéïnes 30g
- Viande de grison: protéïnes 23g

Bison a écrit :

S'il s'avérait que l'on peut (que je peux?) faire sans les lipides ... alors je préfèrerais 100 g de pures protéïnes.

Ok. En fait ce que tu cherches c'est un peu atypique, je trouve, mais ça peut intéresser certains: partir en comptant beaucoup sur les réserves de l'organisme avec un complément en protéïnes pour éviter de "puiser dans les muscles" comme tu dis.

Enfin, dans cette discussion tu as tout à fait raison de rappeler que le rapport énergie/masse n'est qu'une partie du problème, ce n'est absolument le seul critère à prendre en compte dans le choix de l'alimentation.
Je me rend compte que j'ai insisté là dessus sans assez préciser le reste, dans ma liste Islande, je complèterai un peu.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#58 27-09-2008 09:52:19

Bison
OpaRando
Lieu : Quaregnon - Belgique
Inscription : 05-01-2007
Messages : 4 266

Re : La nourriture pour randonner léger

Oli_v_ier a écrit :

Bah non.
Pour 100g:
- Mon saucisson: protéïnes 30g
- Viande de grison: protéïnes 23g

Merci Olivier!
Tu vois, c'est ce genre d'info qui manque souvent, quand on ne s'intéresse qu'au contenu énergétique.
Et l'intuition peut être trompeuse!
Ici, le saucissson est gagnant sur toute la ligne, y compris le prix ! smile

Bien je reconnais que l'idée de vivre sur ses réserves peut paraître un peu originale, surtout quand on va fournir pas mal d'efforts physiques ...
Mais pourquoi pas? ... Du moment que l'on a un indice de masse corporelle au moins égal à la moyenne, les réserves sont là, disponibles ... on les porte de toute façon (très confortablement, la charge est bien répartie).

Nos trekkeurs de l'Alaska avaient quand même au moins envisagé ce moyen ... Ils ne disent pas pourquoi ils y ont renoncé, mais je soupçonne une forme de "conformisme" de la part de leurs conseillers. Pourquoi n'ont-t-ils pas "testé" dans un cadre sécurisé? Sur une première semaine, sur deux semaines? Je crois que quelqu'un qui se trouve "au top " de sa forme physique réchigne à prendre volontairement du poids. Ou bien ... nos amis auraient-ils eu le sentiment de "tricher" en employant cette astuce? Qui sait?
Mais la plupart des randonneurs-citadins sont rarement en forme olympique, et ils ont bien quelques kilos en trop au sortir de l'hiver! Kilos qu'ils souhaitent perdre, de toute façon!

Alors, pour ceux qui seraient tentés par l'expérience :  le point clé est de vivre (intensément) pendant les trois premiers jours avec ZERO sucre (ni lent, ni rapide ...). Rigoureusement, ce n'est pas possible, car il y a des glucides presque partout. Mais c'est l'idée :  forcer l'organisme à bien lancer le processus de "puiser dans les réserves de lipide". Le fait est qu'une fois le processus bien lancé, le corps semble à nouveau disposer à volonté de pas mal d'énergie, et la sensation de faim disparaît.

J'aimerais vraiment en discuter avec un scientifique spécialisé en matière de métabolisme, une personne capable de sortir mentalement des sentiers battus. Qui me dirait notemment, dans le cadre de la rando, quels sont les risques éventuels, comment reconnaître leurs symptômes, et comment les prévenir, ou les minimiser.

Dernière modification par Bison (27-09-2008 10:04:06)


La balance n'est pas un maître, mais un serviteur

Hors ligne

#59 27-09-2008 16:31:29

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 681
Site Web

Re : La nourriture pour randonner léger

Bison a écrit :

Bien je reconnais que l'idée de vivre sur ses réserves peut paraître un peu originale, surtout quand on va fournir pas mal d'efforts physiques ...
Mais pourquoi pas? ...

Oui, mais c'est le fait d'utiliser exclusivement ces réserves que je trouve un peu "en marge". Certains pratiquent le jeûne total en randonnée, mais comme dit ailleurs sur ce forum, à mon humble avis la randonnée n'est plus l'objectif principal.

Lors de l'expé Arctic 1000, Ryan Jordan et ses potes on choisi leur alimentation en tenant compte de leurs réserves adipeuses, cet été, je savais que je pouvais perdre 4kg sans problème, c'est pourquoi j'ai réduit mes apports les premiers jours.
Mais de là à ne consommer que des protéïnes quand l'effort est intense ou long (10 ou 15h de marche par jour)....

J'avais fait un résumé des infos sur l'expé Arctic 1000, voici le chapitre "Nourriture", dont je me suis inspiré cet été.

(extrait)
----------------------------------------------------------------------------------------
- Nourriture: beaucoup ! http://www.ryanjordan.com/2006_arctic/2 … d_coo.html (les commentaires en fin de page sont très intéressants)

"Combien prendre, quel type, comment l'emballer". Les 3 questions essentielles.

Trop peu c'est léger donc rapide mais quand l'organisme a épuisé ses réserves, la distance journalière chute considérablement.
Trop de nourriture, c'est lourd, la distance chute aussi, donc il fut en emmener encore plus, etc.

COMBIEN ?
Voici leur méthode:
  * Estimer combien de calories seront nécessaires pour l'ensemble du trek, en s'aidant:
       - des données de diététique de l'effort apportées par les communautés d'ultra marathoniens et de trailers longue distance,
       - de leur vécu (Ryan consomme 100/150 cal par mile en raid avec sac léger) et
       - en faisant un "mini-raid" de 200 miles dans les même conditions pour évaluer leurs besoins.
Résultat: 130.000 calories estimées pour les 500-600 miles à parcourir.
Une alimentation bien étudiée devrait apporter 130/140 calories par once (460/500 cal par 100g), il faudrait donc près de 30kg de nourriture pour l'ensemble du raid.
Beaucoup trop pour progresser suffisamment chaque jour et pour éviter les blessures liées au poids du sac.

  * Tenir compte des réserves du corps:
Or notre corps comporte cette très interessante substance: la graisse, 900 cal d'énergie par 100g. Mais en fait pas exactement car lorsqu'on consomme nos réserves, ce n'est pas seulement cette graisse qui est consommée, les protéïnes le sont aussi dans une proportion graisse/protéïnes qui oscille entre 1,5 pour 1 (pour les plus minces) et 2,5 pour 1 (pour les plus gras). Pour un trekker masculin moyen ayant un pourcentage de graisse de 14 à 17%, on peut se baser sur un ratio 2 pour 1. Donc 2 portions de graisse consommées pour 1 de protéïnes. En effort d'endurance extrème, on peut donc considérer que 100g de masse corporelle "brûlée" aura apporté environ 660 calories.

  * Les limites
On peut descendre notre pourcentage de graisse dans le corps à 6%, au delà, son fonctionnement est mis en péril. Par précaution, Ryan a alors fait ses calculs en se basant sur 8% de graisse restant dans le corps en fin de trek. 17% au départ, donc 9% qu'il peut perdre, en tenant compte du ratio 2 pour 1 (graisse/protéines) ça fait 13,5% de masse corporelle qu'il peut perdre.

  * Bilan
Ryan pèse 70kg au départ, les 13,5% qu'il perdra représentent donc 9,5kg dont 4kg d'eau environ (d'après son expérience, toujours), les 5,5kg restant (mélange de gras/proteines à 660 cal/100g) représentent donc environ 36000 cal de "réserve corporelle".
Avec 9000 cal disponibles au cas où, s'il va jusqu'à diminuer sont pourcentage de graisse jusqu'à 6%.

130.000 - 36.000 = 94.000 calories à emporter dans son sac, à 480 cal/100g celà représente environ 20kg de nourriture.
Il emportera 95.200 calories dans 19,4 kg.

Donc environ 20 kg par personne.

QUEL TYPE ?
Confronté à un stress physique intense, en effort maximum, le corps subit une perte d'appétit qui fait qu'il ne s'agit pas de choisir entre bouffe naturelle, organique, nutritive, ou savoureuse, et encore moins de ce qu'on apprécié lors de notre dernier weekend dans les Alpes. Il s'agit de trouver une nourriture qui permettra de recharger les batteries en restant bouffable même quand on sort ses tripes.

Pour Ryan: le petit déjeuner était composé de céréales pouvant être mangées chaudes ou froides agrémenté de lait entier déshdraté, de graines de tournesol, fraises lyophilisées et de beurre clarifié. Le diner est aussi constitué d'un seul plat: purée de pomme de terre ou nouilles Ramen avec du fromage en poudre, TVP (farine de soja dégraissée et séchée), lait entier, "sour cream" en poudre, beurre clarifié, avec assaisonnement. Les vivres de la journée varient de semaine en semaine pour s'adapter aux besoins croissants en calories.
1ère semaine: chocolat noir, sablé au beurre, barres au fruits, cookies.
2ème semaine: il a ajouté des biscuits, un petit sac noix de pistaches et des Pringles.
3ème semaine: il a ajouté un peu de tout (sauf les noix), beurre non salé, barres Snickers.
Vers la fin, ses repas lui apportaient 7000 kcal par jour et pesaient 1,4kg.

Pour Roman / Jason: similaire, avec un ajout d'huile d'olive pour augmenter le rapport calories/poids.

QUEL CONDITIONNEMENT ?
Perdre une partie de la nourriture pourrait être dramatique, il faut que l'emballage soit simple, protégé du percement, de l'entrée d'eau et des animaux.
Sur chaque repas était marqué la semaine et le jour pour lequel il était destiné, ainsi que son poids et le nombre de calories qu'il contient. Ainsi la nourriture peut être permutée entre différents jours pour faire face à une demande calorique imprévue.

Répartition des consommations journalières:

Semaine 1: 32 km/jour | 400m de déniv en moyenne | longues pauses    | 3000 calories (680g)
Semaine 2: 50 km/jour | 900m                                 | pauses modérées | 4500 calories (900g)
Semaine 3: 70 km/jour | 1600m                               | courtes pauses     | 7000 calories (1400g)

ryanarcticfood.jpg

---------------------------------------------------------------------------------------------------


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#60 27-09-2008 18:32:08

Bison
OpaRando
Lieu : Quaregnon - Belgique
Inscription : 05-01-2007
Messages : 4 266

Re : La nourriture pour randonner léger

Lors de l'expé Arctic 1000, Ryan Jordan et ses potes on choisi leur alimentation en tenant compte de leurs réserves adipeuses, cet été, je savais que je pouvais perdre 4kg sans problème, c'est pourquoi j'ai réduit mes apports les premiers jours.

Allez, osons poser la question ... pourquoi ne pas booster un peu ces réserves naturelles avant le départ? (Attention, j'ose poser la question, mais je ne me prononce pas sur la réponse!)

Mais de là à ne consommer que des protéïnes quand l'effort est intense ou long (10 ou 15h de marche par jour)....

.
J'ai simplement le sentiment que les protéïnes sont importantes pour reconstituer nos muscles, mais qu'il n'est guère nécessaire de "reconstituer" les réserves adipeuses ... (du moment que l'on ne va pas trop loin, évidemment). D'où mon soucis d'être bien "couvert" en protéïnes ...

Peut-être que les randonneurs sportifs n'ont jamais été confrontés, ou n'ont jamais voulu d'être confrontés à une situation où ils étaient en manque de carburant "directement disponible" pendant plusieurs jours. Donc, impossible pour eux de savoir jusqu'où ils peuvent aller? De savoir ce qui se passe après deux ou trois jours, quand le corps "prend l'habitude" d'aller chercher son énergie (en continu?) dans les réserves adipeuses?

Je ne sais pas si le mécanisme par lequel on puise dans les réserves  est capable de fournir suffisemment d'énergie chaque jour en rando sportive. Je ne connais pas le maximum journalier que l'on peut "aller chercher" ...  Il doit être propre à chaque individu. Et aussi, il faut que le processus soit réellement lancé ... J'ai lu (chez DM?) que le corps cesse de puiser dans les protéïnes musculaires au bout de trois jours et se limite ensuite aux réserves lipidiques ... Il faut peut-être avoir franchi ce cap pour retrouver des performances maxi? Hypothèses, hypothèses ...

Mais si ce mécanisme n'est pas suffisant, il me semble que l'appoint doit alors venir de glucides en cours de journée et c'est quelque chose à bien gérer!  Un coup de fouet en sucres rapides => risque sérieux d'hypoglycémie par une overdose d'insuline ... (en surstock dans le pancréas?). D'où la préférence pour les sucres lents, et l'habitude de "grignoter" ... pour réguler la glycémie sans faire intervenir l'insuline.

Tiens, j'ai une info de mon fils, actuellement en plein régime amaigrissant "protéïné" :
Ses sachets de poudre du style "slimfast" (prodfast?) contiendraient :
- 36 g de protéïne
- 24 g de glucides
- 10 g de fibres
- 5 g de lipides
et coûtent plus cher que du lyo ...
Information obtenue par téléphone. Je ne suis pas sûr du poids total du sachet ... je vérifierai moi même. Apparemment un bon rapport masse de protéïnes/100 g, apparemment. Et un peu de glucides. Trois sachets par jour ... sans s'écrouler (c'est un bourreau du travail, et il se tape chaque semaine deux heures de nage rapide).

Tout cela reste très personnel, et pas assez scientifique à mon goût ...

PS. Je randonne pour le plaisir, pas pour l'exploit sportif (trop tard!) et pas non plus pour perdre du poids! Mais le fait est là :  quand je suis bien occupé, je n'ai pas très faim ... alors pour moi ce n'est pas une "privation" que d'emporter assez peu de nourriture sur une semaine. Ma manière à moi d'être MUL ... mais je peux encore optimiser!

Et c'est dans l'esprit de cette optimisation que je cherche "ailleurs" que dans le simple ratio énergie/100 g ...

Bon, je me demande si je ne vais pas faire une "vraie" expérience, soigneusement contrôlée, sur moi-même ... J'ai tout à y gagner! wink

Dernière modification par Bison (27-09-2008 18:33:42)


La balance n'est pas un maître, mais un serviteur

Hors ligne

#61 28-09-2008 16:55:11

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 681
Site Web

Re : La nourriture pour randonner léger

Bison a écrit :

Lors de l'expé Arctic 1000, Ryan Jordan et ses potes on choisi leur alimentation en tenant compte de leurs réserves adipeuses, cet été, je savais que je pouvais perdre 4kg sans problème, c'est pourquoi j'ai réduit mes apports les premiers jours.

Allez, osons poser la question ... pourquoi ne pas booster un peu ces réserves naturelles avant le départ? (Attention, j'ose poser la question, mais je ne me prononce pas sur la réponse!)

Pratique très courante lors des expés polaires. Ryan et ses potes l'ont fait aussi. Moi... euh... aussi, mais involontairement big_smile .


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#62 28-09-2008 17:00:53

velox
R.I.P
Inscription : 21-08-2006
Messages : 10 324

Re : La nourriture pour randonner léger

De Niro l'a également fait pour le tournage de Raging Bull. Et Depardieu aussi. Pour je ne sais plus quel film (mais lui, il n'a plus jamais perdu) big_smile

Oui, oui, je sors.

Hors ligne

#63 28-09-2008 20:47:06

Bison
OpaRando
Lieu : Quaregnon - Belgique
Inscription : 05-01-2007
Messages : 4 266

Re : La nourriture pour randonner léger

Pff ... petits joueurs !
Moi je me suis sérieusement préparé à la troisième guerre mondiale, très progressivement ... (qu'est-ce que c'est qu'un ou deux kilos par an, dites le moi!)

En trente cinq ans, j'ai accumulé de quoi tenir le coup.  Après toutes ces années de prudentes économies, il ne me reste plus qu'à utiliser toutes ces provisions ...

(Déjà bien entamées, à l'heure où j'écris, Dieu merci!)


La balance n'est pas un maître, mais un serviteur

Hors ligne

#64 15-10-2008 22:17:28

Okapi
Membre
Lieu : Suisse
Inscription : 26-02-2007
Messages : 573
Site Web

Re : La nourriture pour randonner léger

oli_v_ier a écrit :
Bison a écrit :

J'imagine quand même qu'il y a plus de protéïnes dans 100 g de viande des grisons que dans 100 g de saucisson ...

Bah non.
Pour 100g:
- Mon saucisson: protéïnes 30g
- Viande de grison: protéïnes 23g

Alors la viande séchée que j'ai achetée aujourd'hui, marquée "premier prix" mais fabriquée pas loin, c'est:
41% de protéines
5% de lipides
Moins de 1% de glucides

Ça fait 900 kJ / 100g.
En la faisant sécher un peu plus au four, Bison, tu devrais trouver un aliment MUL et hyper-protéiné sûrement bien meilleur que de la poudre!

Hors ligne

#65 15-10-2008 22:58:07

Bison
OpaRando
Lieu : Quaregnon - Belgique
Inscription : 05-01-2007
Messages : 4 266

Re : La nourriture pour randonner léger

Merci,
J'avais bien pensé aussi aux viandes séchées ...

Tu as une marque pour ton produit?


La balance n'est pas un maître, mais un serviteur

Hors ligne

#66 16-10-2008 08:46:11

Okapi
Membre
Lieu : Suisse
Inscription : 26-02-2007
Messages : 573
Site Web

Re : La nourriture pour randonner léger

Oui: Vendu par Casino, produit par les Salaisons de Gruyères, canton de Fribourg, Suisse: http://www.produits-epagny.ch/
Mais je doute que tu trouves ça en Belgique. Par contre je pense qu'il doit bien y avoir des équivalents!?

Un problème: C'est trop salé pour ne manger que ça.

Hors ligne

#67 16-10-2008 09:56:16

Bison
OpaRando
Lieu : Quaregnon - Belgique
Inscription : 05-01-2007
Messages : 4 266

Re : La nourriture pour randonner léger

Merci,

J'habite à 15 km de la frontière française!
À l'occasion, je jetterai un oeil.

Rien vu d'équivalent chez Carrefour-Belgique


La balance n'est pas un maître, mais un serviteur

Hors ligne

#68 16-10-2008 10:13:13

Okapi
Membre
Lieu : Suisse
Inscription : 26-02-2007
Messages : 573
Site Web

Re : La nourriture pour randonner léger

Pas sûr que l'assortiment soit le même en France qu'en Suisse... wink

Hors ligne

#69 16-10-2008 10:27:08

Bison
OpaRando
Lieu : Quaregnon - Belgique
Inscription : 05-01-2007
Messages : 4 266

Re : La nourriture pour randonner léger

Avant l'année prochaine, je vais me replonger dans les fils "Boeuf séché" et autres de la section "Gastronomie"!

Et renouer ainsi avec un intérêt trop longtemps négligé smile


La balance n'est pas un maître, mais un serviteur

Hors ligne

#70 28-10-2008 16:07:26

fab
Membre
Inscription : 02-02-2006
Messages : 991
Site Web

Re : La nourriture pour randonner léger

A cette adresse il y a un article assez basique qui parle de l'index glycémique (http://www.montignac.com/fr/ig_tableau.php?list=alpha)

Hors ligne

#71 01-11-2008 20:06:10

fab
Membre
Inscription : 02-02-2006
Messages : 991
Site Web

Re : La nourriture pour randonner léger

Un résumé sur la diététique sportive :
http://www.unice.fr/adminstaps/conseill … 03%202.ppt

Hors ligne

#72 02-11-2008 19:25:18

Jacoba
Membre
Lieu : Petite Toscane
Inscription : 06-09-2006
Messages : 493

Re : La nourriture pour randonner léger

Bison a écrit :

Avant l'année prochaine, je vais me replonger dans les fils "Boeuf séché" et autres de la section "Gastronomie"!

Et renouer ainsi avec un intérêt trop longtemps négligé smile

oh oui !!!! du bison séché, ça doit être bon aussi !

big_smile big_smile big_smile


"Imitons l'abeille, elle fait de grandes randonnées, sans perdre son objectif." Louis-Marie Parent.

Hors ligne

#73 02-11-2008 20:16:20

fab05
Membre
Lieu : Vers Briançon (Hautes Alpes)
Inscription : 16-07-2008
Messages : 944

Re : La nourriture pour randonner léger

A propos de protéines, y aurait-il une alternative simple au saucisson (y en a un peu marre) ?
J'ai un peu lu les posts sur le boeuf séché et le magret,  ça m'a l'air très bien mais trop compliqué à faire soi-même. Le pemmican introuvable facilement....Je n'ai pas trouvé de viande séchée en supermarché...

Hors ligne

#74 31-01-2009 00:40:13

papounet
La tete dans les montagnes
Lieu : Bruxelles
Inscription : 13-12-2006
Messages : 194

Re : La nourriture pour randonner léger

(message déplacé)

Voila,
je me suis lance dans une compilation des principes de la nutrition dans le cadre de notre activite.


deja fait
Nutrition

    *
      Tableau des valeurs nutritionelles d'aliments courants: Calories (Kcal), Lipides, Glucides, Protides.
a completer an sune deuxieme page avec des valeurs plus precises pour certains produits bien identifies (Barre MARS

Je n'ai pas encore mis en ligne mes brouillons, mais je compte couvrir
   *
      Alimentation en randonee: Principes fondamentaux, menus types
    *
      Alimentation en expedition: Principes fondamentaux, menus types

Dernière modification par oli_v_ier (31-01-2009 00:51:43)


Le MUL n'a besoin de rien puisque tout sert a tout et reciproquement.

Hors ligne

#75 31-01-2009 01:03:33

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 11 681
Site Web

Re : La nourriture pour randonner léger

papounet a écrit :

deja fait
Nutrition

    *
      Tableau des valeurs nutritionelles d'aliments courants: Calories (Kcal), Lipides, Glucides, Protides.
a completer an sune deuxieme page avec des valeurs plus precises pour certains produits bien identifies (Barre MARS

Gros boulot ! Il y avait déjà celle-ci: Apports energetiques des aliments , mais la tienne est présentée sous la forme d'un tableau (plutôt qu'une image), donc il peut être modifié, ce qui est mieux.
Comme l'ancienne page est déjà en lien dans plusieurs messages, je propose de copier ton tableau vers cette page. Éventuellement le compléter avec des données présentes dans l'image.

papounet a écrit :

Je n'ai pas encore mis en ligne mes brouillons, mais je compte couvrir
   *
      Alimentation en randonee: Principes fondamentaux, menus types
    *
      Alimentation en expedition: Principes fondamentaux, menus types

Je pense qu'il n'est pas utile de distinguer randonnée et expédition. Et une page existe déjà ! Il me semble préférable de la compléter ou de la réécrire en partie ou totalement, je remets le lien: https://www.randonner-leger.org/wiki/do … nner_leger
Pour les principes fondamentaux, à mon humble avis ce n'est pas la peine de perdre du temps à reprendre des infos qu'on trouve déjà sur des centaines de sites spécialisés, plutôt mettre des liens vers les plus pertinents et complets (et mettre éventuellement un court résumé de l'essentiel sur le wiki), et se concentrer sur les techniques et astuces liées à la randonnée légère.


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

Pied de page des forums