Outils du site

Vous n'êtes pas identifié(e).


isolation_et_construction

Isolant & Constrution





Le duvet



Plusieurs facteurs caractérisent le garnissage :

  • Le rapport duvet/plumettes : exprime le pourcentage de duvet et de plumettes. Un rapport de 90/10, par exemple, signifie que le sac contient 90% de duvet et 10% de plumettes. Plus il y a de duvet plus le garnissage est de qualité. Néanmoins il faut toujours des plumettes pour assurer la bonne cohésion de l'ensemble.
  • Le “Fill Power” (FP) ou pouvoir gonflant : exprime le volume (en cube inches ou cuin soit 16,39 cm3) occupé par une once de duvet (28,35g). Plus le duvet est gonflant plus il occupe d'espace plus il isole. Exemple : pour un duvet 700 cuin, une once occupera 700 cube inches. Quand la valeur cuin est suivie d'un “+”, cela signifie que cette valeur est le minimum certifié.
  • Il faut savoir qu'il existe plusieurs façon de mesurer la valeur du cuin (selon que l'on prenne 30g de duvet ou 28,35g par exemple). en fonction des habitudes américaines ou européennes on n'utilise pas non plus un cylindre de même diamètre pour exercer la pression sur le duvet. La façon américaine de mesurer le cuin a tendance à donner un résultat en cuin un peu plus élevé.
  • Il faut aussi savoir que la façon de mesurer le cuin a évolué au cours des ans. De nos jours lors de la mesure du cuin le duvet est remué préalablement de façon “idéale”, peu reproductible sur le terrain. Cette nouvelle pratique est devenue la norme récemment et a entrainé une augmentation de la valeur du cuin.
  • Oie ou canard : le duvet d'oie est de meilleure qualité. On constatera vite que si l'on veut que les deux caractéristiques précédentes soient élevées, le canard est à écarter.


www.randonner-leger.org_forum_uploads_i_56_7i31uc0hz.swan-feather-spring-swan-sligh.jpeg



Avantages:

  • Le duvet est tout simplement le meilleur isolant connu!
  • Le principal avantage du duvet est donc son excellent rapport chaleur/poids et sa compressibilité exceptionnelle. Les sacs en duvet sont petits et légers mais retrouvent rapidement un gonflant impressionnant. C'est clairement l'isolation préférée de beaucoup de MUL!
  • Le confort de ce type de sac est aussi indéniable, la plume est légère, aérée… On “étouffe” moins facilement dans le duvet, l'amplitude d'usage est assez grande.
  • Dernièrement, le duvet de qualité a une très longue durée de vie. On peut espérer garder un duvet bien entretenu pendant toute sa vie de randonneur.

Inconvénients:

  • La plume est naturellement hydrophile… elle aura donc tendance à absorber l'humidité ambiante et à perdre en chaleur au fil de la nuit. Bien que les tissus modernes résolvent grandement ce problème, le duvet n'est pas le couchage des conditions franchement humides.
  • L'entretien n'est, de ce fait, pas des plus aisés. Le séchage, surtout, peut prendre plusieurs jours.
  • Le prix est malheureusement à la hauteur des performances. Un bon duvet atteint rapidement les 200 euros, voire plus selon la chaleur désirée et la qualité du produit.
  • Attention aussi aux éventuelles allergies.
  • Notez que si un sac en duvet venait à se déchirer, son contenu s'en échapperait facilement. Si le trou n'est pas trop grand on peut facilement le réparer avec du tape ou quelques points de couture.



Comprendre les caractéristiques d'un duvet



Actuellement, un duvet de qualité oscille entre 90/10 et 96/4 et 650/700 à 860+ cuin (parfois 900! et on trouve même du 1000). On ne trouve d'ailleurs plus de duvet inférieur à ces spécifications pour la bonne simple raison que dans ce cas un garnissage synthétique coûtera moins cher et offrira des performances équivalentes voire peut-être supérieures.

Tubes utilisés pour mesurer le Fill Power :

fp.jpg

A droite une fibre synthétique de piètre qualité et ensuite différentes qualités de duvet (de 450 à 800).

Comparatif norme américaine / norme européenne


Deux méthodes différentes sont utilisée pour la mesure du pouvoir gonflant du duvet, donnant lieu à des résultats légèrement différents selon que la mesure suive la norme américaine ou européenne.

CUIN US CUIN EU
1000 911
989 900
950 863
937 850
900 815
884 800
850 767
832 750
800 719
780 700
750 671
728 650
700 623
665 600
665 600

En 2020, la majorité des fabricants utilisent désormais le protocole standardisé de l'IDFB qui donne des résultats au moins semblables à ceux donnés précédemment par le “CUIN US”.




Les fibres synthétiques



Si nous avons vu que le duvet s'attire facilement les faveurs des randonneurs légers vu son rapport chaleur/poids exceptionnel, les fibres synthétiques présentent malgré tout quelques avantages de taille.
Le synthétique est plutôt l'isolant des conditions humides et difficiles, des sursacs étanches, des conditions hivernales, des très longs voyages où un nettoyage peut s'avérer nécessaire… ainsi qu'à des personnes qui ont d'autres choses à gérer que le taux d'humidité de leur sac de couchage, comme par exemple des alpinistes dans une voie difficile, des photographes en prises de vues complexes et les militaires.







Avantages:

  • La résistance à l'humidité, aussi bien venant de l'extérieur (projections de pluie, fonte de l'abri de neige, tasse de café…) que de l'intérieur (transpiration, expiration, séchage d'habits mouillés dans le sac de couchage)
  • Isole même mouillé.
  • La rapidité de séchage.
  • La facilité de lavage.
  • Le sac synthétique est aussi et surtout beaucoup moins cher qu'un équivalent en duvet!

Inconvénients:

  • Le rapport chaleur/poids et la compressibilité sont nettement moins bons par rapport au duvet. Ces sacs sont donc globalement plus lourds et encombrants. Ce sont le plus souvent des fibres de polyester creuses.
  • L'amplitude d'utilisation est moins grande, on aura donc plus facilement trop chaud (ou froid) dans un sac synthétique.
  • La durée de vie des fibres est plus faible, on constatera une perte de gonflant après quelques années. Cela dit, avec des fibres de haute qualité, comme le Polarguard, une fois qu'un certain tassement s'est fait, le taux d'isolation reste constant pendant très longtemps.



Les différentes fibres du marché


Une quantité phénoménale de fibres différentes s'offre aux fabricants de matériel et à leurs clients: Polarguard, Primaloft, Quallofill, Thermolite, MTI, Softie, Dryloft… qui utilisent l'un des deux principes de fabrication expliqués plus haut.

Les fabricants des fibres tendent à vanter leur produits et à cacher leurs parts de marché réels.

L'opinion générale, quoique empirique et souvent basée sur des expériences personnelles ainsi que les prix, tend à classer le Primaloft et le Polarguard dans le haut de gamme des fibres synthétiques.

En dehors des deux types de ouate présentée ci-dessus, on trouve des produits occupants des niches du marché. On peut par exemple citer le Thinsulate qui existe depuis plus de 30 ans sur le marché. Cette ouate, constituée en partie de microfibre, se distingue des autres par le fait qu'elle comprend du polypropylène et qu'elle n'est pas entièrement en polyester.

Le Thinsulate, sous sa forme initiale, a aussi la particularité d'être efficace même en couche très mince. A épaisseur égale, il est donc plus isolante que la ouate ordinaire. Mais comme elle est plus dense elle est aussi plus lourde et moins compressible. Le Thinsulate est donc surtout utilisé pour les isolants minces que l'on trouve dans les gants, les chapeaux et surtout les chaussures.


Les deux grandes catégories des fibres synthétiques


Les fibres synthétiques qui simulent la construction et les propriétés du duvet naturel

Exemple: Le Primaloft, commandé par l'Armée Américaine pour reproduire le duvet naturel de façon synthétique, se constitue de petits morceaux qui ressemblent au duvet d'oiseau. Le Primaloft (attention il en existe désormais plusieurs versions) est donc prévu pour être mécaniquement presque aussi pliable et compressible que le duvet. Sa malléabilité convient donc particulièrement bien aux vêtements, où il peut suivre le contour de corps avec plus de précision. Mais le Primaloft nécessite des coutures plus régulières pour être tenu en place sans créer des “cold spots - points froids”. Cette construction en morceaux rend le Primaloft également plus sensible à l'usure de la compression et de la décompression de vêtements et sacs de couchage.

Les fibres synthétiques conçues sur des principes de construction et des propriétés sans aucun lien avec le duvet naturel

Exemple: Le Polarguard se construit à partir d'un seul fil synthétique, très long, qui revient sans cesse sur lui-même, pour créer une sorte d'ouate indéchirable. Le Polarguard et le Climashield bénéficient donc structurellement d'une plus grande rigidité et résistance à l'usure. Mais de ce fait, il perdent en souplesse et compressibilité.

Comme ces ouates se présentent en nappe homogène et nécessitent moins de coutures pour être stabilisées, elles sont souvent choisies pour les amateurs afin de réaliser leur propre équipement. Un bon exemple est le Climashield Apex.




Constructions


La forme générale

La couverture

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_rsb.jpg
Les sacs couverture de part leur forme rectangulaire présentent de nombreux désavantages. Ils sont lourds et volumineux et leur largeur au pied, bien que confortable, crée des zones froides dans les coins inférieurs…

Rien ne sert de s'étendre plus amplement, vous aurez compris que ce type de sac ne doit pas entrer en ligne de compte dans le choix d'un sac MUL. D'ailleurs il n'existe pas de sac couverture réellement performant, ni léger…

Le sarcophage

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_10108964x1011898_zm.jpg Tous les sacs de montagne sont de forme sarcophage (mummy en anglais) donc plus étroits vers les pieds et munis d'une capuche.

Cette forme présente beaucoup d'avantages :

  • Gain de poids
  • Gain de volume
  • Optimisation de l'isolation et donc de la chaleur

Certains diront qu'ils sont moins confortables mais le rapport performance/poids est à ce (petit) prix…



Les cas particuliers du top bag, du quilt et du pied d'éléphant

Le top bag, le quilt et le pied d'éléphant sont en quelques sortes des demis sacs de couchage. En effet, le top bag n'est rembourré que sur sa face supérieure et le dessous présente une simple couche de tissu permettant d'y glisser et de maintenir en place le matelas.

Le quilt n'est lui aussi rembourré que sur le dessus mais le dessous est ouvert et présente généralement 2 ou 3 sangles. Celles-ci permettent d'attacher le matelas et surtout de faire varier la circonférence du sac et donc ses capacités d'isolation. Ces types particuliers résultent du constat suivant : étant donné que le garnissage inférieur est écrasé par votre poids, il est donc inutile et remplacé par l'isolant qu'est le matelas. Le gain de poids est appréciable mais la simplicité de ces sacs rend parfois le confort plus rudimentaire. Ils n'ont pas forcément de capuche (un bonnet est utile), ni de fermeture éclair. Ces sacs nécessitent une adaptation de l'utilisateur et une expérience des bivouacs pour être utilisés au mieux.

Le pied d'éléphant (ou half bag) quant à lui est en fait un sac de couchage qui ne monte qu'à la poitrine (140-150cm environ). Le concept consistant ici à dormir avec la doudoune qu'on emporte pour le bivouac. Le matelas s'utilise normalement. Longtemps utilisé par les alpinistes, le pied d'éléphant tend à revenir sous la pression ultra-légère.

Ce sont toutes deux, les solutions MUL ultimes!!

L'envers d'un quilt : www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_arc-alp-bottom.jpg


Le pied d'éléphant www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_akula--jkt.jpg




Tissus

Les tissus des sacs de marque de qualité sont globalement assez performants. On citera par exemple les nylons Pertex qui sont probablement les plus réputés et utilisés par plusieurs grande marques. http://www.pertex.com

Il serait difficile de comparer les tissus utilisés par chaque marque. Mais il est important de vérifier certaines de leurs caractéristiques :

  • Une bonne déperlance assurera la résistance à l'eau (bruine, condensation tombant des parois de l'abri,…). Spécialement important pour les duvets. Bien que le synthétique craigne moins l'eau, autant qu'il n'en absorbe pas trop non plus.

Il existe aussi des tissus imperméables et respirants très efficaces (Pertex Endurance par exemple). Certains randonneurs mettent en garde contre un éventuel risque de formation de condensation dans le sac en conditions froides par manque de respirabilité du tissu. Cette hypothèse n'est encore étayée par aucune expérience de terrain.

  • Le tissu ne doit pas laisser passer le duvet (down proof). C'est parfois le cas avec des sacs plus bas de gamme, ces articles sont à éviter! Les fibres synthétiques ne passent pas au travers des tissus.
  • Certains tissus sont très légers (environ 32g/m2 pour le Pertex Quantum) et donc moins adaptés à un usage “musclé” et des conditions difficiles. A vous d'être en adéquation avec vos besoins.







Cloisonnement


Cloisonnement des sacs en duvet

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_duvet.jpg Le cloisonnement du duvet est primordial! C'est lui qui maintient le duvet (très mobile) en place, évitant les points froids tout en lui permettant de développer au mieux son gonflant.

  1. Le cloisonnement simple est le plus ancien : utilisé dans les sacs et vestes très légères. Il présente une piètre isolation mais est très économe en tissu donc en grammes.
  2. Le double cloisonnement, inventé par Pierre Allain vers 1952 : c'est en fait deux sacs de couchage en un. Utilisé dans les sacs les plus chauds pour une tenue sans faille du duvet et une absence de points froids. Plus lourd car plus gourmand en tissu.
  3. Le faux double cloisonnement ajoute une couche de tissu et peu d'isolation en plus : il est utilisé par des fabricants connus dans des vestes de duvet (North Face)
  4. Le compartimentage (développé d'abord par Valandré). Le plus courant actuellement. Il permet un bon développement du gonflant sans couture traversant la structure et sans utiliser trop de tissu. Certains modèles de ce type se voient ajouter un cloisonnement latéral empêchant le duvet de voyager de la partie supérieur à la partie inférieure du sac. D'autres n'en ont pas ce qui permet de faire varier l'isolation.
  5. Le système boite en V n'est plus guère développé.

Cloisonnement des sacs en synthétique

www.randonner-leger.org_forum_uploads_5428_camp65.jpg Les sacs rembourrés de fibres synthétiques sont moins complexes à décrire… En effet, les cloisonnement ont peu d'importance puisque les fibres sont moins mobiles et qu'on peut les coudre au sac. Vérifiez néanmoins que le sac présente un cloisonnement évitant les points froids et répartissant bien l'isolant.

On trouve des simples couches, des doubles, des chevauchements de tuiles,…


La fermeture éclair

Les zip alourdissent un peu le sac de couchage (50 g chez Triple zero) et diminuent l'isolation. On trouvera donc des sacs sans zip ou avec un zip plus court.

Un zip court sur le Valandré Mirage :

Notez qu'une fermeture intégrale avec deux curseurs permet d'aérer sans ouvrir complètement le sac. Le couchage devient donc plus polyvalent.

Le rabat isolant derrière le zip est indispensable!


Collerettes, serrages et capuches

On notera encore la présence ou l'absence de collerette aux épaules, les serrages et la structure de la capuche.

Des éléments qui, eux aussi, peuvent aider à augmenter ou diminuer l'isolation.

Le sacs très légers et peu chaud n'en sont pas toujours équipés alors qu'à contrario ce sont des éléments primordiaux dans un sac pour températures froides.


Les coutures

Vérifiez bien leur qualité, elles doivent être solides.

Hormis celles du zip et du pourtour de la capuche, aucune couture ne doit traverser le sac de part en part, exception faite du cloisonnement simple dont c'est le principe de base.

Dans un duvet si l'une d'elle lâche, le duvet sortira du sac… ce n'est pas le cas avec les fibres synthétiques.


Rappel

Isolation et Construction
-Duvet
-Synthétique
-Compatriments

Norme et Calcul
-Normes
-Température
-Calcul de L'IC (Indice de chaleur)

Entretien
-Empaquetage
-Stockage
-Nettoyage

Choisir son Matelas de Randonnée
-Mousse
-Autogonflant
-Gonflable

Bricolage
-Réalisation en Duvet
-Réalisation en Synthétique
La réalisation en DIY d'une couette ou d'un quilt est plus simple que celle d'un sac de couchage. mais on trouve également des couettes (ou des quilts) chez certains petits fabricants spécialisés.


isolation_et_construction.txt · Dernière modification: 2020/11/17 18:14 par Lou_is34