Outils du site

Vous n'êtes pas identifié(e).


principes_de_prise_en_charge_plaies

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
principes_de_prise_en_charge_plaies [2019/03/13 13:16]
Opitux mise en forme
principes_de_prise_en_charge_plaies [2019/03/13 20:13]
Ballast [Cas n°2 : Marcel s'est coupé avec son propre couteau (plaie hémorragique d'un membre supérieur avec une lame)]
Ligne 18: Ligne 18:
  
 ===== 2 – Arrêter le saignement ===== ===== 2 – Arrêter le saignement =====
 +
 Si la plaie saigne, il suffit la plupart du temps d'​appuyer fermement sur la plaie pendant une à cinq minutes. On peut le faire avec des compresses, des mouchoirs pliés, un linge, sinon ses doigts, avec des gants si on soigne quelqu’un d’autre. Le simple fait de lever le membre (main en l'air, pied en l'​air...) pendant quelques minutes facilite l'​arrêt du saignement en diminuant mécaniquement la pression sanguine. ​ Si la plaie saigne, il suffit la plupart du temps d'​appuyer fermement sur la plaie pendant une à cinq minutes. On peut le faire avec des compresses, des mouchoirs pliés, un linge, sinon ses doigts, avec des gants si on soigne quelqu’un d’autre. Le simple fait de lever le membre (main en l'air, pied en l'​air...) pendant quelques minutes facilite l'​arrêt du saignement en diminuant mécaniquement la pression sanguine. ​
  
Ligne 25: Ligne 26:
  
 ===== 3 – Couvrir proprement ===== ===== 3 – Couvrir proprement =====
 +
 Le pansement sert à optimiser et accélérer la cicatrisation en maintenant la plaie dans un milieu humide et chaud [2], et à isoler la plaie des germes extérieurs. Un bon pansement est imperméable à l'eau et aux bactéries mais respirant, colle bien à la peau sans coller à la plaie, et peut absorber un suintement ou saignement. Le pansement sert à optimiser et accélérer la cicatrisation en maintenant la plaie dans un milieu humide et chaud [2], et à isoler la plaie des germes extérieurs. Un bon pansement est imperméable à l'eau et aux bactéries mais respirant, colle bien à la peau sans coller à la plaie, et peut absorber un suintement ou saignement.
  
Ligne 33: Ligne 35:
 Un **pansement compressif circulaire** est réalisé en enroulant sur plusieurs tours une bande autour du membre **Attention : un pansement compressif circulaire n'est pas un garrot. Le sang doit passer en aval.** Concrètement,​ il faut poser le premier tour de la bande avec une pression suffisante pour que la plaie ne saigne plus, puis faire au moins 2 à 3 tours de plus autour du membre avec la bande tendue mais sans serrer. Les couches de bandage superposées augmentent la pression sur le pansement sans comprimer le membre et évitent qu'il ne se desserre avec le temps. On peut utiliser une bande collante ou non, ou un tissu noué. Un **pansement compressif circulaire** est réalisé en enroulant sur plusieurs tours une bande autour du membre **Attention : un pansement compressif circulaire n'est pas un garrot. Le sang doit passer en aval.** Concrètement,​ il faut poser le premier tour de la bande avec une pression suffisante pour que la plaie ne saigne plus, puis faire au moins 2 à 3 tours de plus autour du membre avec la bande tendue mais sans serrer. Les couches de bandage superposées augmentent la pression sur le pansement sans comprimer le membre et évitent qu'il ne se desserre avec le temps. On peut utiliser une bande collante ou non, ou un tissu noué.
  
-Un pansement compressif circulaire est trop serré si le membre devient douloureux, engourdi, ou s'il gonfle (œdème). Il suffit alors de défaire les tours supplémentaires de bande et de les remettre en place sans tension. Surveiller que le pansement ne s'​imbibe pas de sang. Sinon, il faut le refaire complètement en prenant soin d'​enlever les caillots de sang dans la plaie et d'​être plus compressif.\\  +Un pansement compressif circulaire est trop serré si le membre devient douloureux, engourdi, ou s'il gonfle (œdème). Il suffit alors de défaire les tours supplémentaires de bande et de les remettre en place sans tension. Surveiller que le pansement ne s'​imbibe pas de sang. Sinon, il faut le refaire complètement en prenant soin d'​enlever les caillots de sang dans la plaie et d'​être plus compressif. 
-En cas de plaie au cou on ne fait pas de pansement circulaire pour des raisons évidentes de strangulation… juste un pansement compressif maintenu à la main.\\ Pour les plaies de la tête il vaut mieux comprimer la plaie à la main, plus efficace qu’un bandage en turban qui peut être insuffisant.+ 
 +En cas de plaie au cou on ne fait pas de pansement circulaire pour des raisons évidentes de strangulation… juste un pansement compressif maintenu à la main. 
 + 
 +Pour les plaies de la tête il vaut mieux comprimer la plaie à la main, plus efficace qu’un bandage en turban qui peut être insuffisant.
  
 ====== Exemples de situations ====== ====== Exemples de situations ======
Ligne 60: Ligne 65:
   * Lui donner du paracétamol.   * Lui donner du paracétamol.
  
-Pendant que je fais le pansement, Marcel a chaud, la tête qui tourne et perd connaissance ​: c'est habituellement un simple malaise vagal. Il suffit de lui surélever les jambes et attendre qu'il reprenne ses esprits. Puis profiter du moment de gloire avec modestie.+Pendant que je fais le pansement, Marcel a chaud, la tête qui tourne et tombe dans les pommes ​: c'est habituellement un simple malaise vagal. Il suffit de lui surélever les jambes et attendre qu'il reprenne ses esprits. Puis profiter du moment de gloire avec modestie. ​Si il ne réveille pas au bout de quelques secondes, il faut le prendre en charge comme une véritable perte de connaissance : http://​www.formactionsecours.fr/​referentiel/​PSC1.pdf
  
 J'​emmène Marcel consulter rapidement : J'​emmène Marcel consulter rapidement :
Ligne 91: Ligne 96:
 ===== Y a-t-il des pansements meilleurs que d’autres ? ===== ===== Y a-t-il des pansements meilleurs que d’autres ? =====
  
-Oui, mais dans des cas précis : plaie chronique, infectée, sur tissu altéré (diabète, artériopathie),​ brûlure, etc.\\ +Oui, mais dans des cas précis : plaie chronique, infectée, sur tissu altéré (diabète, artériopathie),​ brûlure, etc. 
 En contexte de randonnée chez une personne saine, nous ne retenons pas de bénéfices à prendre des pansements spécifiques. De plus le destin le plus probable du pansement est de finir perdu ou périmé, donc un tel investissement semble inutile. En contexte de randonnée chez une personne saine, nous ne retenons pas de bénéfices à prendre des pansements spécifiques. De plus le destin le plus probable du pansement est de finir perdu ou périmé, donc un tel investissement semble inutile.
  
-Un bon pansement est imperméable à l'eau et aux bactéries mais respirant, colle bien à la peau sans coller à la plaie, et peut absorber un suintement ou saignement.\\  ​ +Un bon pansement est imperméable à l'eau et aux bactéries mais respirant, colle bien à la peau sans coller à la plaie, et peut absorber un suintement ou saignement. 
-Nous recommandons des pansements hydrocellulaires qui ont ces propriétés,​ sinon n’importe quel pansement peut faire l’affaire.\\ + 
 +Nous recommandons des pansements hydrocellulaires qui ont ces propriétés,​ sinon n’importe quel pansement peut faire l’affaire.
  
 ===== Quand une plaie est-elle profonde ? ===== ===== Quand une plaie est-elle profonde ? =====
Ligne 103: Ligne 110:
 {{https://​www.randonner-leger.org/​forum/​uploads/​12300_plaies_13-03-19.png?​500}} {{https://​www.randonner-leger.org/​forum/​uploads/​12300_plaies_13-03-19.png?​500}}
  
-Le saignement est souvent veineux, avec un sang sombre comme le vin rouge, de flux continu. Comprimer suffit à l’arrêter. Un saignement artériel est rouge vif, mélangé au sang veineux, en jet si c’est une artère de gros calibre. Cela ne change rien en pratique, mais peut rendre l’arrêt du saignement plus difficile du fait de la pression sanguine plus élevée dans les artères.\\ +Le saignement est souvent veineux, avec un sang sombre comme le vin rouge, de flux continu. Comprimer suffit à l’arrêter. Un saignement artériel est rouge vif, mélangé au sang veineux, en jet si c’est une artère de gros calibre. Cela ne change rien en pratique, mais peut rendre l’arrêt du saignement plus difficile du fait de la pression sanguine plus élevée dans les artères.
  
 ===== Quand dois-je faire examiner une plaie par un soignant ? ===== ===== Quand dois-je faire examiner une plaie par un soignant ? =====
Ligne 118: Ligne 125:
 ===== Quand arrêter la randonnée et rentrer ? ===== ===== Quand arrêter la randonnée et rentrer ? =====
  
-Si vous estimez que la plaie doit être examinée par un soignant et que le retour ne sera pas possible dans les 6 à 24 heures qui suivent.\\ +Si vous estimez que la plaie doit être examinée par un soignant et que le retour ne sera pas possible dans les 6 à 24 heures qui suivent.
  
 ===== Faut-il prendre des antibiotiques ? ===== ===== Faut-il prendre des antibiotiques ? =====
Ligne 131: Ligne 138:
 Les infections de plaies arrivent au bout de quelques jours en général. Les infections de plaies arrivent au bout de quelques jours en général.
 Si c’est juste une petite goutte de pus suintant par la plaie, cela fait partie du processus de cicatrisation des plaies souillées. Si c’est juste une petite goutte de pus suintant par la plaie, cela fait partie du processus de cicatrisation des plaies souillées.
-Le plus fréquent est **l'​abcès**,​ avec écoulement de pus laiteux par la cicatrice, ou la sensation d'​avoir une boule douloureuse sous la plaie si elle s'est fermée ​entretemps. La douleur est spontanée, des fois pulsatiles. Il faut consulter en urgence ​+Le plus fréquent est **l'​abcès**,​ avec écoulement de pus laiteux par la cicatrice, ou la sensation d'​avoir une boule douloureuse sous la plaie si elle s'est fermée ​entre-temps. La douleur est spontanée, des fois pulsatiles. Il faut consulter en urgence ​
 Que faire si l’abcès s’est spontanément ouvert ? Si vous êtes dans ce cas-là, c’est que vous êtes loin de toute civilisation… Il faut tout de même consulter car l’abcès peut comporter plusieurs cloisons ou se refermer précocement. Que faire si l’abcès s’est spontanément ouvert ? Si vous êtes dans ce cas-là, c’est que vous êtes loin de toute civilisation… Il faut tout de même consulter car l’abcès peut comporter plusieurs cloisons ou se refermer précocement.
  
 **L’arthrite septique** est l’infection de l’articulation proche de la plaie. L’articulation gonfle, est rouge et la mobilisation est douloureuse. Il est impératif dans ces cas de consulter rapidement un médecin. **L’arthrite septique** est l’infection de l’articulation proche de la plaie. L’articulation gonfle, est rouge et la mobilisation est douloureuse. Il est impératif dans ces cas de consulter rapidement un médecin.
  
-**La gangrène gazeuse** est une complication redoutée mais rare. A évoquer si la peau noircit autour de la plaie. Elle peut devenir aussi très douloureuse ou avec une odeur fétide. La peau noircie évolue d’heure en heure, à contourner avec un feutre et noter l’heure. Appeler les secours pour être rapatrié dès que possible.\\ +**La gangrène gazeuse** est une complication redoutée mais rare. A évoquer si la peau noircit autour de la plaie. Elle peut devenir aussi très douloureuse ou avec une odeur fétide. La peau noircie évolue d’heure en heure, à contourner avec un feutre et noter l’heure. Appeler les secours pour être rapatrié dès que possible. ​
  
 ===== Quand une plaie doit-elle être suturée ? =====  ===== Quand une plaie doit-elle être suturée ? ===== 
Ligne 150: Ligne 157:
 ===== Puis-je me suturer moi ou un de mes compagnons ? ===== ===== Puis-je me suturer moi ou un de mes compagnons ? =====
  
-Le geste est simple, mais il est illusoire de vouloir le faire proprement en conditions extérieures car il faut une position confortable,​ un bon éclairage, des antiseptiques et de quoi anesthésier,​ un champ et des gants stériles, des pinces adaptées. Si on ne sait pas faire, on risque de se heurter à un résultat décevant, le tout dans un contexte de stress et sans anesthésie locale. Le fil va trainer ​partout, l'​aiguille ira où elle veut si on n’utilise pas une pince autobloquante,​ le nœud ne sera pas assez ou trop serré, on risque de se piquer, etc. Et il se peut qu'on n'ait qu'une main disponible si la plaie est sur l'​autre membre supérieur.+Le geste est simple, mais il est illusoire de vouloir le faire proprement en conditions extérieures car il faut une position confortable,​ un bon éclairage, des antiseptiques et de quoi anesthésier,​ un champ et des gants stériles, des pinces adaptées. Si on ne sait pas faire, on risque de se heurter à un résultat décevant, le tout dans un contexte de stress et sans anesthésie locale. Le fil va traîner ​partout, l'​aiguille ira où elle veut si on n’utilise pas une pince autobloquante,​ le nœud ne sera pas assez ou trop serré, on risque de se piquer, etc. Et il se peut qu'on n'ait qu'une main disponible si la plaie est sur l'​autre membre supérieur.
  
 Vous pouvez le faire si vous en avez l’expérience et que vous vous trouvez en milieu isolé. Vous pouvez le faire si vous en avez l’expérience et que vous vous trouvez en milieu isolé.
principes_de_prise_en_charge_plaies.txt · Dernière modification: 2019/03/13 20:13 par Ballast