Outils du site

Vous n'êtes pas identifié(e).


recommandations_pour_la_creation_de_listes

RECOMMANDATIONS POUR LA CRÉATION DE LISTES


Présentation

Les conseils et recommandations qui suivent se basent sur les retours d'un sondage réalisé sur RL et comprennent des considérations de bons sens de mises en forme, d'organisation et de classements; utilisables indifféremment pour une liste sous forme de tableau sur RL ou LighterPack. Elles ne sont en aucun cas des obligations ni des consignes, mais peuvent faciliter la comparaison des équipements et solutions, et donc l'optimisation des listes.

Une majorité de membres regardent les listes LighterPack qui se trouvent dans la signature d'un profil. De même les listes avec tableaux éprouvées et commentées dans un récit sur RL sont très appréciées. Les lecteurs comparent une liste en signature de profil avec la leur ou y découvrent de nouveaux modèles de matériels; se renseignant ainsi sur son auteur et l'expérience qu'il partage au travers de cette liste.

Il n'y a pas de liste modèle ni de limite de nombre de listes à partager, chacun est libre de partager autant de configurations de randonnées spécifiques qu'il le souhaite. Les listes préférées sont néanmoins celles qui sont détaillées sans rentrer dans l'excès, et adaptées à des conditions bien décrites.

Le poids de base

Pour une grande partie des membres, la notion de poids de base ne se réduit pas au poids de ce qui est porté par le sac à dos, mais aussi de tout ce qui sera emporté à l'exception des consommables et de la couche de base textile sur soi. De même, beaucoup sont sensibles au poids total hors tout que le randonneur va devoir “déplacer”, il est donc important pour beaucoup que TOUT type d'objet soit listé (matériel dans le sac, porté, couche de base textile, consommables mêmes qu'estimés).

  • Indiquez dans la description de la liste si des objets viennent la compléter pour l'adapter à d'autres contextes (durée, saison, météo, environnement); ou bien comptabiliser en permanence ces objets et les différencier (d'une étoile dans LighterPack, d'un astérisque dans un tableau…) et expliquer en description de la liste (ou/et de l'objet) la signification de cette différenciation.
  • Ainsi on ne doit pas trouver d'objets indiqués à “0” quantité ou “0” poids.

Le nom de la liste

Lorsqu'elle est destinée à être partagée, le nom de la liste doit refléter sa spécificité de manière simple. Il est utile aux lecteurs qui ouvrent souvent plusieurs listes LighterPack dans des onglets différents de leur navigateur pour les comparer, d’indiquer le pseudo de l’auteur :

  • Pseudo - Itinérance été
  • Pseudo - 3 saisons
  • Pseudo - 0° confort
  • Pseudo - Ecosse 2018
  • Pseudo - Stevenson à vélo au printemps

La description de la liste

Cette présentation doit être complète et précise pour bien décrire les conditions d'usage et les objectifs de la liste. En bref, il est souhaitable d'y noter toute information et explication utile à une bonne compréhension de la liste et de son fonctionnement pendant la randonnée.

  • Utilisez la syntaxe de mise en forme facile Markdown pour la structurer et la rendre plus agréable à lire (il est ainsi possible de le mettre en gras votre pseudo plutôt que de l’indiquer dans le nom de votre liste, simplement en l’entourant d’astérisques).
  • La plupart des membres sont sensibles à l'indication de caractéristiques sur son utilisateur (pseudo, sexe, âge, taille, poids, expérience, frilosité…).
  • Il est très apprécié qu'il soit indiqué pour qu'elles conditions d’utilisation elle a été pensée (saison, destination, environnement, durée, altitude, température confort ou limite…), son objectif (projet de randonnée, poids, polyvalence, fiabilité…); ou des précisions sur la particularité de certains équipements, leurs évolutions suite à certains constats faits à l'usage, les améliorations envisagées. De même il peut y être indiqué des informations de fonctionnement du bivouac, sur l’utilisation des consommables, sur les objets nécessaires à des sorties longues…
  • Dans Lighterpack, la description peut contenir des informations complémentaires sous forme de liens vers des récits RL, un post de liste prévisionnelle RL, un blog ou des vidéos ; où a été utilisée ou commentée la liste.
  • Si des étoiles sont utilisées pour distinguer des objets (à acheter ou à remplacer par exemple), ne pas oublier d’en indiquer la signification de la couleur.

Exemple LighterPack d’une liste avec trame de description « Pseudo – Liste polyvalente. »

Les catégories d'objets

Votre premier travail étant de penser vos catégories qui se retrouveront dans toutes vos listes, il faut bien les réfléchir, les ordonner de manière cohérente et les présenter.

  • Afin de les mettre en exergue, indiquez leur nom en lettres majuscules, surlignez-le en gras dans les tableaux RL (de même pour tout total de comptabilisation), et mettez chaque catégorie en évidence en les séparant d’une ligne vide par exemple ou en indiquant leur nom seul sur la ligne.
  • Si vous y insérez des catégories spécifiques (vélo, neige…), veillez à la décrire en description de la liste.
  • Gardez à l'esprit que les lecteurs préfèrent des listes concises. Ainsi si une catégorie ne contient qu'un ou deux objets, réfléchissez à s'ils ne pourraient pas simplement appartenir à une catégorie plus large.

Voici trois types de présentations de catégories ordonnées généralement utilisées, avec le type d'objets qu'elles peuvent contenir. À vous de choisir le type et la granularité qui vous convient et à l’adapter à votre liste d'objets. Hormis leur aspect du plus compact au plus détaillé (souvent suivant le nombre d’objets que l’on possède, ou sil s’agit d’une liste destinée à être publiée ou utilisée pour vérifier son sac avant de partir), elles se distinguent par la manière de classer les objets “portés sur soi”. Chaque solution a ses avantages (moins de catégories, identifier d'un coup d’œil tout ce qui est porté, identifier d'un coup d’œil la couche de base textile…).

Les objets

Pour les nommer, aller à l'essentiel en se posant la question “Qu'est-ce que c'est que cet objet?” sans écrire d'article défini (“un”, “des”): Abri, Matelas, Sac de couchage, Veste, Pantalon, Chaussures… Ou donner le nom d'une sous-catégorie immédiate évidente de l'objet plus précise, mais qui reste concise: Tarp, Matelas auto-gonflant, Quilt, Doudoune duvet, Pantalon imper/respi, Chaussures trail…

  • Pour certains objets, l'utilisation d'abréviations ou d’acronymes est courante (T-shirt manches courtes = TS-MC, T-shirts manches longues = TS-ML).
  • Les objets ayant pour principale fonction le change/secours/nuit devraient avoir cette spécificité indiquée dans leur nom (“Chaussettes change”, “Piquets secours”, “TS-ML nuit”).

Pour les décrire (pour un Matelas par exemple), détaillez leurs descriptions d'une manière uniforme dans votre liste, en restant précis mais concis:

  1. le type/sous-catégorie (auto-gonflant)
  2. la marque (Thermarest = TAR, Sea To Summit = STS, DIY = fait soi-même; pour être plus concis par acronymes courants)
  3. le modèle (Prolite plus Women)
  4. la taille (regular - T44 ou L ou dimensions pour d'autres objets notamment si recoupés ou DIY…)
  5. toute caractéristique technique importante (R3 indice d'isolation, TC 5° température confort, volume occupé, matière…)
  6. au besoin, indiquez à la suite s'il a une utilisation spécifique ou s'associe à un autre objet
  • Sur une liste LighterPack, il peut être intéressant d’utiliser la possibilité d’appliquer une étoile colorée à l’objet pour indiquer au lecteur un état particulier (projet d’acquisition, objets en rapport avec l’énergie pour des sorties longues…).
  • Il est parfois préférable d'associer des objets industriels complémentaires bien connus en les présentant comme un seul (popote et son couvercle, réchaud et son support…), et optionnellement avec une seule image de l'ensemble, pour plus de lisibilité (compter le poids de l'ensemble). Cette recommandation ne s'applique pas pour des objets artisanaux; mais peut prendre du sens pour lister l'ensemble d'une pharmacie en un seul objet dont on décrira précisément le contenu.
  • Que ce soit dans une liste LighterPack ou un tableau RL, il peut être intéressant de créer sur le nom de l’objet un lien vers le modèle sur le site du constructeur, un fil de discussion RL, un post de retour d’expérience RL, un site où a été testé l’objet, une vidéo de présentation de l’objet…
  • Dans les listes avec beaucoup d'objets, la possibilité d’afficher une image devant un objet doit être utilisée avec parcimonie, essentiellement pour des objets du commun (PQ, dentifrice…).
  • Les images prennent tout leur sens quand elles sont prises par l'auteur même (fond blanc recommandé, ou en situation) ; ou apportent des informations sur des objets peu diffusés ou DIY.
  • Dans LighterPack, pour les objets indiqués portés et fonctionnant par paire (bâtons, chaussures, gants…) attention à les indiquer au pluriel dans le nom et à ne les compter qu'une fois (quantité “1” et non “2”); sinon une chaussure est comptabilisée dans le sac et l'autre portée, ce qui est absurde.
  • De même dans les listes LitgherPack partagées, évitez pour la compréhension d'utiliser cette fonction particulière pour indiquer par exemple un T-shirt sur soi et un identique dans le sac en change, créez deux objets T-shirt de nom identique en ajoutant. Ainsi seul “T-shirt” sera indiqué porté, “T-shirt change” sera indiqué dans le sac.
  • Les objets consommables sont généralement regroupés dans la catégorie “Consommables” (ou catégories “Alimentation” “Boisson” “Combustible” si elles ont été détaillées).
  • Certains auteurs font le choix de ne pas inclure les consommables dans leur liste si elle n'est pas associée à un contexte précis, celui-ci pouvant fortement changer selon les conditions dans lesquelles se déroule la randonnée. Les lecteurs apprécient néanmoins que les consommables soient listés, quitte à être regroupés sous forme d'estimation sur la durée (poids de l'alimentation, eau, alcool…); ceci afin de pouvoir estimer le poids total emporté par le randonneur dans son sac ou hors tout.
  • Le rapport poids/volume en gr/cl de l'alcool peut-être arrondi à 0.8 (poids=0.83*volume en réalité; soit 830gr pour 1L).

Localisation des objets

Il s'agit pour chaque objet d'indiquer s'il est situé “dans le sac” qui est attaché au randonneur (dos, ceinture, poitrine…), “porté sur soi” ou s'il s'agit d'un “consommable” (un seul choix possible). Il est majoritairement admis que tout objet porté dans le sac ou ses poches est “dans le sac”, de même que tout objet porté par le sac (bretelle, ceinture du sac, attaché dessus ou dessous) est à indiquer “dans le sac”. Un objet tenu le plus souvent en main ou “au corps” (bâton, piolet, crampons…) doit être indiqué comme “porté” et non “dans le sac”, à moins de n'en avoir qu'une utilisation exceptionnelle ou au bivouac (mats de tente, traversée de névés…).

  • Tout ce qui va varier en quantité au cours de la randonnée (alimentation, boisson, combustible) doit être indiqué comme “consommable” (et coché “consumable” dans LighterPack).
  • Il n'est pas souhaitable de détailler les objets de la catégorie “Consommables” s'il n'est pas précisé de conditions d'utilisation de cette liste dans son encart “Description”.
  • Une petite partie des auteurs fait le choix d'indiquer comme consommables certains produits d'hygiène (PQ, dentifrice, savon…) généralement en les conservant dans la catégorie “Hygiène/Soins”, et en comptabilisant leur contenant “dans le sac”.
  • Généralement le combustible (alcool, gaz) est indiqué dans la partie “Consommables” et indiqué tel que; indépendamment de son contenant (flacon, bouteille) qui reste dans la partir “Cuisine”.
  • Tout ce qui n'est pas “dans le sac” et “consommable” doit donc être indiqué “porté sur soi” (et coché “worn” dans LighterPack).
  • Il n'est généralement pas fait de distinction de catégorie entre un accessoire et son étui, sauf pour les accessoires qui sont portés par le randonneur même la plupart du temps (lunettes et étui à lunettes).
  • Il est généralement convenu que lorsqu'une catégorie “Portés sur soi” existe, certains objets près du corps soient associés à la couche de base textile et y soient classés (lunettes, montre).
  • En ce qui concerne tout sac de rangement qui n'est pas un étui dédié à un accessoire (sacoche banane à la ceinture pouvant contenir plusieurs objets par exemple), il est suggéré de le considérer comme un sac de portage et de le classer dans la catégorie “Portage”. Comme tout sac de portage, il entrerait ainsi dans le poids de base ainsi que tout ce qui est porté par/dans le sac.
recommandations_pour_la_creation_de_listes.txt · Dernière modification: 2020/04/16 09:41 par Phil82