Outils du site

Vous n'êtes pas identifié(e).


technique_abri_poncho

Comment monter son poncho en abri quand il pleut et qu’on le porte

En mode ultra-léger, après avoir choisi du matériel léger, on peut bien souvent gagner un poids non négligeable en utilisant le même article pour plusieurs utilisations. Le poncho est utilisable entant qu'abri, et devient par la même un élément incontournable car très polyvalent pour ceux qui traquent le moindre gramme.

Le problème se pose toutefois lorsque l'on porte son poncho pendant une journée de pluie et qu'il faut le monter en abri sous cette même pluie. En adoptant une certaine technique on peut le monter en tant que tel sans pour autant être mouillé.

Étape 1

  • Arrivé sur la zone de bivouac, accroupissez-vous ou asseyez-vous sur votre sac à dos si ce dernier est imperméable (et sans objets fragiles). Vous pouvez aussi vous asseoir en tailleur si vous avez un sac plastique à disposition.
  • Défaites les pressions (ou lanières) latérales de votre poncho.
  • Enlevez la tête de votre capuche en rentrant la tête sous le poncho. Profitez-en pour tirer au maximum sur les lanières de la capuche et en la tirant vers l'intérieur (enroulez si nécessaire le lacet de serrage autour de cette dernière pour la rendre étanche).
  • Cette dernière étanchéifiée, le poncho repose sur vous comme une grande nappe et protégeant vous et votre sac à dos. Il ne reste plus qu'à tendre le poncho.

Étape 2

Vous allez maintenant tendre le poncho à la manière d'en tente canadienne (on parle de “A Frame”) mais sans vous mouiller!

  • Prenez à disposition vos cordelettes de haubanage (celles qui serviront à monter et tendre votre abri), ainsi que vos piquets. Le mieux est de les avoir rangés dans un endroit accessible, mais la protection du poncho en mode “nappe” vous permettra quand même de les chercher sans craindre d'être mouillé.
  • Plantez un premier piquet, auquel vous accrocherez une cordelette. Ensuite, vous accrocherez cette cordelette sur le milieu d'un des côtés le plus court de votre poncho (sur la lanière, l'œillet ou simplement en utilisant la technique d'O_liv_ier). Il s'agit là de la partie la plus haute de votre futur abri (le haut du “V” inversé que constitue le montage en “canadienne”)
  • Prenez un de vos bâtons de marche (ou une petite branche solide et droite), et placez-le à la verticale sur le point d'attache de votre poncho (là où se situe votre cordelette).
  • Pour tendre la cordelette à bonne distance, reculez légèrement toujours en tenant la bâton verticalement. Lorsque la cordelette est tendue et que le bâton est bien vertical, cela marque le point où votre mât devra s'élever.

Deux remarques importantes par rapport à cette 2° étape:

  • Le mât n'étant tenu que d'un côté ne tiendra pas tout seul il conviendra de l'enfoncer légèrement dans le sol ou, si cela n'est pas possible, de bien mémoriser son point de contact avec le sol (avec une petite pierre par exemple). S'il tombe, ce n'est pas grave car par la suite il sera tenu par un deuxième point.
  • Quand vous reculez pour tendre la cordelette, tout l'intérêt est de rester sous le poncho donc n'oubliez pas de tenir ce dernier d'une main pour qu'il vous suive dans vos mouvements.

Étape 3

  • Vous allez devoir refaire ce que vous avez fait sur un des côtés les plus courts de votre poncho sur l'autre coté. Dès lors, vous aller avoir un genre de “fil à linge” sur lequel le poncho reposera dans le sens de la longueur.

Trois remarques importantes par rapport à cette 3° étape:

  • Vous allez devoir passer le bras sous la pluie pour aller mettre le deuxième piquet mais promis c'est la seul fois où vous ressentirez une goutte de pluie. ;-)
  • Les deux mâts n'étant pas tenus latéralement, ils devraient s'affaisser sur un coté ou un autre, ce n'est pas grave car la situation sera corrigée dans l'étape 4.
  • La hauteur des deux mâts (bâtons) définira la largeur et la hauteur de votre abri.

Plus l'abri sera haut et moins il sera large, et inversement. Pour simplifier l'adaptation sur le terrain il est possible de faire de petites marques sur vos bâtons avant de partir. Vous aurez peut-être à les adapter sur le terrain mais comme cela, vous aurez déjà une idée de la hauteur nécessaire.

Étape 4

  • Voilà l'ultime étape de montage! Il faut maintenant fixer les parois de l'abri. En tenant un des deux bâtons d'une main, enfoncez les sardines dans les sangles et œillets latéraux. Commencez par ceux aux quatre extrémités pour que les deux mâts tiennent seuls. Ne tirez pas trop fort et essayez autant que possible de les mettre à équidistance des mats.

Trois remarques importantes par rapport à cette 4° étape:

  • Les haubans (hors lignes de mâts) sont difficilement positionnables sans sortir de l'abri. S'il y a du vent, mieuxvaut toutefois de faire cette sortie (même si cela vous mouille quelques instants), car votre abri n'en sera que plus résistant et plus habitable
  • De manière générale un poncho n'est pas respirant. En marchant, vous dégagez de la condensation. Cette dernière se retrouvera lors du montage de l'abri en face intérieure. Avant toute chose il est préférable de passer un chiffon sec ou un bandana sur l'intérieur pour ne pas vous mouiller.
  • Pour pallier aux problèmes de "splash effect" (rebond des gouttes de pluie sur le sol qui entre sous l'abri), il convient de monter les parois de l'abri assez basses. Pour une meilleure protection on peut utiliser un sursac, qui n'a pas besoin d'être totalement imperméable. En conditions clémentes (petite pluie sans vent), on peut largement utiliser une simple couverture de survie, un sac poubelle déplié, ou simplement le matelas mousse en pleine longueur.

Maintenant c'est à vous de jouer, mais n'oubliez pas de vous entraîner avant d'être confronté à cette situation car une certaine souplesse est de rigueur!

technique_abri_poncho.txt · Dernière modification: 2015/10/26 16:05 par Opitux