#126 30-11-2012 15:39:46

Kam
Membre
Inscription : 19-01-2011
Messages : 2 994

Re : [Autre] La MUL au long cours

Je n'ai pas de conseils à te donner. Dans ma liste prévisionnelle (qui est plutôt aboutie), l'électronique que je prends se résume à ceci:

Dictaphone (MP3) - 28g
Liseuse - 168g
APN - 123g
Chargeur USB - 20g
Adaptateur USB - Micro SD - 3g
Cable Micro USB - 6g
Carte Micro SD en rab - <1g
Frontale avec 2 piles de rechange: 32g

Total: 370g

Éventuellement, rajoute une batterie de rechange pour l'APN pour une quinzaine de grammes en plus.

Personnellement, et justement du fait de ce que je disais dans le passage cité plus haut, je trouve déjà ça énorme pour l'électronique. Pas au niveau du poids, mais au niveau du nombre d'objets. Cependant, les deux trucs qui peuvent sembler en trop (la liseuse et le dictaphone) apportent des avantages considérables.

Le dictaphone n'est pas indispensable, mais c'est du point de vue du poids plus léger qu'un carnet, et au final je préfère cette méthode pour garder des souvenirs et retravailler ça par écrit au retour, même si un carnet a aussi ses avantages.

Pour la liseuse, c'est dune part le jackpot au niveau du poids: ça remplace à la fois les cartes (et surtout ça me permet d'avoir accès à une cartographie difficile à trouver parfois), un dico de poche, et éventuellement un bouquin que j'aurais envie de prendre par moments, mais ça me permet aussi de prendre des trucs que je n'aurais pas pris sinon: doc naturaliste, guides de voyages, etc. Cependant, le gros problème, c'est que si ça tombe en panne, tu es dans la merde. Donc bien étudier le terrain et se poser la question de quoi faire dans ce cas si ça arrive.

Juste un truc quand même: si, 30g, c'est énorme. C'est ce qui peut réduire le poids de ton sac de moitié si tu y réfléchis bien...

EDIT - Pas de chargeur USB? Tu comptes passer suffisamment de temps dans les cybercafés pour recharger ton MP3 et ta liseuse?

Dernière modification par Kam (30-11-2012 15:42:53)

Hors ligne

#127 30-11-2012 16:06:30

polochon777
Membre
Inscription : 09-09-2010
Messages : 792

Re : [Autre] La MUL au long cours

Ce que je pense prendre:
Adaptateur
convertisseur
chargeur pile / batterie
Donc avec ça dès que j'ai une prise electrique hop je peux recharger un peu de piles (soit la frontale, le GPS) ou ma batterie d'APN ou mes appareils USB.

Ton APN est très léger par rapport au mien. Pas de GPS, OK. C'est quoi ta frontale?

Hors ligne

#128 30-11-2012 16:51:54

Kam
Membre
Inscription : 19-01-2011
Messages : 2 994

Re : [Autre] La MUL au long cours

Une e+lite de Petzl. Les piles ne se trouvent pas partout, c'est pour ça que je compte prendre un jeu de rechange, mais vu comment j'utilise ma frontale, 50h d'autonomie, ça laisse pas mal de temps pour trouver un nouveau jeu après que l'un soit mort.

Pour l'APN, il en existe rechargeables par USB. Ca fait une sacrée économie de poids si tout ce que tu as peut se recharger par ce moyen (à part la frontale: ça ne vaut pas le coup à mon avis du point de vue l'autonomie - il faudrait tabler sur les Petzl Core pour ça, qui sont bien plus lourdes)..

Hors ligne

#129 01-12-2012 07:36:19

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 130

Re : [Autre] La MUL au long cours

Je n'en ai pas encore parlé mais, si je repars au long cours, je pense laisser tout mon électro à la maison. Je trouve que c'est des emmerdes en plus et une perte de liberté.

Vas-tu vraiment le regretter si tu te passes de bouquins, de musique et de positions GPS pendant quelques mois ? Ton voyage sera-t-il vraiment moins agréable, moins beau ? T'as pas envie d'essayer d'expérimenter de nouvelles façons d'occuper ton temps "libre" ? T'as vraiment besoin d'une photo de ce que tu vois ?

Voilà mes réflexions actuelles. Ce n'est ni un conseil ni un jugement. Nous ne recherchons peut-être pas la même chose dans notre voyage.


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#130 01-12-2012 12:30:33

polochon777
Membre
Inscription : 09-09-2010
Messages : 792

Re : [Autre] La MUL au long cours

Ontheroad33 a écrit :

Je n'en ai pas encore parlé mais, si je repars au long cours, je pense laisser tout mon électro à la maison. Je trouve que c'est des emmerdes en plus et une perte de liberté.

Vas-tu vraiment le regretter si tu te passes de bouquins, de musique et de positions GPS pendant quelques mois ? Ton voyage sera-t-il vraiment moins agréable, moins beau ? T'as pas envie d'essayer d'expérimenter de nouvelles façons d'occuper ton temps "libre" ? T'as vraiment besoin d'une photo de ce que tu vois ?

Voilà mes réflexions actuelles. Ce n'est ni un conseil ni un jugement. Nous ne recherchons peut-être pas la même chose dans notre voyage.

Bon bon si je pose des questions c'est pas pour la forme mais c'est vraiment pour avancer! (devinez à quoi je pense là  roll ).
C'est là toute la question: est ce que j'ai vraiment besoin de tout cela? En fait pour être honnête je pense qu'au fond de moi tous ces machins c'est aussi pour me rassurer. Avec une liseuse et un mp3 je peux me remettre dans ma bulle intérieure si besoin, le GPS c'est aussi quelque part la peur d'être "perdu". Ah par contre la frontale c'est pas parce que j'ai peur du noir mais juste que je suis pas nictalope! wink (d'ailleurs, tu repartirai sans frontale alors?) L'APN, c'est quand même un beau moyen de partage (quand je pense que je dis ça au mec qui poste des photos de folie sur son fil personnel  roll  big_smile )

En fait il faudrait que je parte une 1ère fois sans pour voir si j'en ai vraiment besoin et puis ensuite pour le "vrai voyage" je pourrais me décider! lol

Sinon en regardant la loupiote de Kam et quelques autres modèles, je me suis aperçu que ma frontale était vraiment une grosse bouse (achetée pas cher à D4 il y a quelques années). Avec la mienne je dois avoir maxi 30h d'autonomie pour 40 lumens (et 3 piles AAA). Du coup je me disais que ce serait mon principal gouffre énergétique, d'où le chargeur.
Et finalement pour le même poids que la mienne il y a des modèles qui ont 200h d'autonomie! (en 4 lumens, juste pour lire) Si je m'en sers une heure par jour (ce qui est peu probable, ce sera beaucoup moins je pense) je peux faire la totalité de mon voyage avec un jeu de piles!
Sachant que je comptais utiliser le GPS en backup (genre 1 waypoint par jour), je pense qu'avec 2 jeux de piles je peux aller au bout du monde (c'est le cas de le dire).
Donc? Et ben je me dis que je peux déjà faire sauter le chargeur de pile, soit 150g. Il ne me restera plus que le chargeur d'APN. Je garde le même nombre d'appareils mais pas de galère pour trouver absolument une prise quelque part.

Histoire que je cogite pas dans le vide, j'attends impatiemment vos petites anecdotes pour me faire renoncer à mes gris gris technologiques  big_smile "Tiens, une fois ma liseuse était en rade et du coup au lieu de lire j'ai commencé à papoter avec une fille très sympa et bla bla bla  lol "

Hors ligne

#131 01-12-2012 12:37:18

titeariane
Membre
Inscription : 04-09-2011
Messages : 71

Re : [Autre] La MUL au long cours

Merci Ontheroad pour le partage de tes réflexions... j'avoue que depuis la première remarque que tu nous avais faite je me pose tout plein de questions....

C'est clair qu'on part en voyage pour découvrir autre chose, remplir notre "monde intérieur",... alors oui ai-je vraiment besoin de mes bouquins et d'éventuellement mon MP3??? Pas si sûr....

L'APN c'est clair que je ne m'en passerai pas... ça c'est ma seule certitude avec la frontale qui est un gage de sécurité pour moi.


Du coup ça risque d'être un choix MP3 et liseuse ou "guitarelélé"... pas très équilibré en terme de poids comme choix... mais pas la même démarche wink

Hors ligne

#132 01-12-2012 14:05:26

poissonfree
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 04-05-2011
Messages : 331

Re : [Autre] La MUL au long cours

Pour l'APN, j'ai envie de dire qu'il y a des solutions.
Partir sans.
Sur place, acheter des jetables, ça doit bien exister encore un peu  tongue
Et/ou demander aux gens de nous prendre avec leur appareil et de nous balancer la photo soit par mail soit sur un ftp!

Hors ligne

#133 01-12-2012 14:33:51

titeariane
Membre
Inscription : 04-09-2011
Messages : 71

Re : [Autre] La MUL au long cours

poissonfree a écrit :

Pour l'APN, j'ai envie de dire qu'il y a des solutions.
Partir sans.
Sur place, acheter des jetables, ça doit bien exister encore un peu  tongue
Et/ou demander aux gens de nous prendre avec leur appareil et de nous balancer la photo soit par mail soit sur un ftp!

J'ai testé les jetables il y a peu.... ça fait vraiment d'affreuses photos.... surtout maintenant qu'on est habitués à une bonne qualité!

Hors ligne

#134 01-12-2012 14:57:40

hilda
Membre
Inscription : 01-06-2010
Messages : 1 511

Re : [Autre] La MUL au long cours

Lors de mon trip au long court en solo, j'étais bien content de lire les ebook le soir dans ma tente big_smile

Avec un tel android ou iphone, on peut avoir des bouquins/gps/mp3 dans le même appareil qui pèse en general 120 150gr


Merci de laisser l'Etat dans les toilettes où vous l'avez trouvé.

Hors ligne

#135 01-12-2012 16:42:24

ThymCitron
Membre
Lieu : Anjou
Inscription : 14-11-2012
Messages : 77

Re : [Autre] La MUL au long cours

Je n'ai pas une grande expérience de la chose, je ne me suis "lancée" que neuf jours sur le St Jacques et en été encore!
Mais... Je voudrais faire part de mes réflexions  smile

En ce qui concerne ce type de matériel, j'avais fait le choix d'emporter  :

- Une lampe frontale Petzt (74g)
- Une mini lampe dynamo D4 (26g)
- Un téléphone (92g)
- Le chargeur du téléphone (42g)
Et c'est tout !

* La lampe frontale est beaucoup trop lourde et je ne m'en suis servie qu'une fois, la petite aurait suffit.
Même la fin de nuit où j'ai marché (gros orage à 3 heures du mat, et quitte à ne pas dormir et à flipper de mouiller mon duvet, autant tout remballer et avancer), je ne l'ai pas utilisée. (J'étais sur un GR de plaine, pas en montagne!!!)
J'enlèverai donc la Petzt ; Remplacement par une micro-light de 12g ? (même pas sûre) mais je garde la mini-dynamo, je n'aime pas être tributaire des piles.

* Le téléphone et son chargeur était "incontournable" pour moi : Pour éviter de faire stresser inutilement mon entourage proche, je n'avais pas prévenu que je partais en rando, juste que je testais la marche sur deux jours autour de chez moi. Il me fallait donc garder le contact.
Comme élément de sécurité : J'ai pu envoyé un texto chaque soir pour dire où j'étais (une personne différente chaque jour, pour pas inquiéter) et celà me rassurait aussi (bivouac une nuit sur deux, seule).
Un Iphone aurait été plus pratique : prévisions météo, photos, boussole.
La charge ne pose pas de problème sur le parcours que j'ai entamé, (c'est loin d'être une rando engagée, même si cette notion est toute relavive en fonction du vécu et des possibilités de chacun) pas besoin de chargeur solaire (ce n'est que mon avis, et valable aujourd'hui/maintenant).

+ J'avais fait le choix de ne pas prendre d'APN : d'abord parce que le mien est une vieille génération plutôt lourde, ensuite parce que je ne voullais pas figer mes émotions au travers des images.
Mais je regrette de ne pas en avoir eu un quand même ! Je l'ai regretté dès les premiers km, lorsque j'ai vu la première borne du St Jacques. Un Iphone aurait très bien pour remplir cette mission : juste quelques photos pour illustrer.

+ J'avais oublié de prendre une boussole, et dès le troisième jour (le temps de me sentir en confiance!) j'ai voullu ... ne pas suivre le chemin indiqué = 10 km avant de retrouver ma route.
Là, je ne suis pas sûre d'avoir envie de me contenter de la boussole d'un iphone, ou tout au moins en complément seulement. (ma plus petite : 15 g, mais il en existe des mini de 4g seulement, à coller sur un bâton de marche)

* Livre : Je suis une grande lectrice, mais pour autant je n'avais emporté qu'un petit livre : Pas envie de faire comme à la maison !
Qui plus est, après une journée de marche, j'étais vraiment HS ! Alors après installation, toilette, dînette, c'était DODO !
Je me suis plus servie du carnet/crayon.

Voilà mes deux cents
Bonne préparation, c'est déjà le voyage...

ortho

Dernière modification par ThymCitron (01-12-2012 16:43:56)


smile

Hors ligne

#136 01-12-2012 18:17:32

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 130

Re : [Autre] La MUL au long cours

Bien sûr que c'est agréable
d'écouter son blues dans le bus en matant les paysages et les gens par la fenêtre, en pensant à rien ou à plein de choses
de lire un bon bouquin au chaud dans son duvet alors que la pluie s'abat sur la toile de l'abri
de s'assurer de ne pas perdre le tracé du sentier
...
mais est-ce indispensable ? La réponse peut être oui selon les personnes.


A partir de maintenant, pour l'AmC et AmS, il me reste :

- APN : je suis parti avec dès le début et mon entourage semble avoir besoin de de "voir" ce que je vis. Je le fais plus pour eux que pour moi. C'est mon premier long voyage et je suis quand même content d'avoir des photos. L'idéal serait d'avoir un mec qui te suit et qui fait des bêtes de photos. Moi ça m'ennuie de plus en plus. Je n'aime pas le regard des gens quand je le sors dans une rue pour faire un cliché d'un marché populaire ou d'un bâtiment un peu original. Je le garde jusqu'à la fin car je trouve bidon d'avoir des photos du début mais pas de la fin... J'ai un mauvais réflexe qui consiste à vivre un paysage derrière mon APN. Si ton entourage te suit assidument, tu as aussi la "responsabilité" de prendre de belles photos et tu entres aussi dans une compèt non officielle avec les autres voyageurs sur la plus belle photo. Bref, je préfèrerais m'en passer...

- Dictaphone : Indispensable car je veux écrire un bouquin au retour. Sinon il me serait inutile. Pas de besoin de gérer l'énergie car il a une autonomie de fou.

- Lampe dynamo/solaire D4 : c'est une bonne lampe d'appoint qui ne nécessite aucune pile ou rechargement de batterie. Pas fait pour marcher la nuit sauf pour quelques minutes en terrain facile. Elle est autonome en énergie.

J'ai laissé mon téléphone portable à mes parents, et j'ai hésité à prendre un smartphone pour le WIFI mais non.

Voilà, j'aimerais partir juste avec une petite lampe d'appoint autonome pour mon prochain voyage.


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#137 01-12-2012 18:46:47

Kam
Membre
Inscription : 19-01-2011
Messages : 2 994

Re : [Autre] La MUL au long cours

Je suis globalement de l'avis de OTR. J'ai d'ailleurs je crois donné mon point de vue sur tout ça dans les différents SRSR (APN des MUL, dictaphone, liseuse pour lire les cartes).

La première fois que je suis parti, j'avais en tout et pour tout:

- Une frontale. Une Tikka dont je n'ai jamais changé les piles - elles ont duré le temps de traverser l'Europe à pieds, après je m'en servais moins et j'ai même fini par la lâcher lors d'une crise d'allégite aiguë qui m'a frappé en Inde.
- Un appareil photo argentique à piles. Même chose, la durée de vie des piles était énorme, et si j'avais eu les moyens, je me serais payé un Leica pouvant fonctionner de façon purement mécanique (sans électricité). Mais... Les pellicules, ça coûte cher, c'est lourd, et ça prend de la place.
- Une montre à l'ancienne, à remontoir.

Là, je prends un peu plus. Le MP3 ne me servira pas à écouter de la musique (même usage que le dictaphone d'OTR). Je ne prends d'ailleurs pas d'écouteurs. La liseuse, c'est avant tout pour les cartes. Le fait d'avoir des bouquins avec soi est un plus en un sens, mais on perd ce côté magique lorsque l'on fait sans et que l'on réussit à dénicher un bouquin en français imprimé dans les années 60 sur un rayonnage poussiéreux d'une librairie de village. Et l'APN, pareil... Je n'aime pas prendre des scènes urbaines (le côté zoo humain qui me met mal à l'aise), et pour ce qui est des paysages, je me dis que parfois je les regarderais différemment si je savais que je n'aurais que mes souvenirs teintés d'imaginaire pour me les remémorer...

Et puis globalement, il y a deux choses qui me dérangent avec ce genre d'objets. D'une part, ça tend à te couper de ce qui t'entoure (le côté "je suis dans ma bulle"), et de l'autre, ça n'est pas rustique, ça tombe en panne, parfois au mauvais moment. Pas très grave pour un MP3, un peu plus pour une liseuse sur laquelle se trouvent ses cartes.

Mais je pense tout de même que dans le cadre de mon approche, le jeu en vaut la chandelle. Je changerai peut-être d'avis par la suite...

Après, il faut aussi voir de quoi on parle quand on dit "long cours". Ce sujet était à la base consacré à la marche au long cours stricto sensu. Je serais bien mal à l'aise pour donner des conseils pour d'autres approches (et d'ailleurs, je me demande si c'est la peine de se faire beaucoup de noeuds au cerveau pour des voyages plus conventionnels).

Dernière modification par Kam (01-12-2012 18:58:45)

Hors ligne

#138 22-01-2013 21:45:12

raoulglloq
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 08-07-2012
Messages : 311
Site Web

Re : [Autre] La MUL au long cours

polochon777 a écrit :

Ce que je pense prendre:
Adaptateur
convertisseur
chargeur pile / batterie
Donc avec ça dès que j'ai une prise electrique hop je peux recharger un peu de piles (soit la frontale, le GPS) ou ma batterie d'APN ou mes appareils USB.

Ton APN est très léger par rapport au mien. Pas de GPS, OK. C'est quoi ta frontale?

Ca sert à koi le convertisseur?

Mon APN est avec chargeur USB. Est ce que ca marche si je le charge sur le chargeur de l iphone afin d eviter les doublons?

Hors ligne

#139 22-01-2013 22:36:26

polochon777
Membre
Inscription : 09-09-2010
Messages : 792

Re : [Autre] La MUL au long cours

Ça dépend, il faut regarder les caractéristiques électriques de ton chargeur iphone. Déjà, est ce que c'est vraiment de l'usb ce machin ou ils ont réussi à mettre un voltage bien à eux?
Ensuite, si tu es sûr que ton chargeur iphone c'est vraiment un chargeur usb avec juste une pomme dessus, faut regarder le nombre d'A.h qu'il est capable de fournir et la capacité de ta batterie. A mon avis ça ne vas pas le faire, dans tes monstres tu dois avoir des batteries énormes et un pauvre chargeur usb à 2 sous va mettre 48h à tout recharger...  hmm Tu peux déjà comparer les tailles de tes 2 chargeurs (APN & iphone): si le chargeur de ton APN est 3 fois plus gros et plus lourd que celui de l'iphone, cherche même pas...

Hors ligne

#140 28-02-2013 17:12:54

raoulglloq
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 08-07-2012
Messages : 311
Site Web

Re : [Autre] La MUL au long cours

Ralf7500113 a écrit :

Sous la ceinture c'est assez sécu, quoique. Chez N&D, ils vendent un modèle de ceinture avec poche zippée intégrée côté corps. Mais ce n'est pas pratique à sortir...Surtout en public! Le vieux a une gamme de poche secrète, qui se fixe sur la ceinture, et que l'on rabat à l'intérieur du pantalon. Modèle en soie, léger (je n'ai pas ma balance), payé 9 euros si mes souvenirs sont bons, dimensionnée pour contenir un passeport et quelques billets.

Je pars demain en tour du monde et aujourd'hui je suis venu au bureau avec ma poche sécurisé deuter acheté au Vieux ainsi que mon passeport dedans.

Lorsque je m'assoir la poche n'est pas pliée, elle est sur le heut des jambes en gros (assez basses). Ca va.
Par contre a midi je sors le passeprt pour voir et il commence a prendre une courbure. Donc sur une années entiere il va etre totalement déglingé. Il faut sérieusement que je planche sur une alternative:
- soit je prend une poche de poitrine mais ca se verra car mes vetement sont relativement ajustés
- soit je trouve un omyen de rigidifier le passeport pour qu'il ne s'abime pas dans la poche secrete

EDIT: j'ai surfé un peu sur le web. Dans l'urgence je vais me prendre un étui passeport en cuir  chez nature & decouverte car c'est sur mon trajet. Je pense que ca devrais deja rigidifier.

Mais je pense que l'ideal c'est de mettre une fine plaquette relativement rigide (mais avec un poil de souplesse pour pas qu'elle craque) dans le passeport, comme un marque page. Ensuite je sers le tous avec 2 elastiques dans un petit ziplock adapté et c'est bon. Ce sera pls fin/leger que l'étui.

Reste à trouver la plaque a présent....

Dernière modification par raoulglloq (28-02-2013 17:52:09)

Hors ligne

#141 08-07-2013 10:18:00

ruliane
Membre
Lieu : On ze road
Inscription : 09-11-2011
Messages : 15

Re : [Autre] La MUL au long cours

De retour de voyage au long cours (cf mon fil perso), je me permets de déterrer le sujet !

Et d'abord un grand merci d'avoir lancé et enrichi cette conversation même si l'idée de départ a un peu dévié (mais c'est ça qu'est bon au final)

Je reprendrai le modèle qu'a démarré Kam a un autre moment, mais là en parcourant le tout y'a pleins de trucs qui me sont venus, je livre en vrac... En sachant que je réponds essentiellement avec l'expérience que je viens de vivre, à savoir un petit tour de certains pays d'Amérique latine (Colombie/Equateur/Pérou/Bolivie/un poil d'Argentine/nord du Brésil/Guyane), précédé d'une transatlantique à la voile et de séjours dans des îles de l'Atlantique et des Caraïbes.

  • Concernant la SECURITE :

Déjà (pour un post qui m'a fait sauté au plafond), les Colombiens sont des CREMES DE CREMES, j'ai eu parmi les plus belles expériences humaines du voyage là-bas, des gens accueillants, curieux et généreux. Une famille m'a hébergé pendant presque 2 mois sans rien me demander en retour (je travaillais à la ferme avec eux mais ils ne m'ont jamais incité à le faire, j'ai commencé parce qu'ils ont refusé que je paie pour le logement+3 repas par jour) Les rares zones encore dangereuses en Colombie, vous n'arriverez jamais à les atteindre (les FARC ont pris des méchants coups durs ces dernières années). J'ai randonné dans une zone active des FARC (je ne le savais pas à ce moment), ambiance très bizarre dans les hameaux, après le coucher du soleil j'ai atterri dans une ferme rempli de mecs tous cagoulés, et ils m'ont indiqué un endroit où dormir. Evidemment je flippais ma race mais il ne m'est strictement rien arrivé. Je recommande à tout le monde d'aller là-bas avant que ce soit pourri par le tourisme de masse.

Après un an de périple sur ce continent, 0 aggression, 0 vol, que ce soit en zone rurale ou urbaine. Très peu d'histoire de voyageur, à part un couple d'amis français qui se sont tout fait braqués, l'arme au poing, en Equateur. La ceinture ventrale leur a sauvé le principal, papiers et CB. J'ai aussi une ceinture ventrale, avec papiers, CB et le gros de mon argent si je porte beaucoup, plus toujours 20$ de secours (ça peut être plus suivant le niveau de vie du pays)

Dans les déplacements, je l'ai toujours sur moi, dans une poche fermée si je sens que c'est sécur, sous le t-shirt si ça craint (arrivée de nuit dans une grosse ville par exemple) Sinon contrairement à ce que j'ai pu lire concernant le passeport, je l'ai toujours laissé à l'hôtel sans aucune crainte ni problème; bien sûr pas posé sur le lit... Par contre, toujours une photocopie du passeport séparée, un scan sur mon mail et sur une clé USB.

AMHA (je le case parce que je viens d'apprendre ce que c'est  tongue ), le principal c'est rester vigilant, sentir les situations et réagir en conséquence. Je crois pas vraiment aux braqueurs qui vont chercher sous votre t-shirt, le mec qui vous braque est sûrement aussi stressé que vous et pressé d'en finir pour se casser avec son butin. En plus y'a des pays que j'ai traversé je pense que la moitié des gens savent même pas ce qu'est une CB ou du moins ce qu'ils pourraient faire de la vôtre.
+100 pour le porte-monnaie 'fusible', toujours avoir une somme d'argent à portée de main, le mec sera satisfait avec ça et cherchera pas plus loin. Filez vos clopes en cadeau genre 'je vide mes poches'
Perso mon porte-monnaie est fait en brique tetrapak recyclée, jamais fait braquer mais j'imagine que le voleur en le voyant va pas chercher la rolex, et en plus ça a le super avantage de provoquer la curiosité des gens et de démarrer des conversations...

Une anecdote marrante qui m'est venue quand quelqu'un a évoqué le sous-tif : une nana avec qui j'étais a définitivement perdu ses devises suite à une impulsion subite dans la forêt lol

  • Concernant le MATOS :

Pour répondre concernant le remplacement des pompes, je suis parti avec une paire de Salomon type montagne pas rehaussées à 100 boules (me souviens plus du modèle désolé), et quand je les ai achevé, j'ai simplement acheté une marque locale, évidemment de qualité bien moindre mais qui m'a tenu jusqu'à la fin. D'ailleurs j'étais un peu déçu par l'espérance de vie des Salomon. A savoir que tout le matos de marque en Amérique latine est hors de prix (et que ceux qui chaussent du 48-49 peuvent oublier direct ^^)

  • Concernant l'ELECTRONIQUE :

Technique MUL pour les photos : pas d'APN, et quand je partage des moments avec des gens munis d'appareils, je m'arrange pour récupérer les photos, soit sur USB au cyber du coin, soit par mail. Je me retrouve avec des périodes jusqu'à 3 mois sans aucune photo. Mais d'un autre côté, c'est aussi un autre moyen de partage avec les voyageurs; je passe pas ma vie derrière l'écran d'un appareil ; le contact avec les gens est plus authentique (selon moi, et dépend aussi des cultures) ; pas de chargeur/câble/etc...

Quelqu'un évoquait avec justesse l'impact des piles sur l'environnement (une vraie saloperie) et le recyclage inexistant dans pleins d'endroits. Pour l'autonomie de la frontale, j'ai une petzl avec 3 piles AAA, je crois que les ai changé 2 fois en 1 an et 8 mois de voyage. Recyclées sur place ou remise à une personne qui rentrait en France quand c'était impossible.

Pour le peu d'électronique que j'ai, j'essaie d'avoir des trucs sur batterie qui se rechargent par USB. T'évites l'incontournable liste des chargeurs/câbles/adaptateur qui va changer dans chaque pays, et en plus y'a pleins de pays avec 110V donc tes machins chargent 2x moins vite qu'à la maison.

Le GPS j'y vois vraiment pas l'utilité à part d'être un gros taré à la Tesson ou de faire des expés de ouf... Sur des randos de jusqu'à 4 jours, j'ai toujours eu moyen de me démerder avec les explications des locaux, une vieille photocopie de carte dénichée je n'sais où, le bon sens... Je me suis perdu plus d'une fois, j'en suis jamais mort, et ça m'a même offert de très belles rencontres (valable sous réserve de parler un poil la langue j'imagine)

Très personnel, mais impossible de me passer d'un MP3 ! Un truc tout simple, pas d'écran couleurs-connerie-j'sais pas quoi, donc autonomie de ouf, rechargeable par USB, ça attirera jamais les convoitises. Pour du long cours en solo, des fois c'est juste INDISPENSABLE d'être dans sa bulle (et en plus là-bas la musique est à pleurer)

  • Concernant la LANGUE :

Apprendre un max ! Avant de partir, avec un phrasebook, sur place, peu importe... 3 mots baragouinés vont faire marrer les gens, détendre l'atmosphère, prouver que vous vous intéressez à la culture et que vous n'êtes pas le touriste de base (j'oserai même dire : le touriste ricain de base),  vous ouvrir des tas de portes, et vous emplir de fierté le jour où l'épicier va vous regarder halluciné parce que vous avez fait toute la conversation dans la langue (même si c'était que pour acheter une bouteille d'eau, si si...)

Oups, pardon pour le pâté ! ^^
Mais j'm'en fous, j'reviendrai !


Free your Mind... And your Ass will follow !

Hors ligne

#142 08-07-2013 10:33:14

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 130

Re : [Autre] La MUL au long cours

Salut ruliane smile

Je partage beaucoup de ce que tu dis sauf...

ruliane a écrit :

Concernant la LANGUE :
Apprendre un max ! Avant de partir, avec un phrasebook, sur place, peu importe... 3 mots baragouinés vont faire marrer les gens, détendre l'atmosphère, prouver que vous vous intéressez à la culture et que vous n'êtes pas le touriste de base (j'oserai même dire : le touriste ricain de base),  vous ouvrir des tas de portes, et vous emplir de fierté le jour où l'épicier va vous regarder halluciné parce que vous avez fait toute la conversation dans la langue (même si c'était que pour acheter une bouteille d'eau, si si...)

Pas tout à fait d'accord. hmm En Amérique du sud, ce n'est pas tes 3 mots d'espagnol qui t'ont ouvert des portes... Ca ne suffit pas, ça aide cela dit. Ce qui t'a ouvert des portes, c'était ton sourire sincère, manifestation de l'énergie positive que tu dégages quand tu es bien dans tes pompes. Et l'énergie positive attire, rassure et crée de l'enthousiasme... C'est amha plus important que n'importe quoi pour rentrer en contact avec les gens. smile

Apprendre la langue permet surtout de partager davantage car on peut papoter et parler de nous, nos sentiments, nos envies, nos rêves, nos modes de vie...

Et je confirme que les Colombiens sont vraiment à part sur le continent. Ils sont tellement chaleureux et curieux qu'ils peuvent paraître envahissants au premiers abords... lol


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#143 08-07-2013 12:12:40

Kam
Membre
Inscription : 19-01-2011
Messages : 2 994

Re : [Autre] La MUL au long cours

J'ai clairement vu la différence entre la Grèce par exemple où je parle (un petit peu) la langue et d'autres pays où je ne connaissais presque rien. Après, bien sûr, ça ne suffit pas. Mais faire l'effort d'apprendre un minimum la langue, ça participe à te rendre sympa aux yeux des gens. Par contre, ça peut être assez compliqué selon les endroits. C'est déjà tendu en Europe (même si le nombre de familles linguistiques est restreint, donc au bout d'un moment on finit par comprendre instinctivement un certain nombre de mots ou de constructions grammaticales), en Asie c'est l'horreur, d'autant plus que dans certains pays, les gens ne vont pas chercher à comprendre ce que tu dis si tu n'as pas un accent au top et une grammaire au moins décente (en Chine, par exemple - ils vont juste passer leur chemin après que tu aies prononcé 3 mots - pire que des parisiens, je vous dis! big_smile).

C'est d'ailleurs l'un des trucs qui me branche le plus dans mon futur trip en Amérique: en parlant deux langues, on peut se faire comprendre partout (je ne passe pas au Brésil ni en Guyana).

Sinon, merci pour ce retour, ruliane.

Effectivement, on a une vision complètement fausse de la sécurité à l'étranger en règle générale. Pour rester sur l'Asie, j'ai traversé certains coins assez craignos comme le Baloutchistan par exemple (le triangle Zahedan - Quetta - Kandahar), avec une ambiance comme dans les films avec des mecs qui se trimbalent la kalachnikov à l'épaule dans les rues. L'ambiance est assez spéciale, et bien sûr il faut faire gaffe et ne pas faire le con, mais l'immense majorité des gens sont super sympas et ne feraient pas de mal à une mouche (tant qu'elle pas serré la main de leur petite soeur). Après il y a toujours quelques tarés, tout aussi sympas la plupart du temps, mais dont il faut se méfier. Quand j'y étais, ces derniers m'ont filé des bombecs... Idem en Turquie quand je me suis pris une cuite mémorable avec des membres du PKK. Etc...

Par contre, je me suis senti beaucoup plus en danger dans des destinations phare du tourisme comme la Thaïlande. J'y suis resté un mois / un mois et demi. J'ai vu la police débarquer 3 fois en 2-3 semaines passées dans une guesthouse à Bangkok, et deux meurtres ont eu lieu à deux endroits différents, juste à côté de là où j'étais (la plage d'à côté dans un cas, la guesthouse voisine dans l'autre). En moins grave, c'est aussi le seul coin où j'ai vu une étrangère se faire dépouiller (un type qui était rentré dans sa chambre d'hôtel pendant qu'elle dormait, et qui avait pris le temps de tout fouiller et de faire le tri dans les coupures, en ne gardant que les grosses et en laissant celles d'un dollar). The Beach n'est pas une fiction. C'est un documentaire sur Bangkok et Koh Pangan. smile

Je m'interroge aussi par rapport à l'APN. Je pense que je vais en prendre un, mais j'hésite encore. Je n'aime pas voir les paysages à travers mon écran, et encore moins les photos de personnes façon zoo humain, que l'on prend parce que "ils sont tout crasseux, il n'ont plus de dents, mais il sont aussi tellement beaux et plus riches que nous au final". Conneries de bobos. (Pardon, mais ça m'énerve vraiment ce genre de discours / comportement.)

Dernière modification par Kam (08-07-2013 12:15:37)

Hors ligne

#144 08-07-2013 13:09:47

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 130

Re : [Autre] La MUL au long cours

Kam a écrit :

Je m'interroge aussi par rapport à l'APN. Je pense que je vais en prendre un, mais j'hésite encore. Je n'aime pas voir les paysages à travers mon écran, et encore moins les photos de personnes façon zoo humain, que l'on prend parce que "ils sont tout crasseux, il n'ont plus de dents, mais il sont aussi tellement beaux et plus riches que nous au final". Conneries de bobos. (Pardon, mais ça m'énerve vraiment ce genre de discours / comportement.)

Tu sais que je suis 100% d'accord avec toi mais je rajoute une nuance.

J'ai décidé de prendre un smartphone qui fait photo pour le prochain voyage dans l'idée qu'il est là pour dépanner... En rentrant, je me suis rendu compte à quel point c'était important pour mon entourage de "voir" un peu de ce que je faisais. Ce serait long à expliquer en détails. Bref, beaucoup moins de photos de prévues mais la possibilité d'avoir un petit truc qui dépanne pour photographier quelques paysages et des trucs marrants... smile

Je ne prends quasiment jamais les gens en photo, l'intérêt n'étant pour moi pas de les voir mais de les rencontrer et, contrairement à un paysage, un aperçu ne nécessite suscite pas forcément l'envie car en général on pense tous que l'habit fait le moine...  hmm

EDIT : Erreur sur "nécessite". Merci Bilbox. wink

Dernière modification par Ontheroad33 (08-07-2013 13:49:10)


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#145 08-07-2013 13:45:23

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 600

Re : [Autre] La MUL au long cours

Ontheroad33 a écrit :
Kam a écrit :

Je m'interroge aussi par rapport à l'APN. Je pense que je vais en prendre un, mais j'hésite encore. Je n'aime pas voir les paysages à travers mon écran, et encore moins les photos de personnes façon zoo humain, que l'on prend parce que "ils sont tout crasseux, il n'ont plus de dents, mais il sont aussi tellement beaux et plus riches que nous au final". Conneries de bobos. (Pardon, mais ça m'énerve vraiment ce genre de discours / comportement.)

Tu sais que je suis 100% d'accord avec toi mais je rajoute une nuance.

J'ai décidé de prendre un smartphone qui fait photo pour le prochain voyage dans l'idée qu'il est là pour dépanner... En rentrant, je me suis rendu compte à quel point c'était important pour mon entourage de "voir" un peu de ce que je faisais. Ce serait long à expliquer en détails. Bref, beaucoup moins de photos de prévues mais la possibilité d'avoir un petit truc qui dépanne pour photographier quelques paysages et des trucs marrants... smile

Je ne prends quasiment jamais les gens en photo, l'intérêt n'étant pour moi pas de les voir mais de les rencontrer et, contrairement à un paysage, un aperçu ne nécessite pas forcément l'envie car en général on pense tous que l'habit fait le moine...  hmm

Quand tu dis un aperçu ne nécessite pas forcément l'envie tu voulais dire plutôt suscite non? wink

Le sujet concerne plus le fait de voyager au long cours que de marcher/randonner proprement dit; perso j'adore la photo, en elle-même, donc la question ne se pose pas, mais si je n'aimais pas ça, ce serait walou! Faut savoir être intégriste parfois  lol

Kam a écrit :

Je m'interroge aussi par rapport à l'APN. Je pense que je vais en prendre un, mais j'hésite encore. Je n'aime pas voir les paysages à travers mon écran, et encore moins les photos de personnes façon zoo humain, que l'on prend parce que "ils sont tout crasseux, il n'ont plus de dents, mais il sont aussi tellement beaux et plus riches que nous au final". Conneries de bobos. (Pardon, mais ça m'énerve vraiment ce genre de discours / comportement.)

Ben tout dépend de ta démarche au moment de faire une photo; est-ce que tu es plus attiré par un regard, une expression, ou par un turban ou une purdha colorée? Comment abordes-tu la question? Ce serait dommage de se priver de faire des tofs si c'est seulement pour ne pas ressembler extérieurement à un bobo. D'ailleurs les bobos ont bon dos, l'exotisme colonialiste n'a pas attendu les branchés de la pub pour sévir tongue . Enfin perso je me suis jamais torturé pour ça, même si j'ai vu des scènes assez gore à ce sujet. Le plus simple étant de laisser venir à soi les petits portraits wink

J'ai une tactique simple en long cours: si je suis en mouvement, je vaque à mes inoccupations, et si jamais un sujet de dingue, cliclac;  à l' hôtel ou chez des mecs, 2e volet tactique: je découvre, je reviens prendre des tofs après s'il n'y a rien de spécial à vivre, en m'octroyant 1/2 jours par semaine dédiés photos 100%. Voilou, ça suffit pour l'instant à mon équilibre wink

Hors ligne

#146 08-07-2013 13:55:08

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 600

Re : [Autre] La MUL au long cours

Ontheroad33 a écrit :

l'intérêt n'étant pour moi pas de les voir mais de les rencontrer


pourquoi opposer, on peut concilier nan? Les gens en moyenne sentent bien qui veut leur parler, qui veut une photo exotique, etc.

Là  où je rejoins Kam c'est que, habitant depuis 13 ans au pied de la tour Eiffel, aucun américain ne m'a demandé de poser la baguette de pain au bras, le béret crânement rabattu sur les oreilles, la Gitane maïs sommeillant au  coin du bec yikes

... et puis bon, soyons francs, le long cours nous amène aussi à rencontrer plein de gens qui ne nous intéressent en rien, ne nous apprennent rien, voire nous agacent au dernier degré: à ceux-là on peut au moins demander de porter beau lol

Hors ligne

#147 08-07-2013 13:56:15

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 600

Re : [Autre] La MUL au long cours

edit doublon

Dernière modification par Bilbox (08-07-2013 13:58:20)

Hors ligne

#148 08-07-2013 14:17:09

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 600

Re : [Autre] La MUL au long cours

ruliane a écrit :

le mec qui vous braque est sûrement aussi stressé que vous et pressé d'en finir pour se casser avec son butin.!


euh.... non du tout lol  Du haut de ma faible expérience je sais que les êtres humains ont des forces physiques incomparables, des réactions au stress allant de la panique totale à l'agression immédiate, une résistance à la douleur et à la peur totalement inégales. . . plus le "métier" wink

Dernière modification par Bilbox (08-07-2013 14:20:17)

Hors ligne

#149 17-07-2013 12:18:39

ruliane
Membre
Lieu : On ze road
Inscription : 09-11-2011
Messages : 15

Re : [Autre] La MUL au long cours

Bilbox a écrit :

euh.... non du tout lol  Du haut de ma faible expérience je sais que les êtres humains ont des forces physiques incomparables, des réactions au stress allant de la panique totale à l'agression immédiate, une résistance à la douleur et à la peur totalement inégales. . . plus le "métier" wink

Ouais mais justement, quelle est la probabilité de tomber sur un Pablo Escobar du racket ? Très faible je pense (mais elle existe, oui). J'ai habité 3 ans à Marseille, les 2 tentatives seules tentatives de racket que j'ai eues, j'ai envoyé chier les bonhommes avec succès, et pourtant c'est pas mes 59 kilos qui leur ont fait peur (z'avez vu j'suis un MUL corporel aussi  tongue )

Dernière modification par ruliane (17-07-2013 17:05:01)


Free your Mind... And your Ass will follow !

Hors ligne

#150 17-07-2013 14:55:07

ruliane
Membre
Lieu : On ze road
Inscription : 09-11-2011
Messages : 15

Re : [Autre] La MUL au long cours

ruliane qui plagie Kam a écrit :

Ces réponses ne sont que ma vision personnelle du long cours du haut de ma pauvre expérience, elles ne sont pas là pour déclencher des émeutes cybernétiques mais pour enrichir le sujet wink


Le voyage au long cours, c'est quoi?

Le voyage au long cours, c'est quand on a pas de date de retour !


Quel budget pour cela?

Impossible de répondre à cette question, vu que j'aime partir sans plan précis de voyage, juste des grandes lignes. En gros, j'économise une certaine somme d'argent et choisis un continent ou une région du monde, et c'est parti. La suite on verra là-bas. Comme déjà cité, toujours garder une certaine marge pour un billet retour vers la France (en cas d'urgence) et pour l'atterrissage au retour de voyage.

Comme le dit Kam, ne pas tabler sur le fait de dormir dehors tout le voyage, il est bien sûr impossible de ne pas se prendre une chambre d'hôtel de temps en temps, voire tout le temps dans les régions où ça ne vaut rien du tout (pourquoi se priver d'un vrai lit quand ça coûte 2 ou 3€ ? Après un an de voyage on ne se pose plus la question pareil)

Pour moi la question du budget est réduite à : comment claquer un minimum de thune pour voyager un maximum de temps avec mes économies ? Tout en se faisant plaisir, évidemment. Pas question de dormir dans la rue, faire les poubelles, galérer 8h en stop au bord d'une route tous les jours, pour partir 10 ans de suite - même si ces options peuvent rester envisageables de temps en temps.

Plusieurs réponses me viennent : et premièrement, la mienne c'est voyager LENTEMENT. Prendre le temps de découvrir les endroits et les gens, ça ouvre des portes, ça baisse par magie les prix, ça offre des opportunités d'échange telles que 'un petit coup de main contre le gîte et le couvert', ça laisse de temps de trouver des hostals pas chers en ville, et on économise sur les transports. Parce que 'l'Amérique latine en 4 mois' et ce genre de c*nneries, vous allez courir partout, rencontrer personne d'autre que les gens qui font comme vous, et dépenser une blinde en billets d'avion, transport, hébergement et pièges à touristes...

L'internet qui aide à réduire le budget et à voyager autrement :
Hitchwiki : le wikipedia du stop, partout dans le monde. Pour savoir si ça se fait dans le pays, où se placer à la sortie des grandes villes pour telle direction, etc...
Couchsurfing : déjà cité, très sympa pour s'immerger rapidement dans la culture locale, surtout en ville.
WWOOFing : volontariat dans des fermes (en général) écolos. Dans le même style mais couvrant plus de thèmes : HelpX
Des tas de sites pour faire du bateau-stop à travers le monde (au hasard : vogavecmoi, sailtheworld, leroutard, equipiers.fr, ...)


Quel trajet suivre?

Pour l'itinéraire général, je n'ai toujours pas plus d'inspiration que plus haut. Suivre son feeling et les opportunités qui se présentent. Perso je devais partir de France en voilier, mais pour cause de skipper fou, je suis parti en stop au Maroc, j'ai trouvé un autre voilier là-bas, puis traversé l'Atlantique en passant par un pays que je n'aurai jamais pu situé sur une carte avant (le Cap Vert, merveilleuse découverte), je suis resté planté 6 mois en Martinique, puis re-voilier pour la Colombie, pouquoi la Colombie ? Parce qu'il allait là-bas, point. C'aurait tout aussi bien pu être le Brésil ou le Vénézuéla. Arrivé sur le continent, j'allais dans une gare routière, carte du pays à la main, et prenais le 1er bus qui partait pour un endroit qui m'inspirait bien (où je pouvais rester planté 2 mois de plus) Le feeling. Les infos, on les trouve sur la route, en discutant avec les locaux et les voyageurs. Et s'il-vous-plaît jetez vos Routard et Lonely Planet à la poubelle !

Concernant les villes, je rejoins Kam, mais pas seulement pour l'accès à pied. Les villes ont souvent une riche vie culturelle, mais qu'il est en général difficile d'appréhender juste en arrivant. Et se taper la Babylone qu'on vient de quitter, franchement c'est pas très appétissant... Je me souviens avoir été horrifié par mon arrivée à Casablanca après un séjour dans un petit village berbère super sympa.

Concernant les cartes, là encore Kam a raison, dans la plupart des endroits du monde, oubliez-les...


Quel matériel emporter?

Vaste question... dont la réponse est trop personnelle et personnalisable à chaque voyage.
Pour le mien, j'ai choisi plusieurs choses :
- de ne pas lésiner sur le couchage, en emportant matelas, duvet, sursac et tarp. Si on part longtemps, faut pouvoir dormir avec un minimum de confort.
- d'emporter le minimum pour cuisiner, petite popote Snow Peak et P3RS. Pas très pratique pour se faire un couscous garni, mais ça dépanne bien quand il faut, de toute façon il y a souvent une cuisine dans les hostals pour améliorer le menu, les repas pas chers existent partout, et ça m'est également arrivé de cuisiner directement au feu de bois, ce qui complète bien le P3RS (économie d'alcool – plus de puissance de chauffe pour cuire des trucs longs)
- pour les fringues, de ne pas lésiner sur les sous-vêtements, pour pas faire de lessive tous les 3 jours parce qu'on a un seul caleçon.
- d'emporter le moins d'électronique possible, pour n'avoir à porter aucune connectique (le MP3 et l'enregistreur MP3 ont une USB intégrée), pas de piles/batterie de rechange, ne pas attirer l'attention sur soi dans les endroits chauds ou flipper pour son APN à 500 boules chaque fois qu'on pose son sac quelque part.


Critères de sélection du matos

  • Légèreté: euh... caisse queue sait ?

  • Résistance: Déjà très bien répondu par Kam. J'ai moi-même été étonné de la résistance d'une partie de mon matos MUL, je n'y croyais pas trop avant le départ

  • Discrétion: Indispensable. Comme dit plus haut, je ne vais pas me balader avec un reflex qui vaut le prix du bled que je traverse autour du cou. J'ai aussi fait le choix de vêtements super banals (et pour le coup vraiment pas MUL), jean et t-shirt en coton. Beaucoup plus discret que la tenue collant-pipette du MUL ultra-technique des Alpes, et j'ai aussi opté pour le gain financier à l'achat, la résistance et la facilité de remplacement. Ceci dit, le jean a 700gr c'était vraiment con... big_smile

  • Absence d'attachement: Je n'avais pas vraiment réfléchi à ce critère avant le départ, d'où une belle erreur (un couteau à cran d'arrêt surlourd, mais cadeau du padre, impossible de le balancer) Pour le côté financier, ça m'aurait quand même vraiment fait chier qu'on me vole l'ensemble de mon équipement, quoique... on y survit non ?

  • Rusticité: cf plus haut en ce qui concerne l'électronique. Un autre exemple, le P3RS, qui après un an et demi de bons et loyaux services m'a claqué entre les doigts, vaincu par la rouille, et remplacé en 1/2h avec un couteau suisse et un investissement nul. Un pote qui voyageait avec un réchaud bois double paroi a eu plus de difficultés...


Bear Gryll, sors de ce corps!

J'ai déjà abordé le point de la sécurité et de la survie dans des posts précédents. Il y a quelques trucs que je ne prendrais plus, avec le recul de ce voyage (briquet tempête, gros couteau). Cependant, même s'ils ne m'ont jamais servi (j'touche du bois), je repartirai avec une couverture de survie, un sifflet et autres. Pour soi ou pour un collègue, ça serait vraiment trop con de se retrouver dans l'impossibilité de protéger ou de secourir pour quelques grammes...


La trousse à pharmacie

J'étais parti avec ce qu'il me semblait le minimum, je prendrai 10 fois moins la prochaine fois. J'ai dû dépenser 120€ en médocs dont 1/3 pour des antibios à large spectre qui se sont mystérieusement transformé en une pâte immonde dans ma trousse après... 2 semaines de voyage ; et 1/3 pour un médoc antipalu que je n'ai jamais pris, à quoi bon, j'en avais pour une semaine et je suis resté 3 mois dans la jungle.
Sylvain Tesson dit qu'il part sans aucun médicament, pour ma part je prendrai toujours un désinfectant type bétadine en gel (encore plus pour les régions chaudes), du paracetamol et des micropur. Pour le reste, si on ne s'appelle pas Mike Horn, le prochain village n'est pas très loin, la pharmacie pas inaccessible et les médocs souvent vendus à la pastille donc vraiment économique (je n'ai pas encore pensé à l'impossibilité totale de communiquer et de lire une notice)

Dernière modification par ruliane (17-07-2013 14:59:39)


Free your Mind... And your Ass will follow !

Hors ligne

Pied de page des forums