Aller au contenu

#26 15-05-2018 12:59:29

jerome31
Membre
Lieu : ayguesvives (31)
Inscription : 05-02-2018

Re : [Récit + liste] cretes d'antenac le 5 et 6 mai 2018

merci romseguy 456gr c'est bien lourd quand même pour 8l de plus et le potage ne repose pas du tout sur les hanches alors que oui avec mon système.

Hors ligne

#27 15-05-2018 14:49:49

jerome31
Membre
Lieu : ayguesvives (31)
Inscription : 05-02-2018

Re : [Récit + liste] cretes d'antenac le 5 et 6 mai 2018

--jour 2--

bon la veille je me suis couché avec tous mes vêtements et le sur-sac; c'est la première fois que je dors dans un abris et je suis pas rassuré avec les 3°c et le vent certes modéré mais bien présent.
j'ai monté l’abri au plus bas et j'ai asse d'espace à l’intérieur.
couché à 22h, je n'ai pas fait un pli.

je me réveille à 2h30 avec des gouttes qui me tombent dans la bouche  mad
c'est quoi ce bordel?! je pense dans un premier temps que ça vient de l'abri et effectivement c'est trempé à l’intérieur.. bon normal vu l'humidité qu'il y a en ce moment.
en fait je constate que mon duvet est trempé au niveau du devant des épaules et du cou! roll
je comprend qu'hier soir j'avais resserré mon duvet et mon sur-sac de manier à n'avoir que le nez et la bouche qui donnent sur l’extérieur.
hors dans la nuit ma bouche a du être recouverte par le sur-sac et ma respiration a condensée un maximum.
ceci dit la plume n'a pas l'air mouillée smile
j'en profite pour aller pisser un coup et oh joie j'ai droit à un magnifique ciel étoilé de bonne augure pour demain big_smile
j'éponge l'abri et repart dans les bras de Morphée en ne fermant plus la capuche du sur-sac; j'ai compris la leçon et me demande comment c'est possible de dormir sous la pluie avec ça comme seule protection(?)

je me réveille une nouvelle fois vers 6h30 et sans sortir bouger j'observe un peu le lever de soleil qui ne m’incite pas plus que ça à me lever.
je me rendors donc et me réveille à 8h30 et là il va quand même falloir se bouger un peu quand même,hein?  roll
moi qui suis un couche tard et un lève tôt ,j'ai exactement fait l'inverse.. bizarre..
le ciel est dégagé je prend un petit dej léger, essuie mon abri à l’extérieur et intérieur, plie mes affaires et.. il est déjà 10h15 quand je suis prêt à repartir?!
punaise moi qui comptais démarrer à 7h sur le hrp; c'est mal barré..
la mission du moment consiste à aller chercher de l'eau là:

11806_20180506_103141_13-05-18.jpg


je redescend jusqu'au creux de crête d'abord et enlève mon sac pour faire les 150m de dénivelé qui me restent juste avec les 2 bouteilles.
ca descend rude et je sens que j'ai les jambes raides comme des poteaux hmm
je décide donc de remonter chercher mon sac car j'ai l'impression que ça serait le calvaire de remonter pas là même avec les 2 bouteilles seulement..
j'ai repéré une courbe plus douce pour revenir sur la crête.
j'arrive en bas en zigzagant entre les rhododendrons.
l'eau est délicieuse et le plat est magnifique; ça fait du bien de revoir des couleurs smile

11806_20180506_103352_13-05-18.jpg

bon aller faut remonter maintenant.
je passe entre quelques névés mais je ne me sent pas du tout flambant comme la veille à tel point que je cale à 30m du premiers sommet qui n'est qu' 1900m. mad
obligé de m’arrêter, je me sent en hypo complet; il est 11h15, çà fait une heure que j’ai quitté le camp et je suis déjà rétamé lol
bon , no stress, mon égo en prend un coup et je me pose beaucoup de questions concernant les 3 semaines sur le hrp roll
je prend une heure pour manger des céréales et me reposer; après tout j'ai pris pas mal d'avance la veille et 2000m d+ et 500d- ça laisse des traces surtout quand c'est que la deuxième rando de l'année.
bon j'accepte d’être à la ramasse complet et repart en douceur sur les crêtes mais qu'est ce que j'ai mal aux jambes.
c'est là que j'ai regretté de pas avoir essayé mes trails de 700gr à cause de l'humidité et là je suis plombé par des boulets de 1250gr gore tex  bien trempées en profondeur wink
il est 13h passé quand j'arrive au sommet de l'antenac ( 2000m) et en informe mon père qui me répond:" 3h ?! ça fait beaucoup si on se fie à la carte!"
merci je sais
j'y croise 3 charmantes dames de plus de 75 ans avec leurs sac a dos qui grignotent  et que ma drôle de mine décalqué n'a pas l'air de les enthousiasmer de ma présence .
bon bin tant qu'on y est une petite pause s'impose et un petit grignotage aussi; je suis pas à ça prêt cool
je repart et 2h plus tard j'arrive en un lieu où la vue et sympa et que je vais en profiter pour faire une petite sieste. et oui c'est open bar et je me refuse rien lol

11806_20180506_145006_13-05-18.jpg

je dors une heure ( moi qui ne fais jamais la sieste) et à 16h je me réveille et constate que le temps est en train de tourner.
je vois aussi que j'ai une belle tique sur ma veste. je pensais pas en trouver à 1700m bien qu'elles soient légion dans la région.
du coup je me vois mal passer une dernière nuit plus bas dans la foret avec mon abri ouvert à tous ces indésirables parasites neutral
c'est décidé ce soir je dors à la maison

bon il y a encore des montées et descentes mais maintenant je redescend sur luchon

11806_20180506_160659_13-05-18.jpg

ça va de mieux en mieux quand même; je commence à me dérouiller
les arbres sur les dernières crêtes au dessus de luchon ont pris cher:

11806_20180506_163132_13-05-18.jpg


il y a eu une tempête en 2007 je crois qui a laissé beaucoup de traces et l environnement est assez destroy:

11806_20180506_163203_13-05-18.jpg


je me rappelle que la veille de cette tempête je comptais aller camper sur des crêtes et par chance ce jour là j'ai fait un devis chez le directeur de superbagnere qui m'a prévenu de plus de 150km/h le lendemain. j'y suis quand même allé mais dans un petit refuge pour pas louper ça. c’était très impressionnant,on entendait des détonations d'arbres qui s'arrachaient par moment et  fallait ramper si on voulait pas se faire emporter en  allant chercher du petit bois. ça avait tapé les 180 sur luchon,alors en hauteur..

bon je reprend
je retrouve la forme mais cette descente sur luchon avec tous ces arbres cassés ne m'emballe pas surtout que je vais y être assez vite et que j'ai envie de marcher encore par plaisir et pour me roder.
je décide de prendre un chemin qui bifurque dans la foret et qui devrait me ramener en douceur dans un village en contre bas.
une dernière vue dégagée où je profite du bleu et du vert:

11806_20180506_164941_13-05-18.jpg

et je m'engage dans la foret pour prendre un bain de vert smile

11806_20180506_170213-convertimage_13-05-18.jpg

que ca fait du bien cette verdure et de voir de beaux arbres sur pied big_smile

le chemin est doux , beaucoup de plat et de légères descentes, ça me fait de bonnes vacances wink

par moment il rétrécit beaucoup et l'identification du chemin est plus grosse que le chemin lui même lol

11806_20180506_175545-convertimage_13-05-18.jpg

après quelques lacets et 2h de marche je vais sortir de la foret:

11806_20180506_190403-convertimage_13-05-18.jpg

et attendre mon père qui viendra me chercher au village pour me ramener vers un lit douillet où je pourrait reposer mes jambes défoncées après un bon bain durant lequel je méditerai sur cette rando test riche en enseignements tongue

Hors ligne

Pied de page des forums