#51 19-08-2020 20:06:04

Pala2
MUL frites
Lieu : Bruxelles
Inscription : 16-07-2015
Messages : 1 826

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Help!

Avis de recherche, j'ai perdu ça en cours de route:

7FLJcsLGh.7FKfVlRad.jpeg

(les mitaines et le bide  lol )


Pierre

(C'est comme ça que je m'appelle dans la vraie vie)

Mon trombi, parce que je sais jamais comment le retrouver facilement...

Hors ligne

#52 19-08-2020 20:22:35

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010
Messages : 1 639

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Par contre, tu étais très Covid proof pour le masque  lol


Lentement mais surement...

Hors ligne

#53 19-08-2020 20:32:32

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 663

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Bonjour Pala2,
Si ce n'est pas trop curieux, cet allègement en cours de randonnée se chiffre à combien ?

En ligne

#54 19-08-2020 21:03:37

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 1 284
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Trouvé !

7FLNaFiEc.2020-07-19-18h18m56.jpeg


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin.
La gratitude est la mémoire du cœur

Merci  smile

Hors ligne

#55 19-08-2020 21:55:56

Joy Supertramp
Membre
Inscription : 25-03-2019
Messages : 647

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Ayé c'est parti ! On embarque avec vous ! smile Attention a la consommation du sucre en rentrant ... C'est le pire truc pour retrouver ce qu'on a perdu et qui nous manque pas trop ! (Je ne parle pas des mitaines...)


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Hors ligne

#56 19-08-2020 22:05:24

azerty
Membre
Inscription : 08-01-2018
Messages : 639

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

pourquoi suis-je le seul à avoir retiré lé boucle ventrale sur mon sac à dos  big_smile  big_smile  big_smile


Profil / trombi ici

Hors ligne

#57 19-08-2020 22:07:55

Stéphane_33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-12-2018
Messages : 360

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Je m'attendais à un peu plus de sérieux, si ça continue ça va faire un bide cette histoire  lol

En ligne

#58 19-08-2020 22:11:14

azerty
Membre
Inscription : 08-01-2018
Messages : 639

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Manche a écrit :

#581406Bonjour Pala2,
Si ce n'est pas trop curieux, cet allègement en cours de randonnée se chiffre à combien ?

je pense qu'il a mangé 4 fois le contenu de son sac à dos  big_smile


Profil / trombi ici

Hors ligne

#59 19-08-2020 22:19:18

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 1 284
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

J02 - 19 juillet - DELICES A LAS ILLAS ==> en vidéo

Pic Sailfort à Las Illas (zone bivouac de la fontaine) - azerty / Pala2 / Hervé27

Grand beau temps, max 31°C au Perthus

Ce fut une très bonne nuit pour azerty et Pala2, mais quasi blanche pour moi qui me suis régalé des étoiles (je ne dors jamais beaucoup en bivouac) ... Au matin et avant les 1ères lueurs, j'admire le spectacle irréel de Vénus se reflétant sur la Méditerranée, près d'un fin croissant de Lune complété par la "lumière cendrée", autrement dit le clair de Terre sur la Lune.

7FDfuStUu.2020-07-19-05h30m23.jpeg

Pour cette première journée complète, nous nous autorisons à ne partir qu'après le lever du Soleil sur la Méditerranée, car comment manquer ce spectacle ? Cela laisse le temps de prendre nos petits déjeuners respectifs, pour un démarrage sans rien forcer.

toujours aussi beau ...
7FLBJIJtV.J02-01.jpeg

Les couchages sont essentiellement secs au matin, ainsi que mon linge de marche : malgré une lessive minimaliste, il n'y a plus ni croûte de sel ni mauvaises odeurs, et c'est bien agréable.

Lent le matin par nature, je prends de l'avance sur Pala2 pour plier bagage
7FDfuU1YO.2020-07-19-06h06m44.jpeg

Dernière vue à contre-jour vers Banyuls
7FDfuWvjp.2020-07-19-06h36m51.jpeg

Redémarrer sans la chaleur d'hier, par une facile promenade le long des crêtes, est un pur régal. Sans risque de nous perdre, chacun adopte son propre rythme et le groupe opère en accordéon, attendant ici ou là celui du trio resté en arrière. Azerty mène souvent, Pala2 ralentit dans les descentes mais attend les montées pour accélérer ... Là où on peut, on quitte le GR10 et on garde la crête : un peu plus de dénivelé mais nettement plus court et de meilleurs points de vues. Nous avons encore largement assez d'eau des 7 litres partagés hier soir pour court-circuiter la source de la Massane.

Sentinelle ...
7FLCP88CM.J02-02.jpeg

Déjà 15 bornes !
7FLE9vYdX.J02-03.jpeg

Massane, Tanyarède, Neulos, Canigou ... et je ne cite pas tout ...
7FLELA7Pl.J02-04.jpeg

Le refuge de la Tanyarède est vide, chargé de graffitis, pas propre ... Aucun lien évidemment avec la présence de la route carrossable ... Aucun regret de n'avoir pas même pensé à tenter de pousser jusqu'ici hier soir, tant le Refuge Tomy et son balcon sur la Méditerranée sont enchanteurs.

Soirée à thème à la Tanyarède. Prière de laisser intelligence et bon goût au vestiaire ...
7FLF758e2.J02-05.jpeg

Nous prenons notre première et confortable pause dans la pente herbeuse et à l'ombre d'un arbre à la prise d'eau de la Tanyarède. La zone de bivouac près de la source et avec tables est quant à elle squattée par des campeurs motorisés ... et sonorisés. On quitte les lieux quand l'ambiance bascule du petit-déjeuner à la boîte de nuit ... On croise aussi nos premiers randonneurs (a priori GRDistes) dans l'autre sens, venant probablement du refuge de l'Oulliat vu l'horaire).

Prise de vue rapide au grand cairn du Neulos (1 257 m) au pied des antennes relais.
7FDfuZmMJ.2020-07-19-10h23m39.jpeg

azerty trouvera-t-il le Canigou ? Aide-le !
7FLFELuSQ.J02-06.jpeg

Depuis le Cairn, nous pouvons admirer un panorama sur 4 jours de HRP (à notre rythme ...) depuis Querroig derrière nous (hier midi) jusqu'au-delà du Canigou devant (programme d'après-demain), avec visibilité sur presque toutes les crêtes par lesquelles nous allons passer. Ne manque que le fond de vallée du Tech à hauteur d'Amélie. Un dimanche de beau temps, forcément, le monde commence à arriver en ce milieu de matinée et nous quittons vite les lieux.

Nous quittons le GR10 au Roc dels Tres Termes (1 130 m) pour nous faire notre propre itinéraire, plus longtemps sur la crête sans descendre à l'Oulliat, et restons ainsi plus en forêt et à l'ombre. Les chemins sont inégaux mais globalement de bonne qualité. Nous esquivons ainsi une grande portion de la piste brûlée de soleil, mais il faut bien finir par la rejoindre pour la longue descente finale vers la chaleur et Le Perthus.

fait chaud ...
7FLGgeGp5.J02-07.jpeg

2 traileurs nous dépassent après le Col de la Comtesse : nous nous amusons de leurs sacs presque aussi gros que les nôtres. On entame la conversation un peu plus bas lorsqu'ils adoptent un rythme de marche tandis qu'ils cherchent leur chemin. Partis de Banyuls ce matin, ils traversent par le GR10 mais de refuge en refuge (mais alors, pourquoi des sacs aussi gros ???).

A l'entrée du Perthus, arrêt aux toilettes publiques avec toujours nos deux traileurs. Ils se posent juste là à l'ombre pour leur pause déjeuner (avec les effluves du lieu, beurk !), tandis que nous allons rechercher un site plus agréable. Notre idée est de dépasser la ville avant de marquer l'arrêt en espérant laisser passer un peu de la chaleur.

Le Perthus est étonnamment désert :  le COVID et les restrictions sur les achats alcool / cigarettes ont porté un coup sévère à l'activité frontalière. Nous traversons rapidement en dédaignant même la boulangerie (on a bien assez dans nos sacs !). On aiguille tout de même un couple de randonneurs vers leur pain au chocolat du jour (pour les réclamations chocolatine, c'est plus à l'Ouest).

Direction le Fort de Bellegarde à travers la pinède : on y repère une belle esplanade herbeuse à l'ombre d'un grand platane pour y poser nos pénates du midi.

7FDfv1cl7.2020-07-19-14h10m53.jpeg

Nous sommes trempés de sueur et écrasés d'une lourde chaleur : déjeuner / sieste sur l'herbe tandis que chaussures / chaussettes / t-shirts sèchent rapidement sur les remparts de pierre brûlante ... Je prends d'infinies précautions pour ne pas risquer d'incendier la pelouse avec mon P3RS ...

7FDfv3lww.2020-07-19-14h14m10.jpeg

Nous repartons avec appréhension pour la suite toujours aussi chaude, hésitant d'abord entre tous les sentiers qui sillonnent le fort et ses abords, avant de descendre par une trace bordée de douloureuses épines jusqu'au Col de Panissars : il s'y trouve un cimetière mais nous n'avons pas besoin d'eau car déjà rechargés au taquet, et nous louvoyons entre la Redoute, les ruines romaines, et bien sûr les bornes frontières ...).

7FDfv5u3u.2020-07-19-15h05m44.jpeg

7FDfv89Vt.2020-07-19-15h10m03.jpeg

Nous démarrons alors une nouvelle ascension, sur le principe pas difficile : ~400 m de D+ bien étalés sur de longs kilomètres de bons chemins puis large piste, heureusement souvent boisés. Hélas la 1ère petite montée sous les chênes liège au Col du Priorat (458 m), en pleine digestion et sous cette température, nous rapproche dangereusement de la surchauffe ... et pourtant d'ici il faut encore emprunter la piste sous le soleil ...

Chaud devant, les MULs !
7FLHPw8lO.J02-08.jpeg

Les panneaux sont trompeurs, car Las Illas nous est indiqué à 11,5 km, ce qui me semble beaucoup (il s'avèrera n'y en avoir que 9). La progression est rapide, et à part quelques chèvres, moutons et le Camp Nou (ferme naturiste ...), il n'y a pas grand chose à en dire. Il s'y trouve malgré tout de longues sections boisées, parfois traversées de ruisseaux : plusieurs sources font l'objet de petits bassins de retenue au-dessus du chemin. Si l'on est pourvu d'un filtre, il n'y a pas de craintes d'hydratation à avoir.

Chèvres à poil près du Camp Nou
7FLMlC074.J02-09.jpeg

Pas d'autre choix que de suivre la petite route en lacets au milieu des résidences secondaires pour descendre à Las Illas (si quelqu'un connait un itinéraire plus direct qui ne figure pas sur les cartes, je suis preneur).

Arrivés à la fontaine, mon idée première (celle de n'y faire qu'un plein d'eau pour vite reprendre de l'altitude avant la nuit) s'évapore : les collègues sont rincés (moi aussi, il faut bien le dire), et le site offre l'eau, une douche (!), des WC, une vaste esplanade herbeuse dédiée au bivouac et 2 belles tables de pique-nique ! Nous avons atteint ici l'objectif du planning "progressif", mais nous nous accordons vite pour arrêter là sans tenter de prendre d'avance en poursuivant jusqu'aux Salines, car ça eut fait beaucoup pour un seul jour de chaleur ... En revanche nous programmons de redémarrer dès l'aube avec 1h d'avance sur le soleil en profitant bien de la fraîcheur. 

Le large espace n'est partagé qu'avec un cycliste allemand et un marcheur, les 2 pas bavards et nous n'aurons pas l'opportunité de socialiser.

7FDfvebzj.2020-07-19-19h09m30.jpeg

On peut ici se ventiler, se réhydrater, se laver à grande eau fraîche, lessiver nos fringues ... et déballer nos sacs de bouffe pour un bon moment de partage calorique. Pour couronner le tout, une camionnette viendra s'arrêter pour vendre des barquettes de fraises gariguettes, qu'azerty nous offre de bon coeur ...

Pour azerty comme pour moi, toujours pas possible d'attaquer nos assortiments de fruits secs, réduits au rôle de poids mort au fond de nos sacs ...

Je profite aussi d'avoir ici un peu de réseau pour envoyer un mail à mon client le plus "urgent" : j'attends encore en effet certaines données de sa part pour pouvoir me mettre au travail, et il serait bête de quitter l'équipe à Amélie si, par extraordinaire, il n'était pas utile de rentrer dès demain soir. Je formule donc mon message de manière à me quasi-garantir une 4ème journée, pour a minima monter sur les crêtes du Canigou et éventuellement rentrer par Villeneuve de Conflent mardi. Pourvu que ça passe ...

Nouveau rituel wink
7FDfvbCXV.2020-07-19-18h47m56.jpeg

C'est le 1er montage des abris, il est donc temps de faire les présentations :

Tarp DDhammock azerty
7FDfvfYod.2020-07-19-20h06m37.jpeg

Tipik Pioulou Hervé27
7FDfvhElm.2020-07-19-20h06m54.jpeg

Hexabuvette fait maison Pala2 (azerty : j’étais couché, la flemme de me relever pour faire la photo)
7FDfvj4CY.2020-07-19-21h27m41.jpeg

La nuit sera bien assez chaude pour que je n'utilise pas mon duvet et seulement mon SOL Escape Bivy. Mon petit thermomètre indique 19°C jusqu'au milieu de la nuit, avant de baisser vers 15-16°C au petit matin ... Très légère rosée et condensation, mais sans aucune gêne.

Topo J02
7FKfmTq6g.2020-07-19.jpeg

==> en vidéo



Edit : lien vidéo

Dernière modification par Hervé27 (Hier 09:38:51)


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin.
La gratitude est la mémoire du cœur

Merci  smile

Hors ligne

#60 19-08-2020 22:19:48

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 321

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Joy Supertramp a écrit :

#581416Ayé c'est parti ! On embarque avec vous ! smile Attention a la consommation du sucre en rentrant ... C'est le pire truc pour retrouver ce qu'on a perdu et qui nous manque pas trop !

Quasi inévitable... d'autant que pour la plupart le différentiel d'effort avec la vie courante implique de manger plus en rando, même si toujours en manque. Habitude gardée après.
Mais le mois suivant est quand même sympa, quand on a des jambes de feu et le reste affûté; d'ailleurs je me suis toujours demandé comment faisaient les gens secs de constitution pour ne pas décéder en cours de route big_smile

Hors ligne

#61 19-08-2020 22:33:37

Pala2
MUL frites
Lieu : Bruxelles
Inscription : 16-07-2015
Messages : 1 826

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

@Manche: Entre la pesée au départ et au retour, il y avait exactement 200g de différence, mais pas dans le sens prévu!
Par contre, mon pèse-personne high tech me dit que je suis passé d'environ 14% de masse graisseuse à 9%, et la différence de volume est sensible.

Au passage, mes quelques photos du premier jour (et aucune le 2ème):

Mon voisin de couchette dans le train était un Flamand qui avait l'air de penser que randonner léger, c'est emporter beaucoup de trucs légers
7FLSM076B.20200718_081723.s.jpeg
7FLSM5bfi.20200718_104924.s.jpeg
7FLSM8IpB.20200718_204834.s.jpeg
7FLSMbbmV.20200718_104908_Pano.s.jpeg


Pierre

(C'est comme ça que je m'appelle dans la vraie vie)

Mon trombi, parce que je sais jamais comment le retrouver facilement...

Hors ligne

#62 19-08-2020 22:36:18

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 1 284
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Bilbox a écrit :

#581427

Joy Supertramp a écrit :

#581416Ayé c'est parti ! On embarque avec vous ! smile Attention a la consommation du sucre en rentrant ... C'est le pire truc pour retrouver ce qu'on a perdu et qui nous manque pas trop !

Quasi inévitable... d'autant que pour la plupart le différentiel d'effort avec la vie courante implique de manger plus en rando, même si toujours en manque. Habitude gardée après.
Mais le mois suivant est quand même sympa, quand on a des jambes de feu et le reste affûté; d'ailleurs je me suis toujours demandé comment faisaient les gens secs de constitution pour ne pas décéder en cours de route big_smile

Cette année je fais tout à l'envers : malgré un appétit réduit au tout début, j'ai en fait pris du poids ! Explications à venir dans les prochains épisodes ... mais j'ai perdu 4 kg depuis le retour car, vexé comme un pou d'avoir été privé de ma traversée, je compense depuis par du footing intensif chaque matin ... Objectif : rester à ce niveau et être bien plus affûté l'année prochaine que je ne l'étais ce coup-là  roll


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin.
La gratitude est la mémoire du cœur

Merci  smile

Hors ligne

#63 19-08-2020 22:47:50

patou
Membre
Inscription : 11-05-2014
Messages : 233

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Cooooool ! mon feuilleton de l'été a enfin commencé.
cool


Mul part ailleurs

Hors ligne

#64 19-08-2020 22:54:23

Joy Supertramp
Membre
Inscription : 25-03-2019
Messages : 647

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Ouais, c'est terrible le retour de rando pour ça. Moi qui ne suis pas bien épaisse,  je mange toute la journée en rando (mais pas tellement en quantité), par contre au retour, je garde cette habitude de manger toutes les deux heures ! Sauf que là, j'ai accès à un placard rempli de trucs, j'ai pas juste le choix entre amandes et cacahuètes  lol


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Hors ligne

#65 20-08-2020 19:02:02

06chamois
Membre
Lieu : Là-haut
Inscription : 13-11-2018
Messages : 434

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

J'ai passé il y a quelques années 26 jours sur le GR 5 et j'ai perdu 6 Kg sans me priver de manger.
Par contre en revenant en un mois j'ai repris ces 6 kilos mais heureusement pas plus.


La montagne entretient à la fois la tête et le corps, alors plus d’hésitation = vive la randonnée  big_smile

Mon trombi :   https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=35338

Hors ligne

#66 20-08-2020 19:11:49

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 4 321

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Hervé27 a écrit :

#581432Cette année je fais tout à l'envers : malgré un appétit réduit au tout début, j'ai en fait pris du poids ! Explications à venir dans les prochains épisodes ... mais j'ai perdu 4 kg depuis le retour car, vexé comme un pou d'avoir été privé de ma traversée, je compense depuis par du footing intensif chaque matin ... Objectif : rester à ce niveau et être bien plus affûté l'année prochaine que je ne l'étais ce coup-là  roll

Etonnant! D'ailleurs souvent en rando longue il y a un moment désagréable où la perte de poids est concomitante d'une perte de dynamisme; ça doit dépendre de chacun mais je l'estime à 7/8 jours, après on récupère la forme tout en restant léger, en tout cas si on porte léger* on se sent au top (*ce qui n'est pas toujours possible en autonomie complète, auquel cas il vaut mieux avoir fait du gainage, pompes etc pour porter lourd).

Hors ligne

#67 20-08-2020 20:32:02

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 3 045
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Hervé27 a écrit :

#581432

Bilbox a écrit :

#581427

Joy Supertramp a écrit :

#581416Ayé c'est parti ! On embarque avec vous ! smile Attention a la consommation du sucre en rentrant ... C'est le pire truc pour retrouver ce qu'on a perdu et qui nous manque pas trop !

Quasi inévitable... d'autant que pour la plupart le différentiel d'effort avec la vie courante implique de manger plus en rando, même si toujours en manque. Habitude gardée après.
Mais le mois suivant est quand même sympa, quand on a des jambes de feu et le reste affûté; d'ailleurs je me suis toujours demandé comment faisaient les gens secs de constitution pour ne pas décéder en cours de route big_smile

Cette année je fais tout à l'envers : malgré un appétit réduit au tout début, j'ai en fait pris du poids ! Explications à venir dans les prochains épisodes ... mais j'ai perdu 4 kg depuis le retour car, vexé comme un pou d'avoir été privé de ma traversée, je compense depuis par du footing intensif chaque matin ... Objectif : rester à ce niveau et être bien plus affûté l'année prochaine que je ne l'étais ce coup-là  roll

Un an à courir tous les matins, ça me semble le meilleur plan pour se blesser. Tu as envisagé d'inclure d'autres sports (vélo, natation, par exemple)?


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

Hors ligne

#68 20-08-2020 22:00:50

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 1 284
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Shanx a écrit :

#581537Un an à courir tous les matins, ça me semble le meilleur plan pour se blesser. Tu as envisagé d'inclure d'autres sports (vélo, natation, par exemple)?

Tu as farpaitement raison big_smile !

L'intensif c'est seulement ce mois-ci, car je ne vais pas non plus m'amuser à perdre 4 kg par mois pendant 1 an !

C'est aussi l'occasion d'être à l'écoute de l'apparition des bobos pour surtout ne pas forcer dessus ET identifier les points faibles, mais je suis pour l'instant agréablement surpris de leur absence.

La difficulté va être ensuite de trouver les bons rythmes, intensité, variété pour consolider et maintenir le résultat. De fait ce sera probablement tout bêtement une combinaison de marche, footing et surveillance de l'alimentation. Je crains surtout l'hiver qui limite les possibilités de sortie (météo, journées courtes ...) et où l'organisme cherche à constituer des réserves ... La lutte sera rude roll !

A noter qu'ayant supprimé tout alcool depuis 3 mois pour ne pas entraver ma bonne hydratation, mes tendances à la tendinite se sont faites oublier cool


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin.
La gratitude est la mémoire du cœur

Merci  smile

Hors ligne

#69 21-08-2020 08:29:21

azerty
Membre
Inscription : 08-01-2018
Messages : 639

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Comme tout le monde fait part de son anatomie, pour ma part j’y ai laissé 7kg.

Ça et les quelques uns perdus Pendant la préparation, actuellement je nage dans mes fringues. roll


Profil / trombi ici

Hors ligne

#70 21-08-2020 09:17:36

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 1 284
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

J03 - lundi 20 juillet - LE ZEBRE DE BATERE
Las Illas au Refuge de Batère - azerty / Pala2 / Hervé27

Beau temps le matin, orageux l'après midi, max 30°C à Amélie. Quelques gouttes de pluie à Montbolo.

azerty : de la pluie c'est vite dit. A la limite quelques particules de condensation aqueuse, et encore !

(NDLR : tiens, un breton ?).

Comme convenu démarrage dès 5h30. Cette nuit fut là encore presque blanche pour moi : c'est pratiquement la 3ème d'affilée si je compte le trajet en train de nuit ... J'ai sans doute réussi à somnoler un peu, et les muscles se sont reposés. Je me suis aussi progressivement réhydraté en buvant encore 1 litre d'eau au fil de mes insomnies.

azerty : j'atteste sur l'honneur que Hervé27 ne dormait pas quand je suis allé le réveiller alors que Pala2 et moi avions déjà rangé nos abris.

NDLR : c'est bien connu des insomniaques : c'est à l'heure de se lever qu'on cède enfin au sommeil ... 
P... ! Il m'a foutu les jetons en se pointant comme ça à l'entrée de mon Pioulou !

Inutile ce matin de trop se charger en eau, puisque nous serons rapidement au sanctuaire des Salines et à ses sources abondantes, qui plus est avec la (relative) fraîcheur matinale. En parlant d'eau et après les illustrations bedonnantes / bidonantes d'hier soir, à boire énormément dans la chaleur depuis 2 jours j'ai un bide gonflé à bloc et un process intestinal torturé. Faut faire avec ...

Même si j'ai pratiquement pris la décision de poursuivre encore jusqu'à mardi, je vais attendre aujourd'hui un retour de mail de mon principal client, espérant secrètement que dans la torpeur de l'été il ne se pressera pas trop à m'envoyer les éléments pour lesquels je l'ai relancé ... Cela me projette à accompagner encore azerty & Pala2 demain jusqu'aux premières "vraies" altitudes à hauteur du Canigou, pour les quitter à niveau des Gourgs du Cady et redescendre à Villeneuve de Conflent, d'où bus, TER et train de nuit demain soir à Perpignan.

Départ de Las Illas (540 m) à l'aurore
7FN6yP5YV.J03-01.jpeg

Montée tranquille, agréable et rapide jusqu'au Col de Lli (712 m), le long des clôtures à sangliers / cervidés. Au col, nous passons la frontière et entrons en Espagne, pour rejoindre le chemin des Traboucayres. Sans lui avoir rien demandé, le Soleil se pointe et nous réchauffe déjà : on était pourtant bien ...

La HRP recrute : des portiers officient désormais aux passages de frontière (ici au Col de Lli)
7FN74lhGU.J03-02.jpeg

Passé la porte, côté espagnol
7FLSMcRjh.20200720_062115_HDR.jpeg

ça va (encore) chauffer
7FDfvpdZZ.2020-07-20-06h43m29.jpeg

Retrouvailles avec le Castell Cabrera (que nous n'allons pas visiter) et où j'avais fait en 2018 mon avant-dernier, mémorable et désastreux bivouac (évacué à 2h du matin), ma tente perchée sur les ruines, exposé à la Tramontane ...

Le Castell Cabrera surveille la Catalogne
7FN7PgaCc.J03-03.jpeg

azerty : malgré la fraicheur matinale, nous ressentons la chaleur emmagasinée la veille et maintenant renvoyée par la piste sur laquelle nous marchons. Hier soir nous étions bien mieux à Las Illas à nous prélasser sous la douche (fraiche) plutôt qu'ici à nous dessécher.

Nous passons en forêt tandis que nous prenons de l'altitude et que le soleil monte. Au global nous conservons une relative fraîcheur et c'est encore supportable si on compare à la veille. Le long du (tout petit) torrent avant les Salines, azerty fait une démonstration de franchissement et parvient à mettre le pied dans l'eau ... Pala2 rigole et rappelle ma performance équivalente il y a peu dans les Ardennes ...

La HRP c'est fastoche !
7FN82Jp4w.J03-04.jpeg

Nous passons la 1ère fontaine des Salines, longeons le sanctuaire (1 090 m) et descendons à la seconde fontaine, d'où il faut expulser avec fermeté les bovidées squatteuses ... Finalement la 1ère fontaine était plus propre avec sa table et son banc de pierre.

Meuhenfin, devrait y avoir des lois contre ça
7FN8s2Aku.J03-05.jpeg

Nous y faisons le plein d'eau du petit-déjeuner, avant de revenir au seuil de la cabane ouverte qui jouxte le sanctuaire, où nous prenons notre collation et nos boissons chaudes sous une ombre protectrice.

P'tit déj !
7FN8JTEBN.J03-06.jpeg

Le sanctuaire et tout à droite, le refuge
7FLSMeAN4.20200720_081020_HDR.jpeg

Reprise pour monter au Coll del Pou (1 239 m) par la forêt, où nous parvenons à manquer le départ du sentier et prendre la piste asphaltée montant aux antennes relais, mais après le 1er lacet il sera facile de rattraper le joli chemin qui monte en ligne directe sur la crête ombragée. Sous le Puig de la Neu (1 400 m), sortis de la forêt, d'épaisses fougères nous invitent à poursuivre jusqu'au Pays Basque ... (je mélancole ...)

La pause de 9h au Roc de France, et vue arrière sur le Neulos
7FDfvvNfz.2020-07-20-09h11m52.jpeg

Pareil à mon souvenir, le chemin de crête est malaisé, mais heureusement abondamment agrémenté de framboises gorgées de soleil, miam ! Nous faisons une petite pause à ce qui sur mon fond de carte OpenTopo est nommé Roc del Comptador (1 450 m), ornementé d'une croix, d'une minuscule crèche votive ... et d'un rocher gravé "Roc de Frausa" !?!, lequel pour moi est un peu plus loin et à peine plus bas (1 420 m) ... Mystère ...

Par rapport à mes habitudes, je trouve d'ailleurs que nous marquons beaucoup trop de pauses petites ou grandes, mais n'étant là que pour peu de temps je laisse mes camarades gérer l'acquisition du rythme de leur traversée : en solo je fonctionne plutôt avec une 1ère pause après 4 h de marche, puis 1 toutes les 2 heures (soit seulement 3 pauses significatives pour une journée de 10 h).

Canigou en face
7FDfvxTto.2020-07-20-09h13m48.jpeg

Début d'un running gag qui me verra oublier de me déchausser lors des pauses
7FDfvJuKp.2020-07-20-14h01m36.jpeg

7FDfvLsda.2020-07-20-14h12m01.jpeg

Nous croisons de solides mulets avant d'entamer la descente par un agréable chemin. Si agréable d'ailleurs que nous en oublions de bifurquer et il nous faut faire demi-tour (nous étions repartis par le GR en direction du Col del Pou ...).

Pala2 parviendra à se faufiler à travers un tronc d'arbre fendu, là où azerty aura échoué faute d'un affûtage pré-HRP suffisant ... Moi, je pouvais pas, je filmais !

Raté pour azerty ... Pala2 passera !
7FNbevBDW.J03-07.jpeg

Parvenus au Col del Ric (961 m), le choix de mes camarades est d'opter pour la descente par Can Félix plutôt que de poursuivre en crête. Dommage, j'aurai bien aimé innover sur l'itinéraire. Chemin facile, puis un peu désagréable dans le contournement de la bastide de Can Félix, à nouveau facile lorsqu'à flanc de montagne ... puis descente finale sur Amélie (230 m) jugée un peu casse-pattes par mes camarades, surtout que nous redescendons dans la chaleur...

azerty : Dans cette longue descente vers Amélie les Bains je me suis cassé la gueule par deux fois. Bien sûr je me relève très vite pour ne pas me faire surprendre par mes camarades. A la première fois je m'étale bien comme il faut,  sans gravité, enfin si la gravité y est pour quelque chose mais disons sans bobo. Par contre à la seconde j'ai ma cheville qui se tord et qui va me laisser une douleur pendant plusieurs jours. 5 jours après, lors du redémarrage après l'Hospitalet j'étais encore à me demander si j'allais pouvoir continuer. Et puis finalement c'est passé. Voilà quoi c'était mon anecdote du jour.

des pauses, des pauses ...
7FDfvAujk.2020-07-20-11h35m37.jpeg

Amélie
7FNbOjROq.J03-08.jpeg

Dans cette descente et avec le retour du réseau, je trouve réponse de mon client, lequel ne sera pas prêt avant le début de semaine prochaine ! Je suis donc libre de prolonger jusqu'à, peut-être, dimanche ou lundi prochain ! Sachant qu'au départ j'avais tout annulé, une pleine semaine de HRP au lieu de rien, pourquoi devrais-je me plaindre ? Cerise sur le gâteau, de nouveaux dossiers sont ouverts, me garantissant du boulot pour de nombreux mois ... Un bémol cependant, le besoin de se fixer un point téléphonique jeudi ou vendredi ... Euh, on sera où jeudi ou vendredi ? Y aura du réseau ?

Arrivés à 13h à Amélie, je suis tout heureux et transmets l'annonce du changement de programme aux copains et à la famille. Je suis avec eux au moins jusqu'à l'Hospitalet, et j'espère même jusqu'au rendez-vous avec Joy & Mousse à Mounicou !

azerty : CR interactif. Ceux qui veulent que Hervé27 continue jusqu'à l'Hospitalet tapez 1, jusque Mounicou tapez 2 sinon pour le laisser en plan à Amélie les Bains tapez 0.

L'intendance : tout ce chemin depuis Cerbère pour se fournir chez Banyuls
7FDfvE69x.2020-07-20-13h22m06.jpeg

Y'en a ras la popote de manger de la semoule - le gras c'est la vie
7FDfvGBFR.2020-07-20-13h33m28.jpeg

Nous nous installons à même le sol et presque en pleine ville, sous les ombrages et juste au-dessus du torrent du Mondony. Nous passons en gestion "fine" du planning, car de l'orage est annoncé, il nous reste une longue ascension de 1 200 m D+ jusqu'à l'objectif de Batère, il fait chaud et les commerces qui nous intéressent ne rouvrent qu'à 14h30. Le compromis est de faire nos courses en express et repartir après 15h00, comptant sur la reprise d'altitude pour retrouver la fraîcheur ... et un peu de chance pour gérer l'orage ... sans arriver là-haut à la nuit ...

7FLSMsFoH.20200720_152240.jpeg
Pala2: En traversant le Tech, j'ai une petite pensée pour Paly, parti à pied de Bruxelles pour rejoindre son village d'origine : Arles sur Tech, un peu en amont. Avec le train, je suis allé un peu plus vite tongue (Paly est d'ailleurs toujours en route au moment d'écrire ces lignes, 61 jours après son départ)

Redémarrage pour une longue ascension en pleine chaleur, à pleine charge et (au début) sur l'asphalte, tout en digérant ce que nous venons d'engloutir à Amélie . On est heureux !
7FNdKRPSx.J03-09.jpeg

Avant de repartir, nous faisons un bon plein d'eau, ne sachant pas s'il sera possible d'en retrouver avant le refuge de Batère. Finalement, le village de Montbolo (590 m) offre plusieurs possibilités de refaire ses réserves (toilettes publiques, cimetière...) après moins d'une heure. On retrouvera encore de l'eau un peu plus haut au Col de la Reducta (889 m) au trop-plein du captage d'une citerne incendie. Je finirai par vider à terre un plein litre, certain de ne pas le boire...

azerty : J'ai trop bouffé ce midi (mais comment résister wink ), et il fait trop chaud, et le sac est trop lourd....  De mémoire cette montée depuis Amélie à 15h30 sous un soleil de plomb alors que nous sommes chargés à bloc va être éprouvante. Je ne me souviens pas avoir déjà autant transpiré. On va très vite se retrouver aussi trempés que si nous marchions sous un orage. Nous n'attendons alors qu'une seule chose, monter en altitude et attendre la fraicheur du soir. Les vêtements sont tellement mouillés que je commence à ressentir des irritations que je n'ai connu jusque là qu'en marchant sous une pluie continue.

Déjà trempés par la sueur comme indiqué par azerty, c'est effectivement une petite pluie d'orage qui commencera à Montbolo, jamais très méchante mais suffisante pour nous faire enfiler un temps nos vestes de pluie. Au moins nous ne sommes plus au Soleil, et l'addition de la pluie (vite terminée), de la soirée qui commence et de la prise d'altitude nous apportent un peu de soulagement.

Jusqu'à l'ancienne gare minière de Formentera (1 110 m), les chemins montent souvent à même la pente : c'est éprouvant, mais au moins on s'élève vite. C'est beaucoup plus doux ensuite, rendant la fatigue accumulée de la chaude journée un peu plus gérable.

Sur le très joli sentier boisé à hauteur du Col Buffador (~1 325 m), penché sur mon téléphone pour estimer où nous en sommes, tout en surveillant prudemment où je pose les pieds, un énorme coup sur le crâne m'arrête net et me jette à terre ... Une grosse branche traverse le chemin à 1m50 de hauteur, avec un gros marquage du GRP pour la signaler ... Ce gros "poc !" retentit encore dans ma tête ... Plus de peur que de mal, et la poussée d'adrénaline a (momentanément) dissipé la fatigue.

Arrivée à la tour de Batère
7FDfvPIJE.2020-07-20-19h24m55.jpeg

7FLSMwFiO.20200720_192259.jpeg

Si quelqu'un pouvait nous donner une explication crédible ...
7FNeZoh5b.J03-10.jpeg

L'objectif de ce soir est le refuge de Batère (1 460 m), avec dans l'idée d'y dormir si la chose est possible. Je crois que c'est moi qui avait fait cette suggestion pour rehausser le moral des troupes. Les temps de marche imposés par mon planning s'avèrent en effet plus longs que mes savants calculs, calibrés sur mon immodeste personne. La somme de toutes nos micro-pauses pèse lourd dans l'équation, donnant lieu à quelques débats ...

Nous y arrivons passé 20h après un finish certes sur le plat mais où tous les 3 nous tirons la jambe (et la langue). Il est encore possible de prendre une chambre familiale, car il n'y a plus de place en dortoirs à la capacité réduite par les règles COVID. Certes un peu plus cher (€ 27 / personne au lieu de € 20), mais le format nous convient finalement bien : un grand lit double (pour azerty), lits superposés pour Pala2 et moi. Trop tard évidemment pour y dîner en bonne et due forme, mais le serveur qui allait fermer sa cuisine nous dégotte une assiette de tapas (et un dessert ? je ne sais plus), et je peux même bénéficier d'une salade de pâtes en bonus déclinée par le reste du trinôme ... Nous nous installons sur la terrasse et doublons l'offre du refuge par nos propres victuailles.

J'avais comme azerty trop mangé ce midi, je recommence ce soir ... Tiens, mon kilo de noix et de fruits secs est toujours au fond de mon sac après 3 jours ?

Peu après, douches chaudes et lessive refont de nous des MULs neufs, prêts dès demain matin à enfin rejoindre l'altitude et ses fraîcheurs. Hélas pour le fun, le jacuzzi extérieur est désaffecté, COVID oblige. Faudra que je revienne encore une autre fois sur la HRP pour en voir la couleur ...

Repas au refuge
7FDfvRnsT.2020-07-20-21h23m00.jpeg

Topo J03
7FKfmVNPF.2020-07-20.jpeg


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin.
La gratitude est la mémoire du cœur

Merci  smile

Hors ligne

#71 21-08-2020 13:50:02

Joy Supertramp
Membre
Inscription : 25-03-2019
Messages : 647

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Je vote 2 !  big_smile


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Hors ligne

#72 21-08-2020 14:10:44

azerty
Membre
Inscription : 08-01-2018
Messages : 639

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

à l'ancienne gare minière de Formentera (1 110 m)

1000m, enfin !!! pour ne jamais plus redescendre en dessous  cool  cool  cool  cool   Vivement la montagne big_smile

Je vote 2 !  big_smile

C’est compliqué mais c’est compliqué !


Profil / trombi ici

Hors ligne

#73 24-08-2020 21:28:03

Joy Supertramp
Membre
Inscription : 25-03-2019
Messages : 647

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Il fait grève le narrateur en chef ?  smile


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Hors ligne

#74 24-08-2020 23:21:38

Hervé27
éMULe
Lieu : Normandie
Inscription : 01-11-2017
Messages : 1 284
Site Web

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Joy Supertramp a écrit :

#581968Il fait grève le narrateur en chef ?  smile

Au contraire, il a trop de boulot et c’est pour ça qu’il n’a pas pu faire sa HRP, le pôvre ...

Patience ...


Sitôt sorti de maladie, on oublie son médecin.
La gratitude est la mémoire du cœur

Merci  smile

Hors ligne

#75 25-08-2020 07:27:00

azerty
Membre
Inscription : 08-01-2018
Messages : 639

Re : [Récit + liste] HRP2020 - J14 - haut les corps

Tu fais trop de pauses  cool
Courage, encore 3 jours à raconter.


Profil / trombi ici

Hors ligne

Pied de page des forums