Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 31-08-2010 17:07:22

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Bonjour à tous smile
Voici un petit compte-rendu de ma balade de cet été, sur les sentiers du GR5 dans les Alpes. Partis à 2 personnes des rives du lac Léman, nous sommes arrivés 7 jours plus tard aux Contamines-Montjoie, au pied du massif du Mont-Blanc.

Nous avons planté les tentes tous les soirs, à l'exception d'un soir passé en refuge (suite à une nuit et une journée pluvieuse).

Niveau poids pour ma part, mon sac pesait au départ 10,5 kg pile-poil, en comptant les affaires (6,8 kg) et la nourriture (3,7 kg) pour 4 jours (j'ai même eu de quoi grignoter pendant 5/6 jours). Avec l'eau, mon sac pesait donc au maximum 12 kg au départ. Sans être vraiment léger, le poids était relativement contenu. Il est rapidement redescendu au niveau des 10 kg tout compris (matos+nourriture+eau). Je pense que ma limite confort tout compris se situe aux alentours de ces 10 kg, il va donc falloir que j'allège un petit peu ma liste, pour pouvoir descendre à ce poids tout compris pour une rando avec 4 jours d'autonomie en nourriture. Il faut dire que je suis en plein effet yoyo, j'ai alourdi un peu ma liste cet été (pull en mérinos plus lourd que mon ancien sous-pull etc, bonnet, collant…) mais j'ai beaucoup gagné en modularité et en confort. J'ai déjà quelques idées en tête pour parvenir à ces 10 kg tout compris : troquer mon 60 litres contre un 45 litres (sans doute un Talon 44, et hop, 800 grammes de gagné), fabriquer une housse pour le reflex plus légère que mon gros machin de 500 grammes (ou alors passer au compact…) etc.

Niveau cartographie, j'avais assemblé les cartes au 1/25000 ème sous Géoportail, bien pratique pour voir les coins potentiels de bivouac (je trouve les cartes au 1/50000 ème un peu trop larges pour repérer les coins à bivouac – ceci dit c'est peut-être une histoire d'habitude de lecture de cartes). Les cartes étaient séparées en 1 feuille par étape, réparties dans des ziplock : 1 ziplock pour la carte du jour + 1 autre ziplock contenant le stock des cartes pour les jours suivants, ce qui permet d'éviter de mouiller le stock de cartes en cas de consultation sous pluie. On avait également emmené le topo pour avoir les temps indicatifs et pouvoir ainsi moduler nos étapes prévisionnelles en fonction de nos envies, de notre forme et de la météo. Une simple photocopie ou un recopiage des pages intéressantes aurait été largement suffisant (de mémoire, il n'y a que 12 pages utiles sur le topo  à ce sujet, les autres pages faisaient doublon avec les cartes de Géoportail). On se doutait bien que ça ferait doublon, mais on n'a pas trop eu le temps de s'organiser mieux avant le départ. On fera mieux la prochaine fois, promis ! smile Le GR est très, très bien indiqué et balisé, même dans les villages ; même par mauvais temps il y a peu de risques de se perdre. Celui qui veut partir vraiment léger pourrait simplement recopier les grandes directions pour mémoire ou le profil du topo sur une seule feuille, ce serait suffisant. Malgré tout, j'aime bien avoir les cartes personnellement, pour avoir les variantes, les noms des sommets aux alentours, les rivières etc. C'est mon petit plaisir, j'avoue smile

Concernant le ravitaillement (car mine de rien, la bouffe ça compte pour bonne partie dans le poids du sac ! big_smile ), nous sommes donc partis avec 4 jours de nourriture sur le dos, pour faire le trajet St Gingolph – Samoëns. A noter qu'en cours de route, le second jour, nous sommes passés par la Chapelle d'Abondance, où un ravitaillement serait possible ; mais nous étions un dimanche, donc ravitaillement difficile dans notre cas ce jour-là, d'où la nourriture pour 4 jours. Ensuite, nous nous sommes ravitaillés à Samoëns pour 2,5 jours, puis aux Houches pour 2 jours. On avait prévu également de se ravitailler aux Contamines, mais finalement on a terminé les restes. Le GR passe régulièrement par des villages, ou aux alentours, donc on n'a donc jamais trop eu de nourriture à transporter sur le dos, ce qui était bien appréciable pour le poids du sac. Les jours de ravitaillement, on en profitait en général pour acheter un ou deux fruits et légumes frais (tomates, pêches…) qu'on mangeait sur-le-champ en sortant de l'épicerie, pour changer de l'éternel programme saucisson-fromage-semoule-pâtes big_smile
Pour l'eau, on croise beaucoup de refuges et de chalets qui ont des tuyaux ; du coup on n'a jamais eu à prendre de l'eau au ruisseau. On a porté 1,5 litre à 2 litres pendant la journée, qu'on re-remplissait éventuellement en cours de route (je bois beaucoup big_smile ). Le soir, si on savait qu'on allait bivouaquer loin d'un point d'eau, on prenait chacun 3 litres le plus tard possible dans la journée, que l'on utilisait pour le dîner, le petit déjeuner, et une petite toilette smile


Les étapes ont été assez variées, on a fait en moyenne environ 2000 mètres de dénivelé cumulé par jour, dont 3 journées avec pas mal de montées (entre 1200 et 1500 m de D+). A noter sur ce parcours que l'on traverse quelques vallées où il faut parfois marcher sur du « presque plat » pendant 3 heures (mention spéciale au trajet Samoëns – Sixt)… ce qui ne se voit pas dans les chiffres mais pèse dans les jambes. En général, on marchait environ 6h à 8h par jour, pauses comprises. Ni trop, ni trop peu donc. Bien qu'ayant l'habitude de la montagne tous les deux, je dois avouer un peu honteusement que nous n'étions pas très entraînés physiquement cette année (personnellement je sors d'1 an de galère stupide suite à des fêlures aux orteils hmm , et j'étais assez prise par le boulot depuis quelques mois, ce qui m'a pas mal empêché de faire du sport, de même que mon binôme de rando). Au final, nous avons à peu près respecté les temps indicatifs du topo, voire même fait mieux, sans nous mettre « dans le rouge », nous étions donc relativement satisfaits smile

Enfin, niveau météo, nous avons eu beau temps les 4 premiers jours. Le ciel s'est couvert durant le 5ème jour, nous avons passé la nuit du 5ème jour et la journée du 6ème jour sous la pluie. Ensuite, nous avons réussi à passer à travers les gouttes, malgré un ciel plutôt menaçant, qui nous a fait pas mal hésiter sur les étapes à faire à la fin de notre rando. Nous aurions pu marcher un jour de plus, mais la météo prévoyait encore du mauvais temps, de la neige à basse altitude, nous avons préféré rentrer. Au final, météo à peu près correcte pour la marche donc, mais lumière moyenne pour les photos… désolée !

Allez, trêve de blabla, place aux illustrations et au récit smile (les temps de marche sont indiqués toutes pauses comprises)

Jour 1 : St Gingolph - Chalets de Bise
D+ 1529 mètres, D- 413 mètres, 6 heures.

Partis par le premier train de Lyon, c'est seulement à midi que nous commençons à marcher… Hors, l'étape est longue en montée, il ne faut donc pas traîner ! Le sentier est bon et monte tranquillement jusqu'à Novel, ce qui est grandement appréciable pour se mettre en jambes. On pique-nique à Novel, puis on attaque la longue montée en direction du col de Bise. La montée est plus rude, l'ombre de la forêt est la bienvenue, on avale assez rapidement le dénivelé jusqu'aux chalets de Neuteu. Le lac Léman se dévoile de temps à autre, on peut mesure avec plaisir le chemin parcouru depuis le matin smile Entre les chalets et le col, on commence tout de même à fatiguer un peu, il faut dire qu'il est 17h et que l'on est debout depuis 5h du matin. Bref, le col est finalement atteint sans encombres, un bouquetin nous tient compagnie le temps de faire quelques photos. Puis on redescend sur les chalets de Bise. Toilette du soir au torrent bien appréciable après cette chaude et longue journée smile

Les photos du jour…
Chalets de Neuteu et lac Léman :
DSC_9297%252520raw-714%25252Bcadre.jpg

Depuis le col de Bise, on admire le lac Léman d'où nous sommes partis le matin même.
DSC_9299%252520raw-714%25252Bcadre.jpg

Vue depuis le col de Bise sur la suite du parcours:
DSC_9302%252520raw-594%25252Bcadre.jpg


Jour 2 : Chalets de Bise - Col des Mattes
D+ 1223 mètres, D-795 mètres, 8 heures

Le ciel est plus nuageux aujourd'hui. La journée commence par une montée assez raide au Pas de la Bosse. On dégringole ensuite sur la Chapelle d'Abondance, une heure de marche sur du plat, pique-nique, puis on remonte en direction du col des Mattes. Je ne sais pas si c'est le contrecoup de la veille, ou bien si c'est la montée assez raide dans la forêt, mais j'en bave un peu. Je finis par trouver un rythme de marche, sans être totalement à l'aise quand même. Un peu cassée, j'espère trouver un coin pour bivouaquer près des chalets de la Torrens où on trouve de l'eau. Mais l'herbe n'est pas terrible, on décide finalement de tenter le coup jusqu'au col. Ce sera finalement une bonne idée, car il y a une jolie prairie herbeuse de l'autre côté du col. Évidemment, le bivouac est un peu venteux, mais la météo n'étant pas franchement menaçante, on ne se fait pas trop de soucis pour la nuit.

Météo du matin :
DSC_9314%252520raw-594%25252Bcadre.jpg

Col des Mattes, entre nuages et soleil
DSC_9340%252520raw%25252Bvignettage-714%25252Bcadre.jpg

Col des Mattes, on distingue les 2 petits points de nos tentes
DSC_9345%252520raw-714%25252Bcadre.jpg


Jour 3 : Col des Mattes – Lac des Mines d'Or
D+821 mètres, D-1361 mètres, 10 heures

Le vent m'a empêché de dormir une partie de la nuit, mais nous avons une jolie surprise au réveil ce matin, les nuages ont disparu, et le soleil nous gratifie de superbes couleurs au lever du jour. Nous avions prévu une étape tranquille aujourd'hui, pour récupérer des deux premiers jours. Finalement, on poussera plus loin que prévu et ce sera la journée la plus longue ! lol
En montant au col de Bassachaux, je suis distraite et je ne « sonde » pas les ruisseaux boueux avec les bâtons… Grave, très grave erreur… Je pose un pied, pouf, je m'enfonce jusqu'à mi-cuisses. Je pose le second pied pour garder l'équilibre, même sanction. Je suis enlisée, j'essaye de ne pas paniquer malgré la boue instable qui m'aspire vers le fond. Dur, dur, de relever les jambes, quand on ne peut pas prendre d'appui, et que plusieurs kilos de boue appuient sur les pieds. Je réussis à sortir au bout de quelques pas, en prenant soin de faire sortir les jambes de la boue par le même trajet que leur entrée, au lieu de soulever les pieds ; sinon, j'y aurais laissé mes chaussures…:/ J'ai l'air maligne à présent, avec 2 kilos de boue à chaque chaussure, et le pantalon d'une couleur marron-dégoûtant jusqu'à mi-cuisses ! J'essuie la boue du mieux possible (même si c'est peine perdue, tous les gens que je croiserai ce jour là seront morts de rire lol ). Heureusement qu'il fait soleil, ça séchera dans la journée. Bref, plus de peur que de mal, mais c'est fou comment une ruisseau de 2 mètres de large peut pomper de l'énergie pour le traverser ! lol

Passé cet épisode, on arrive au-dessus des pistes de ski d'Avoriaz. C'est plein de monde, de remontées mécaniques, ce n'est pas beau… Je commence à avoir une ampoule qui se forme au talon à cause de l'eau qui a finit par pénétrer dans les chaussures boueuses. On bascule en Suisse passant par le lac vert aux alentours de midi. On pensait se reposer et bivouaquer dans le coin, mais la foule et les pistes de ski nous incitent à continuer plus loin pour trouver un coin tranquille. La partie en Suisse est longue, plate, et relativement peu intéressante. Je prends un coup de chaud en marchant en plein soleil, décidément ce n'est pas trop ma journée. Finalement, on décide de passer le col de Coux pour redescendre côté français. Si la montée au col se déroule relativement bien, on commence en revanche à sentir la fatigue de cette longue journée dans la descente. La dernière heure de descente fait vraiment mal aux genoux, mais on arrive finalement au lac des Mines d'Or vers 18h. Le lac est accessible par la route, donc plein de monde, mais les touristes partent vite et on retrouve un semblant de calme, bien appréciable.
Toilette au torrent issu du lac. L'eau est presque tiède, ça fait vraiment un bien fou après cette longue et chaude journée smile smile smile

Réveil au col des Mattes :
DSC_9346%252520raw-714%25252Bcadre.jpg
DSC_9366%252520raw-594%25252Bcadre.jpg
DSC_9368%252520raw-714%25252Bcadre.jpg

Col de Chésery, frontière franco-suisse :
DSC_9379%252520raw-714%25252Bcadre.jpg

Et hop, on repasse la frontière quelques heures plus tard au col de Coux :
DSC_9389%252520raw-594%25252Bcadre.jpg

Lac des Mines d'Or :
DSC_9397%252520raw-714%25252Bcadre.jpg


Jour 4 : Lac des Mines d'Or – Samoëns
D+ 353 mètres, D- 1040 mètres, 4 heures
Puisqu'on a bien marché hier, on va s'octroyer une petite journée en récompense ! On monte à la fraîche au col de la Golèse, en 50 minutes au lieu des 1h30 annoncées… Il faut croire qu'on a encore la forme ! Puis on amorce une longue, longue descente sur Samoëns. Si le début est assez agréable, la seconde moitié est assez inintéressante une fois qu'on a rejoint la route. On arrive dans Samoëns à l'heure du pique-nique, on se paye le luxe d'un café dans un bar, on traîne un peu en attendant l'ouverture des magasins l'après-midi pour se ravitailler. On pose la tente au camping : lessive, douche et glandouille au programme de l'après-midi. Pas terrible le camping familial pour dormir tôt cependant…

Descente sur Samoëns :
DSC_9407%252520raw-714%25252Bcadre.jpg


Jour 5 : Samoëns – Lac d'Anterne
D+ 1439 mètres, D- 82 mètres, 8 heures
La météo ne s'annonce pas fameuse pour aujourd'hui, on avait donc prévu de partir assez tôt. Loupé, panne de réveil, on décolle vers 8h du camping. Longue partie plate au programme de ce matin, entrecoupée de quelques montées/descentes en forêt quand même, jusqu'à passer Sixt-Fer-à-Cheval. Mon coéquipier a plusieurs ampoules, qui le font souffrir surtout sur le plat, ce n'est donc pas trop une partie de plaisir pour lui. Malgré le fait qu'il en bave (soi-disant), il suit plutôt bien smile On monte ensuite au Collet d'Anterne, puis aux chalets d'Anterne, alors que les nuages commencent sérieusement à noircir le ciel. Le vallon entre le collet et les chalets d'Anterne est joli, encore fleuri. On repart ensuite pour une dernière heure d'efforts en direction du lac d'Anterne. Cette dernière grimpette vaut le coup, c'est vraiment un joli coin à bivouac. D'ailleurs, d'autres tentes seront installées autour du lac ce soir là. On a tout juste planté la tente que la pluie commence.
On teste donc le repas à 2 personnes + 1 réchaud sous la Laser Compétition (tente 1 personne…). C'est serré, vaut mieux être souple pour rentrer et ne pas avoir de trop grandes jambes mais ça passe big_smile
Pluie toute la nuit au programme… On apprendra le lendemain que l'orage n'est pas passé loin, mais on n'a rien entendu, ouf smile

Montée au lac d'Anterne :
DSC_9422%252520raw-594%25252Bcadre.jpg

Chalets d'Anterne :
DSC_9431%252520raw-594%25252Bcadre.jpg

Lac d'Anterne :
DSC_9433%252520raw-714%25252Bcadre.jpg

Ca fume !
DSC_9463%252520HDR-594%25252Bcadre.jpg

Derniers rayons avant la pluie
DSC_9462%252520raw-714%25252Bcadre.jpg

Jour 6 : Lac d'Anterne – Refuge de Bellachat
D+ 1126 mètres, D- 1035 mètres, 8 heures

Réveil et petit déjeuner sous la pluie.
On monte rapidement en direction du col d'Anterne, dans le brouillard. « Un panorama fantastique » disait le topo. Bon, on va le croire sur parole, car le moins qu'on puisse dire c'est qu'on n'a pas vu grand-chose hmm

On descend par le refuge de Moede d'Anterne, puis attaque la montée au Brévent sous la pluie. L'ambiance est super calme, pas un bruit… Aux alentours du col du Brévent, l'ambiance brumeuse entre les rochers est assez fantomatique et surréaliste. Passé le col, le chemin tourne entre les rochers. On a franchement l'impression d'être dans la mauvaise direction, pourtant les marques du GR sont bien là… C'est assez curieux comme on s'est laissé tous deux trompés par le brouillard à la longue. On franchit deux échelles sans encombres malgré l'humidité, puis on arrive enfin au sommet. Vue panoramique sur le Mont Blanc soit-disant… Pour être Blanc, c'est Blanc, par contre le Mont, on ne le voit pas ! lol Mon coéquipier est un peu déçu, lui qui n'avait jamais vu le Mont Blanc de près. Ayant déjà eu l'occasion de visiter le coin à plusieurs reprises, je suis moins dépitée, mais je sais ce qu'il manque…

On redescend en direction du refuge de Bellachat. On avait prévu de bivouaquer près du refuge, mais la perspective d'une soirée au chaud à faire sécher les vêtements est assez tentante… On se paye donc le luxe du refuge (40 euros, demi-pension obligatoire tout de même !). Le refuge est petit (28 places), il n'est qu'à moitié occupé, ce qui en fait donc un lieu assez sympathique pour papoter avec d'autres personnes smile Dans la soirée, le massif du Mont-Blanc se découvre enfin. On est heureux de pouvoir l'admirer de près, après l'avoir souvent vu de loin ces derniers jours smile

Col d'Anterne, dans les nuages
DSC_9476%252520raw-2-714%25252Bcadre.jpg

Col du Brévent, lui aussi dans le brouillard…
DSC_9478%252520raw-714%25252Bcadre.jpg

Descente face aux glaciers :
DSC_9485%252520raw-594%25252Bcadre.jpg

Le massif du Mont-Blanc se dévoile
DSC_9500%252520HDR2-714%25252Bcadre.jpg

Photo juste pour le fun : spectre de Broken
DSC_9510%252520raw-714%25252Bcadre.jpg


Jour 7 : Refuge de Bellachat – Col de Voza
D+ 645 mètres, D- 1143 mètres, 7 heures

Le Mont Blanc se laisse encore apercevoir entre les nuages ce matin, mais cela ne durera pas malheureusement. Les presque 1200 mètres de descente jusqu'aux Houches sont avalés assez facilement smile On se ravitaille aux Houches, on prend la météo à l'office du tourisme pour les prochains jours, qui n'est toujours pas fameuse… On monte au Col de Voza. Pour avoir fait le Tour du Mont-Blanc il y a 2 ans, je suis en terrain connu depuis Bellachat. Je sais que le col n'est pas fantastique (gros hôtel, remontées mécaniques etc), mais on trouve un coin un peu au calme en dessous. La journée est volontairement courte, car on craint un peu le retour de la pluie. Finalement, on n'aura pas une seule goutte, mais le ciel reste assez menaçant sur les sommets alentours.

L'aiguille du midi au lever du jour
DSC_9521%252520raw-714%25252Bcadre.jpg

Bivouac au col de Voza
DSC_9526%252520raw-714%25252Bcadre.jpg


Jour 8 : Col de Voza – Contamines
D+ 144 mètres, D- 633 mètres, 3 heures

On avait prévu de faire la variante par le col du Tricot, mais les nuages bas nous dissuadent de cette option. Marcher dans le brouillard ne nous intéresse pas trop… Du coup, on suit le chemin normal jusqu'aux Contamines, où on arrive vers midi. Initialement, nous avions envisagé de pousser la journée un peu plus loin (jusqu'au pied du col du Bonhomme) et de redescendre le lendemain en direction du Plan de la Lai et du Cormet de Roseland, puis de faire du stop pour redescendre vers une gare SNCF. Mais la météo peu engageante nous démotive un peu, on préfère s'arrêter là, on a déjà rempli notre mission, qui était de relier Léman et Mont Blanc smile Du coup on se pose au camping des Contamines en début d'après-midi, encore une fois on a de la chance car on plante les tentes 5 minutes avant la pluie. Au programme de l'après-midi : douche pour rentrer tout propre, bière (faut bien fêter la fin de la rando big_smile ), glandouille etc. smile

Dernier matin au col de Voza
DSC_9556%252520raw-714%25252Bcadre.jpg

Retour à la réalité…
DSC_9559%252520raw-714%25252Bcadre.jpg

On rentrera le lendemain en prenant un car pour St Gervais, puis un train pour Lyon. Partis des Contamines à 9h30 le matin, on arrivera à Lyon seulement à 20h : finalement les transports en commun ne sont pas si rapides que ça par rapport à la marche à pieds lol

Fin de l'histoire wink… Désolée pour la longueur, j'ai essayé de faire assez complet pour y glisser des informations, même si ça reste un parcours assez classique smile
RDV l'année prochaine (ou plus tard…) pour la suite du GR5 en direction de Briançon wink

(Edit : orthographe)

Dernière modification par Basi (05-01-2012 22:18:23)

Hors ligne

#2 31-08-2010 17:29:39

beus
Membre
Inscription : 04-01-2007
Messages : 346

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Waouu...

    Il y a des photos qui m'ont fait rêver  smile

Hors ligne

#3 31-08-2010 17:36:23

chouxrave
Membre
Lieu : Bugey
Inscription : 13-10-2006
Messages : 1 371

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Chouette rando et jolies photos.

Je vois que le col des Mattes est un endroit assez privilégié pour bivouaquer et je crois me souvenir qu'on peut aller se boire une bière pas trop loin au refuge de Trebentaz !
Pas de chance pour la vue sur le Mont Blanc.

Hors ligne

#4 31-08-2010 17:37:44

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 667

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Coucou Basi. smile

Basi a écrit :

lumière moyenne pour les photos… désolée !

Bin voyons! lol La photo qui fume est incroyable, et la lumière au col des mattes, waouw.

Merci pour la balade.


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#5 31-08-2010 17:46:10

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 826

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Récit sympa et très belles photos. Le spectre fait une très belle photo, et c'est assez rare de pouvoir en prendre une comme ça. Même si dans la vallée de Chamonix, vu la fréquence du mauvais temps, c'est moins rare qu'ailleurs...

En plus, ça me rappelle une partie de mes propres vacances de cet été, puisqu'on a suivi quasiment le même itinéraire. En poussant plus loin (Briançon), et avec un découpage des étapes plus "cool", mais la première partie de notre rando, on est presque passé au même endroit que vous.

Vue la mauvaise météo rencontrée en partie, peux tu me dire quand tu y étais ?

Hors ligne

#6 31-08-2010 17:47:15

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 826

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

chouxrave a écrit :

Chouette rando et jolies photos.

Je vois que le col des Mattes est un endroit assez privilégié pour bivouaquer et je crois me souvenir qu'on peut aller se boire une bière pas trop loin au refuge de Trebentaz !
.

Pas trop loin : tout est relatif quand même...

Hors ligne

#7 31-08-2010 18:11:17

Draven
Aller a l'essentiel..
Lieu : Jura
Inscription : 14-06-2009
Messages : 969
Site Web

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Magnifiques les photos, ça donne envie ! C'est un coin que j'adore en plus...
Pas de photos avec de la boue partout ? mdr


Réduire le sac, à défaut de pouvoir réduire son porteur...
FlickR

Hors ligne

#8 31-08-2010 18:24:30

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Merci à tous smile

Oscar a écrit :

Vue la mauvaise météo rencontrée en partie, peux tu me dire quand tu y étais ?

On est partis samedi 7 août, et arrivés aux Contamines samedi 14 août. On aurait bien aimé enchaîner d'une traite jusqu'à Briançon, mais ça faisait prendre trop de vacances, pas possible pour cet été malheureusement.

fredlafouine a écrit :
Basi a écrit :

lumière moyenne pour les photos… désolée !

Bin voyons! lol

Héhéhé, j'étais presque sûre que quelqu'un allait relever. C'est juste que je n'ai pas fait des photos lorsqu'il faisait trop moche. Ou alors, j'en ai fait en souvenir, mais je n'en ai pas posté big_smile

Draven a écrit :

Pas de photos avec de la boue partout ? mdr

Euh ! Joker ! lol D'ailleurs je pense que j'ai été doublée par un MUL ce jour-là, près des chalets de Chéséry (sac bleu, bob de couleur claire de mémoire), mais j'étais tellement énervée avec cette histoire de boue que j'ai réalisé trop tard... Il se reconnaîtra peut-être smile Moi, j'étais facile à reconnaître ce jour là ! lol

Hors ligne

#9 31-08-2010 20:53:13

Alex KXK
Membre
Lieu : 68 / Haut-Rhin
Inscription : 22-04-2010
Messages : 282

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Je suis émerveillée par les photos!

Et je ris encore de l'enlisement dans la boue, c'est le genre de truc qui pourrait typiquement m'arriver big_smile

Hors ligne

#10 31-08-2010 21:37:36

trekeuse
Membre
Lieu : Mouriès (les Alpilles)
Inscription : 03-06-2006
Messages : 350

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Superbes photos, j'aimerais savoir en faire d'aussi belles!


Ne rêves pas ta vie, vis tes rêves!

Hors ligne

#11 31-08-2010 21:44:31

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Alex KXK a écrit :

Et je ris encore de l'enlisement dans la boue, c'est le genre de truc qui pourrait typiquement m'arriver big_smile

C'est pas drôle ! En fait, si, c'est drôle, j'ai moi-même explosé de rire de mon état lol

Hors ligne

#12 31-08-2010 22:40:37

Draven
Aller a l'essentiel..
Lieu : Jura
Inscription : 14-06-2009
Messages : 969
Site Web

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Alex KXK a écrit :

Je suis émerveillée par les photos!

Et je ris encore de l'enlisement dans la boue, c'est le genre de truc qui pourrait typiquement m'arriver big_smile

Tu pourras toujours te faire tracter par Kelso tongue Ou alors il sera complètement enlisé avant toi !


Réduire le sac, à défaut de pouvoir réduire son porteur...
FlickR

Hors ligne

#13 01-09-2010 10:44:35

René94
Membre
Lieu : Mont Griffon (du 9-4)
Inscription : 30-12-2009
Messages : 1 293

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Avec des photos aussi belles, ça serait vraiment dommage de ne pas prendre ton Reflex la prochaine fois.


"Je ne suis pas ce qui brille..." (F. Marchet)
Mon trombi

En ligne

#14 04-09-2010 15:12:27

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 826

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Basi a écrit :

RDV l'année prochaine (ou plus tard…) pour la suite du GR5 en direction de Briançon wink

J'ai mis un récit ici de notre rando jusqu'à Briançon :
http://www.expemag.com/voyage/viewtopic … 965#p29965

Les photos ne sont pas aussi belles que les tiennes, loin de là, mais j'espère que ça t'incitera à poursuivre votre rando vers le Sud, jusqu'à Briançon ou au delà.

A noter qu'on n'a pas suivi le GR 5 en Vanoise, mais plutôt une variante personnelle et le GR 55.

Cependant, à part le passage par Tignes, le GR5 passant par l'est  de la Vanoise et  la haute Maurienne  est aussi magnifique. On l'a évité car ces dernières années, on était allé assez souvent par là et qu'on voulait découvrir d'autres endroits.

Le choix GR5/ GR55 peut aussi dépendre du nombre de jours dont tu disposeras, le GR 55 étant plus court que la boucle du GR5. De toute façon, tu y reviendras, car la Vanoise, on ne s'en lasse pas.

Hors ligne

#15 06-09-2010 19:15:01

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Merci Oscar pour ces informations et bravo pour le périple familial ! smile Vous avez donc dû parcourir le GR5 quelques jours avant nous !
Je pense aussi qu'on coupera certainement un peu la Vanoise par le GR55, au moins pour la partie qui concerne le col de la Leisse. On a encore le temps d'y penser de toute manière big_smile

Hors ligne

#16 05-01-2012 03:34:12

Compte supprimé 5
Oparparche
Lieu : Liège (BE)
Inscription : 16-05-2009
Messages : 1 042

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Coucou!

Je déterre ce chouette post car je m'intéresse justement à un itinéraire dans ce coin...mais où sont passées les photos?

D'autant plus Basi que je sais que tu arrives toujours à en sortir des sacrément belles! wink

Hors ligne

#17 05-01-2012 22:21:53

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Rudarche a écrit :

D'autant plus Basi que je sais que tu arrives toujours à en sortir des sacrément belles! wink

Merci Rudarche...  cool
J'ai réparé le bug, c'est Picasa qui m'avait fait des siennes...
A l'occasion j'en profiterai peut-être pour rajouter la "suite" du GR5 entre le pied du Mont Blanc et Briançon... même si d'autres MULs ont déjà rapporté de chouettes récits !
Bonne rando à toi  wink

Hors ligne

#18 05-01-2012 23:55:42

Eddie1964
Voyageur UL
Inscription : 14-06-2009
Messages : 979

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Coucou Basi smile

Alors ,depuis aout 2010,tu en es où avec ton effet Yoyo.
A refaire en aout 2012, serais-tu sous cette barrière des 10 kg dans les mêmes conditions.

Agréable et superbes ces photos estivales.Le récit aussi.


Cette vie est un hôpital où chaque malade est possédé du désir de changer de lit,celui-ci voudrait souffrir en face du poêle et celui-là,croit qu'il guérirait à côté de la fenêtre!Il me semble que je serais toujours bien là où je ne suis pas et cette question de déménagement en est une que je discute sans  cesse avec mon âme!C.Baudelaire.

La vie est une aventure dont on ne sort jamais vivant (Alphonse Allais)

Hors ligne

#19 07-01-2012 07:09:50

Compte supprimé 5
Oparparche
Lieu : Liège (BE)
Inscription : 16-05-2009
Messages : 1 042

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Aaaaaah!! En effet, tes photos sont sublimes (même pour une satanée numériste!! lol ). Surtout les couleurs de la "photo du matin" du 2ème jour et la superbe photo "qui fume"... Quel boitier et objectifs as-tu?

Je dois me rendre au lac léman le 3 et 4 avril et ça tombe pile au début de mes vacances de pâques, alors je cherche justement une rando dans le coin (environ 7 jours...pas trop, faut quand même que je profite de mes vacances pour étudier quand même wink ). Penses-tu qu'il fasse assez chaud si tôt dans l'année? Ce serait ma première rando tout seul et je n'ai aucune expérience sur neige (on ne comprend pas ce que ça veut dire "crevasse" quand on vient des fagnes belges... big_smile ). Quand je vois la photo du col du Brévent je me pose des questions... Y aurait-il des sentiers auxiliaires pour contourner les endroits qui pourraient être enneigés?

Merci beaucoup et encore bravo pour tes photos! smile

Hors ligne

#20 07-01-2012 22:21:55

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Rudarche a écrit :

Aaaaaah!! En effet, tes photos sont sublimes (même pour une satanée numériste!! lol ). Surtout les couleurs de la "photo du matin" du 2ème jour et la superbe photo "qui fume"... Quel boitier et objectifs as-tu?

Effectivement chouettes photos, mais difficiles à reproduire à l'identique pour des "argentistes" wink : les post-traitements (HDR, contraste, luminosité) en numérique sont plus "spectaculaires" que toutes les pellicules argentiques même avec filtre polarisant ou dégradé (à moins de passer des heures à développer soi-même). Ici dans quelques photos les effets ont même tendance à faire virer le ciel un peu trop au mauve (sur écran calibré) ou à pousser une peu trop à mon goût les oppositions de contrastes entre paysages et ciels (j'ai tendance à me focaliser un peu trop sur ce genre de détails à la suite d'overdoses de HDR).

Quoiqu'il en soit les compositions et les jeux de lumières sur les reliefs sont superbes ! Je crains juste que le boitier, les objectifs, le trépied et les éventuels filtres gris et polarisants ne soient pas trop MULs. wink

Basi a écrit :

Au final, météo à peu près correcte pour la marche donc, mais lumière moyenne pour les photos… désolée !

Soit c'était du second degré soit Photoshop a fait des miracles et tu es pro dans le domaine de la retouche photo ! lol
Mais globalement je ne suis pas vraiment d'accord : c'est souvent avec des ciels "tourmentés" (mais pas bouchés) qu'on peut réussir les paysages les plus spectaculaires (voir "Col des Mattes" ou série "Lac d'Anterne") alors qu'avec des ciels limpides il n'y a souvent pas grand-chose à faire entre 9H et 19H l'été même avec un polarisant (en tous cas à mon tout petit niveau)...


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#21 07-01-2012 23:35:34

Basi
Marmotte Utopique de Laboratoire
Lieu : Rhône-Alpes-Auvergne
Inscription : 28-05-2008
Messages : 495
Site Web

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Phil, je comprends ta remarque, je pratique aussi l'argentique, je développe et tire moi-même des noirs & blancs de temps en temps wink Rudarche le sait et c'est pour cela qu'il s'amuse à me titiller là-dessus wink Il n'y a pas de HDR ici sauf la photo qui "fume", de mémoire... Peu de Photoshop (je n'y connais pas grand chose et je n'ai pas le temps de passer des heures sur 1 photo). Juste quelques retouches globales de contraste c'est tout... Mais je suis d'accord que ça donne souvent un rendu plus "impressionnant" en numérique qu'en argentique, surtout en ce qui concerne la couleur  wink J'ai peut-être eu la main lourde sur certains clichés, désolée.
Je n'ai pas de trépied (enfin par sur le GR5 en tout cas) ni filtre polarisant ni dégradé... Juste un Nikon D90 et un objectif 16-85mm, qui sont déjà pas MULs du tout... hmm

Phil67 a écrit :

Mais globalement je ne suis pas vraiment d'accord : c'est souvent avec des ciels "tourmentés" (mais pas bouchés) qu'on peut réussir les paysages les plus spectaculaires (voir "Col des Mattes" ou série "Lac d'Anterne") alors qu'avec des ciels limpides il n'y a souvent pas grand-chose à faire entre 9H et 19H l'été même avec un polarisant (en tous cas à mon tout petit niveau)...

Je parlais de lumière, pas de ciel wink Bien sûr que j'aime beaucoup les ciels chargés en photo ! C'est sûr que les plus belles lumières sont tôt le matin et tard le soir ! Et je n'ai pas posté les photos des moments où la lumière était toute plate et le ciel blanc uniforme ! Mais je dois en avoir en stock si ça peut te rassurer wink


Eddie1964 a écrit :

Alors ,depuis aout 2010,tu en es où avec ton effet Yoyo.
A refaire en aout 2012, serais-tu sous cette barrière des 10 kg dans les mêmes conditions.

Le poids du sac, ça va, ça vient... J’enlève un truc, j’en rajoute un autre...  Je n’ai pas vraiment eu le temps ni l’argent de me pencher sur un allègement de ma liste depuis 1 an...
Je n’ai pas pesé mes affaires séparément l’été 2011, mais je sais que je suis partie un peu moins de 11kg, matos + bouffe pour 4 jours compris. C’est-à-dire sensiblement la même chose que l’été d’avant.
Ceci dit avec l’expérience, je gère mieux le stock de consommable sur plusieurs jours (eau, nourriture), ce qui fait qu’en pratique mon sac est moins chargé. Auparavant je prenais systématiquement beaucoup trop d’eau et de nourriture. En tout cas l’été dernier je n’ai jamais vraiment senti le poids du sac, ce qui est bien agréable.

Je sais que si je veux gagner du poids, il faut notamment que je réduise le poids du sac en lui-même, la trousse de toilette et la trousse à pharmacie (et pourtant l’été dernier je suis passée dans une pharmacie en cours de route pour racheter quelques babioles...). La bonne nouvelle c’est que les deux derniers points précédents devraient pouvoir se faire sans investissement financier !

La seule chose que je pense changer l’été prochain, c’est mon système de couchage (matelas et/ou duvet). Je n’ai pas vraiment froid avec mon matériel actuel, mais jamais vraiment chaud non plus (je possède un matelas Clearview Air Pad et duvet Valandré Mirage). Or, je m’aperçois que j’ai vraiment besoin d’avoir chaud, voire trop chaud, pour bien dormir. Surtout sur les périples plus longs qu’un simple week-end. Je pense donc ré-investir dans un matelas plus isolant et/ou un duvet un peu plus chaud. Ca m’alourdira peut-être de 100 grammes, mais si ça me permet de mieux dormir et mieux récupérer la nuit, alors je pense que je gagnerai en confort et en plaisir au final !

Bref, tout ça pour dire que je suis loin d’avoir une liste modèle. C'est pour cette raison d'ailleurs que je n'ai pas posté de liste sur le forum. Mais pour l’instant j’y trouve à peu près mon compte pour pouvoir randonner avec plaisir sans que le poids du sac soit une embuche smile


Rudarche a écrit :

Je dois me rendre au lac léman le 3 et 4 avril et ça tombe pile au début de mes vacances de pâques, alors je cherche justement une rando dans le coin (environ 7 jours...pas trop, faut quand même que je profite de mes vacances pour étudier quand même wink ). Penses-tu qu'il fasse assez chaud si tôt dans l'année? Ce serait ma première rando tout seul et je n'ai aucune expérience sur neige (on ne comprend pas ce que ça veut dire "crevasse" quand on vient des fagnes belges... big_smile ). Quand je vois la photo du col du Brévent je me pose des questions... Y aurait-il des sentiers auxiliaires pour contourner les endroits qui pourraient être enneigés?

Ca n'est pas tellement une histoire de chaud/froid ni de crevasses mais plutôt de neige. Début avril dans les Alpes, tu risques d'avoir pas mal de neige au-dessus de 1500 mètres (je dis l'altitude à la louche, ça dépend aussi des années). Bref, tu risques de devoir contourner pas mal de points hauts si tu veux éviter la neige. Je n'ai pas d'idées d'itinéraire bis sous la main, il faudrait peut-être étudier un peu les cartes sous geoportail ou trouver un autre itinéraire que le GR5 proprement dit...

Hors ligne

#22 08-01-2012 06:15:21

jpopeck
Ours marcheur
Lieu : Versailles
Inscription : 01-05-2007
Messages : 475
Site Web

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

En 7 jours, tu peux faire lac Léman - Bourg St Maurice. Mais ça me parait pas jouable début avril, sans contourner les passages les plus élevés. Il y a de la neige au Brévent début juillet, mais ça passe ; par contre ça m'étonnerait que ça passe en avril.


Traversée du GR5 Jura - Vosges - Alpes
http://www.gr5.fr

Hors ligne

#23 08-01-2012 11:14:33

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

jpopeck a écrit :

En 7 jours, tu peux faire lac Léman - Bourg St Maurice. Mais ça me parait pas jouable début avril, sans contourner les passages les plus élevés. Il y a de la neige au Brévent début juillet, mais ça passe ; par contre ça m'étonnerait que ça passe en avril.

En avril il ne faut pas se faire trop d'illusions : il y aura encore largement trop de neige dans le secteur pour quelqu'un d'inexpérimenté en montagne hivernale ET en solo !

J'ai tracé le massif du Mont-Blanc à ski et snowboard dans tous les sens entre décembre et mai depuis une 20aine d'années et la période de mars à mai est la période idéale pour le ski de rando avec de temps en temps des gavages énormes de poudreuses (30cm de poudre fraîche vers 2000m et plus de 50cm vers 3000m tombés en quelques heures dans la nuit du 7 au 8 mai il y a quelques années).

Autant les vallées peuvent être "sèches" autant vers 1500m et plus il faut impérativement emporter ses raquettes ou skis de rando et avoir un minimum d'expérience : les domaines du Brévent (max. ~2500m), de la Flégère (~1800m) ou de Balme (~1500m) sont encore très largement skiables même dans les pires années d'enneigement et en voiture il faut prévoir les équipements neige pour passer le col de la Forclaz (~1500m, ouvert à 90% dans cette période mais sans garanties).

Au-delà de 1500m il faut donc impérativement prévoir raquettes ou skis de rando, ARVA, pelle et sonde ET être à plusieurs ET savoir utiliser toute cette quincaillerie ET savoir "décoder" au minimum les pièges de la neige ET savoir s'orienter sans marquages dans un univers tout blanc !

A ma connaissance il y a aucun risque de crevasse sur le parcours qui ne doit a priori passer sur aucun glacier du secteur (ce qui serait bien imprudent pour un GR fréquenté l'été par des "touristes lambda"). Par contre il y aura forcément des pentes exposées pouvant se purger même toutes seules en pleine chaleur (c'est assez spectaculaire à voir... de loin !) ou le risque de se faire prendre dans un jour blanc (on n'y voit pas à 10m) ou de subir de grosses chutes de neige imprévues (pouvant être hyper-localisées selon les reliefs et l'isotherme très variable).

En bref : soit se limiter à 1300m-1500m maximum en se gardant des solutions de replis rapides en vallée (donc forcément sur un autre itinéraire), soit repousser ce projet au minimum à la fin mai, soit se limiter à des sorties à la journée, soit prendre un accompagnateur ou guide expérimenté...


(PS: je n'ai jamais randonné dans le secteur, mais j'y ai suffisamment glissé en hiver et printemps dans toues les conditions pour conseiller de ne pas se lancer dans ce projet et chercher des alternatives.)


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#24 08-01-2012 21:33:23

Compte supprimé 5
Oparparche
Lieu : Liège (BE)
Inscription : 16-05-2009
Messages : 1 042

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Merci Basi, Jpopeck et Phil67! smile

En effet, j'ai un peu regardé sur Geoportail (merci Basi, je ne connaissais que de nom, c'est génial! Mais je ne comprends pas très très bien encore comment tout ça fonctionne...je crois qu'il y a un fil sur le forum qui en parle et qui doit surement expliquer comment en tirer le meilleur. Je vais faire une petite recherche wink ) le tracé de Basi et j'ai l'impression que 50% du temps on se trouve au-dessus des 1500m...

Je n'ai pas encore eu le temps de bien regarder dans la région s'il n'y aurait pas des tracés sympa qui resteraient en-dessous des 1300 (pour avoir un peu de marge, merci Phil pour la mise en garde  smile . En effet, je n'ai vraiment AUCUNE expérience de la neige en montagne...ou alors juste une fois sur une piste de ski...à Botrange! lol Notre "mont" national culminant à 697m...).

En tout cas, si j'y vais me faire une ballade je ne ramènerai que des clichés argentiques!! Je ne suis pas un agent double moi!! tongue (d'ailleurs faudrait que je pense à me trouver un scanner parce que je n'ai toujours pas pu raconter notre petite ballade en Norvège en juillet avec mon collègue de rando... roll )

Hors ligne

#25 27-04-2012 10:30:41

Quent.be
Membre
Inscription : 27-04-2012
Messages : 1

Re : GR5 - Du lac Léman au Mont Blanc

Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur le forum, je vous remercie pour les conseils que j'ai déja pu lire, cela dit quelques questions persistent.

Quand est-il de la randonnée au Léman en avril?

As-tu tenté l'expérience?

Nous sommes un groupe de 5-6 randonneurs, bon sportifs, habitué de la rando en moyenne montagne mais inexpérimenté en haute montagne en condition hivernale. On a pour projet de partir mi-mai faire le GR5 Léman-Blanc, il semble qu'il y ait encore pas mal de neige aux sommets, selon vos conseils nous devons d'office prendre des raquettes?

Pensez-vous que si nous partons avec de bonnes cartes, un GPS montagne, une sonde, les risques importants, ou a cette période de l'année en étant prudent le danger est relativement limité?

Connaissez-vous de bon site météo ou des site de personnes local/guide qui puissent nous informer des derniere conditions météo.

D'avance merci pour vos réponses,

Quentin

Hors ligne

Pied de page des forums