Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#26 15-08-2011 20:36:49

tomcaz
Membre
Inscription : 02-08-2011
Messages : 2

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Bonjour à tous,

Voici mon petit retour d'expérience.

J'ai pris connaissance du mouvement barefoot à différents détours.  par exemple:

  • en regardant des videos de joggeur sur youtube,

  • en regardant dual survival (lol),

  • en cherchant des tests de chaussures de sport

  • en cherchant des videos de course sur tapis pour tester les mouvement de course

Je m'y suis intéressé car outre l'aspect "sensations nouvelles" et la logique visant à dire qu'à priori le corps humain est fait pour marcher pieds nus (s'il y est habitué...) j'ai eu réellement plus de plaisir et d’efficacité à marcher avec des chaussures  plus légères quand je suis passé des chaussures de marches classiques à des chaussures de trail montante (les wings sky de salomon). J'ai voulu continuer la démarche.

J'ai commencé par marcher pieds nus sur le dernier kilomètre de la ballade que j'ai l'habitude de faire : la portion de chemin route qui me ramène chez moi. Le rythme de la marche diminue immédiatement! on marche alors comme sur des oeufs en tâtant le terrain en se recevant sur le milieu/avant des pieds J'ai eu les courbatures au mollet rien que pour ça. Du coup je comprend à quoi sert le mollet dans la marche...

J'ai également modifié ma façon de marcher chaussé. Je me suis aperçu que je marchait raide comme un piquet, en envoyant mes jambes vers l'avant qui attérissait sur les talon sans vraiment contrôler ni même sentir leur trajectoire. En réceptionnant sur le milieu du pieds, "pied plat", je trouve qu'on vient bien sentir le sol et on sent toute la trajectoire des jambes. J'ai beaucoup plus conscience de la marche, plus de sensation.Ce n'est pas sentir le sol, c'est sentir ses jambes. Etre plus présent dans son corps. C'est l'effet que ça me fait. Par ailleurs je marchait davantage en chaussures tout terrain basse merrel plutot qu'avec mes wings sky. La différence d'épaisseur de talon entre ces 2 chaussures combiné a la marche modifié me faisait moins mal au dos en marchant. plus le choc du talon qui résonne dans le dos.

J'ai bien lu sur blog de joggeur qu'il conseille la progressivité au changement entre chaussures classiques vers chaussures minimales. Cependant une de mes questions fut le problèmes des orthèses. Suite à un problème de genou (syndrome bandelette) avec trop de course à pieds, je porte depuis 6 ans des semelles pour corriger mes genou qui rentre vers l'intérieur. Fallait il les garder ou fallait il se dire le minimalisme devrait me sauver des semelles en changeant ma façon de marcher et me libérer des semelles...

Bref j'ai commandé des merrells true glove et je les ai mise pour marcher en faisant mes courses en ville sans mes orthèses. 3/4 d'heure sur mes pieds pas plus. Résultat j'ai mal aux pieds smile . Sans amorti, sans chaussures épaisses auxquels je suis habitués, sans semelles de correction, en marchant pied à plat ça m'a irrité les articulations j'ai l'impression. trop violent comme transition même en marche! Du moins pour moi qui n'est pas des pieds habitué à des semelles fines.

au final, j'ai mon sentiment est qu'il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Ce qui est intéressant selon moi et pour mon usage avec la mouvance minimalistes des chaussures, c'est surtout le zero drop (différence d'épaisseur nulle de la semelles entre le talon et l'avant) et marcher davantage à plat pour sentir mes jambes davantage que l'épaisseur totale de la semelle pour (apparemment) sentir le sol et gagner du dynamisme (pour les joggeurs). Pour moi il faut garder de l'épaisseur de semelle pour garder de l'amorti surtout quand le pieds est habitué à des épaisseurs confortables mais trouver des chaussures zero drop si possible pour favoriser une marche plus contrôlée et avec plus de sensation et de contrôle.

Hors ligne

#27 27-08-2011 11:31:39

Gouelenn
Mouette vagabonde
Lieu : Perth (Australie)
Inscription : 08-03-2007
Messages : 23
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Bonjour,

Je marche quasi-exclusivement en five fingers bikila depuis 2 mois.

Les débuts en mode course, bien que suivant les nombreux conseils (commencer progressivement, éviter les terrains trop durs) ont été difficiles. Un mois avant d'acheter les FF, j'ai commencé à courir pieds nus dans le bush australien (terrain sableux). Au début, j'avais les mollets douloureux après 10min de course. Je me remets juste à la course à pied et ne suis pas un coureur très régulier, deux ou trois fois pas semaine, mais il m'a fallu un mois et demi avant de pouvoir courir 1h sans devoir m'arrêter à cause de la douleur. Puis, j'ai acheté les FF. Même, avantage que courir pieds nus : Je me sens léger et je n'ai plus la douleur musculaire que j'avais habituellement en haut du dos quand je courrais avec des chaussures normales. C'est un plaisir de courir avec

Si amortir l'impact sur la balle du pied se fait naturellement en courant et en marchant en descente, je n'ai pas changé ma manière de marcher sur terrain plat. L'impact sur le talon n'est pas douloureux même après plusieurs heures de marche. Comme mentionné avant, en cas de terrain accidenté, je marche sur l'avant du pied.

En mode randonnée :
Il y a 2 semaines, j'ai fait une randonnée de 5 jours en autonomie sur la côte sud de l'Australie (Cap to cap trail près de Margaret river). Mes 5fingers, 10 kilos sur le dos, battons de marche. Terrains : plage, sentier sableux, rocailles bien agressives.

Ce que j'ai aimé :
1) Bonne protection des orteils : J'ai heurté de nombreuses fois des rochers et la protection au bout des orteils a bien fait son boulot. Pas une égratignure
2) Sèche très vite et reste confortable à porter même complètement trempée.
3) Super grip sur les rochers.

Ce qui me ferait revoir mon choix pour une chaussure normale en rando

1) Inflammation sur le haut du pied :
C'était la première fois que je marchais en FF avec un poids sur le dos. Après une journée, j'ai une douleur qui s'est installée sur le dessus de mon pied gauche, d'abord négligeable les premiers jours, c'est devenu difficile les deux derniers jours. J'avais l'impression que la douleur disparaissait quand je marchais pieds nus. C'était vraisemblablement une inflammation des tendons et il m'a fallu 3 semaines pour en être débarrassé.

Bref, je ne sais ce qui est à l'origine de ce problème : le fait que la bikila est fermée sur le dessus et exerce une pression sur le haut du pied (d'où le soulagement quand je l'enlevais), un pied pas assez entraîné à marcher pied nu (presque 3 mois de pratique quand même...), le fait de porter une charge sur le dos et donc un travail d'amortit plus important de la part du pied. Sans doute un peu des trois. Heureusement que j'avais les bâtons pour faire une partie du travail.

2) Parfois douloureux pour la plante du pied : Le terrain, genre ancien sol marin et coraux, a une tendance à vouloir perforer la plante du pied. Douloureux même avec une semelle.

3) L'odeur ! Une FF pue inévitablement au bout d'un moment et quand on rentre en auto-stop, on s'excuse auprès du conducteur.

4) Usure accélérée de la chaussure : la semelle est marquée à certains endroits, le tissu se décolle légèrement sur le haut d'un des gros orteils.


Conclusion :
Je continuerai de courir avec mes FF mais je réfléchirai 2 fois avant de les prendre en randonnée. Un terrain accidenté ou un sac un peu lourd sur le dos et je me retrouverai probablement avec une tendinite.
Enfin, sachant que je voyage en auto-stop, le problème de l'odeur sera trop gênant. Je préfère encore les sandales.

Néanmoins, c'est une super chaussure à porter tous les jours si je peux les laver régulièrement et c'est surtout un incroyable "conversation starter"... Il y a au moins une fois par jour un étranger qui va m'arrêter dans la rue pour en savoir plus sur mes chaussures et où les acheter. Les gens ont tendances à regarder mes pieds plus que d'habitude, mais je suis sûr que dans quelques années le "foot glove" sera tellement répandu que cela ne choquera plus personne.

Voilà pour mon retour d'expérience wink


Autour du monde en auto-stop http://arzurwander.wordpress.com

Hors ligne

#28 27-08-2011 19:26:05

pierrot22
marcher pour voyager
Lieu : Rennes
Inscription : 19-10-2008
Messages : 1 699
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

j'ai des Merell Trail Gloves depuis fin juillet. Je les ai portées pendant 1 semaine, en alternant avec des trails que je connais bien, en basse montagne : entre Alès et Castres, pas énormément de dénivelé, mais très caillouteux. Entre 6 et 10 kilos sur le dos selon les jours, au début portées moins d'une demie journée, puis toute la journée pendant 2 ou 3 jours, et sur la fin je suis revenu au trails parce que des douleurs commençaient à apparaitre à l'avant du pied à cause des nombreux cailloux du chemin qu'on sent bien à travers, ça fatigue les muscles, le pied pas habitué à ça se crispe.

Je ferai un retour plus détaillé dans quelque temps sur le sujet des Trail Gloves, mais en gros, j'ai trouvé que ces chaussures n'étaient pas vraiment difficiles à porter pour marcher sur des chemins non goudronnés et avec un poids modéré. L'absence d'amorti ne m'a pas posé de problème au talon, le "zéro drop" (semelle d'épaisseur constante) fait bizarre au début et devient vite naturel, c'est au contraire quand je reviens dans des chaussures avec du talon que je suis moins à l'aise.

En montée généralement je ne pose que l'avant, quelles que soient les chaussures, je manque de souplesse au niveau du tendon donc ça tire si je pose le talon sur une pente assez forte. Pour ça, des "barefoot" sont parfaites, le pied est vraiment libre donc la chaussure n'a pas tendance à vouloir poser son talon comme le font des chaussures plus rigides. Donc en montée j'ai même trouvé les barefoot plus agréables.

En descente assez raide, en trails je pose généralement le talon en premier, avec les barefoot je n'ai eu aucun mal à poser l'avant ou à plat. Sur ce terrain caillouteux, j'ai trouvé que j'avais le pied plus sûr avec des barefoot que des trails : comme la semelle est très fine, c'est vraiment difficile de se tordre la cheville, même si ça roule un peu sous les pieds, question d'effet levier. En posant l'avant d'abord, on a le temps de sentir le terrain, on se fait beaucoup moins surprendre par de la glisse comme quand on pose le talon en premier. En descente "casse gueule" j'ai préféré les barefoot parce que le "feeling" évite naturellement les erreurs. En descente facile, les trails sont plus agréables parce qu'on peut descendre bourrin, l'amorti fait son boulot.

Sur le plat, en terrain non goudronné les barefoot se portent facilement, comme Gouelenn je n'ai pas l'impression d'avoir changé ma façon je marcher, je suis juste plus "en douceur" que quand j'ai des chaussures bien amorties.
Marcher une longue distance sur le goudron, avec mon manque d'habitude de ces chaussures, est un calvaire. Le poids pose toujours de la même façon, au même endroit (au niveau de l'avant pied), ça finit par devenir désagréable voire douloureux. Avec plus d'entrainement ça ira peut-être, je les porte pour aller au taf pour m'habituer.


en résumé :
- pour mes 5 km de goudron A/R pour aller au boulot, je trouve ça assez agréable, pas le même genre de sensation que des baskets ou des chaussures de ville, pas vraiment ni plus confortable, ni moins confortable. Ca se porte de manière assez naturelle quoi
- en balade à la journée ou sur un week-end, je prendrai sans doute les barefoot. Il y a une fatigue plus importante des muscles du pied, mais sur 2 jours pas trop sportifs ça va. Les sensations différentes d'une paire de chaussures "conventionnelles" sont agréables quand la fatigue ne vient pas s'en mêler.
- en rando plus longue, je ne les prendrai pas comme uniques chaussures avant d'avoir un plus solide "entrainement".

Hors ligne

#29 09-09-2011 13:20:42

Guilych
Membre
Inscription : 03-08-2011
Messages : 28

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Je suis en train de tester des Nike Freerun 2. (Après quelques essais de vibrams, très sympa mais je n'ai pas trouvé... chaussure à mon pied ^^).
Quelques heures de marche seulement jusqu'ici, avec quelques kilos sur le dos. C'est terriblement confortable, très léger (ma paire en 41 pèse 467g) et très aéré. On sent bien le travail du pied, de la cheville et du mollet.
Je dirais que c'est un peu à mi-chemin entre des trails conventionnelles et la marche à pieds nus. On a une grosse semelle très souple présentant peu d'écart de hauteur entre le talon et les orteils. Du coup, la posture et la technique de marche se rapproche assez bien de la marche "barefoot". On peut les porter avec ou sans chaussettes, pour ma part j'ai préféré en utiliser.
Aucune douleur d'aucune sorte jusqu'ici, ni à plat, ni en devers, ni en pente montante ou descendante, mais j'ai une petite habitude de la marche pieds nus, peut-être que ça change quelque chose.
J'ai testé différents terrains. La boue et l'eau ressortent aussi vite qu'elles sont rentrées, le matériau employé étant très respirant. Tellement respirant qu'on peut parfois sentir l'air passer, quand le vent s'en mêle. Toute sortes de machins se coincent dans les rainures des semelles, mais la plupart tombent "naturellement" : il suffit de marcher. Seuls restent coincés les graviers qui trouvent à se loger profondément dans une rainure. Cela ne me semble pas entraver le mouvement ou la souplesse de la semelle, mais il m'est arrivé de devoir enlever la chaussure pour parvenir à en déloger certains.
L'accroche me paraît correcte en terrain "standard" (route, terre, feuilles mortes, prairie, chemins caillouteux). Pas testé du rocher sec ou mouillé jusqu'ici.
Pas de trace d'usure pour le moment (encore heureux !). Les quelques coutures semblent solides, la semelle aussi.
Un des gros plus de ce genre de chaussures, je trouve, c'est le poids. Mine de rien, ça fait quand même pas mal de poids en moins que les genoux soulèvent à chaque foulée. Pour ma part, c'est cet aspect là qui m'a fait m'intéresser aux chaussures minimalistes en premier lieu.
J'ai décidé de porter cette paire pour une randonnée de quelques jours dans le Jura . Je vous dirai si je suis toujours aussi convaincu après !
Peut-être un bon compromis pour passer de chaussures conventionnelles à des "feetgloves".

edit : quelques corrections et ajouts mineurs

Dernière modification par Guilych (09-09-2011 15:57:35)


"Heureux les fêlés, car ils laissent passer la lumière" M. Audiard

Hors ligne

#30 14-09-2011 12:58:08

schneck
Membre
Lieu : actuel : Nouvelle Calédonie
Inscription : 11-03-2009
Messages : 6
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Bonjour,

Voici un lien bien documenté qui parle de différents points de la course à pieds et notamment du minimalisme :
-tests de chaussures
-évolution de la foulée

http://www.noobcoureur.com/search/label/minimalisme

A+
schneck

Hors ligne

#31 17-09-2011 10:33:39

Guilych
Membre
Inscription : 03-08-2011
Messages : 28

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Je vous avais promis un compte-rendu après quelques jours de marche avec les Freerun.
Adoptées !
Ma copine les a adoptées aussi (on peut la voir porter ses freeruns ici, la seconde photo).
Nous portions environ 7kg tout compris (à savoir le sac-à-dos, les vêtements sur soi, les chaussures, l'eau et la nourriture).

Les qualités et les défauts d'un matériau aussi aéré sont classiques : vite mouillé, vite séché, par exemple. On peut avoir froid aux pieds quand on trafique autour du tarp par un matin froid et pluvieux, mais on se réchauffe vite en marchant. Enfin, je ne vais pas m'étendre là dessus, j'imagine que c'est pareil pour n'importe quelle paire de chaussures équipée de ce genre de "mesh" très respirant.

Nous n'avons éprouvé aucune douleur musculaire ou articulaire, à 6-7h de marche par jour, avec de bonnes pentes dans les premiers jours et très tranquille pour la seconde moitié du trajet. Je suis parfois sujet à des douleurs au genoux après une forte descente, je n'ai rien ressenti de tel.
Le troisième jour, nous avons marché longuement dans des chaussettes trempées, et avons commencé a percevoir des débuts d'irritation de peau (entre deux orteils pour moi, début de fissure, et sur le côté de l'auriculaire pour mon amie). Là encore, j'imagine que c'est pareil dans n'importe quelle paire de chaussure trempée. Bref... nous nous sommes arrêtés, avons pris le temps de faire sécher nos pieds et d'appliquer un pansement préventif, histoire de ne pas risquer une cloque. Je précise que je portais une paire de chaussettes fines en cotons sur la peau, et une autre en modal, très fine aussi, par dessus. Le coton c'est pas top question évacuation de l'eau.... enfin bref, on le savait déjà tongue .

Pour ma part, j'ai avancé sans faire particulièrement attention à ma démarche. On peut marcher très "en avant", comme avec de véritables feetgloves, ou un peu plus sur le talon, presque comme d'habitude. On se sent bien accompagné quelle que soit la posture choisie. Je devais me concentrer pour adopter une démarche utilisant beaucoup l'avant, qui s'avère agréable, particulièrement en montée ou sur les terrains très irréguliers. J'avais naturellement tendance à marcher quelque part entre la marche "talon" en chaussure classique et la marche pieds nus.

L'accroche me paraît correcte. Rien d'extraordinaire non plus... disons que ça tient normalement et que je n'ai jamais glissé. Il faudrait l'avis d'un connaisseur pour des passage de rocher un peu plus engagés que ce que nous avons franchit. Je ne pense pas que ce soit des chaussures adaptées pour de la varappe, encore moins bien entendu pour du glacier ou autre...Elles ne me semblent pas faites pour ça du tout. Mais je peux me tromper.

Pas de souci d'usure, de couture qui lâche ou que sais-je. Ca semble toujours bien solide.

Pas d'odeur à signaler. J'ai tendance à puer rapidement des pieds pourtant. Disons qu'on a aussi bien bichonné nos pieds en général - hormis l'épisode des pieds trempés pendant plusieurs heures sans petite pause de séchage - et qu'on lavait régulièrement nos chaussettes.

Au retour, j'ai porté une paire de sandale Alakon ( wink ) pour faire un crochet en ville afin de remplir le réfrigérateur, eh bien, j'avais l'impression de porter une tonne à chaque pieds. C'est horrible. J'ai presque envie de ne marcher plus qu'avec les Freeruns !

Voilà, je suis donc toujours convaincu que ces chaussures se prêtent fort bien à des randonnées plus ou moins longues, à du backpacking, auto-stop, bref, voyage sous un peu toutes ses formes. Maintenant, pour quelque chose d'un peu extrême en terme de terrain ou de conditions climatiques, je ne sais pas, mais ce n'est pas ce que je vise. Pour ma part, je vais les emporter partout désormais.. Pour le genre de voyage que nous prévoyons (partir de chez nous, marcher quelques jours, jusqu'à deux ou trois semaines, et revenir) ça devrait convenir.  A long terme, notre rêve serait de rallier Istanbul en prenant quelques mois de congé sabbatique. Comme ce sont des chaussures relativement "grand public" -j'ai trouvé ma paire en grande surface - en cas de casse lors d'un voyage au long cours, ce doit être possible d'en retrouver assez facilement, et ça c'est aussi intéressant.

A voir maintenant sur le long terme. Je vous en reparle dans quelques mois si vous voulez.

Dernière modification par Guilych (17-09-2011 10:35:06)


"Heureux les fêlés, car ils laissent passer la lumière" M. Audiard

Hors ligne

#32 17-09-2011 14:21:21

Jobar
Banni(e)
Inscription : 10-09-2009
Messages : 213

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

sad

Dernière modification par Jobar (27-03-2012 23:09:41)

Hors ligne

#33 17-09-2011 16:04:48

Guilych
Membre
Inscription : 03-08-2011
Messages : 28

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Oh, il semblerait alors que j'ai pondu deux longues tartines hors-sujet.
Je les ai découverte sur Barefoot running, quant à moi.
En tous les cas, si un modo se sent de déplacer ça dans un sujet plus approprié, je ne m'offusquerai pas  wink
Je vais surveiller la tige ! Quant à la semelle, nous verrons bien. J'ai longtemps cherché des chaussures de ce genre là et pour le moment, celles-ci sont celles qui me conviennent le mieux.


"Heureux les fêlés, car ils laissent passer la lumière" M. Audiard

Hors ligne

#34 17-09-2011 22:01:12

malko
Membre
Inscription : 31-01-2011
Messages : 347

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

il ne faut pas oublier que l'homme par son intelligence a sans cesse voulu se protéger ou améliorer son confort par l'addition d'accessoires.
Allié à la médecine, l'alimentation, etc.. le confort n'a cessé de croitre augmentant son espérence de vie (et dans de bonnes conditions).

Cela fait des générations que la chaussure a vu le jour, et que l'armortis a prouvé dans les conditions de vies actuelles son intéret. Les meilleurs coureurs comme les kenyans ont eu du mal à s'y faire, de par leur vie encore actuelle dans leur pays sans chaussures et sans nessessité d'en avoir dans leur milieu, mais finalement ils n'ont pu établir de records qu'avec des runnings leur donnant une protection,et un + en confort et en amortis (ça fait longtemps qu'ils n'apparaissent plus dans les 1° en posant leur chaussures, mais ya aussi le goudron qui joue là dedans)

à l'age adulte  et mème avant dès les premiers pas les bras de "leviers" osseux, leurs angles, leurs jonctions se forment et ne seront plus modifiable (et mème en marchant pieds nu dès le début il y a encore l'impact génétique), la plupart du temps c'est au détriment des cartilages et des tendons. Mais l'on se déplacent dans certains cas encore pieds nu (chez soi, à la plage...), nous n'avons dons pas totalement délaissé cette aptitude, ce retour aux source peut stimuler et mème etre agréable.

plus un armortis est grand, plus le "rendement diminue", plus il est faible, plus les muscles sont soumis à des contraintes de chocs entrainant fatigues et crampes.

De nos jours (et j'en ais testé des chaussures, j'ais marché dans certains cas pieds nu...), il est utopique de penser que l'homme va du jour au lendemain mieux se déplacer pieds nu, en tongues ou claquettes, ou avec des chaussons sensation pieds nu, ce sera peut-etre plus agréable, on pourra etre plus performant de manière ponctuelle ou dans des conditions spécifiques

après avoir marché dans des grosses chaussures grands froids (jusqu'a -40), des bottes,des chaussures toiles (en amazonie), tester des modèles farfelus (INOV ultra légères, tongues en bois)etc....en milieu tempéré je n'ais rien trouvé de mieux que des runnings correspondant à la situation et la saison et mème en Afrique, ou là j'ais souvent marchès pieds nu, je trouves que des chaussures étaient tout de mème mieux ou plutot indispenssable pour l'Européen que je suis. à chaque lieu et activité sa gamme et chacun sa préférence au plus près de cette gamme

Hors ligne

#35 18-09-2011 16:46:16

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 05-03-2007
Messages : 1 563
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Merci à Guilych pour son "retex"; celui-ci, ainsi que celui de Pierrot22 sur les Merrell Trail Gloves (https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=17059) me semblent intéressants pour réfléchir sur trois dimensions différentes de la chaussure minimaliste:
1) moins d'amorti, afin de retrouver davantage de proprioception du pied et donc davantage d'information en provenance du sol; comme le dit Jobar, les Nike Freerun de Guilych sont clairement amorties;
1bis) la flexibilité (voir message #37 ci-dessous)
2) moins de pente entre le talon et l'avant-pied; cette pente est censée modifier notre démarche: forte, elle nous engage à poser le pied par le talon; nulle, elle nous permet de poser le pied à plat ou sur l'avant-pied, ce qui est supposé éviter la répétition du choc sur le talon et par contrecoup sur les genoux et les hanches;
3) la légèreté! En ce qui me concerne, aujourd'hui (c'est-à-dire dans l'état actuel de mon exploration du minimalisme), c'est la plus importante des trois dimensions.

Je compare quatre modèles de chaussures basses que j'ai utilisées pour marcher (>4 heures) et/ou courir (>1 heure) sur des chemins pierreux, sableux ou boueux (et pas en montagne):
-marche Columbia Shastalavista Low LTR Omnitech (1036g en T44)
-trail Lafuma Akteon (820g en T43 1/3)
-trail Inov-8 Roclite 315 (620g en T43)
-trail Merrell Trail Glove (404g en T43.5)

Ce que je note après plusieurs mois, c'est que je suis en train de me "déshabituer" des chaussures les plus lourdes, alors même que je ne me suis pas encore fait aux plus légères.

Je veux dire par là que quand je pars marcher avec les Shastalavista ou courir avec les Akteon, j'ai l'impression d'avoir des boulets aux pieds, surtout au début; alors qu'au contraire, le début d'une petite marche ou course avec les Trail Glove est toujours très agréable, mais au bout d'un moment que je ressens une fatigue inhabituelle du pied.
Dans mon état actuel, ce sont les Roclite 315 qui me sont les plus agréables à porter du début jusqu'à la fin, et sur une journée entière. Elles ne sont pas du tout minimalistes, car elles sont bien amorties et présentent une "pente" de 9mm.

En règle générale, nos retex ne valent que par les descriptions soignées des circonstances dans lesquelles nous avons fait quelque chose (circonstances éminemment variables!) et de l'état dans lequel nous étions quand nous l'avons fait (mais souvent nous ne disons pas grand chose de nous-même, alors qu'évidemment l'expérience peut changer du tout au tout selon la personne et son état, lui-même éminemment variable...).
Mais dans le cas particulier d'une transition vers des chaussures plus minimalistes, cette règle générale devient encore plus importante, surtout parce que nous changeons non seulement de chaussures, mais aussi d'état, dans la mesure où nous changeons de manière de marcher et nous ignorons au moment de l'action comment notre corps va réagir aux nouvelles sollicitations. Je quitte un "état" (mes habitudes avec les vieilles chaussures) mais je n'ai pas encore trouvé le nouvel état, je suis donc déjà embêté par le poids des vieilles alors que je ne suis pas encore habité à la souplesse des nouvelles chaussures....
A suivre!
cool
PS @malko: je crois qu'on ne peut plus parler de "runnings" en général comme si elles étaient toutes pareilles, à cause de leur extraordinaire diversification récente (cf. le grand écart d'amorti entre Hoka et les "flat-trainers")  big_smile

Edit: ajout du point 1bis

Dernière modification par jeronimo (20-09-2011 16:54:28)

Hors ligne

#36 19-09-2011 07:23:07

SpySNL
N°8
Lieu : Plus près des Vosges
Inscription : 07-06-2006
Messages : 5 851

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Ce fil est très intéressant, documenté et riche d'observations pertinentes et synthétiques.
Merci messieurs !

J'allais tenter le coup des Trail Gloves ou autres Five Fingers, mais finalement je vais encore attendre un peu que le fil s'étoffe, et de lire encore quelques retex et réflexions de notre Jero avant de faire mon choix wink
C'est cool, parce que trop souvent RL est un "générateur d'achat" (de bons achats en général)... Or là, pour ma part c'est le contraire ! Et c'est très bien aussi big_smile

Hors ligne

#37 20-09-2011 16:52:37

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 05-03-2007
Messages : 1 563
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

SpySNL,
finalement, c'est assez logique qu'une discussion sur le minimalisme nous incite à moins (acheter, dépenser, accumuler...) même s'il ne faut pas trop jouer sur les mots (après tout, il nous faut aussi toujours plus: réflechir, aimer son prochain, s'impliquer pour la planète, etc.).

Ceci dit, retour au matérialisme wink : je modifie mon message plus haut pour ajouter un point oublié qui me semble important: la flexibilité.

En outre, j'ai omis de préciser que depuis six mois j'utilise (parmi d'autres) des chaussures de ville qu'on peut dire "minimalistes" car elles ont moins d'amorti, moins de pente talon-avant, sont plus légères et plus souples que des souliers ordinaires. Or une partie de mes réflexions vient aussi de cette expérience quasi-quotidienne sur le bitume, le béton, les pavés ou les dalles de la ville.

Hier je "m'écoutais marcher" ( lol Gros N.U.L.: narcissique urbain lunatique!) en notant à quel point mon pied faisait un mouvement plus complet qu'avec des souliers plus rigides. Il y a une certaine fatigue (pour le moment ce n'est pas "naturel" et je dois le faire exprès), mais aussi une certaine jouissance à poser l'avant ou le milieu du pied puis à sentir ensuite tout le mouvement de flexion-pression de la double articulation métatarses-cheville. Quand on marche (c'est différent quand on courre), la question de l'amorti semble donc moins importante que celle de la souplesse; c'est d'ailleurs un point que les militants du pied-nu mettent souvent en avant: le plaisir de sentir la liberté de ce mouvement (et le plaisir de sentir les irrégularités du sol). Et c'est ce que je comprends du retex de Guylish  smile

Hors ligne

#38 24-09-2011 10:02:03

Oban
Banni(e)
Inscription : 20-05-2009
Messages : 21

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Salut,
Petites vidéos de la futur gamme (2012) de la ligne zéro Trail de New Balance.

New Balance MT00

New Balance MT110, pourrait être utilisable en Marche Ultra Légère.

Encore des produits qu'on ne verra pratiquement pas en France. sad

Hors ligne

#39 24-09-2011 23:38:17

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 05-03-2007
Messages : 1 563
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Pour rebondir sur le message d'Oban,

voici un premier retex sur les MTE101 de New Balance, "ancêtre" des futures MT110: la paire en taille 44 pèse 464 grammes; elles sont assez souples (intermédiaire entre les Trail Gloves de Merrell et une paire de jogging légère standard) et surtout sensiblement amorties.
j'ai couru avec pendant une heure, sur un sentier parfois assez irrégulier, avec beaucoup de glands, de racines, et de cailloux qui roulent. Ce fut très agréable de courir avec, après ça mes grosses Akteon vont partir directement au placard.

Par ailleurs, je viens de faire une marche de quatre heures et demi, par le temps assez chaud et sec de ce samedi, sur un chemin large et bien stabilisé (et un peu de route goudronnée) dans la banlieue parisienne (de Sevran-Livry à Lagny-Thorigny, pour être précis), avec les Trail Gloves de Merrell. Sensation impeccable, pas de douleur ni fatigue particulière.

Du coup, je déplace donc toute ma gamme vers le minimalisme:
- les MTE101 serviront à mes courses sur sentier de 1h mini, et je vais tâcher de voir ce que ça donne avec 2 heures en terrain varié;
- pour les courses <1h et les marches d'une journée en terrain facile, je prends les Trail Gloves;
- pour le moment, pour les courses supérieures à 2h ou les marches d'une journée en terrain difficile, je continue avec les Roclite 315.

Soit dit en passant: ce n'est pas très minimaliste mais assez consumériste d'avoir tant de paires de chaussures!!! hmm  Ceci  dit, sur des sites anglais comme Wiggle ou Peteblandsports, on les trouve 30 à 50% moins chères qu'en France roll

Hors ligne

#40 09-10-2011 16:27:00

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 05-03-2007
Messages : 1 563
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Suite des retex:

Course à pied avec les NB MTE101: 2h et 20km (essentiellement sur chemin stabilisé; un peu de route) par temps couvert et frais; une grande impression de souplesse et de légèreté, en même temps que du confort et de la sécurité. Je suis bluffé par ces chaussures, avec lesquelles je prévois donc de passer à 3h/30km (même type de chemin) la semaine prochaine.

Course à pied avec les Merrell Trail Gloves: une séance de cross de 30 minutes sur terrain très varié: pelouse plane, surfaces dures (béton, goudron) et toutes petites côtes en terrain boueux et plein de racines. Ces chaussures sont très ludiques mais beaucoup plus exigeantes que les NB MTE101 (avec lesquelles la transformation de la foulée et des appuis est moins sensible), car il faut vraiment courir sur la pointe des pieds dès que le terrain devient dur ou très accidenté. Dans les petites côtes ou traversées boueuses, ça dérape plus facilement, j'ai senti là que les crampons de ces semelles sont peu prononcés
Je me suis bien amusé (idéal pour du fartlek très morcelé), mais davantage fatigué que dans l'heure précédente et la demi-heure suivante, où j'avais des chaussures de route classique (NB MR828, déjà bien légères: 554g la paire en T43). Si je m'attendais à ce que le passage des MR828 aux trail gloves donne l'impression d'une plus grande liberté et moindre sécurité du pied, et d'une plus grande légèreté et réactivité de la foulée (j'avais déjà expérimenté cela), c'était la première fois que je remettais des "grosses" après des minimalistes: j'ai eu alors la sensation curieuse d'avoir une sorte de sabot mou au talon, et j'ai pu mesurer à quel point les chaussures "maximalistes" orientent la façon de poser le talon; j'avais l'impression qu'au moment de la descente vers le sol du talon, celui-ci était canalisé dans une direction qui "forçait" un peu par rapport à la pose spontané du pied.

Enfin, dernier test: les Newfeel Many One achetées 20€ chez D4.
La paire pèse 568g en T43, avec une semelle interne épaisse et lourde (92g la paire; semelle très -trop?- large, talon très amorti, coque plastique pour l'arrière de la voute plantaire, avant-pied plus mince et aéré par de petits trous) et une semelle externe parfaitement plate mais faite dans un caoutchouc très dense et lourd. Le poids et l'amorti ne font pas de ces chaussures des minimalistes, mais leur respirabilité, leur souplesse et l'absence de pente talon/avant-pied semblaient intéressantes.
J'ai commencé à les tester avec deux heures de marche en ville et une heure de course en ville. Pour la marche, elles me semblent faire l'affaire et depuis j'ai continué à les porter au quotidien (métro-boulot mais pas dodo); pour la course, je ne recommencerai pas, j'ai eu de mauvaises sensations... Mais elles ne sont pas faites pour ça.
Comme D4 vend séparément la chaussure (Many) et la semelle (One), je recommande de n'acheter que la chaussure, et de glisser dedans ses propres semelles. Je suis en train de les porter avec des semelles très fines et très aérées (poids total de la paire avec ces semelles: 508g) pour voir ce que ça donne et pour le moment les sensations sont plutôt bonnes.

Edition: précisions sur les poids

Dernière modification par jeronimo (09-10-2011 17:32:53)

Hors ligne

#41 23-02-2012 00:04:12

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 05-03-2007
Messages : 1 563
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

J'ai ouvert une discussion sur les "Ultra" de Vivobarefoot qui semblent pouvoir servir à la marche urbaine minimaliste, à la course à pied, au passage des gués et au dîner dans les refuges....

Après plusieurs mois de transition vers des chaussures minimalistes, je commence à acquérir les foulées nécessaires tant en marche qu'en course; dans les deux cas, il faut faire des pas plus petits, avoir des appuis moins forts et moins longs qui donnent l'impression d'être presque tout le temps sur la pointe des pieds. C'est un peu contraignant car je n'ai pas encore intégré l'habitude, mais c'est aussi agréable, ça me fait penser à la valse (que je ne sais pas danser! lol ).
En tout cas, j'ai découvert que la précision était plus grande et les chocs et la fatigue moins grands en prenant les descentes raides sur la pointe des pieds!

Avec les Merrel trail gloves:
- je fais maintenant sans problème 20km en marchant sur sentier; en revanche, sur goudron, j'ai encore un peu de mal, j'espère que les Vivobarefoot ci-dessus seront plus confortables;
- en courant, je fais sans problème 10km sur sentier et 5km sur goudron; au delà je ne sais pas encore, je n'ai pas encore essayé (prochain objectif: les 25 bosses en mai).

Pour des distances plus grandes (jusqu'à 40km, mixte sentier/goudron), je me sens parfaitement à l'aise dans les semi-minimalistes de New Balance (MTE101), tant en marche qu'en course. Je prévois d'allonger les distances avec ces dernières (le GTIFC et les 83km de l'Ecotrail de Paris Ile de France en mars).  cool

Hors ligne

#42 23-02-2012 12:24:33

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

jeronimo a écrit :

En tout cas, j'ai découvert que la précision était plus grande et les chocs et la fatigue moins grands en prenant les descentes raides sur la pointe des pieds!

Effectivement c'est contre-intuitif par rapport aux (mauvaises ?) habitudes de poser d'abord le talon en descente (avec des "grosses" on n'a pas trop le choix hmm), mais en faisant un petit effort d'adaptation on constate que les descentes raides sur la pointe (ou le 1/3 avant) du pied sont redoutablement efficaces !

Je teste cette technique (avec des trails classiques mais peu amorties) depuis quelques temps dans des descentes de 10% à 25% (petits passages à 30%) :
   - çà demande un certain temps d'adaptation
   - il faut faire de très petites foulées rapides sans "envoyer" la jambe en avant
   - on peut avoir l'impression de "trépigner" sur place, mais en fait on se laisse "porter" naturellement par la gravité
   - impacts au sol moins importants, moins de douleurs articulaires, moins d'efforts à vitesse équivalente
   - mais posture différente qui sollicite plus certains muscles de la cuisse juste au-dessus du genou

Par contre vu la cadence de "pédalage" wink très élevée il m'est quasi-impossible d'utiliser des bâtons en descente (à moins de les planter 1 foulée sur 3 ou 4) et au final je les trouve plus encombrants que réellement utiles avec cette technique de descente.

=> Comment fais-tu de ton côté : bâtons or not bâtons, et si oui as-tu changé de technique ?


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#43 24-02-2012 17:11:43

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 05-03-2007
Messages : 1 563
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Bâtons: je n'habite pas en montagne, donc je n'en ai pas dans ma pratique habituelle (fins de semaine) que ce soit en marchant ou en courant.
En rando d'altitude, j'ai les bâtons, tout comme dans l'unique trail de montagne que j'ai fait en "grosses" (des trails ordinaires qui semblent grosses après avoir goûté aux minimalistes, comme quoi tout est relatif), donc je manque d'expérience.

Descentes: oui, ma manière de faire a changé, aussi bien en course qu'en marche, ça ressemble à ce que tu décris.

Hors ligne

#44 28-02-2012 21:27:38

profil supprimé 5
Profil supprimé à la demande de l'utilisateur
Inscription : 23-09-2009
Messages : 1 042

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Bonjour,

question minimalisme, j'ai "exploré" pour ma part la piste "sandale"!! Avec çà:3874_classic.jpg
J'avais de gros soucis au niveau doigts de pieds, et à ce niveau c'est la liberté totale. J'ai fait des sorties à la journée assez longues sans problèmes au niveau de la tenue du pied, grâce au serrage par sangle le maintien est excellent, je n'en revenais pas. Ce qui compte c'est le serrage du coup de pied.

Par contre j'ai du abandonner pour une autre raison: mal aux lombaires. La différence entre avant et talon est trop faible pour moi, je m'en rendais compte et compensais par une bascule permanente du bassin, épuisante à la fin. Le pas sont raccourcis, et l'on marche davantage avec appui sur l'avant du pied comme il a été dit.

Un fort talon est favorable à la marche à grandes enjambées, et à des mouvements de propulsions plus efficaces.

J'ai essayé des Keen mais le maintien est bien moins bon, et j'espère pouvoir essayer les nouvelles Ibex de la marque Source, mais pas encore dispo en France: 3874_ibex.jpg

J'espère que le talon sera assez haut, sinon je cours faire remettre une talonnette supplémentaire chez le premier cordonnier venu! Il faut donc croire que toutes ces années durant notre corps s'est adapté aux talons et qu'il faille faire gaffe à ce critère.

Cordialement

Dernière modification par profil supprimé 5 (16-03-2012 10:55:19)

Hors ligne

#45 28-02-2012 22:34:44

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 954
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

miguel a écrit :

Un fort talon est favorable à la marche à grandes enjambées, et à des mouvements de propulsions plus efficaces.

Salut,

Peux-tu détailler stp ?


Super poney

Hors ligne

#46 29-02-2012 01:31:07

profil supprimé 5
Profil supprimé à la demande de l'utilisateur
Inscription : 23-09-2009
Messages : 1 042

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

jeanjacques a écrit :
miguel a écrit :

Un fort talon est favorable à la marche à grandes enjambées, et à des mouvements de propulsions plus efficaces.

Salut,

Peux-tu détailler stp ?

Salut Jeanjacques, pour détailler ce n'est pas très facile.

Disons que du fait fait que l'appui initial se fait plus avant quand le pied atteint le sol, quasiment pied à plat , et bien il me manquait cette phase d'attaque par le talon à l'amplitude habituelle de ma foulée.
Et ce n'est pas une question d'amorti, car ces sandales possèdent un amorti largement suffisant à une attaque par le talon. Paradoxalement le talon bas empêche l'attaque du talon.

L'on se retrouve devoir se courber le buste vers l'avant, devoir gainer les abdominaux pour avoir un dos moins sujet aux chocs.  J'ai eu un gros blocage aux lombaires qui m'a tenu une bonne quinzaine suite de la dernière rando, et là j'ai arrêté net.
J'avais fait une demi-douzaines de sorties de 6-7h auparavant et je n'ai pas réussi à m'adapter, la bascule permanente du bassin est éreintante. En tout cas pour moi.

Certes je ressentais bien que la foulée était plus "dynamique" en elle-même, plus rapide, mais si le gainage abdominal était interrompu, le dos creusé morflait illico.  En  fait, pour parvenir à suivre le rythme habituel du groupe, il me fallait dans ce contexte  avoir quasiment en permanence un pas de marche aux limites de la petite foulée.

Voili voila tout ce que je peux dire sur l'aspect talon, pour mon cas bien sûr.

Cordialement

Hors ligne

#47 29-02-2012 02:57:27

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Ta description recoupe a contrario ce que je m'efforce de faire en travaillant ma foulée de course pour limiter les impacts au sol et gagner en efficacité :
   - chaussures plus "plates" pour limiter l'appui "talon" (favorisé par un talon "surélevé")
   - ne pas "chercher" les appuis trop loin en avant (ne pas tendre la jambe qui reste toujours légèrement pliée)
   - appui sur le 1/3 avant du pied (dans la zone la plus large juste au raz des orteils)
   - amorti naturel par le pied et non pas artificiel par la semelle de la chaussure (l'onde de choc est absorbée par la musculature et le squelette du pied en ne remontant pas au genou)
   - foulée plus courte donc forcément cadence plus élevée (mais moins d'impacts à subir car démarche plus "souple" ou "féline" wink)

En testant à l'instant (dans le couloir) les 2 styles je constate un perte approximative de 15-20cm en amplitude sur chaque pas qui devra être compensée par la cadence, mais avec un peu de pratique je préfère largement la pose du pied à plat :
   - meilleur contrôle en descente
   - moins de douleurs articulaires (impact limité, même avec des semelles en "bois" wink)
   - foulées plus légère et souple
   - meilleure proprioception (adaptation réflexe au terrain)
   - moins de risques d'entorses (j'ai les chevilles fragiles sad)

En revanche il faut un certain temps d'adaptation (j'ai encore une bonne marge de progression) :
   - sollicitation de muscles "inhabituels" (voûte plantaire et genoux)
   - travail d'assouplissement des articulations
   - tendons plus sollicités

Globalement cela m'a également permis de progresser en sprints courts ou sur des changements d'appuis brutaux (cadrage / débordement) : les athlètes n'attaquent jamais du talon, mais vont poser l'avant du pied en "griffant" le sol avec les orteils.

Mes tests sont cependant limités à la course (même lente) : la biomécanique de la marche est encore différente.

Quelques pistes ("orientées") pour comprendre la technique et la théorie :
   - http://trainingclinic.vivobarefoot.com/
   - http://trainingclinic.vivobarefoot.com/ … bystep.php
6184_vivobarefoot1.jpg
6184_vivobarefoot2.jpg

Pure coïncidence (ou pas ?) : alors que je n'avais plus de soucis depuis presque 2 ans je viens de me faire une belle entorse de la cheville en courant la semaine dernière en voulant tester une paire de trails trop amorties à mon goût et avec une semelle assez épaisse (j'abandonne définitivement Nike : trop d'amorti pour ressentir le terrain avec mon poids léger). sad


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#48 29-02-2012 10:05:43

profil supprimé 5
Profil supprimé à la demande de l'utilisateur
Inscription : 23-09-2009
Messages : 1 042

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Phil67 a écrit :

   - foulée plus courte donc forcément cadence plus élevée (mais moins d'impacts à subir car démarche plus "souple" ou "féline" wink)

En testant à l'instant (dans le couloir) les 2 styles je constate un perte approximative de 15-20cm en amplitude sur chaque pas qui devra être compensée par la cadence, mais avec un peu de pratique je préfère largement la pose du pied à plat :
...
  (

Salut Phil67

Oui, pour la marche le phénomène de raccourcissement est présent aussi et modifie considérablement le travail musculaire.

Je dois dire que j'appréciais grandement ce type de marche, que la rando en sandale m'enchantait aussi par le sentiment de liberté que cela procure: plus envie de mettre des ...sandales en fin de rando!!

Non, le seul ennui pour moi ce fut le mal au dos. Je voyais à priori aussi d'un bon oeil le fait de devoir faire davantage travailler la sangle abdominale, mais sur une durée si longue c'est trop. De fait je n'abandonne pas la sandale mais je vais chercher à déterminer la hauteur de talon minimale qui me convienne: à 5mm de delta c'est trop peu, j'ai des chaussures de ville à 1cm et cela convient semble-t-il mais à essayer en contexte rando.

Pour l'amorti, j'avais créé un fil dédié qui tourna mal à mon grand regret https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=14645, depuis j'ai pas mal fouillé la question et essayé. Je pense qu'il faut distinguer les deux paramètres qui sont l'amorti et la hauteur talon. Mon expérience malheureuse me fait dire qu'un talon bas favorise cependant une foulée dynamique nécessitant moins d'amorti dans la chaussure, mais qu'il faut veiller à un talon suffisant puis régler ensuite l'amorti à sa valeur minimale.

Cordialement

Hors ligne

#49 29-02-2012 10:22:45

jeronimo
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 05-03-2007
Messages : 1 563
Site Web

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Désolé, pas le temps de détailler, mais au début de la discusssion sur les chaussures minimalistes on a définit celles-ci comme leur nom l'indique:
- moins de hauteur de talon (voire pas de pente du tout);
- moins d'amorti (voire pas du tout);
- moins de tenue de la cheville et du talon;
- moins de rigidité en flexion et en torsion;
- moins de poids.
Tout cela suppose une liberté du pied la plus proche possible du mouvement naturel sans chaussure, donc moins de protection du pied, plus de proprioception du sol, une modification de la foulée et en conséquence de la posture générale. Tous ceux qui ont entamé la transition ont ressenti des tiraillements au moins dans les mollets, sinon dans les pieds eux-mêmes, voir dans le dos et le cou. Il est évident qu'il s'agit d'une réadaptation et que cela peut être délicat, voire néfaste si on la fait mal ou si elle est inadaptée aux particularités de chacun.
C'est la posture et la foulée qui doivent remplacer l'amorti et la pente de la semelle.

Comme Phil67, pour l'instant je ne vois que des avantages, en marche comme en course, à utiliser toujours moins le talon et à poser d'abord le pied à plat, voire sur l'avant non seulement en sprint et et dans les montées (évident), mais aussi dans les descentes.

Je ne suis pas sûr que les sandales de Miguel puissent être discutées dans ce cadre, il faudrait qu'il nous en donne le poids et qu'il en compare les autres caractéristiques (souplesse, amorti, propioception etc.) avec les autres chaussures discutées ici. Il me semble que c'est d'abord la semelle qui fait le débat minimaliste/non minimaliste. Pour la tige, on est plus dans le débat général entre "grosses/hautes" et "basses" (tenue de la cheville, déroulé du pied) ou entre chaussures fermées et chaussures aérées (sandales, chaussures en mesh etc.).

Hors ligne

#50 29-02-2012 15:10:16

profil supprimé 5
Profil supprimé à la demande de l'utilisateur
Inscription : 23-09-2009
Messages : 1 042

Re : [Chaussures] minimalistes: appel aux retours précis d'expérience

Bonjour Jeronimo,

pour le poids elles pèsent 620g la paire en 44. Je n'ai pas trouvé moins lourd chez Keen par exemple. Ce sont de vraies sandales de marche et destinées à cet usage. Pour le moment je ne vois pas de sandales ayant suivi purement le mouvement barefoot mais celles-ci en sont le plus proche à mon avis. Certes l'amorti pourrait être diminué largement.

Pour moi c'était une approche par un autre biais que les fivesfingers où autres par exemple: je cherchais à libérer au maximum le pied de tout carcan inutile, la sandale Source satisfaisait à ce critère.

Je suis d'accord sur le principe général évoqué de retour aux capacités naturelles du corps humain, j' ai été le premier à amener ce thème sur le forum sur le fil précédemment noté, mais aussi il faut reconnaître l'adaptation difficile, les séquelles et inadaptations particulières. C'est un cas évident pour moi de phénomène de seuil hauteur/amorti à rechercher et à approcher progressivement par chacun. Cette démarche n'a un sens que si elle apporte un bénéfice corporel.

De là une nécessité apparaîtra un jour, je l'espère, la mention sur les chaussures des critères intéressants: taux d'amortissement et delta de hauteur talon.

Quant à la légitimité où non des sandales dans ce fil, cette idée me surprend, car par ailleurs sommes-nous dans un forum de randonnée où de trail running wink ?

Cordialement

Hors ligne

Pied de page des forums