Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 11-05-2011 18:15:36

Akouelle
Membre
Lieu : Cernay, Haut-Rhin, Elsass
Inscription : 22-06-2010
Messages : 59

[Récit][Liste]Août 2010 - Irlande - Dingle Way

Dingle Way - Du 16 au 29 août 2010

Avec beaucoup de retard, mais je me suis dit que ça pouvait intéresser certains qui se demandent quoi faire cet été…

Jour 1 :

Nous nous levons très tôt (4h00) pour aller prendre l’avion à Bâle/Mulhouse. Premier problème : j’ai réservé pour ma femme avec mon nom de famille alors que ses papiers d’identité sont encore à son nom de jeune fille. Je passe les détails, j’enregistre seul et elle annule son billet pour en prendre un autre le soir avec présentation du livret de famille (heureusement qu’on habite dans le coin…). Après une brève escale à Amsterdam, j’arrive donc seul à Cork où je m’occupe  pour trouver un B&B pour la nuit vu que notre Dingle Way se trouve être retardé d’une journée. J’en profite pour flâner dans les rues. Je n’aime pas forcément visiter les villes mais Cork a quelque chose de charmant et j’avoue que ce premier contact avec l’Irlande me surprend agréablement. La journée passe et je retrouve Madame à 21h30. On se couche tôt car le lendemain on démarre pour de vrai !

Jour 2 :

Levés à 8h00, on déjeune dans le B&B puis direction la gare de Cork pour prendre un train qui nous emmènera pour 10 € chacun à Tralee, point de départ du Dingle Way. Les paysages défilent et je suis surpris de voir autant de reliefs en approchant de Killarney.

Nous arrivons à Tralee et cherchons une superette pour y faire le ravitaillement.

4696_img_6686.jpg

Nous prenons des soupes, du pain, du fromage, des gâteaux de riz. Nous avions emporté des barres de céréales, des graines et du lait en poudre depuis le France et j’avais profité de mon escale à Cork pour acheter des Muesli et des figues séchées. La ville est en ébullition car elle se prépare à accueillir un événement important, l’élection de la Rose de Tralee, sorte de concours de Miss régional mais semble-t-il mondialement connu car la seule condition d’accès au concours est d’avoir du sang irlandais. On trouve ainsi parmi les candidates des Irlandaises bien sur mais également des Australiennes, Néo-Zélandaises, Britanniques et surtout de jeunes femmes aux lèvres sur-gonflées venant des Etats-Unis. On rigole et on se rend à l’office de tourisme, point de départ de la rando.

Nous partons à 12h00 de Tralee sur une route bitumée qui nous conduit enfin au bout d’1h30 à un sentier. Nous pique-niquons dans l’herbe à moutons puis repartons à flanc de colline en suivant la côte.

4696_img_6690.jpg

Le ciel est grisonnant sans toutefois se montrer menaçant. Nous arrivons à Camp en fin d’après-midi sous le soleil.

4696_img_6700.jpg

C’est un petit village et nous partons à la recherche d’un pub où l’on pourra sans doute nous renseigner sur les lieux de bivouacs autorisés, car comme chacun sait, en Irlande, chaque mètre carré de terrain est privé et l’on ne saurait planter son abri sans autorisation du propriétaire. Encore faut-il le trouver. Nous arrivons au premier pub où le maître des lieux, un vieil homme hirsute et débraillé, me dit d’aller demander dans celui d’en face. Je suis son conseil et traverse la route (dans ce village, il y a 2 pubs face à face…). On me propose gentiment (gratuitement) de planter la tente dans le jardin derrière le pub. Il y a une douche (payante, elle) et nous voyons que 2 jeunes allemands ont déjà investi les lieux eux aussi. On discute, ils finissent le Dingle Way et nous disent qu’il faut absolument acheter de la crème solaire. En effet, ils sont rouges comme des écrevisses. Nous on s’en fiche, on résiste pas trop mal au soleil et puis on est en Irlande !

Nous passons une nuit calme.

Jour 3 :

Réveil à 8h00, petit-déjeuner, et en route. Le chemin reprend sur le bitume puis traverse à nouveau des parcs à moutons au milieu des collines (je parle de collines car là on est encore au dessous de 700m). C’est très joli et pastoral.

4696_img_6717.jpg

Nous arrivons sur la plage de « Inch Beach » où nous déjeunons à l’intérieur du café de la plage.

4696_img_6716.jpg

Coup de bol, 2 douches s’abattent violemment pendant que nous sommes abrités. Nous reprenons la route pour arriver (secs) à Annascaul, un autre petit village au Sud de la péninsule connu pour avoir vu naître Tom Crean, l’explorateur ayant rejoint le pôle Sud au début du XXème siècle.

4696_img_6720.jpg

Nous passerons d’ailleurs la nuit dans la tente plantée dans le jardin du « South Pole Inn », auberge qu’il tenait à l’époque avec sa femme.

Jour 4 :

Nous reprenons la route de bon matin et arrivons sur une petite plage surplombée par une tour en ruine, typique !

4696_img_6722.jpg

Nous marchons ensuite dans ce que l’on pourrait appeler des rivières de bouses. L’élevage de bovins est assez répandu par ici. Ça glisse un peu et ça sent la campagne. Nous entendons des gens dialoguer et au fur et à mesure que nous avançons, nous nous apercevons qu’il s’agit de Français, un groupe d’une dizaine de jeunes gens en tenue de randonnée MULET menés par un homme en habit de moine et sandalettes de cuir..XUL pour le coup !

Nous accélérons le pas car nous avons la sensation qu’un gros nuage gris nous rattrape.

Nous rejoignons le bitume (zut) pour entamer une descente interminable vers la ville de Dingle.

4696_img_6733.jpg

Le nuage a fait place à un soleil de plomb. Dingle est très touristique mais toujours pas de camping. L’office de tourisme nous conseille le Rainbow Hotel qui laisse camper les gens dans son jardin. C’est à l’extérieur de la ville, presque sur le Dingle Way.Nous allons y planter la T2 puis revenons au centre ville pour quelques commissions et dégustation de Guinness ! Slurp !

Repas au Rainbow Hotel (c’est plutôt un Backpacker), une bonne douche chaude et au pieu.

Jour 5 :

Grasse matinée, réveil à 8h30, décollage à 10h00 !

Le chemin est agréable, entouré de Fuchsia Bells, des petites fleurs en clochettes, il monte au milieu des prés puis rejoint la route pour descendre vers une station balnéaire.

4696_img_6744.jpg

Le sentier emprunte ensuite la plage, nous pique-niquons dans les hautes herbes, le soleil et la légère brise marine nous invite à paresser quelques minutes à même le sol. Le pied !

4696_img_6742.jpg

Nous reprenons cette fichue route goudronnée, dangereuse car étroite (les Irlandais arrivent à faire tenir 2 voies + 2 bas-côtés dans 2,5 mètres de large) et fréquentée.

Nous arrivons sur des falaises magnifiques :

4696_img_6753.jpg

Petite pause avec les cars de touristes pour prendre des forces puis nous arrivons à Dunquin. L’auberge de jeunesse ne nous laissera pas prendre de douches (un panneau stipule clairement : NO SHOWERS FOR HIKERS). La patronne rechigne même à nous remplir les bouteilles d’eau ?!?

Nous redescendons vers l’océan, les derniers promeneurs s’en vont, c’est le moment de monter le campement, le premier vraiment sauvage, au bord d’une falaise, face au coucher de soleil sur les Îles Blaskets…somptueux !

4696_img_6780.jpg

Jour 6 :

8h00, la nuit a été sèche, le soleil frappe fort et la tente est à peine humide. Trop bien !

Nous poursuivons le sentier, tantôt chemin de terre, tantôt goudron, tantôt plage. Les pieds souffrent, surtout sur le bitume…

4696_img_6790.jpg

Soudain, alors que nous profitons des embruns, j’aperçois un beau nuage grisâtre arriver droit sur nous. Le genre de petit nuage que l’on voit dans les cartoons qui suit la personne au dessus de laquelle il a décidé de rester. Nous avons les vestes à portée de main, mais il est plus rapide que nous et nous trempe en quelques secondes. Puis 5 minutes après, plus rien, le soleil revient, nous séchons rapidement et quittons le Dingle Way pour aller dormir dans un « Independant Hotel », un backpacker où nous nous retrouvons dans la même chambrée que 2 adolescentes qui auront la bonne idée de nous réveiller à 2h00 du matin en rentrant de boîte de nuit.

Mais la vengeance ne tardera pas car…

Jour 7 :

…réveil à 6h00 ! Et là on ne se prive pas pour foutre le souk dans la piaule ! Concerto pour fermetures-éclairs et scratchs.

Aujourd’hui on attaque le Mont Brandon par la face Ouest !

Je blague.

Cela dit, on aurait pu. On va se contenter de le contourner car le Dingle Way n’en prévoit pas l’ascension.

Nous nous engageons dans la seule étape « montagnarde » du parcours. Le Mont Brandon est le 2ème sommet d’Irlande (à vérifier) et culmine à 952 mètres. Sa chaume sommitale (notez l’habitué des Vosges) est souvent cachée par les nuages, et aujourd’hui ne fait pas exception à la règle.

4696_img_6813.jpg

Le début de la ballade nous offre une vue sur les « Three Sisters »:

4696_img_6795.jpg

Nous entamons l’ascension dans des près jusqu’à un col depuis lequel une vue splendide nous attend.

4696_img_6820.jpg

Nous descendons la face Est qui pourrait s’apparenter à une sorte de grosse éponge imbibée d’urine de mouton. Ils appellent ça des tourbières…

4696_img_6824.jpg


Quelques glissades plus tard, nous arrivons sur le bitume qui nous mène à la petite ville de Cloghane où nous buvons plusieurs pintes de Guinness bien fraîche.

Nous continuons sur le bitume, le mal de pieds se fait ressentir du côté Soph. Nous trouvons un pub qui propose de camper dans le jardin, une bonne douche payante, et au lit !

Jour 8 :

Réveil à 6h00, sous la pluie. On attend 6h30 que ça se calme. La tente est trempée, pas grave, on remballe devant les moutons et on repart.

4696_img_6847.jpg

Après l’épreuve « montagnarde » de la veille, l’épreuve de la plage ! Nous débutons par 1h20 de bitume, puis nous arrivons sur l’immense plage de la « Brandon Bay ». C’est un no man’s land de sable interminable qui va nous pourrir les mollets. Soph en jettera son sac et ses bâtons d’épuisement au bout d’une heure et finira les 1h30 de plage restantes les pieds nus.

4696_img_6852.jpg

Nous arrivons à Castlegregory, éreintés. Soph me supplie de trouver un B&B. Je m’exécute. Ben quoi, on a bien le droit de profiter de la civilisation, non ?

Ce soir, suite royale : lit et douche !

Jour 9 :

Réveil à 8h00 après une nuit ultra-reposante. Nous partons vers 11h00…autant dire que le petit-dèj du B&B était copieux !

On se remet en route, ou plutôt en plage. En voulant se cacher pour se soulager, Soph débusque un couple d’amoureux en plein ébat ! Pour l’anecdote…

Nous croisons des campings qui n’étaient pas indiqués sur la carte. Nous arrivons à Camp à 14h00. La boucle est bouclée. Nous décidons de passer le reste de la journée sur place (à picoler dans un pub), et de retourner à Tralee le lendemain.

4696_img_6867.jpg

Jour 10 :

Réveil à 6h00, nous sommes attaqués par des mouchettes assoiffées de sang. Si elles ne nous ont pas dérangés outre mesure depuis le début, elles sont bien décidées à en découdre ce matin. Nous ne tardons donc pas à nous mettre en route pour cette dernière étape, la même que la première mais en sens inverse.

Nous croisons plusieurs randonneurs qui débutent la boucle, chargés comme des bourricots, et nous songeons à leurs pauvres dos endoloris. En même temps, personne ne les a obligés à remplir un 70 litres avec 15 kg de slips de rechange !

Nous arrivons à Tralee, le sourire aux lèvres, sous le soleil qui ne nous a pas fait faux bond pendant ces 10 jours. Nous avons même des dragonnes en marques de bronzage sur les mains.

4696_img_6879.jpg

Le reste du séjour, nous avons loué une voiture pour retourner sur la péninsule et visiter les quelques curiosités que nous n’avions pas pu/su voir lors de la marche, et notamment le Gallarus Oratory :

4696_img_6880.jpg

Le Connor's Pass :

4696_img_6919.jpg

Et une très belle abbaye en ruines comme seuls les Irlandais savent faire !

4696_img_6962.jpg

Conclusion :

De bien belles vacances, avec une météo en général très clémente. Le niveau convient parfaitement aux débutants, même si le gros problème du Dingle Way, ce sont les routes en bitumes. Il est pratiquement impossible de prendre d’autres chemins (clôtures et terrains privés omniprésents), les pieds et les genoux en souffrent énormément. C’est la raison pour laquelle j’ai été un peu déçu de cette rando.

Pour la petite info, j'ai préparé le John Muir Trail pour cet été...mais un heureux événement s'est glissé dans l'agenda. Du coup c'est ajourné!

Liste du matériel :

portageirlande.jpg

Akouelle

Dernière modification par Akouelle (11-05-2011 18:25:38)


Denne vun Milhüse esch's égàl wenn d'Strosburier in de rhin brùnze
Les gens de Mulhouse se moquent bien que les Strasbourgeois pissent dans le Rhin

Hors ligne

#2 11-05-2011 19:10:14

Windu
Membre
Inscription : 15-12-2010
Messages : 24

Re : [Récit][Liste]Août 2010 - Irlande - Dingle Way

A un mois de partir en Irlande, ton récit tombe bien. Je fais la Wicklow Way et j'espère avoir la même météo que toi.

Hors ligne

#3 11-05-2011 19:46:06

denq
Membre
Inscription : 30-05-2007
Messages : 1 538
Site Web

Re : [Récit][Liste]Août 2010 - Irlande - Dingle Way

Ca donne envie d'aller faire un tour là-bas!:)


Vaut mieux être un peu titane qu'un grand mulet...

Hors ligne

#4 11-05-2011 21:58:32

antoine novice
Membre
Lieu : du monde et d'ailleurs...
Inscription : 04-05-2009
Messages : 557

Re : [Récit][Liste]Août 2010 - Irlande - Dingle Way

je pense y retourner très bientôt!!

paysages magnifiques, gens accueillants, chaleureux et hospitaliers, une musique ennivrante et une bière excellente!!!

vous ne serez pas déçus!!


antoine qui cherche inlassablement comment emmener son violoncelle pendant ses randos...

Hors ligne

#5 12-05-2011 06:46:35

Akouelle
Membre
Lieu : Cernay, Haut-Rhin, Elsass
Inscription : 22-06-2010
Messages : 59

Re : [Récit][Liste]Août 2010 - Irlande - Dingle Way

Windu a écrit :

A un mois de partir en Irlande, ton récit tombe bien. Je fais la Wicklow Way et j'espère avoir la même météo que toi.

Attention toutefois, le climat de la côte Sud-Ouest au mois d'août n'est surement pas le même que celui de la côte Est au mois de juin. Je pense qu'on a surtout eu beaucoup de bol.

Mais je te souhaite évidemment d'avoir autant de chance que nous! smile

antoine novice a écrit :

je pense y retourner très bientôt!!

paysages magnifiques, gens accueillants, chaleureux et hospitaliers, une musique ennivrante et une bière excellente!!!

vous ne serez pas déçus!!

En parlant d'hospitalité, je dois avouer que sur ce point, le seul fait d'être Français attire sur vous toute la sympathie des Irlandais. Nous avons croisé des autochtones avec lesquels nous avons toujours pu discuter. Nous avons rencontré un couple de cinquantenaires dont la fille devait justement se rendre en France 2 mois plus tard à 10km de chez nous.

Dans les toilettes de pubs aussi on peut discuter rugby avec le collègue de la pissoire adjacente... lol

Akouelle

Dernière modification par Akouelle (12-05-2011 06:46:45)


Denne vun Milhüse esch's égàl wenn d'Strosburier in de rhin brùnze
Les gens de Mulhouse se moquent bien que les Strasbourgeois pissent dans le Rhin

Hors ligne

#6 12-05-2011 10:28:26

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 375

Re : [Récit][Liste]Août 2010 - Irlande - Dingle Way

Kikoo à tous wink

A noter un plan très intéressant pour la Dingle way : l'aéroport de Kerry (déservi par Ryanair) est à 15/20 km de la Dingle way.

Donc il est très facile de faire une sortie sans autre moyen de transport que l'avion pour s'y rendre, et ensuite faire tous les trajets à pieds. C'est un petit plan que je me garde de côté pour une escapade d'une semaine wink.
J'avais bien apprécié il y a quelques année la presqu'île de Dingle (et j'avais nagé avec le dauphin wink).

eraz

Hors ligne

#7 12-05-2011 12:30:19

Akouelle
Membre
Lieu : Cernay, Haut-Rhin, Elsass
Inscription : 22-06-2010
Messages : 59

Re : [Récit][Liste]Août 2010 - Irlande - Dingle Way

eraz a écrit :

Kikoo à tous wink

A noter un plan très intéressant pour la Dingle way : l'aéroport de Kerry (déservi par Ryanair) est à 15/20 km de la Dingle way.

Donc il est très facile de faire une sortie sans autre moyen de transport que l'avion pour s'y rendre, et ensuite faire tous les trajets à pieds. C'est un petit plan que je me garde de côté pour une escapade d'une semaine wink.
J'avais bien apprécié il y a quelques année la presqu'île de Dingle (et j'avais nagé avec le dauphin wink).

eraz

Ah ouais, le fameux dauphin Fungie, c'est ça? On l'a pas fait! smile

Pour Ryanair je m'étais effectivement renseigné mais malheureusement les horaires sont contraignants et les aéroports de départ trop éloignés de chez moi... sad


Denne vun Milhüse esch's égàl wenn d'Strosburier in de rhin brùnze
Les gens de Mulhouse se moquent bien que les Strasbourgeois pissent dans le Rhin

Hors ligne

#8 26-05-2011 19:44:14

Tintinetmerlin
Membre
Inscription : 26-05-2011
Messages : 1

Re : [Récit][Liste]Août 2010 - Irlande - Dingle Way

Hello!!!
Je suis bien contente d'avoir trouvé ton récit car j'ai pour projet de faire la Dingle way!!! Toutefois, je commence seulement mes recherches donc je me pose beaucoup de questions!!!

Premièrement, je suis une fille de 18ans et pour le moment je compte faire cette rando toute seule. Cela te parait-il risqué ?? (histoire de rassurer mes parents !!!) Sachant que j’ai déjà effectué plusieurs randos, essentiellement dans les wiclows mountains au sud de Dublin, donc je suis peut-être débutante pour les longues distances mais je connais bien les journées entières de marche en solitaire !!!

Ensuite, ce qui m’a particulièrement intéressé dans ton récit, c’est de constater qu’il est assez facile de planter sa tente. En effet, j’aimerais prendre l’option la plus économique possible donc si le camping sauvage fonctionne bien, ça m’arrange.  Juste, est-ce que le sol s’y prête vraiment ?? C’est pas trop la galère ?? parce que j’entends beaucoup parler des tourbières (même si cela ne m’effraie pas plus que ça !!!)

Je voudrais également savoir s'il est facile de se ravitailler en nourriture sur le parcours, ou bien faut-il que je fasse de grosses réserves??

Enfin, ma grande question est : quelle est pour toi la partie la plus intéressante (dans le sens jolie) du Dingle way ?? éh oui, parce que je n’aurai pas suffisamment de temps pour le faire en entier. Je ne disposerai que de 5 petits jours complets, donc, tant qu’à faire, autant voir les meilleurs paysages.  Que me conseillerais-tu de faire dans ce cas ??     
Je pensais prendre le bus à Tralee pour m’emmener à Dingle et commencer réellement ma rando depuis ce point. Puis je suivrai le chemin pour revenir jusqu’à Tralee.
J’ai vu que le fait qu’il y ait pas mal de tronçons de bitum, t’avait un peu déçu. Ça ne m’enchante pas non plus, mais en même temps, quand je regarde des discussions sur d’autres rando comme Kerry way, il me semble que c’est la même chose partout, donc je reste sur mon idée de faire celle de Dingle. Dans tous les cas, ton expérience m’a bien motivé…

Merci d’avance !!!!
Annabelle de mon vrai nom !!!

Hors ligne

#9 27-05-2011 06:52:07

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 375

Re : [Récit][Liste]Août 2010 - Irlande - Dingle Way

Kikoo Tintinetmerlin wink

Bienvenue sur le forum smile.

A mon avis pas de problème pour une fille de 18 ans en Irlande. Les locaux sont très accueillants et l'ambiance des pubs est très familiale (les enfants de 10 ans y dansent, chantent et jouent de la musique).

Tu peux planter ta tente très facilement également, terrain idéal et pleins de murs pour te couper du vent et des regards. De nombreuses possibilités de ravitaillement et il est toujours possible de manger un truc (en général très bon) dans les pubs.

Pour ma part, j'ai préféré la partie la plus sauvage (ouest et nord de la presqu'île) mais c'est une histoire de goût. Les chemins sont un vrai problème : le seul chemin balisé étant souvent la route, étroite, enserrée entre 2 murs et parcourue par de nombreux véhicules de touristes... sad. Ma solution est simple : enjamber les murets et marcher en hors piste... Ce n'est pas du tout paumatoire, le terrain est très facile et aucun paysan n'ira râler après une jeune Française de 18 ans : tu aura droit à un grand sourire et probablement une invitation pour un thé ou une pinte au pub local wink.

eraz

Hors ligne

#10 27-05-2011 08:27:15

ULK
Membre
Inscription : 10-05-2011
Messages : 171

Re : [Récit][Liste]Août 2010 - Irlande - Dingle Way

Grand merci pour ce récit détaillé et illustré. Ca donne l'eau à la bouche.

Est-ce que le Dingle Way est aussi un itinéraire VTT à ton avis ?

Hors ligne

#11 27-05-2011 11:00:05

Akouelle
Membre
Lieu : Cernay, Haut-Rhin, Elsass
Inscription : 22-06-2010
Messages : 59

Re : [Récit][Liste]Août 2010 - Irlande - Dingle Way

Salut, je savais bien que ça intéresserait les curieux, même posté avec 9 mois de retard... big_smile

Tintinetmerlin a écrit :

Hello!!!
Je suis bien contente d'avoir trouvé ton récit car j'ai pour projet de faire la Dingle way!!! Toutefois, je commence seulement mes recherches donc je me pose beaucoup de questions!!!

Premièrement, je suis une fille de 18ans et pour le moment je compte faire cette rando toute seule. Cela te parait-il risqué ?? (histoire de rassurer mes parents !!!) Sachant que j’ai déjà effectué plusieurs randos, essentiellement dans les wiclows mountains au sud de Dublin, donc je suis peut-être débutante pour les longues distances mais je connais bien les journées entières de marche en solitaire !!!

Comme l'a dit Eraz, pas de soucis. L'Irlandais est de nature joyeuse et accueillante, qui plus est ils adorent les Français. Pourquoi? Parce qu'on n'aime pas les Anglais...c'était surtout vrai au temps de Napoléon, maintenant les choses ont un peu évolué! smile

Tintinetmerlin a écrit :

Ensuite, ce qui m’a particulièrement intéressé dans ton récit, c’est de constater qu’il est assez facile de planter sa tente. En effet, j’aimerais prendre l’option la plus économique possible donc si le camping sauvage fonctionne bien, ça m’arrange.  Juste, est-ce que le sol s’y prête vraiment ?? C’est pas trop la galère ?? parce que j’entends beaucoup parler des tourbières (même si cela ne m’effraie pas plus que ça !!!)

Le camping sauvage est bien entendu possible. Moi qui n'aime pas déranger les gens, je te conseillerai d'attendre la fin de journée assez tard avant de bivouaquer, et de te réveiller tôt le matin. Fais attention aussi à ne pas planter la tente au milieu d'un parc à vaches (ou à taureaux, très nombreux, au même titre que les moutons...)

Tintinetmerlin a écrit :

Je voudrais également savoir s'il est facile de se ravitailler en nourriture sur le parcours, ou bien faut-il que je fasse de grosses réserves??

La péninsule est un haut lieu du tourisme en Irlande, tu trouveras à ravitailler facilement tous les jours. Au pire, essaie d'avoir un repas d'avance dans le sac, si tu décides sur une envie de t'aventurer dans un coin isolé.

Tintinetmerlin a écrit :

Enfin, ma grande question est : quelle est pour toi la partie la plus intéressante (dans le sens jolie) du Dingle way ?? éh oui, parce que je n’aurai pas suffisamment de temps pour le faire en entier. Je ne disposerai que de 5 petits jours complets, donc, tant qu’à faire, autant voir les meilleurs paysages.  Que me conseillerais-tu de faire dans ce cas ??     
Je pensais prendre le bus à Tralee pour m’emmener à Dingle et commencer réellement ma rando depuis ce point. Puis je suivrai le chemin pour revenir jusqu’à Tralee.
J’ai vu que le fait qu’il y ait pas mal de tronçons de bitum, t’avait un peu déçu. Ça ne m’enchante pas non plus, mais en même temps, quand je regarde des discussions sur d’autres rando comme Kerry way, il me semble que c’est la même chose partout, donc je reste sur mon idée de faire celle de Dingle. Dans tous les cas, ton expérience m’a bien motivé…

Merci d’avance !!!!
Annabelle de mon vrai nom !!!

En arrivant à Dingle tu as l'avantage d'éviter les 2 premières journées ainsi que l'avant-dernière qui nous a pris 2 heures et la dernière, donc si tu comptes bien : 10-4 = 6 ! En essayant d'avoir un bon rythme, ça peut coller. Je te conseille d'aller vers l'Ouest voir les îles Blaskets, de remonter vers le Gallarus oratory et de faire ce qui correspond à mon jour 7 : la petite ascension sur la Brandon Mountains.

Tu peux éviter la longue et pénible péninsule et sa Brandon Bay pour revenir à Dingle par le Connor Pass. Ainsi tu passeras peut-être plus de temps dans la partie montagneuse, et moins sur les routes et les plages.

En tout cas, bonne rando!

ULK a écrit :

Grand merci pour ce récit détaillé et illustré. Ca donne l'eau à la bouche.

Est-ce que le Dingle Way est aussi un itinéraire VTT à ton avis ?

Je dirais oui et non (réponse de celui qui ne pratique pas beaucoup le VTT wink ). Oui quand le chemin est assez large, non quand il est étroit et raide ou encore quand il faut traverser des chicanes ou des échelles pour passer de pré en pré... Par exemple, pour redescendre de la Brandon Mountain, je ne m'imaginais pas le faire à vélo : trop tourbeux, quelques barrières à ouvrir/refermer... Par contre ça peut être sympa en cyclo-tourisme sur les routes, j'en ai vu pas mal qui choisissaient cette option.

Akouelle


Denne vun Milhüse esch's égàl wenn d'Strosburier in de rhin brùnze
Les gens de Mulhouse se moquent bien que les Strasbourgeois pissent dans le Rhin

Hors ligne

Pied de page des forums