Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 13-06-2011 13:09:16

Huemul
Membre
Inscription : 12-02-2011
Messages : 27

[Récit + liste] Quelques jours dans le Diois

Bonjour,

Cela fait maintenant quelques mois que je m'inspire de ce site pour évoluer vers une démarche plus légère en randonnée, voici venu le moment d'apporter ma petite contribution en vous faisant partager mon récent périple dans le Diois.

Jeudi, il est 22h, je m’échappe enfin du boulot, avec une furieuse envie de tailler la route ! J’ai 4 jours devant moi, le coffre de la voiture est prêt, je trace donc plein sud, bifurque à l’est peu après Valence, et arrive enfin à destination : le DIOIS ! (la prochaine fois, juré j'essaye de changer d'approche wink )

1er bivouac dans un pré du vallon de l’abbaye de Valcroissant (point de chute que j’avais découvert lors d’une précedente virée dans le secteur), je monte le double toit de ma tente T2 ultralight pro que j’ai décidé de tester en version « tarp ». Grâce au montage suggéré par mon ami Vinvince, ça le fait grave !  5516_img_0286.jpg
Au passage, je teste également le matelas mousse Thermarest Ridgrest Solite. Réveil tranquilou à 8h, le test du matelas est validé (confort et chaleur sont au rendez vous), mais une question reste en suspens…comment faire rentrer cette chose dans mon sac…je décide de répondre à cette question une autre fois et boucle mon sac avec mon Themarest prolite 3 en taille S, même poids et bien moins gigantesque !!

Petit HS : Cette première journée ne sera pas consacrée à la rando mais à la pêche à la mouche ! Et je m’éclate : 10 truite rien que sur le no-kill du Bez à Chatillon en Diois ! Je ferais la sympathique rencontre d’un berger, à qui je m’empresse de demander si les troupeaux sont déjà dans les hauteurs, accompagné de leurs gardiens que je redoute un peu : les patous ! On taille une bavette, il me dit qu’il n’y a pas encore de troupeau sur le Jocou, ni à Jiboui, ça tombe bien, c’est là que je compte me rendre ! Concernant les patous, il me conseille, en cas de rencontre fortuite, de ne pas bouger et le laisser m’identifier…à voir en situation ! On discute bien sûr de la présence du loup et de ses conséquences…j’avoue ne trop savoir qu’en penser…certe la situation des bergers est déjà précaire, une brebis, ce n’est pas donnée (dans les 1200 euros), qu’en cas d’attaque, il faut faire des pieds et des mains pour se faire indemniser…mais je reste attaché à l’idée de préservation de la biodiversité…et puis j’ai encore en mémoire par ma rencontre rapide avec deux specimens de canis lupus, sur le plateau du Glandasse, cet hiver…ce que je souhaite à chaque randonneur ! fin du HS

Après cette journée de break, je me cherche un autre camp de base…Je parcours agréablement les magnifiques Gorges des Gâts et arrive à Glandage, petit hameau aux airs de bout du monde, je trouve la prairie idéal et monte ma tente.  Je m’endors après avoir tracé grossièrement un itinéraire sur ma carte…Glandage – Col de Menée, via le col de Luz, le col de Grimone, le Jocou et le mont Barral, retour par les Nonnières, Bornes, les Sucettes du même nom…ne connaissant pas trop ma forme, ni mes capacité à partir en autonomie complète, 3 jours me semblent confortables pour cet itinéraire…

Samedi , 9h :
Départ de Glandage à travers la belle vallée du ruisseau de la Vière qui doit me conduire au Col de Luz. En ligne de mire la Toussière. 5516_img_0296.jpg


La montée au col se fait sans difficulté et quel plaisir de découvrir le Triève de l’autre coté !
J’apprécie également le fait d’emprunter un itinéraire qui semble ne pas accueillir beaucoup de monde : le sentier est marqué par quelques petits cairns qui dépassent à peine des herbes hautes, qui ne sont même pas foulées. Je redescends au col de Grimone où je fais une halte et me délecte de ma terrine de campagne dans son terrible pot en verre : pas  pour un sous mais il fallait bien la finir et je m’en débarrasserai bien vite une fois dans une des poubelles du col !

Car la suite s’annonce ardue : la montée du Jocou ! Je passe par le bien nommé col de Vente Cul, en effet, le vent ne me quittera pas jusqu’au soir ! C’est l’occasion de tester la Raincut de D4 : en situation de montée intense (jusqu’à 14m/min à l’alti !), chargé, je transpire mais ne suis pas trempé ! C’est remarquable et fait sacrément réfléchir (possesseur par ailleurs d’une veste en Goretex Paclite 15 fois plus cher, je peux assurer que la Raincut fait bien mieux : c’est réellement respirant !).

Arrivé au sommet, à 2000m, je suis juste à limite du plafond nuageux. Je ne profite donc pas du paysage, mais d’un parcours de crête en plein vent, sacrée ambiance ! Je suis les petits cairns et bien sûr, comme à chaque fois je me paume ! Je prend conscience de mon erreur après 100m d’une bonne descente dans un pierrier : le ciel se dégage et aperçois des villages, un viaduc !?!?. En plein vent je déplie ma carte et constate que je me suis aventurée trop à l’est sur la Crête de l’Archat au lieu de rejoindre le col de Seysse, devant moi le Triève et non la ligne de crête qui doit me mener au Mont Barral !!! Allez, c’est donc parti pour une remonté sévère à la bifurcation que j’ai loupé ! Que ces 100m de dénivelé me paressent long et puis y’en a marre de ce vent ! Je mets mon fidèle bonnet et prend tout de même un sacré pied à parcourir la magnifique crête de Jiboui. 5516_img_0335.jpg

En ligne de mire la dernière difficulté de la journée : le mont Barral. Arrivé au sommet, je jette un coup d’œil sur mes pas, ben ça en jette 5516_img_0336.jpg !

Dans la descente, je refais le plein d’eau à la source de la Freidière, unique point d’eau de la journée et correctement référencé par le site refuge info

J’atteins une petite clairière avec une magnifique vue sur le Mont Aiguille et la fatigue et la sereinité du lieu m’invite à bivouaquer ici ! J’en ai plein les bottes, un mal de casque horrible (à cause du vent). Après une bonne ½ heures d’hésitation du genre : « ça va passer, tu vas quand même pas recourir à la médication à tout va ! », je m’enfile un dafalgan et pique un roupillon ! Une heure plus tard, réveillé par une colonie de fourmis qui commence à remonter dans mon pantalon, je décide de planter l’abri et de me faire à manger : le mal de tête est parti, je trouve la soupe de pâte délicieuse, bref ça va mieux et je peux m’endormir sereinement, le ventre plein, veillé par la lune. 5516_img_0340.jpg

Dimanche :
Après la journée d’hier, je commence à me dire que mon itinéraire prévu en 3 jours, va finir par passer en 2 !

Mais je ne presse pas le pas, j’en profite pour contempler le majestueux Mont Aiguille dont le sommet est drapé dans un voile de nuage ! 5516_img_0357.jpg

Pourtant de nuage, au dessus de moi, il n’en est point et j’attaque tranquillement ma descente du col de Menée jusqu’à Nonnières.

J’aurais la chance de surprendre 2 chamois dans le val de la ferme du Désert, et de croiser un troupeau de 300 brebis qui elles montent sur l’alpage de Jiboui. Sur l’étroit sentier, je suis forcé de leur laisser le passage, surtout que deux patous les accompagnent. Je ne bouge pas donc et le laisser avancer dans un concert de cloches, ce n’est pas tous les jours que l’on peut assister à ça !

Dans la descente, je manque de me fouler la cheville droite, heureusement les bâtons sont là pour me rattraper, une fois en bas, un petit coup de niflugel en préventif, et il n’y parait plus !

HS : Il est peut-être venu le moment de parler de mes chaussures ! Après avoir randonné en grosse (des Raichle tip-top que je porte encore lorsque je dois m’aventurer sur des itinéraires enneigés) qui m’ont causé des douleurs au genoux (pour cause de blocage trop ferme du coup de pied), j’avais pris l’habitude d’utiliser des « basses » : les formidables Exit Low de Salomon. Vraiment des pantoufles !! Et puis voilà, cela fait trois mois que je parcours le site de Randonner-léger, et je m’aperçois que certains d’entre vous utilisent carrément des chaussures de trail !! Je muris ce choix et profite d’une promo pour m’acheter une paire d’Adidas Kanadia TR3, et ben je dois dire que c’est le top ces godasses !!! Après 7h de marche et 20km on ne les sent toujours pas, et elles adhèrent en toutes circonstances ! Reste à voir sur la durée, car leur seul point faible par rapport aux Exit Low serait leur durée de vie…Fin du HS.

Arrivé aux Nonnières où je me régale d’une tranche de jambon cru avec le reste de mon pain. Et me voilà reparti pour 590m de montée dans la forêt domanial du Sapet, direction le col du Rosier via le col de Sambuc. Quel régal !! La montée, au milieu des pins est super agréable, là encore l’impression d’être le premier à passer par ce chemin depuis des lustres et puis quelques surprises tel cet œuf au milieu du chemin : 5516_img_0386.jpg
Petit à petit, alors que longe la montagne, le cirque d’Archiane se dévoile, la classe !5516_img_0389.jpg

Du col du Rosier, après avoir discuté avec un couple de sympathiques randonneurs amateur de fleurs, j’entame la partie la moins plaisante de mon périple, tout d’abord une raide descente de 600m puis une portion de route jusqu’à Borne, au cours de laquelle j’aurais l’impression de griller à petit feu…J’arrive aux Sucettes de Bornes que j’admire rapidement. En fait je jetterais un plus long coup d’œil au Jocou qui aujourd’hui est débarrassé de tout nuage. Je m’en retourne alors par Côte Pleine, en longeant la Montagne de Rinchinet. L’ultime descente se passe sans trop d’encombre et j’arrive à Glandage fatigué mais heureux !

Au final :

2 jours de marche au lieu de 3
Jour 1 : 22.6 km et 1921m de D+
Jour 1 : 28.4 km et 1632 de D+

Poids du sac : 10.7 kg estimé au départ avec 5.7 kg de nourriture et d’eau.

Content :
D’avoir mis que 2 jours pour ce que je pensais faire en 3 ! Cela présage du bon pour la suite et des itinéraires plus long !
D’avoir pris plaisir à dormir « la fenêtre ouverte » !
D’avoir utilisé la totalité de mes équipements type pluie/vêtement chaud : mention spéciale Raincut de D4

Pour progresser dans la démarche MUL :
Trouver un autre sac ! Certes je l’aime ce Millet, mais 1700g, c’est vraiment trop…à quand le JAM ?
Optimiser la nourriture : pas assez de salé ou de gras...je prendrais la dose de fromage et de saucisson la prochaine fois !

Détail de l’itinéraire sur Open Runner :
Jour 1 : ID# 1031007
Jour 2 : ID# 1031037

Ma 1ère liste ! (hautement optimisable) :

portage/rangement       
    sac à dos Millet Odyssey 35L              1720g
    sac étanche sea-to-summit ultrasil 8L    15g

couchage       
    Termarest prolite 3 S (120cm)            440g
    Sac de couchage 000 Ansabère 400      790g
    couverture de survie réutilisable             200g
    toit tente D4 T2 ultralight pro             910g

cuisine       
    popotte comprenant : 1 tasse plastique,  315g
        1 poignée plastique, une cuillère
        plastique, le P3RS et
        la dosette (cartouche de
        pellicule photo)    
    Alcool (200ml)                                     200g

vetement chaud/pluie       
    TS manches longues techwool D4            250g
    Raincut D4                                            150g
    Bonnet laine                                     100g

divers       
    carte 3237 OT                                     35g
    Téléphone x2                                    160g
    frontale petzl tikka 2                            poids non connu
    paquet de mouchoire                             poids non connu
    cordelette 2mm                                      5g
    journal                                             poids non connu
    harmonica                                            200g
    genouillère                                            poids non connu
        appareil photo canon 115 HS                  250g

pharmacie / hygiène       
    pharmacie :fin d'un tube de niflugel,        200g
        pansements anti-ampoule,
        1 tablette de micropure forte,
       1 rouleau de strappal, 1 boite de
       doliprane 1g (estimation)              
    1 serviette microfibre spontex 30*30            poids non connu
    1 brosse à dent                                       5g

sur moi        
    pantalon columbia    
    TS manche courte D4   
    micropolaire millet   
    casquette   
    lunette de soleil   
    chausettes Xsocks trekking light   
    chaussure Adidas Kanadia TR3   
    1 opinel n°8   
    1 briquet   
    1 caleçon coton
    1 montre/alti Altimax

nourriture / eau       
    barre de céréale X6                        120g
    raisin secs                                        300g
    muesli                                         500g
    pain d'épice                                 300g
    1 sachet de soupe poulet vermicel           55g
    1 cube Maggi Legume/huile d'olive          10g
    2 tranches de jambon cru (estimation)   40g
    pâtes étoiles                                 200g
    1 œuf dur (estimation)                           30g
    mais grillé salé                                 100g
    1/2 flute                                          200g
    1/2 pot de paté de campagne          150g
    eau 3L                                        3000g

Total sans nourriture sans eau            5940g

Total avec nourriture et eau                  10945g

Dernière modification par Huemul (13-06-2011 19:35:20)

Hors ligne

#2 13-06-2011 18:19:13

L'artdeschoix07
Membre
Inscription : 04-05-2010
Messages : 111
Site Web

Re : [Récit + liste] Quelques jours dans le Diois

Un bien beau périple et jolie récit. Tout ca me donne envie... wink

Hors ligne

#3 13-06-2011 20:09:59

benji7065
Membre
Inscription : 24-05-2011
Messages : 37

Re : [Récit + liste] Quelques jours dans le Diois

Merci pour le récit  wink

Pour réduire le poids de ta popote à moins de 80 gr pour moins de 15€, tu peux utiliser une cuillière spork + popote alu 0.5 l

Hors ligne

#4 13-06-2011 20:26:07

Mr_K
Membre
Inscription : 04-03-2009
Messages : 881
Site Web

Re : [Récit + liste] Quelques jours dans le Diois

Bienvenu, et beau récit c'est vrai !

La route vers l’allègement t'es toute tracée, quand je vois ta liste, si déjà tu changes de sac tu gagnes énormément !!!
Ensuite quelques éléments moins significatifs tel l'ensemble de cuisine (une popote légère et un contenant type bolino ou bouteille de lait ou encore sachet micro onde) ... Enfin prends bien garde aux quantités que tu emportes, par exemple 200g d'alcool pour 2j, 200g de niflugel, 6 barres de céréales, le pot de paté de campagne etc etc ... Une des clés et de rationner tout cela, le site regorge d'astuces pour limiter les quantités emportées et pour certains éléments les supprimer définitivement.


J'ai un blog perso ! ... mais il est laissé à l'abandon ...

Hors ligne

#5 14-06-2011 03:50:55

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Messages : 12 076
Site Web

Re : [Récit + liste] Quelques jours dans le Diois

Super ! Merci pour ce récit de MUL, très bien illustré (photos+liste).

A propos du montage de la T2 en abri suggéré par Vinvince: c'est sur le forum ? Si oui, pourrais-tu mettre un lien ? Merci smile .


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

En ligne

#6 14-06-2011 09:20:47

Phil75014
E-Mul
Lieu : Paris ! Paris! Paris !
Inscription : 14-04-2010
Messages : 498
Site Web

Re : [Récit + liste] Quelques jours dans le Diois

Huemul a écrit :

et puis j’ai encore en mémoire par ma rencontre rapide avec deux specimens de canis lupus, sur le plateau du Glandasse, cet hiver…ce que je souhaite à chaque randonneur !

Non ??? sans blague tu en as vu ?  quelle distance ?  je suis plutôt très sceptique, mais je demande qu'a y croire wink
vas y racontes stp  tongue


mon blog :  des astuces, des récits sur la randonnée
"simplifiez, simplifiez, simplifiez." (H.D. Thoreau)

Hors ligne

#7 15-06-2011 16:13:08

Huemul
Membre
Inscription : 12-02-2011
Messages : 27

Re : [Récit + liste] Quelques jours dans le Diois

@ oli_v_ier : j'ai mis quelques explications

@ benji7065 : merci pour le lien, j'ai déjà la cuillère spork que j'ai raccourci en coupant les dents (inutiles) à la pince coupante pour faire rentrer le tout dans la popotte. Pour la popotte alu, elle à l'air bien tentante, mais j'aurais aimé qu'ils mettent un couvercle...peut-être vais-je me tourner vers la mini alu Cao..en attendant de me payer une popotte en titane...en plus Arkligth a encore enrichi son rayon popotte avec de nouvelles evernew...arhhhh ne pas craquer!

@Phil75014 : c'était lors d'une rando avec un pote, en Mars, sur le plateau du Glandasse sur le coté qui donne sur le cirque d'archiane alors que nous bartassions comme des phoques en brassant de la neige jusqu'à la cabane de Chatillon : à 3m environ de moi, je vois deux grands "chiens" avec de longues queues remonter vers le sommet. Je dis chiens parce qu'en première intention je les ai vraiment pris pour des chiens loup (l'appellation est vraiment adapté je crois). Ce fût bien sur furtif, mais renseignement pris auprès de plusieurs personnes il y a bien des loups dans le vercors, ce qui cause comme je l'ai expliqué de gros problèmes aux éleveurs de moutons. Il suffit d'ailleurs pour s'en convaincre de lire les inscriptions que l'on peut lire sur les routes ou les bords de route du style "non au loup". Le sujet est épineux et je n'ai pas de réponse quand à ce qu'il faudrait faire...d'une part des bergers qui galèrent (avec des moutons un peu con il est vrai puisqu'en cas d'attaque les brebis vont s'étrangler dans les mailles des enclos qui les parquent), de l'autre un animal sauvage qui était surement là avant l'homme et qui a, j'estime, le droit de vivre où bon lui semble...(j'ai en horreur les personnes qui prétendent que l'homme serait supérieur à tous les autres être vivants).

A plus,

Nico

Hors ligne

#8 19-06-2011 21:01:21

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : [Récit + liste] Quelques jours dans le Diois

bonsoir,

j'ai beaucoup aimé lire ton récit, très agréable smile
Merci

Hors ligne

Pied de page des forums