Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 13-06-2012 20:47:11

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 663

[Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

3433_couv.jpg

Traversée de la Corse effectuée du 28/05/12 au 02/06/12 au départ de Calenzana, empruntant le Fra li Monti (GR20) puis le Mare a Mare Sud de Bavella à Porto Vecchio.


Matériel emporté par Fred (à peu de choses près)
3433_liste_corse_finale.jpg


Nourriture emportée

0800 Petit-déj           
0500 Cruesli (475 Cal/100g)       
0005 Coco (593 Cal/100g)          
0250 Lait entier (494 Cal/100g)   

1584 Journée       
0135 Chips (600 Cal/100g)               
0125 Cajou (620 Cal/100g)               
0120 Fruits secs (436 Cal/100g)       
0200 Chorizo (492 Cal/100g)   
0200 Saucisson (394 Cal/100g)           
0118 Kinder Country 5 paquets (557 Cal/100g)       
0093 Balisto miel 5 paquets (522 Cal/100g)           
0093 Balisto fruits des bois 5 paquets (503 Cal/100g)
0100 Côte d'Or noir 86% (645 Cal/100g)       
0400 Taupe Cake (530 Cal/100g)           

0472 Soir       
0175 Taboulé menthe citron (376 Cal/100g)   
0262 Taboulé tomates basilic (352 Cal/100g)   
0010 Huile d'olive (900 Cal/100g)            
0025 Pesto rosso (400 Cal/100g)   

Total de 2856 gr de bouffe, en gros 3000 Cal/jour pour 5 jours.


Jour 0

Le sac est bouclé, film étirablé et ductapé (le film étirable seul est suffisant). Direction l’aéroport.    
3433_p5270001.jpg

Eraz : 1 semaine en Corse à l'invitation de Fred smile. Au programme pour moi : photos tôt le matin et tard le soir, rando non stop entre les 2 = nickel wink. Mon sac est également bouclé, je décolle de Paris... mais pas de passage en soute pour mon sac : j'ai un peu oublié ma carte d'identité hmm. Toujours prêts à tout ces Muls pour gagner 5g tongue

Jour 1
Calenzana / Ortu di u Piobbu / Carozzu / Lac de la Muvrella

Arrivés la veille à Calenzana sous la pluie vers les 22h30, nous avons dormi au-dessus du village et attaquons le GR20 dès les premières lueurs.
3433_p5280015.jpg
3433_p5280020.jpg
3433_p5280031.jpg
3433_p5280033.jpg
3433_p5280036.jpg
3433_p5280040.jpg
Eraz est fatigué, faut dire qu’il s’emmerde un peu à suivre des marques de peinture… Sans compter que dès qu’il s’arrête prendre une photo, même si je ne dis rien, il voit bien que je ronge mon frein.
Nous stoppons au lac de la Muvrella, le refuge de l’Asco est situé de l’autre côté du col. Une mer de nuage s’invite à l’apéro.
3433_p5280043.jpg

Eraz : J'ai bien aimé le départ dans les bruyères parfumées et les passages dans les forêts de pins. Fred et moi sommes chauds bouillants et on a trop envie de découvrir le paysage Corse, tant vanté par les randonneurs. Le temps est idéal, c'est à dire pas trop chaud pour moi qui n'ai vu que du froid jusqu'à présent. La première étape est la plus jolie, la 2e nous fait découvrir les joies de la caillasse Corse (on ne la quittera plus de tout le GR20 Nord, à une exception près) la 3e n'est qu'une longue montée dans les cailloux sad. Mon sac est trop lourd (beaucoup plus que celui de Fred), le poids des années compte aussi (ça multiplie au moins par 2 wink) et j'ai du mal à suivre Fred qui galope comme une chèvre dans les montées wink. Je prend mon mal en patience en attendant les étapes plus roulantes... On croise un gars sympa (qui connait le forum) et on s'installe ensemble au bivouac. Peu de photos : pas trop le temps et rien qui me bouleverse pour l'instant. Bouffe froide matin, midi et soir... et je mange sans beaucoup d'appétit. J'avais pas testé sur plusieurs jours : je ne recommencerai pas smile. Vive la bouffe chaude le soir et le thé bouillant le matin!
1808_corse01.jpg
L'ambiance au petit matin
1808_corse02.jpg
Fred dans la brume
1808_corse03.jpg
1808_corse04.jpg
La mer de nuage qui nous accompagnera presque toute la semaine
1808_corse05a.jpg
Mon pied d'éléphant/top bag avec le poncho tarp en montage demi toile pour tester la résistance à l'humidité

Jour 2
Lac de la Muvrella / Asco Stagnu / Tighjettu / Ciuttulu di i Mori

Les yeux s’ouvrent, 10 minutes plus tard nous voilà déjà partis comme hier aux premières lueurs.
3433_p5290048.jpg
Pause petit-déjeuner juste après l’Asco, le long du ruisseau.
3433_p5290050.jpg
Nous croisons les premiers névés.
3433_p5290051.jpg
3433_p5290054.jpg
3433_p5290055.jpg
3433_p5290056.jpg
3433_p5290058.jpg

Comme hier, dès que du d+ pointe son nez Eraz n’est pas au mieux de sa forme, alors il prend son temps. Petite entorse il y a 2 semaines, quelques nuits blanches avant le départ, pas trop de sport depuis quelques mois, un soleil qui tape fort… Il essaye de me faire croire qu’il se fait vieux ! lol
Cirque de la Solitude, quelques graines avant de se lancer.
3433_p5290062.jpg
3433_p5290064.jpg
Névé pentu, je prête un bâton à Eraz.
3433_p5290069.jpg
Proto topbag cuben imperméable (260 gr de duvet, total de 350 g) à volume variable totalement imperméable, volume d’air emprisonné réglable.
3433_p5290074.jpg
3433_p5290075.jpg
3433_p5290076.jpg
3433_p5290079.jpg
3433_p5290082.jpg
3433_p5290083.jpg
3433_p5290085.jpg

Eraz : aujourd'hui programme caillasse wink. Ca commence avec le cirque de la solitude (ce n'est plus de la rando, je dirais de l'alpinisme F) avec ses couloirs assez dangereux. Pas tant du au fait que ce soit pentu et exposé, mais surtout au fait que l'on progresse dans des caillasses parfois instables, chemin emprunté par des "débutants" pas forcément attentifs à ne pas faire tomber la moindre pierre. Un gars que je croise fait partir 2 pierres en moins d'une minute... sad. La dernière étape de la journée sera la plus belle, une partie du chemin montant sur de magnifiques dalles dans une gorge où coule un torrent. On bivouaquera juste sous le refuge, entre 2 énormes blocs de rocher.

Pour le proto en cuben, je ne suis pas tout à fait satisfait du résultat final, mais j'ouvrirai un post dédié à ce sujet.

Jour 3
Ciuttulu di i Mori / Manganu / Petra Piana

La première heure de marche est la plus agréable depuis le début de notre balade. Fraîcheur, vallée paisible. Des chamois curieux montrent le bout de leur nez sur les crêtes.
3433_p5300087.jpg
3433_p5300090.jpg
La matinée sera du même acabit, enfin du chemin roulant où l’on peut lever les yeux et profiter pleinement du paysage. Pour quelques heures nous échangeons nos sac-à-dos.
3433_p5300095.jpg
3433_p5300097.jpg
Eraz file à nouveau, de mon côté je ne trouve pas du tout agréable le portage à l’avant de son matos photo : il m’est impossible de remplir pleinement mes poumons, je suffoque. Je le place dans le sac, c’est déjà mieux mais me voilà tout-de-même avec pas loin de 8 kilos sur le dos.
Sieste à l’ombre.
3433_p5300105.jpg
Puis nous repartons pour une longue succession de névés, un seul glacé nous oblige à un long détour.
3433_p5300106.jpg
3433_p5300108.jpg
3433_p5300109.jpg
3433_p5300110.jpg
3433_p5300111.jpg
3433_p5300114.jpg
3433_p5300115.jpg
3433_p5300118.jpg
3433_p5300119.jpg
Nous arrivons à Petra Piena avec un coucher de soleil magnifique, Eraz est fatigué et me propose de manger chaud au refuge. Je ne suis pas très enthousiaste, mais vu l’heure tardive il n’y aura que 2 autres randonneurs dans la salle et une bonne odeur de cassoulet en boîte. smile
3433_p5300120.jpg
3433_p5300124.jpg

Eraz : probablement la plus longue journée (départ vers 5h30 et arrêt à 21h). La première partie est beaucoup plus agréable... on a enfin des chemins qui ne sont pas complètement défoncés et on peut enfin lever le nez de nos pieds : ça fait du bien de voir un peu le paysage smile. Les 2 premières étapes sont expédiées assez rapidement, le dénivelé n'est pas très marqué et je porte le sac de Fred (à lui les kg smile). La troisième partie sera plus pénible (j'ai récupéré mon sac sad), très long passage en crête (terme pas très approprié car on ne fait que monter et descendre le long de la crête, tantôt sur un versant, tantôt sur l'autre. On arrive au refuge juste à la tombée de la nuit, après une descente dans le torrent le chemin qui passe sur le torrent. Les chemins aux abords des refuges sont toujours plus défoncés qu'ailleurs (si c'est possible) mais là on a un mélange assez sympa : chemin défoncé qui descends dans le torrent (plusieurs centaines de m de dénivelé) à la tombée de la nuit. Le refuge et une bouffe chaude sont les bienvenus wink. J'ai pas sorti une fois mon pied d'appareil photo depuis 2 jours... sad
1808_corse06.jpg

Jour 4
Petra Piana / Onda / Vizzavona / Capannelle

La journée commence par une belle descente pour rejoindre le bois où nous petit-déjeunons, je profite de chaque pause pour laisser respirer mes pieds.
3433_p5310126.jpg
3433_p5310128.jpg
En fin de matinée il est temps de parler sérieusement. Pendant qu’Eraz s’arrête acheter une canette dans un refuge, je rumine. Ne sachant pas trop comment aborder la chose, je lâche finalement « Bon, je passerais bien la seconde moi. »
Je gâche mon plaisir à ne pas marcher à mon allure, Eraz lui se sent forcé de marcher plus vite qu’il ne le voudrait, n’a pas le temps de faire les photos qu’il voudrait… Bref c’est con de continuer comme ça. Il s’arrête manger un bout non loin du refuge et je continue ma route, cette fois pleine balle. cool
Je cours toute la descente de la cascade des Anglais, quel pied !
Une mare magnifique, je crève de chaud, allez hop baignade.
3433_p5310135.jpg
Puis passé Vizzavona j’entends une femme pleurer plus haut dans les bois. Je cours la rejoindre, depuis 1 heure elle aide son mari qui s’est fait mal au genou à redescendre. Lui est plutôt calme, mais elle est complètement paniquée, en crise, toute rouge, elle n’arrive plus à reprendre son souffle. Je les fais s’asseoir tranquillement, je leur parle gentiment avec le sourire en leur expliquant qu’il n’y a rien de grave, dans 30 minutes ils seront à Vizzavona et cette mésaventure sera terminée. Je prends le sac de monsieur (ouch 20/25 kilos sur le dos je fais la grimace), madame prend mon petit sac sous le bras, et en s’appuyant sur mon épaule je redescends tout ce joli monde. Arrivé au bord de la route je fais stopper une voiture, le temps de me dire merci et me voilà à nouveau seul.
Une fois le d+ dans la forêt effectué, la fin de la journée se déroule sur un long sentier balcon très sympa jusqu’à Capanelle (par contre cet endroit est tellement moche que je n’ose pas m’y arrêter, je pose mon abri 1 heure de marche plus loin à la tombée de la nuit).
3433_p5310142.jpg

Eraz : Petra Piana / Onda / Vizzavona
Je dois remercier Fred pour avoir abordé le sujet qui nous tracassait un peu tous les 2... J'ai parfois fait des sorties randos avec l'idée de prendre des photos, mais je sais que à part les fois ou je suis parti avec d'autres photographes, c'est difficilement compatible avec quelqu'un qui n'en fait pas... Surtout quand il est plus speed que moi wink. Je pensais pouvoir shooter un peu le matin ou le soir (je me lève toujours avant le soleil en rando...) mais en fait on démarrait tout de suite... (et on s'arrêtait tard...) et je ne me voyais pas m'arrêter en cours de route, prendre 1/2h pour shooter pendant que Fred tournait en rond... Le plus frustrant, c'est qu'en plus je portait ces fichu 4kg de matos photo pour rien... sad. Donc on discute et on convient de continuer chacun de notre côté à notre rythme... Et du coup cela redevient beaucoup plus cool wink. Le monte à mon rythme, m'arrête pour shooter quand j'en ai envie, je traine à mater le paysage et je reprend à nouveau du plaisir à me promener. Je décide de faire léger aujourd'hui question km et me fait une orgie de bouffe à Vizzavona gare! Au programme soupe Corse et lasagnes au veau Corse!!! Je me pète le ventre et termine la soirée avec le patron et un guide qui en est à son 300e GR20!!! Il n'a pas vraiment compté, mais il est guide depuis 30 ans et à raison d'une dizaine de GR20 par an... (été comme hiver). Les Corses sont super sympa... On m'avait déjà offert un apéro, mais on ne m'avait jamais rempli 4 fois mon verre gratuitement lol . Soirée très sympa et des tonnes d'anecdotes de la part du guide wink. Je repars le matin avec pour mission de saluer plein de gardiens de refuges sur ma route...

1808_corse07.jpg
1808_corse08.jpg
1808_corse09b.jpg

Jour 5
Capannelle / Prati / Usciolu / Asinao / Prugna

Un renard est venu plusieurs fois dans la nuit me rendre visite, à part ça rien de spécial.
En début de matinée je croise une dizaine de salamandres.
3433_p6010146.jpg
Et une vache qui se prend pour une biquette.
3433_p6010148.jpg
Puis le reste de la journée s’effectue sur les crêtes, très venteuses aujourd’hui.
3433_p6010156.jpg
3433_p6010157.jpg
Voir brumeuses.
3433_p6010164.jpg
A la fin de la crête du refuge d’Usciolu c’est la nouvelle étape du GR20, je prends l’ancien chemin.
La nouvelle bifurcation.
3433_p6010165.jpg
L’ancien GR.
3433_p6010166.jpg
3433_p6010167.jpg
3433_p6010168.jpg
3433_p6010172.jpg
3433_p6010174.jpg
3433_p6010179.jpg
Dernier sommet, Monte Incudine.
3433_p6010177.jpg
Me voilà devant les aiguilles de Bavella, je quitte le GR20 pour le Mare a Mare Sud.
3433_p6010181.jpg
3433_p6010183.jpg

Eraz : Vizzavona / Capannelle / Prati
J'attaque la partie sud du Fra li Monti avec entrain. Fini les cailloux à perte de vue, la journée se passera majoritairement en forêt. On dirait un peu les Vosges avec les parfums du sud wink Les bergeries de Capanelle ne ressemblent en rien à des bergeries sad. Mais je reste sur ma fin : où sont les fameux superbes paysages Corse? Pour l'instant je reste un peu déçu... je m'attendait à plus d'émotion. Par contre le refuge de Prati est excellent : c'est un refuge de haute montagne et les gardiens sont impayables : Corses jusqu'au bout des ongles. Je me prépare une petite soupe + pâtes quand un Suisse à côté de moi se fait servir une énooooorme gamelle de sauté de veau Corse, avec des pâtes et une sauce aux champignons. Devinez quoi? Il n'a pas faim, propose sa gamelle à la tablée mais tout le monde a déjà fini sauf moi smile. J'adore les Suisses!!! Bon prince, je leur ai offert mon eau chaude pour le café du coup wink et je remercie encore mon pote Suisse pour son hospitalité (c'était excellent et je recommande un arrêt à ce refuge). La soirée se termine à parler de la Corse (et du projet de tunnel qui doit traverser les Pyrénées, avec leur recommandation très couleur locale : "vous laissez pas faire, prenez vos flingues il n'y a que ça que comprennent les politiques, et si il faut faites tout péter" lol ). J'ai appris une tonne de chose sur la Corse, y compris sur son histoire : je ne savais pas que c'était le premier pays à avoir déclaré que "les hommes naissent libres et égaux en droits", à avoir une constitution démocratique bien avant la France et que le modèle Français (comme Américain) allait fortement s'en inspirer quelques décennies plus tard. J'ai passé une très bonne soirée wink.

1808_corse10.jpg
1808_corse11.jpg
Le vous présente le renard qui a rendu visite à Fred wink. Je vais passer 1/2h à le suivre, le plus discrètement possible... Mais je n'ai pas l'air de trop l'inquiéter : pas la première fois qu'il croise un randonneur AMHA.
1808_corse12.jpg
Là il m'a bien calé wink. J'ai profité qu'il avait attrapé une proie pour m'approcher.
1808_corse13c.jpg
Je n'avais pas de zoom : c'est au grand angle wink. J'ai fini à 2/3m de lui (et c'est fortement recadré ici).

Jour 6
Prugna / Quenza / Levie / Carbini / Porto Vecchio

Dernière journée chaude dans les bois, balade de loin la plus longue et la plus belle, je m’éclate seul sur des chemins moins fréquentés. Couché à pas d'heure hier soir, je suis reparti avant le lever du soleil. Je vais passer la journée à courir, reprendre mon souffle sur les plats avant d’accélérer de plus belles dans les descentes. Je prends mon pieds malgré la chaleur, ça sent terriblement bon, la flore est belle comme tout, je retrouve la Corse que j'ai connu l'année passée, session pilotage non-stop de caillasses en caillasses. smile
3433_p6020186.jpg
Et enfin Porto Vecchio. Au programme : Baignade, pizza et farniente. cool
3433_p6020190.jpg
3433_p6020192.jpg
3433_p6030195.jpg

Eraz : Prati / Usciolu / Asinao
On nous avait prévenu qu'une nouvelle étape avait été ajoutée (pour passer devant les "boutiques" et faire tourner un refuge de plus... sic sad). Franchement, une explication plus simple avec une variante pour couper en 2 une des plus longues étapes du GR20 aurait été mieux perçue... d'autant plus que c'est un véritable massacre qui a été fait : arbres centenaires abattus et couchés en travers du chemin pour masquer/barrer le chemin, marquages effacés sur des km, passerelle tronçonnée en son milieu... je vous rappelle qu'on est dans un parc naturel : j'étais dégoûté (comme le sont tous les guides corses avec qui j'en ai parlé ensuite...). De plus c'est une très belle partie du GR20, avec des paysages très différents... donc j'ai "cairné" tout le long pour aider à ce que ce chemin historique ne disparaisse pas. Je prend ensuite l'apéro avec des randonneurs très sympas (2 jeunes militaires) que j'avais déjà croisé la veille et qui bivouaquent dans un des rares endroits autorisés : les fondations d'une ancienne ferme juste avant l'ascension du Monte Incudine (une des raisons de plus pour avoir fait le détour...). Je les quitte pour être 2h avant le coucher du soleil en haut, si jamais j'ai droit à un spectacle intéressant... mais rien d'extraordinaire. Je redescends ensuite de l'autre côté (je fini de nuit) jusqu'au refuge ou je campe dans de la caillasse... je prendrais un matelas un peu plus confort la prochaine fois wink.

1808_corse14.jpg
1808_corse15.jpg
Le fameux veau Corse : miam tongue
1808_corse16.jpg
Une fenêtre sur les crêtes : j'aperçois la verdure et la fraicheur dans la vallée en contrebas. Moi je suis en plein soleil... sad
1808_corse16_1.jpg
Le paysage vallonné qui a été "supprimé" du GR20
1808_corse17.jpg
Pour une fois que le chemin était étroit, joli et sans cailloux wink
1808_corse18.jpg
3 vues depuis le sommet du Monte Incudine. On voit le reflet du soleil dans la mer, au-delà de la mer de nuage
1808_corse19.jpg
1808_corse20d.jpg


Jour 7
Eraz : Asinao / Paliri / Conca
Je pars à l'aube pour essayer d'avoir les aiguilles de Bavella au lever du soleil... mais je me trompe de chemin et pars sur le Mare a Mare (je soupçonne Fred d'avoir effacé les traces pour que je le suive wink) grâce à la faible luminosité et à ma tête en l'air : bon j'aurais fait 1/2h de Mare a Mare en plus du GR20... j'ai pas vu une grande différence à part le chemin moins défoncé peut-être wink. J'arrive assez tard sur les aiguilles mais pas de regrets, elles sont à l'ombre en fait et ne m'inspirent pas beaucoup... Je suis un peu déçu, je m'attendait à quelque chose de plus extraordinaire. Le chemin continue dans une forêt qui devient de plus en plus méditerranéenne. Il fait vraiment chaud aujourd'hui, heureusement que j'ai un peu de couvert avec les arbres. La dernière étape est la plus jolie de tout le Fra li Monti AMHA. Dommage que Fred ne l'ai pas vue... donc un peu plus de photos sur cette partie magnifique juste pour lui wink. Il fait très chaud et je termine sur les conseils d'un Corse : le gardien du refuge de Paliri (sa mère est née dans la maison qui se trouvait à l'emplacement exact où à été construit le refuge, on peut dire qu'il est du coin wink). Quand il était petit et qu'il se rendait à Conca, il allait jusqu'à la rivière (1h avant Conca) et se baignait dans les piscines naturelles qu'y s'y trouve. Il attendait ensuite que le soleil se cache derrière la crête pour repartir à la fraîche. La baignade est délicieuse... je suis probablement seul dans le coin, cela fait un bon moment que je n'ai plus croisé personne et cette étape est longue. Donc je me baigne dans l'eau délicieusement fraiche et m'endors à poil sur les rochers chauffés par le soleil. Le passage à l'ombre fini par me réveiller et je fini mon périple sur un nuage, les courbatures emportées par l'eau du torrent wink. Je retrouve un couple de trailers que j'ai croisé les 2 jours précédents et nous prenons un bon repas chaud au dernier refuge de Conqua (ça ressemble plus à un hôtel avec des dortoirs, mais bon...

1808_corse21.jpg
Les fameuses aiguilles de Bavella (enfin une partie...)
1808_corse22.jpg
Et toutes ces images ont été prises sur la dernière étape du Fra li Monti
1808_corse23.jpg
1808_corse25.jpg
1808_corse26.jpg
1808_corse27.jpg
1808_corse28.jpg
1808_corse29e.jpg
Et pour finir ma baignoire personnelle... wink.


Epilogue

Mes baskets ont bien tenu le choc, elles ne sont pas + détériorées qu’après les 6 premiers jours de HRP. Elles avaient 200/250 km de course à pieds avant le départ.
3433_p6120004.jpg
3433_p6120003.jpg
3433_p6120002.jpg
3433_p6120001.jpg

Pourtant j’ai croisé un gars au camping (salut l’ami ! smile) qui avait des Asolo montantes, semelles mortes.
Je dois avouer être un peu déçu, je m’attendais à quelque chose de + grandiose vu tout le pataquès qu’on fait sur le GR20.
Certes le sentier est difficile (certains passages dans la partie Nord ne sont pas de la randonnée mais de l’alpinisme F, et passer le cirque de la solitude sans casque n’est pas très prudent surtout avec le nombre de débutants qui ne connaissent pas les règles de bonne conduite). Je me demande même si on en fait pas autant de bruit uniquement car c’est un GR avec quelques passages exposés, un sentier très abrasif (il est rare de marcher sans devoir regarder où l’on met les pieds), caillouteux et raviné qui serait une sorte de pied à coulisse histoire de savoir lequel a la plus grosse.

Pas enchanté à 100% quoi. Trop de refuges, on sent que des milliers de personnes sont déjà passées par là, et surtout la seule question que j'ai entendu de la part des autres randonneurs : « alors, tu l’as fait en combien de jours ? »… Mais je m’en fous moi du nombre de jours, demandez-moi plutôt si c’était beau bordel. wink

Egalement de bonnes surprises : Nous n’avons finalement pas croisé tant de monde que ça, la partie Sud est vraiment sympa, des paysages que j’aimerais retrouver un jour.

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit hein, c’était une très chouette balade.

Vous voulez découvrir la Corse, la vraie, la belle? Partez sur le Mare a Mare centre, prolongez sur les crêtes à l'Est jusqu'au Mare a Mare Sud...

Jour 8/9
Eraz : j'ai pris la navette bus pour aller à Porto Vecchio en pensant peut-être croiser Fred... mais pas de Fred (il doit être sur une plage : beurk wink) et j'ai vite fait le tour des maigres expos... Je prend le bus pour Bonifacio : jolie ville historique, avec définitivement trop de pression touristique, mais je fais quelques ballades sympas le soir et le matin sur les falaises alentours, après une visite en règle l'aprem. Je rate mon bus le matin qui doit me déposer 2h avant à l'aéroport (en Juin, par 35°C, c'est l'horaire d'hiver qu'il fallait regarder... sad) et je suis pas très fier quand je me retrouve à faire du stop avec de bonnes chances de pas être à l'heure pour mon avion même si je suis pris de suite. J'ai quasi jeté l'éponge quand je suis pris par un couple de Polonais 3/4 d'h plus tard. Cela ne s'invente pas : il doit se rendre à Ajaccio pour passer devant le tribunal voire si on lui laisse son permis de conduire. Sa conduite "sportive" me déposera à l'heure à l'aéroport lol . J'ai trop de chance en vacances moi : enfin c'est ce que je me dit jusqu'à ce que l'on me refuse le retour car j'ai pas de carte d'identité (la ruse de l'aller n'a pas fonctionné pour le retour) mais ma petite Sarah arrive à m'envoyer une copie de mes papiers in extremis wink. La vie est belle! smile.

1808_corse30.jpg
Coucher de soleil sur Bonifacio, suivi de 2 autres cartes postales prises tôt le matin
1808_corse31.jpg
1808_corse32.jpg


De manière générale, je suis assez déçu par le GR20. Je n'avais rien regardé avant, j'avais juste les cartes que Fred m'avais envoyé (2 A4 recto/verso wink) et je n'avais aucun à priori : je m'attendais juste à de somptueux paysages. Je ne les ai découvert en grande partie que sur la dernière étape, j'ai bouffé beaucoup trop de cailloux à mon goût et je trouvais que c'est plus un concours de celui qui a la plus grosse comme dit Fred (au fait c'est lui qui l'a, la plus grosse lol ). Si j'avais un conseil à donner : ne faire que la partie Sud du GR20 (la plus jolie et la plus accessible AMHA) et ajouter des passages du Mare a Mare ou tout simplement aller se balader un peu du côté des petits villages. Car mon plus grand regret, c'est d'avoir passé 1 semaine en Corse et avoir l'impression de ne pas avoir vu de Corse (à part quelques guides et gardiens) et trop peu de la Corse qui doit être bien belle. Je comprend davantage maintenant pourquoi il y a si peu de Corses sur le Fra li Monti...

Edit : ajout des photos par eraz
wink


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#2 13-06-2012 21:32:25

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 669

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Salut Fred et Eraz   smile

Merci à tous les deux pour ce retour et la sincérité des propos et du ressenti de chacun.

@Eraz :  cela finit de me convaincre, si besoin était,  qu’il n’ y a pas que le GR20 en Corse !!!
et que ce n’est certainement pas le chemin pour aller à la rencontre des Corses et de la Corse.

Pour ma part le rendez-vous est déjà réservé pour 2013   smile


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#3 13-06-2012 21:43:04

arblok
A l'air libre !!!
Lieu : Ici et là...
Inscription : 27-03-2010
Messages : 115

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Bon alors comme ça le GR20 est à "chier"  lol  lol  lol ...

Je verrai bien, j'y passe cet été...

Plus sérieusement, récit très sympa et agréable à lire... Merci

     arblok  tongue

Dernière modification par arblok (13-06-2012 21:56:49)


- Nos vies se perdent dans des détails....... simplifions, simplifions, simplifions... tongue

- ........ y'a pa besoin d'maison.... quand on a l'horizon !!!  smile

Hors ligne

#4 13-06-2012 22:36:43

Iksarfighter
Voyageur nordique allégé
Lieu : Toulouse ou Ariège
Inscription : 18-05-2009
Messages : 5 105

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Jamais été mais je pense bien qu'un mare à mare vaut bien un GR20. Déjà au moins ça a un nom et pas un sigle et un N°.

Boudu ils ont tronçonné les planches de la passerelle pour ne plus qu'on y passe... La flemme de dévisser les boulons et de récupérer les planches, bousiller le matos ça va plus vite ! Et nous on cautionne ce comportement en parcourant les GRs...


Randonnez en Norvège !

Plus on part doucement et plus on va loin !

Hors ligne

#5 14-06-2012 01:15:48

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Merci pour ce récit qui laisse néanmoins un goût d'inachevé.

Peut-être aviez-vous trop d'attentes :
   - au niveau des paysages pouvant justifier une telle surfréquentation (alors que vous en avez déjà vu d'"autres" avec vos CV de baroudeurs)
   - au niveau de la difficulté du parcours pour justifier une telle réputation (alors que vous triplez les étapes avec "les mains dans les poches" wink)

N'ayant jamais "fait" le GR20, mais juste plusieurs randos d'1 à 2 jours lors d'un séjour de 3 semaines (petits extraits de GR20, morceaux de Mare à Mare, gorges du Tavignano, Bavella...), j'ai pourtant l'impression que vous avez "raté" certains endroits qui valent à eux seuls un détour. P.ex. nulle mention du lac de Nino avec ses pozzines dignes des plus beaux greens de golf et ses chevaux en liberté alors que pour un photographe il y a matière à faire une double page centrale de National Geographic. Les aiguilles de Bavella semblent "insipides" alors que j'y ai vu des jeux de lumières magnifiques au coucher du soleil...

Est-ce que les conditions météo et les lumières ne mettaient pas les paysages en valeur, ou étiez-vous tellement rapides qu'il ne restait pas de temps pour s'en imprégner en ayant les yeux rivés sur le prochain cailloux et le prochain marquage ?

En revanche je vous rejoins dans vos conclusions : en ne "sortant pas des piquets" entre Calenzana et Conca ou inversement en ne quittant pas les plages on voit autant de la Corse qu'un touriste japonais de la France en passant par la Tour Eiffel et le Mont St-Michel. Lors de notre "road trip" itinérant on avait sillonné l'île de beauté pendant 3 semaines (en étant quasiment seuls pendant la coupe du monde 1998 tongue) et pourtant on était encore loin d'en avoir fait le tour...


PS : Visiblement je ne suis pas le seul à être choqué par les méthodes barbares de sabotage des sentiers "désaffectés" : les clichés sur les "habitudes locales" ne sont pas dénués de fondements ! mad roll


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#6 14-06-2012 01:30:35

patopersil
Membre
Inscription : 09-01-2007
Messages : 183
Site Web

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Alors, s'il y avait eu trop de neige et que vous aviez pris des crampons et piolet, les auriez vous utilisés ou bien vous auriez fait demi-tour? Je fais référence à la liste prévisionnelle de Fred.

Hors ligne

#7 14-06-2012 02:08:22

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 375

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Kikoo à tous wink

Pfff je viens d'ajouter ms photos...

Pour répondre à quelques questions de Phil67.
Pour ma part la légère déception tient uniquement à la beauté du parcours : on m'en avait tellement parlé que je m'attendait à mieux. Ensuite c'est clair également que l'on a fait la rando au pas de course, donc pas forcément évident de profiter au maximum des paysages... et surtout d'arriver au bon moment. On est passés sur le Nino en plein cagnard à midi, lorsque la lumière est super dure et que les paysages sont plats et sans reliefs : j'ai pas sorti l'appareil... Pour les aiguilles de Bavella, c'est clair que l'éclairage c'est le soir... le matin elles sont dans l'ombre. Donc pour y faire vraiment de la photo, il faut y passer du temps... aux bons moments de la journée et avoir un peu de chance pour les conditions nuageuses/lumière. Pas faisable à 2 et pas avec juste 1 semaine pour boucler le parcours... sad.

Pour la difficulté de la rando, c'est un aspect qui ne m'intéresse pas du tout. Je ne vais pas à un endroit parce que c'est difficile ou que c'est pointu : seule la beauté des lieux, sont originalité ou sa personnalité m'intéresse. Et c'est une balade "difficile", je m'attendais à de la rando... or 2 étapes sont clairement de l'alpinisme F... Ensuite, faire 2 étapes par jour c'est très faisable par un Mul (sac léger) ou quelqu'un qui compte au maximum sur les refuges (pour la nuit et les repas) en prenant son temps et en profitant. Tripler les étapes, cela commence à être franchement difficile : il faut être à fond du petit matin jusqu'au soir : c'est plus une course et un défi physique que de la rando. Je comprenne que cela plaise à certains, mais je n'était pas du tout attiré par un quelconque challenge pour ma part.

La déception vient probablement en grande partie de cette rando en solitaire loin des gens... et avec des paysages qui ne justifient peut-être pas suffisamment de s'éloigner des Corses et de leur culture. Je trouvais surtout que c'était un peu monotone : pas très varié comme paysages... et toujours les mêmes cailloux! wink

... et pour patopersil : on n'avait pas pris de matériel neige. Il y a eu de nombreux névés sur l'étape avant d'arriver à Pietra Piana (une vingtaine à vue de nez) mais pas trop pentus. On est passé au plus mauvais moment (en fin de journée) quand la soupe est servie... mais cela n'était pas trop casse gueule. Je n'avais pas pris de bâtons, mais je pouvais démonter le cas échéant mon pied photo pour récupérer 2 bâtons carbone wink. Fred m'a passé un des siens pour gagner du temps. On a du faire demi tour sur un seul névé qui avait une trainée de glace bleue (en fait un petite cascade qui coulait sur le névé : glace sur 3/4 m de large). On a simplement contourné le névé (ce qui nous a pris une bonne demi-heure de hors piste à passer au-dessus des barres rocheuses et à grimper/descendre dans les broussailles). Le matériel neige ne se justifiait pas... par contre on aurait pu passer à un meilleur moment. Le risque était surtout de passer au travers des névés en bord de rocher : la neige fond au contact des rochers et le névé peut être trop fin en bordure et ne plus supporter notre poids... Mais les risques étaient vraiment très limités.

eraz

Hors ligne

#8 14-06-2012 03:30:58

ventcalme
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 29-10-2011
Messages : 1 552

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

eraz a écrit :

... pas très varié comme paysages ...

Euh ... t'es sur ? Vu d'ici, ça en met plein la vue ! smile
Pour moi qui ne suis encore jamais allé en Corse, je peux dire que vos photos à tous les deux donnent envie d'y aller.

Jusqu'ici, j'avais surtout vu des hordes de randonneurs en file indienne dans certains passages du GR20, donnant une impression de foule que nous cherchons le plus souvent à éviter en rando. Avec vos photos et vos deux récits, je vois qu'il y a plein d'autres choses, et qu'il faut prendre un peu de temps pour les regarder.

Hors ligne

#9 14-06-2012 05:08:45

velox
R.I.P
Inscription : 21-08-2006
Messages : 10 324

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Curieux CR, qui me laisse un sentiment mitigé, et pour tout dire une légère amertume (je ne suis même pas allé au bout de ce double récit divergent). Un petit goût de "chacun pour soi". Partir "randonner ensemble" et très vite filer chacun de son côté?

Dernière modification par velox (14-06-2012 05:10:28)

Hors ligne

#10 14-06-2012 06:58:54

spigi
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 30-12-2007
Messages : 2 031

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

La Corse est effectivement beaucoup plus jolie que cela, mais pour ça, il faut éviter le GR20 qui vit surtout de sa réputation.
C'est vrais qu'il est souvent utilisé comme "parcours de compétition", car c'est dit-on aussi le plus dur d'Europe, et "il fait bien" de l'avoir fait... mais c'est "l'autoroute du soleil" corse pour piétons...

Lorsque j'y avais été en compagnie d'un groupe, - on n'y était malheureusement resté que 6 jours - l'accompagnateur nous avait dit... surtout pas de GR 20 (on en avait fait une dizaine de km tout au plus). On était déçu, mais ça en valait vraiment la peine. C'était magique.

Il nous avait concocté un parcours qui prenait comme épine dorsale certains tronçons du "Mare à Mare" et du "Mare Monti", mais sans même en suivre nécessairement le tracé exact.

Si vous savez lire une carte, n'hésitez pas, prenez les cartes IGN de Corse, répérez les refuges et villages où vous seriez susceptible de vous arrêtez, et suivez les chemins selon vos envies devant les paysages somptueux que vous pourrez y voir pour y aller.

Attention, il y a aussi énormément de "faux" chemins, qui sont en général des traces d'animaux et loe plus souvent de hardes très nombreuses de cochons sauvages.

En sortant de ces trois grands classiques, vous pouvez passer des journées sans croiser personne.
Inconvénient (surtout en début de saison), comme il n'y passe pas grand monde, les chemins ne sont pas nécessairement très bien entretenus, et pas nécessairement marqués, mais c'est magnifique effectivement. C'est cela la vraie Corse.

Hors ligne

#11 14-06-2012 07:54:26

pietru
MUL en devenir
Lieu : Nancy
Inscription : 17-04-2012
Messages : 210
Site Web

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Salut à vous!

Beau récit malgré la divergence de vos objectifs. En gros pour résumer ce qui a été dit (et c'est un Corse de la montagne qui vous le dit) : Pour découvrir la Corse de l'intérieure, le GR20 est la derniere chose à faire!


Chi va e volta, bon' viaghju faci : Celui qui part et puis revient, a fait un bon voyage

Hors ligne

#12 14-06-2012 08:17:32

highlight
Membre
Lieu : Metz (Lorraine)
Inscription : 29-03-2012
Messages : 85

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Une rando et un compte-rendu qui prennent la forme d'un chant polyphonique corse... avec quelques dissonances!  wink

Malgré les frustrations qui en ressortent, je suis persuadé que chacun de vous retournera sur l'Île, avec un rythme, des objectifs et des itinéraires différents.

Rien qu'à voir vos photos, ça me démange d'y retourner. Je garde un excellent souvenir du Mare a Mare Sud que j'avais effectué avec une copine il y a 14 ans. Nous étions chargés comme des mules (de la difficulté à concilier rando, plage et ville!), mais étions très vite devenus MUL... en optant pour le transfert des sacs entre refuges!  lol Je me souviens avoir transformé la housse de mon sac de couchage en sac à la journée pour l'eau et la bouffe à l'aide de la cordelette qui me servait normalement à étendre le linge... Ah, si c'était à refaire aujourd'hui... smile


Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, Je partirai. [...] J'irai par la forêt, j'irai par la montagne... (Victor Hugo)

Hors ligne

#13 14-06-2012 08:26:52

marcheur75
Membre
Inscription : 22-02-2009
Messages : 2 756

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Merci pour cet intéressant et franc CR, surtout lorsque la séparation est évoquée, entre, en caricaturant, beaucoup, veuillez m’en excuser, un jeune sportif fougueux, et un épicurien désirant profiter à plein de la région traversée.

Pour réellement jouir d’une région il me semble malgré tout qu’une certaine lenteur s’impose, alors que, si j’ai bien compris, les étapes ont été doublées ou triplées. Il faut savoir se poser, arrêter la marche à midi par exemple si le lieu est superbe et y rester jusqu’au lendemain matin. Savoir papoter une heure avec les autochtones ou les randonneurs croisés. A mon avis, ne s’imposer ni contrainte de temps, ni contrainte de distance à parcourir par jour est la clé d’une randonnée réussie, mis à part l’aspect endorphines et sportif. Improviser selon l’endroit.

Je sais que cela est difficile sur le GR20 où le bivouac en dehors d’endroits définis est interdit. Et que d’une manière générale cette approche n'est pas la démarche de beaucoup de membres du forum pour qui parcourir le maximum de distance (ou de d+/d-) en un minimum de temps est la régle.


Je n'ai pas lu tous les livres, hélas ! Mais la chair est réjouissante...

Hors ligne

#14 14-06-2012 08:38:48

Maeby
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 05-06-2012
Messages : 63

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

J'ai bien aimé ce récit écrit à quatre mains!
Les divergences font parfois (souvent?) partie des activités en groupe (même un groupe de deux!). Parfois avec quelques compromis et un peu de patience ça passe, parfois non. Je trouve votre attitude très saine et constructive.

Pour ce qui est du parcours, autant la Corse m'attire beaucoup autant ce GR n'est vraiment pas fait pour moi! Je retiens la suggestion de spigi, certainement celle que j'adopterai quand je mettrai enfin les pieds là-bas.

Les photos sont magnifiques, bravo aux photographes.

Hors ligne

#15 14-06-2012 08:50:34

Cacahouete
Padawan
Lieu : Yvelines
Inscription : 30-06-2011
Messages : 1 515

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Très sympas, merci pour la sincérité ! smile

Chacun à ses objectifs, son idée de la marche légère et de la marche tout court, c'est ça qui fait la force de cette activité ! Parfois je suis comme Fred, je veux aller vite, d'autre fois comme Eraz, je vous comprends tout les deux !

Pour être plus terre à terre, Fred, le passage Mica -> raincut D4, ça se passe comment ?


Let the nature be your teacher. Wordsworth

Hors ligne

#16 14-06-2012 09:30:25

Mulot
"J'ai glissé chef!"
Inscription : 09-07-2008
Messages : 150
Site Web

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

velox a écrit :

Curieux CR, qui me laisse un sentiment mitigé, et pour tout dire une légère amertume (je ne suis même pas allé au bout de ce double récit divergent). Un petit goût de "chacun pour soi". Partir "randonner ensemble" et très vite filer chacun de son côté?

J'ai aussi un peu ce sentiment, maintenant ils ont au moins eu l'honnêteté d'en parler, ça leur a permis de finir leur GR avec une moindre frustration.
C'est à la fois du chacun pour soi, certes, mais ils ont souhaité prendre du plaisir par cette décision concertée donc pas forcément égoïste.

Je remarque que les listes de matos ont été bien préparée, la convergence de leurs objectifs (clin d'oeil au photographe) a tout simplement été oubliée dans cette prépa.
Des partenaires incompatibles à moins de mettre chacun de l'eau dans son vin... pas top quoi.
Un Fredlafouine réputé pour son côté explosif de la marche, Un Eraz avec 4kg de matos photo qui ne peut prendre de bons clichés qu'en ralentissant le rythme en début et fin de journée tout en étant au bon endroit... rien que là ça ne pouvait pas fonctionner n'est-il pas? wink

Dernière modification par Mulot (14-06-2012 09:31:40)


"J'ai besoin, pour être, de participer" St Ex

Hors ligne

#17 14-06-2012 09:47:43

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 663

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

C'est ce que je me suis tué à lui expliquer avant le départ! lol

En fait il ne devait pas embarquer de matos photo, mais avec une entorse 2 semaines avant le départ Eraz a préféré jouer la sécurité : "Au moins si je ne peux pas suivre, je ferai de la photo". On était donc tous les 2 déjà au courant.

Cacahoute a écrit :

le passage Mica -> raincut D4, ça se passe comment ?

Plutôt bien, il n'a quasiment pas plu. smile


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#18 14-06-2012 10:18:26

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 375

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

velox a écrit :

Curieux CR, qui me laisse un sentiment mitigé, et pour tout dire une légère amertume (je ne suis même pas allé au bout de ce double récit divergent). Un petit goût de "chacun pour soi". Partir "randonner ensemble" et très vite filer chacun de son côté?

Kikoo à tous wink

Bon je vais essayer de répondre à velox de mon côté... et je pense que Fred en fera de même ou corrigera s'il n'est pas tout à fait d'accord.

Avant le départ on avait envisagé cette possibilité : que l'on puisse partir chacun de notre côté.

On avait déjà randonné ensemble, à 2 reprise, mais au sein de groupes important (CdB entre autre) : là ou la randonnée devient secondaire pour essayer de laisser le plus de temps à la rencontre des gens wink. On n'avait pas non plus la même expérience de randonnée : moi plutôt adepte des pays du Nord (immenses et pas trop pentus) et lui davantage des montagnes. Et en plus venait ce problème de photo : on en a discuté et j'ai même envisagé de partir sans aucun matos photo... mais je me suis blessé 3 semaines avant (cheville enflée, j'avais du mal à marcher 2km... et même 3 jours avant courir 5 km était très douloureux).

Donc je partais dans une incertitude totale au sujet de ma cheville : cela se trouvait j'allais abandonner au bout de 10 km... et rester 1 semaine sur l'Ile de Beauté à tourner en rond. C'est pourquoi j'ai finalement opté pour mon matos photo, j'ai allégé ma liste principale au maximum pour compenser un peu le surplus que je prenais (mais bon c'était pas évident de gagner beaucoup sur la liste de Fred assez minimaliste) et je pensais également que c'était une rando comme une autre. Mais même réduit à 3kg d'écart, c'est très important sur des poids de base aussi bas et la différence se fait sentir (une fois un peu de nourriture avalée, mon sac était juste 2 fois plus lourd que le sien...). Donc notre différence de rythme en était encore amplifiée.

Et pour finir on n'avait pas les mêmes envies : Fred avait envie de faire du "sport" dans un cadre somptueux et moi (j'ai rien contre le sport, je pratique encore un peu wink) la rando reste jute un moyen de me rendre là ou je veux pour regarder les paysages, rencontrer les gens, découvrir la bouffe, les coutumes, etc. Je pensais, à tord, que l'on aurait suffisamment de temps dans une journée pour les 2. Mais Fred aime pas mélanger les genres : comme la plupart des mecs, il a du mal à faire 2 choses en même temps et préférait randonner à fond et ensuite glander à fond smile.

Se séparer a été la meilleure chose à faire. C'était assez étrange au début (la première fois que cela m'arrivait) mais très vite la pression que j'avais s'est envolée et j'ai recommencé à regarder autour de moi, je me suis arrêté aux refuges pour causer avec les Corses (et les autres randonneurs). Avant, j'avais l'impression étrange de "voler" mon passage : comme lorsque l'on vole une photo (en prenant un portrait de quelqu'un à son insu, parce que l'on sait qu'il dirait probablement non si l'on le lui demandait...). De passer en Corse en prenant ce dont j'avais envie d'elle sans même la rencontrer...

Et j'avais très souvent des pensées pour Fred en sachant qu'il était probablement passé la veille dans la brume, qu'il devait avoir très chaud aujourd'hui plus au Sud, avait-il croisé le renard?, etc. Je n'avais pas l'impression d'être totalement seul, mais qu'on était 2 à marcher avec quelques km d'écart.

La chose qui m'avait le plus dérangé était la sécurité lorsque l'on s'est séparés : c'est une chose de randonner à 2 en montagne... une autre de randonner seul. Mais on savait tous les 2 que la partie Nord plus difficile était derrière nous et que devant s'ouvrait le Sud beaucoup plus roulant et moins risqué. Et Fred a le pied sûr... il se trouvait sur un chemin fréquenté, donc jamais seul bien longtemps.

Pour moi c'était de loin le meilleur choix wink.

eraz

Edit : grilled par Fred... beaucoup plus concis lol
Et au fait, j'ai pas eu le moindre problème de cheville pendant la rando... wink

Hors ligne

#19 14-06-2012 10:30:38

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Merci Eraz pour ces précisions et les superbes photos rajoutées.

Je comprend maintenant mieux et finalement, comme Spigi, j'ai moins de regrets à ne pas avoir "fait" le GR20 à l'époque. J'ai même l'impression d'en avoir vu au moins autant via les "chemins de traverse" sans les contraintes d'un sentier sur-fréquenté : quel contraste entre l'affluence sur la petite portion du GR20 le long du lac de Nino (même en arrivant tôt le matin) et la quiétude de la veille dans les gorges du Tavignano ou le retour sur Corte par la vallée de la Restonica.

D'un point de vue "photographique" vous n'avez visiblement pas été très gâtés avec la mer de nuages ou la brume : dommage pour les grands panoramiques avec vues spectaculaires jusqu'à la mer !

En revanche vos photos et descriptions de la partie sud correspondent bien à mes souvenirs : j'avais adoré les paysages juste à la limite de la végétation sur des petits sentiers étroits et sinueux entre maquis, cailloux, prairies, pozzines, ruisseaux, vasques, pinèdes, sous-bois...

Bravo également pour les photos de votre pote le renard (surtout au grand-angle !). Il me semble en avoir déjà vu d'autres sur RL dans le même secteur : auraient-ils déjà pris l'habitude de prendre la pose pour les photos comme les écureuils dans les parcs nationaux américains ?

Finalement votre récit m'incite à retourner plus rapidement que prévu en Corse pour la faire découvrir à mes enfants en restant sans regrets sur des parcours plus raisonnables et plus ludiques (avec éventuellement des portions de la partie sud du GR).

Quant à la recherche d'"exploits sportifs" tout en s'en mettant plein les yeux, il ne faut pas hésiter à se lancer dans un tour de la Réunion par les 3 cirques : c'est moins "minéral" (hors Piton des Neiges et volcan) et sans passages d'alpinisme, mais plus intense dans les dénivelés selon mon expérience, tout en découvrant une flore, des paysages et micro-climats radicalement différents plusieurs fois par jour...


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#20 14-06-2012 11:50:02

thierry
Membre
Inscription : 13-04-2006
Messages : 3 920

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Super récit et superbes photos ... un vrai régal à parcourir. smile

Merci à tous les deux pour le travail rédactionnel. smile smile

Je comprends maintenant la raison de ce "retard à l'allumage". wink

Hors ligne

#21 14-06-2012 12:05:32

Swipe
Membre
Lieu : Dans les bois
Inscription : 18-02-2008
Messages : 1 229

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Beau récit, c’est quand même beau (si on aime les cailloux) d’après les photos. Merci pour ce retour.
@ Eraz : est-tu satisfait par ton pied d’éléphant / top bag ? Au niveau condensation/ gestion de l'humidité, ça donne quoi ?

Dernière modification par Swipe (14-06-2012 14:25:29)

Hors ligne

#22 14-06-2012 12:46:56

Okapi
Membre
Lieu : Suisse
Inscription : 26-02-2007
Messages : 573
Site Web

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Hello,

Pour avoir fait une partie de la partie Nord de ce sentier, je comprends bien la déception concernant les paysages et la "fameuse" lumière corse, et le problème des chemins très caillouteux. J'ai eu la même impression: une petite frustration. C'est beau, mais la réputation de ce sentier est largement surfaite.

J'ai l'impression que la réputation du GR20 est surtout due à des parisiens (c'est un cliché, désolé...) qui font de la rando pour la première fois en montagne. Pour eux c'est beau (par rapport à la ville) et très dur, donc ça leur procure une grande fierté de l'avoir fait. Mais pour des randonneurs expérimentés, ce n'est pas forcément mieux que ce qu'ils ont fait auparavant...

Perso, pour la Corse, je recommande plutôt une rando en kayak de mer le long des côtes. Ça, c'est vraiment magnifique.

Hors ligne

#23 14-06-2012 13:11:06

WonderRico
Membre
Inscription : 02-01-2012
Messages : 62

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Bonjour a vous, et merci pour ce récit.

je m'excuse par avance, mais je vais poser une question un peu "hors sujet", mais pas totalement smile

Eraz, j'ai lu dans votre récit la chose suivante : " je décolle de Paris... mais pas de passage en soute pour mon sac : j'ai un peu oublié ma carte d'identité"

  Je prend l'avion mardi prochain pour justement faire le GR20 et il se trouve que je n'ai pas de carte d'identité valable (elle a plus de 20ans...)
Je voulais juste avoir des détails sur ce qu'il c'est passé pour vous lors de votre embarquement.

Je m'attend au pire (devoir finalement prendre le train et le bateau) mais je souhaite si possible me rassurer. smile

Merci d'avance!

Hors ligne

#24 14-06-2012 13:49:26

mathieu_b
Mul Padawan
Lieu : Toulouse
Inscription : 17-01-2010
Messages : 823

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

En France la carte d'identité, même périmée, est considérée comme un justificatif d'identité suffisant : http://www.interieur.gouv.fr/sections/a … d-identite

Pas de problème donc à avoir une carte périmée. En revanche pour voyager à l'étranger il est nécessaire que la carte soit en cours de validité.


Une personne qui n'a jamais commis d'erreurs n'a jamais tenté d'innover,  A.Einstein

Concours photo en cours : Concours photo en cours :Cohabitation entre MUL et petites bêtes (Avr-Mai) et  Vos plus beaux bivouacs MUL ! (Mai-Juin)

Hors ligne

#25 14-06-2012 14:48:12

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 375

Re : [Récit + liste] Corse 2012 - FredLaFouine et Eraz

Kikoo à tous wink

Swipe : retour mitigé pour l'instant pour mon top bag/pied d'éléphant en cuben. Le principe à l'air de bien fonctionner mais je manque encore de suffisamment de recul... par contre la circulation d'air/système de compression fonctionne moins bien que prévu : je met 1 à 2 min pour compresser le pied d'éléphant au matin, ce qui est trop long. Pas de problème d'humidité DANS le pied d'éléphant, par contre j'ai eu un peu d'humidité contre la paroi intérieure (côté dormeur), surtout après une rosée nocturne/brouillards/nuages ou j'ai testé sans abri. Ma doudoune était bien mouillée et je suis passé en mode chien de fusil (entièrement dans le pied d'éléphant) : l'humidité s'est diffusée à tout l'intérieur, mais je suis resté suffisamment au sec pour dormir et au matin c'était à peine humide...

WonderRico, la carte d'identité (ou un passeport) est obligatoire pour prendre l'avion, même pour un vol intérieur. Par contre la charmante hôtesse d'Air France m'a indiqué une petite ruse qui a fonctionné à l'aller : j'avais un billet électronique sur lequel figure le N° d'enregistrement qui te permet d'obtenir ta carte d'embarquement aux bornes d'enregistrement Air France. Et il n'y a en général pas de contrôle de ton identité à l'embarquement. Par contre en cas de voyage en soute, il est obligatoire de présenter ses papiers d'identité... J'ai donc voyagé avec un bagage à main (mon sac était très light et le permettait). Par contre au retour, mon vol n'était pas Air France et il n'y avait pas moyen de passer par une borne d'enregistrement... d'où problème wink.

eraz

Hors ligne

Pied de page des forums