Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 15-08-2012 21:32:45

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

10, 11 et 12 août 2012: 3 jours pour les 3 Pâturages, Haute Bléone.

Une jolie petite rando dans les Préalpes, au départ du lieu-dit Le Serre, au dessus de La Favière.

Vendredi 10 août, Le Serre, Le Pas des Eaux Grosses et bivouac entre la Montagne de Chanabaja et la Montagne de La Selle.
Environ 4 heures de marche et 1100 m de dénivelé positif cumulé.

Je laisse donc ma moto sous la fromagerie et passe chez le proprio pour faire connaissance, acheter un fromage et faire de l'eau.
Accueil très sympa et infos intéressantes.

A 14 heures, j'attaque la grimpette dans un environnement plutôt sec, plus méditerranéen qu'alpin, sur un joli sentier qui chemine dans une forêt de pins.

Malgré la chaleur (32°), je monte d'un bon pas et sors de la forêt environ une heure plus tard, après avoir avalé pas loin de 400 m de dénivelé.

J'ai chaud mais je suis léger, un sac à 2,8kg plus 1,2kg de nourriture et 1 litre d'eau, mon Ortovox mérino régule bien la chaleur, mon chèche préalablement mouillé autour du cou et pareil pour mon chapeau.
Mon short de running Oasics fait merveille: j'adopte définitivement (idéal pour les bains dans les torrents).

Je débouche à flan de montagne sous les crêtes du Cadun, sur un cirque délimité au nord-est par le sommet du Caduc (2650m)et au sud par la montagne du Mourréen.

Les derniers pieds de lavande:
6219_img_0655.jpg
En dessous, Le Mauvais Pas:
6219_img_0657.jpg
Devant moi, tout en haut, le Pas des Eaux Grosses:
6219_img_0659.jpg
6219_img_0656.jpg

A mes pieds, les bergeries de Chabanaja et de la Selle

Tout ça est pelé, jaune, mais magnifique.

J'avais envisagé un bivouac du côté de la bergerie de Chanabaja, mais vu l'absence de zones horizontales, je décide de monter jusqu'au Pas des Eaux Grosses, à 2300m.

Joli coin pour bivouaquer, sauf que je n'avais pas assez d'eau et qu'il n'y en a pas la haut.
Je m'engage donc dans la sente qui part plein nord vers le Ravin des Eaux grosses, avec l'espoir de trouver de l'eau assez vite.
Sentier étroit, dans les éboulis, avec un gros dévers, et je renonce, parce qu'il est presque 18h et que je préfère assurer mon approvisionnement à la cabane de Chanabaja.

Courte discussion avec les occupants qui sont en famille et avec des amis, tout en remplissant mes bouteilles d'une eau tiède (qui vient de loin dans un grand tuyau noir).

J'apprend que le torrent des eaux Grosses se trouve à environ une heure et demie du Pas, bonne décision, donc.

Je me dirige vers un monticule, que j'ai repéré, entre les deux bergeries, en franchissant le ravin du Coteau où coule un filet d'eau, puis le ravin de Sérène, dont le torrent me permet quand-même faire un brin de toilette.

Contrairement à ce que pouvait laisser croire la carte, la plupart de ces torrents sont quasiment à sec en cette période, mais les cabanes sont alimentées.

Je grimpe ensuite sur une centaine de mètres et, vers 20h, je m'installe tranquillement pour un bivouac de rêve, sur la borne 1944, avec vue sur les troupeaux de brebis des deux cabanes, et, à l'heure de l'apéro, le spectacle du retour à la bergerie:
6219_img_0660.jpg

Pastis/cacahouètes:
6219_img_0668.jpg

Je savoure ensuite la moitié de mon délicieux fromage, avec quelques biscuits (je n'ai pas de pain mais ça va bien):
6219_img_0666.jpg

Il fait bon, la saison 6 du coucher de soleil vaut largement la précédente cool :
6219_img_0669.jpg

Bonne nuit, un peu de condensation malgré la brise.

Samedi 11 août, Sommet du Caduc, crêtes du Serre long, Grande Tête des Couesses de Joyeux (si si!), Croix du Mourréen.

Je me lève à 7h30, arrose mon demi chèvre d'un bon café et lève le camp une heure plus tard vers le sommet de Caduc, que j'atteint 2 heures après en suivant la crête.

Vue sur la borne 1944, au bout:
6219_img_0671.jpg

Le sommet:
6219_img_0670.jpg

Je redescend vers le sud, en restant sur les crêtes, cap sur le Mourre de Simance.
6219_img_0672.jpg

Je suis surpris de rencontrer le berger de La Selle, avec son troupeau, à 10m sous la crête:
6219_img_0674.jpg
(c'est pas le berger lol )
6219_img_0676.jpg

Je reste un bon moment avec lui et il me dissuade de continuer sur la crête, qui n'est guère praticable au delà.

Je redescend donc sur le PR et rejoins le ravin du Jet des eaux pour une pause déjeuner-baignade-toilette bien agréable.

Je repars vers 15h après avoir rempli mes récipients et monte vers la Croix du Mourréen pour mon deuxième bivouac, là-bas tout au bout:
6219_img_0678.jpg
6219_img_0680.jpg

Arrivé tôt, après avoir marché environ 6 heures au total, j'ai le temps de bien m'installer et de tailler la bavette avec la bergère de la cabane du Mourréen, qui garde son troupeau à quelques dizaines de mètres de là.

Deuxième épisode apéro-repas (semoule)-coucher de soleil sur le toit:
6219_img_0682.jpg.

Dimanche 12 août, retour au Serre par la Grande Gorge.

Après une excellente nuit (ciel étoilé impressionnant), je plie et me rends tranquillement à mon invitation de la veille pour le café du matin à la cabane du Mourréen, chez ma nouvelle et bien  sympathique copine la bergère, que je quitte une heure après, bouteilles remplies à la source.
6219_img_0688.jpg

Jolie descente dans la forêt:
6219_img_0689.jpg

et arrivée chez Eric, le chevrier, 3 heures après.

Sa belle maison, qu'il est en train d'aménager en chambres d'hôtes:
6219_img_0690.jpg

Un bien bel accueil, avec café et jus de poire du copain.

Douce quiétude:
6219_img_0693.jpg
6219_img_0694.jpg

Après avoir acheté deux fromages, je prends congé d'Eric (qui parle comme Philippe Noiret), promets de revenir, et retrouve ma moto avec plaisir, après cette belle parenthèse.

J'ai aimé le coin, que j'avais déjà approché pour monter à la tête de l'Estrop, j'ai adoré discuter avec les bergers (je n'ai vu qu'eux), j'ai, une fois encore, apprécié la légèreté de mon équipement qui me permet de profiter pleinement et de grimper sans fatigue.

Ma liste:

6219_liste_3p.jpg

Ce que je n'ai pas utilisé:
le tête de mat (72g), la cagoule Woolpower (45g), la chaufferette Graber (26g), mais je n'avais pas de vêtement thermique  (bivouac avec Thermasilk+Ortovox+Mica: ok avec 10°).

En espérant avoir été utile smile

Dernière modification par domweb (16-08-2012 08:21:05)


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#2 15-08-2012 21:53:27

specialk
apprentie
Lieu : Grenoble
Inscription : 16-07-2012
Messages : 459

Re : 10, 11 et 12 août 2012: 3 jours pour les 3 Pâturages, Haute Bléone.

Je cherche encore le bouton "j'aime"...
Super photos, merci!  smile

Hors ligne

#3 16-08-2012 07:57:43

Alex33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 23-07-2010
Messages : 302

Re : 10, 11 et 12 août 2012: 3 jours pour les 3 Pâturages, Haute Bléone.

Merci pour ce compte rendu: belle région !

une question sur ta liste: le pantalon et les chaussettes de nuit c'est pour ne pas salir ton sdc ?

Hors ligne

#4 16-08-2012 08:27:02

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : 10, 11 et 12 août 2012: 3 jours pour les 3 Pâturages, Haute Bléone.

@Alex33: oui, pantalon et chaussettes dédiées au bivouac et à la nuit (protection et thermicité), surtout que je ne protège pas mes jambes de la pluie.

Très content du pantalon D4.


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#5 16-08-2012 10:24:38

Herdubreid
Membre
Inscription : 15-06-2008
Messages : 1 199

Re : 10, 11 et 12 août 2012: 3 jours pour les 3 Pâturages, Haute Bléone.

Très bon choix de rando ... j'ai déjà fait paraître que j'étais monomaniaque de ce coin ?  big_smile

domweb a écrit :

Je reste un bon moment avec lui et il me dissuade de continuer sur la crête, qui n'est guère praticable au delà.

Si, si, "ça passe" tout du long, et c'est un parcours magnifique, que je recommande.

Un bémol cependant : ça passe très bien partout, sauf sur la partie horizontale de la Crête de Chabaud, où il faut faire bien attention.

2614_img_5121.jpg
(Photo avril 2011).

Je n'ai pas raconté cette rando d'avril 2011, mais j'ai déjà mentionné une petite aventure dans le même secteur : https://www.randonner-leger.org/forum/v … 644#p86644 (les liens photos sont morts, et ça m'agace !)

Hors ligne

#6 16-08-2012 15:39:17

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 869

Re : 10, 11 et 12 août 2012: 3 jours pour les 3 Pâturages, Haute Bléone.

Salut Herdubreid smile

Je suppose donc qu'il s'agit de passer l'obstacle à califourchon!? lol
Tu préfères tomber côté neige ou côté terre? lol lol (chacun a son charme!).

Bon, à voir quand-même cool

J'ai lu tout le fil de ta rando et je m'en suis régalé.

Je regrette donc d'avoir raté Vachière, qui néanmoins n'était pas vraiment prévu à l'origine.
Ca reste donc à faire, et les crêtes du Cheval Blanc avec.

Déjà envie de repartir!

Merci à tous pour vos commentaires.


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#7 16-08-2012 16:26:41

spigi
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 30-12-2007
Messages : 2 034

Re : 10, 11 et 12 août 2012: 3 jours pour les 3 Pâturages, Haute Bléone.

domweb a écrit :

Je suppose donc qu'il s'agit de passer l'obstacle à califourchon!?

... c'est enneigé et en légère descente... Suffit de se laisse glisser à califourchon comme tu dis !!!  mad ...ouillech !
Faut quand même avoir déjà sacrément envie de "randonner" là !  lol

Dernière modification par spigi (16-08-2012 16:30:03)

Hors ligne

Pied de page des forums