Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 17-08-2012 13:21:22

occy
Membre
Lieu : Deux-Sèvres
Inscription : 28-05-2010
Messages : 36

[Récit + liste] Du Mont-Blanc au Léman par le GR5

Habituellement, les randonneurs partent du Léman pour aller vers le Mont-Blanc. En vacances sur Chamonix, j'ai pris l'option inverse. J'ai suivi le GR5 à une exception près et cela m'a pris 6 jours. En voici le récit illustré.


J1 – 8 août 2012 – Chamonix – Lac de Pormenaz
Départ : 10h15 - Arrivée : 18h00
Je suis à 10h30 à la gare du télécabine de Planpraz. La panneau indique qu'il faut 3h05 pour y accéder à pieds. Je décide de ne pas choisir la facilité c'est-à-dire de ne pas emprunter la remontée mécanique. Quelques mètres plus haut, je constate que les sentiers menant au Brévent et à Planpraz sont fermés au public. Ceci est la conséquence de la tempête de fin avril. Toutefois, en me détournant vers Charlanon puis en récupérant la piste des Nants, je rejoins Planpraz en 2h15.

Quelques mètres au dessus de Chamonix
Les Drus
L'Aiguille du Midi

Sans avoir adopté un rythme élevé, et malgré un détour non prévu, j'ai gagné 50mn. Tant mieux pour la suite. Certains disent cette montée sans intérêt ; je ne suis pas de cet avis car nous sommes face aux sommets mythiques du massif du Mont-Blanc. Je fais une pause déjeuner juste au-dessus de Planpraz. Puis j'attaque la montée au col du Brévent donnée pour 1h (en réalité 50mn). Quelques photos plus tard,

le Mont-Blanc
Col du Brévent
Téléphérique du Brévent

j'attaque une longue descente vers le pont d'Arlève.

Descente du col du Brévent

Au passage, je m'arrête sous une petite cascade pour me rafraîchir. Puis suit une montée vers les chalets de Moëde.

Chalets de Moëde
Mont-Blanc depuis Moëde Anterne

Enfin, j'accède au refuge de Moëde Anterne pour m'offrir un Perrier menthe (ma boisson favorite en rando). Sur les conseils du refuge, je décide d'aller établir mon bivouac au lac de Pormenaz à 25mn du refuge. Arrivé sur place, je n'ai pu qu'apprécier le conseil tant le site se prête au bivouac … et à la baignade (pratique pour rincer le savon de la toilette).

p1010324800x600h.jpg

Attention : pas beaucoup de point d'eau dans le secteur. Pour ma part, étant parti avec 2l, j'ai pu attendre de rejoindre le refuge de Moëde Anterne pour regarnir mes bouteilles.


J2 – 9 août 2012 – Lac de Pormenaz - Samoëns
Départ : 8h45 – Arrivée : 17h55
Ce matin, les parois intérieures de ma tente sont couvertes d'une forte condensation. Je m'applique à essuyer cette dernière. Un pêcheur s'installe à côté de mon point de bivouac. Cela fait plusieurs fois qu'il vient mais il n'a encore jamais pris une truite. Pourtant, me dit-il, chaque année, un hélicoptère vient lâcher des alevins dans le lac.
Le début de cette journée me ramène d'abord au refuge de Moëde Anterne où je regarnis mes bouteilles. Une courte  montée me conduit au col d'Anterne

Col d'Anterne
Pointe d'Anterne

suivie de la descente jusqu'au lac d'Anterne.

p1010329800x600.jpg
p1010335800x600.jpg

Je me dirige ensuite vers le refuge d'Anterne (Alfred Wills) et, au passage, je croise plusieurs marmottes.

p1010338800x600.jpg

Avant d'atteindre le refuge, je décide de faire ma pause déjeuner car cela me permettra de refaire le plein d'eau au refuge. Ces endroits restent courus des randonneurs – promeneurs. La descente vers le Lignon est longue mais plaisante. Les cascades pullulent : cascade de la Pleureuse, cascade de la Sauttaz, cascade du Rouget, …

p1010345800x600.jpg

Pause Perrier menthe au parking du Lignon. Je prends la direction de Salvagny : cette partie n'est pas très agréable, le GR suit la route et je le perds à deux reprises. Enfin à Salvagny, tout rentre dans l'ordre et je longe le torrent du Giffre. Le passage des Tines s'avère piégeux avec ses rochers lisses et humides. Quelques échelles plus loin,

p1010347800x600.jpg

j'arrive à Samoëns et me dirige vers le camping. Ce dernier est complet mais à la réception, on me propose de m'installer sur un îlot central ce que j'accepte. Une bonne douche suivie d'une pizza à la pizzeria du Giffre (accueil sympa) et une nuit réparatrice résument la fin de cette étape.


J3 – 10 août 2012 – Samoëns – Après le col de Coux, peu avant le sentier de la pointe de Chavanette
Départ : 8h30 – Arrivée : 17h30
Pas de condensation ce matin là, super. Je commence par un arrêt à la boulangerie juste en sortant du camping : chocolat et croissant. Puis au centre de Samoëns, je profite d'un distributeur de billets. Et je suis la route qui mène aux Allamands

Les Allamands

où moins d'un km plus loin je prends la route forestière menant au refuge de Bostan Tornay. La montée est longue mais agréable.

Montée à Bostan Tornay

Sûrement plus agréable que si j'avais opté pour la montée directe au col de la Golèse : pour cela, j'ai suivi les conseils avisés d'un habitant des Allamands. Au refuge de Bosnan Tornay, je déguste mon traditionnel Perrier menthe (sirop artisanal cette fois). Au cours de la traversée vers le col de la Golèse, j'effectue ma pause déjeuner. J'enchaîne ensuite sans m'arrêter col de la Golèse - col de Coux pour assurer un bivouac en Suisse.

Col de Coux

J'aurais souhaité atteindre le lac Vert mais je sens que la machine atteint ses limites. Aussi, lorsque je croise un point d'eau au niveau d'une remontée mécanique, je décide de stopper. Le bivouac sera somptueux, face aux Dents Blanches. De plus, la clôture entourant la remontée mécanique m'assure que les vaches ne viendront pas me déranger et surtout le sol est propre pour poser ma tente.

p1010365800x600.jpg


J4 – 11 août 2012 – Après le col de Coux, peu avant le sentier de la pointe de Chavanette – La Chapelle d'Abondance
Départ : 8h15 – Arrivée : 17h15
Peu après le réveil, le soleil vient inonder le lieu du bivouac avec une vue imprenable sur les Dents Blanches.

p1010371800x600.jpg

La journée démarre bien. Je croise un autre GR5iste avec lequel je discute : il a fait le GR20 en juin et là compte faire le GR5 jusqu'à Briançon. Il m'a l'air assez aguerri. La partie menant au lac Vert ne présente pas grand intérêt.

Lac Vert

Je fais une halte au refuge de Chésery pour boire « devinez quoi ». Puis je prends la direction du col de Bassachaux : là aussi partie moyennement intéressante car au milieu des remontées et des pistes, avec des vtt qui dégringolent à toute allure, en plein cagnard, beaucoup de voitures au col de Bassachaux, …

Lac de Montriond

La suite devient plus sauvage et donc moins fréquentée. Par contre, il s'agit d'une partie assez physique surtout la descente depuis les Mattes jusqu'à la Chapelle d'Abondance.

Vue sur Les Mattes

Mes genoux donnent d'ailleurs des signes de fatigue. Je les ménage du mieux possible. Arrivé à l'entrée de la Chapelle d'Abondance, j'opte pour un bivouac sur les bords de la Dranse.

Bivouac sur les bords de la Dranse

Je profite du torrent pour ma toilette. Quelques minutes plus tard, un pêcheur de truite passe. Je lui porte chance, il en attrape une de 29cm (le minimum requis étant de 23cm). Il me propose de me ramener la suivante mais je décline gentiment son offre car je ne me vois pas préparer et cuisiner une truite. Avant le coucher, j'utilise un échantillon d'Argel 7 pour masser mes genoux.


J5 – 12 août 2012 – La Chapelle d'Abondance – Le Petit Chesnay
Départ : 8h25 – Arrivée : 18h15
Le matin pour la première fois depuis le début, je me réveille avec des jambes « neuves » : pas une douleur et une sensation de légèreté. Je trouve cela suspect mais pourtant le reste de la journée confirmera cette forme retrouvée. Seul hic, mes pieds sont « abîmés » : ampoule sous le gros orteil gauche (comme l'an dernier), ampoules sur les petits doigts de pieds, ampoules sur l'arrière des pieds, un début de piqure de taon sous la cheville, etc.
Je commence par m'arrêter au centre de La Chapelle d'Abondance pour acheter du pain et un croissant. Je croise un  randonneur qui m'explique qu'hier il est parti de Thonon les Bains et a rejoint dans la journée le refuge de Bise. Qu'aujourd'hui, il compte gagner Samoëns et le lendemain Les Houches. Ce qui signifie qu'il compte faire en 3 jours ce que je vais faire en 6. Suite à cette rencontre, je vais au bistrot commander un café pour accompagner ma viennoiserie. Et je pars en direction du Pas de la Bosse. Je choisis de ne pas suivre le GR5 mais un autre sentier (chalets de Mens, chalets de la Combe au trot).

p1010386800x600.jpg
p1010388800x600.jpg

La descente sur les chalets de Bise use à nouveau mes genoux. Je m'arrête au milieu des touristes dont le club Harley de je ne sais plus où pour boire mon … Et le temps devenant menaçant, je ne traîne pas pour monter au col de Bise (la pause déjeuner ne durera que 20mn).

p1010389800x600.jpg

Arrivé au col, je profite du paysage : le Léman est bien là. Les nuages jouent avec les sommets ce qui donne un rendu un peu romantique.

p1010390800x600.jpg
p1010392800x600.jpg

Je ne m'éternise pas pour autant car il me reste du chemin. Je passe au dessus du lac Darbon (coupé en deux)

p1010403800x600.jpg
p1010407800x600.jpg

et atteint les Portes d'Oche où j'observe des bouquetins.

p1010415800x600.jpg

Suit la descente jusqu'au lac de la Case. A partir de là, je quitte pour quelque temps les randonneurs du dimanche qui eux redescendent sur le Château d'Oche et la Fétiuère. Je suis la crête menant à la pointe de Pelluaz au milieu des nuages.

p1010417800x600.jpg

Je grimpe à la Tête des Fieux où enfin les nuages me laissent à nouveau entrevoir le Léman (à ce niveau le GR5 et le sentier des balcons du Léman ont le même tracé). Après j'attaque une descente difficile car très raide et avec de multiples racines. J'aperçois plusieurs fourmilières.

p1010419800x600.jpg

Heureusement que le terrain est sec. Je passe sous le Mont-Baron et arrive au Grand Chesnay.

p1010421800x600.jpg

Je profite de la source d'eau captée qui jaillit pour regarnir mes bouteilles. Je descends au Petit Chesnay. Il est presque 18h et je suis claqué : je ne me sens pas de continuer jusqu'à Chevenoz. Je décide donc de poser mon sac au Petit Chesnay et de remonter au Grand Chesnay pour la toilette. Chose dite, chose faite. Je plante ma tente à côté d'un des bâtiments du Petit Chesnay et profite de la terrasse pour préparer mon dîner.

p1010424800x600.jpg


J6 – 13 août 2012 – Le Petit Chesnay – Thonon-les-Bains
Départ : 7h20 – Arrivée : 15h00
Je me lève tôt car j'espère pouvoir attraper un train pour Chamonix à mon arrivée à Thonon-les-Bains. Alors que je prends mon petit-déjeuner, les propriétaires du bâtiment où je me suis installé arrivent en 4x4. Passée leur surprise de me trouver là, ils se montrent accueillant et me disent de prendre mon temps. Eux sont venus bricoler.
A froid, mes genoux n'apprécient guère la descente qui me mène au-dessus de Chevenoz. Je fais de courtes haltes pour les soulager et tout rentre dans l'ordre. Une fois dans la vallée, le GR emprunte de longs passages sur de petites routes goudronnées. Ça sent la campagne,

p1010426800x600.jpg

la montagne paraît déjà loin. A Reyvroz ou plus exactement à Charrière, je dégote un bar d'un autre âge qui fait aussi relais postal. Le prix du Perrier menthe est sans concurrence : 1,50€ ! Bon d'accord, il s'agit d'une bouteille de 20cl mais quand même. Je repars, traverse Reyvroz et gagne Notre-Dame des Pas où se trouve un petit oratoire. La suite me ramène doucement vers l'urbanisation. Je profite d'un champ avant la ville pour faire sécher mes affaires et entre dans la forêt de Thonon.

p1010428800x600.jpg

Je serpente au gré des marques rouge et blanche pour finalement apercevoir le panneau Thonon-les-Bains.

p1010433800x600.jpg

J'entre dans la ville et rejoins la place de Crête. Arrivé à la gare, j'achète mon billet retour pour Chamonix : départ 17h17, arrivée 20h47. Le temps d'attente me laisse le loisir de parcourir les rues piétonnes et de  descendre jusqu'au port.

p1010435800x600.jpg

Pour remonter, j'utilise le funiculaire : la rando, c'est fini !


Pour effectuer cette rando, j'ai utilisé le matériel suivant :
listerando.jpg
J'ai pris du plaisir sur cette rando que j'ai trouvé assez physique avec pas mal de dénivelé. La météo m'a été favorable, je n'ai pas essuyé une goutte de pluie. Seuls mes pieds ont souffert : je vais abandonner mes chaussures D4 Forclaz 700 et adopter probablement une paire de trail Salomon que je viens de commander. Ce choix fait suite à la lecture de plusieurs discussions sur ce forum.

Dernière modification par occy (17-08-2012 13:31:03)

Hors ligne

#2 17-08-2012 13:40:26

Nyckeau
Palmipède de combat
Inscription : 24-03-2011
Messages : 430

Re : [Récit + liste] Du Mont-Blanc au Léman par le GR5

Chouettes photos qui me ramènent d'excellents souvenirs de ce même trajet que j'avais fait (en sens inverse de toi) il y a un an.
Note que j'avais une liste à peu près du même poids que la tienne, et que ça m'a convaincu de passer à du plus léger (j'avais eu aussi les genoux qui avaient souffert)... wink
Est ce que tu t'es vraiment servi de tout dans ta liste (que tu dois sans doute pouvoir alléger) ?

Dernière modification par Nyckeau (17-08-2012 13:40:48)


La perfection du voyage est de voyager sans bagage
Henry David Thoreau

Hors ligne

#3 17-08-2012 13:48:56

occy
Membre
Lieu : Deux-Sèvres
Inscription : 28-05-2010
Messages : 36

Re : [Récit + liste] Du Mont-Blanc au Léman par le GR5

Nyckeau a écrit :

Chouettes photos qui me ramènent d'excellents souvenirs de ce même trajet que j'avais fait (en sens inverse de toi) il y a un an.
Note que j'avais une liste à peu près du même poids que la tienne, et que ça m'a convaincu de passer à du plus léger (j'avais eu aussi les genoux qui avaient souffert)... wink
Est ce que tu t'es vraiment servi de tout dans ta liste (que tu dois sans doute pouvoir alléger) ?

Peu de choses ne m'ont pas servi. Ce sont :
-la couverture de survie,
-la poche à eau,
-la pare-vent pour le réchaud,
-les gants,
-quelques accessoires (poches poubelle, ruban adhésif, fil, lacets, stylo et carnet).

Pour le reste, j'ai tout utilisé.

Hors ligne

#4 18-08-2012 01:10:14

WonderRico
Membre
Inscription : 02-01-2012
Messages : 62

Re : [Récit + liste] Du Mont-Blanc au Léman par le GR5

Mangifique Occy, merci pour ton récit.

ça tombe pile poil car je compte justement faire à peu pret là même chose dans quelques jours! (Les Houches -> St Gingolph)

Je comptais poser la tente pret du pont d'Arlevé le premier soir, mais je vais essayer de faire comme toi et de pousser jusqu'au Lac de Promenaz, ça me semble plus propice!

Hors ligne

#5 18-08-2012 07:18:40

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 826

Re : [Récit + liste] Du Mont-Blanc au Léman par le GR5

Le bivouac près du lac est plus "ouvert", et la proximité du lac sympathique. Mais on perd la vue sur le Mont Blanc et le coucher de soleil sur celui ci, caché par la pointe de Pormenaz.

Difficile de bien choisir.

Hors ligne

#6 18-08-2012 10:14:14

occy
Membre
Lieu : Deux-Sèvres
Inscription : 28-05-2010
Messages : 36

Re : [Récit + liste] Du Mont-Blanc au Léman par le GR5

WonderRico a écrit :

Mangifique Occy, merci pour ton récit.

ça tombe pile poil car je compte justement faire à peu pret là même chose dans quelques jours! (Les Houches -> St Gingolph)

Je comptais poser la tente pret du pont d'Arlevé le premier soir, mais je vais essayer de faire comme toi et de pousser jusqu'au Lac de Promenaz, ça me semble plus propice!

En tout cas, le pont d'Arlevé ne se prête pas spécialement au bivouac. Il y a moyen de poser sa tente vers les chalets de Moëde si tu souhaites garder la vue sur le Mont-Blanc (cf. ce que dit Nyckeau).

Hors ligne

Pied de page des forums