Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 16-11-2012 11:10:57

p'tit AS
Membre
Lieu : Vancouver BC
Inscription : 26-05-2012
Messages : 43

[Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Je viens de partir une dizaine de jours dans les Rocheuses Canadiennes question de tester mon matériel, de m'entraîner un peu et de me m'obliger à vraiment progresser sur ma liste.
Super aventure, j'ai beaucoup appris, j'ai souffert aussi ("putain, ce compteur, il avance vraiment trop lentement, j'ai vraiment fait qu'un kilomètre depuis la dernière fois?") mais c'est comme ça qu'on a les meilleurs souvenirs!

Je partais de Jasper pour aller à Banff ou j'allais être bénévole lors du Festival de Film de Montagne, question de faire d'1 pierre 2 coups. Je savais que c'était un peu tard dans la saison pour faire ce trajet à cause de la neige, mais c'était le seul moyen de le combiner avec le Festival pendant lequel j'avais des chances de rencontrer des gens super intéressants (notamment pour mon voyage en Amérique du Sud dans 2 mois). Donc je priais juste pour que la neige soit tardive cette année. Je n'ai pas été exaucé mais je n'ai aucun regrets, j'ai réalisé mes principaux objectifs : apprendre et tester le matos. Il faut dire que mon expérience est un peu limitée en MUL et en camping solo.

Arrivée à Banff à 7h du mat' par bus, les rues sont couvertes de neige, pire que ce que je pensais. Je ne sais pas trop ce que je dois faire. Les premieres personnes que je rencontre sont peu encourageantes. La route est vraiment mauvaise plus loin. A part un camping à 4 kilomètres, tous les campings sont fermés jusqu'à Banff et comme nous sommes dans un parc national, interdit de planter la tente dans les campings fermés ou même n'importe ou (ah puis oui, j'ai un peu tendance à suivre les règles alors quand on me dit que j'ai pas le droit de camper, je campe pas). Seule solution, les auberges, et encore, la plupart sont fermées.

6868_ur_rockies_beforefinalupdates.jpg

Mais une ou deux personnes rencontrées sont beaucoup plus positives et cherchent vraiment à m'aider (entre autre au Centre d'info de Jasper). Je me rends compte aussi que mon pneu n'est pas adapté à la neige (bon en fait je savais avant de partir, mais j'ai pas eu le temps de le changer), heureusement un magasin local a tout ce qu'il me faut et je peux faire les derniers petits réglages.

6868_ur_getting_ready.jpg

Même si initialement j'avais prévu de rouler des le premier jour (en arrivant à 7h du mat' je ne disais que j'avais le temps), je décide de prendre mon temps, d'expérimenter et d'essayer de rassembler plus d'info pour voir ce qui est possible. Si je ne peux vraiment pas faire la route, je pourrais par exemple faire des excusions à la journée à partir Jasper et tester mon campement dans la neige!
Je commence donc par me rendre au camping et m'installe.

6868_ur_wapiti.jpg

C'est la première fois que j'utilise un réchaud. Comme j'ai toujours pas réussi à me décider sur le réchaud que je vais emporter, j'en ai emprunté un mais la casserole est plutôt pur 2. Malgré le peu de vent, je trouve déjà que la flamme ne reste pas du tout centrée sur la casserole (je n'ai pas de paravent, on m'ont dit que c'était vraiment déconseillé avec un réchaud gaz)  Alors qu'est ce que ça va être en Patagonie avec plein de vent?
J'm'etais dis que j'allais garder l'eau chaude de mes pâtes dans ma gourde pour chauffer mon duvet, mais après réflection, en pays des ours, c'est peut-être pas une bonne idée. Je m'en débarrasse et je laisse aussi ma bouffe dans les toilettes du camping, j'ai pas trop le courage de la percher, c'est plus simple et je ne cherche pas à apprendre ça maintenant, je n'aurai pas ce problème en Patagonie.

6868_ur_morning_breakfast.jpg

Au matin, la neige est bien tombée, je suis bien contente d'avoir protégé mon mono, surtout la selle.

6868_u_snowy_night.jpg

Je me sers de mon camel bag comme oreiller, ça le maintien au chaud, mais le tube gèle quand même pendant la nuit. Du coup j'ose pas m'en servir pendant les jours qui viennent, je détache le tube et le laisse vide. J'utilise ma gourde pour boire pendant la journée.

Mes distances sont dictées par les opportunités de logements, c'est-à-dire les rares auberges (de toute façon, dans les parcs nationaux, ça vaut pas le coût de camper en solo, c'est aussi cher que de rester à l`auberge). En même temps, c'est pas des auberges de luxe, plutôt des refuges sans eau potable et avec des toilettes a l'extérieur.

Le premier jour, je ne roule donc que 30km. Mais c'est bien de m'y mettre progressivement. Tout prend un peu plus de temps avec le froid, et j'apprends à trouver les meilleurs combinaisons d'épaisseurs pour adapter ma température facilement, en jouant sur la position de mon Buff Mérinos et de mes sur-gants imperméable que je peux ajouter à mes gants de vélo + gants fins en mérinos.

Et tout de suite j'en prends plein la vue.

6868_ur_along_the_road.jpg

6868_ur_winding_road.jpg

Après m'être bien renseignée, je décide de poursuivre le lendemain au moins jusqu'à la prochaine auberge, il semble que la route ne devrait pas être trop mauvaise. L'auberge est fermée pour la saison mais en réservant on peut obtenir le code du cadenas. Ça fait 55km. Pendant toute l'aventure, je roule en moyenne à peu près à 10km/h en comptant les pauses (je suis obligée de me faire une pause environ toutes les heures ou tous les 10km pour soulager mes petites fesses, car en mono tout le poids est sur les fesses)

6868_ur_drinking_break.jpg

Mon niveau d'énergie est un peu en dent de scie tout au long de la journée, mais lors des derniers kilomètres, je me sens en pleine forme. Pourtant, toujours pas d'auberge en vue, je commence à m'inquiéter. Je me rends compte que mon compteur est mal réglé (peut-etre simplement parce que j'ai changé de pneu). Finalement arrivée à l'auberge, je suis frigorifiée, je n'ai pas assez fait attention à mes pieds lors de mes pauses, j'ai voulu me mettre à l'écart de la route pour ne pas gêner les voitures mais du coup, je me suis enfoncée dans la neige. Tant que je roulais, ce n'etait pas un probleme, mais là, je ne suis même pas capable de retourner dehors pour mettre le gaz en route.

6868_r_frozen_feet.jpg

Je finis par utiliser mon propre réchaud pour chauffer de l'eau et me préparer une bouillotte avant de pouvoir retourner dehors et tout mettre en route. Et là, j'aperçois quelqu'un garé à cote des toilettes. Qu'est ce qu'il fout là, de nuit, dans ce coin paumé? En plus il prévoit de passer la nuit ici dans sa voiture. Ça ne me plaît pas du tout, je sais pas pourquoi mais je le sens pas ce gars-là. Du coup, je me barricade un peu (pas vraiment pour l'empêcher de rentrer mais plus l'entendre si il voulait rentrer) et puis je n'ai plus du tout envie de sortir de ma pièce. Je me retrouve à utiliser un zip lock pour toilette (idée tirée d'un récit d'oli_v_ier je pense). J'ai aussi mon Inreach allume au cas ou. Je ne suis pas du genre à avoir peur trop facilement mais je me dis que parfois il faut que je me méfie un peu et que je fasse attention à moi, alors comme ce gars-là, il me plaît pas trop...

6868_ur_dinner_at_beauty_creek.jpg

Ensuite je fais une erreur de débutante (justement, j'suis une débutante) : j'ai allumé le chauffage, les lumières à gaz et j'ai utilisé les gaziniere mais je n'ai pas assez ouvert les fenêtres. L'alarme de monoxide de carbone se met en route. J'ouvre toutes les fenêtres, j'arrive pas à arrêter cette foutue alarme (m'enfin, j'suis bien contente qu'il y ait une alarme, c'eût été dommage d'en finir ainsi). Mais j'ai pas envie de réveiller le bonhomme qui dort dans sa voiture, je ne tiens pas à ce qu'il viennent me rendre visite. Bon je finis par l'éteindre mais je n'ose plus dormir dans cette salle, je voudrais pas m'endormir et ne plus me réveiller. Je décide de dormir dans la véranda. Je me couche, pas très sereine avec tout ça, mais je finis par dormir comme un gros bébé.
En fait, je crois que mon voisin, comme il a déjà utilisé l'auberge par le passé et a donc le code, avait prévu de passer la nuit la gratos mais il ne s'attendait pas à trouver quelqu'un d'autre. Il décide donc de passer quand meme la nuit-là mais dans sa voiture.

Au final, des frayeurs qui me pimentent un peu mes histoires!

Comme je sais que la route est trop mauvais plus au Sud, je décide de rebrousser chemin. Je souhaite cependant continuer à rouler, j'ai besoin d'accumuler un peu des kilomètres parce que ces derniers mois je n'ai pas assez roulé. Il faut quand même bien que je m'entraîne avant mon grand départ. De plus, il semble difficile de sélectionner un bon conducteur en faisant du stop sur le bord de la route. En fait, presque plus que les mauvaises conditions, ce sont les voitures qui me font peur. Je décide de tenter ma chance en retournant a l'auberge... Et j'ai bien fait, il y a seul autre client à l'auberge et il va justement au Sud et il a l'air d'être une personne prudente.
Et la route en effet n'est vraiment pas bonne. On croise un camion à moitié en travers de la route, des voitures coincées, on n'entend même parler d'une voiture qui est sur le toit.

6868_u_snowy_road.jpg

Mais on croise aussi des animaux sauvages :

6868_r_bighorn.jpg

Pour celui-la, le bighorn sheep, c'est dommage, on l'a vraiment vu de très près, mais mon appareil photo était au fond du sac.

6868_ur_goats.jpg

Le sel sur la route les attire.

Arrives à Lake Louise, je décide d'abandonner mon conducteur là parce que je pense pouvoir continuer en mono d'ici. Avant de se séparer, on en profite pour faire notre petite visite touristique parce que c'est vrai que c'est super joli dans le coin.  Je passe la nuit dans une autre auberge de jeunesse et peux enfin prendre une douche apres 7 jours sans...  ah la bonne douche chaude...

6868_lake_louise_and_me.jpg

Le lendemain,  je pars sous la neige, mais ça ne me dérange pas plus que ça, je me sens en pleine forme. Je porte donc mon pantalon imper (plus j'ai d'épaisseur, moins c'est agréable sur la selle, alors dessous, je ne porte que mon pantalon et mes long johns, pas de cycliste ni de culotte). Pour protéger mes pieds, cette fois, j'ai mis des sacs en plastique et ça fonctionne super bien.

6868_u_snowy_portrait.jpg

Malheureusement la route est un peu ennuyeuse, notamment parce qu'il y a trop de brouillard pour voir les montagnes et puis aussi parce que c'est toujours le même dénivelé en pente douce, je n'ai jamais l'occasion de m'amuser en allant vraiment vite. Meme si je ne m'arrête jamais de pédaler en mono, en descente je peux juste laisser mes jambes mouliner.
Mais avec les conditions de la route et mon gros sac, pendant mon je n'oserai jamais pas dépasser 27km/h pendant toute l'aventure.

6868_road_to_banff.jpg


Quand j'arrive dans les environs de Banff, je décide de continuer, je souhaite accumuler plus de kilomètres, Canmore est 20km plus loin. Je dois pouvoir au moins aller jusque là-bas. J'hésite même à retourner sur Banff le soir même après avoir atteint Canmore. Mais mon genoux commence à me faire mal. Ça ne vaut pas le coût de m'esquinter pendant un simple entraînement et je n'ai pas besoin d'être à Banff avant le lendemain soir. Je décide donc de passer la nuit à Canmore.

Le jour d'après, j'ai seulement 20km à parcourir et il fait un temps radieux. Je suis bien contente d'avoir attendu et je profite, je prends mon temps, je ne regarde même pas mon compteur (que j'ai l'habitude de trop regarder parce que cet imbécile, il n'avance pas assez vite à mon goût)


6868_r_memountainsunny.jpg
6868_u_sunny_roller_coaster.jpg

Et je finis par une mega montée pour arriver à ma destination finale. Elle me fait souffrir, je sais que je suis si proche, mais je ne lache pas, c'est une question d'honneur, je tiens à la rouler jusqu'au bout sans marcher.

Après avoir récupéré toutes les info concernant mon bénévolat, je pars vite au camping pour planter ma tente avant de commencer à travailler. Ces imbéciles de Canadiens, je ne sais pas pourquoi mais ils ont la mauvaise habitude de tasser la terre sur les emplacements pour la tente et de les rendre extrêmement dur. Comme il n'y a aucune pierre autour, je suis obligée d'utiliser ma gourde pour enfoncer les sardines... et je suis toute contente parce que je la trouve vraiment solide, ma gourde en plastique... enfin, jusqu'à ce qu'elle finisse par se percer. Zut, je l'aimais bien, cette gourde.
En plus, j'ai mal choisi mon emplacement, je suis en pente. Pendant toute la nuit, mon matelas et moi, on glisse.  Et à force de glisser, la tente aussi a fini par glisser. Les 2 ou 3 sardines que j'avais réussi à planter n'ont pas tenu. Heureusement que ma tente est plus ou moins autoportante et qu'il ne pleut pas!
Finalement, je ne suis pas enchantée a l'idée de payer si chez mon camping et une autre bénévole me propose de squater le sol de sa chambre d'hotel pendant le festival, ca me va bien. Fin de l'aventure, maintenant c'est le temps du festival...

6868_morning_banff1.jpg

Dans l'ensemble, je suis super contente de mon matos, j'essaierai de donne ma liste avec commentaires bientôt. Il ne me manque plus que quelques éléments pour finaliser ma liste sud-americaine, mais j'y suis presque.

Mais coté bouffe, faudra que je fasse de progrès, mais j'ai désormais une meilleure idée de ce qu'il me faut. J'avais des portions bien trop grosses pour le soir (les pâtes de mon premier soir ont servi pour 4 repas), mais peut-être pas assez de choses à grignoter. La journée, plus mes pauses sont courtes, mieux c'est, et si je peux éviter de déballer mon sac-a-dos, c'est le top. En fait, si je peux carrément garder mon sac sur le dos, c'est ce que je préfère...

Bon alors, le MUL en mono, ça vous tente?

6868_ur_rockies_snowy_day.jpg

modif: inversion de 2 photos qui etaient dans le mauvais ordre

Dernière modification par p'tit AS (16-11-2012 12:43:16)

Hors ligne

#2 16-11-2012 11:36:48

p'tit AS
Membre
Lieu : Vancouver BC
Inscription : 26-05-2012
Messages : 43

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Ah j'ai oublie la carte,ca peut aider a comprendre...

6868_map3.jpg

Hors ligne

#3 16-11-2012 12:03:16

spinacle
Membre
Lieu : Le Touvet (38)
Inscription : 18-08-2011
Messages : 353

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

C'est un super récit et une autre approche de la randonnée MUL, merci de partager cela

Hors ligne

#4 16-11-2012 12:50:53

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Messages : 4 576
Site Web

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

En mono ? Sur la neige ? Incroyable ! yikes
Bravo pour l'enthousiasme et merci pour ce récit. Je pense que tu as du accumuler pas mal d’expérience lors de ce trip. wink

w.

PS: une discussion intéressante sur les pare-vent pour réchaud a gaz.


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#5 16-11-2012 18:32:30

highlight
Membre
Lieu : Metz (Lorraine)
Inscription : 29-03-2012
Messages : 85

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Bonjour P'tit AS!
Tu es une grande malade!!! lol Même en vélo, je n'aurais pas tenté le coup! Bravo en tout cas pour ton originalité et ta détermination.
Décidément, on n'a pas fini d'en voir et d'en lire sur RL!  smile


Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, Je partirai. [...] J'irai par la forêt, j'irai par la montagne... (Victor Hugo)

Hors ligne

#6 16-11-2012 18:51:57

Bouzique
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 08-07-2011
Messages : 115

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Salut, un récit avec beaucoup de bonne humeur! Je crois qu'il en faut pour se lancer en mono sur la neige et camper  smile
J'en profite pour poser quelques questions, car je devrais passer par là-bas l'an prochain en vélo. Je n'ai pas très bien compris pourquoi tu ne pouvais pas camper à Jasper. Les campgrounds étaient ouverts ou fermés? Puis tu décides de dormir dans une auberge, est-ce qu'en saison c'est obligatoire aussi? Ca coûte combien? Hors des parc nationaux tu pouvais camper sans soucis?
Ensuite, comment était l'état de la route? Elle avait l'air enneigée, mais le goudron était de bonne qualité? Y'a t-il des points de ravitaillement sur la route?
Et sous ta selle c'était quoi le sac?

PS/HS: c'était bien le festoche? Je suis envieux, j'aime beaucoup les films de grimpe et alpi  cool

Hors ligne

#7 16-11-2012 19:04:38

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010
Messages : 1 459

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Bon sang, j'ai froid rien qu'à lire le récit mais tu as l'air de t'être quand même bien fait plaisir. Le garde boue à l'air assez petit, tu ne finis pas les journée avec les fesses mouillées ?


Lentement mais surement...

Hors ligne

#8 16-11-2012 19:07:18

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011
Messages : 1 857

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Très très sympa! J'ai montré une partie de ton récit à quelques copains. Ça n'arrange pas ce qu'ils pensent de moi et de mes occupations...!


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)

Hors ligne

#9 16-11-2012 19:18:23

Oscar
Membre
Inscription : 01-02-2005
Messages : 2 826

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Impressionné par les distances couvertes, et la vitesse atteinte en mono. 27 km/h, je trouve cela beaucoup.

As tu des vitesses sur ton mono ? Car la route est vallonnée dans ce coin. Et le moyeu parait gros (Schlumpf ?).

Le "guidon" aide t il vraiment ?

Le ciel a toujours l'air couvert sur tes photos. AS tu eu une belle journée neige + ciel bleu ?

Dernière modification par Oscar (16-11-2012 19:21:30)

Hors ligne

#10 16-11-2012 19:49:18

shyguy
Membre
Lieu : Lyon
Inscription : 10-01-2012
Messages : 821
Site Web

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

bonjour,

c'est super original, je n'aurais jamais cru cela possible. bravo  smile


<- mes photos sur Flickr en cliquant sur "Site Web".

Hors ligne

#11 16-11-2012 20:02:39

taowen
voyages/randos/treks à pieds, vélo, ski...
Lieu : aube
Inscription : 07-06-2007
Messages : 303
Site Web

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Bravo, récit sincère, et étonnant. Tu dois dépenser pas mal d'énergie avec le sac à dos dans le dos et les efforts je pense pour garder l'équilibre. Je ne connais pas du tout le mono, ça m'impressionne, surtout sur la neige. Bon trip en Amérique du sud.

Hors ligne

#12 16-11-2012 20:57:10

nutzzz
PRO
Lieu : sud-est
Inscription : 01-09-2010
Messages : 935
Site Web

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Salut p'tit AS smile
Pour être passé par là quelques jours avant toi, le contraste est flagrant, l'hiver est arrivé jusque dans les vallées d'un seul coup! Il faut du courage pour aborder les Rocheuses de cette façon, et tu n'en manques pas, comme d'originalité! Je suis comme taowen assez impressionné par les distances que tu as parcourues en mono, notamment le 5ième jour, pas loin de 80km non ?! De surcroît avec des jours aussi courts...
En tout cas ton moyen de locomotion est simplissime pour les vitesses qu'il permet d'atteindre, ça donne vraiment à réfléchir... Je suis aussi preneur de détails sur ta bécane smile
Il ne te reste qu'à réduire la taille de ton sac pour être vraiment ultra-mobile.

Bon trip vers le sud!

Dernière modification par nutzzz (16-11-2012 20:58:08)


"Then, when you return to civilization, you will have many happy memories, and the call of the wild will so enter your blood that you will count the days till you can again be free among the everlasting hills." Mary Vaux.

Hors ligne

#13 16-11-2012 20:58:48

nobru75
Membre
Inscription : 17-01-2010
Messages : 525

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

terrible!
entre les ours et le froid , tout cela dans un quasi no man 's land ... et en mono , je suis scotché . vraiment bravo !!!
Superbes paysages
merci pour ton recit

Hors ligne

#14 16-11-2012 20:59:10

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Bravo, c'est la première fois que je vois ce genre de "trip" en mono : tu viens de créer à toi toute seule une nouvelle catégorie de "MUL" ! cool

En plus des commentaires et questions précédentes il y a un truc qui m'intrigue (je suis totalement néophyte) : à quoi sert le frein à disque ?

Tu n'est pas en prise permanente ? Sinon un mono avec roue libre doit être impossible à garder en équilibre !

Logiquement en actionnant le frein la roue s'arrête mais le cycliste continue sa trajectoire horizontale en suivant son propre vecteur vitesse et finit immanquablement par se faire éjecter sur l'avant ?

Dernière modification par Phil67 (16-11-2012 21:00:22)


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#15 16-11-2012 21:42:14

ChP
Membre
Inscription : 13-09-2006
Messages : 2 101
Site Web

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Et tout ça avec un sourire permanent.J'admire  tongue .

@Phil 67 je suppose que lorsque p'tit AS freine, elle se penche en arrière. Le couple de ré-équilibrage compensant le couple de freinage wink.

Cordialement.

Pierre


Alzheimer mais ne se rend pas wink !

Hors ligne

#16 16-11-2012 22:07:31

arnom
Membre
Inscription : 09-06-2009
Messages : 462

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Salut,
Impressionnant !!! Je ne savais pas que ce genre de monocycle existait. J'ai testé un jour un monocycle, il m'a fallu beaucoup d'entrainement pour faire 10 ou 20 m. Alors là, j'admire, chapeau !!
Et les photos de paysage, ça donne vraiment envie. Par contre, pas sûr d'avoir le cran de faire ça tout seul !

Hors ligne

#17 16-11-2012 22:17:35

Titiglobe
Membre
Inscription : 02-12-2011
Messages : 47

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

(D)étonnant !!
Je n'y connais rien en mono, et n'ai jamais essayé, donc je ne connais pas les sensations que l'on peut avoir sur un tel cycle, mais j'imagine qu'à 27 km/heure, faut pas se choper un nid de poule...
Et le casque, c'est quoi l'espèce de branche, de bras qui l'orne ?
Merci pour ce retour (d'ailleurs merci à tous pour les retours, je trouve que c'est particulièrement riche en ce moment...)

Dernière modification par Titiglobe (16-11-2012 22:18:11)

Hors ligne

#18 16-11-2012 22:36:51

Nayana
Helix pomatia
Lieu : Cote d'Or
Inscription : 05-10-2010
Messages : 1 459

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Titiglobe a écrit :

Et le casque, c'est quoi l'espèce de branche, de bras qui l'orne ?

Un rétroviseur. Moi aussi je me suis posée la question  tongue


Lentement mais surement...

Hors ligne

#19 16-11-2012 22:40:18

Titiglobe
Membre
Inscription : 02-12-2011
Messages : 47

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Ah ok, bien vu ^^
Effectivement, sur un mono, comparé à un vélo, cela ne doit pas être évident de voir s'il vient quelque chose derrière...

Hors ligne

#20 17-11-2012 09:47:42

p'tit AS
Membre
Lieu : Vancouver BC
Inscription : 26-05-2012
Messages : 43

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Waou!! Je ne m'attendais pas a un tel accueil! Merci pour les commentaires supers sympa.

Je vais y aller par etape pour repondre (desolee, j'abandonne les accents, ca me prends des heures de les ajouter et j'en manque plein ou je me rajoute des fautes...)


@Wax, merci pour l'info sur les pare-vent, je vais regarder de plus pres

Bouzique a écrit :

Je n'ai pas très bien compris pourquoi tu ne pouvais pas camper à Jasper. Les campgrounds étaient ouverts ou fermés? Puis tu décides de dormir dans une auberge, est-ce qu'en saison c'est obligatoire aussi? Ca coûte combien? Hors des parc nationaux tu pouvais camper sans soucis?

Il y a bien un camping a Jasper (en fait a 4km de Jasper) qui est ouvert toute l'annee et c'est bien la que je suis restee le premier soir. Le prochain campement ouvert etait a Banff. Donc 280km plus loin. Mais ca, c'est pour l'hiver (je ne sais pas leur date de fermeture mais ca se trouve sur Internet). Le prix de l'emplacement pour une tente dans un parc national est de $27 environ (peut-etre un peu plus l'ete), donc ca ne vaut le cout que si il y a plus d'une personne dans la tente. Si tu n'y vas pas en hiver, les campings sont vraiment tres nombreux le long de la route mais comme c'est un parc national, tu n'as pas le droit de camper ailleurs, les amendes peuvent etre assez salees je crois (si tu le fais l'hiver, y a peu de chance que tu te fasses reperer a part par les ours et les loups - il y avait plusieurs loups qui trainaient dans le coin d'ailleurs, je ne les ai pas vu, mais je prefere, deja que les chiens qui grondent et moi, on n'est pas copains)
Les "wilderness hostel" sont aussi assez repartis tout le long de la route et peuvent etre une alternative sympa mais assez bondes l'ete (il vaut mieu reserver, et comme ils ont un acces limitee a la communication, les reservations se font minimum 48h a l'avance. Ils coutent environ $22 la nuit.
En dehors des parcs nationaux, il y a plus d'oportunites de camping, notamment dans des campings municipaux. A Canmore par exemple, le camping municipal est ferme l'hiver (mais finalement j'aurais du essayer de planter ma tente la, je ne pense pas que ca aurait ete un probleme). L'autre camping de la ville etait ouvert mais tellement glauque que je suis repartie aussitot. Pour le camping a la sauvage, je ne sais pas mais je demanderais a mon copain qui a fait Lake Louise - Calgary (en fait toute la traversee du Canada) il y a quelques annees.

Bouzique a écrit :

Ensuite, comment était l'état de la route? Elle avait l'air enneigée, mais le goudron était de bonne qualité? Y'a t-il des points de ravitaillement sur la route?
Et sous ta selle c'était quoi le sac?

Rien a redire sur la route, bonne qualite. Pour le ravitaillement, il n'y a qu'une station essence a 150km de Jasper. en fait je pensais qu'elle allait etre fermee (elle ferme aussi l'hiver mais c'etait apres mon passage). Et les auberges ont toujouts un peu de bouffe a vendre si besoin. Une fois a Lake Louise, tu as tout ce qu'il faut.
Mon sac, c'est un Outdoor Research AirPurge DryComp Sack. Je l'ai pris en 15L, j'en suis super contente. Promis, ma liste arrive tres bientot.

Bouzique a écrit :

PS/HS: c'était bien le festoche? Je suis envieux, j'aime beaucoup les films de grimpe et alpi  cool

Le Festival, je recommande carrement, (j'ai decouvert  Gerlinde Kaltenbrunner qui faisait une presentation, wow, quel bout de femme!) et je recommande de le faire en temps que benevole. Il y a tellement de films a voir, c'est difficile de faire des choix. Donc quand tu es benevoles, parfois tu es en charge d'un salle donc tu vois des films, et puis si il y a de la place dans une salle et que tu travaille pas, on te laisse entrer ou encore tu recois des tickets en remerciement de ton aide...

Hors ligne

#21 17-11-2012 10:46:37

pukichu
Membre
Lieu : Pyrénées
Inscription : 29-04-2012
Messages : 25

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Wahhhhh ! Alors là je suis scotchée, déjà je connaissait pas du tout le mono dans ce cadre là yikes Et oser partir seule, surtout dans ces conditions de no man's land... je suis très impréssionnée, et envieuse aussi j'avoue wink Ton anécdote du gars dans sa voiture au refuge m'a bien fait rire, je me reconnais pas mal dans ce genre de situation, j'aurai surement flippé ! lol
En tout cas félicitation et merci pour ce récit, ca donne envie de partir

Dernière modification par pukichu (17-11-2012 10:47:11)

Hors ligne

#22 17-11-2012 11:23:48

micolett
Qui marche au pied-de-biche
Lieu : lyon
Inscription : 16-01-2006
Messages : 1 751

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Très beau récit, et une aventure étonnante, rafraichissante dans tous les sens du terme. 

Et moi qui ne suis pas à l'aise avec deux roues, alors une...ça me laisse songeuse  roll  !

Hors ligne

#23 17-11-2012 16:05:03

philmu
Membre
Inscription : 26-06-2010
Messages : 50

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Conquis p'tit AS, tu m'as fait passer un agréable moment de connivence, alors que je suis au sud-est france.
Je découpe mon pare-vent dans une grande barquette alu vendue au super-marché pour mettre des aliments au congélo; à condition de ne pas la plier mais plutôt l'enrouler sur un bouteille, popote, ou autre, elle résiste très bien, est mul et pour moi indispensable .... tu peux replier les longueurs sur 5 mm, cela renforce et rigidifie l'ensemble. Prévoir bien long pour englober la popote sur 1 tour et 1/4, ouverture en fer à cheval en bas, positionnée à l'opposé du vent.  Ton cerclage éloigné de 1-2 cm de la popote fait cheminée et le rendement de ton gaz optimisé, chauffe rapide.

Très chouette d'avoir mis des photos de toi, cela rend ton récit tellement plus vivant !  smile

En amérique du sud j'ai apprécié le pays Equador sous la Colombie et entre le Pérou.  Par contre pour la sécurité; faire gaffe, ça peut-être chaud.


à l'est du 83 Var; villages perchés

Hors ligne

#24 17-11-2012 16:11:17

jobaladeur
Membre
Inscription : 29-04-2012
Messages : 28

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

Très impressionné également ...
Question "confort" comment était-ce sur le mono avec ce "volumineux" sac à dos sur les épaules , impossible de mettre plus sur la bécane ? mais je n'y connais rien ...et suivrai néanmoins avec attention tes explications .

Hors ligne

#25 17-11-2012 16:18:17

philmu
Membre
Inscription : 26-06-2010
Messages : 50

Re : [Récit + liste] Petite aventure mono dans les Rocheuses Canadiennes

En VTT on considère généralement que ce qui est "porté" par le vélo est 2 X plus lourd à traîner que ce qui est porté dans le sac à dos.   cool


à l'est du 83 Var; villages perchés

Hors ligne

Pied de page des forums