Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 21-06-2013 21:25:50

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 962
Site Web

[Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

4572_presentation_corse.jpg


Récit:

Lundi 10 juin, levé à 5h30 pour prendre un covoiturage jusqu'à Lyon où part mon avion à 9h. Arrivé à Bastia à un peu plus de 10h, je commence à réaliser que rejoindre Calvi va être un peu plus dur que prévu. Le train, comme le bus, partent de Bastia (à 20min de l'aéroport) seulement à 16h pour une arrivé à Calvi à 19h. Cela fait trop tard, je ne peux pas attendre autant. Je tente donc le stop et avec pas mal de bol et 3 voitures plus tard, je suis à Calenzana à 13h. J'ai un grand sourire, je suis pas trop mal sapé, j'ai un tout petit sac, cela doit aider smile

Comme d'hab, il faut que j'oublie un truc et cette fois ce sera mon repas du soir. J'ai également un couteau à acheter n'ayant pas pris de bagage en soute, tout mon équipement devait passer en cabine.
L'épicerie n'ouvre qu'à 15h30, je visite donc les environs et prends un plat de pâte au roquefort "Chez Michel", le service est déplorable mais le repas est fort bon.
Sous un porche pour me protéger de la pluie, je m'essaie à une petite sieste. Sans succès. Une vielle dame passe une fois, me regarde, continue son chemin, puis repasse à nouveau et avec ses grands yeux plein de tendresse "Qu'est ce qui va donc pas mon ptit ?" smile

A 16h, j'ai trouvé de la purée au lait au Spar du bas de Calenzana (le Proxy du haut n'étant pas très ponctuel) et je m'élance sur le GR en trottinant, trop heureux d'enfin commencer. 

4572_dsc_0612.jpg

Ma nouvelle montre de rando hors alpi, 19g smile

4572_dsc_0614.jpg

La montée est importante et je me retrouve rapidement sur les hauteurs.

4572_dsc_0616.jpg

Le ciel est bouché, si je continue de grimper, je vais être dans le nuage.

4572_dsc_0620.jpg
4572_dsc_0622.jpg

Gagné.

4572_dsc_0623.jpg
4572_dsc_0624.jpg

Et normal, cela se transforme en pluie. La roche est détrempée et bien glissante, le chemin ruisselle. Moi qui pensait aller vite aujourd'hui…

4572_dsc_0628.jpg
4572_dsc_0629.jpg

Cependant, l'ambiance créée est magique, j'adore ce genre de paysage.

4572_dsc_0634.jpg

Je dépasse le refuge de l'Ortu, je ne l'aperçois qu'arrivé à 30m de lui, la visi est vraiment mauvaise. Cela grimpe toujours, je commence à avoir l'espoir de sortir du nuage par le haut smile

4572_dsc_0632.jpg

Et en effet, moi qui pensait qu'il faisait déjà presque nuit, je me retrouve en plein soleil !

4572_dsc_0640.jpg

Le paysage est grandiose, beaucoup plus beau que ce à quoi je m'attendais.

4572_dsc_0641.jpg
4572_dsc_0642.jpg

Le soleil décline tandis que les passages deviennent plus alpins, les mains caressent le rocher, aide à la progression autant que les pieds. Je sais que plus personne n'est dehors à cette heure là, sensation de solitude enivrante, il n'y a plus que moi pour profiter de tout ce décors.

4572_dsc_0645.jpg
4572_dsc_0648.jpg

Dernière photo avant la nuit, mes yeux sont maintenant habitués, je peux continuer.

4572_dsc_0650.jpg

Lampe à la main, je ne l'allume que quand le passage est trop escarpé. Je commence à chercher un lieu de bivouac quand une lueur au fond de la vallée attire mon intention, le refuge de Carrozza. C'est un bon objectif.
A 22h je suis sur la terrasse, la majorité dorme, cela sera un lieu de bivouac bien plat, je m'installe.
Une lampe frontale vient vers moi, il me demande si c'est moi qui vient de descendre de la haut, nous discutons et il m'invite à venir dans la cuisine. Je n'arrive pas trop à savoir qui il est, guide ? Gardien ? Bref, je déplace mon bivouac sur le parquet de la cuisine et lui demande des informations pour demain. Il m'apprend que je suis très proche du cirque et qu'à ce rythme j'y serais trop tôt le matin pour passer à cause du gel. Mais il m'apprend surtout qu'il est apparemment impraticable. Il a encore neigé hier. Merde, moi qui était décidé à passer, on verra sur place.

4572_dsc_0657.jpg

La fameuse passerelle. Je suis parti un peu tard ce matin, un peu avant 6h, il faisait déjà jour, le soleil s'est levé plus tôt que prévu.

4572_dsc_0659.jpg
4572_dsc_0661.jpg

La Muvrella est défendu par une belle pente en neige. C'est glacé et j'ai beau taper comme un sourd, pas moyen de faire une marche. Je monte doucement en essayant de passer au maximum par les rochers, c'est long…

4572_dsc_0666.jpg
4572_dsc_0665.jpg

Arrivé en haut, le refuge apparaît, une belle descente, j'y suis à 9h moins le quart.

4572_dsc_0667.jpg

Je me précipite voir la gardienne pour avoir des infos fraiches. Elle m'apprend que la pluie que j'ai eu la veille est tombée sous forme de neige sur le cirque. Les gendarmes en auraient apparemment interdit l'accès. En tout cas, cela va être compliqué sans matériel. Une navette part à 9h pour sauter l'étape, je décide d'être sérieux, je n'ai de toute façon pas assez de temps pour passer une matinée à attendre que la neige soit praticable, ni une aprem entière à consacrer à une étape.
La navette est pleine, celle de 12h également, reste celle de 16h. J'explique mon cas aux randonneurs qui montent dans la première. Evidement, personne ne va se désister.
Pas moyen que j'attende 16h, il y a 60km de goudron à faire dont 25 pour rejoindre une route plus fréquentée où le stop est possible. Je commence à trottiner sur le bitume.
Quelques kilomètres plus loin, la gardienne me prend en stop, elle descend faire ses courses… Je trouve ensuite un couple de belge flamand en vacance qui me dépose au col de Vergio, il est midi passé, la journée peut continuer.

4572_dsc_0668.jpg

Le soleil se montre enfin et je m'équipe en conséquence smile

4572_dsc_0674.jpg
4572_dsc_0675.jpg
4572_dsc_0678.jpg

Arrivé au lac de Nino, la montée est enfin terminée, on peut passer la seconde.

4572_dsc_0679.jpg
4572_dsc_0686.jpg

L'étape est assez longue jusqu'au refuge de Manganu et c'est avec plaisir que je l'aperçois sur son promontoire vers 16 ou 17h.
Je le dépasse et évidemment je n'ai pas regardé la carte et j'ai donc la surprise de tomber la dessus après quelques dizaines de minutes:

4572_dsc_0690.jpg

Bon, ça va être sympa smile

4572_dsc_0692.jpg
4572_dsc_0691.jpg

La neige est bien molle, je glisse un peu mais dans l'ensemble ça va, c'est juste très long de bien respecter chaque empreinte, d'assurer chaque pas.
Une fois en haut, j'ai droit au même névé mais en descente cette fois, tout doucement…

4572_dsc_0697.jpg

Ce qui est génial, c'est que tout le monde s'est arrêté au refuge il y a déjà longtemps, je suis encore une fois tout seul, je ne peux pas espérer meilleur situation et meilleur panorama. C'est juste grisant.

Les névés s'enchainent, les nuages grimpent.

4572_dsc_0699.jpg

Et m'engloutissent.

4572_dsc_0702.jpg

Le manque de visi me fait perdre plusieurs fois la trace du GR et les passages en rocher m'empêchent de suivre la trace sur la neige.
Les périodes de doute s'enchainent, carte en main, je continue.

4572_dsc_0703.jpg

Les nuages se dissipes et les névés continuent à rythmer ma progression. J'ai le luxe de changer de piolet à chacun d'entre eux…

4572_dsc_0704.jpg
4572_dsc_0707.jpg
4572_dsc_0709.jpg

Le nuage, le retour.

4572_dsc_0710.jpg

Toute la descente jusqu'au refuge de Petra Piana se fait dans ces conditions. Il s'est mis à pleuvoir, le GR se transforme en rivière. Pieds trempés, roche glissante, l'euphorie de la fin d'aprem est définitivement retombée.

4572_dsc_0716.jpg

Je rentre m'ébrouer dans la cuisine du refuge, il est 20h passé. Je demande des infos sur la suite du GR, il me reste encore une grosse demi-heure de jour exploitable.
Une dizaine de personne sont attablée, j'attire leur attention avec mon équipement et mon désir de continuer. Bref, nous discutons. Un peu trop, le peu de jour qui perçais à travers le nuage disparait, je vais rester ici. Pour une fois qu'un groupe est curieux et désireux d'apprendre des choses sur la RL smile

Le matin, je pars à l'aube sur la variante des crêtes, il est un peu plus de 5h30, je profite enfin du levée de soleil.

4572_dsc_0717.jpg
4572_dsc_0718.jpg
4572_dsc_0719.jpg

La suite du parcours est toujours ponctuée de nombreux névés.

4572_dsc_0722.jpg
4572_dsc_0725.jpg

Descente au refuge de l'Onda et passage à proximité vers 9h. La montée qui s'en suit est sympathique, je passe en mode "pas du guide sous Tranxene", je me traine vraiment, c'est frustrant.

4572_dsc_0732.jpg

Dernier névé pour attaquer la descente jusqu'à Vizzavona.

4572_dsc_0739.jpg
4572_dsc_0743.jpg

Tout le plat à proximité de la cascade des Anglais invite à trottiner quelque peu avant de grimper la pente douce menant au bocco Palmente.

4572_dsc_0747.jpg

S'en suit un chemin très agréable, sans dénivelé marqué jusqu'aux bergeries de Capanelle.

4572_dsc_0749.jpg
4572_dsc_0752.jpg

L'attroupement à ce refuge est assez phénoménal. Peut être est ce dû aux nombreux panneaux vantant les douches chaudes et autres bières pressions ?
Je n'y ferais qu'une petite pause aération de petons. Des randonneurs présents m'apprennent que la suite est assez roulante, bon point.
Comme d'hab, je suis assez seul à ces heures là et c'est avec plaisir que je continue le chemin.

4572_dsc_0756.jpg
4572_dsc_0759.jpg
4572_dsc_0763.jpg
4572_dsc_0767.jpg

Pas de soucis de pénurie d'eau dans ce coin…

4572_dsc_0772.jpg
4572_dsc_0774.jpg

J'arrive au refuge de San Pietro di Verde vers les 20h. La fête bat son plein. Je demande où est la suite du GR, l'étonnement passé, on m'indique la forêt au loin et on me met en garde sur le trajet, encore 2 heures et 700D+.
Moi je vois surtout une belle opportunité d'être sur les hauteurs pour le coucher de soleil.

4572_dsc_0778.jpg

smile

Arrivé à 21h30 au refuge de Prati, il fait nuit noir, je vais rester là, la terrasse est accueillante.

Départ un peu après l'aube, pas mal de chemin pour rejoindre le refuge d'Usciolu.

4572_dsc_0790.jpg
4572_dsc_0791.jpg

Le chemin alterne entre col, forêt et plateau.

4572_dsc_0795.jpg
4572_dsc_0796.jpg

J'arrive aux environs de 9h au refuge, je discute avec une jeune femme qui connait bien les environs et lui parle de mon programme. Mon avion étant demain matin à 8h30 à Bastia, je pense rejoindre le col de Bavella et faire du stop à partir de là. Sauf qu'elle m'annonce que c'est un endroit paumé et que j'ai très peu de chance de trouver une voiture en fin d'aprem là bas. Le gardien et deux gardes du parc se joignent à la conversation et me confirme ses propos, impossible d'être à Bastia demain matin. De plus, les deux gardes se proposent de me raccompagner en voiture à Vivario.
Bon, je bosse samedi, je ne peux pas me permettre de louper le vol, fin du GR ici, pas grave, je reviendrai smile

4572_dsc_0806.jpg

Je descend à Cozzano attendre les gardes à coté de leur pick-up. La piste qui s'en suit, parcourue à tombeau ouvert débout dans la benne arrière, est extrêmement plaisante smile

Arrivé à Vivario en début d'aprem.

4572_dsc_0818.jpg

Et stop en fin de journée pour rejoindre l'aéroport de Bastia.


Quelques trucs en vrac:

L'itinéraire est bien plus beau que ce à quoi je m'attendais, j'ai particulièrement apprécié la variété des paysages, ce n'est clairement pas un itinéraire monotone, chaque dizaine de minute le décors change totalement et à peine les yeux ont commencé à s'habituer qu'un nouveau apparait. C'est le genre de chemin où il est vraiment agréable d'aller vite pour accumuler en une journée le maximum de cette diversité.
Les refuges participent à cela, ils ponctuent régulièrement le trajet et donne l'impression de parcourir plus de chemin. A chaque refuge, c'est normalement une étape d'une journée classique, en faire plusieurs par jour est donc motivant et donne des points de repère pour se remémorer la journée et se figurer la distance parcourue.

Concernant la difficulté, ce n'est pas évident d'avoir un point de vue, je ne dirais pas que c'est aisé ou au contraire que c'est à réserver à des initiés. Disons simplement qu'en faisant une étape par jour ou un peu plus, cet itinéraire est accessible à la majorité des randonneurs. Les passages alpins pouvant ainsi être négociés dans le calme et avec tout le temps nécessaire à un pas sur.

Pour le trop plein de monde sur ce GR, je ne l'ai pas trop ressenti. Mes horaires décalés et ma progression m'ont confronté au gens seulement quelques heures par jour. Sur presque 70% du parcours, je fus tout seul. Et j'ai même ressenti la solitude comme rarement. Alors que sur d'autre trajet, je savais pouvoir tomber sur quelqu'un d'un moment à l'autre, sur celui ci, à cette période et avec cette météo, je savais pour plusieurs portions que j'étais l'unique bipède à des kilomètres à la ronde

Et enfin, vouloir faire une rando rapide sans repos préalable n'est pas très intelligent, la commencer en fin de journée également. Faire fi de la météo en comptant sur sa bonne étoile est dans la même veine, ce n'était clairement pas le moment pour faire ce GR en peu de temps. Dans ces conditions, il est clair que c'est au delà de mes capacités de le faire en entier en 3 jours et un 4eme jour m'aurait été nécessaire. Mais bon, attendre septembre m'était encore plus difficile, donc dans l'ensemble, je ne regrette rien smile


Equipement et nourriture:



1- Sac à dos en silnylon 45g/m2, je l'ai cousu de manière à ce qu'il soit le plus simple possible avec un minimum de couture. Au final, un seul compartiment central et deux bretelles. Pas de ventrale que je juge inutile avec si peu de poids, ni de pectorale, ni de poche bouteille, ni de poche en façade.
Le système de fermeture est très rapide et la gêne d'avoir à sortir les bouteilles d'eau du sac est minime.
Ce sac s'est révélé bien assez robuste pour ce type de terrain, il est comme neuf.
Le confort est excellent, aucune gêne pour trottiner même avec plusieurs jours de nourriture.
L'élastique pour maintenir le matelas dans le dos ajoute 5g mais permet d'éviter l'usure de la partie du bas du sac en contact avec le dos (zone que Fred à détruite en un GR20 sur son sac dans la même matière).

2- Abri, jamais utilisé, il est surement trop protecteur pour ce type de trajet et une tarp aurait suffit, surtout avec l'utilisation d'un SDC étanche. Donc 100g extrêmement simple à gagner.

3- Tapis de sol, sert également de jupe de pluie.

4- Matelas, un ancien modèle de chez Gossamer Gear, il fait un peu plus de 70cm de long. Il possède des alvéoles et je trouve le confort similaire à un RR Solite. Concernant l'isolation, elle n'est pas trop mauvaise, surement aux alentours de 1,5RValue, amplement suffisant donc.

5- Sac de couchage gonflable en cuben, entre 250 et 300g de duvet (me souviens plus), une petite merveille réalisée par Eraz  smile Encore merci pour le prêt !
Pour la forme, c'est un top-bag pied d'éléphant mesurant aux alentours d'1m50. Il est donc, en plus d'être étanche (VBL), extrêmement optimisé au niveau de la coupe, il est large et est prévu pour dormir en chien de fusil (la position la plus efficace pour avoir chaud).
Enthousiasmé par le concept, j'avais hâte de le tester sur le terrain mais malheureusement, cela ne convient pas à ma pratique pour plusieurs raisons.
Déjà le fait de devoir le gonfler et le dégonfler, j'ai une flemingite aiguë qui m'empêche de m'adonner à cela. Passer plusieurs minutes le soir pour le préparer et ensuite le matin pour le ranger m'est vraiment pénible.
Ensuite le fait que la température de l'ensemble soit très difficile à réguler. Eraz m'avait prévenu, c'est un SDC destiné aux périodes froides. Je l'ai utilisé par température trop positive, j'avais donc trop chaud dedans mais trop froid pour rester sans rien. J'avais donc tendance à transpirer et à me refroidir encore plus vite quand je voulais aérer l'ensemble pendant la nuit.
Le fait qu'il soit étanche est un réel atout, mais pour moi qui est l'habitude de sécher dans le SDC, là je n'ai pas pu. Mes pieds humides n'ont donc pas du tout récupérer des journées humides et j'ai eu les pieds blancs comme jamais. Même mes ongles commençaient à faire la gueule. On a pataugé pendant presque 1 mois avec Fred sur la HRP sans jamais que j'en arrive à ce point. Cependant pour palier à cela, j'aurai pu passer plus de temps à m'aérer les pieds pendant la journée, mais cela ne s'accordait pas avec mon programme.
Pour finir, j'apprécie de dormir en chien de fusil mais je ne veux pas que cela soit la forme de mon SDC qui m'y contraigne. Je veux pouvoir m'étaler tout en long, bien au chaud, lever un seul genoux, tourner dans tout les sens sans avoir aucun ajustement à faire et je veux bien porter plus pour y parvenir.
Ce SDC est donc le plus optimisé que je n'ai jamais vu, aussi bien sur la qualité du duvet, que sur la conception, les matériaux ou encore la forme. Clairement, je ne vois pas comment obtenir un meilleur rapport poids / isolation. Mais cela ne me convient pas et je vais donc continuer à utiliser des SDC classiques sans capuches (pas de quilt, ni de top bag, ni de PE).

6- Sachet micro-onde, sert de popote pour mélanger la poudre de petit dej et la purée. Pas des plus pratiques à l'usage mais cela fait bien le boulot.

7- Purification eau, jamais utilisée, je détaille dans la partie eau ce point.

8- Pharmacie, réduit à ce que je juge essentiel pour ma pratique: une plaquette d'Immodium et des stéristrips.
A noter également que l'on peut fabriquer un désinfectant en utilisant les pastilles de purification.

9- Veste imper/respi, au delà de la protection pluie, j'utilise ma veste principalement comme couche thermique. Elle est totalement coupe vent et sa coupe excellente (descend très bas sur les reins, serrage de taille, coupe PO, passe-pouces, col et capuche très bien conçus) la rende particulièrement efficace pour cet usage. Et sa respirabilité moyenne (point commun de toutes les membranes) devient alors un atout. Une fois fermée, elle emmagasine très bien la chaleur et cela me suffit la grande majorité du temps.
Elle est indiquée à un poids inférieur que sur mes autres listes, normal, j'ai découpé l'élastique du bas et enlevé le tonka. Elle n'est maintenant plus réglable. Cela tombe bien, je ne touche jamais à ce truc smile

10- Chaussettes, taille 38 et basse, en coton et synthétique. Impossible pour moi de me passer d'une deuxième paire de chaussettes, cela me parait primordial pour la gestion des pieds mouillés. Je peux ainsi patauger toute la journée, je suis certain que le soir j'aurai une paire sèche qui va permettre à mes pieds de récupérer pleinement pendant la nuit (ceci est valable avec un SDC classique, comme vu plus haut, avec un SDC étanche, avoir des chaussettes sèches améliore la situation mais n'est pas une solution miracle).

11- Eau, vu les pluies abondantes qu'a connu la Corse ces derniers temps, l'eau était omniprésente. Je n'ai jamais ressenti le besoin de la purifier. Et même celle qui me paraissait pas top, j'ai tenté et finalement pas de problème. Et à partir du moment où j'avais commencé cela, je ne me voyais pas bousiller l'écosystème crée en buvant un dérivé de chlore.

12- Nourriture:

4572_dsc_0610.jpg

Le ziplock contient la poudre de petit dej et j'ai oublié la purée au lait entier, j'en ai racheté au début du GR.

A quelques variantes près, c'est le menu que je prend habituellement en rando. Sauf que là, ce n'est plus tellement de la rando et ce type de nourriture n'est plus du tout adapté à l'effort produit. J'ai eu de sévère coup de mou tout au long de ces quelques jours et il est certain que cela vient de l'alimentation. J'avais une envie totalement insatiable de sucre et surtout, je pouvais sentir en temps réel ce que je brulais. Une pâte de fruit me faisait 40min, un paquet de Lu petit dej un peu plus. Passé ce délais, jambes lourdes, léger vertige, baisse de motivation, etc. Je remangeais un truc et dans la minute qui suivait je récupérais la patate.
C'est donc quelque chose qui va falloir que j'améliore, aussi bien pour avoir plus de plaisir en me promenant que pour pouvoir découvrir plus de chose en moins de temps.

13- Haut manche longue avec passe-pouces rajoutés autant pour la protection solaire que pour augmenter légèrement la thermicité de l'ensemble.

14- Guêtres, toujours autant fan de ces trucs. Je marche en short et je dois avoir une démarche bizarre car sans elles mes godasses se remplissent de débris divers.

15- Chaussures de trail semi-minimalistes (drop de 4mm), les mêmes que sur le PCT. Comme d'hab, je ne vois pas de raison d'utiliser autre chose. La semelle est en parfaite état, seul le mesh sur un seul des deux cotés montre des traces d'usure.

4572_dsc_0823.jpg
4572_dsc_0824.jpg

16- Buff, utilisé comme protection solaire et également comme complément thermique pour le cou, mon tee-shirt étant à col rond. J'aime l'idée d'avoir un truc polyvalent mais je reste encore dubitatif sur cet objet. Seul le motif "mouton volant" pourrait me convaincre de le garder avec moi big_smile

17- Téléphone utilisé comme APN (Sony Go). Agréablement surpris par ce tel, sa batterie est d'habitude moyenne mais là, en mode avion et utilisé que pour les photos, j'avais encore 75% d'autonomie à la fin du séjour. Je l'ai éteint seulement la première nuit et oublié de le faire après.
Pour les photos, la qualité n'est pas top mais cela me suffit pour l'instant.
Le fait qu'il soit résistant à l'eau est un gros plus, pas besoin de housse ou de précaution particulière.

18- Lampe, une vrai, pas un porte clé inutilisable pour moi. Je marche confortablement avec en mode faible, 15-20 lumens, et les 70 lumens au max permettent de repérer les détails plus lointains. Le clip permet de la fixer façon frontale sur la visière.
Fred, merci de m'avoir convaincu smile

19- Couteau, un Opinel porte clé acheté sur place, jamais utilisé.

Il aurait été possible de passer sous le kilo pour la partie hors sac, j'avais en prévision de coudre un short plus léger mais je n'ai finalement pas eu le temps. L'autre point à améliorer est évidemment les chaussures mais je manque de pratique avec mes minimalistes sans amorti pour les utiliser plusieurs jours d'affilés.
Mais bon, sous 1,2kg me suffit pour le moment wink


Non emporté:

Sardines: remplacées par des pierres (ce que je fais couramment en montagne) ou par des morceaux de bois taillés.

Duct tape: la majorité des réparations peuvent se faire avec fil et aiguille.

Sparadrap: utile pour moi que sur les randos supérieurs à une semaine.

Doudoune: inutile pour moi à cette saison avec ce type de progression. La veste imper est amplement suffisante. Si je devais glandouiller au bivouac avec d'autre personne, j'en prendrais une.

Briquet: je mange froid et en cas de coup dur, mon équipement est plus performant qu'un feu de camp pour me réchauffer. Et si je n'avais plus mon équipement, je préfère continuer que de me poser près d'un feu.

Bâtons: je ne les ai pas pris surtout en raison de mon unique bagage cabine mais j'ai adoré ne rien avoir au bout des bras. Cela couplé à un sac inexistant, je n'avais plus du tout l'impression de faire de la rando. J'étais en promenade...
Peut être serais-je allé plus vite avec eux, difficile à dire.

Poncho tarp à la place de l'abri + la veste imper: car on rentre là pour moi dans l'allégement irraisonné. Certes la liste pourrait être aux environs de 700g, mais, comme vu plus haut, ma veste imper est trop importante. Avoir un abri sur lequel je peux compter fait également parti de mes priorités.

Dernière modification par jeanjacques (30-05-2017 21:13:02)


Super poney

Hors ligne

#2 21-06-2013 21:37:29

samol
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 01-05-2012
Messages : 368

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

Ouah !! Ca c'est de la liste de compet., chapeau  tongue
Merci pour ce récit palpitant et pour avoir pris le temps de l'illustrer avec ces jolies photos.

C'est quel modèle le haut manche longue de 76g ?

Hors ligne

#3 21-06-2013 21:44:37

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 962
Site Web

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

samol a écrit :

C'est quel modèle le haut manche longue de 76g ?

Bon, c'était vain d'espérer passer à travers cette question tongue Mais la marque en vaut la peine, il s'agit d'un Rohan, j'ai ouvert une discussion ici: https://www.randonner-leger.org/forum/v … p?id=18852
Je ferais un retour dessus un peu plus tard wink


Super poney

Hors ligne

#4 21-06-2013 21:49:53

Bolton
Membre
Inscription : 02-07-2012
Messages : 188

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

C'est toujours un plaisir de lire tes récits plein d'humilité ! Cela semble presque facile.  smile

Hors ligne

#5 21-06-2013 22:59:42

Hareotoko
But alors....
Lieu : Hte Normandie
Inscription : 07-01-2013
Messages : 1 156

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

Salut JJ
Ben mon salaud, t'as encore envoyé du gros... smile  +/- 50 bornes/ jour, c'est çà ?
Tu as refait une petite prépa physique spécifique pour ce GR20, après l'Islande ?
Pour la bouffe pendant l'effort, essaye les boissons isotoniques + gels ( plutôt mode trail donc , avec une prise de repas" solide " toutes les 4 heures )
Pour les pompes un drop de 4 après de grosses journées comme celles ci, çà donne quoi au niveau physique : muscles , tendons... J'utilise des kinvara TR, mais sur des distances plus courtes. J'aime bien l'attaque avec le médio pied, les sensations sont sympa..
Les guêtres, c'est du DIY ?
Cordialement


Quand Bruce Banner est énervé, il devient Hulk. Quand Hulk est énervé, il devient......Chuck Norris.

Bénir....ramollit ; Maudire.....tonifie.

Hors ligne

#6 21-06-2013 23:03:16

Dryou
Membre
Lieu : Afrique du Sud
Inscription : 17-04-2013
Messages : 215

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

Et bah, j'ai encore beaucoup de chemin à faire big_smile


Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connait, tu risquerais de ne pas te perdre - Rabbi Nahman de Braslav

Hors ligne

#7 21-06-2013 23:16:20

Ontheroad33
Pandabruti
Lieu : Bordeaux
Inscription : 15-08-2011
Messages : 3 128

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

Salut JJ,

Très intéressant ce retour. Merci smile

Le fait de se passer de couche thermique classique m'intrigue, surement parce que je n'évolue pas à cette vitesse. wink
Quelle température faisait-il le jour et la nuit en moyenne ? Tu ne fais jamais de pauses pendant la marche qui mériteraient une "petite laine" ? Dès que t'arrives sur ton lieu de bivouac, tu rentres direct dans le SDC ?

Concernant l'abri, sans me citer la marque puisque ça te gêne, quelle forme avait-il et en quelle matière était-il ? Tu aurais une photo de la manière dont tu l'arrimais au sol ? Si ça touche le tissu, ça ne le déchire pas ?

Et je suis content que tu trouves que l'évolution sans bâtons est sympa... wink


"Je ne sais pas où je vais. Ouh ça je ne l'ai jamais bien su. Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus." La Rue Kétanou, Où Je vais, Album En Attendant Les Caravanes, 2000.

Hors ligne

#8 22-06-2013 00:48:01

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 962
Site Web

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

Hareotoko a écrit :

Tu as refait une petite prépa physique spécifique pour ce GR20, après l'Islande ?

Non, rien de spécial, course à pied une fois par semaine et un peu de fractionné de temps en temps (et des entrainements au PDC mais HS ici wink ). A refaire, je prendrais plus de temps pour le préparer, aussi bien physiquement qu'au niveau de la nourriture (je prends bonne note des infos que tu as donné à ce sujet).

Hareotoko a écrit :

Pour les pompes un drop de 4 après de grosses journées comme celles ci, çà donne quoi au niveau physique : muscles , tendons...

Je n'utilise plus que les Peregrine pour toutes mes activités, je les ai même utilisé comme pompe de ville ( roll ), donc je ne peux plus trop faire de comparaison. J'ai fait des journées aussi grosses voir plus importantes sur le PCT avec les mêmes chaussures sans aucun problème. A part le drop, elles n'ont rien de spécial dans le sens où il y a un véritable amorti. Il ne s'agit pas d'atterrir comme un bourrin sur le talon, mais en marchant, je ne pense pas que la différence avec des pompes normales soit significative. Du moins sur le plat, en montée, la différence est plus importante, le mollet est beaucoup plus sollicité et cela nécessite un peu plus de souplesse (que je n'ai pas, donc je me flambe assez rapidement, muscle tout contracté etc, mais la chaussure ne me parait pas responsable).
Je fais du fractionné en ce moment en Trail Glove, autant dire que les Peregrine ne me paraissent plus du tout être minimaliste...
Concernant les Kinvara TR, hésite pas à faire un retour, elles me paraissent très intéressantes smile

Pour les guêtres, ce sont des Dirty Girl, elles vieillissent extrêmement bien, aucun signe d'usure.

Dryou a écrit :

Et bah, j'ai encore beaucoup de chemin à faire big_smile

Comme nous tous smile

Ontheroad33 a écrit :

Quelle température faisait-il le jour et la nuit en moyenne ? Tu ne fais jamais de pauses pendant la marche qui mériteraient une "petite laine" ? Dès que t'arrives sur ton lieu de bivouac, tu rentres direct dans le SDC ?

Au plus froid il a du faire 6-7°C et 30 au plus chaud. Non. Et Non. big_smile
Bon, détaillons cela, je fais très peu de pause dans la journée, au maximum je dois m'arrêter 2 à 3 minutes toutes les 1, 2 ou 3 heures, histoire de boire, manger un bout et remplir les gourdes (ce qui est souvent prétexte à la pause). Le fait de s'arrêter prendre des photos est également une pause en soi. Je fais un arrêt un peu plus long vers 12h pour manger un peu plus, disons un peu moins de 10 minutes. Bien sur, tout cela varie, en quittant le refuge de Manganu par exemple, j'avais envie de faire une sieste et je me suis posé un petit quart d'heure. Des fois, un paysage me plait et je m'arrête histoire de bien graver l'image smile
Mais à tous ces moments, jamais je n'ai froid et c'est pareil le soir. En 3 saisons, il faut vraiment du temps pour que la machine refroidisse, surtout si tu as la veste imper par dessus. Le soir, je peux manger peinard sans sortir le SDC et la grande majorité du temps j'enfile ma veste (ou doudoune si j'ai) alors que je n'ai pas encore froid, histoire de chauffer la couche thermique avec la chaleur résiduelle de l'activité physique.
Lors de toutes mes randos, il ne m'est jamais arrivé de sortir ma doudoune en journée. De un car j'ai trop la flemme de le faire et de deux car en calfeutrant bien toutes mes couches (et surtout en comprenant comment nous perdons notre chaleur), je n'en ai jamais ressenti le besoin (ou ressenti le besoin assez longtemps pour vaincre le point 1 big_smile ).
En hiver, c'est totalement différent, et là oui, la doudoune est dans le haut du sac, prête à être sortie pour les pauses.
Le constat vu plus haut va m'inciter à m'orienter vers les gilets dorénavant, histoire d'avoir une couche moins chaude, plus polyvalente et rapide à enfiler. Je ne vais pas continuer à porter une couche thermique qui ne sert que la nuit, j'ai mon SDC pour cela.

Ontheroad33 a écrit :

Concernant l'abri, sans me citer la marque puisque ça te gêne, quelle forme avait-il et en quelle matière était-il ? Tu aurais une photo de la manière dont tu l'arrimais au sol ? Si ça touche le tissu, ça ne le déchire pas ?

Je pensais que l'abri était archi connu, c'est celui que je me trimballe depuis pas mal de temps maintenant, tu trouvera en signature une sortie intitulée "AlpiMul" où il y a pas mal de photo de lui wink
Pour le planter, pas besoin de mettre quoi que ce soit dessus, j'utilise les points d'ancrage normaux. Et en guise de bâton, une branche, un arbre, un rocher, n'importe smile


Super poney

Hors ligne

#9 22-06-2013 02:21:39

Kam
Membre
Inscription : 19-01-2011
Messages : 2 988

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

Gros MULET, tu prends encore un sac à dos!

(Oups pardon, c'étais mon trollage du soir - pas encore eu le temps de lire le récit - je garde ça pour demain, mais merci de le partager.)

Hors ligne

#10 22-06-2013 02:23:58

xROMUx
Membre
Inscription : 31-05-2008
Messages : 3 191

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

Salut JJ,

Pas mal, t'es un pure xul now, enfin déjà avant.

En tout cas super sortie, liste ultra minimale. Tu enchaine les sorties.

Le sac le tissu silnylon 45g/m², il vient de chez extremtextil??jamais vus.

Ce genre de sortie me rappel les sorties XUL d'Eraz (bonjour).

récit sympa.

Dernière modification par xROMUx (22-06-2013 23:22:38)

Hors ligne

#11 22-06-2013 07:57:10

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

Kilian Jornet a de la concurrence, je me demande ce que deviendraient ses 38h32 en dormant normalement (a lieu d'1H) et en autonomie totale (au lieu d'une assistance digne de la formule 1) ! wink

J'ai juste eu le temps de survoler le récit, mais visiblement tu as été gâté pour les paysages : lumières magnifiques sans les brumes de chaleur fréquentes en été ! cool


jeanjacques a écrit :

Je n'utilise plus que les Peregrine pour toutes mes activités, je les ai même utilisé comme pompe de ville ( roll ), donc je ne peux plus trop faire de comparaison. J'ai fait des journées aussi grosses voir plus importantes sur le PCT avec les mêmes chaussures sans aucun problème.

En tous cas elles ont sacrément bien résisté en comparaison de certains retours avec des trails type Salomon quasi-neuves au départ mais totalement défoncées et quasiment mortes avant la fin du parcours ! yikes

Pour les guêtres, ce sont des Dirty Girl, elles vieillissent extrêmement bien, aucun signe d'usure.

C'est les mêmes que pour le PCT ?
Du coup si elles sont aussi résistantes je risque de faire l'investissement (en les imprégnant de Perméthrine pour limiter les risques avec les tiques).

Je pensais que l'abri était archi connu, c'est celui que je me trimballe depuis pas mal de temps maintenant, tu trouvera en signature une sortie intitulée "AlpiMul" où il y a pas mal de photo de lui wink
Pour le planter, pas besoin de mettre quoi que ce soit dessus, j'utilise les points d'ancrage normaux. Et en guise de bâton, une branche, un arbre, un rocher, n'importe smile

Vu l'absence de bâtons j'avais pensé qu'il s'agissait d'un sursac (d’où l'intérêt de garder quelques détails sur les marques ou modèles dans les listes).

N'empêche que j'ai quelques doutes sur la possibilité de monter ce genre d'abri sans bâtons n'importe où à l'arrache en cas de pépin. Les branches droites de plus de 50cm ne sont pas si fréquentes dans le maquis corse et il faut vraiment une configuration de rochers très favorable (en plus d'une zone suffisamment dégagée et plate pour pouvoir y dormir). hmm

Un sursac "montagnard" n'aurait-il pas été plus adapté dans ce contexte (au détriment de quelques grammes) ?

Dernière modification par Phil67 (22-06-2013 08:00:12)


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#12 22-06-2013 08:26:53

denq
Membre
Inscription : 30-05-2007
Messages : 1 538
Site Web

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

Les pastilles désinfectantes pour usage externe, je n'y aurais pas pensé: très bonne idée!
Ton récit me redonne envie d'y aller.  smile


Vaut mieux être un peu titane qu'un grand mulet...

Hors ligne

#13 22-06-2013 10:14:15

ventcalme
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 29-10-2011
Messages : 1 552

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

Salut smile

Merci pour ce récit et pour les photos. Ces quelques photos donnent une bien meilleure image du GR20 que celle donnée dans les reportages ou l'on voit une foule de randonneurs (même si ces cohortes de randonneurs sont bien réelles).

As-tu envisagé de faire ce parcours sans sac de couchage mais avec un sursac léger ? (tu consideres bien ta veste impermeable comme une couche themique, tu pourrais peut-etre avoir la meme approche pour le couchage sur des périodes de sommeil courtes avec une meteo clémente).

Est-ce que cette performance que tu qualifies de "promenade" est un repérage pour préparer un exploit en autonomie sur le GR20 ?

Hors ligne

#14 22-06-2013 10:31:48

zqren35
Membre
Inscription : 10-08-2009
Messages : 323

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

moi je dis juste que ça fait envie smile

Hors ligne

#15 22-06-2013 11:44:55

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 962
Site Web

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

@Phil67, cette paire de Peregrine verte était neuve au départ et en effet elles ne sont pas trop marquées. J'en ai 3 paires de ce modèle et la semelle est toujours bonne même sur les plus anciennes. C'est le mesh qui lâche en premier:

4572_peregrine_1.jpg

Apres, cela vient peut être de moi, j'ai tendance à faire pas mal gaffe en marchant, je bute très rarement sur des pierres. Il se peut qu'elle ne fasse pas la moitié du parcours avec une autre personne (histoire de m'enlever toute responsabilité en cas de mauvaise surprise avec ces pompes tongue ).

Pour les guêtres, oui ce sont les mêmes, franchement pour le prix, il n'y a pas de quoi se priver wink

Phil67 a écrit :

Vu l'absence de bâtons j'avais pensé qu'il s'agissait d'un sursac (d’où l'intérêt de garder quelques détails sur les marques ou modèles dans les listes).

J'ai parlé d'abri, pas de sursac tongue

Phil67 a écrit :

N'empêche que j'ai quelques doutes sur la possibilité de monter ce genre d'abri sans bâtons n'importe où à l'arrache en cas de pépin. Les branches droites de plus de 50cm ne sont pas si fréquentes dans le maquis corse et il faut vraiment une configuration de rochers très favorable (en plus d'une zone suffisamment dégagée et plate pour pouvoir y dormir).

Deux possibilités: tout va bien et dans ce cas j'ai toute la fin d'aprem pour trouver le lieu de bivouac idéal.
Soit cela va un peu moins bien et j'ai autre chose à faire que de monter mon abri. Je m'enroule dedans et cela fera parfaitement l'affaire pour passer la nuit, quelque soit les conditions météos smile

ventcalme a écrit :

As-tu envisagé de faire ce parcours sans sac de couchage mais avec un sursac léger ? (tu consideres bien ta veste impermeable comme une couche themique, tu pourrais peut-etre avoir la meme approche pour le couchage sur des périodes de sommeil courtes avec une meteo clémente).

Oui c'est une possibilité, NThony a fait un récit dans ce sens. Profiter d'avoir chaud pour dormir 1 heures et repartir dès que le froid commence à se faire sentir. Mais personnellement, ce n'est pas encore ce qui m'attire. J'aime marcher longtemps, bien me reposer et repartir le matin smile
Par contre, ce qui serait beaucoup plus envisageable est ce que pratique Eraz, jamais de sac de couchage en 3 saisons, juste des vêtements chauds et un sursac. Cette configuration permet de passer de vrai nuit.

ventcalme a écrit :

Est-ce que cette performance que tu qualifies de "promenade" est un repérage pour préparer un exploit en autonomie sur le GR20 ?

Il est certain que je reviendrai pour le faire en entier en quelques jours, mais quand on randonne en autonomie, je ne pense pas qu'il soit possible de réaliser de performance dans le sens de pouvoir se comparer à d'autre. En effet, à partir de combien d'heure on considère qu'une nuit est entière ? Si je n'avais dormi que 3h par nuit, peut on dire que c'était de la rando ? Et 5h ? C'est presque une nuit normal non ?
Si je n'avais pris qu'un sursac, pas de tente, pas de SDC, est ce encore de la rando ? Ou le fond de sac obligé par un règlement sur un trail ?
Il ne faudrait pas que la rando en autonomie ne soit qu'une affaire de matos dans le sac, mais sorti de ce critère il est difficile d'en avoir d'autre objectif.
Moi, Fred, Yann et surement d'autre, aimons faire de longues journées, accumuler les paysages, les sensations, nous pouvons nous poser n'importe où sans contrainte et y rester aussi longtemps que nous avons de la nourriture. C'est tout, je ne crois pas que nous cherchons plus loin wink
Et personnellement, je lutte contre moi même, j'aime bien cet adversaire, je le connais bien smile

Pour le terme promenade, je n'essaye en rien de donner un quel conque style, c'est simplement pour tenter d'exprimer ce que j'ai ressenti sur ce projet. Jamais je n'ai eu l'impression d'avoir mon matos de bivouac avec moi. Le fait d'avoir les mains dans les poches y a contribué également. Je me promenais dans tous ces décors sans autre contrainte que de continuer, comme si à chaque détour j'allais retomber sur le parking pour rentrer chez moi. Difficile d'exprimer cela, c'est encore étrange pour moi smile


Super poney

Hors ligne

#16 22-06-2013 11:49:36

Hareotoko
But alors....
Lieu : Hte Normandie
Inscription : 07-01-2013
Messages : 1 156

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

@Phil67
Jornet n'a mis "que" 32 heures pour faire le gr20....mais bon, c'est une catégorie à lui tout seul.......
Chez les filles, c'est Emilie Lecomte qui est en haut des tablettes avec un temps de parcours établi à 41 heures

JJ
Pour les kinvara TR, j'en suis déjà à ma troisième paire... Adoptées, donc. C'est léger(240gr la chaussure), dynamique, mais il faut avoir une bonne proprioception (surtout en descente, pour compenser l'amorti un peu faible pour l'exercice ) D'un autre côté, le phénomène de torsion lié à un excès d'amorti est quasi inexistant et celà me convient tout à fait... CR plus détaillé à venir..

Dernière modification par Hareotoko (22-06-2013 11:56:32)


Quand Bruce Banner est énervé, il devient Hulk. Quand Hulk est énervé, il devient......Chuck Norris.

Bénir....ramollit ; Maudire.....tonifie.

Hors ligne

#17 22-06-2013 13:17:16

anthony50
Membre
Inscription : 16-03-2013
Messages : 1 317

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

Merci pour ton récit hors norme, ta liste hors norme smile

Hors ligne

#18 22-06-2013 16:24:52

Ultra
Banni(e)
Inscription : 03-11-2012
Messages : 265

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

.

Dernière modification par Ultra (01-04-2016 17:45:13)

Hors ligne

#19 22-06-2013 16:28:21

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 667

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

Ultra a écrit :

les S.....y K.....a TR

Saucony Kinvara TR. Lien fabricant

Voir aussi les Kinvara TR 2.


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#20 23-06-2013 11:29:11

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 962
Site Web

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

Ultra a écrit :

Tu fermes ton sac à dos avec une cordelette et un cord-lock ?

Juste un élastique en fait, faut que je fasse un fil dessus pour décrire cela un peu mieux.

Ultra a écrit :

Ton matelas est l'équivalent de celui-ci, mais en plus fin ?
Je suis un peu étonné que tu supportes un petit matelas en mousse (~ 70x48x1cm), car tu avais des problèmes de dos jusqu’à présent...

Oui, le même en plus fin, acheté il y a 2 ans je pense. Et non je ne supporte pas mieux qu'avant. Je me réveille plusieurs fois par nuit pour changer de coté, la hanche endolorie. Mais sur si peu de jour, cela n'a pas beaucoup d'importance. Au delà d'une semaine par contre, à enchainer des journées longues, je préfère mon Prolite XS.

Ultra a écrit :

Tu chausses du 38 maintenant ?
16g la paire, tu les as percé ? big_smile
J'aurais plutôt pris une paire de chaussettes en laine et synthétique pour la nuit, mais c'est plus lourd...

La laine n'a pas beaucoup d'intérêt ici, la chaussette n'est là que pour pomper l'humidité du pied. Ensuite le synthé aide à la disperser plus rapidement dans le SDC (quand celui ci n'est pas imper, avec un SDC étanche, le mieux aurait été de grosse chaussette en coton).

4572_dsc_0829.jpg

Et finalement elles sont encore plus légères qu'à la première pesée smile

Ultra a écrit :

En cas de nécessité, tu tailles les bouts de bois avec quoi, l'Opinel porte-clé me semble un peu faible ?

Une branche simplement cassée fait deja un bon d'ancrage. Tailler un peu la pointe est un luxe et un petit Opinel suffit pour cela smile


Super poney

Hors ligne

#21 23-06-2013 14:07:38

nif
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 25-09-2010
Messages : 578

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

JeanJacques, le type qui porte plus de poids sur lui que dans son sac  big_smile
Boussole 2g? Toujours une petite boussole bouton ou tu ne prends plus que l'aiguille aimantée wink ?

En tout cas merci pour le partage d'infos, c'est par les extrêmes qu'on évolue.

Hors ligne

#22 24-06-2013 00:15:13

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 962
Site Web

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

nif a écrit :

Boussole 2g? Toujours une petite boussole bouton ou tu ne prends plus que l'aiguille aimantée wink ?

Une minuscule boussole bouton trouvée sous un siège de ma voiture, aucune idée de sa provenance roll En la secouant un peu (beaucoup) et en répétant l'opération plusieurs fois, elle s'avère précise big_smile Elle m'a servi dans le brouillard une fois, mais dans l'ensemble, la carte à elle seule est souvent suffisante.

nif a écrit :

c'est par les extrêmes qu'on évolue.

Perso, je n'arrive pas à me situer dans l'extreme. Il y a quelques années tu m'aurais montré une liste comme celle là sur ce parcours, j'aurais pris le type pour un taré et aurait surement eu du mal à appréhender tous les concepts permettant d'en arriver là.
Mais aujourd'hui, avec quelques kilomètres de plus au compteur, avec un peu plus d'heure de réflexion et de lecture du forum, celle liste me parait tout à fait normale et s'inscrivant dans un processus de recherche et d'optimisation de l'équipement allant de soi.
Pour preuve, je la trouve encore bien fournie. Une véritable gore-tex, un abri protecteur, un SDC excessivement chaud, une bonne lampe... J'aurais très bien pu partir avec une Rain-cut, une couette synthé comme celle de Fils ou Nutz (260g), une lampe Photon, etc.

Je suis donc agréablement surpris de voir l'accueil réservé à ce récit et à cette liste, c'est un plaisir de le partager et de lire vos commentaires. J'aime à croire que j'ai bien présenté les choses, que l'on parvient à voir qu'il n'y a pas d'inconfort majeur à utiliser une liste comme celle ci ni de mise en danger particulière, mais je crois plutôt que les concepts de la RL font leur bonhomme de chemin, que les choses évolues, et c'est très bien ainsi smile

Dernière modification par jeanjacques (24-06-2013 00:17:32)


Super poney

Hors ligne

#23 24-06-2013 00:38:48

Hareotoko
But alors....
Lieu : Hte Normandie
Inscription : 07-01-2013
Messages : 1 156

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

@ nif
C'est surtout par l'échange et donc le bénéfice mutuel que l'on peut en tirer, que l'on évolue...non ?


Quand Bruce Banner est énervé, il devient Hulk. Quand Hulk est énervé, il devient......Chuck Norris.

Bénir....ramollit ; Maudire.....tonifie.

Hors ligne

#24 24-06-2013 05:43:16

spigi
Membre
Lieu : Bruxelles
Inscription : 30-12-2007
Messages : 2 064

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

Jeanjacques a écrit :

Une minuscule boussole bouton trouvée sous un siège de ma voiture, aucune idée de sa provenance roll En la secouant un peu (beaucoup) et en répétant l'opération plusieurs fois, elle s'avère précise big_smile Elle m'a servi dans le brouillard une fois, mais dans l'ensemble, la carte à elle seule est souvent suffisante.

Dans 99,99 % des cas, en orientation, la boussole ne sert pas à se donner un cap, mais à orienter la carte tout simplement, d'oû l'usage des petites boussoles "au pouce"  wink

Dernière modification par spigi (24-06-2013 06:04:39)

Hors ligne

#25 24-06-2013 13:33:46

nif
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 25-09-2010
Messages : 578

Re : [Récit + liste] Corse - 3/4 de GR 20, 3 jours, 985g

jeanjacques a écrit :

Perso, je n'arrive pas à me situer dans l'extreme.

Tout est relatif. N'empêche que t'auras du mal à trouver sur ce site une liste plus légère pour 3 jours en moyenne montagne. Et puis tu montres bien qu'une (bonne) liste ça reste encore et toujours une adéquation bonhomme/matos/terrain.

Hareotoko a écrit :

@ nif
C'est surtout par l'échange et donc le bénéfice mutuel que l'on peut en tirer, que l'on évolue...non ?

Tout à fait d'accord. Et je trouve que l'échange avec les extrêmes, que ce soit par adhésion ou par réaction, pousse davantage à la réflexion/remise en question. Ce n'est pas valable que pour la MUL

Il y a quelques années moi aussi je prenais certains gars pour des "tarés" en voyant avec quoi ils randonnaient. Et finalement, lectures et expériences aidant, j'en suis au même point aujourd'hui. Et c'est pas fini. Vive l'éMULation smile

Hors ligne

Pied de page des forums