#1 21-07-2013 14:14:20

Archaleon
Membre
Inscription : 26-05-2013
Messages : 214

[Récit + liste] Bivouac 9j.7n Haute Pyrénées. Départ Luchon

Alors voilà, je suis partis 9jours 7 nuits avec ma copine, en trek/Bivouac dans les hautes Pyrénées. J'ai eu une démarche "ML" en organisant nos affaires, sans aller dans les extrêmes des "MUL". Vous comprenez, les femmes aiment un peu le confort ! Et moi mes loisirs (photo, pêche)

Départ de Paris, point d'accès : Luchon par le train couchette de nuit.

Liste des affaires (il manque des petites choses, genre chaussettes, soutiens gorge, etc...):
Camper 1 = moi                                     Camper 2 = ma copine
Environ 8kg sac à vide                            Environ 5,5kg sac à vide
Environ 10kg de portage                         Environ 6,5kg de portage

o6bt.jpg

Opinion sur les affaires portées :
Sac Forclaz 50 : Sac pas trop mal pour le prix. rembourrage moins important que sur mon 65l de 2.5 kg mais on s'y fait. Il manque cruellement une poche à bouteille à l'extérieur que j'ai cousu avant de partir. Bilan positif même si pas 10/10.
Couteau Wenger RangerGrip 79 : un peu lourd certes, mais permet de faire du bushcraft. Il m'a permis de nous tailler des batons de secours pour la neige, et de récolter du bois de bonne taille pour les feux. La scie marche très bien !
Gammelle 1.8L : un peu trop grande, aimerai prendre celle de 1.4L que j'ai, et adapter un "couvercle assiette". La poignée indépendante est très pratique pour mettre et sortir du feu.
Réchaud alcool et alcool : le réchaud n'a pas servis. J'ai toujours fais du feu. Par contre l'alcool à servis très régulièrement pour allumer les feux dans des situations des fois difficiles.
Bougie IKEA : n'a servie à rien.
Lampe manivelle DKT : la batterie ne tiens plus que 2 minutes entre chaque recharge. A préférer une avec des piles (genre lampe led pour vélo).
Porte appareil photo hybride : très positif ! voir retour ici
appareil photo : Finalement la plupart des photos sont des paysages en grand angle en bonne lumière. Un bon compact aurait pu suffire, et j'aurai pu gagner un bon 800g.
topbag biplace : Très positif, voir retour sur post dédié
Peche : Canne et moulinet bien. J'aurai pu gagner 40g en leurres, j'en ai pris trop.
Mouchoirs : 4paquets de 10 pour deux ont suffit, mais pas beaucoup de marge.
chaussures Garmont basse : bon choix. étanches mais respirantes, et surtout, séchant très vite.
Guêtres : 16g seulement, découpées dans les manches de pantalon du Dupont proshield  .M'ont permis de garder les pieds presque completement secs même pendant plusieurs heures dans la neige.
Softshell : 700g et sans capuche. Un peu lourd. J'aurai peut etre pu remplacer par un imperméable simple à 200g, et avoir seulement la polaire en couche thermique. Peut etre un peu limite pour les matins en attendant le soleil.
3 paires de chaussettes : deux légère et 1 épaisse. Bon choix, permet de faire tourner et secher. Les épaisses peuvent servir à éponger les chaussures si on se mouille.
Calecon DKT : j'en prendrais 2 comme ca, car un calecon normal mets trop de temps à sécher.
tee shirt coton : utilisé seulement pour dormir. J'aurai bien aimer avoir une chemise légère à manches longues pour me protéger du soleil.
casquette trail Quecha (avec couvre nuque) : très pratique, couvrant bien du soleil et relativement imperméable aussi donc pratique quand il pleut.
eau : des rivières de fonte un peu partout, donc pas besoin d'en porter beaucoup, en général entre 300 et 1000ml pour deux.
Kobo mini : très bien, très léger. Nous somme revenus des 9jours avec encore 87% de batterie ! Un modèle avec rétro éclairage aurait été pratique pour lire le soir sous la tente.
savon d'alep : bien, mais vrais qu'il seche lentement et qu'il ne se rince pas facilement avec eau froide. Utilisé pour corps et vêtements (essai pas concluant pour gamelle), dans un "gant de toilette" en mesh de 15g. Utilisé 20g, en s'étant lavé 3/4 fois chacun !
couverture survie : je ne reprendrais pas. Elle n'a servie qu'une fois lors d'un orage, pour me protéger les jambes d'une fuite sous un gros rocher.


Nourriture :
Matin : couscous préépicé + fruits secs
midi : pain + saucisson
snacks : barres de céréal, biscuits secs, amandes, fruits secs
soir : nouilles chinoises ou purée

=====================================================
====================Récit==============================
=====================================================

Ensemble de mes photos +tracé parcours, avec quelques commentaires



Jour 1 (7 juillet 2013) : Luchon ==> lac de Saussat par GR10.
Sortie du train couchette, il fait déjà très chaud et lourd à 9h ! Nous trouvons le GR10 et montons péniblement les 500m de dénivellés jusqu'à supergagnères. Les "oeufs" téléphériques marchent à partir de 9H30. Nous aurions du attendre(mais ne savions pas). La montée n'est pas interressante, donc je vous conseille de prendre le téléphérique.
Arrivée sur la crête, le paysage commence à devenir interessant.
540693_10151466576861739_1798733421_n.jpg
1014139_10151466577251739_824744779_n.jpg
Pas mal de rapaces et vautours font du vol de pente ici.
Passage du col de la coume de bourg, "enneigé" à 2272m.
Ensuite on redescend et remonte jusqu'à arriver au dessus du très impressionnant lac d'Oô  et sa cascade.Nous trouvons enfin quelques ruisseau qui nous permettent de remplir nos bouteilles qui sont presque à vide. (3l 1/2 au départ)
1003006_10151466579216739_1608782050_n.jpg
Nous continuons et quittons le GR10 pour nous diriger vers Portillon. Nous dépassons le refuge et campons à coté du lac Saussat (1921m), en face du cirque d'espingo perdu dans les nuages.
1004609_10151466579691739_2066330405_n.jpg
Un peu de difficultées pour récolter du bois. Seulement du petit bois de buisson. Suffisant pour la cuisson.
Nuit un peu chaude dans notre nouveau sac de couchage.

Jour 2 (8 juillet 2013) : Lac Saussat ==> Valle de Remune par chemin randonnée puis HRP.
Jour radian, le cirque est magnifique !
1000744_10151466579806739_1532422091_n.jpg
Montée jusqu'au pied du cirque. Puis le chemin s'engage sur un névé qui monte très très sec. Je nous taille quatre pieux droits d'une 30aine de cm chacun. Merci la scie du couteau !
546803_10151466581656739_1592815885_n.jpg
Heureusement ce passage n'est pas trop long, et nous le montons sans problème.Le chemin part sur la gauche du cirque, avec quelques névés.
Après une montée tout de même fatiguante, nous arrivons en début d'après midi au refuge du portillon, 2570, ou nous rejoignons la HRP.

Malheureusement, les orages arrivent, et le gardiens nous conseille, vu que nous n'avons pas de crampons, de profiter vite de la neige molle et repartir le plus vite possible afin de passer le col du Portillon avant qu'ils ne frappent.
Donc pas de déjeuner pour nous. Nous grignotons des fruits secs et cajoux, et grimpons, grimpons. Nous évitons le névé et grimpons péniblement sur les rochers d'éboulis plus ou moins stable.
Enfin finalement, après environ 1H30, nous arrivons sous la pluie au col du portillon, 2983m.
992827_10151466582336739_814467515_n.jpg
De l'autre coté, que de neige! Nous dévallons les pentes en suivant tant bien que mal les Cairn.

Enfin nous atteignons la rivière, que nous longeons. Au bout d'un certain temps, les falaises se rapprochent de plus en plus de notre coté... il apparait évident que le pont que nous devions prendre pour passer de l'autre coté n'existe plus !
945111_10151466583171739_931190106_n.jpg
A court d'option, nous traversons avec prudence sur un pont de neige qui à l'air bien épais.
1001700_10151466583416739_467601420_n.jpg
Nous trouvons de l'autre coté, en hauteur, un emplacement à peu près plat, surplombant la vallée.
998031_10151466584311739_1572055607_n.jpg
La vallée est très bien orientée est/ouest et nous avons du soleil jusqu'a tard le soir et dès tot le matin.

Jour 3 (9 juillet 2013) : Vallée de Remune ==> Plan dels Aigualluts par HRP
Nous continuons notre descente dans la vallée.
Quelques névés bien raide pourraient nous faire glisser tout droit dans la rivière bouillonnante... Prudence ! Encore une fois, merci les pieux.
Nous retrouvons le pont fracassé que nous aurions du emprunter la veille :
1017685_10151466587011739_530791612_n.jpg
Nous rencontrons des gens, qui montent un peu dans la vallée avant de se faire bloquer par les névés dangereux d'ou nous venons.
Les sapins reprennent leur droit. La zone est assez rigolote, avec un réseau de rivières souterraine qui apparaissent et disparaissent sous l'herbe et les rochers.
Un troupeau de vaches, avant d'arriver dans la vallée "Plan del hospital"
33846_10151466588161739_2103509358_n.jpg
Les ponts pédèstre dans la plaine sont coupés et nous galérons pour traverser les multiples bras de la rivière dans ce marécage... Prennez le pont au parking des voitures !
602467_10151466589121739_1294669061_n.jpg
Un hotel là, avec une réceptionniste pas très agréable. Nous passons vite notre chemin et suivons la route qui mène à Besurta, l'entrée d'un parc nationnal. Un bus fait allé retour après allé retour pour rammener les promeneurs à leur parking.
La vallée est très jolie. Ca donne envie de se construire un chalet pour y vivre!
Nous découvrons le Forau des Aigualluts, ou la rivière disparait par ce lagon sous les roches. Epoustouflant!
75495_10151466591461739_903943929_n.jpg
Nous suivons le panneau pour le "coth del Horo" et commenncons à grimper dans la gorge... puis escalader... avant d'être bloqué juste avant la fin. Du coup on redescend, et l'orage arrivant, nous plantons tente sur un méplat au dessus de la "plan dels aigualluts".
Nous constatons que nous aurions du traverser par un pont... qui n'existe plus ! Là pour le coup on est un peu en rogne, car dans un parc nationnal aussi touristique, ils auraient pu mettre des indications pour signaler le problème !
1069167_10151466593431739_87047278_n.jpg

Jour 4 (10 juillet 2013) : Plan dels Aigualluts / Roca de Sacosta.
Nous repartons, en traversant la rivière sur la plaine. Cette fois pas de problème, nous retrouvons le sentier qui est facile.
969542_10151466594401739_1068754149_n.jpg
Des marmottes se réchauffant au soleil, et plus curieuses qu'effarées me permettent de faire de beaux clichés au 55/200mm
27117_10151466594961739_41755978_n.jpg
La plaine sous le coth del Horo est magnifique ! Très charmante, avec quelques cascades et des rivières qui disparaissent sous la roche, des fleurs...
998416_10151466595761739_205894206_n.jpg
Nous passons sans plus de difficulté le col del horo (2240m) et découvrons son lac, partiellement gelé.
Ensuite s'entamme la longue descente dans la vallée. Au début ca va. Puis ca tourne au cauchemar ! le chemin est recouvert par un névé très pentu, nous obligeant à faire de l'escalade sur les rochers. Le risque de chute est très présent.
988638_10151466598046739_2137670578_n.jpg
Je DECONSEILLE de passer par ce chemin ! Dans un sens ou dans l'autre, il est dangereux. Peut etre avec des crampons, ou quand la neige à fondu, il redevient praticable. De plus, le chemin en lui meme ne présente pas d'intérêt particulier.
Essayez peut etre le col des Aranesi. Avec un peu de chance, il sera mieu !
Nous arrivons à la "Cabanes dera Artiga de Lin, et nous redescendons par la route (coupée à cause de glissements, etc). Nous traversons un peu après l'église sous la route "Mare de diu dera Artiga", guidé par un local.
S'ensuit une longue montée très pénible, complètement raide, dans la foret, en dessous du Tuc de Mieida. Pas très interessant. Puis le chemin redevient plat, et nous arrivons sur une zone de paturage plus agréable à l'oeil.
Pas d'eau pendant toute la montée, nous somme content de trouver une rivière à l'église "Mare de diu des Nheus" :
942731_10151466599206739_2830367_n.jpg
Nous nous y lavons.
Nous continuons jusqu'au camper sous "Roca de Sacosta", ou se trouve un abreuvoir ou coule de l'eau, et une cabane ouverte avec une cheminée qui tire très mal.


Jour  5 (11 juillet 2013) : Roca de Sacosta / Vielha / Basses de Rius. GR11
Descente un peu longue et pénible dans des chemins souvent transformés en rivière jusqu'à Vielha.
Nous allons au supermarché et faisons le plein de provision.... avec les yeux un peu plus gros que le ventre...
Restaurant au centre ville, nous nous empifrons pour 15€ par personne.
Puis nous prennons le bus pour 1€35 qui nous dépose à la sortie sud du Tunel de Vielha.
Nous y rejoignons le GR11.
La digestion est difficile, durant la première heure nous peinons, ensuite ca va mieux.
13240_10151466601306739_1055225937_n.jpg
Nous atteignons le lac gelé du Rius
995755_10151466603306739_1573356886_n.jpg
Encore un pont de disparu mais le Névé traversant la rivière à l'extrémité du lac inspire confiance.
Nous redescendons dans la vallée, et fatigués, posons la tente devant une maison de berger.
600589_10151466604386739_1924707158_n.jpg
La cheminée tire bien.


Jour 6 (12 juillet 2013) : Bose dera Restanca/ Basses de Rius. GR11
Après une bonne heure de marche, nous atteignons le refuge de Restance, 2001m. Le lac de retenue est magnifique. Un hélicoptère s'entraine à attérir et décoler de cet espace exigue.
1005653_10151466605536739_625381507_n.jpg
Nous ne nous attardons pas, et montons juqu'au lac deth cap deth Port, 2241m. Très beau lac également.
Pause au bord du lac et nous continuons jusqu'au col deth Port, 2475m.
946274_10151466606806739_1788716770_n.jpg

De l'autre coté, un magnifique lac "aérien", le  lac Estany des Monges.
164265_10151466607016739_612828926_n.jpg
Pause déjeuner.
En repartant, nous nous égarons en suivant les mauvais Cairn et commencant à redescendre sur la droite. Nous corrigeons le tir en longeant le lac de Mangades par la droite.
65244_10151466609146739_2004403993_n.jpg
En vue du col "Port de Caldes", 2805m
600590_10151466609536739_756759908_n.jpg

Lors de la redescente, l'orage frappe, et nous nous réfugions sous un rocher pendant une bonne heure en attendant que ca se calme. Quand nous repartons, la rivière est gonflée et les rochers sont glissants. Nous n'arrivons pas à passer en sécurité. Nous campons sur place, à 20min du refuge !

Jour 7 (13 juillet 2013) : Basses de Rius / lac Estanh plan. Chemin des lacs. Jour de repos.
Le matin, les rochers sont secs et nous pouvons passer ce qui nous avait arrété la veille.
Arrivé en vue du refuge, un panneau indique "Chemin de lacs". Nous le suivons, et découvrons quelques beau lacs et cascade. C'est une alternative interessante pour couper le GR11, que l'on rejoint au niveau du lac long.
Nous nous posons à coté du lac Estanh plan, et y passons plusieurs heures. 
426186_10151466615691739_1609320903_n.jpg
Au moment de peut etre repartir vers 15h, la pluie arrive et du coup nous montons précipitemment la tente au dessus du lac. Nous n'irons pas plus loin aujourd'hui !
47172_10151466616681739_770769500_n.jpg

Jour 8 (14 juillet 2013) : Lac Estanh / lac Obago / Borda de Coime. Descente vers la civilisation.
Le but aujourd'hui est de nous rapprocher d'une ville afin de reprendre le bus en direction de la France.
Nous avons un peu de temps, donc nous montons d'abord jusqu'au lac Obago, très beau.
546827_10151466618946739_1583876511_n.jpg
D'autres pecheurs tentent leur chance.
Cette région est magnifique et nous aurions aimé y passer plus de temps ! Mais nous devons rentrer. A contrecoeur, nous redescendons dans la vallée, qui est assez mignonne tout de même.
Un peu avant le barage, l'orage tonne et nous voyons un rideau de pluie s'engouffrer dans la vallée derrière nous.
Nous trouvons un champ convenable juste à temps. Nous plantons la tente en vitesse.  Ce soir, nous mangerons froid.

Jour 9 (15 juillet 2013) : Borda de Coime / Gessa / Bossost / Luchon.
Nous finission la descente jusqu'à Salardu. Nous avons raté le bus (1 par heure), et marchons jusqu'à Gessa pour s'occuper.
Nous découvrons l'ampleur des dommages dans la vallée fait par les orages. Des collines entières arrachées !
1014433_10151466624136739_638439014_n.jpg
De Guessa, nous prennons le bus pour Bossost (1€10). Un chemin mène jusqu'au col "Eth Portilhon" (1291m), et est bordé sur sa partie finale de fraises de bois juteuses!
Nous redescendons par la route, nous arretons dans un champ pour se laver dans la rivière (hygiène pour la civilisation). Puis nous prennons le "chemin 18", qui remonte sur la colline. Nous trouvons pour la première fois des myrtilles mures !
Ensuite redescente désagréable par le "chemin 17" jusqu'à Luchon.

Nous tuons le temps et mangeons au restau avant d'aller prendre notre train couchette.
Mauvaise surprise, à cause du déraillement à Bretigny, le train est annulé. On nous fait prendre le bus jusqu'à Toulouse ou nous dormons à quai dans un train couchette, avant de rentrer avec 4h de retard par le premier TGV pour Paris.
Juste le temps de prendre une douche, me raser, enfiler mon costard et me voici à l'aéroport pour voyage d'affaire... quel changement!

Dernière modification par Archaleon (23-07-2013 13:10:57)

Hors ligne

#2 22-07-2013 19:55:02

ventcalme
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 29-10-2011
Messages : 1 533

Re : [Récit + liste] Bivouac 9j.7n Haute Pyrénées. Départ Luchon

Jolie balade en montagne smile
J'ai l'impression qu'un bon baton pointu ou un piolet n'aurait pas été de trop par endroits tongue

Hors ligne

#3 22-07-2013 21:36:35

Archaleon
Membre
Inscription : 26-05-2013
Messages : 214

Re : [Récit + liste] Bivouac 9j.7n Haute Pyrénées. Départ Luchon

On avait les batons pointus... (en bois).
Des crampons auraient été foutrement utiles des fois.

Mais bon on est vivant, et on à appris wink

Hors ligne

#4 25-07-2013 20:04:14

Nic016
Membre
Lieu : Poitou-Charentes
Inscription : 19-04-2013
Messages : 397

Re : [Récit + liste] Bivouac 9j.7n Haute Pyrénées. Départ Luchon

Je vais faire sensiblement la même rando dans une semaine, mais Luchon sera l'objectif et non le point de départ!
Ton récit me donne envie d'y être, ça a vraiment l'air très beau!

Hors ligne

#5 26-07-2013 15:30:34

Archaleon
Membre
Inscription : 26-05-2013
Messages : 214

Re : [Récit + liste] Bivouac 9j.7n Haute Pyrénées. Départ Luchon

Oui vraiment magnifique ! Tu as vu sur l'album public facebook, les cartes des trajets que j'ai fais, si ca peut t'aider.

Hors ligne

#6 26-07-2013 16:41:40

Nic016
Membre
Lieu : Poitou-Charentes
Inscription : 19-04-2013
Messages : 397

Re : [Récit + liste] Bivouac 9j.7n Haute Pyrénées. Départ Luchon

Super! Je n'avais pas vu le lien facebook! Du coup j'ai vu encore plus de photos, on vient de les regarder avec ma copine et on attend avec impatiente de découvrir cette partie des Pyrénées qui a l'air superbe! On n'a pas regardé jusqu'au bout pour pas gâcher le plaisir de la rando mais on a un bon aperçu!

Par contre comment avez-vous fait pour revenir au point de départ?
Car nous on va sûrement devoir aller de gare en gare (pour rejoindre la voiture), on a vu quelques trajets possibles mais les gares se font rares par là-bas...

EDIT : je vois qu'en fait vous avez fait une boucle, sur 9 jours c'est bien, nous c'est sur 6 jours, ça me parait plus dur de faire une boucle intéressante en si peu de temps sachant qu'on ne prévoit que 15kms/jours  hmm Vous avez fait combien par jour à peu près vous?

Dernière modification par Nic016 (27-07-2013 15:12:46)

Hors ligne

#7 12-08-2013 14:48:36

Archaleon
Membre
Inscription : 26-05-2013
Messages : 214

Re : [Récit + liste] Bivouac 9j.7n Haute Pyrénées. Départ Luchon

Je viens de voir la fin de ce message...

Comme je le disais, il y a pas mal de bus du coté espagnol, donc le mieux je pense c'est de laisser la voiture du coté de Vielha.

Là j'y repart pour 6jours et je vais essayer de faire une boucle dans le parc d'Aiguestortes.

Niveau kilométriques, d'après OpenRunner, en pifométrique, on faisait dans les12/15 km par jour, avec genre 2000m de dénivelé (+ et - confondus) par jour.

Ca parait pas tant que ca, mais ca fais déjà pas mal... certains passages "d'escalade" faisant perdre beaucoup de temps et d'énergie.

Hors ligne

#8 15-08-2013 19:00:31

Nic016
Membre
Lieu : Poitou-Charentes
Inscription : 19-04-2013
Messages : 397

Re : [Récit + liste] Bivouac 9j.7n Haute Pyrénées. Départ Luchon

Merci pour ta réponse, j'en suis déjà de retour depuis quelques jours, mais ça me permet de comparer!
Au niveau du trajet on a dû adapter, on comptait passer entre le pic Perdiguère et le pic des Crabioules puis par le lac Célinda et ensuite le lac de la Montagnette mais la neige et les orages ne nous ont pas permis d'y passer (zéro matos embarqué pour ça), du coup on a bien fait d'adapter le parcours car l'alerte orange a bien aboutit sur un gros orage, donc une fois au lac Saussat on a finalement raccourci le parcours en passant par la ville d'Oô, puis au dessus de Bilière, et on remontés un peu pour finir la boucle et retourner à Luchon.
Mais je garde tes conseils de côté car je compte bien y retourner, le coin est vraiment magnifique, en espérant avoir un temps plus clément la prochaine fois!
On a d'ailleurs suivi le conseil en prenant le téléphérique le premier jour, on ne regrette pas du tout car le trajet jusqu'au lac Saussat mérite de partir assez tôt, en tout cas pour des débutants, et ayant enfilé les chaussures à 10h on a juste eu le temps d'arriver à 18h au lac Saussat en y allant tranquillement mais sûrement...

Hors ligne

Pied de page des forums