Annonce

Mise à jour 12 mai 2019 : les inscriptions pour le camp itinérant de cet été 2019 sont closes ! Les nouveaux inscrits seront désormais sur liste d'attente.
7 jours de randonnée légère itinérante dans les Pyrénées avec l'association Randonner léger, pour se rencontrer et partager notre passion.
La discussion sur le forum.

#1 12-09-2013 17:15:21

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Messages : 1 203
Site Web

[Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Voici un compte-rendu de mon périple sur les hauteurs Mercantouriennes entre France et Italie, réalisée du 19 au 23 août. 62 km en 4 jours 1/2 exactement, dont un jour et demi accompagné par l'honorable Domweb avec qui j'ai grimpé le Mont Ténibre, et l'honorable Shanx avec qui je n'ai pas plongé dans l'eau froide d'un lac.

J'ai fais chauffer Photoshop et Panorama Maker avant de mettre en ligne, d'où le retard, mais il m'est impossible malgré mon manque de temps libre à la maison de montrer des images non travaillées. Je suis comme çà  smile

Le parcours est disponible sur Openrunner

Ce fut un parcours alpin, très sportif, avec longues montées parfois rendues plus difficiles par la chaleur, pierriers et amoncellements de rochers. Un seul passage de longs névés raides mais heureusement à la surface molle au Pas du Corborant. Le parcours tracé sur Openr. n'indique "que" 1200 mètres de déniv. positifs par jour les quatre premiers jours, la dernière matinée étant une descente. Pourtant mes efforts essoufflés disaient plus, parfois.

Les paysages furent admirables, évidemment, d'autant plus qu'avec le décalage des saisons la montagne d'août exhibait les habits fleuris et papillonesques de juillet tandis que les ruisseaux et les torrents jaillissaient comme en juin en certains endroits.

Après les moments de pure amitié passés avec les deux camarades MUL, les autres rencontres ne me déçurent pas, sur des sentiers qui ne ressemblaient pas aux "autoroutes" de la vallée des Merveilles. Mon choix de faire les repas et les bivouacs seuls y fut pour quelque chose puisqu'il me permit d'apprécier pleinement les rencontres fortuites ou les cafés avec tartelettes pris dans les refuges italiens ou français. Plaisirs désuets et pleins de valeur, avec parfois le regret de parler dans une langue différente et de ne pouvoir dépasser le stade des regards échangés. En parlant de langue, j'ai mis quelques heures italiennes à réaliser que dans cette partie du Piémont, on salue les marcheurs par un Salve ! et non par un Ciao. Les dialectes sont occitans par ici (bien que Salve soit une formule bien italienne, comme je l'ai appris depuis peu).

Etapes
1. Parking de Vens – lac Chaffour - 18,5 km
2. Lac Chaffour – Laghi Lansfero - 6,6 km
3. Laghi Lansfero – Comba di Schiantala - 15,7 km
4. Comba di Schiantala – lac de Fourchas - 13,3 km
5. Lac de Fourchas – parking de Vens - 8,5 km

Récit et photographies

5839_tour_du_tanibre-002.jpg
La première montée longe le torrent de Vens.
Il faut être visiblement idiot pour porter une poche d'eau pleine dès le départ. Je dois l'être tongue ,
certainement à cause de l'équation fatale : angoisse de l'inconnu + fraîcheur physique du départ = poids.

5839_tour_du_tanibre-005.jpg
Un des lacs de Vens. Dans ce décor paradisiaque, on lâche tous les ans quelques milliers de truitelles
pour assouvir la faim des pêcheurs.

5839_tour_du_tanibre-011.jpg
Jonction réussie avec Shanx qui a eu le temps d'arpenter le secteur en nous attendant.
Cascade d'eau et de belles images.

5839_tour_du_tanibre-014.jpg
Domweb, avec qui je marche depuis le départ, tourne le dos au lac des Babarottes.
Le massif du Mercantour, malgré son aspect souvent aride, abrite de très nombreux lacs.

5839_tour_du_tanibre-020.jpg
Sur le chemin de l'énergie, Domweb et Shanx se donnent à fond (normal...).
Ce chemin, tracé pour les besoins de la production électrique d'avant-guerre, surplombe la vallée de la Tinée et à l'avantage d'être plat sur 8 km.

5839_tour_du_tanibre-023.jpg
Moi-même et Shanx, toujours sur le chemin de l'énergie.
J'ai outrageusement piqué 2 photos à Domweb pour en faire un montage.

5839_tour_du_tanibre-022.jpg
Nous arrivons en vue de la maison EDF de Rabuons (le refuge est derrière la crête). Au fond les sommets qui constituent la frontière avec l'Italie :
Rabuons, Ischiator, Corborant. Des noms qui me font rêver depuis quelques mois et qu'un printemps pourri a tenus éloignés.

5839_tour_du_tanibre-025.jpg
Au pied de la tête des Chalanchas (2978 m), le lac de Rabuons se vide doucement, en vue de l'aménagement d'une conduite
qui alimentera une petite usine hydro-électrique, en bas, dans la vallée de la Tinée.

5839_tour_du_tanibre-032.jpg
Le bivouac au bord du lac Chaffour (2620 m) où nous avons connu les températures les plus basses : 5°C dans la nuit.
C'est un camp de base idéal pour monter le lendemain vers le Ténibre ou vers les nombreux autres sommets environnants.

5839_tour_du_tanibre-029.jpg
Le bain de nature ne suffit pas à Shanx. A l'heure mélancolique qui précède le soir, il faut qu'il plonge encore.
Trop froid pour moi – contempler les ondes parcourant la surface argentée me suffit. Tragique métaphore de notre différence d'âge.

5839_tour_du_tanibre-038.jpg
Mardi matin. Tandis que Shanx, bravant à sept heures tintantes les ténèbres matutinales pour tenter de tâter du Ténibre, Domweb et moi dormons encore et attendons neuf heures pour grimper sur les flancs du dit Mont, en même temps que disparaissent les brouillards de la nuit. En bas : le lac de la montagnette (2750 m). Au fond vers l'est : le Grand Cimon de Rabuons, encore enrubanné.

5839_tour_du_tanibre-041.jpg
Depuis le Pas de Rabuons, vue sur le Piémont avec au fond le magnifique et géant Monte Viso.
Fans du Seigneur des Anneaux, venez-ici, on s'y croirait smile .

5839_tour_du_tanibre-043.jpg
Le sommet du Mont Ténibre (3031 m).
On aperçoit les pistes de la station d'Auron, le Mont Mounier (derrière le Cairn), et le lac Fer en bas à droite.

5839_tour_du_tanibre-047.jpg
Vers le nord : le Queyras (si je ne me trompe pas). Ça doit être bien là-bas.
"Hé ! Mais pourquoi cette envie de toujours vouloir aller vers l'horizon ?
Avec un grain de sagesse, apprends donc à savoir apprécier le moment présent et la beauté de l'endroit où tes pieds se posent !"
Oui, quand je manque d'oxygène j'ai un autre Moi qui me parle. Il est parfois chiant mais certaines fois il n'a pas tort.

5839_tour_du_tanibre-049.jpg
Comme toujours, la descente est un peu plus délicate que l'ascension (question escalade il y en a un peu, on s'agrippe avec les mains sur vingt à trente mètres). Domweb a renoncé à son projet de descendre le Ténibre par l'autre côté et il assure un retour par le chemin de l'aller.
Nous ne savons pas ce qu'est devenu notre jeune et intrépide camarade (et vaillant, pendant qu'on y est), mais nous sommes certains que nous le retrouverons au lac de Chaffour. Ce sera le cas.

5839_tour_du_tanibre-052.jpg
Après avoir quitté à regret les potes MUL, je pars seul et m'attelle à rejoindre le pas du Corborant à travers de gros pierriers puis de grands névés très raides mais heureusement peu glissants, du fait de la fonte de leur surface. Seul le dernier, là-haut, pose un vrai problème tellement il est pentu.
Le problème est résolu par son contournement, grâce à l'escalade de rochers taillés en escaliers. Un niveau T4 donc, qui aurait pu être T5 si les névés avaient été glacés. Arrivé au Pas assez fatigué, je renonce à grimper le Corborant proprement dit pour glisser (c'est le cas de le dire à cause du terrain terreux qui s'éboule) vers l'Italie.

5839_tour_du_tanibre-054.jpg
Laghi Lansfero, pour un deuxième bivouac près d'un lac bleu turquoise. Pas de moustique, de l'eau propre, le torrent pour se désaltérer, et le calme autour de ce joyau contrastant avec l'écrin vert-de-gris dans lequel il est inséré. J'apprécie, après une longue pente d'éboulis rocheux.

5839_tour_du_tanibre-056.jpg
Découvert par hasard en cherchant le lieu de bivouac, à l'abri d'un creux de rochers, ce petit oratoire dédié à Saint François d'Assise. Touchant et typique de la religion romaine, qui s'immisce dans la nature et dont les pratiquants reproduisent plus qu'ils n'occultent les anciennes croyances.
François étant un pote des animaux, je le salue et plante ma tente près de lui.

5839_tour_du_tanibre-059.jpg
La ouate circule librement dans l'espace du matin, l'air est pur et je repars après un déjeuner copieux et que je trouve excellent :
130 grammes de crème de céréales dans 4 à 500 ml d'eau chaude dans laquelle j'ai jeté des morceaux de dattes, figues, raisins secs, noisettes.

5839_tour_du_tanibre-065.jpg
Dans le vallon de San Bernolfo, plus bas, je retrouve la verdure et une piste descendante. Là, mes pieds souffrent car depuis la veille mes talons se sont transformés en grosse ampoule. Je marche sur un coussin d'eau, soit, mais c'est douloureux. Finalement, se méfier des chaussures neuves, même souples et légères, et surtout Goretex.

5839_tour_du_tanibre-073.jpg
Le hameau de San Bernolfo (1700 m). Pas de commerces mais un refuge.

5839_tour_du_tanibre-067.jpg
Au refuge de San Bernolfo, la jeune employée ne parle pas français, contrairement à beaucoup de gens de la région et son anglais est pire que le mien. Mais la tarte est bonne.

5839_tour_du_tanibre-068.jpg
La vache Piémontaise est aussi placide que sa viande est bonne, paraît il. Il vaut mieux qu'elle ne sache pas ce qui l'attend.

5839_tour_du_tanibre-070.jpg
La Joubarbe des toits, petit feu d'artifice.

5839_tour_du_tanibre-079.jpg
Peu de photos du Monte Laroussa (3007 m). En voici une prise depuis le sommet.
Le paysage est immense et j'ai encore la chance de profiter du soleil. Il fait d'ailleurs un peu chaud dans les montées (jamais content ces français tongue ). C'est le seul tronçon (San Bernolfo - Refugio Migliorero) au cours duquel je n'ai pas trouvé d'eau.

5839_tour_du_tanibre-085.jpg
Le refuge du Migliorero (2094 m), étonnamment placé et lieu de rendez-vous du Club Alpin Italien depuis les années 1930.
Je m'y arrête pour m'y reposer un peu. Comme souvent, je repars en fin d'après-midi, à l'heure ou la plupart des randonneurs sont déjà arrivés, douchés, attablés devant un verre.

5839_tour_du_tanibre-089.jpg
Au Passo di Rostagno, je marche sur le parcours de la Via Alpina.
5000 km en plusieurs parcours ! De quoi rêver.

5839_tour_du_tanibre-092.jpg
Bivouac dans la Comba di Schiantala, près de la rivière. Les ficelles réfléchissent sous l'effet du flash.
Moi je réfléchis aussi, mais à la façon de manger avant la tombée de la nuit. Ce sera trop tard pour ce soir, malgré les journées encore longues.
La Big Agnes est très large, un vrai palace pour une personne et son matériel. Je voulais une paroi moustiquaire, c'est fait.
Et puis c'est tout. Je ne jugerai cette tente qu'après l'avoir utilisé sous la pluie et l'avoir soumise au vent.

5839_tour_du_tanibre-095.jpg
Le patron du refuge Zanotti, intarissable lorsqu'il raconte l'histoire de son établissement et de son passé de montagnard.
Heureusement il s'adresse à moi en français. Il rigole quand je lui réclame un caffè francese (donc méga-super allongé par rapport à l'italien).
Il est de ceux qui ont balisé les voies de randonnée vers les grands sommets avec de la peinture rouge, comme au Ténibre.

5839_tour_du_tanibre-103.jpg
Gravissant à nouveau les pentes qui mènent aux crêtes-frontière, je commence à rencontrer ce genre de ferraille jonchant le sol, reliques datant de 1937 environ. Depuis 2001, un long nettoyage est en cours dans les deux pays. Je suis au pied du mont Peiron. Aucun problème pour trouver des spots de bivouac, car sur tout le parcours, entre les pentes d'éboulis, il y a des dépressions quasiment plates et herbeuses.

5839_tour_du_tanibre-106.jpg
Des casemates plus ou moins en ruine parsèment le massif du Mercantour, sur cette crête-frontière et dans d'autres endroits stratégiques.

5839_tour_du_tanibre-104.jpg
Un tout petit détour me conduit, en suivant la ligne invisible – qu'elle le reste – de la frontière, à la cime des blanches (2762 m). C'est un demi-dôme très facile à gravir et d'où la vue est splendide de tous côtés.

5839_tour_du_tanibre-107.jpg
Au pas des Blanches, c'est véritablement là que je bascule vers la fin de ma rando, après un dernier regard sur ces petites crêtes situées en Italie. Mais comme je l'ai écris, au diable les frontières. Il y a dans les cimes comme un air de légèreté où l'Être rêve qu'il n'y a plus d'Avoir. Je suis ici non pour m'évader mais pour me pencher à une fenêtre donnant sur le réel, pour connaître une métamorphose qui est l'inverse de celle qui nous mène à l'état d'insecte sur le dos dans le monde "du bas". Je laisse passer les vents, je suis humain, debout, et ma tête est bien du côté du ciel.

5839_tour_du_tanibre-111.jpg
Les abstractions me quittent dans la descente vers le refuge de Vens, bien qu'elles ne soient pas incompatibles avec la perspective d'un verre de bière à condition qu'il soit frais. Je vois en face une dépression (rien à voir avec les réflexions précédentes) qui m'accueillerait bien ce soir.

5839_tour_du_tanibre-117.jpg
Oui, le dernier bivouac, je le trouve au bord du lac de Fourchas, au pied du grand Claï supérieur (2982 m). Il est sur la voie qui traverse plus loin la brèche Borgonio et les lacs de Ténibre. C'est facile car relativement fréquenté, la trace est donc visible au bord du ruisseau ou repérée par des cairns. Sur la carte 1/25 000ème, c'est le trait bleu matérialisant les parcours de ski de randonnée.
Mauvaise surprise ici, des moustiques tigres trouvent comme moi une occasion de pique-nique. Sauf que leur pitance, c'est ma personne.

5839_tour_du_tanibre-100_aconit.jpg

5839_tour_du_tanibre-113.jpg
La série Flore pour mettre un peu de couleur à ce récit : Aconit et œillets négligés.
Dommage que sur ce serveur les images ne soient pas compressées mais complètement écrabouillées.

5839_tour_du_tanibre-123.jpg
Cadeau à tous les visiteurs de cette page. Prenez une étoile dans l'eau. Prenez en même plusieurs, les reflets de lumière ayant l'avantage d'être en nombre illimité.


Liste de matériel + mes commentaires

1. Le sac à dos
1.1. Terra Nova Voyager 45. Parti avec 11 kg sur le dos eau comprise, j'ai apprécié l'excellent portage de ce sac aux bretelles mieux placées que sur l'Osprey Talon (je l'avais déja écrit). Par contre les sangles de la poche sommitale sont placées n'importe comment, laissant choir lamentablement la poche vers l'arrière, sauf si le sac est plein à bloc. Je vais découdre et modifier. A suivre.
Sous-total : 660 g

1.2. Couchage
0985 g – Tente Big Agnes Fly Creek 2 Platinum. Oui je sais : très chère et très fragile, pas MUL etc. A discuter mais sur un fil dédié, je pense.
0070 g – Tapis de sol Polycree
0780 g – Sac de couchage Triple Zero Ansabère 400.
0110 g – Drap de soie Cocoon Ripstop
0391 g – Matelas NeoAir M + housse + nécessaire réparation (11 g)
Sous-total : 2325 g

1.3 . Cuisine
0525 g – Réchaud MSR Superfly Autostart, bouteille de gaz 250 ml neuve, housse. Pas encore eu le temps de faire mon P3RS. Cet hiver, promis.
0166 g – Popotte SnowPeak Trek 900. Casserole + poêle-couvercle. Le Réchaud avec cartouche 250 y rentre bien. Excellent produit. La poêle m'a servi à mettre le potage à refroidir pendant que le repas cuisait dans la casserole. Celle-ci contient 1 litre si on remplit à raz-bord (en fait pas conseillé).
0022 g - Couteau Baladeo 22.
0012 g – Fourchette en titane Esbit.
0005 g – Morceau d'éponge avec côté grattant.
Sous-total : 0730 g

1.4. Petit matériel
0038 g – Copie de la carte du parcours, découpée + ziplock
0139 g – Téléphone Sony-Ericsson Xperia X8. En 5 jours : 1 journée de réseau seulement, entre le refuge de Vens et la vallée de la Tinée.
0173 g – GPS Garmin Etrex 30 + fixation bretelle. J’ai été nul sur cette première utilisation d’un appareil pas encore maîtrisé + piles que je pensais encore bonnes et vidées en 24 heures. Mais sur ce genre de parcours balisé même pour l'accès aux sommets, on peut s'en passer si le temps est clair (une seule erreur de parcours).
0020 g – 1 paquets de mouchoirs en papier.
0027 g – Papier toilette + ZL.
0025 g – Grand sac poubelle (pour protection éventuelle de l'intérieur du sac)
0163 g – CI, Licence, permis de conduire, carte grise, assurance auto, argent, CB, stylo, carnet, crayon, clefs dans ziplock
Sous-total : 0585 g

1.4.1. Paire de bâtons Fizan Ultralight
Sous-total : 0320 g

1.4.2. A la ceinture
0330 g – Appareil photo numérique Lumix LX3 + étui Case Logic
Sous-total :  0330 g

1.5. Vêtements complémentaires
0382 g – Veste RAB Event M
0060 g – Lunettes de vue solaires + étui.
0230 g – Polaire Lafuma.
0190 g - Pantalon de pluie Golite M
0069 g – 2e paire de Chaussettes Quechua.
0014 g - Housse Granite Gear 3L.
Sous-total : 945 g

1.6. Hygiène
16.1. Toilette (dans Ziplock) :
0050 g - Serviette micro-fibre + gant Quechua
Brosse à dent  et dentifrice (tube échantillon)
Savon liquide D4 (bouteille entamée)
Peigne
Sous-total : 0151 g

1.6.2. Pharmacie (dans Ziplock)
Coton hydrophile
Bande extensible
Bande de contention adhésive
Pansements divers
Petite bouteille d'antiseptique en spray
2 compresses d'Arnica
Bicarbonate de sodium
1 sachet de Cycatril
2 épingles à nourrice
Crème solaire (16 g dans une petite boîte)
Petit tube de Baume 41 (genre de couteau suisse du soin corporel)
10 pastilles de Micropur
Sous-total : 0134 g

1.7. Vivres
1.7.1. Nourriture emportée pour une autonomie totale
10 repas composés – entre autre - de sachets de lyophilisés (marque MX3, le plus copieux et à la saveur très acceptable) et de sachets de céréales précuites Gerblé Bio.
530 g - crème de céréales (4 X 130 g, 30 % de plus que ce qui est préconisé sur le fil dédié : le matin, je mange.)
300 g – Fruits secs, dattes et figues séchées + ZL
385 g – Pâtes de fruits, barres d’amandes, biscuits, chocolat
Sous-total 2200 g
Revenus à la maison donc portés pour rien : environ 350 g.
Achetés dans les refuges : 3 cafés, 2 tartelettes, 2 bières.

1.7.2. Liquide
Récipients vides / pleins.
0100 g / 2100 g – Réserve Platyplus avec tuyau
0070 g / 1070 g – Bouteille d'eau minérale 1 L
Sous-total : 2500 g (c'est une moyenne).

2. Sur moi
1100 g – Chaussures Millet Switch Gtx
0018 g – Lunettes de vue
0130 g – T-shirt technique Fusalp
0027 g – slip (Athena bien sûr smile )
0044 g – 1 genouillère Décathlon
0340 g – Pantalon Northface (+ ceinture)
0070 g – Chaussettes Xsocks
0045 g - Bob Herman Antilop
Sous-total : 1845 g

Total de la charge sans les vivres et sans les vêtements portés sur moi :
6180 g.

Dernière modification par JJondalar (01-10-2013 17:35:46)


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

#2 12-09-2013 17:31:06

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 2 338
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Ça y est, le CR \o/
Bien que le temps passé ensemble ait été court, j’ai apprécié votre compagnie (et notre bivouac, vraiment magnifique). En tout cas, c’est un coin vraiment sympa avec pas mal de possibilités. Dommage que j’ai du faire le Ténibre dans le brouillard… sad


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

En ligne

#3 12-09-2013 21:23:51

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 538

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

bonsoir Jjondalar smile

alors j'attends avec impatience
surtout que ton introduction est pleine de finesse et poésie, j'adore smile

à bientôt,
Myrtille

Hors ligne

#4 12-09-2013 22:01:04

TO
Membre
Inscription : 23-02-2013
Messages : 562

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

SALVE
Très appétissant cet itinéraire
tu en es ou de ta liste?
A+
THEO

Hors ligne

#5 13-09-2013 20:19:38

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 866

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Photos, photos! tongue

Je te laisse le soin d'ouvrir la route, et je me permettrai de glisser mon grain de sel wink

Bon souvenirs, avec le petit shanx:) ah, jeunesse roll .


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#6 15-09-2013 16:12:49

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 2 338
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Ça c’est du teasing ! tongue


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

En ligne

#7 18-09-2013 01:28:43

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Messages : 1 203
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Shanx a écrit :

Ça c’est du teasing ! tongue

Involontaire ...Faudrait que je sois au moins quatre lol

Voilà les premières images et réflexions qui pourront être complétées des vôtres, Domweb et Shanx.
Je regrette de ne pouvoir être des vôtres sur la prochaine sortie. Partie remise.


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

#8 18-09-2013 09:13:19

N_75
Cancre du fond du forum
Lieu : loin des livres !
Inscription : 29-11-2012
Messages : 826

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Bonjour à vous
L'an dernier, au mois d'août, je suis parti à la journée de St Etienne de Tinée pour le lac de Rabuons, avec le vague espoir (voir l'idée folle) de monter au Ténibre sur la lancée.
Mais entre un ciel laiteux et le Chemin de l'Energie qui t'en pompe pour pas un mètre de dénivellé en plus, j'ai renoncé à l'ascension.
Et comme j'adore ce secteur, et le Mercantour en général, questions :

sur la photo prise dans la descente on voit un gros point rouge sur un rocher : est-ce un balisage ?
et sur la "légende" de cette photo, vous parlez "d'escalade"; entendez-vous une marche avec les mains, ou vraiment un passage technique (qui fait que j'ai pas ma chance, n'ayant jamais pratiqué l'escalade, mais pas sujet au vertige pour autant !).

Et merci pour le compte-rendu, et les magnifiques photos qui transcrivent bien "l'ambiance" qui règne dans ce coin.


Que les beaux mots et les belles phrases forment un excellent fumier pour cultiver son image !

Hors ligne

#9 18-09-2013 09:36:04

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 600

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Merci pour le retour JJondalar smile

Tes photos sont sympa   tongue

Ouep, je confirme, le névé final du Pas de Corborant est plutôt raide  big_smile

Allez, la suite!

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#10 18-09-2013 13:21:05

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Messages : 1 203
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

N_75 a écrit :

sur la photo prise dans la descente on voit un gros point rouge sur un rocher : est-ce un balisage ?
et sur la "légende" de cette photo, vous parlez "d'escalade"; entendez-vous une marche avec les mains, ou vraiment un passage technique (qui fait que j'ai pas ma chance, n'ayant jamais pratiqué l'escalade, mais pas sujet au vertige pour autant !).

Bonjour et merci.
Je pourrais le préciser dans le récit mais oui, les points rouges (ou des rectangles) sont des balises non officielles qui marquent les ascensions de certains hauts sommets hors-sentiers. Je les ai suivis également sur le Monte Laroussa. C'est sûr que ça enlève un peu de l'aspect sauvage des lieux, mais ça peut rassurer si on a un doute sur la voie à emprunter.
Apparemment ce sont les italiens qui balisent ainsi, comme me l'a expliqué le patron du refuge Zanotti.

Dès qu'on doit utiliser les quatre membres on parle d'escalade, même si c'est de l'escalade facile, c'est à dire sans besoin de corde ni piolet et sans paroi verticale. Il s'agit seulement de monter un passage (en escalier, en couloir, en cheminée, selon la forme du terrain) assez raide pour obliger à s'aider des mains. C'est donc accessible à tout bon randonneur. Moi, je ne suis pas du tout alpiniste, oulala pas du tout.
Les guides de rando parlent souvent de "quelques pas d'escalade" ou de "passages délicats et aériens", de randonnée cotée T4 à T5 (le T6 introduisant la marche sur glacier ou la nécessité d'utiliser un corde entre autres matériels).
Et penser que le plus dur techniquement est souvent de redescendre. Sinon pourquoi les chats resteraient coincés dans les arbres ?  big_smile
------------
@Florencia
Vu la beauté de ton CR Corse, un compliment de ta part, c'est très cool  smile.


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

#11 19-09-2013 01:18:22

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Messages : 1 203
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Un petit up pour de nouvelles photos. Il m'en reste 8 à 10 à placer. Ouala.


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

#12 21-09-2013 00:04:00

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 866

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Bon, l'essentiel de notre parcours commun est joliment raconté smile

Je reprends donc au moment où Shanx et moi quittons Jjondalar, qui décide de manger un morceau avant de grimper vers le Corborant.

Après des adieux déchirants ( roll ), nous reprenons le chemin de l'Energie, Shanx me quittant à la bifurcation pour St Etienne de Tinée.

Re-adieux déchirants roll puis je je me dirige vers les lacs de Vens, où je prévois de bivouaquer.

J'avoue que la perspective de ce long cheminement horizontal sur ce chemin historique n'est pas pour me déplaire: le journée de la veille, ainsi que l'ascension matinale du Ténibre, m'ont fatigué.
J'étais contrarié de me sentir essoufflé et les jambes lourdes, et j'aspirais au bonheur d'une promenade paisible et d'un bivouac tranquille.
Fatigue de début de vacances? Poids des années, qui viendrait cruellement contrarier (et justifier) mes efforts d'allègement? Le test à l'effort semble s'imposer yikes ;
L'ascension du Grand Bérard (3046m), effectuée les doigts dans le nez une semaine après, me fera oublier ces inquiétudes.Ouf wink .

Donc, retour par le Chemin de l'Energie, en passant cette fois-ci par le tronçon interdit (à cause d'un éboulement entre les bornes 111 et 112), mais suffisamment réaménagé pour permettre le passage dans ce qui reste du tunnel:
6219_tanibre08.jpg
6219_tanibre39.jpg

Et je me pose vers 17h pour m'installer au dessus d'un de ces jolis lacs de Vens.

Apéro et repas sur le rocher, belle lumière:
6219_tanibre45.jpg
6219_tanibre44.jpg

Ah, j'allais oublier:

la fontaine à pastis, au lac Chaffour:
6219_tanibre28.jpg

le fada de service (il devrait se reconnaître lol ):
6219_tanibre15.jpg

C'est bien celle-là que tu voulais que je mette, Shanx?


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#13 21-09-2013 01:02:05

Shanx
Sanglier MUL
Lieu : Probablement au boulot :(
Inscription : 22-04-2012
Messages : 2 338
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Bon, je suis le dernier, va falloir que je mette mes photos aussi… Mais pas ce soir.

JJondalar, très beau parcours que voilà. Ça me ferait presque regretté de ne pas avoir eu plus de temps pour visiter le coin.

domweb a écrit :

C'est bien celle-là que tu voulais que je mette, Shanx?

J’ai pas souvenir d’avoir demandé à ce que tu postes une photo particulière de moi. tongue À la base, j’étais juste curieux de voir les photos qui correspondaient ; et il y en a une que je trouve vraiment sympa (elle fait un peu christique je trouve cool ) :

1379718025.jpg

Dernière modification par Shanx (21-09-2013 01:02:36)


← Mon blog : traversées à pied des Alpes, de l'Islande, de la Corse, des États-Unis - Japon en vélo
Mon trombi
"Heureusement qu'il y a RL pour m'éviter les genoux qui craquent et le dos en compote" - C. Norris
"La liberté est fille des forêts. C'est là qu'elle est née, c'est là qu'elle revient se cacher, quand ça va mal." - Romain Gary

En ligne

#14 21-09-2013 10:22:07

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 866

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

"J’ai pas souvenir d’avoir demandé à ce que tu postes une photo particulière de moi."

Bon, on va pas chipoter, mais quand-même, pour les filles, c'est mieux, non? lol

J'en profite pour ajouter ma liste:

6219_liste_vens_2_nuits_19_aoat_2013.jpg

Toujours très content de mon sac à dos Toutenmesh, surtout avec ce nouveau sac étanche 35L qui me permet de mettre le plastazote à l'intérieur, tout en offrant la place pour emporter ces Krysprolls que j'adore, à tartiner de pâtes diverses (froid, mais nettement préférable à la semoule, je trouve).

Dernière modification par domweb (21-09-2013 16:52:41)


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#15 21-09-2013 13:20:23

TO
Membre
Inscription : 23-02-2013
Messages : 562

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

excellent smile
@jjondalar
bonne équipe avec une organisation très souple
j'apprécie  tes photos et tes qualités de conteur avec ce qu'il faut de décalage....

@domweb
tu devrais arrêter le pastis, c'est pas bon pour les jambes, passes plutôt au wisky wink
liste minimaliste, pas de réchaud?
A+

Hors ligne

#16 21-09-2013 15:17:31

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Messages : 1 203
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Merci pour vos débuts de retour. Je commençais à m'impatienter  lol  lol .
Dom, sur ta liste as tu compté les bâtons ? Je crois que les 48 g du Duct Tape se retrouvent à la place de ceux-ci dans la colonne Poids.
L'apéro était sympa, c'est vrai, et le soir est un bon moment pour çà quelle que soit la boisson. Moi c'est la bière que j'ai bu à Miglioreo qui m'a coupé les jambes dans la montée suivante.
D'autres photos suivent (dont 2 en ce moment).


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

#17 21-09-2013 17:00:32

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 866

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Franchement, j'ai rien contre le whisky lol

Ayant fait le choix de manger froid, je n'avais que ma cuillère (je mets des pâtes à tartiner dans des ziplocks et hop, sur mes Krisprolls!).

Bien vu, Jjondalar, une erreur (corrigé) avec les bâtons: c'est 460g la paire, j'ai pas pesé le duct tape.

J'adore l'ambiance des refuges en Italie, tu as dû te régaler (pas forcément très calme smile .


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#18 21-09-2013 19:16:27

N_75
Cancre du fond du forum
Lieu : loin des livres !
Inscription : 29-11-2012
Messages : 826

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Bonjour Domweb
Avec un dos et des épaules qui ont déjà bien morflés, je suis en train de réfléchir pour soulager un peu le sac à dos et porter à la ceinture (pour l'instant les jambes vont bien !).

Dans ta liste je vois "PB Camp 55gr".
Est-ce ? :   http://camp-france.fr/shop/sport/porte- … paire.html
qui sont conçus pour être porter sur la bretelle du sac. Et si oui, ça se porte bien 1,5kg avec un produit non adapté au départ pour cet usage, et faut-il envisager une petite transformation ?

HS: jamais de mauvaise surprise à laisser plusieurs nuits ta moto sur un parking ?


Que les beaux mots et les belles phrases forment un excellent fumier pour cultiver son image !

Hors ligne

#19 21-09-2013 19:37:26

anthony50
Membre
Inscription : 16-03-2013
Messages : 1 301

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Salut,
belle balade tous les 3, merci du récit smile
Domweb que penses tu de ton caleçon terramar ? (son topic n'est pas très étoffé.) Tu le prends en tant que protection du duvet, ou a t-il réellement une (petite bien sur) qualité thermique ? Plus qu'un slip ?
Merci

Hors ligne

#20 21-09-2013 19:37:39

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 600

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Salut Domweb  smile

A propos de ces PB Camp, tu as allégé le système? Sur un de mes postes, tu parlais d'un poids total de 240 gr avec les 2 bidons de 75 cc.

Beau dernier bivouac  tongue

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#21 21-09-2013 19:41:25

anthony50
Membre
Inscription : 16-03-2013
Messages : 1 301

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

florencia a écrit :

Salut Domweb  smile

A propos de ces PB Camp, tu as allégé le système? Sur un de mes postes, tu parlais d'un poids total de 240 gr avec les 2 bidons de 75 cc.

Beau dernier bivouac  tongue

Flo

Je pari sur les bidons remplacés par des bouteilles

Hors ligne

#22 21-09-2013 20:27:35

domweb
Membre
Lieu : Marseille
Inscription : 19-10-2011
Messages : 2 866

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Salut tous smile

@ Florencencia: je viens de re-peser: 25g pour le porte-bidon, 34g pour une bouteille de Pago 75cl (un peu plus lourd que les Aptonia mais plus solide), donc poids total 59g x 2 (si j'en prends 2).

@ Anthony: eh oui, des bouteilles plastique, soit 75, soit 50cl

Le caleçon Terramar me sert au bivouac sous mon pantalon coupe-vent D4 et je suis très bien même pas loin de zéro (si je prévois plus froid, je prends mon collant Icebreaker 200).
Je dors systématiquement avec, c'est très douillet  cool

@ N75: oui, ce sont bien ceux-là. Tu peux les mettre à la ceinture (ma ceinture fait 38mm) accrochés avec la languette velcros, que tu ne vois pas sur la photo, et ça supporte très bien le poids.
Il y a aussi une boucle en cordon élastique que je passe derrière la ceinture puis sur le goulot, pour éviter le ballant.

Système pas des plus légers mais je les avais et puis c'est pratique et fiable.


Si j'avais une pensée profonde à exprimer ici, je serais déjà couché. Alors, je veille...

Hors ligne

#23 21-09-2013 22:33:40

N_75
Cancre du fond du forum
Lieu : loin des livres !
Inscription : 29-11-2012
Messages : 826

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Merci pour ta réponse.
Si j'ai bien lu, tu n'emportes pas de pantalon, ...et comme moi tu marches en short.
Et le collant en soie + le pantalon coupe-vent le remplace le soir.
Et la nuit, le collant protège le topbag.

Vos photos me foutent les b****s de n'être monté là-haut qu'à la journée !


Que les beaux mots et les belles phrases forment un excellent fumier pour cultiver son image !

Hors ligne

#24 22-09-2013 19:48:31

locololo
Membre
Inscription : 17-03-2011
Messages : 84

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Aargh !!

Ce site est une respiration mais finalement l'abus en devient douloureux

Que les vents vous portent !

Dernière modification par locololo (22-09-2013 19:48:54)

Hors ligne

#25 23-09-2013 10:37:24

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Messages : 1 203
Site Web

Re : [Récit + liste] 5 jours en Haute-Tinée et Alta-Val-Stura

Salut à tous

Ouf. J'ai fini de compléter le récit et les photos.

Merci d'avoir corrigé ta liste Domweb, cela permet à la mienne de n'avoir "que" 3 300 grammes de plus que la tienne  lol
Je suis tout de même assez satisfait de ma liste qui continue à évoluer lentement, considérant que je ne suis pas MUL au sens strict* du terme. Je vais travailler sur l'item réchaud.

*C'est amusant le dictionnaire des synonymes pour strict va de exigeant et rigoureux à autoritaire et cinglant. A méditer...

Jjond.


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

Pied de page des forums