Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 16-06-2014 22:12:15

canelle88
Membre
Inscription : 13-03-2013
Messages : 27

4 jours dans les Vosges

Bonjour à toutes et à tous,

Je me présente : j'ai 32 ans, je suis inscrit sur RL depuis quelques temps mais je me contentais jusque là de glaner des infos sur le site sans réellement participer.
Je vis à Nancy mais suis né dans les Vosges. Pourtant, ce n'est que sur le tard (en 2011) que j'ai compris que je vivais à proximité d'un formidable terrain de jeu : le massif vosgien !
Je ne me rappelle plus bien ce qui m'a conduit à pratiquer la marche ; en fait je crois maintenant que j'ai toujours eu ça en moi et que ça ne demandait qu'à s'exprimer.
Mes débuts furent souvent laborieux avec pas mal d'échecs : je voulais tout bouffer, abordais la randonnée comme un sport en oubliant que c'était aussi et avant tout l'occasion de prendre énormément de plaisir, de communier avec la nature, de réfléchir sur soi-même... Bref, des choses qui vous sont familières à toutes et à tous.
Il faut dire aussi que pour ne rien arranger, j'étais un sacré mulet ! Peu rodé à la pratique de la marche, je suis parti la fleur au fusil sur le GR20 à l'été 2011... Enfin, la fleur au fusil et accessoirement avec 22-25 Kg sur les épaules !!! C'est qu'on ne part pas sans 9 caleçons de rechange quand on prévoit de boucler le GR20 en 10 jours, c'est bien connu !
Bref, non comment !
Têtu comme un vosgien, j'ai essuyé encore quelques échecs dans mes Vosges chéries, ces fois-ci dus à de trop fort kilométrages à la journée. Je m'imposais 30 Km / jour alors que mon corps et surtout ma tête n'y étaient pas préparés.
Que de chemin parcouru depuis ces débuts qu auraient pu me conduire à l’écœurement !
Depuis, j'ai sillonné MON massif en long, en large et en travers mais aussi réalisé le Tour des Ecrins avec un ami l'été dernier. Je marche dès que je le peux, à la (demi-)journée, ou sur quelques jours. Je parviens même depuis peu à enchainer sur plusieurs jours des distances et des dénivelés importants (enfin je crois).
Ainsi, j'allie désormais le plaisir sportif au plaisir de cheminer en plein air dans des cadres fabuleux. Prochaine étape : le Tour du Mont-Blanc cet été en solo et en bivouac total (un ou deux camping quand même)

Dernière précision : je n'ai pas encore de "liste" exhaustive de matériel. Il faut juste savoir que j'ai voyagé pour le récit qui va suivre avec 12-13 Kg sur le dos maximum (eau comprise et bouffe pour les 4 jours).
Petit aperçu de mon matos (merci RL pour les idées et les CR de produits wink :
- tente Coleman Rigel X2,
- matelas 183 cm EXPED Synmat UL 7,
- SAD Osprey Exos 46 (taille L),
- SDC Ansabère 400 (acheté dernièrement, pas encore testé),
- Chaussures : SALOMON trail (je ne sais plus très bien quel modèle)
Voilà, c'est tout pour le moment, la liste complète viendra plus tard.

Bon, allez, c'est assez pour les présentations : aujourd'hui, je passe de consommateur du site RL à acteur !

Je vais vous raconter en texte et en images mon périple de 4 jours dans les Vosges entre les 3 et 6 mai derniers.

Jour 1 : de Cornimont au Rouge Gazon (32Km, 2500m D+, 1900m D-, 9h45 de marche).

L'idée de ces 4 jours, c'est de passer les trois nuits dans des cabanes libres d'accès. Il y en a de nombreuses dans le massif vosgien et Internet fourmille de Sites dédiés à cette recherche. Je ne mets pas les liens, ne sachant pas si c'est autorisé de faire de la pub pour des Sites autre que RL sur ce forum (m'envoyer un MP mais j'imagine que vous connaissez déjà les adresses sur ce thème).
Je suis déposé par mon papounet à Cornimont sur les coups de 7h, mes parents habitant un petit village pas très loin. Le temps est bof bof, comme le montre cette photo prise sur les hauteurs de "Cornitrou" (c'est le surnom du village) :
7614_img_0324_opt_16-06-14.jpg
Mais ça devrait s'améliorer dans la journée d'après ce que j'ai vu à la météo. En fait, ça ne s'améliorera qu'en fin de journée, une fois posé !
Je tape "direct dans le pentu". Excellente mise en jambe dans une forêt très humide. Sur les coups de 8h / 8h15, je débouche à la table d'orientation du Grand Ventron, située à proximité de la Ferme-Auberge (FA) du même nom. Le temps n'est toujours pas au beau fixe !
7614_img_0340_opt_16-06-14.jpg
Dommage, j'ai passé une nuit à la belle étoile à cette même place mémorable l'été dernier. La photo du coucher de soleil pour comparer :
7614_dscf8985_opt_16-06-14.jpg
Puis, je suis le sentier à niveau (ou presque) en direction du Col d'Oderen avec pause casse croûte à l'abrî des Vintergés. C'est que je commence à avoir froid ! Je remets une couche et pousse le vice jusqu'à enfiler les gants fins...
7614_img_0344_opt_16-06-14.jpg
Je repars et dépasse rapidement la FA du Felsah pour arriver au Col d'Oderen aux alentours de 10h à l'issue d'une bonne descente. C'est pour mieux remonter en face direction la Tête de Fellering et la FA du Drumont (on peut voir les Alpes par temps clair depuis la table d'orientation située à proximité).
Au Col de Bussang, je tombe sur un marcheur de Saint-Amarin qui s'entraîne pour le Tour de la Vallée de la Thur. Il est en avance sur son camarade ; on en profite pour tailler une bavette. Ça tombe bien, je m'aligne sur cette marche le week-end prochain ! (au moment où j'écris).
C'est pas tout ça mais il est déjà midi et j'ai encore pas mal de chemin (sentiers  big_smile ) à faire !

Petit aparté : je ne mange jamais quand je marche à la journée entière. Il faut l'entendre au sens ou je ne fais pas de repas complet (chaud ou froid, peu importe). Ça me joue des tours sur le plan de la digestion. Je préfère grignoter régulièrement : barres de céréales, fruits secs, compotes...

Allez hop ! C'est reparti ! Je repique en direction de la FA du Rouge Gazon via le kiosque du Sotré (récemment rénové)
7614_img_0365_opt_16-06-14.jpg
et la jolie zone des Etangs des Neuf-Bois.
7614_img_0374_opt_16-06-14.jpg
Et comme je suis en forme, je décide d'ajouter au programme la descente puis remontée à la "Cuisine du Diable". En fait, ça fait peur comme ça mais ce n'est qu'un malheureux trou dans une paroi rocheuse. A noter que l'air y est plus doux que la température extérieure....
7614_img_0384_opt_16-06-14.jpg
Je commence à être rôti et la remontée en zigzags jusqu'au Rouge-Gazon est difficile. J'y débouche vers 15h. La ferme-auberge est bien gardée par ses biquettes ! Prend garde, randonneur !
7614_img_0394_opt_16-06-14.jpg
Dernier coup de collier pour remonter vers la tête des Perches (le lac éponyme n'est pas loin, il sera au programme du jour 2) et gagner ma chaumière, j'ai nommé la cabane de Haute Boers.
7614_img_0399_opt_16-06-14.jpg
Située à près de 1200m d'altitude et en bordure du GR5 et dominant un vaste espace herbeux (on ne peut pas parler de chaume, contrairement au toit de la bicoque, cf. photo), elle est voisine d'une source et dotée d'un poêle. Tip top ! C'est qu'il ne fait toujours pas un franc soleil même si le ciel s'éclaircit ; le Grand Ballon restant dans les nuages.
Le thermomètre placé sous la toiture indique 1°C, celui situé à l'intérieur marque 8°C. Grâce au bois stocké par les précédents occupants du lieu, je lance un feu. Croyez-moi ou non, en à peine une heure, il fait 18°C dans ma cahute ! Je passe du pull / gants au short / T-shirt. 
Photo de la "chaudière" de ma "chaumière"
7614_img_0402_opt_16-06-14.jpg
Je rencontre pas mal de randonneurs (c'est un carrefour) dont un couple d'Allemands qui plantera la tente dans le pré un peu plus bas ainsi qu'un couple d'Alsaciens avec leur chien de troupeau. Lui revient d'un mois dans le Grand Nord Finlandais où il a fait un mois de traineau : le REVE ! Pour l'anecdote, il est monté au pays du Père Noël en camionnette (2 jours) !
Ensuite, je prépare mon dîner habituel à l'aide de mon réchaud Camping gaz : coquillettes, agrémentées de petits morceaux de Beaufort + saucisson sec. Je ne mange pas, je bouffe !
J'installe mon campement pour la nuit et tombe dans les bras de Morphée assez rapidement... ce que je vais faire de suite puisque je me lève aux aurores demain matin !
A très vites, cher(e)s MUL pour la suite du récit. En espérant que le CR de cette première journée vous ai plu... Promis, il y aura du soleil sur les photos les jours suivants. Il n'y aura même que ça !!!

Dernière modification par canelle88 (17-06-2014 16:16:58)

Hors ligne

#2 17-06-2014 06:47:28

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 392

Re : 4 jours dans les Vosges

Kikoo canelle88 wink

Bienvenue sur le forum et merci pour le retour wink. Je n'ai jamais dormi dans cette cabane, mais je note dans un coin... elle a l'air très sympa.

eraz

Hors ligne

#3 17-06-2014 08:55:48

canelle88
Membre
Inscription : 13-03-2013
Messages : 27

Re : 4 jours dans les Vosges

Ouais, c'est vraiment un lieu hyper sympa !
Comme les deux autres cabanes que j'ai visité d'ailleurs... et qui seront présentées dans la suite de mon CR.
C'est agréable de constater que les randonneurs sont très majoritairement des gens bien élevés qui laissent les lieux propres et qui pensent même à faire la recharge en bois quand ils les quittent.
Ça réconcilie avec le genre humain, si, si !

Hors ligne

#4 17-06-2014 09:19:50

vogesus
Membre
Inscription : 06-01-2011
Messages : 823

Re : 4 jours dans les Vosges

canelle88 a écrit :

Ouais, c'est vraiment un lieu hyper sympa !
Comme les deux autres cabanes que j'ai visité d'ailleurs... et qui seront présentées dans la suite de mon CR.
C'est agréable de constater que les randonneurs sont très majoritairement des gens bien élevés qui laissent les lieux propres et qui pensent même à faire la recharge en bois quand ils les quittent.
Ça réconcilie avec le genre humain, si, si !

Salut canelle88,

Merci pour ton récit , j'attends la suite avec impatience  smile

Sans vouloir freiner ton enthousiasme et ta vision des personnes qui randonnent dans les vosges, beaucoup (trop) d'abris sont victimes de leur succés , exemple du refuge du schneeberg  roll

Tu y es passé début mai, le temps prévu ne devait pas être tip/top et surement en semaine, toutes les conditions sont réunies pour êtres tranquille  cool , et je dirais : tant mieux pour toi  big_smile

vogesus


Se prononce voguézus  big_smile

En ligne

#5 17-06-2014 10:19:03

SpySNL
N°8
Lieu : Plus près des Vosges
Inscription : 07-06-2006
Messages : 5 854

Re : 4 jours dans les Vosges

vogesus a écrit :
canelle88 a écrit :

Ouais, c'est vraiment un lieu hyper sympa !
Comme les deux autres cabanes que j'ai visité d'ailleurs... et qui seront présentées dans la suite de mon CR.
C'est agréable de constater que les randonneurs sont très majoritairement des gens bien élevés qui laissent les lieux propres et qui pensent même à faire la recharge en bois quand ils les quittent.
Ça réconcilie avec le genre humain, si, si !

Salut canelle88,

Merci pour ton récit , j'attends la suite avec impatience  smile

Sans vouloir freiner ton enthousiasme et ta vision des personnes qui randonnent dans les vosges, beaucoup (trop) d'abris sont victimes de leur succés , exemple du refuge du schneeberg  roll

Tu y es passé début mai, le temps prévu ne devait pas être tip/top et surement en semaine, toutes les conditions sont réunies pour êtres tranquille  cool , et je dirais : tant mieux pour toi  big_smile

vogesus

Le refuge du Schneeberg n'est clairement pas un bon exemple... Il est trop facilement accessible depuis une route, je pense que ça n'aide pas...
(d'ailleurs c'est pas l'endroit où je dormirai perso... je préfère cent fois dormir à la belle étoile sur le belvédère juste au dessus !)

Hors ligne

#6 17-06-2014 12:01:09

Phil67
Nouveau membre
Lieu : Tres Tabernae
Inscription : 04-10-2011
Messages : 5 204

Re : 4 jours dans les Vosges

Bienvenue sur RL et merci pour ce début de récit vosgien ! cool

32Km, 2500m D+, 1900m D-, 9h45 de marche pour un premier jour : c'est déjà un sacré rythme par rapport aux difficultés physiques évoquées dans ton introduction !


Concernant l'abri du Schneeberg : on ne sait effectivement jamais trop sur "quoi" ou "qui" on va y tomber et il vaut mieux prévoir une solution de repli.

Mais avec un peu de chance on peut y être tranquille même durant un week-end estival : l'année dernière on y a passé une nuit de samedi à dimanche totalement seuls il me semble en juillet et il était encore en bon état (environ 1 mois avant les photos des dégradations sur refuges.info).

Idem pour le Neurod souvent dans un état douteux. sad

D'une manière générale il vaut mieux éviter les abris ou bivouacs à moins d'1/4H de marche d'une route (ou prévoir une solution de repli).

Le week-end dernier on a eu droit à un débarquement de braillards éméchés qui ont improvisé une "after" vers 2-3H du matin au Lac Vert (à côté d'une petite route forestière).

On bivouaquait à l'opposé de la route mais leurs hurlements portaient loin sur ce petit lac encaissé ! hmm

Dernière modification par Phil67 (17-06-2014 12:02:46)


Le contenu de ce message ne reflète pas nécessairement le point de vue de son auteur. wink

Hors ligne

#7 17-06-2014 15:02:13

vogesus
Membre
Inscription : 06-01-2011
Messages : 823

Re : 4 jours dans les Vosges

@ SpySNL

Je n'ai pas pris l'exemple le plus représentatif effectivement  wink  mais il reflète la tendance dans la partie du massif que je fréquente habituellement hmm

@ Phil67

Pas cool le bivouac morcelé ...

vogesus en mode je refais le monde les vosges arrêté  big_smile

canelle88 la suite, la suite !


Se prononce voguézus  big_smile

En ligne

#8 17-06-2014 16:12:23

canelle88
Membre
Inscription : 13-03-2013
Messages : 27

Re : 4 jours dans les Vosges

Tout d'abord, merci pour votre accueil.

@ Vogesus :

Pour ce qui est des "cabanes-refuges", j'en connais aussi quelques-unes qui ont subi des dégradations, conduisant même à des arrêtés municipaux qui réglementent leur accès après rénovation (ouvertes seulement sur réservation, la clef étant à retirer à la mairie).

Après, je note, et je rejoins SpySNL sur ce point, que ce sont biens souvent des lieux en bordure de route ou de chemins carrossables (accès en voiture).
Ce qui conduit à la fréquentation de ces cabanes par des fêtards plus que par des randonneurs. L'alcool aidant, il n'est pas rare que la cabane "trinque" à son tour !
Pour les trois cabanes que j'ai fréquenté lors de mon trip, deux ne sont pas directement accessibles en voiture (il faut à chaque fois se taper plusieurs centaines de mètres au minimum). Et porter à l'os les pacs de bières sur une telle distance, croyez-moi, ça rebute généralement les fêtards les plus téméraires.

@ Vogesus :

Quelle partie du Massif parcours tu le plus régulièrement ?
Pour ma part, je me concentre plus spécialement sur les Hautes-Vosges dans un triangle compris entre le Col du Calvaire au Nord, le Grand Ballon au Sud-Est et le Col de Bussang au Sud-Ouest.
J’ai rarement constaté des dégradations des cabanes dans ce périmètre.
Je pense notamment à tout un ensemble d’abris situés au pied du Drumont, entre la FA et Frère-Joseph

Hors ligne

#9 17-06-2014 17:51:59

canelle88
Membre
Inscription : 13-03-2013
Messages : 27

Re : 4 jours dans les Vosges

Jour 2 : De la cabane de la Haute Boers à la cabane du Storkenkopf (35 Km, 1900m D+, 1800m D-, 9h15 de marche)

La nuit a été très correcte. J'ai dû remettre une couche supplémentaire aux alentours de minuit car le poêle s'est éteint et la température a rapidement chuté pour attraper les 8°C au petit jour. Pas besoin de vous faire un dessin : avec un SDC QUECHUA à 11°C de température de confort, c'est limite ! hmm
Je constate que les nuages ont quasiment tous disparus dans la nuit, ce qui explique aussi cette relative fraîcheur.
En même temps, ça veut dire que le temps va être avec moi aujourd'hui.

Autre bonheur, quand je me dresse sur mes jambes, je ne ressens aucune courbature de la veille, c'est très bon signe !

Je commence par replier / ranger mes affaires pendant que je chauffe mon eau pour mon chocolat et mon thé qui suivra. En 1/2 heure, le sac est fait. Je savoure mon petit déj' (muesli fruits rouges, petits pains au lait) devant une vue plus qu'acceptable !

Un petit tour à la source pour remplir ma poche à eau et c'est reparti pour une journée de marche que j'espère belle et sans embûches (il n'y a pas de raisons en même temps big_smile ). Il est 7h.

Mes premiers kilomètres se font à plat. Idéal pour le réveil musculaire !

Je profite d'une belle vue plongeante sur le Lac des Perches pour commencer.
7614_img_0414_opt_17-06-14.jpg
Au niveau du Col de Rimbach, je quitte les endroits qui me sont familiers. A l'approche de la ferme Belacker, je rencontre un troupeau de vaches dotées de belles clarines. Pour ne pas déranger ces dames couchées en plein sur le sentier (c'est même peut-être un "Môsieur" assis sur la photo...), je les contourne.
7614_img_0441_opt_17-06-14.jpg
Je prends énormément de plaisir sur ce début de 2ème jour ! La zone à hauteur de la Ferme Belacker est superbe !
7614_img_0444_opt_17-06-14.jpg
La suite est du même niveau : je profite d'une vue superbe depuis les roches du Vogelstein. Je devine alors le chemin parcouru depuis le matin mais... pas sans l'aide de ma carte ! Sur la seule photo ci-dessous, difficile de savoir quel ballon correspond au Rouge Gazon...
7614_img_0453_opt_17-06-14.jpg
Je pousse jusqu'au sommet du Thanner Hubel. Sa table d'orientation ici.
7614_img_0465_opt_17-06-14.jpg
De là, je réalise une courte boucle à l'Est pour revenir à la FA de Belacker. Je passe par de superbes endroits dont le point d'orgue est la ferme du Gsang.
7614_img_0486_opt_17-06-14.jpg
On peut trouver là du bon lard et du bon fromage de nos montagnes !
7614_img_0493_opt_17-06-14.jpg
S'en suit la longue descente jusqu'à Saint-Amarin. Parfois monotone, notamment dans sa première partie (larges sentiers de débardage), elle propose néanmoins quelques sentiers étroits réservés aux randonneurs.
Il est 13h à Saint-Amarin et je pète le feu !
7614_img_0516_opt_17-06-14.jpg
J'ai plutôt intérêt à être en forme car ce sont plus de 1000 m. de D+ qui m'attendent désormais jusqu'au Grand Ballon ! La température est sensiblement supérieure à ce qu'elle était hier à la même heure. Heureusement, j'évolue sur toute la montée sous couvert forestier. En plus, ça monte régulièrement, aucun à-coup !
Il me faut 2h30 pour gravir ce kilomètre de dénivelé. Je suis assez satisfait car je l'ai réalisé d'une traite, sans aucun arrêt, à un rythme assez soutenu mais soutenable. Excellent entraînement dans la perspective du TMB cet été !
Si le sommet genre"base spatiale" du Grand Ballon me déplaît globalement, la vue y est superbe, entre autre en direction du Hohneck !
7614_img_0544_opt_17-06-14.jpg
7614_img_0556_opt_17-06-14.jpg
Un gros névé fait de la résistance côté Nord. Quelques mini-stalactites de glace tombent de dessous la coupole sommitale.
7614_img_0532_opt_17-06-14.jpg
7614_img_0555_opt_17-06-14.jpg
Je refais le plein d'eau à la ferme du col du Haag et quitte la foule pour gagner mon lieu d'hébergement dans la forêt du Storken.
Cette cabane située sous le tracé du GR5 se fond parfaitement dans la nature. Le randonneur rêveur passera à sa hauteur sans s'en rendre compte. Là encore, c'est le Pérou... dans les Vosges ! Une cabane charmante, du bois sec stocké sous l’appentis, un lieu respecté par les promeneurs. Quoi de mieux que de trouver en arrivant une grosse bûche se consumant dans l'âtre de la cheminée ?
Allez ! Essuyer vos pieds sur le paillasson et faites comme chez vous ! Petit tour du propriétaire :
7614_img_0565_opt_17-06-14.jpg
7614_img_0571_opt_17-06-14.jpg
7614_img_0573_opt_17-06-14.jpg
7614_img_0580_opt_17-06-14.jpg
Il n'est pas 17h lorsque je prends mes quartiers, ce qui me laisse tout le temps nécessaire pour le nettoyage du bonhomme.
Seul problème : pas d'eau à proximité, ce qui veut dire que je dois rationner mes 2 litres 75 d'eau pour l'hygiène et pour le repas.

Je m'hydrate assez peu en marchant. Je sais, c'est une erreur ! Mais j'ai l'habitude de me rattraper le soir, n'hésitant pas à m'enfiler 2 à 3 litres de liquide, que ce soit en boisson ou dans la nourriture (féculents).
Entre ce soir et demain matin, je ne boirai donc "que" 2 litres à peine ; ça reste très correct !
Je me couche fourbu mais content aux alentours de 21h30.

Hors ligne

#10 17-06-2014 22:56:25

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Messages : 1 226
Site Web

Re : 4 jours dans les Vosges

Très sympa ce retour. J'ai bien ri pour le coup des 9 caleçons...
Bienvenue.


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

#11 18-06-2014 07:58:11

vogesus
Membre
Inscription : 06-01-2011
Messages : 823

Re : 4 jours dans les Vosges

canelle88 a écrit :

@ Vogesus :

Quelle partie du Massif parcours tu le plus régulièrement ?
Pour ma part, je me concentre plus spécialement sur les Hautes-Vosges dans un triangle compris entre le Col du Calvaire au Nord, le Grand Ballon au Sud-Est et le Col de Bussang au Sud-Ouest.
J’ai rarement constaté des dégradations des cabanes dans ce périmètre.
Je pense notamment à tout un ensemble d’abris situés au pied du Drumont, entre la FA et Frère-Joseph

Mes rando se déroulent essentiellement sur un secteur allant de saverne vers st quirin en Moselle, plus au sud vers le Donon et Schirmeck, massif du Grossman et Schneeberg, sans oublier Dabo   smile

Selon les dispos pro et familiales, les hautes Vosges sur secteur compris entre le bonhomme et Markstein, massif du Ventron, de la Bresse et Gerardmer.

Je vous rejoins aussi tous les 3 concernant le rapport entre accessibilité et dégradations, c'est pour cette raison d'ailleurs que je bivouaque dans 95 % des cas  big_smile

vogesus  wink

edit :

j'ai pris la semaine dernière le gr5 de la ferme du haag en direction du markstein, j'ai cherché par curiosité la cabane du storken, effectivement elle est bien planquée car je suis passé à coté sans la voir  lol , en tous cas elle est superbe !

Dernière modification par vogesus (18-06-2014 08:05:59)


Se prononce voguézus  big_smile

En ligne

#12 18-06-2014 08:23:38

canelle88
Membre
Inscription : 13-03-2013
Messages : 27

Re : 4 jours dans les Vosges

@ Vogesus : je ne suis pas surpris que tu l'ai zapé ! Ses teintes se confondent vraiment avec celles de la forêt qui l'entoure. Par contre, une fois que tu l'as vue, tu te demandes comment tu as pu faire pour passer à côté sans t'en apercevoir.

Hors ligne

#13 18-06-2014 08:25:45

canelle88
Membre
Inscription : 13-03-2013
Messages : 27

Re : 4 jours dans les Vosges

JJondalar a écrit :

Très sympa ce retour. J'ai bien ri pour le coup des 9 caleçons...
Bienvenue.

Eh oui ! Quand j'y repense, je me demande encore comment j'ai pu les ranger (bourrer en fait) dans le SAD sans m'interroger !

Hors ligne

#14 20-06-2014 10:08:25

canelle88
Membre
Inscription : 13-03-2013
Messages : 27

Re : 4 jours dans les Vosges

Jour 3 : de la cabane du Storken à celle du Lac de Blanchemer (32,5Km, 1600m. D+, 1800m. D-, 9h30 de marche)

Malgré la fatigue, j'ai éprouvé les plus grandes difficultés à trouver le sommeil cette nuit. Non pas que j'ai été réveillé par le froid, la température intérieure s'étant maintenue au dessus de 10°C.
A partir de 1h du matin, difficile de me rendormir...

Du coup, je me suis levé et ... j'ai été couper du bois !
Oh, pas des arbres d'1m de diamètre, juste du petit bois !
Muni de ma frontale (même si la nuit était claire), j'ai abattu des trochées de feuillus, tiré les branches jusque devant la cabane ; puis je les ai découpées en bouts de 50 cm. Et voilà le travail ! Le stock d'allume-feu constitué pour de futurs résidents !
J'ai pensé que cet effort allait m'empêcher de dormir à nouveau... Il n'en fut rien... dans un premier temps !
Je suis tombé comme une masse... jusqu'à 4h. Puis, à nouveau à me tourner dans un sens, me retourner dans l'autre. Bref, plus rien jusqu'à 6h, moment du lever.
Pour 7h, je suis sur les chemins (GR5), par un grand beau temps.
7614_img_0584_opt_20-06-14.jpg
Je suis appelé à traverser la route des Crêtes assez rapidement pour la longer pendant un long moment, le GR évoluant à proximité du bitume et à plat jusqu'au Neurod (petit cabanon en dur qui sert de chèvrerie à la belle saison). Malgré tout, le cheminement est plaisant, bercés que sont mes pas par les premiers rayons du soleil, annonçant une journée chaude.
Quelques photos de mon début de matinée, entre le Grand ballon et le cabanon du Neurod :   
7614_img_0587_opt_20-06-14.jpg
7614_img_0588_opt_20-06-14.jpg
Vue sur le Markstein et les travaux en cours pour les sports d'hiver...
7614_img_0591_opt_20-06-14.jpg
Les trois "kopf", avec de gauche à droite : Batteriekopf, Rothenbachkopf et Rainkopf.
7614_img_0604_opt_20-06-14.jpg
L'herbe est encore grillée et peine à reverdir. Les stigmates de l'hiver sont encore bien visibles.
7614_img_0608_opt_20-06-14.jpg
Le Neurod
7614_img_0617_opt_20-06-14.jpg
Il est alors 9h et donc grand temps de quitter le facile GR5 pour mettre les jambes à contribution. Je gagne d'abord la FA de Steinwasen où le plein d'eau est possible.
7614_img_0620_opt_20-06-14.jpg
Pour la petite histoire, à la mi-mars, je me suis trouvé embourbé à sa hauteur dans de la neige qui m'arrivait jusqu'en haut des cuisses. J'étais parti ce jour là, persuadé que la neige était déjà un lointain souvenir, la faute à un hiver très doux... Si le côté vosgien de mon parcours m'avait donné raison, le côté alsacien m'avait réservé une bien mauvaise surprise... J'avais éprouvé les pires difficultés pour remonter sur la crête.
Ensuite, j'enchaîne les trois lacs :
- Altenweiher
7614_img_0637_opt_20-06-14.jpg
- Fischboedle
7614_img_0651_opt_20-06-14.jpg
- Schiessrothried
7614_img_0654_opt_20-06-14.jpg
Les descentes et montées entre ces trois grosses "flaques d'eau" sont assez techniques.
Celle qui plonge sur l'Altenweiher m'a permis d'admirer les corniches en voie de disparition (ici entre le Rothenbachkopf et le Rainkopf). Elle est une zone d'avalanches bien connue des locaux.
7614_img_0625_opt_20-06-14.jpg
La courte mais très technique descente qui m'a accompagné jusqu'au Fischboedle était très casse-pattes, m'obligeant à sauter de cailloux en cailloux.
La remontée jusqu'au point de vue du Kerbolz n'est pas aisée mais la récompense vaut les efforts consentis : vue sur les Spitzkoepfe et le Hohneck
7614_img_0646_opt_20-06-14.jpg
L'accès au Schiessrothried puis de là à la crête (col du Schaeferthal) est plus régulier et moins piégeux.
En me retournant à hauteur de la ferme du Schiessroth, le Kastelberg.
7614_img_0661_opt_20-06-14.jpg
Névé au Col de Falimont.
7614_img_0671_opt_20-06-14.jpg
L’Étang Noir et la vallée du Frankenthal.
7614_img_0674_opt_20-06-14.jpg
Vue sur le Sentier des Névés depuis le sommet du Hohneck.
7614_img_0683_opt_20-06-14.jpg
Je m'octroie une pause d'une heure bien méritée au sommet du Hohneck. il y a foule alors que jusque là je n'avais rencontré presque personne. Je grignote quelques fruits secs. Je repars pour 14h15.
Il me reste à descendre en roue libre jusqu'au Lac de Blanchemer et à sa cabane en dur.
7614_img_0689_opt_20-06-14.jpg
Je me débarrasse de mon sac sur une table de pique nique, enlève chaussures et chaussettes et vais me rafraîchir dans l'eau douce (pour la saison) du lac. Quel bonheur ! Mes pieds puent comme jamais.
Tant pis pour le trouble que je provoque chez les poissons et surtout chez le pêcheur voisin...
Une fois remis de mes émotions, mon travail du soir m'attend. La cabane est inoccupée mais pas de bois stocké. Je suis entouré de forêts, ça ne devrait pas être compliqué de trouver le bois sec nécessaire... Eh bien, détrompez vous ! Je dois faire 300m. pour trouver un gros arbre mort. Je traine les branches jusqu'à la cabane et les casses avant de les rentrer près de mon âtre. J'allume le feu. Ça prend vite!
7614_img_0693_opt_20-06-14.jpg
Le lieu est alors baigné par le doux soleil d'une fin de journée. Je profite d'un très joli coucher de soleil.
7614_img_0692_opt_20-06-14.jpg
Puis je regagne mes pénates, mange un morceau et m'installe pour la nuit. Je pousse la grande table et ses bancs afin de dormir à proximité du feu. Il ne fait pas froid du tout. Je reste hypnotisé devant le feu jusqu'à 22H30 puis m'endort.

Hors ligne

#15 20-06-2014 11:16:36

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : 4 jours dans les Vosges

Bienvenue canelle88

J'aime beaucoup les Vosges mais y suis allée très rarement,
je profite donc de ton retour, merci smile
les cabanes sont très chouettes en effet

et quelle pêche pour ton itinéraire! yikes

pour le déjeuner c'est quand même chouette de prendre le temps de faire un petit repas, ça permet de contempler, non?

Myrtille

Hors ligne

#16 20-06-2014 14:18:32

canelle88
Membre
Inscription : 13-03-2013
Messages : 27

Re : 4 jours dans les Vosges

Myrtille88 a écrit :

Bienvenue canelle88

J'aime beaucoup les Vosges mais y suis allée très rarement,
je profite donc de ton retour, merci smile
les cabanes sont très chouettes en effet

et quelle pêche pour ton itinéraire! yikes

pour le déjeuner c'est quand même chouette de prendre le temps de faire un petit repas, ça permet de contempler, non?

Myrtille

Bonjour Myrtille,

En fait, je ne déjeune pas car ça me cause des soucis sur le plan de la digestion. J'ai du mal à digérer en marchant.
Et comme je suis un estomac sur patte, quand je commence à manger, je ne fais pas semblant... Il faudrait que je me raisonne et prenne une pause déjeuner raisonnable en terme de quantité, mais dur, dur ! J'ai opté pour la facilité : ne pas manger !
Par contre, je prends de plus en plus souvent entre 1/2 heure et 1 heure de pause pour dormir ou tout simplement me poser. Donc la contemplation n'est pas absente de mes pérégrinations...
Je posterai le CR de mon Jour 4 en fin de semaine prochaine.

PS : avec ton pseudo "Myrtille88", tu n'es pas vosgien(ne)?

@+

Hors ligne

#17 21-06-2014 09:45:51

Myrtille88
Membre
Lieu : Provence
Inscription : 30-09-2009
Messages : 1 555

Re : 4 jours dans les Vosges

C'est important de faire ce qui s'adapte le mieux à notre corps, sûr.
Peut-être que plutôt des barres qui apportent trop de sucre tu pourrais penser à du salé roll

Très sympa de couper du bois la nuit pour les suivants lol

eh non je ne suis pas vosgienne, j'aime juste le chiffre8 wink

Myrtille

Hors ligne

#18 25-06-2014 15:28:49

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Messages : 1 226
Site Web

Re : 4 jours dans les Vosges

Myrtille88 a écrit :

eh non je ne suis pas vosgienne, j'aime juste le chiffre8 wink Myrtille

J'ajoute qu'elle n'est pas chinoise non plus... enfin je ne crois pas. smile

Merci pour ce CR. La ferme-auberge de Steinwasen me rappelle un bon souvenir culinaire.


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

#19 27-06-2014 20:22:33

canelle88
Membre
Inscription : 13-03-2013
Messages : 27

Re : 4 jours dans les Vosges

Jour 4 : de la cabane du Lac de Blanchemer à Basse-sur-le-Rupt (31.8Km, 1330m. D+, 1890m. D-, 6h30 de marche)

Dernier jour de ma grande boucle à travers les Vosges du Sud.
Comme souvent quand je chemine sur plusieurs jours, le marcheur que je suis se retrouve confronté à un paradoxe que j'ai encore du mal à m'expliquer :
- d'un côté, je suis au réveil un peu nostalgique de devoir mettre un terme à cette parenthèse "nature" dans ma vie quotidienne de citadin. Du coup, chaque geste réalisé du lever au départ sur les sentiers est vécu comme une "dernière fois" : je range mes affaires de nuit pour la dernière fois, je prépare mon petit déjeuner pour la dernière fois, je regarde par la fenêtre de la cabane pour la dernière fois, je nettoie mon lieu d'hébergement pour la dernière fois, je tire la porte pour la dernière fois. Certes, il y aura bientôt de nouvelles fois, mais en attendant, c'est quand même la fin d'une aventure, même si 4 jours c'est finalement peu. Je traîne un peu des pieds, me retourne souvent comme pour dire adieu à ce "home sweet home" d'une nuit, sachant que ce soir, je dormirai dans le confort de mon lit douillet.
- et puis d'un autre côté, une fois les premiers hectomètres parcourus, l'adrénaline parcourt mes veines, me transporte d'allégresse. Mes pas se font légers, le rythme de marche est sans le vouloir beaucoup plus rapide que les trois jours précédents. Le corps et l'esprit exultent. Le plaisir d'évoluer dans un tel cadre reste intact mais il y a ce petit truc indéfinissable qui fait que c'est différent... il y a indéniablement la fierté de se dire : je boucle ces 130 Km et 7330 m. de dénivelé en 4 jours dans un état de forme physique que je ne me soupçonnais même pas. Comme je l'ai dit au début de mon récit lors de ma présentation, la performance sportive occupe toujours une bonne place dans ma conception de la marche, même si elle a cédé beaucoup de champ désormais à la contemplation, à l'imprégnation des bruits, des senteurs, à l'échange invisible mais permanent avec l'environnement. Il y a aussi la volonté pressante de narrer mes aventures à mes proches (parents, amis...), aux internautes dorénavant wink Le partage post-événementiel participe également à cet état d'euphorie. Ainsi, comme vous l'aurez remarqué, si le kilométrage reste similaire aux jours précédents, le temps de marche est bien inférieur.
Je ferme la parenthèse "NOSTALGIE/EUPHORIE". Mais je serais néanmoins heureux d'avoir votre avis sur mon analyse et votre propre perception des choses lorsque vous vous retrouvez dans ce contexte du dernier jour.
Départ à 6h50 ce mardi 06 mai. Le temps est toujours de la partie : ni trop chaud, ni trop froid. De toute façon, pas le temps de greloter ! Je m'engage dans un sentier non balisé qui s'apparente à un mur ! Les pulsations montent en flèche, la transpiration ne tarde pas à faire son apparition. Au cas où je serais mal réveillé, je n'ai maintenant plus d'excuses !
Puis, le cheminement se fait à plat. Je passe au dessus de la tourbière du Machey.
7614_img_0697_opt_27-06-14.jpg
La jonction avec le Col de Bramont est vite établie. S'ensuit une portion que j'affectionne tout particulièrement : l'enchaînement Altenberg / chaume de la Vieille Montagne jusqu'au col de la Vierge. Pourquoi ? Parce que c'est technique, sportif, exposé et surtout magnifique lorsque l'on débouche sur la chaume ! Peu de photos malheureusement, mon APN montrant des signes alarmants d'épuisement. La chaume de la Vieille Montagne tout de même !
7614_img_0701_opt_27-06-14.jpg
Les dernières difficultés sont désormais dernière moi et il n'est que 8h30.
Je progresse sur des sentiers que je ne connais que trop puisque ce sont ceux du Tour de la Commune de La Bresse.
Ici, vue sur la Roche de Minuit, endroit bien connu des parapentistes pour son aire de décollage.
7614_img_0703_opt_27-06-14.jpg
Passage devant un troupeau de "moutons-punk". Si vous arrivez à zoomer la photo, vous comprendrez mieux...
7614_img_0704_opt_27-06-14.jpg
Dernier passage à plus de 1000m. d'altitude, au sommet du Haut-du-Roc.
7614_img_0707_opt_27-06-14.jpg
A 13h10, je réalise mes derniers pas.

Conclusions : un mot résume de manière évidente ma sortie : PLAISIR!!! J'espère que mon récit vous l'aura fait ressentir. Je sais que je suis parfois un peu trop en détail mais il me paraissait obligatoire d'en dire un peu plus (un peu trop) pour ce premier CR, histoire de vous présenter ma vision de la marche.
J'espère avoir donné envie à ceux qui ne connaissent pas les Vosges de venir sillonner le massif cet été ! Pour les autres, à commencer par les Vosgiens pur sang, j'imagine que ce récit a réveillé en vous certains souvenirs personnels de balades...
Pour tous, je reste à votre disposition pour répondre à vos questions (trace gpx, précisions sur les cabanes...)
J'invite tous les inscrits sur ce forum à penser aux "cabanes/refuges" libres d'accès lors de leurs randonnées sur plusieurs jours. Ce réflexe s'inscrit complètement dans la démarche de la randonnée légère puisqu'elle évite d'avoir à porter la tente ou le tarp. Qui plus est, lorsque les températures nocturnes deviennent acceptables, la question du recours au sac de couchage se pose vraiment ! Bon, OK! Vosges et températures acceptables ne font pas toujours bon ménage. lol
Personnellement, je suis parti avec 12 Kg sur le dos sans jamais me ravitailler en chemin, si ce n'est bien sûr en eau (fermes auberges / ruisseaux). Mes mesures de nourritures étaient globalement bonnes. De ce côté, il faut juste que je diversifie mes menus.
Le reste de mes affaires (vêtements / équipements divers) a servi au moins une fois. J'ai donc tout bon. Il me reste juste à acheter une paire de sandales (tongs?) pour le soir, histoire de faire respirer mes pieds (je suis en attente de vos choix / conseils sur ce point).
Prochaine aventure : le Tour du Mont-Blanc à la mi-juillet. Je me sens prêt. Ce test physique m'a en tous cas donné entière satisfaction.
@+

Dernière modification par canelle88 (27-06-2014 20:33:48)

Hors ligne

#20 29-06-2014 18:10:45

to-ny
Membre
Lieu : Lorraine
Inscription : 20-06-2011
Messages : 824

Re : 4 jours dans les Vosges

Kikoo et bienvenue sur RL,

Merki pour ce retour vosgien smile ....Des endroits que j'ai parcouru avec grand plaisir....Que de beaux souvenirs....

Amitiés...

to-ny


" Ni dieu,ni maître,je respecte le vent qui me porte "

Hors ligne

Pied de page des forums