Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 03-09-2014 14:03:49

Richard Weng
Membre
Lieu : Metz
Inscription : 19-08-2014
Messages : 210

[Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

Salut !
Je suis allé faire un tour dans les Vosges ce weekend. Au programme une boucle, départ et retour au Bonhomme, sur un itinéraire passant par le grand Brézouard, le col du Bonhomme, le col du Louschbach, les lacs Noir, des Truites, Vert et retour par le col du Calvaire et la Tête des Faux.
J'ai voulu tester en conditions réelles mon réchaud à bois double paroi DIY, qui avait très bien fonctionné chez moi.
J'avais préparé mon itinéraire sur Openrunner et je l'ai mis à jour en rentrant, donc il est visible ici : http://www.openrunner.com/index.php?id=4027351

C'est mon premier retour, j'essaye de donner quelques détails sur le terrain mais je ne sais pas si c'est intéressant... bref, excusez-moi s'il est trop long...

Jour 1
Distance : 29 km
D+ : 1500 m

Je démarre à 8h30, monte la petite route goudronnée puis emprunte un chemin envahi de genêts au dessus de la Haute Pierre. La montée jusqu'à la Grande Roche se fait un peu en mode 4x4, parfois sur de larges pistes, parfois au milieu des broussailles. Au sommet il y a un étrange gouffre, dans lequel il vaut mieux ne pas tomber.
2014-08-30_09.24.41.jpg
2014-08-30_09.35.59.jpg

Je trouve un balisage à partir du Plat, qui monte au Grand Brézouard. Dans la montée il y a un abri sous roche, propre, vers 1180 m. Je flâne, je traîne un peu, je profite du soleil, de la température et du lieu agréables.
2014-08-30_10.14.33.jpg

Un petit tour à l'abri du Brézouard. L'étage est tout à fait propre, mais au rez de chaussée, des cadavres de bouteilles et divers déchets jonchent le sol. C'est pourtant pas compliqué de redescendre ses déchets avec soi...
2014-08-30_10.42.14.jpg

Je reviens sur mes pas pour prendre un sentier raide qui descend tout droit à l'espèce de col au nord ouest. Je passe voir le refuge et en profite pour ramasser quelques brindilles sèches sous l'appenti. De là, trajet sans surprise jusqu'au col des Bagenelles, en suivant le balisage. Du col des Bagenelles, je voulais faire le trajet sur la crête jusqu'au col du Bonhomme. Je monte là-haut pour m'apercevoir que le chemin marqué sur la carte est en fait une piste extrêmement boueuse. Après quelques minutes de marche tant bien que mal dans la forêt (boueuse) au bord de la piste (boueuse), je rencontre un 4x4 en train de faire demi-tour laborieusement. Je marche plus vite qu'il ne peut rouler. J'atteins rapidement le croisement avec la route, je décide de ne pas persévérer dans ces conditions et de suivre sagement le balisage du club Vosgien qui passe en contrebas. Pause déjeuner.
2014-08-30_15.08.35.jpg
Belles amanites tue-mouches. Dommage que ça ne soit pas comestible, il y en avait partout !

Depuis le col du Bonhomme, je passe à nouveau sur la crête, je veux passer au sommet du Louschbach. Le sommet en question est en fait une jeune sapinière avec une grande diversité de plantes / arbres. Je fais une petite sieste à cet endroit et descends au col de Louschbach.
2014-08-30_14.10.36.jpg

Je prends le sentier qui monte au Gazon du Faing. Il traverse un replat qui est en fait une zone marécageuse. J'y enfonce mes deux pieds dans la boue, bien comme il faut, presque à mi-mollets ! Heureusement, les chaussures ne se sont pas trop remplies.
2014-08-30_15.45.56.jpg

Au dessus du lac Blanc, j'emprunte le sentier panoramique, je descends au lac Noir par l'observatoire Belmont et je prends le sentier du tour du lac qui passe au dessus de la centrale (en démolition).
2014-08-30_16.09.32.jpg

Après l'usine, le sentier est envahi de plantes et monte dans la forêt, jusqu'à une piste. Je trouve un peu plus loin le départ du sentier qui monte à l'Altenkraehkopf, mais j'arrive rapidement au bout d'un chemin sans issue. J'ai dû louper une intersection. Je vois où je suis sur la carte mais je ne parviens pas à trouver cette intersection et je ne veux pas trop revenir en arrière. Tant pis, je vais monter droit dans la pente, je tomberai bien sur le sentier à un moment ou à un autre. Je trouve en effet le sentier et j'arrive au lac un peu avant 19h.
2014-08-30_18.23.54.jpg
2014-08-30_18.41.34.jpg

J'explore un peu les environs pour trouver un bon emplacement. Je comptais bivouaquer vers le fond du "cirque", mais le sol a l'air humide et je risque d'être dérangé par les vaches. Quand je retourne vers le lac, je vois un autre randonneur, A., qui cherche aussi un emplacement. Je fais un tour du lac et me décide à planter la tente sur un grand replat terreux un peu en contrebas de la piste qui longe le lac. Il faut maintenant que j'allume mon réchaud. Je trouve quelques branchettes pas trop humides, des épines de sapin sèches. Pour démarrer le feu, j'avais mis un peu de papier et de carton dans un ziplock et j'avais ramassé en route quelques brindilles bien sèches dans l’appentis d'un refuge. Ça ne part pas. Après quelques essais infructueux je tente d'allumer un feu dans un emplacement à feu de camp pas loin et je pense pouvoir le transférer dans le réchaud une fois qu'il sera bien parti. Peine perdue. J'essaye toutes les dispositions de brindilles auxquelles je peux penser, le papier, le carton, le PQ, rien ne marche. La nuit est tombée, ça doit bien faire une heure que j'essaye d'allumer ce feu et j'ai vraiment faim. Je dois me rendre à l'évidence : je ne sais pas allumer un feu. J'aperçois une frontale dans la nuit et je vais à sa rencontre. C'est A. qui a mangé à la ferme-auberge et qui se prépare à installer sa tente. Je lui demande s'il sait allumer du feu mais ce n'est pas vraiment dans ses cordes non plus. Il vient voir mon emplacement, installe sa tente à côté de la mienne et m'offre son repas du soir comme il a mangé à l'auberge. J'accepte avec plaisir, on discute un peu, je lui parle de RL.

Jour 2
Distance : 18 km
D+ : 500 m

Le lendemain on se lève à peu près à la même heure, il ne fait pas très beau, j'engloutis mon petit déj et on lève le camp. A. n'avait pas vraiment d'itinéraire de prévu, il décide de me suivre jusque sur la crête. Nous passons donc au lac Vert et montons sur la crête sous une pluie de plus en plus présente. Nous nous séparons sur la crête, je prends la direction du col du Calvaire. D'ici au col ce sera un véritable calvaire justement. Sur toute la partie dégagée des crêtes, souffle un vent glacial accompagné d'une pluie fine non moins glaciale. J'ai les mains frigorifiées mais je redoute de m'arrêter et d'enlever mon sac à dos pour chercher les gants. Le sentier détrempé et plein de flaques me ralentit, je ne sais pas si je vois mieux avec ou sans mes lunettes, je mets 2 h pour atteindre le col. Je suis irrémédiablement attiré par la brasserie qui s'y trouve. Après un bon repas chaud je me remets en route, habillé suffisamment cette fois ci. Il fait plus froid que tout à l'heure mais le vent s'est calmé et il ne pleut plus, je trouve que je gagne au change ! La fin de la ballade, jusqu'à l'étang du Devin est bien balisée et très agréable, les vestiges de la 1re Guerre mondiale traversés par le chemin me font relativiser les 2 mauvaises heures que j'ai passé ce matin... Après le lieu-dit les Champs du Bois, je traverse plus ou moins hors sentier pour rejoindre la voiture.
2014-08-31_13.40.31.jpg
2014-08-31_14.35.10.jpg

Ma liste :

PORTAGE: 1,8 kg
   1800 Sac à dos Millet Ubic 60+10

BIVOUAC: 3,53 kg
   1300 Sac de couchage Quechua 5°C Light
   280 Matelas Thermarest Ridge Rest Solite recoupé (2/3)
   69 Tapis de sol polycree Arklight
   1 Boules quiès
   1875 Tente Quechua T3 ultralight pro (toile extérieure + arceaux + sardines)

VÊTEMENTS: 1,08 kg
   60 Chaussettes Quechua
   430 Polaire Millet Great Alps
   152 Caleçon long Wedze simple warm pant
   35 Gants polaires Adidas
   36 Buff
   30 Bonnet Arcteryx Rho LTW
   332 Veste goretex Arcteryx Beta SL

CUISINE ET HYDRATATION: 280 g
   30 Gourde (bouteille de lait "Marguerite")
   17 Gourde bivouac (poche de sucre Daddy)
   53 Réchaud à bois DIY
   170 Popote Globetrotter 2x 500mL
   10 Spork

OUTILS: 250 g
   47 Opinel No 8
   76 Frontale Petzl Tikka XP2
   12 Mini Bic
   65 Couverture de survie
   10 Sifflet
   40 Pharmacie (aspirine, tire-tique, micropur, désinfectant, pansement...)

ELECTRONIQUE: 170 g
   170 Téléphone (iPhone4)

HYGIÈNE: 93 g
   40 PQ
   26 Bandana
   10 Savon bio
   3 Brosse à dents Inava coupée
   14 Dentifrice

AUTRES: 253 g
   130 Clés
   40 Papiers + argent
   31 Lunettes de soleil indice 3
   52 Étui à lunettes


   TOTAL = 7,46 kg



SUR MOI :
   Lunettes de vue
   Tshirt ML HH Warm Freeze 1/2 zip
   Pantalon Quechua Forclaz 900
   Boxer
   Chaussettes X-socks
   Chaussures (de mulet) Meindl Island MFS
   Bâtons Leki
   Carte (impressions A4)
   Boussole Silva Ranger S

Quelques commentaires sur la liste :
- Ma tente est trop grande pour moi quand je pars seul, mais je n'ai que ça pour le moment. Un tarp est en cours de couture, mais je n'avance pas vite... Dans l'avenir, j'aimerais bien la changer pour une Twin Sisters.
- Je trouve le sac de couchage un peu limite en plus d'être lourd. Je dors avec presque tous mes vêtements sur moi (sauf la veste GTX, le pantalon et les chaussettes du jour) et il ne faudrait vraiment pas qu'il fasse plus froid. Un changement pour un petit Astazou 600 ou 700 est prévu.
- Le réchaud à bois... la prochaine fois je prendrai des allume feu. Et certainement le réchaud à gaz en backup jusqu'à ce que je sois sûr de savoir l'allumer facilement. Le réchaud gaz en backup c'est pas très MUL, mais je vois pas trop comment faire pour m'entraîner à utiliser le réchaud à bois tout en étant sûr de pouvoir manger le soir. C'est dommage parce que le réchaud à bois c'est une idée qui me plaît bien pour les Vosges !
- Je suis fan de mon tshirt HH, Je trouve qu'il permet de faire face à une grande amplitude thermique. Par contre à partir de 25°C il devient trop chaud.

Dernière modification par Richard Weng (04-09-2014 07:38:00)


Qui regarde la météo reste au bistrot

Hors ligne

#2 03-09-2014 15:40:49

OranginaRouge
Apprenti MULot
Lieu : qq part entre Nmdie et IdF...
Inscription : 03-07-2012
Messages : 236
Site Web

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

Récit intéressant. Ça me donne envie !

Richard Weng a écrit :

- Le réchaud à bois... la prochaine fois je prendrai des allume feu. Et certainement le réchaud à gaz en backup jusqu'à ce que je sois sûr de savoir l'allumer facilement. Le réchaud gaz en backup c'est pas très MUL, mais je vois pas trop comment faire pour m'entraîner à utiliser le réchaud à bois tout en étant sûr de pouvoir manger le soir. C'est dommage parce que le réchaud à bois c'est une idée qui me plaît bien pour les Vosges !

Tu peux te tourner vers les réchauds à alcool ? P3RS, Groove stove, tu trouveras des infos dans le wiki. Et en prenant de l'alcool dans une pompote, tu auras un backup fiable pour largement moins que 100g !
C'est vrai qu'allumer un feu ce n'est pas évident, surtout dans un réchaud à bois ; la gestion est différente des feux ouverts (mais l'efficacité bien multipliée). Alors quand le vent s'en mêle, encore plus dur !

Dernière modification par OranginaRouge (03-09-2014 15:44:39)


« Vous n'échouez jamais jusqu'à ce que vous arrêtez d'essayer. » (mon profil)

Hors ligne

#3 03-09-2014 15:45:48

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011
Messages : 1 856

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

Merci de ton retour! Je suis aussi utilisateur de réchaud à bois. J'utilise aussi parfois le gaz ou l'alcool, mais lorsque je n'ai que mon réchaud à bois, j'ai toujours des allume feux efficaces (bois gras, coton vaseliné...)


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)

Hors ligne

#4 03-09-2014 19:22:24

yplusx
Banni(e)
Lieu : Hautes Alpes
Inscription : 20-07-2014
Messages : 646

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

Le coin a l'air bien sympa, merci. cool

Hors ligne

#5 04-09-2014 07:28:12

Richard Weng
Membre
Lieu : Metz
Inscription : 19-08-2014
Messages : 210

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

OranginaRouge a écrit :

Tu peux te tourner vers les réchauds à alcool ? P3RS, Groove stove,

Mais oui c'est vrai ! En plus j'en ai fabriqué pas mal quand j'ai découvert RL ! Je ferai comme ça. Par contre il faut un bon paravent...

Magic Manu a écrit :

lorsque je n'ai que mon réchaud à bois, j'ai toujours des allume feux efficaces (bois gras, coton vaseliné...)

Avec le coton vaseliné, ça démarre à tous les coups, même par temps très humide, ou c'est plus compliqué que ça ?


Qui regarde la météo reste au bistrot

Hors ligne

#6 04-09-2014 07:35:19

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011
Messages : 1 856

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

A tous les coups, ou presque: la perfection n'est pas de ce monde! Plus tu en mets, mieux ça marche. Mais je trouve ça un peu salissant. Je préfère le bois gras ou le Wet Fire. Si tu t'interesse aux techniques de feu, va sur le forum de David Manise.


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)

Hors ligne

#7 04-09-2014 08:09:02

Richard Weng
Membre
Lieu : Metz
Inscription : 19-08-2014
Messages : 210

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

Merci !


Qui regarde la météo reste au bistrot

Hors ligne

#8 04-09-2014 08:19:04

zeb'
Membre
Lieu : Elsass
Inscription : 22-08-2014
Messages : 52

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

J'étais dans le même coin ce dimanche, rando à la journée (calvaire, tête de faux, bonhomme), c'est vrai que les conditions étaient très moyennes.

Pour ce qui est du feu, j'ai fais un test de mon P3RS sur les crêtes (gazon du faing) il y a 15 jours, c'était pas plus concluant que toi (sans pare-vent). Il faut persévérer...


Au plaisir de te croiser, j'y randonne quasi toutes les semaines.

Hors ligne

#9 04-09-2014 09:57:50

Archimboldi
Membre
Lieu : Ch'nord
Inscription : 12-03-2012
Messages : 1 048

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

Merci pour le retour, très joli.  smile

L'abri du Brézouard, j'y ai passé une nuit en mai dernier il me semble, le rez-de-chaussée n'était déjà pas très propre. Pourtant la montée n'est pas si facile que ça, c'est pas comme certains refuges au bord de la route qui sont squattés tous les week-end par des groupes alcoolisés...


"Life is full of wonders for someone who is prepared to accept them." Moominpappa

Hors ligne

#10 04-09-2014 13:07:24

Richard Weng
Membre
Lieu : Metz
Inscription : 19-08-2014
Messages : 210

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

Oui, perso ce manque de respect pour les refuges (et la nature) me dépasse. C'est vrai qu'en plus il est beaucoup moins facile d'accès que beaucoup d'autres refuges des Vosges ! Et pourtant c'est bien des grosses bouteilles en verre (en plus d'emballages) qui forment un tas de déchets dans un coin de la pièce. Plus d'autres bouteilles aux emplacements "traditionnels" : bords de fenêtres, cheminée...

zeb' a écrit :

J'étais dans le même coin ce dimanche, rando à la journée (calvaire, tête de faux, bonhomme), c'est vrai que les conditions étaient très moyennes.

Pour ce qui est du feu, j'ai fais un test de mon P3RS sur les crêtes (gazon du faing) il y a 15 jours, c'était pas plus concluant que toi (sans pare-vent). Il faut persévérer...

Ah ben oui, on aurait presque pu se croiser !
Pour le P3RS, je l'ai testé 3 ou 4 fois dans les Pyrénées pour faire du café à midi sur les randos à la journée, en général avec succès, mais une fois je n'ai pas pu l'utiliser à cause du vent (grosses rafales quand même, mais je m'étais abrité derrière des petits rochers). Mais je n'ai jamais pris de pare vent, donc avec ça doit aller. Je trouve qu'une difficulté c'est de l'allumer, pour 2 raisons : 1) s'il y a du vent, la technique du couteau n'est pas évidente. 2) dans la journée, c'est très difficile de savoir à quel moment il passe en mode gazinière, ou même s'il est encore allumé.


Qui regarde la météo reste au bistrot

Hors ligne

#11 12-09-2014 16:50:50

canelle88
Membre
Inscription : 13-03-2013
Messages : 27

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

Bonjour,

Merci pour ce retour sur des coins que je connais bien pour les fréquenter en long, en large et en travers à longueur d'année.
Pour le bivouac au Lac des Truites, j'y ai dormi en mai dernier (nuit du 24 au 25). Je m'étais installé en retrait, dans le cirque. Il y a une petite maison qui doit servir d'habitation aux tenanciers de l'auberge et un bel emplacement d'herbe juste avant l'entrée. Elle n'est pas visible depuis le sentier qui longe le Lac mais elle l'est depuis la crête qui surplombe le Lac, pour peu qu'on se penche bien au dessus du vide au niveau des tables de pierre par exemple.
Ce soir là, je crois que personne n'est venu pour rentrer dans la maisonnette et de toute manière je ne dérangeais personne...
Pour le réchaud, quel qu’il soit, s'il est testé sur les crêtes avec les conditions météo qu'a rencontré Richard WENG, c'est pas du gâteau... Vent + pluie = délicat.
Richard, tu n'as pas eu froid la nuit ? Ton SDC semble quand même limite avec les températures nocturnes que tu as dû subir, non? Même si tu dors habillé, les doigts de pieds n'étaient pas un peu froids au petit matin ?
Fin mai dernier, j'avais eu des conditions très correctes mais le ciel dégagé avait fait tomber les degrés à 5. J'avais misé sur un SDC QUECHUA confort 10°C... Et bien je l'ai regretté dès le milieu de nuit ! Je grelottais. Certes, le tien est à 5°C de confort...
Sinon, beau tour, tu as bien avalé les Kilomètres, chapeau ! Notamment le premier jour !
A bientôt sur les sentiers vosgiens !

Hors ligne

#12 12-09-2014 16:58:09

canelle88
Membre
Inscription : 13-03-2013
Messages : 27

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

L’abri du Brézouard, j'y suis passé le 24 juillet.
Effectivement, c'est crade au RDC et poussiéreux à l'étage. Mais c'est surtout le RDC qui est une porcherie.
Par contre, je ne suis guère surpris, même si je déplore les agissements de certains.
Je trouve pour ma part qu'il est assez facile d'accès, et sa forte fréquentation est aussi le fait qu'il offre une vue assez dégagée. L'herbe rase autour est idéale pour les gros groupes qui veulent profiter d'une soirée arrosée autour d'un feu de joie.
Bon nombre de refuges vosgiens qui sont sous couvert forestier attirent moins les fêtards et sont donc d'avantage respectés...

Hors ligne

#13 12-09-2014 20:47:23

marcheur75
Membre
Inscription : 22-02-2009
Messages : 2 761

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

Concernant les abris vosgiens, pour avoir traversé les Vosges en juillet de Wissembourg à Thann, je dois avouer que je n’y ai jamais dormi et ai essentiellement pratiqué le bivouac, pour deux raisons :

•    Tous les abris, en tout cas sur mon parcours, sont soit en bord de pistes, soit à immédiate proximité de routes ou parkings. Même si beaucoup étaient en bon  état, le sol autour était le plus souvent jonché de verre brisé, ce qui montrait que bien que régulièrement nettoyé, ils servaient, la nuit, plus aux fêtards alcoolisés qu’aux randonneurs.

•    Le bivouac dans la forêt vosgienne est très facile. Elle nous cache des regards, nous abrite du vent, et réduit la condensation. Dans les Vosges,  trouver le petit coin sympa ou monter son abri s’est révéler relativement simple.


Je n'ai pas lu tous les livres, hélas ! Mais la chair est réjouissante...

Hors ligne

#14 12-09-2014 22:03:46

Fred88
Membre
Inscription : 17-12-2013
Messages : 26

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

Ça donne envie.

C'est Vosgement bien.

Première journée costaud. (Pour en moi en tout cas).

En ce qui concerne les abris.

Les abris du massifs Vosgiens sont malheureusement victime de leur suces.

Bien entendu, comme tous ici (j’espère) je ne comprends pas ces comportements, mais hélas ils existes des gens peux respectueux de la nature, d’autrui aussi ( il faut penser a ces bénévoles qui crées, entretiennent ces abris).
Je crois que le massif Vosgien n'a pas d’égal en France pour ce qui est la quantité d'abris.  Il est possible de traverser le massif en trouvant pratiquement chaque soir une possibilité de replis en abris.


Bonne marche à tous.

Hors ligne

#15 21-10-2014 23:21:36

Richard Weng
Membre
Lieu : Metz
Inscription : 19-08-2014
Messages : 210

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

Oh, je n'avais pas vu tous ces messages !

canelle88 a écrit :

Pour le bivouac au Lac des Truites, j'y ai dormi en mai dernier (nuit du 24 au 25). Je m'étais installé en retrait, dans le cirque. Il y a une petite maison qui doit servir d'habitation aux tenanciers de l'auberge et un bel emplacement d'herbe juste avant l'entrée.

Oui, j'ai vu la maison quand j'ai exploré le cirque mais elle était occupée et je n'ai pas osé planter ma tente à proximité.

canelle88 a écrit :

Richard, tu n'as pas eu froid la nuit ? Ton SDC semble quand même limite avec les températures nocturnes que tu as dû subir, non? Même si tu dors habillé, les doigts de pieds n'étaient pas un peu froids au petit matin ?

On va dire que je n'ai pas eu chaud et qu'il s'en serait fallut de peu pour que j'aie froid smile

canelle88 a écrit :

Fin mai dernier, j'avais eu des conditions très correctes mais le ciel dégagé avait fait tomber les degrés à 5. J'avais misé sur un SDC QUECHUA confort 10°C... Et bien je l'ai regretté dès le milieu de nuit ! Je grelottais.

Oui, je me rends compte qu'il faut se méfier dans le coin, c'est certes pas très haut mais c'est souvent humide et les températures peuvent descendre pas mal la nuit. La dernière fois je suis parti avec ma copine, je lui ai laissé le S5 et j'ai dormi dans un S10, mais avec une doudoune, c'était pas mal mais il a fait très beau ce weekend là (27-28/09)

Fred88 a écrit :

Les abris du massifs Vosgiens sont malheureusement victime de leur suces.
Bien entendu, comme tous ici (j’espère) je ne comprends pas ces comportements, mais hélas ils existes des gens peux respectueux de la nature, d’autrui aussi

J'ai vu encore pire dans les Pyrénées ce printemps, le refuge de La Larri complètement vandalisé, la porte arrachée, les vitres cassées de l'intérieur (je ne sais pas si c'était récent, ça faisait un moment que je n'y étais pas allé). Sympa pour les randonneurs qui pourraient compter dessus pour s'abriter...


Qui regarde la météo reste au bistrot

Hors ligne

#16 22-10-2014 09:57:41

citral
Membre
Inscription : 13-05-2014
Messages : 379

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

Salut, je te conseille vivement de laisser ta tente à la maison et de prendre un (grand) tarp pas cher, style D4 pour débuter (c'est pas de l'argent foutu car plus tard il resservira en camping par ex, super addition à une tente) ou de finir la couture, et de bivouaquer près d'un refuge pour t'y essayer comme ça tu as une solution de repli.

Ensuite, de prendre un P3RS et un peu plus d'alcool que nécessaire en plus de ton réchaud à bois, comme ça en cas de galère tu demarres ton feu a l'alcool, là faut vraiment le vouloir pour ne pas y arriver, mais au pire, tu as encore le p3rs. J'ai toujours fait comme ça, pour moi manger chaud le soir par ces températures fait partie du post "sécurité". Ca change du tout au tout la temp. ressentie la nuit.

Enfin oui ton sdc est juste pour la saison, sans doudoune ni pantalon polaire je ne m'y risquerais pas perso. Pour les Vosges je trouve un -5 limite parfait, ça couvre de 0 à 15° sans se prendre la tête, vers 20° on trouve la limite et un truc moins garni est plus agréable.

Une fois que tu auras adressé ces points, tu verras qu'un sad de 30l/600g par exemple suffira largement (si sdc en duvet) tu as donc énormément à gagner, je vois 2,7kg très faciles (mais pas donnés) à perdre wink

Hors ligne

#17 22-10-2014 17:50:20

Richard Weng
Membre
Lieu : Metz
Inscription : 19-08-2014
Messages : 210

Re : [Récit + liste] Bivouac dans les Vosges

Oui, le tarp est fini et testé avec bonheur (et l'aide de Oliviereide) le weekend dernier et j'ai un nouveau sdc moins lourd et plus chaud big_smile
Tout est rentré dans mon sac de 33L sauf le matelas (mais il y avait du matos d'alpi).

Quant au réchaud, je suis un peu partagé. Quand j'arrive tard au bivouac, j'ai faim et je veux manger, pas passer 1/2h à ramasser des brindilles à la frontale, ni batailler contre le vent pour allumer le réchaud à alcool.
D'un autre côté, le petit feu dans le réchaud à bois est très séduisant et bien agréable pendant le repas, sans compter le poids économisé. Et avec un peu d'expérience, on doit se débrouiller pas trop mal avec le réchaud à alcool même par vent assez fort, je vois que beaucoup de monde le fait. Bref, je crois que ça sera un peu en alternance pour les prochaines sorties alcool / bois / gaz.

Dernière modification par Richard Weng (22-10-2014 17:51:03)


Qui regarde la météo reste au bistrot

Hors ligne

Pied de page des forums