Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 19-09-2014 00:10:01

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 960
Site Web

[Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

4572_premiere_boucle_pyranaes_redim_19-09-14.png


I/ Equipement



Pas grand chose à dire sur cette liste, je n'ai pas vraiment cherché à réduire le poids, j'ai juste veillé à prendre peu de chose, du simple.

-Sac à dos en nylon tramé dyneema 210d, pas de crainte de le râper contre les rochers. Le volume est suffisant pour 4 jours d'autonomie malgré le matelas roulé dedans.

-Sac de couchage garni de 370g de plume, sans capuche et à compartiments circulaires.

-La veste imper sert de couche thermique en journée.

-Toujours aussi content de mes Dirty Girl Gaiters, vraiment solide.

-Saucony Peregrine: j'ai hésité à partir avec mes Merrell Trail Glove et finalement je n'ai pas été joueur. Je ne vois toujours pas de raison d'utiliser autre chose en montagne, les trail me semblent parfaitement adaptées à ce type de parcours.

-Bâtons: malgré le coinçage, c'est une excellente paire, je suis à chaque fois surpris de leur solidité. J'ai pu faire des ramasses vraiment limites avec et ils n'ont jamais flanché.

Pour alléger cette liste on peut imaginer changer l'abri et prendre une tarp (-100g), un matelas plus léger (-100g), un sac de couchage moins garni (-100g), pas de popote ou un sachet plastique (-50g), un sac plus léger en faisant un peu plus attention (-100g).

Pour l'alourdir et pour une durée un peu plus longue en montagne, je verrais bien le rajout d'un sursac ou d'un SDC en synthé peu sensible à l'humidité (couette Apex et Epic) de façon à passer le plus de nuit possible à la belle étoile. L'abri se limiterai alors à un rectangle étanche de 280x140 par exemple.
En augmentant un peu la taille du sac à dos, on pourrait se permettre de passer au RR Solar, plus confortable.
En vêtement, une couche thermique pour discuter le soir, un pantalon et des gants (ma veste possède des passe-pouces, je peux donc plus facilement me passer de ces derniers).

Bref, à refaire je partirai avec la même liste mais je conseillerai à d'autre de songer au pantalon ainsi qu'aux crampons + piolet. Se passer de ces trois équipements est tout à fait possible et je ne regrette pas mon choix, mais cela demande un peu plus d'assurance wink



II/ Récit

Samedi 16 aout au soir: après une longue route sinueuse jusqu'à Torla en Espagne, j'apprends qu'il est impossible de dormir au parking de la Pradera dans la vallée d'Ordesa seul le bus peut s'y rendre. Pas grave, je me gare à proximité du camping de San Anton.

Levé tranquille à 6h, prêt à 7, la voiture est fermée, je déplie un bâton, l'autre est bloqué. Rien de grave, suffit de tirer fort, mfppffff.. je déchausse la pointe du tube.. merde. Ok, tirer sur le moignon restant, rien. Essai à la pince, rien. J'asperge le tout de WD40, rien. Pousser le morceau vers l'intérieur peut être ? Pas mieux. Dernier essai à la pince, pas grave si le bâton y reste, yes, décoincé. Bout de tube dégraissé, séché et enduit de super-glue, la pointe est de nouveau en place. Départ à 8h.

4572_dscf2649_18-09-14.jpg

Finalement je n'ai pas à suivre la route, le GR11 monte au parking par le flanc nord.
Les falaises d'Ordesa émergent de temps à autre du rideau d'arbre.

4572_dscf2653_18-09-14.jpg
4572_dscf2652_18-09-14.jpg
4572_dscf2654_18-09-14.jpg

La remontée de la vallée est paisible, on sent que la majorité opte pour le bus.. wink

4572_dscf2662_18-09-14.jpg

Comme prévu, cela se gâte au parking de la Pradera, chemin fréquenté et aménagé, le paysage compense malgré tout.

4572_dscf2667_18-09-14.jpg
4572_dscf2670_18-09-14.jpg
4572_dscf2671_18-09-14.jpg
4572_dscf2672_18-09-14.jpg

Arrivé au refuge de Goritz peu avant 12h direction le col de Goritz à 2329m où je compte bifurquer vers le nord-est pour rejoindre la Punta de Las Olas.

4572_dscf2675_18-09-14.jpg
4572_dscf2676_18-09-14.jpg

Bon rythme, j'émerge de mes pensées, un coup d'oeil sur l'alti, 3000m, merde. Je suis au lac gelé entre le Mont Perdu:

4572_dscf2677_18-09-14.jpg

Et le Cylindre:

4572_dscf2678_18-09-14.jpg

Bon, pas envie de changer le programme, je décide de partir au sud-est pour essayer d'atteindre le dessous de la pointe de Las Olas. Arrivé devant une paroi qui m'inspire, j'espère avoir assez contourné pour tomber proche du Soum ou de la Punta. Pas ou peu de cairn, une corde apparait.

4572_dscf2679_18-09-14.jpg

Je m'engage dans la cheminée et continue de grimper pour finalement arriver au sommet du Mont Perdu...

4572_dscf2680_18-09-14.jpg

Le Cylindre dans les nuages:

4572_dscf2681_18-09-14.jpg

Le Soum de Ramond et le Baudrimont Ouest en contre bas à gauche:

4572_dscf2682_18-09-14.jpg

J'aurais au moins évité le pierrier foireux et de repasser deux fois au même endroit.
Direction le col du Mont Perdu au sud-est. Derrière, un important névé assez pentu.

4572_dscf2684_18-09-14.jpg

J'en descends une bonne partie (égayé de deux arrêts glissades au bâton) jusqu'à pouvoir prendre pied sur les rochers. Le Baudrimont Ouest nécessite de continuer sur le névé, je n'insiste pas. La pente d'éboulis qui mène au sommet du Soum de Ramond a l'air plus accueillante.

4572_dscf2685_18-09-14.jpg
Vue sur le Mont Perdu

Les deux Baudrimont, on distingue bien les arrêtes d'accès:

4572_dscf2686_18-09-14.jpg

Derrière, la vallée:

4572_dscf2688_18-09-14.jpg

Même voie au retour et direction le Baudrimont Est. L'arrête est facile tout en ayant un peu de sensation.

4572_dscf2689_18-09-14.jpg
4572_dscf2691_18-09-14.jpg
4572_dscf2690_18-09-14.jpg
Baudrimont Ouest et névé qui mène au col du Mt Perdu

Descente puis direction la Punta de Las Olas.

4572_dscf2693_18-09-14.jpg

Au sommet:

4572_dscf2695_18-09-14.jpg
4572_dscf2697_18-09-14.jpg

Bivouac entre le Baudrimont Est et le Soum de Ramond.

4572_dscf2698_18-09-14.jpg
4572_dscf2699_18-09-14.jpg
4572_dscf2701_18-09-14.jpg

Le vent secoue le sdc, l'aplatit d'un coté pour le relancer de l'autre, désagréable. Construction d'un muret, 1h de sommeil mais rien n'y fait, avant qu'il fasse nuit noir, je vais me planquer dans un trou sous une roche repérée non loin, re-empilage de pierres à l'entrée. Peu plaisant dans le froid et dans la pénombre.
Réveil à 6h20, départ à 7h pour le Baudrimont Ouest.

4572_dscf2703_18-09-14.jpg
4572_dscf2704_18-09-14.jpg

L'arrête est agréable sous le soleil, peu de difficulté mais chute proscrite.

4572_dscf2709_18-09-14.jpg
4572_dscf2707_18-09-14.jpg
Le névé qui a eu raison de la peau de mes genoux.. big_smile

Re-ascension jusqu'au du col du Mont Perdu. Je repasse au sommet puis me dirige au lac gelé en trottinant dans le pierrier foireux, content de ne pas l'avoir gravi.

4572_dscf2712_18-09-14.jpg

Plein d'eau effectué au lac ainsi que le nettoyage des écorchures diverses, le pantalon ne me manque pas pour autant smile
La montée par le pierrier du Cylindre est évidente. Arrivé en haut, la cheminée. Pas de difficulté particulière, le passage est coté PD-.

4572_p1400401-copie_18-09-14.jpg
Photo de Yann

Un peu de marche avant d'arriver au sommet, vue sur le Mont Perdu avec le pierrier d'accès juste à gauche de la crête centrale:

4572_dscf2713_18-09-14.jpg
4572_dscf2716_18-09-14.jpg
4572_dscf2714_18-09-14.jpg

Pause au sommet du Cylindre du Marboré

4572_dscf2717_18-09-14.jpg

Sur les topos il est indiqué de descendre pour rejoindre la sente passant sous l'immense crête reliant le Marboré au Cylindre. Pas un seul instant j'interprète cela comme faire demi-tour et passer au même endroit qu'à l'allée, je me mets donc en quête de la voie de descente. Tache ardue dans les nuages.

4572_dscf2718_18-09-14.jpg

Je vais tout au nord et commence à désescalader. Les pierres bougent beaucoup et les éboulis dégringolent avec moi où que je pose le pied, signe possible que personne n'est passé par là depuis un bout de temps. Tant que je peux faire demi-tour c'est ok. Mais plus je descends plus cela devient périlleux.

4572_dscf2719_18-09-14.jpg

Apres une énième désescalade foireuse, une partie bien à pic et trop lisse pour être l'itinéraire normal, j'abandonne. Petit coup d'adrénaline, reprise de souffle et remonter doucement..
Retour au sommet du Cylindre, j'inspecte un peu par tout et rien ne me parait cohérent, c'est plein d'éboulis bien pentu. De derrière un rocher m'abritant du vent, j'appelle Yann. Pas de réponse. Bon, plein ouest la désescalade parait possible. Je m'engage et alterne entre la paroi et les éboulis, rien de stable, c'est chiant. Arrivé en bas de cette partie, toujours pas de cairn et le bas a l'air encore loin.

4572_dscf2720_18-09-14.jpg

Traversée d'un pierrier instable qui se finit par un à pic et comme en haut, je cherche une voie de descente. Rien de bien attrayant mais obligé de continuer. A l'extrémité sud une gorge où de l'eau s'écoule. Pas trouvé mieux, désescalade sympa en prévision. La pierre est glissante, mes chaussures se remplissent d'eau, entre deux appuis précaires, je remonte mes manches trempées et j'essaye de réchauffer mes doigts, une main à la fois. Pas glisser, pas tomber, bien souffler.
J'atteins enfin le dernier pierrier, celui qui me permet de rejoindre la sente qui va au Marboré. Je me retourne et regarde de là où je viens, je fais tourner la sangle de l'appareil photo et renonce, je ne veux pas de souvenir (*).

Le vent est toujours bien présent au sommet tout plat du Marboré smile

4572_dscf2721_18-09-14.jpg

L'idée est de descendre au col d'Astazou pour faire ces deux 3000 (Petit et Grand Astazou), direction le nord pour atteindre la crête qui y mène. Sauf qu'elle ne m'inspire pas, le rocher à l'air merdique, cela alterne entre terrasse et pans assez raides. Sans l'expérience précédente et avec une météo plus clémente, pourquoi pas, mais là, non. Retour au sommet du Marboré et descente au Pic Oriental de la Cascade

4572_dscf2722_18-09-14.jpg
Vue sur les 3000 à venir.

Puis au Central

4572_dscf2723_18-09-14.jpg

Ce dernier, si on veux éviter de revenir sur ces pas, demande une désescalade pas trop difficile mais toujours en mauvais rocher:

4572_dscf2724_18-09-14.jpg

Puis passage à l'Occidental avec vue sur les précédents sommets et le Cylindre dans le fond.

4572_dscf2725_18-09-14.jpg

Puis l'Epaule du Marboré.

4572_dscf2727_18-09-14.jpg
4572_dscf2726_18-09-14.jpg

A la lecture des topos, on dirait qu'il existe une voie pour descendre directement au col de la Cascade. Je ne trouve rien et surtout je ne veux rien tenter, j'en suis donc quitte pour un grand détour qui me ramène quasiment dessous le Cylindre.

4572_dscf2728_18-09-14.jpg
4572_dscf2729_18-09-14.jpg

Le Tour du Marboré:

4572_dscf2731_18-09-14.jpg

Vu de là où je viens depuis le sommet, le col de la cascade au centre:

4572_dscf2732_18-09-14.jpg

Le Casque, il parait imprenable:

4572_dscf2733_18-09-14.jpg

Comme décrit sur les topos, pour descendre du Tour, il suffit de prendre la cheminée à l'ouest. Sauf que sur place, il n'y en a pas qu'une et surtout il y a des cairns un peu partout n'indiquant rien de clair. Sauf qu'un cairn, où qu'il soit, ça donne confiance.

4572_dscf2734_18-09-14.jpg

C'est reparti pour la désescalade. L'accès à la langue de neige est compliqué dû à sa pente et à la jonction avec la roche formant une brèche. En me tenant au rocher, je taille une marche avec la pointe de ma godasse de façon à pouvoir grimper sur la neige sans partir en glissade. Une fois dessus, j'agrippe mes deux bâtons ensemble au plus près de la pointe et commence une ramasse. J'aurais aimé pouvoir effectuer la jolie, celle où on se tient debout face à la pente mais je dois opter pour la version recroquevillée, pieds perpendiculaires à la pente… Apres quelques dizaines de mètres, la pente s'accentue encore. Je rejoins la roche où je désescalade jusqu'à retrouver la neige. Nouvelle ramasse bizarroïde jusqu'au pierrier en contre bas. Plus qu'à tirer tout droit pour aller au pied du Casque. Montée sans difficulté finalement.

Au sommet du Casque, la vue splendide:

4572_dscf2735_18-09-14.jpg

Le Tour avec la voie de descente au centre (d'où je viens):

4572_dscf2736_18-09-14.jpg

Je contourne le Casque par le Pas des Isards et me dirige vers la Brèche. Le Taillon au loin.

4572_dscf2739_18-09-14.jpg
4572_dscf2740_18-09-14.jpg

Rencontre avec deux suisses. Ils ont également eu des difficultés à trouver la voie de descente du Tour et confirment les cairns erratiques.

4572_dscf2742_18-09-14.jpg

Arrivé à la Brèche de Rolland, petite pause. La météo selon les suisses va se dégrader demain, j'opte donc pour l'aller retour au Taillon dès aujourd'hui, tant pis pour les Gabiétous que je voulais faire en enchainant via le Taillon le lendemain.

4572_dscf2743_18-09-14.jpg

Pas de répit avec les nuages, cela reste assez bouché.

4572_dscf2744_18-09-14.jpg
4572_dscf2745_18-09-14.jpg

11eme sommets de la journée, comme à tous, je suis seul smile

4572_dscf2748_18-09-14.jpg

Descente.

4572_dscf2749_18-09-14.jpg
4572_dscf2751_18-09-14.jpg
4572_dscf2752_18-09-14.jpg

Il commence à pleuvoir, j'accélère un peu en repassant devant la grotte où est posée la plaque "Joannes Shmidt est mort foudroyé ici". Moi qui comptait dormir dans celle de la Breche de Rolland.. Si ça reste de la pluie, c'est ok, mais si il y a un peu d'orage, faudra que j'aille voir ailleurs.
Le temps change vite, premier éclair, sacré coup de tonnerre, je ne suis même pas encore arrivé à la Breche, merde… Je garde mon calme mais quand j'ai la lumière et le son en même temps, la situation devient merdique à souhait.

4572_dscf2754_18-09-14.jpg

Qu'une solution, rejoindre le refuge des Sarradets au plus vite. Je ressens la peur comme rarement, l'impression de pouvoir y passer d'un moment à l'autre sans pouvoir rien y faire, désagréable.
L'avantage, c'est que je n'ai plus qu'une seule idée en tête et que tout mon corps fait en sorte qu'elle se réalise. La fatigue pesante s'évanouie, le regard s'aiguise, le pied est agile comme jamais.
Je cavale dans le névé, saute de pierres mouillées en dalles glissantes tandis que la pluie cede la place aux grêlons. Du coin de l'oeil je vois zébrer les éclairs, à chacun, la même rengaine "c'est pas encore le tien, t'as encore 10 secondes".
Le refuge est en vue, des silhouettes s'agglutinent dans l'embrasure de la porte. Je ne ralentis plus dans les virages, pas utiles, c'est grisant. Dernier névé, bâtons sur le coté pour rattraper une éventuelle glissade, encore quelques bonds et les silhouettes s'écartent, je suis à l'abri. Les jambes flageolantes, je ruisselle de toutes parts tandis que l'on me regarde bouche bée. "T'es descendu vite hein ?", "heu.. ouai".

Je reste à regarder l'orage s'attarder sur la Brèche puis je vais voir le gardien pour trouver un petit carré de carrelage où je peux poser mon SDC pour la nuit. Je décolle tôt demain, je ne veux pas m'éterniser ici.
"Non, impossible, si tu restes tu payes comme tout le monde"
"Je comprends bien mais je ne demande pas le même service, même l'entrée me va parfaitement, là financièrement c'est difficile de payer ce prix pour une nuit"
"Tu veux être autonome, tu assumes"
"Donc je dois retourner sous l'orage ou je paye ?"
"C'est ça et si tu continues à insister même si tu payes je ne t'accepte pas"

L'orage gronde toujours, il y a des emplacements de bivouacs dehors mais situés sous une langue de neige entrain de fondre et dans un couloir de vent, j'ai un abri ouvert, impossible de dormir dans un endroit imposé comme celui-ci. J'étudie la carte dans la salle commune bruyante pour trouver une solution:
-remonter à la Brèche pour dormir dans la grotte, bof
-aller jusqu'à la cabane du soldat en contre-bas, plusieurs centaines de D-
La nuit tombe, toujours autant de pluie, je reste au refuge. Ils annoncent la fermeture de la salle, putain, 20m2 de sol inoccupé… Entassé dans un dortoir sur 3 étages, le nez dans les pieds du type d'à coté, les genoux de l'autre dans les reins, à entendre gesticuler et ronfler dans un air vicié…
Cela colle parfaitement aux grands espaces et au silence de la montagne, comment peut on choisir ça de plein grès ?

Nuit dégueulasse. Je descends, pots de confiture sur les tables, j'imagine que les 20€ comprennent le petit dej. Dans le doute je ne me sers qu'un fond de café pour nettoyer mon bol. Le gardien vient:
"Alors comme ça tu veux encore frauder en ne payant pas le petit dej ? Mais t'es vraiment un cas toi !"
Je regarde alternativement sa gueule, mon bol, sa gueule, mon bol, moins d'un mètre à parcourir. Ok, demi-tour, partir de là au plus vite.

4572_dscf2759_18-09-14.jpg
4572_dscf2761_18-09-14.jpg

Arrivé au col de Boucharro, temps correct malgré des nuages sur le Taillon. Sur les topos que j'ai trouvé, il n'existe qu'une voie PD+ pour rejoindre les Gabiétous. Les divers événements et le temps mitigé me font reporter l'ascension. J'apprendrais plus tard qu'il existe une voie facile pour les atteindre soit depuis le port, soit depuis le sommet du Taillon. Donc 2 sommets à rajouter à cette boucle. Cela m'apprendra que rien ne remplace un bon livre wink

Bujaruelo, accessible en voiture, un bon endroit pour débuter cette boucle

4572_dscf2766_18-09-14.jpg

Puis le GR 11

4572_dscf2776_18-09-14.jpg
4572_dscf2777_18-09-14.jpg
4572_dscf2778_18-09-14.jpg
4572_dscf2779_18-09-14.jpg

Je rejoins la voiture en début d'aprem et opte pour un petit tour au Pic Schrader (ou Grand Batchimale (3177m)), faisable en une journée. Le soir je suis à Biados après l'heure pénible de route depuis San Juan de Plan. Nous étions là avec Yann il y a quelques mois pour faire l'ascension des Posets en ski de rando smile

Météo moche le lendemain, orage à 12h, journée lecture.

4572_dscf2789_18-09-14.jpg
4572_dscf2790_18-09-14.jpg

Les prévisions du lendemain données par le refuge ne sont pas géniales, détérioration en début d'aprem mais la matinée est stable. Départ de nuit donc et 1h30 à la frontale

4572_dscf2800_18-09-14.jpg
4572_dscf2802_18-09-14.jpg

Arrivé au col, le vent et le froid sont surprenants, je dois me couvrir avec tout ce que j'ai.

4572_dscf2806_18-09-14.jpg

Le Pic accroche les nuages:

4572_dscf2807_18-09-14.jpg

Je ne trouve pas un seul cairn pour grimper sur la crête, les nuages n'annoncent rien de bon et je ne verrais rien là haut. Je mets longtemps à me décider et fais finalement demi-tour.

4572_dscf2812_18-09-14.jpg

Retour en trottinant, la météo est moche tous les prochains jours, fin de la balade smile

4572_dscf2814_18-09-14.jpg
4572_dscf2815_18-09-14.jpg


Liste des sommets parcourus:

Mont Perdu (3355m)
Soum de Ramond (ou Pic d'Anisclo) (3254m)
Pic de Baudrimont est (3029m)
Punta de Las Olas (3002m)
Pic de Baudrimont ouest (3045m)
Cylindre du Marboré (3328m)
Pic du Marboré (3248m)
Pic Oriental de la Cascade (3161m)
Pic Central de la Cascade (ou Pic Brulle) (3106m)
Pic Occidental de Cascade (3095m)
Epaule du Marboré (3073m)
Tour du Marboré (3009m)
Le Casque (3006m)
Pic du Taillon (3144m)


(*) Itinéraire de descente du Cylindre du Marboré et du Tour:

4572_itinaraire_descente_cylindre_18-09-14.png

4572_itinaraire_descente_tour_du_marbora_18-09-14.png

Dernière modification par jeanjacques (30-05-2017 21:11:37)


Super poney

Hors ligne

#2 19-09-2014 05:55:51

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Messages : 996
Site Web

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Waouh...super retour, qui met une claque, encore une fois...Merci Seb de nous faire partager ces moments, qui, même si ça n'est pas trop retranscrit dans le compte-rendu, devaient être bien grisants...

C'est toujours déconcertant de voir la facilité que tu as à franchir les obstacles, tu as pris l'escalator pour monter ? lol

Sérieusement, on sent bien le poids et l'importance du bonhomme, de son expérience, et de ses connaissances, à la fois du terrain mais aussi de lui-même, et bien entendu de son matos  wink l'adéquation commence à bien payer !

Juste un petit retour sur ta liste (vraiment minimaliste, chapeau!) :

- Ton tapis de sol DIY plus léger que de poly, c'est quoi ?
- Finalement, la Patrol, si j'ai bien suivi, tu ne l'as pas utilisé ou peut être la dernière soirée avant ta tentative d'ascension au Pic Schrader ? C'est quoi la modif' dessus ?
- Un bonnet ça ne t'a pas manqué la première nuit ? (j'ai vu le demi buff, mais bon...)

Merci d'avoir pris le temps de nous faire partager ces moments, perso, ce sont des récits comme les tiens (y'en a d'autres aussi ! ) qui me font avancer dans ma quête de la MUL, sérieux ! smile


EDIT : ortho

Dernière modification par philip (19-09-2014 05:57:32)


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#3 19-09-2014 06:12:15

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Merci de nous montrer l'exemple a ne pas suivre !


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#4 19-09-2014 07:44:21

fredlafouine
Fouinez!
Lieu : bretagne
Inscription : 24-05-2009
Messages : 10 662

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Chouette balade, merci pour le partage! smile

Je sais bien que ça te gave, mais tu vas bien devoir finir par admettre que bosser les topos peut s'avérer quand-même vachement pratique. lol

Un petit piolet pour tes arrêts n'aurait pas été superflu, tu diras pas le contraire... Faut pas se leurrer, avec un bâton on n'arrête pas grand chose (pas facile de le placer sous son torse et mettre tout son poids dessus).


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

Hors ligne

#5 19-09-2014 08:29:40

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 669

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Merci JJ pour ce retour et ses belles photos, dans ce petit coin de paradis cool

Eh bien, tu auras été gâté en émotions en tout genre, entre les panoramas à couper le souffle, les difficultés et situations limites et flippantes, et enfin l’orage sous la brêche de Roland sad

La rando a-t-elle eu lieu en Septembre ?

Le short comme bas : pourquoi ce choix?
Tu te sens moins à l’aise avec un pantalon stretch, et quand bien même, cela compense la moindre protection cutanée ?

Tes gants imper/respi, que tu avais en montant au Schrader, tu les avais donc emporté et laissé à la voiture pour la première partie de la sortie ? Uniquement sur la base des prévisions météo initiales?

Tu dis que pour la même durée de sortie, tu ne changerais rien à ta liste, Ok, mais tu dois bien ressortir quelques choses d’autres, de ces situations parfois limites, question sécurité. Au travers de tes mots, on devine que cela t'a marqué. Uniquement bosser un peu plus les topos ?

Ajout: Pas cool le gardien, mais en même temps, peut-on lui reprocher d'appliquer les tarifs en vigueur des lieux, après il y a la manière smile

Flo

Dernière modification par florencia (19-09-2014 08:47:08)


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#6 19-09-2014 08:42:17

Celeph
Membre
Inscription : 24-01-2013
Messages : 365

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Merci pour le retour,
C'est un coin des Pyrénées que j'aimerais beaucoup explorer et découvrir,  je garde ton récit de côté, je le lirais avec attention (quand j'aurais le temps!)

Hors ligne

#7 19-09-2014 08:58:14

zorey
HRP addict
Lieu : Pyrénées
Inscription : 07-06-2011
Messages : 2 091

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Salut ! smile

Pour commencer à pas trop mal connaître ce coin et pour y avoir aussi fait quelques conneries imprudences et pris quelques leçons, je rejoins un peu Highpictv, fais gaffe à toi Seb quand même.


La nature nous a donné deux oreilles et une bouche pour écouter le double de ce que l'on dit.

Ourson Power

Hors ligne

#8 19-09-2014 09:37:44

Richard Weng
Membre
Lieu : Metz
Inscription : 19-08-2014
Messages : 210

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Merci pour ce beau retour ! Ce coin est vraiment magnifique, je crois que c'est mon endroit préféré dans les Pyrénées...

J'ai quelques questions, notamment concernant la gestion du froid :
- Sur la photo du bivouac entre le Baudrimont Est et le Soum de Ramond, rien qu'à voir ton système de couchage, j'ai froid : matelas qui ne protège que le torse, 370g de duvet sans capuche, pas de veste thermique, pas de bonnet, en short, dans les 3000m d'altitude... Comment fais-tu ? Tu n'es pas frileux / tu t'es entraîné à résister au froid ?
- Lors de ce bivouac, pourquoi ne pas avoir utilisé ton abri pour te protéger du vent ?
- La veste imper est suffisante comme couche thermique ? (En fait ce qui m'intéresse derrière cette question, c'est la réflexion qui t'a conduit à te passer de couche thermique)

- C'est quoi tes moufles imper/respi ?

Dernière modification par Richard Weng (19-09-2014 09:39:36)


Qui regarde la météo reste au bistrot

Hors ligne

#9 19-09-2014 09:56:17

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007
Messages : 2 899

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Richard Weng a écrit :

Comment fais-tu ? Tu n'es pas frileux / tu t'es entraîné à résister au froid ?

Sans préjuger de la réponse de JJ....

Il faut avoir à l'esprit que JJ est très entrainé, très expérimenté (et par conséquent un peu chanceux aussi). Il peut donc continuer à avancer dans des conditions et circonstances où d'autres devraient ralentir. Donc en activité il génère suffisamment de chaleur pour peu qu'il se protège du vent et de la pluie. 

Pour la nuit : il est jeune et athlétique, son métabolisme de base est probablement élevé d'autant plus que tu constateras que dans sa liste la nourriture et la boisson sont proportionnellement très importants. Il est aussi habitué à gérer l'inconfort en relativisant.

Il faut avoir à l'esprit qu'un randonneur de 1.8m et 120kg n'aura pas besoin du même matelas qu'un randonneur svelte et de petite taille. Question d’encombrement et de pression au sol.

On peut donc s'inspirer de son expérience, pas obligatoirement l'imiter. wink

Pour le reste, la plupart du temps les réponses sont dans de nombreux posts effectués par JJ ou d'autres sur le forum. C'est parfois contre intuitif, ce n'est pas obligatoirement adapté à tout le monde, mais des gens comme JJ (et d'autres...) le font. C'est donc humainement possible si les circonstances s'y prête en fonction des critères de chacun (confort, engagement acceptable...)

Bonne lecture. smile


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

#10 19-09-2014 10:07:11

nif
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 25-09-2010
Messages : 578

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Salut JeanJacques,

Merci pour ce retour.

Liste intéressante pour cette saison. A part le short, au niveau thermique ça me paraît suffisant, à condition de ne pas trop traîner en-dehors du sdc au bivouac.
En ce qui concerne l'itinéraire et le matériel de sécurité, bon on sait tous que t'es malade.

J'ai vibré avec toi dans la descente foireuse du Cylindre, ça m'a rappelé les sentiments éprouvés lors d'une dernière sortie (je ferai peut-être un retour dessus, ne serait-ce que pour l'exemple-à-ne-pas-suivre). D'ailleurs dans le topo du Cylindre, il me semble qu'on conseille d'emmener 30 m de corde, et pas que pour rassurer les moins habitués wink

Deux questions matos :
- Ton matelas, tu l'as recoupé à combien ? 50 cm ?
- Pourquoi prendre une popote alors que tu n'as pas de réchaud ?

A+

Hors ligne

#11 19-09-2014 10:26:26

Richard Weng
Membre
Lieu : Metz
Inscription : 19-08-2014
Messages : 210

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Merci pour les réponses smile

ith a écrit :

tu constateras que dans sa liste la nourriture et la boisson sont proportionnellement très importants

Ben justement je ne trouve pas ce poids énorme, juste normal... Mais il faut que j'aille chercher ce qu'il y a dedans.

ith a écrit :

On peut donc s'inspirer de son expérience, pas obligatoirement l'imiter. wink

Oui, c'est le but, j'ai déjà lu pas mal de ses retours et j'ai compris le fossé (ou le cañon) sportif qu'il y a entre lui et moi wink Mais je pense que ses réflexions peuvent aider même quelqu'un de moins entraîné à améliorer sa liste, sans pour autant imiter, pour peu qu'on reste conscient de ses propres limites.


Qui regarde la météo reste au bistrot

Hors ligne

#12 19-09-2014 22:53:49

wax
Membre
Inscription : 29-08-2006
Messages : 4 576
Site Web

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

'tain ca a l'air impressionnant ! big_smile
Je vais mettre ca dans un coin pour pouvoir le déguster tranquillement lorsque j'aurais plus de temps. wink

w.


"Life is known only by those who have found a way to be comfortable with change and the unknown. Given the nature of life there might be no security but only ... adventure"

Hors ligne

#13 19-09-2014 23:51:25

arofarn
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 09-02-2011
Messages : 793
Site Web

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Un collègue randonneur m'a parlé de ce coin qu'il a aussi parcouru cet été.

Je n'avais pas encore vu de photo : ça a vraiment l'air magnifique !
Et ton récit, fait parfois froid dans le dos! Mais ça ajoute du piquant (d'autant qu'a priori tu ne l'a pas taper depuis une chambre d'hopital tongue ).

Pour avoir fait le même choix que toi de préférer un refuge à une nuit sous tarp et orage plusieurs fois cet été, je n'ai par-contre jamais été déçu de l'accueil (en l’occurrence : refuge des Bouillouses, refuge du Ruhle, des Bésines, Ull de Terr en Espagne et le dernier Mariailles). J'y suis toujours arrivé sans réservation et dans un seul (au Ruhle), j'ai risqué de dormir dans la salle commune par manque de lit, mais finalement, le mauvais temps a jouer un peu en ma faveur et il y a eu un désistement. Du coup, jamais eu a souffrir de la surpopulation.
De plus, je garde toujours un eu de liquide et un chèque en cas de besoin. A priori, il cherche d'abord à replir tous les lits avant de permettre de dormir ailleurs. Du coup, perso, je ne cherche pas à négocier tant que j'ai un lit décent.
Vu ton expérience, je pense quand même éviter ce refuge de Sarralet, si je dois aller dans le coin... les dortoir/boîtes de sardines, ça ne me plairait pas non plus.


Projet réalisé : 3 mois à vélo en Laponie

Hors ligne

#14 20-09-2014 00:18:06

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 960
Site Web

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

philip a écrit :

Merci d'avoir pris le temps de nous faire partager ces moments

Et merci à toi d'avoir rédigé ce message, cela motive à continuer ces récits smile
Le tapis de sol est en cuben 0,5. Il n'a pas beaucoup de trou malgré le nombre de nuit passé dessus mais à refaire j'opterai pour du 0,7 ou du 1 (j'ai pris ce dernier pour ma tente double paroi).
Pour la Patrol, j'ai viré tous les morceaux de plastique (clip chambre intérieure + lineloc des haubans).
Question bonnet, j'ai toujours moins d'isolation au niveau de la tête que du torse et je dors bien mieux ainsi. Le demi buff en double épaisseur sur les oreilles et la capuche de la veste imper sont amplement suffisant pour moi.

highpictv a écrit :

Merci de nous montrer l'exemple a ne pas suivre !

Tu parles du fait de dormir dans un refuge ? big_smile
Plus sérieusement, si personne ne fait ce genre de chose, on va finir par oublier ce qu'il ne faut pas faire !
Et à ma décharge, l'orage n'était pas du tout prévu. Si cela avait été le cas, je n'aurais pas continué au Taillon et j'aurais même surement fait une journée totalement différente.

fredlafouine a écrit :

Un petit piolet pour tes arrêts n'aurait pas été superflu, tu diras pas le contraire... Faut pas se leurrer, avec un bâton on n'arrête pas grand chose (pas facile de le placer sous son torse et mettre tout son poids dessus).

En effet, un piolet marche bien mieux mais un objet ne remplace pas une technique, et une fois celle-ci bien intégrée, on peut se passer plus facilement de l'objet conçu pour. Je ne dis pas que c'est un exemple à suivre, mais qu'il est parfois sain de faire sans l'objet idéal afin de ne pas être démuni quand il n'est pas là.

florencia a écrit :

La rando a-t-elle eu lieu en Septembre ?
Le short comme bas : pourquoi ce choix?
Tu te sens moins à l’aise avec un pantalon stretch, et quand bien même, cela compense la moindre protection cutanée ?
Tes gants imper/respi, que tu avais en montant au Schrader, tu les avais donc emporté et laissé à la voiture pour la première partie de la sortie ? Uniquement sur la base des prévisions météo initiales?
Tu dis que pour la même durée de sortie, tu ne changerais rien à ta liste, Ok, mais tu dois bien ressortir quelques choses d’autres, de ces situations parfois limites, question sécurité. Au travers de tes mots, on devine que cela t'a marqué. Uniquement bosser un peu plus les topos ?
Pas cool le gardien, mais en même temps, peut-on lui reprocher d'appliquer les tarifs en vigueur des lieux, après il y a la manière smile

Pile à la mi-aout, le 16 exactement.
Le short ? C'est ce que je préfère porter, cela concourt à mon sentiment de liberté. Cela me permet de trottiner aisément, j'ai l'impression de faire mon footing smile
Pour le pantalon, il est synonyme d'alpi, de grosse, de crampon, de ski, pas la même ambiance. Certes, meilleure protection mais cela ne concerne que les égratignures (bénignes), je ne me refroidis que très peu mais j'évite d'avoir trop chaud, pas plus mal. Puis j'ai toujours en tête ces images surannées de scout en short en plein hiver, ça remet les choses un peu en place AMHA wink
Ouep pour les moufles, je n'ai pas encore statué sur leur usage, en 3 saisons plaine je n'en prends pas. En montagne cela dépend. Pour le Schrader, je partais de nuit à la fraiche avec pluie probable, cela a fait pencher la balance.
Pour la liste, ce n'est pas vraiment que je ne changerai rien, disons qu'il n'y a rien à modifier d'urgence, rien qui n'a pas fonctionné comme espéré. En cogitant encore je devrai trouver des choses à améliorer mais cela dépendra surtout de la destination.
Pour la sécu, en effet ce n'est pas une histoire de matos, c'est une question de ressenti, de façon de voir les choses. Un de ces 4, j'aurai plaisir à en parler plus longuement car je pense que tu aurais à dire la dessus... wink

florencia a écrit :

Eh bien, tu auras été gâté en émotions en tout genre

C'est ce que je me suis dit en finissant, "c'est bon, t'as eu une bonne dose là", c'est ce qui m'a permis de faire demi tour au Shrader. J'aurai eu ces conditions le premier jour, j'y serai allé tête baissée !
(C'est une amorce de réponse à ta dernière question...).

@Zorey, je note, mais je viens de m'engager dans un projet qui va totalement à l'encontre de ça big_smile

Richard Weng a écrit :

- Sur la photo du bivouac entre le Baudrimont Est et le Soum de Ramond, rien qu'à voir ton système de couchage, j'ai froid : matelas qui ne protège que le torse, 370g de duvet sans capuche, pas de veste thermique, pas de bonnet, en short, dans les 3000m d'altitude... Comment fais-tu ? Tu n'es pas frileux / tu t'es entraîné à résister au froid ?
- Lors de ce bivouac, pourquoi ne pas avoir utilisé ton abri pour te protéger du vent ?
- La veste imper est suffisante comme couche thermique ? (En fait ce qui m'intéresse derrière cette question, c'est la réflexion qui t'a conduit à te passer de couche thermique)
- C'est quoi tes moufles imper/respi ?

-A vrai dire, le système de couchage est plutôt bien dimensionné. 370g de plume de qualité, c'est déjà pas mal, beaucoup en été se satisfont de 250g (ce que nous avions avec Fred sur la HRP). Le matelas est performant et la longueur n'influe pas ou très peu sur le froid ressenti tant que le haut du corps et des cuisses est protégés. Le sac est rempli avec ce que je n'utilise pas et il y a la mousse des bretelles, l'ensemble forme une isolation tout à fait satisfaisante. Je suis certain que dans cette configuration, tu passerais également une très bonne nuit wink Pour le reste Ith a bien répondu.
-Car ce serait juste échanger le claquement du SDC contre celui de l'abri. Et faut arriver à vaincre la flemme de le monter... big_smile
-Oui. La réflexion est simplement la constatation que je n'ai pas besoin d'autre chose. L'imper enferme une bulle de chaleur et si la veste est bien coupée, cela est bien suffisant. C'est le système que j'utilise en plein hiver également (couche thermique légère et port permanent de l'imper).
-Fabrication maison smile

nif a écrit :

- Ton matelas, tu l'as recoupé à combien ? 50 cm ?
- Pourquoi prendre une popote alors que tu n'as pas de réchaud ?

-Entre Ith qui parle de petit et svelte et toi d'un matelas de 50cm lol Je fais mon mètre 85 moi monsieur ! big_smile Le matelas est donc coupé assez long, dans les 90cm et la bordure du bord a été retiré.
-Pour mélanger la purée.

wax a écrit :

'tain ca a l'air impressionnant !

C'est la prédominance du minéral qui fait ça, en vrai, c'est beaucoup plus cool cool

Dernière modification par jeanjacques (20-09-2014 00:43:53)


Super poney

Hors ligne

#15 20-09-2014 00:20:34

Bilbox
Membre
Inscription : 17-04-2013
Messages : 3 562

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

fredlafouine a écrit :

Un petit piolet pour tes arrêts n'aurait pas été superflu, tu diras pas le contraire... Faut pas se leurrer, avec un bâton on n'arrête pas grand chose (pas facile de le placer sous son torse et mettre tout son poids dessus).

Il y a quelques années, il y avait des bâtons piolets, mais mal foutus et lourds, ça pourrait être un bricolage http://www.backcountry.com/petzl-snowsc … kking-pole

Sinon, très léger bien sûr, endroit magnifique, orage impressionnant, c'est bon d'avoir les boules! - perso y a des trucs que j'aurai pas tenté...
J'aurai pris une veste synthé pour le soir quand même.
Je voudrais juste prendre la défense du gardien des Sarradets en disant que cette période d'affluence ne doit pas être la plus aisée à gérer...

edit: c'est quoi cet edit, on veut le bivouac au sommet du... lol

Dernière modification par Bilbox (20-09-2014 00:58:04)

Hors ligne

#16 20-09-2014 07:54:22

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

jeanjacques a écrit :
highpictv a écrit :

Merci de nous montrer l'exemple a ne pas suivre !

Tu parles du fait de dormir dans un refuge ? big_smile
Plus sérieusement, si personne ne fait ce genre de chose, on va finir par oublier ce qu'il ne faut pas faire !
Et à ma décharge, l'orage n'était pas du tout prévu. Si cela avait été le cas, je n'aurais pas continué au Taillon et j'aurais même surement fait une journée totalement différente.

fredlafouine a écrit :

Un petit piolet pour tes arrêts n'aurait pas été superflu, tu diras pas le contraire... Faut pas se leurrer, avec un bâton on n'arrête pas grand chose (pas facile de le placer sous son torse et mettre tout son poids dessus).

En effet, un piolet marche bien mieux mais un objet ne remplace pas une technique, et une fois celle-ci bien intégrée, on peut se passer plus facilement de l'objet conçu pour. Je ne dis pas que c'est un exemple à suivre, mais qu'il est parfois sain de faire sans l'objet idéal afin de ne pas être démuni quand il n'est pas là.

Tu peux essayer de faire passer ça avec désinvolture, humour et pseudo arguments bidons sur la "technique" mais ce n'est toujours que minimiser son inconscience et se mentir a soi même !!

Je ne vais pas réagir plus car je pense qu'ici personne n'est dupe de tes "exploits" mais au moins la prochaine fois renseignes toi un peu plus sur la météo (le PGHM de Gavarnie doit être mieux renseigné que les Suisses), les itinéraires (qui sont parfaitement décrits dans les guides Ollivier) et les conditions de neige.

J'étais dans la vallée à coté les mêmes jours : nous ne nous sommes pas attardés sous les nuages, j'avais des crampons sous mes trails, le piolet a la main et la corde de secours dans le sac.

Ce qui m'atterre le plus c'est que la prochaine fois que je passerai au Saradets j'aurai honte de dire que je suis MUL hmm (batailler pour 20€ alors qu'on arrive en ayant pissé de trouille dans son short c'est pas glorieux)

Des conneries on en fait tous, mais quand on les racontes la moindre des choses est de ne pas les minimiser et d'essayer d'en tirer des leçons pour soi et surtout pour les autres. (le "je ne changerai rien a ma liste" est juste hallucinant quand on est  passé au moins 3 fois à 2 doigts de la cata dans la même sortie).

PS : ne le prend pas pour une attaque perso, j'aurai le même discours avec n'importe qui ayant le même comportement.


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#17 20-09-2014 10:37:38

Ultra
Banni(e)
Inscription : 03-11-2012
Messages : 265

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

.

Dernière modification par Ultra (19-03-2016 15:09:35)

Hors ligne

#18 20-09-2014 10:58:33

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Messages : 996
Site Web

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Ultra a écrit :

Je ne vois pas l’intérêt de prendre deux bouteilles d'un demi litre (32g), car une bouteille d'un litre pèse moins lourd (20g).

Il n'y a  pas que le poids qui rentre en compte ! smile  Le volume et la polyvalence sont également importants, AMHA :

- 2 petites bouteilles, c'est plus facile à caser qu'une grosse,
- Si tu dois purifier de l'eau, tu peux boire dans une, le temps que les pastilles agissent dans l'autre !
- Si tu paumes une bouteille (ça m'est déjà arrivé), il t'en reste toujours une  wink


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#19 20-09-2014 11:07:12

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 960
Site Web

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Cela m'étonnait que quelqu'un ne s'y soit pas déjà collé avant smile

highpictv a écrit :

se mentir a soi même
pseudo arguments bidons
personne n'est dupe de tes "exploits"
j'aurai honte de dire que je suis MUL
pissé de trouille dans son short c'est pas glorieux

Et bha dit ! Si je poste le récit du bivouac au sommet du Mont Blanc tu vas nous faire une attaque mon pov' vieux, faut pas se mettre dans des états pareils ! lol

highpictv a écrit :

PS : ne le prend pas pour une attaque perso, j'aurai le même discours avec n'importe qui ayant le même comportement.

Mouais, je t'avais déjà appelé à ce sujet vu que cela commençait à devenir chiant, mon questionnement n'a pas changé... wink

Bref, tu interprètes cette sortie avec ta grille de référence, nous n'avons pas la même. J'ai pris assez de gant et est prévenu suffisamment (phrase juste avant le récit pour rappel). Tu es dans l'émotionnel là (comme à chaque fois avec moi), tu perds ton objectivité et tu t'excites dans le vide, tu n'as pas la moitié des éléments pour juger... Tu as mon numéro pour en discuter et être un peu moins à coté de la plaque.
Cela évitera peut être que tu sortes encore ce genre de connerie.


Ultra a écrit :

Étudie la liste obligatoire pour les courses de Ski-Alpinisme ou d'Ultra Trail, c'est le minimum indispensable, conseillé par des types qui ont l'habitude de la montagne en light.

Je pense exactement le contraire. Comme d'hab, je ne vois pas en quoi ce que nous faisons ici peut être rapproché du milieu de la course avec ses règlements, ses équipes de support, sans bivouac, etc.

Ultra a écrit :

Vu le faible poids (151g), le matelas RR Solar modifié de ton tableau doit plutôt être un Ridge Rest Solite ?

Ouep, bien vu.

Pour les deux bouteilles: le poids est plus simple à repartir avec souvent une bouteille dans le sac et une bouteille dans le filet mesh.
Le bol n'est pas fragile, je n'ai pas besoin d'y faire gaffe, c'est ce que j'avais sous la main.
Même paire de chaussette pour pouvoir les faire tourner, je peux ainsi en laver une paire n'importe quand.
Caleçon lycra: je n'arriverai jamais à assumer le look.
Marge thermique: celle que j'ai est déjà énorme.


A quand la charte du bon récit roll  C'est vraiment pénible ces réactions, si le contenu vous déplait ne le lisez pas où faite votre petite remarque mais ne vous sentez pas obligé de rétablir votre justice imaginaire... Vous n'avez pas besoin de prendre toute la misère du monde sur vos épaules et de vous ériger en grand défenseur de la sécurité à chaque fois. Cela ne rend service qu'à votre égo.
Et hop, un récit de plus de pourri...

Dernière modification par jeanjacques (20-09-2014 11:22:41)


Super poney

Hors ligne

#20 20-09-2014 11:28:49

Ultra
Banni(e)
Inscription : 03-11-2012
Messages : 265

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

.

Dernière modification par Ultra (19-03-2016 15:08:44)

Hors ligne

#21 20-09-2014 11:36:36

philip
achemeneu !
Lieu : Nice
Inscription : 25-05-2010
Messages : 996
Site Web

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Ultra a écrit :

Entre deux fois un demi litre et une fois un litre le volume reste le même.

Pas d'accord ! mais c'est que mon point de vue, hein !  wink je trouve que c'est plus facile à caser qu'une grosse, bon après ok, c'est le même volume, mais je pense que tu m'as compris wink

Ultra a écrit :

Dans ça liste il y 2 bouteilles d'un demi litre et une poche à eau d'un litre.

Avec une bouteille d'un litre et une poche à eau d'un litre tu peux traiter ton eau et t'as une gourde de rechange en cas de perte.

J'avais pas tilté la poche à eau  tongue


"On n'accumule pas, on élimine. Le sommet de l'éducation ramène toujours à la simplicité" B.WILLIS

"Ce que nous persistons à faire devient plus facile, non que la nature de la tâche ait changé, mais parce que notre capacité à l'accomplir s'est accrue." R.EMERSON

Hors ligne

#22 20-09-2014 11:42:06

moka
Membre
Lieu : Nord
Inscription : 09-06-2011
Messages : 789

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Récit sympa et qui fait rêver, comme d'hab ! Le gardien a sûrement le droit de réclamer le montant de la nuit, pas de polémique là dessus, par contre le ton et la manière me semblent franchement négatifs. Tu es zen quand même, perso je pense que le bol de café aurait effectué le mètre qui le séparait de la g... du gardien! Je ne supporte pas les gens gratuitement désagréables.

Hors ligne

#23 20-09-2014 11:49:34

highpictv
dit "Hichpyche"
Lieu : Talence, Bidart ou Aragnouet
Inscription : 01-06-2005
Messages : 9 516
Site Web

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

jeanjacques a écrit :

Cela m'étonnait que quelqu'un ne s'y soit pas déjà collé avant smile

highpictv a écrit :

se mentir a soi même
pseudo arguments bidons
personne n'est dupe de tes "exploits"
j'aurai honte de dire que je suis MUL
pissé de trouille dans son short c'est pas glorieux

Et bha dit ! Si je poste le récit du bivouac au sommet du Mont Blanc tu vas nous faire une attaque mon pov' vieux, faut pas se mettre dans des états pareils ! lol

Oui vieux et con surement mais vivant ...

Le récit du bivouac en haut du mont blanc tu penses bien que je l'ai eu. Mais tu n'y était pas en short, en trail, sans crampons et seul.

jeanjacques a écrit :
highpictv a écrit :

PS : ne le prend pas pour une attaque perso, j'aurai le même discours avec n'importe qui ayant le même comportement.

Mouais, je t'avais déjà appelé à ce sujet vu que cela commençait à devenir chiant, mon questionnement n'a pas changé... wink

Bref, tu interprètes cette sortie avec ta grille de référence, nous n'avons pas la même. J'ai pris assez de gant et est prévenu suffisamment (phrase juste avant le récit pour rappel). Tu es dans l'émotionnel là (comme à chaque fois avec moi), tu perds ton objectivité et tu t'excites dans le vide, tu n'as pas la moitié des éléments pour juger... Tu as mon numéro pour en discuter et être un peu moins à coté de la plaque.
Cela évitera peut être que tu sortes encore ce genre de connerie.

Le problème c'est qu'avec Yann on a toujours essayer de montrer que s'alléger permettait d'être en plus grande sécurité. Plus léger donc possibilité d'emporter un brin de corde, des crampons, un piolet, un casque ... et toi tu t'allèges pour avoir un petit sac. C'est tout l'inverse de l'esprit de RL !!!

Ici tu nous montres que tu es sur le fil du rasoir, que tu ne maitrise pas le terrain et que tu n'as aucune marge de sécurité, et qu'en plus tu prend les mauvaises décisions.

Désolé mais quand je vois ça je sais qu'il est temps de se barrer ... mais peut faut il encore attendre que tu te fasses friser les poils du cul pour comprendre.

4572_dscf2751_18-09-14.jpg

Si l'orage était arrivé quand tu étais en haut du cylindre, tu descendais comment ???


- Mieux vaut être mort en vallée d'Aure que vivant en vallée de Campan (proverbe local) -
Mes randos dans mon trombino.

Hors ligne

#24 20-09-2014 12:04:29

jeanjacques
.
Lieu : Bordeaux
Inscription : 05-06-2010
Messages : 3 960
Site Web

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

Mais attends là, tu crois que j'ai envie de crever ? Tu crois que je souhaite la mort via ce récit à d'autre type qui m'imiterai ? roll

Je n'ai fait aucun sommet difficile, à mon niveau c'est de la balade ça. J'ai toujours fait demi-tour quand je jugeai que c'était limite, quand je passe, c'est que le risque a été pesé et qu'il est acceptable (cela ne veux pas dire que ce n'est pas engagé, ni foireux, ni stressant, juste que c'est dans mes cordes de le faire). Je ne suis jamais allé dans une cotation qui se rapproche de mon niveau, toujours en dessous, justement pour être en adéquation avec mon matos (mes chaussures principalement) et la météo. Elle est là la marge. Juste avant de quitter la voiture j'ai songé à prendre mes grosses et mon pantalon, j'ai renoncé en me disant que si cela ne passait pas en trail c'est qu'il y avait trop d'engagement pour le faire seul.

Pour la photo, je dis justement dans le récit que c'est à ce moment que je commence à accélérer. Tu ne veux voir dans ce récit que ce qui t'arrange...

Dernière modification par jeanjacques (20-09-2014 12:12:41)


Super poney

Hors ligne

#25 20-09-2014 12:39:58

cernunos
EmulE
Lieu : Coye-la-Forêt
Inscription : 12-03-2011
Messages : 2 725

Re : [Récit + liste] Boucle de 14 sommets dans le massif du Mont Perdu

smile Salut,

Une petite question d'un néophyte qui ne connait pas ce coin : comment t'es-tu ravitaillé en eau ?


"Marche, marche ! Tu verras..." Henri Vincenot - Les Etoiles de Compostelle
"Le recours aux forêts — ce n'est pas une idylle qui se cache sous ce mot. Le lecteur doit plutôt se préparer à une marche hasardeuse, qui ne mène pas seulement hors des sentiers battus, mais au-delà des frontières de la méditation." Jünger

"Marcher dans une forêt entre deux haies de fougères transfigurées par l’automne, c’est cela un triomphe.
Que sont à côté suffrages et ovations ?"   Cioran

Hors ligne

Pied de page des forums