Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 04-10-2014 15:30:10

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

[Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Comme promis voici le récit de notre petite excursion dans les étendues sauvages Lapones : Le parc du Lemmenjoki et la "wilderness area" Hammastunturi.

Pour consulter ma liste de matériel, son élaboration à l'aide des membres du forum, ainsi que ma liste de nourriture, c'est ici que ca se passe

En ce qui concerne le matériel, on n'a manqué de rien, on n'a pas souffert du froid, ni de l'humidité, malgré 20 cm de neige pendant deux journées, 24 h de pluie avec nuit en tente et une nuit en tente à -8°C. pour la prochaine fois je rajouterais juste une paire de crocs pour franchir les gués et pour le soir au coin du feu...

En ce qui concerne la nourriture, liste on l'a trouvé plutot agréable à manger, on n'a jamais eu faim, on a juste rajouté des soupes en poudre individuelles, des cafés solubles et des thés. Un plaisir!

le projet initial comprenait des étapes de 20 à 30 km, mais en réalité, on a fait des étapes de 15 km hors chemin et 20 km sur sentier, sauf le dernier jour 27km... On a privilégié le plaisir à la distance, et on s'est amusés à pécher, chercher de l'or (sans succès), faire des photos... etc... on a vraiment passé un séjour de rêves dans un décor magnifique!

En ce qui concerne l'eau, la zone est criblée de lacs et de rivières qui se jettent dans les deux fleuves qu'on a suivi, le Lemmenjoki et l'Ivalojoki. elle est potable et disponible à volonté, aucun problème de ravitaillement.

Il y a possibilité dans les deux zones de voyager sans abri, vu que des refuges gratuits et disposant d'un poêle à bois sont disposés a environ un jour de marche les uns des autres.

8121_plan_general_04-10-14.png

8121_carte_04-10-14.jpg

jour1
jour2
jour3
jour4
jour5
jour6
jour7
jour8
jour9

Dernière modification par gregca (07-01-2015 21:28:22)

Hors ligne

#2 04-10-2014 16:22:30

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005
Messages : 1 910
Site Web

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Chouette, hâte de voir à quoi ressemble le coin en fin d'été smile


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)

Hors ligne

#3 04-10-2014 16:45:47

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Jour1:

Après une nuit interminable dans le terminal 2D de Roissy CDG, un vol Paris - Helsinki, un vol Helsinki - Ivalo, 90km de taxi d'Ivalo en passant par Inari pour racheter les briquets et allumettes que la douane nous a taxés dans les sacs, nous voila arrivés à l'entrée du parc du Lemmenjoki dans le hameau de Njurgulahti.

8121_jour1_6_04-10-14.jpg
8121_jour1_50_04-10-14.jpg

Il est 18h, une pluie fine tombe. Le hameau est composé d'une dizaine de maisons en bois rouge et au centre se trouve un Bar / Resto / Centre d'info pour randonneurs, qui sert de QG à tous les habitants parmi lesquels des Saamis en tenue traditionnelle.

Deux types nous interpellent (les tenanciers de l'établissement) et me taxent mon billet d'avion usagé pour avoir notre identité. Ils nous disent que grâce à ça, si on est portés disparus, ils pourront dire aux autorités qu'on est passés par là, et ils nous demandent notre itinéraire. D'un coup je me sens vraiment en sécurité!

Les types sont en fait super sympas, on boit un chocolat chaud chez eux, on en profite pour réorganiser nos sacs, ils nous donnent pleins de tuyaux sur les baies, les champignons, les terrains qu'on va rencontrer, les animaux qu'on va rencontrer... Ils nous disent dans un anglais parfait qu'il est interdit de pêcher en eau vive ici, et que les permis qu'on a acheté en france ne sont valables que dans les lacs. Mais très vite ils nous disent que personne ne surveille, que eux pêchent et qu'on fait ce qu'on veut. Une Saami vient se joindre à la discution. Elle nous raconte une blague Saami disant que les grelots et les sprays au poivre utilisés aux USA contre les grizzly sont inéficaces ici, le leader des rennes portant une cloche, les grelots attirent les ours et le poivre nous donnerait meilleur goût... lol lol lol
Elle nous dit ensuite que si on croise un ours on a beaucoup de chance et que si on arrive à le photographier il faut revenir leur montrer notre exploit. Il y en a énormément mais ils nous sentent arriver à des km..

Requinqués et impatients d'en découdre, on prend la route à 19h en direction du campfire site de "Sotkajarvi". La nuit tombe vers 21h d'après nos amis locaux. On pourra donc facilement parcourir les 5km qui nous en séparent....

8121_jour1_54_04-10-14.jpg
8121_jour1_55_04-10-14.jpg

C'était sans compter sur nos cartes au 1/100 000 ème, très peu détaillées qui ne montrent pas les chemins qui se croisent à l'entrée du parc. On prend donc le parti de suivre une clôture qui longe la rive du Lemmenjoki et qui d'après la carte et la boussole va dans la direction souhaitée. c'est vrai jusqu'au moment où la barrière tourne pour éviter une route et un parking d'où démarre un chemin qui parrait lui aussi aller dans la bonne direction. bref, on ne sait pas où on est, on s'est considérablement éloignés de la rive, mais on va dans la bonne direction. une carte affichée et un panneau fléché ne tardent pas à nous confirmer que le camp est là à 2km en suivant ce chemin. Un peu plus tard il fait noir, le camp ne se montre pas, on a fait au moins le double de ce qui était indiqué, et toujours pas de camp.

On consulte la carte : M***E!! on a laissé la deuxième carte (celle qui nous servira en deuxième partie de séjour) au panneau d'affichage!

du coup on stoppe, on pose tous les sacs, Bab et moi repartons en arrière chercher la carte, Fred part en avant chercher le camp, Dav et Sissou restent ici et gardent les sacs... une demi heure plus tard on se rejoint, on a récupéré la carte en courant, en revanche pas de campfire site en vue. On décide de continuer et de s'arrêter pour monter le camp à 22h où qu'on soit.

A 22h une lueur au loin nous signale un feu, on descend vers lui et trouvons enfin le camp. Trois Danois nous montrent un emplacement où mettre nos tentes. une autre tente semble être occupée un peu plus loin... on s'installe on verra demain... on ne trouve pas la rivière qui devrait être juste là... ça nous inquiète mais on verra demain.

Le lendemain on rencontre Simon un britannique qui voyage seul (la tente d'hier) et un peu plus tard on est rejoints par notre trio danois, 2 gars et une fille.

A notre grande surprise, la rivière est juste là comme prévu!

8121_jour1_57_04-10-14.jpg
8121_jour2_7_04-10-14.jpg
8121_jour2_3_04-10-14.jpg

Dernière modification par gregca (10-03-2015 15:19:37)

Hors ligne

#4 05-10-2014 09:15:07

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Jour2

8121_jour2_255_05-10-14.jpg

8121_jour2_37_05-10-14.jpg
8121_jour2_38_05-10-14.jpg

Après un petit déjeuner, la toilette, le démontage des tentes et la photo de groupe sur le ponton,  on décolle vers 9h30 en direction de « Ravadasjarvi ». Pour la première partie du parcours, on décide de ne pas suivre le chemin mais plutôt la rive du Lemmenjoki. Nous cheminons dans une végétation basse de mousse et de myrtilles, sur ce qui semble être une piste laissée par les animaux qui longent la rive. Arrivés une heure plus tard à « Venelossi » on traverse la rivière dans une barque qui glisse le long d’un câble et qu’il faut tirer par une corde. C’est sympa à faire !

8121_jour2_86_05-10-14.jpg
8121_jour2_71_05-10-14.jpg
Fred le banquier voit briller des paillettes dans l’eau et ne résiste pas à la tentation de prospecter… Il sort sa popote et on se met tous à l’ouvrage en l’utilisant comme une battée. Selon l’avis général, les paillettes qu’on trouve sont bien trop légères pour être de l’or… L’or est censé rester au fond et être plus lourd que le sable… ici ce n’est pas le cas. Malheureusement !
Tout de suite après la traversée, le campfire site (doté de WC sèches) nous offre l’opportunité d’une pause snickers, ainsi que quelques lancers de canne à pêche infructueux.

8121_jour2_135_05-10-14.jpg

On repart en suivant maintenant le chemin qui nous permet de traverser une autre rivière (affluente au Lemmenjoki) sur un pont. On arrive une bonne heure plus tard au refuge d’  « Harkakoski » où on retrouve nos trois danois entrains de manger. Nous on pousse un peu plus loin jusqu’à une seconde barque qui traverse le Lemmenjoki à nouveau. On traverse, et  s’y arrête pour manger et pécher. Première truite pour moi, deux ombles pour Bab. On croise trois finlandais d’Helsinki surchargés, ils ont au moins 25kg sur le dos j’ai mal pour eux !

Fred et Dav s’acharnent un peu pour ne pas rester bredouilles, mais rien n’y fait, les poissons ne veulent pas d’eux…

8121_jour2_169_05-10-14.jpg
8121_jour2_178_05-10-14.jpg
8121_jour2_182_05-10-14.jpg
8121_jour2_186_05-10-14.jpg

On redémarre, mais sur la mauvaise rive, (en traversant la seconde fois on pensait traverser une autre rivière qui n’existe pas… Merci aux détails de la carte au 1/100 000 aux endroits ou se trouvent des pictogrammes « cabane » etc.…) On s’en rend compte après un bon quart d’heure de marche dans un dédale de rochers couverts de mousse, mais comme nous sommes en haut d’une petite falaise, on aura au moins gagné une jolie vue.

8121_jour2_192_05-10-14.jpg
8121_jour2_197_05-10-14.jpg
8121_jour2_199_05-10-14.jpg

Donc retour à la barque, et nouvelle traversée, mais cette fois on monte à 5 dans la barque et on garde nos sacs… mauvaise idée…  la ligne de flottaison est dangereusement haute, et la barque manque de se retourner a chaque mouvement… on ne fait pas les fiers alors que Bab manœuvre pour nous emmener de l’autre coté. Heureusement tout se passe bien et nous reprenons notre bonhomme de chemin en direction des chutes « Ravadaskongas ».

Sur la route on croise énormément de traces de rennes, d’excréments également, et une jolie trace de griffes qui m’a tout l’air d’appartenir à un plantigrade… ours ou carcajou ??

8121_jour2_204_05-10-14.jpg

Vers 16h30 on arrive au refuge à 1km des chutes qu’on ira voir demain. Le refuge dispose de deux chambres dotées chacun d’un poêle a bois et de lits superposés. Devant le refuge se trouve un campfire site au bord du Lemmenjoki, une cabane à bûches équipée de hache et scie, des WC sèches, le tout dans un décor magnifique.
Vers 17h on est rejoints par un couple d’allemands, et plus tard dans la soirée trois finlandais viennent et s’installent dans la chambre des allemands. On est 5 par chambre, c’est équitable.

8121_jour2_210_05-10-14.jpg
8121_jour2_215_05-10-14.jpg
8121_jour2_246_05-10-14.jpg
8121_jour3_1_05-10-14.jpg
8121_jour3_4_05-10-14.jpg

Il fait 5°C, le ciel est complètement dégagé, les étoiles sont magnifiques, on pêche quelques heures, on monte la colline pour trouver du réseau et rassurer nos proches, puis  on passe la soirée au coin du feu à l’extérieur. En plus de la ration quotidienne de semoule et de saucisson, je me régale des 3 poissons que bab m'a préparé en papillottes... C’est le bonheur intégral ! Ne manquent  que les aurores boréales.
Couchés à 22h, l’ambiance du groupe est excellente, on se croirait en colonie de vacances !

Dernière modification par gregca (10-03-2015 15:13:37)

Hors ligne

#5 05-10-2014 20:43:30

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Jour 3 :

8121_j3_1_07-10-14.jpg
8121_j3_2_07-10-14.jpg

Réveil 7h30, Il fait toujours beau par un petit -2°C. En sortant ma ration du jour je tombe sur un petit message que ma femme et mon fils m’ont glissé en douce dans le sac… Ca me fait vraiment super plaisir !

    Vu la vitesse à laquelle on avance, vues les cloques que Sissou commence à avoir aux talons, vu que ce matin j’ai du strapper David qui souffre d’un genou et vu qu’on veut surtout profiter, on décide de revoir l’itinéraire à la baisse. En plus, les locaux du premier jour nous ont fait comprendre que l’une de nos journées de marche prévue devrait être considérablement rallongée pour contourner une zone d’immenses marécages. Ceci ramènerait notre plus grosse journée à quasiment 40km de marche, sans avoir de marge de sécurité pour atteindre l’aéroport à temps.

On choisit donc un itinéraire bis qui nous laissera une journée de rab et qui nous permet de redistribuer les kilomètres en restant presque toujours en dessous des 20km par jour… Grand bien nous a pris !

    On repart sur le chemin longeant à peu près la rivière Lemmenjoki jusqu’aux chutes Ravadaskongas. C’est  encore l’occasion pour une photo de groupe. La mythique chute est très belle, mais honnêtement je la voyais plus impressionnante et les infrastructures qui sont implantées autour me dérangent… pont, marches, etc…  c’est joli quand même et ca mérite d’être vu.

8121_jour3_16_05-10-14.jpg

    Marche sur piste à nouveau jusque « Kultahamina» qui correspond à la naissance du Lemmenjoki, l’embranchement plusieurs petites rivières qui deviennent ici un fleuve. En route on se fait une pause snickers et on pèche à nouveau. Un bel omble pour moi et une grosse truite pour Bab. Fred et Dav restent broucouille comme on dit dans le Bouchonnois ! Ce n’est pas faute d’essayer !

8121_jour3_70_05-10-14.jpg

    Arrivés à « Kultahamina » on s’offre une pause déjeuner et on prend même la peine de faire chauffer un café au réchaud à bois.

8121_jour3_109_05-10-14.jpg

A partir d’ici on s’engage pour deux jours hors pistes. Ca commence par un marécage assez praticable si on n’a pas peur de se mouiller les pieds. On y trouve notre première carcasse de renne. Elle a été nettoyée par une équipe de charognards efficaces ! Il ne lui reste que les poils et les os.

8121_jour3_130_05-10-14.jpg 

Fred et moi nous disputons (en plaisantant bien sur) la possession d’un joli couteau qu’on vient de trouver pas loin de Kulta. Il sort vainqueur du débat et garde le couteau. Quelques kilomètres plus loin, Sissou trouve un couteau encore mieux dans le marécage… du coup elle me l’offre, c’est un super souvenir ! La gentillesse paye…

    On franchit une barrière que les Saamis utilisent pour garder les rennes dans des zones de plusieurs hectares en liberté quasi complète.
On traverse plusieurs rivières avec de l’eau jusque sous les genoux. Bab en profite pour se faire une entorse au genou qu’il devra trainer tout le séjour… pas de bol ! L’instant d’avant il marchait en tête et tout allait bien, maintenant il souffre et se traine… Ca tient à peu de choses !

On escalade une pente à environ 70° et redescendons en pente douce jusqu’au canyon de la rivière « Vaijoki » dans lequel on progressera jusqu’au lendemain midi. Le canyon est une succession de marécages, de bouleaux nains très difficiles à traverser, de petites falaises et de pierriers en éboulis jusque l’eau de la rivière. C’est difficile mais très joli, très sauvage, les empreintes et crottes d’ours sont partout, ainsi que les empreintes, crottes et carcasses de renne. Des empreintes plus grandes nous laissent deviner qu’il y a aussi des élans ici. A voir les enchevêtrements de roches formant des cavernes, il doit aussi y avoir des lynx, des carcajous… on est ici dans le vrai, à deux jours de marche de la première route. Rajoutons à cela toute une panoplie de crottes indéterminées appartenant à des animaux de toutes tailles.

    On progresse dans le bon canyon, mais on est incapables de voir précisément où on en est, la difficile progression et le détail de la carte (toujours lui !) nous empêchent de nous localiser avec précision. Ce soir on devait dormir près d’une série de lacs, mais on ne sait pas à quelle distance ils se trouvent.  Le jour décline vite dans le canyon, et il est hors de question de camper au fond de ce charnier. Le terrain n’est même pas plat, il fait -3°C et le fond du canyon sera le dernier endroit  à recevoir le soleil demain matin.

On décide donc de monter au sommet d’une colline, le « Boijoskaidi », pour trouver du plat et y monter le camp (tant pis pour les lacs). 200m de dénivelé plus haut, on trouve enfin du plat dans une forêt de bouleaux espacés de 30 mètres les uns des autres. Il y a même du bois mort pour construire un feu, il fait vraiment très froid, -8°C et on se rend compte que nos gourdes sont vides. Les trois blessés sont chargés de monter le camp, Fred et moi on redescend à la rivière chercher de l’eau. En descendant on butte sur une falaise qui nous donne une très belle vue sur la suite du canyon et qui nous permet de repérer des éléments du paysage qui nous permettront de nous localiser avec précision.

Quand on remonte, le camp est monté, un feu chauffe, on installe un fil avec nos bâtons de marche au dessus du feu pour tenter de faire sécher les chaussettes, on mange une soupe super réconfortante, et une aurore boréale verte nous récompense de nos efforts du jour. C’est la première fois qu’on en voit, c’est magique ! On ne tente même pas de la photographier, déjà parcequ’on est à pieds nus autour du feu et qu’il fait trop froid pour se lever chercher l’appareil, mais aussi parce que ce moment on veut le vivre…. Tout simplement !

A 21h tout le monde dort, Sissou qui a eu froid la première nuit dort maintenant avec Dav et moi, Fred et Bab restent à deux, la tente de Sissou sert de remise pour nos sacs… le grand luxe !

8121_jour3_59_05-10-14.jpg

8121_jour3_76_05-10-14.jpg

8121_jour3_138_05-10-14.jpg

8121_jour3_162_05-10-14.jpg

8121_jour3_169_05-10-14.jpg

8121_jour3_172_05-10-14.jpg

8121_jour3_174_05-10-14.jpg

8121_jour3_189_05-10-14.jpg

8121_jour3_204_05-10-14.jpg

8121_jour3_215_05-10-14.jpg

8121_jour3_219_05-10-14.jpg

8121_jour3_229_05-10-14.jpg

8121_jour3_236_05-10-14.jpg

8121_jour3_237_05-10-14.jpg

8121_jour3_243_05-10-14.jpg

8121_jour3_247_05-10-14.jpg

Dernière modification par gregca (07-10-2014 22:19:13)

Hors ligne

#6 06-10-2014 01:17:33

bohwaz
Membre
Lieu : @Terre
Inscription : 26-04-2011
Messages : 1 930
Site Web

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Chouette récit, même si sur les photos on dirait un peu une mission test Quechua big_smile

Vivement la suite smile


Trombi: Australie, NZ, et les autres…
Some nomads are at home everywhere.
Others are at home nowhere,
and I was one of those.
    — Robyn Davidson

Hors ligne

#7 06-10-2014 07:21:02

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

lol C'est vrai qu'il y a du quechua au menu! Moi je suis équipé depuis pas mal de temps, donc à part ma tente et mon duvet je n'ai pas beaucoup de quechua... Pour les autres, ils se sont équipés au cours de l'été donc avec un délai aussi court, le budget était limité... en plus Fred a bossé chez D4 il y a gardé des amis, dont le responsable rayon rando... wink
Ca me faisait bien rire ces articles identiques mais de couleur différente. On était les Power Rangers!

En tout cas pour du 100% D4, personne n'a eu à se plaindre de quoi que ce soit... le matos est super performant...

Hors ligne

#8 06-10-2014 13:17:16

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Jour 4 :

8121_j4_1_07-10-14.jpg
8121_j4_2_07-10-14.jpg

Nuit agitée, on a du passer sous les -10°C, tout à gelé. Le linge qui séchait au feu est raide, les chaussures mouillées  sont devenues des parpaings, les gourdes qui étaient avec nous dans la tente sont des blocs de glace… le bonheur !

8121_jour4_2_06-10-14.jpg
8121_jour4_3_06-10-14.jpg

On n’a pas vraiment eu froid, mais on n’a pas super bien dormi, un animal a tourné autour des tentes toute la nuit, j’ai été réveillé par un reniflement  juste à coté de ma tête, on a tous entendu les bruits et ce matin je suis sûr à 90% qu’il s’agissait d’un renard. Cette nuit avec l’atmosphère nocturne on a eu peur des ours, mais je ne pense pas que c’en était.

Levés à 7h20, le froid aidant, on commence à marcher à 8h30. Ila fallu décongeler les gourdes en les jetant au feu, casser nos chaussures en sautant dessus à pieds (nus) joints et courir en rond autour des tentes pour  nous réchauffer.

8121_jour4_19_06-10-14.jpg
8121_jour4_22_06-10-14.jpg
8121_jour4_30_06-10-14.jpg

Après une petite heure de marche, on atteint les lacs au bord desquels on avait prévu de dormir. Au passage, ca aurait été magnifique de dormir ici !
On continue de remonter notre rivière « Vaijoki » qui est maintenant sortie de son canyon et dont le fil se transforme de rivière en lac, puis de lac en rivière… arrivés à sa source, on monte puis redescend une colline qui sert de ligne de partage des eaux et on rejoint la rivière « Sallijoki » qu’on doit maintenant descendre.

8121_jour4_35_06-10-14.jpg
8121_jour4_44_06-10-14.jpg

ours?
8121_jour4_47_06-10-14.jpg

Le paysage change complètement. Le fil de la rivière passe lui aussi de lac en rivière, mais les alentours sont maintenant très plats, composés soit de hautes herbes, soit de tourbières, soit d’un amas de mottes de terre de 50cm de haut, couvertes de baies. La progression n’est pas devenue plus facile, loin de là !
On s’arrête pour manger dans les hautes herbes juste après avoir rejoint notre nouvelle rivière. On se fait plaisir avec un bon café…

8121_jour4_50_06-10-14.jpg
8121_jour4_58_06-10-14.jpg
8121_jour4_62_06-10-14.jpg

Fred souffre maintenant lui aussi d’un genou qui enfle… bilan : Dav - tendinite au genou ; Bab - entorse au genou ; Sissou - cloques aux pieds ; Fred - tendinite au genou.  Je suis le seul épargné pour le moment.

Dans les hautes herbes je trouve un bois de renne que je garde en souvenir. On voit des gélinottes et des lemmings un peu partout, et dans l’après midi on voit notre première troupe de rennes en lisière de la forêt.

La rivière devient le lac « Sallijarvi » sur sa rive on trouve une piste de quad qu’il nous faut suivre jusque au hameau de « Sallivaara », où se trouvent les immenses enclos servant au rassemblement annuel des rennes appartenant aux Saamis. A Sallivaara, on trouvera aussi notre refuge pour la nuit.

La piste de quad est mauvaise à pied, elle nous fait d’abord traverser « Sallijoki » qui redevient rivière, puis elle s’enfonce dans un marécage cerné de tourbières extrêmement dangereuses. On décide donc de la quitter et on vise à la boussole une forêt qui semble être dans la bonne direction pour le camp de ce soir. Il commence à neiger à gros flocons par intermittence. La température est redevenue positive au fil de la journée. Dernier obstacle, une tourbière grande comme deux terrains de foot nous bloque l’accès à la forêt… on tente de passer, juste pour voir… Le sol encore gelé ne se dérobe pas sous nos pieds, mais on a l’impression de marcher sur un trampoline mal tendu… Le poids de notre corps fait s’affaisser en pente douce un cercle de 5m de rayon dont on serait le centre.  C’est vraiment trop dangereux, si le sol se dérobe, on ne retrouvera jamais nos corps… du coup on contourne !

8121_jour4_67_06-10-14.jpg
8121_jour4_72_06-10-14.jpg
8121_jour4_86_06-10-14.jpg
8121_jour4_89_06-10-14.jpg
8121_jour4_94_06-10-14.jpg
8121_jour4_99_06-10-14.jpg

Une fois le sol ferme de la forêt retrouvé, on retrouve également notre piste de quad qui nous mène au village. En forêt on fait fuir un grand tétras, impressionnant ! Une demi heure plus tard on est à Sallivaara, le village compte quatre refuges espacés de 300 mètres chacun. L’un des refuges est occupé par un finlandais taillé comme une armoire à glace qui chasse seul avec son chien dans la zone. Il sent bon la vodka et sur sa porte est accroché un grand tétras qu’il a tué aujourd’hui. Le type est sympa, il parle bien anglais et nous montre le refuge le plus adapté à notre bande… Le reste du village est désert. On fait des photos avec son chien et son tétras, on blague un peu avec lui et on part s’installer.

8121_jour4_116_06-10-14.jpg
8121_jour4_120_06-10-14.jpg

Voltarène pour les blessés, bain de pieds chaud pour Sissou…

Le refuge est situé juste à coté des fameux enclos servant au « big roundup Saami » Il est équipé d’une cheminée en pierre, une cabane à bûches est à 10m de là, et des WC sèches sont 50m plus loin… 5 étoiles !

8121_jour4_125_06-10-14.jpg
8121_jour4_135_06-10-14.jpg

Dernière modification par gregca (07-10-2014 22:41:30)

Hors ligne

#9 07-10-2014 19:36:21

N_75
Cancre du fond du forum et hamacoeur
Lieu : loin des livres !
Inscription : 29-11-2012
Messages : 845

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

.

Dernière modification par N_75 (14-10-2016 17:24:16)

Hors ligne

#10 07-10-2014 22:16:29

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

ça prend du temps de faire le récit! c'est impressionnant... mais ça permet de revivre le séjour, c'est sympa à faire... et je peux bien faire ça, vu que je passe des heures à lire les récits des autres. wink  ça donne des idées pour les prochains voyages!

D'abord, si on a choisi ce lieu, c'est parce que c'est l'un des endroits les plus reculés d'Europe, le prix n'est pas très élevé ( 320€ d'avion + 200€ en liquide nous ont largement suffi) et niveau dépaysement et vie sauvage on a été servi! On voulait de la faune sauvage, des aurores boréales, des paysages dignes de Jack London.... Le Canada pour budget serré en somme... et pour 10 jours, on ne voulait pas passer trop de temps dans l'avion.

Ensuite, pour la période:

- On voulait avoir du jour et de la nuit pour marcher le jour et espérer voir des aurores boréales.. on en a vu une.... En fait le jour durait aussi longtemps que chez nous. (lever du soleil vers 7h, coucher 21h en début de séjour, 19h30 en fin de séjour... on a vu les jours raccourcir)
- On ne voulait pas trop de moustiques (il parait qu'ils disparaissent vers fin août... on n'a pas été embêté)
- On ne voulait pas trop de monde (on a vu 15 personnes sur les pistes en 10 jours avec plusieurs jours sans personne) Jusque au 15 septembre, les centres d'accueil pour touristes chercheurs d'or en voyage organisés sont ouverts...
- Enfin, on avait déja des vacances en famille le reste de l'année et fin septembre faisait coïncider nos agendas à tous les 5... non négligeable...

Pour ce qui est des feuilles aux arbres, l'automne était déja bien entamé là bas... Les locaux nous ont dit le premier jour: "next week winter is coming!" et ils n'ont pas eu tort...

C'est bon de voir que je ne fais pas le récit pour rien... si je peux moi aussi donner des idées, c'est un plaisir!

Hors ligne

#11 07-10-2014 22:35:57

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Jour 5 :

8121_j5_1_07-10-14.jpg
8121_j5_2_07-10-14.jpg

Super nuit, Dav et Bab se sont levé deux fois chacun pour remettre du bois au feu. Dehors l’hiver est là, tout est blanc et il continue de neiger.
Les pieds de Sissou n’ont pas guéri dans la nuit, on prend donc la décision de découper dans ses chaussures. Question maintien ce ne sera pas génial, mais pour ses cloques c’est magique !

8121_jour8_108_07-10-14.jpg

On se met en route direction le hameau de « Guthura » en sachant qu’on ne l’atteindra pas aujourd’hui et qu’on dormira en tente ce soir…

8121_jour5_1_07-10-14.jpg
8121_jour5_6_07-10-14.jpg
8121_jour5_19_07-10-14.jpg
8121_jour5_25_07-10-14.jpg
8121_jour5_28_07-10-14.jpg

Petite photo de groupe devant le refuge, et on se met en route dans la neige. Jusque la route à « repojoki » on suit un sentier balisé super simple de 7km, avec des ponts pour les rivières et des passerelles pour les marécages… puis on traverse la seule route qu’on est sensé voir de tout le séjour. C’est cette route qui sépare le  « parc national de Lemmenjoki » et « Hammastunturi wilderness area ». En approchant de la route on voit passer une voiture, ca nous fait bizarre… «Une chariote du diable! C’est tout ferré et  y’a point de bœuf pour tirer ! »  (cf. : les visiteurs. Fred nous a sorti une imitation parfaite de Jacquouille, il n’a pas encore quitté le personnage …)

8121_jour5_34_07-10-14.jpg
8121_jour5_36_07-10-14.jpg

A partir de Repojoki, on doit suivre des pistes de quad ou de motoneige qui relient le village à celui de Guthura. Le problème c’est que ma carte n’en montre qu’une ou deux, et qu’ici il y en a beaucoup plus… on en choisit donc une à la boussole qui semble être la bonne.

8121_jour5_41_07-10-14.jpg
8121_jour5_47_07-10-14.jpg

Apres une bonne heure de marche, on perd le chemin dans un marécage et on décide de poursuivre plein Est  à la boussole jusqu’à une nouvelle barrière à rennes qui traverse le parc du Nord au Sud. On trouve la barrière quelques kilomètres plus loin, dans la forêt. En chemin on fait fuir un lièvre arctique gros comme un chien.

On remonte la barrière pour trouver la porte qui est indiquée sur le plan, et dès qu’on la trouve, on tend le tarp pour protéger nos sacs à dos de la neige tombante devenue très lourde et mouillée. On mange et on repart, toujours plein Est.

8121_jour5_53_07-10-14.jpg

Après une  heure de marche (à très bonne allure !) sur une piste forestière, on s’arrête pour un point carte et boussole, et malheur ! on est entrain de marcher plein Ouest ! Incompréhensible ! En fait, sur la distance, la piste a tourné vers la droite de manière insensible, au point de nous faire faire demi-tour complètement. On ne croit pas la boussole, on se dit qu’elle est morte, on confirme avec celle de ma montre Suunto, pareil ! On hallucine, on a même cru que la montagne était magnétique ou alors qu’il y avait eu une inversion des pôles pendant l’après midi…

Dav tente de nous localiser avec son Smartphone qui n’a pas de réseau, il y arrive à peu près, et sur la carto qui s’affiche, on reconnait seulement la rivière Ivalojoki qu’on suit depuis ce matin en se tenant quelques centaines de mêtres au nord d’elle. C’est confirmé, on est dans le mauvais sens depuis au moins 4km…
C’est décidé, on ne suivra plus jamais de piste ! Maintenant la boussole est notre seule alliée…

On remet cap vers l’Est, à la boussole cette fois ci, on monte et redescend plusieurs collines qu’on reconnait sur la carte, plusieurs marécages aussi, on atteint vers 19h la rivière « Taimenjoki » qu’on s’attendait à traverser sur un pont. Le pont est bien là mais il est détruit. On traverse donc à gué en sautant de pierre en pierre. Après la rivière, on cherche un emplacement de bivouac, mais il nous faut encore marcher une bonne heure à travers des marécages avant d’atteindre une forêt. Le sol est loin d’être idéal, mais la nuit nous pousse à nous arrêter à 20 heure. On est juste en haut d’une pente très raide qui surplombe la rivière Ivalojoki. La neige qui est maintenant devenue pluie lourde tombe toujours. On est trempés, on est gelés, on est creuvés !

8121_jour5_56_07-10-14.jpg
8121_jour5_58_07-10-14.jpg

On monte le camp à20h, à 9km de Guthura… si on n’avait pas eu ce problème de demi-tour, ce soir on aurait atteint un but qu’on n’osait pas espérer, et on dormirait surement en refuge. Les boules …

Avant de monter le camp, on tend le tarp pour abriter nos sacs et pour nous protéger de la pluie intense, on allume un feu avec du bois trempé, mais ca fonctionne quand même grâce à mon réchaud à bois qui sert de départ pour sécher du bois de plus en plus gros qu’on empile au dessus. (Il y laissera des plume !)

On se met au lit sans manger, sans se laver, on n’en peut plus ! Mais au moins, on sait où on est, et demain soir on dort en refuge à 15 ou 25 km d’ici en fonction de notre état…

Dernière modification par gregca (07-10-2014 22:50:33)

Hors ligne

#12 07-10-2014 22:58:19

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Messages : 1 226
Site Web

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Ce CR rend bien compte de la richesse de cette nature et des difficultés dues au climat. Merci.
Une question : en partant à plusieurs, vous sentiez vous plus rassurés, plus armés psychologiquement et matériellement devant les éventuels aléas de la randonnée ?


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

#13 07-10-2014 23:29:19

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Les richesses de la nature étaient effectivement au rendez vous, les difficultés aussi, mais l'équipe qu'on formait a su les surpasser, et honnêtement, aucune difficulté n'a été mal vécue... C'est vraiment resté un plaisir du début à la fin, même dans les moments les plus difficiles. Dès que quelqu'un commençait à montrer des signes de moins bien, les autres le reboostaient... Faut dire qu'on en a bavé, mais ensemble on le vivait bien!

En ça l'équipe a été formidable.

Pour la logistique le fait de pouvoir se repartir du matériel nous a permis de nous alléger et du coup d'amener les cannes à pêche, le reflex...

Pour présenter rapidement l'équipe, je suis à l'origine du projet.

David a été mon premier équipier, on se connaît depuis très longtemps même si maintenant il habite à 400 km de chez moi, c'était une évidence qu'il vienne. Il ne connaissait pas les autres.

Fred et bab sont deux super amis à moi qui ont sauté dans le train en marche dès qu'ils ont entendu parler du projet. C'est des aventuriers nés, et niveau caractère et fiabilité, y'a pas mieux!

Enfin Sissou, qui est infirmière à mon boulot mais aussi une super copine à moi s'est également invitée en cours de route. Même fiabilité et même esprit d'aventure que les autres. Elle aussi ne connaissait que moi dans le groupe.

À nous 5 on a formé une équipe de choc, l'alchimie à fonctionné au delà de mes espérances. On est maintenant inséparables, et nos prochains projets du genre on les fera ensemble.

Je ne voulais pas faire cela tout seul, je suis quelqu'un qui n'aime vraiment quelque chose que quand il peut le partager. Et seul je n'aurai probablement pas franchi autant d'obstacles... Ou alors le plaisir en aurait pâti.

Hors ligne

#14 08-10-2014 15:36:57

Archimboldi
Membre
Lieu : Ch'nord
Inscription : 12-03-2012
Messages : 1 047

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

C'est sûr que ce genre de voyage crée des liens.  smile

Merci pour le retour, j'aime beaucoup le ton très bon enfant, très "colonie de vacances" en fait. Un régal à lire !

Et ça me conforte encore plus dans mon envie d'y retourner en fin d'été, j'avais déjà lu un récit (d'Ith je crois) chez DM qui m'avait laissé sans voix devant la beauté des paysages. Pas de moustique, pas de horde de randonneurs, pas trop froid, donc possibilité d'un sac très léger. J'espère que j'aurai le temps en septembre prochain...

Ah, et ça confirme aussi mon ressenti : dans ces contrées boisées sans beaucoup de points de repère, un gps est très très utile.

Vivement la suite.  wink


"Life is full of wonders for someone who is prepared to accept them." Moominpappa

Hors ligne

#15 08-10-2014 17:15:15

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Chez DM? Je ne connais pas... C'est quoi? Ça m'intéresse d'aller lire ce récit, tu as un lien?

En ce qui concerne le GPS, je reconnais que par moment il aurait été utile... Ne serait-ce que pour logger notre parcours, ou pour éviter la boucle qui a entraîné un presque-abandon que tu pourras lire dans le récit du prochain jour, ou encore psychologiquement pour connaître la distance avant le prochain arrêt...

Ça n'a pas été un sérieux manque mais ça sera mon prochain caprice... big_smile

Je compte bien m'en offrir un prochainement mais je n'y connais absolument rien...

Ce qui m'inquiète un peu c'est de savoir si il est obligatoire d'acheter la carto hors de prix à chaque nouvelle zone, et de savoir aussi si la trame des coordonnées GPS est la même dans les différents pays... Je vais devoir m'intéresser sérieusement au sujet.

Hors ligne

#16 08-10-2014 17:21:20

Magic Manu
Magicien itinérant
Inscription : 12-11-2011
Messages : 1 842

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

DM, c'est David Manise, un forum outdoor, orienté plus "survie nature", et paquetages plus lourds qu'ici! Pas mal de membres (dont moi) sont sur les deux forum. Un retour de Laponie ici
http://www.davidmanise.com/forum/index. … 608.0.html


"Il en faut peu pour être heureux" (Baloo, le Livre de la Jungle)

Hors ligne

#17 08-10-2014 21:31:29

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Jour 6 :

8121_j6_1_08-10-14.jpg
8121_j6_2_08-10-14.jpg
8121_j6_3_08-10-14.jpg
8121_jour6_2_08-10-14.jpg
8121_jour6_1_08-10-14.jpg

    Nuit infernale,  le choix du lieu de bivouac hier soir s’est fait par défaut, à la tombée de la nuit. On dort au pied de deux grands sapins qui développent leurs racines en surface… c’était ça ou en pente… De deux maux le moindre, on a dormi tordus. L’humidité de l’air était hallucinante, Il a plu à verse toute la nuit, et finalement, on est quand même super contents des tentes D4 qui ont à peine perlé…. La chambre est restée quasi sèche, le tapis de sol n’a pas laissé passer l’eau, et la condensation s’est évacuée de manière assez satisfaisante.

Au réveil, la tente de Sissou qui sert de remise est posée au bord d’un bassin de 30 cm de fond qui n’existait pas hier soir.

Vu qu’on a dormi deux heures à tout casser, les blessures sont toujours là, les gars n’en peuvent plus, on oublie les projets, on parle de prendre un taxi à Guthura, et je commence à m’énerver parce que pour moi c’est inconcevable. Mon père m’as dit avant le départ : « si ca devient dur, il ne faut rien lâcher, jamais abandonner ! »  ca a été mon crédo jusqu’ici, et je compte bien m’y tenir ! C’est facile à dire pour moi qui ne suis pas blessé… je m’en rends compte… et mes copains ne veulent pas vraiment lâcher non plus, ils ne font qu’évoquer… pour se donner du courage…

Pour le moment, on fonce à Guthura, ensuite on avisera. On redémarre, cap à la boussole vers Est / Nord Est, on devrait couper une piste dans quelques kilomètres qui nous mènera au village. En route dans la forêt très peu praticable, on fait fuir des compagnies de gélinottes, une troupe de 5 rennes, et on a même la chance incroyable de voir se lever une mère élan et son petit à 40m devant nous. Je savais que c’était une grosse bête, mais pas à ce point ! Au moins 1,80m au garrot, une croupe énorme, je n’ai jamais vu de cheval aussi gros ! Le jeune élan faisait déjà la taille d’un cheval moyen. On en gardera le souvenir toute notre vie je pense …

8121_jour6_7_09-10-14.jpg
8121_jour6_8_09-10-14.jpg
8121_jour6_9_09-10-14.jpg

Vers 11h, on trouve enfin la piste, on la suit sur 6km, et on arrive à Guthura un peu après midi. On se met d’accord pour s’arrêter ici en refuge pour aujourd’hui, perdre notre journée de rab, et repartir réparés demain.

8121_jour6_12_09-10-14.jpg

Pour se renseigner sur l’emplacement du refuge, on frappe à la porte d’une maison, un homme de 70 ans nous ouvre, il nous dit qu’il n’y a pas de refuge à Guthura, mais il part faire ses courses à Saariselka à 50km de là. Il peut nous emmener, il part tout de suite. Il ne parle que le finnois, pas facile en langage des signes, mais on monte…

8121_jour6_13_09-10-14.jpg
8121_jour6_17_09-10-14.jpg

La route est vraiment  enneigée, large de quoi croiser de justesse deux voitures, on est entassés à 6 dans une Toyota 5 places, notre chauffeur roule à 80km/h, on flippe un peu à vrai dire, surtout lorsque en haut d’une montée on se retrouve face à face avec un 4x4, et que les deux véhicules dérapent chacun sur leur voie à cause d’un coup de volant d’évitement.  Il faut avouer qu’en fait il maîtrise vraiment, ce n’est pas un français, la neige ici n’arrête personne…

40 minutes plus tard, on est à Saariselka, on mange dans la cafétéria d’un supermarché où on commande chacun un « XXL atopia » un double burger frites. Moi je fais la gueule parcequ’on pue l’échec !

On parle de dormir ici à l’hôtel ce soir, de se faire déposer à l’aéroport en taxi et de se faire la dernière étape du programme en un aller-retour sur deux jours. Ca ne me va pas mais y’a plus que ça à faire…

Entre temps on fait quelques courses : clopes, pansements etc.… Et Sissou en profite pour m’acheter un super couteau de bushman made in Finland ! J’ai oublié de préciser le 3ème jour que j’ai perdu l’après midi même le couteau qu’elle m’avait trouvé dans le marécage…. Ca me fait super plaisir, et dans la foulée Bab propose d’aller voir à l’office du tourisme pour exposer notre problème.

La femme qui nous conseille nous trouve LA solution : Il existe un refuge payant (38€/nuit pour 5 personnes…) qui se trouve presque sur notre itinéraire de base, un taxi peut nous déposer à 3km de là, moyennant 20€ par personne, si on dort là bas ce soir, on n’aura perdu qu’une journée et demi de marche sur notre itinéraire de base, on récupère une journée de rab, et on repart dans la nature… Du coup on n’aura fait un écart civilisé de seulement quelques heures, et on regagne notre vie sauvage, jusque la fin. CA : ça nous va ! On est tous d’accord, on retourne into the wild….

8121_jour6_20_09-10-14.jpg

Le taxi nous dépose près du refuge de «  Raahen Piritti », Il emprunte une piste qu’aucun chauffeur de taxi français n’oserait prendre en 4x4 (lui est en minibus), on croise plein de rennes sur la fin de la piste. Il nous dépose, on marche une petite demi heure, on traverse une rivière puis on longe l’autre rive en croisant des concessions d’orpailleurs à l’ancienne… on se croirait dans le Dawson de jack London, les caravanes en plus. La rivière est marquée par des claims… ici c’est la ruée vers l’or.

Arrivés au refuge, on s’organise : Fred et moi on coupe du bois, on puise de l’eau, Bab fait l’infirmier, Dav nous fait à manger et Sissou fait la lessive. On est au top ici !

8121_jour6_22_09-10-14.jpg
8121_jour6_26_09-10-14.jpg

Dernière modification par gregca (09-10-2014 16:50:03)

Hors ligne

#18 08-10-2014 21:33:12

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Merci magic manu, j'irai y jeter un oeil à l'occasion...

Hors ligne

#19 08-10-2014 22:53:10

arofarn
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 09-02-2011
Messages : 793
Site Web

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Merci pour ce récit!

Encore un qui donne envie de sortir, quitte à en baver un peu pour en profiter beaucoup smile


Projet réalisé : 3 mois à vélo en Laponie

Hors ligne

#20 09-10-2014 13:03:08

Caroline73
Membre
Lieu : Savoie
Inscription : 06-12-2012
Messages : 587

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Que c'est beau la Laponie finlandaise! Les paysages m'ont pas mal rappelé le parc de la Reisa Page Wikipedia de Reisadalen, si vous cherchez un coin dans le même genre pour une prochaine expédition ^^

Je ne voulais pas faire cela tout seul, je suis quelqu'un qui n'aime vraiment quelque chose que quand il peut le partager. Et seul je n'aurai probablement pas franchi autant d'obstacles... Ou alors le plaisir en aurait pâti.

As-tu déjà essayé de voyager seul? J'aborde le sujet pour avoir fait cet été ce genre de parcours seule pour la première fois. Comme toi j'aime partager en voyage, pourtant voyager seul ouvre encore d'autres perspectives et d'autres expériences. C'est assez complémentaire. Je ne pourrais pas voyager seule tout le temps, mais ça fait quand même un bien fou.

Hors ligne

#21 09-10-2014 15:16:38

Draven
Aller a l'essentiel..
Lieu : Jura
Inscription : 14-06-2009
Messages : 969
Site Web

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Les photos vont vraiment rêver ! C'est vraiment un coin magnifique, le dépaysement est total, et le " into the wild " prend tout son sens...

J'ai adorer l'anecdote a propos des grelots et des sprays au poivre  lol  lol


Réduire le sac, à défaut de pouvoir réduire son porteur...
FlickR

Hors ligne

#22 09-10-2014 17:32:21

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

arofarn a écrit :

Encore un qui donne envie de sortir, quitte à en baver un peu pour en profiter beaucoup smile

Merci! si ça peut donner des idées ça fait plaisir... wink

Caroline73 a écrit :

Les paysages m'ont pas mal rappelé le parc de la Reisa Page Wikipedia de Reisadalen, si vous cherchez un coin dans le même genre pour une prochaine expédition ^^

Je viens d'aller voir le wiki, ça à l'air super! on cherche justement une prochaine destination, je met ça sur la liste!

Caroline73 a écrit :

As-tu déjà essayé de voyager seul?

Voyager non, randonner oui... c'est une autre vision, ça ne me dérange pas d'être seul, mais pour la prochaine fois on garde la team... on prend les mêmes et on recommence! S'il n'en manquait qu'un ça ferait un vide...

Draven a écrit :

J'ai adorer l'anecdote a propos des grelots et des sprays au poivre  lol  lol

sont sympas nos amis Saami non?  lol

Hors ligne

#23 10-10-2014 12:38:09

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Jour 7 :

8121_j7_10-10-14.jpg

Nuit géniale, le refuge payant offre l’avantage de disposer de matelas. Du coup on a été plusieurs à rêver de la maison et à se réveiller en se croyant là bas.

8121_jour7_1_10-10-14.jpg
8121_jour7_2_10-10-14.jpg
8121_jour7_3_10-10-14.jpg

Une coupure de quelques heures en ville et l’idée que le plus dur est derrière nous nous donne des ailes. Au programme aujourd’hui : suivre la rivière qui borde le chalet, remonter un ruisseau qui s’y jette jusqu’à un col, passer le col et redescendre de l’autre coté par un ruisseau qui se jette dans la rivière « Louhioja ». Au confluent de Louhioja et du fleuve Ivalojoki se trouve notre refuge de ce soir à moins de 10km d’ici.

On a pu se laver à l’eau chaude d’un sceau métallique sur le poêle, on fait les sacs, on prend notre petit déjeuner, on se sépare de notre surplus de bouffe, et à 10h15, on repart plus légers et (presque) réparés.

8121_jour7_25_10-10-14.jpg
8121_jour7_30_10-10-14.jpg
8121_jour7_36_10-10-14.jpg
8121_jour7_39_10-10-14.jpg
8121_jour7_44_10-10-14.jpg
8121_jour7_45_10-10-14.jpg
8121_jour7_48_10-10-14.jpg
8121_jour7_49_10-10-14.jpg
8121_jour7_56_10-10-14.jpg
8121_jour7_59_10-10-14.jpg
8121_jour7_80_10-10-14.jpg
8121_jour7_92_10-10-14.jpg
8121_jour7_100_10-10-14.jpg

Petite photo de groupe, et on se met en route sur la rivière des chercheurs d’or. La marche se déroule comme prévu, le col part en deux branches, on se trompe mais on s’en rend compte assez vite et on ne perd que quelques minutes qui ne sont pas vraiment perdues vu que le coin est très joli. La redescente est plus compliquée, dans le lit d’un petit torrent abrupt, on saute de pierre en pierre couvertes de myrtilles, et on finit par trouver la rivière « Louhioja ». C’est un dédale de pierres, de mousse et de bouleaux nains, difficile de ne pas se blesser mais cette fois on y arrive !


8121_jour7_111_10-10-14.jpg
8121_jour7_117_10-10-14.jpg
8121_jour7_120_10-10-14.jpg
8121_jour7_126_10-10-14.jpg
8121_jour7_127_10-10-14.jpg
8121_jour7_128_10-10-14.jpg

La gorge se resserre sur les rives de la rivière, du coup on s’éloigne et continue de longer mais cette fois par la forêt plus praticable. On tombe sur un appentis de roche qui semble être la caverne d’hibernation d’un ours, le sol y est dégagé de toute végétation, il y a juste assez de place pour qu’une ourse et ses oursons s’y laissent enneiger, je m’installe à leur place et pose pour la photo (qui ne rend pas assez fidèlement la scène).

8121_jour7_133_10-10-14.jpg
8121_jour7_134_10-10-14.jpg
8121_jour7_138_10-10-14.jpg
8121_jour7_150_10-10-14.jpg


Vers 13h, on sent l’odeur d’un feu de bois, c’est notre refuge qui porte le nom de la rivière sur laquelle il est posé : Louhioja. L’odeur du feu nous indique que deux suédois d’une quarantaine d’année, Anders et Eric,  y sont installés. Ils sont sympa dès le premier abord, ils nous font de la place, il y a sept couchettes… Ca tombe bien !

On compte passer deux nuits ici et profiter de la journée de demain pour pécher, partir randonner aux alentours sans sac, et pourquoi pas se poster et espérer y voir des animaux… Ils ont aussi pour projet de rester ici deux nuits. On s’entend bien, ca devrait bien se passer.

On pose nos sacs, on s’installe, on met du linge à sécher, et on se fait plaisir sur la nourriture qu’on a en trop autour d’un bon feu à l’extérieur. On descend sur Ivalojoki pour tenter de pécher, mais on rentre bredouille, la rivière n’a pas assez de fond aux abords du refuge, il y a du vent et il commence à pleuvoir. Un aigle (pygargue) survole la rivière, son envergure est de plus de deux mètres, c’est très impressionnant !

8121_jour7_160_10-10-14.jpg
8121_jour7_163_10-10-14.jpg
8121_jour7_172_10-10-14.jpg

On revient s’installer autour du feu, après y avoir tendu notre tarp fabriqué par Bab, pour nous protéger de la pluie et jouer aux cartes. Ensuite on coupe du bois pour la nuit, on le rentre et Eric vient me rejoindre avec Sissou autour du feu. Le tarp est bien utile pour profiter du grand air sous la pluie, les suédois l'apprécient autant que nous. On discute en anglais, Eric nous apprend qu’Anders est gardien de prison à Stockholm, comme notre David, et que lui est un ancien officier de l’armée suédoise devenu bûcheron élagueur. D’ où sa carrure…. Ils sont ici depuis un mois : deux semaines dans le Lemmenjoki, deux jours à Ivalo et deux semaines dans Hammastunturi.

On compare nos itinéraires, respectifs, ils ont tenté la traversée de Vaskojoki à Postijoki à laquelle on a renoncé le deuxième jour, et ils se sont retrouvés coincés dans les marécages et ont du renoncer aussi. Ils nous disent que la traversée des tourbières avant Sallivaara qu’on a faite le 4éme jour était vraiment dangereuse et qu’on a bien fait de ne pas la prendre à la légère. Si on n’avait pas contourné les tourbières, on ne serait surement pas arrivés jusqu’ici.

8121_jour7_175_10-10-14.jpg
8121_jour7_176_10-10-14.jpg
8121_jour7_178_10-10-14.jpg

Ils ont commencé leur périple pour 15jours d’autonomie avec un sac qui pesait plus de 35kg nous disent-ils. Ils ont avec eux une casserole, une poêle, une pelle US, une hache…  ils marchent en rangers… Pas très MUL tout ça !

La dessus, on s’endort dans une fournaise,  prêts pour la journée de demain qui s’annonce reposante.

Dernière modification par gregca (10-10-2014 22:38:28)

Hors ligne

#24 11-10-2014 09:58:45

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Jour 8 :

8121_j8_11-10-14.jpg

Nuit à 35°C, infernale… ce soir on arrête de recharger le poêle une heure avant de dormir ! Au moins, au réveil tous nos vêtements sont secs…

Le ciel est bouché mais il ne pleut pas et le vent a faibli. On se fait un bon petit déjeuner tous les cinq autour du feu dehors, Anders et Eric se font des crêpes à l’intérieur avec du lait en poudre, des œufs en poudre et de la farine ………en poudre !

8121_jour8_14_11-10-14.jpg

Vers 9h, on se prépare à aller pêcher, Les suédois font leur sac alors qu’ils avaient prévu de rester encore ce soir. Je leur demande si c’est nous qui les avons fait fuir, ils me répondent que non, mais je soupçonne nos deux ronfleurs, dont je tairai les noms, de les avoir poussé à partir… Ils sont venus ici pour être seuls dans le calme, je suis certain qu’ils ont apprécié ces 24h en notre compagnie, mais maintenant ils souhaitent retourner à leur autarcie.

8121_10721380_1700875486804802_1354779496_n_11-10-14.jpg
8121_10723666_1700875536804797_1115824056_n_11-10-14.jpg
8121_10728614_1700875466804804_710223310_n_11-10-14.jpg
8121_jour8_41_11-10-14.jpg

On part pêcher à trois, un bon kilomètre en aval, on y reste une bonne heure, Rien… Les deux plus fatigués restent à la cabane se reposer. A midi on se fait à nouveau plaisir avec les rations en trop, puis on part, tous sauf Bab qui a besoin de reposer son genou, grimper le sommet le plus proche qui nous permet d’avoir une vue sympa sur la vallée de la rivière Ivalojoki. Au sommet, Fred et moi grimpons dans un arbre, c’est encore mieux de là haut !

8121_jour8_45_11-10-14.jpg
8121_jour8_46_11-10-14.jpg
8121_jour8_48_11-10-14.jpg

On trouve une petite falaise sur laquelle on peut se poser avec une vue dégagée sur une bonne partie de la forêt, on y reste une demi heure, mais on ne voit pas d’animaux… tant pis…  Du coup, on commence à faire un peu d’escalade « de bloc », puis on essaye de trouver du bois pour se faire des arcs et des flèches…

8121_jour8_60_11-10-14.jpg

Arrivés au camp, Bab le bricoleur, qu’on réveille en entrant, ne résiste pas à la tentation de venir jouer avec nous. Après plusieurs arcs cassés, on arrive à planter notre flèche à 6 mètres dans un arbre…  satisfaits, on range les arcs et on n’y touchera plus….

Je pars seul, à un bon kilomètre en amont de la rivière cette fois, pour tenter ma chance encore une fois  à la pêche. Je trouve un endroit magnifique et propice à la pêche. L’endroit est si beau et sauvage que m’attend à voir débarquer à tout moment sur la plage une famille d’ours, un élan… Mais rien… et au bout de quelques lancers j’accroche quelque chose au fond et je casse…  Vu que j’ai oublié mes leurres au refuge, et que l’endroit est superbe, Je rentre pour récupérer mes leurres et mes copains.

8121_jour8_84_11-10-14.jpg
8121_jour8_89_11-10-14.jpg

Dav et Bab me suivent, on pêche une petite heure, toujours sans succès. Si le Lemmenjoki nous a laissé goûter à ses poissons, Ivalojoki ne nous lâche rien ! Anders m’avait dit que la saison est trop avancée pour pêcher. Il y a deux semaines c’était encore bon mais maintenant les poissons ne mordent plus.

8121_jour8_90_11-10-14.jpg
8121_jour8_92_11-10-14.jpg
8121_jour8_93_11-10-14.jpg
8121_jour8_96_11-10-14.jpg

On rentre, on reprend les taches domestiques : popote, lessive, feu, couper du bois, faire la vaisselle, aller chercher de l’eau… La nuit tombe, on refait le monde à quatre mecs autour du feu, Sissou reste dans la cabane. On rentre nous aussi pour boire un bon thé bien au chaud, et David qui est particulièrement en forme, nous fait pleurer de rire en rejouant les pires moments du séjour à sa manière. Un one man show !

8121_jour8_97_11-10-14.jpg
8121_jour8_105_11-10-14.jpg
8121_jour8_106_11-10-14.jpg
Sissou
8121_jour8_107_11-10-14.jpg
Fred

On rit tous ensemble une bonne heure avant de s’endormir. Il faut être en forme pour demain, c’est notre dernier jour de marche.

Dernière modification par gregca (11-10-2014 12:23:45)

Hors ligne

#25 11-10-2014 21:11:02

gregca
Membre
Lieu : Dunkerque
Inscription : 07-08-2013
Messages : 106

Re : [Récit + liste] 10 jours en Laponie Finlandaise fin septembre

Jour 9 :

8121_j9_12-10-14.jpg
8121_jour9_1_12-10-14.jpg

La nuit a été meilleure que la précédente, on a mieux géré le poêle en soirée pour qu’il ne fasse ni trop chaud, ni trop froid au coucher. On se lève tôt, et vers 9h on se met en route. On marche une dizaine de kilomètres entre la rivière Ivalojoki et une barrière à rennes, sur une piste que les animaux ont tracée. En route, on tombe sur un crâne d’élan énorme.

8121_jour9_2_12-10-14.jpg
8121_jour9_3_12-10-14.jpg
8121_jour9_5_12-10-14.jpg
8121_jour9_6_12-10-14.jpg
8121_jour9_9_12-10-14.jpg
8121_jour9_11_12-10-14.jpg
8121_jour9_16_12-10-14.jpg
8121_jour9_20_12-10-14.jpg
8121_jour9_31_12-10-14.jpg
8121_jour9_52_12-10-14.jpg
8121_jour9_34_12-10-14.jpg
8121_jour9_39_12-10-14.jpg
8121_jour9_46_12-10-14.jpg

Au passage de la barrière, on fait notre première pose snickers. Pas très loin d’ici devrait débuter une piste pour 4x4. A peine a-t-on redémarré qu’on entend des aboiements se rapprochant de nous. Un chien nous saute dessus et nous fait la fête, alors que juste derrière on voit arriver un quad et un pick-up. La voila la piste ! On la suit jusque la rivière «Tolojoki » qu’elle traverse.

8121_jour9_56_12-10-14.jpg
8121_jour9_60_12-10-14.jpg
8121_jour9_64_12-10-14.jpg
8121_jour9_65_12-10-14.jpg
8121_jour9_66_12-10-14.jpg
8121_jour9_70_12-10-14.jpg
8121_jour9_62_12-10-14.jpg

Avant de traverser, on fait notre pause du midi et on se fait chauffer les derniers cafés de nos sacs. Le gué n’est pas si bon à pied. On a de l’eau jusqu’aux genoux et elle est large d’une trentaine de mètres… L’eau est à 5°c et pour ne pas mouiller nos chaussures qu’on a eu tant de mal à faire sécher, on décide de la traverser pieds nus,  sauf Sissou qui garde ses chaussures pour protéger ses plaies. La traversée est très douloureuse, l’eau glacée à elle seule nous fait mal, les pierres glissantes et coupantes nous achèvent.

8121_jour9_90_12-10-14.jpg
8121_jour9_93_12-10-14.jpg
8121_jour9_96_12-10-14.jpg
8121_jour9_102_12-10-14.jpg
8121_jour9_103_12-10-14.jpg

On arrive ensuite dans le village de Tolonen, un village dans lequel on croise une quinzaine de maisons en bois très jolies, toutes espacées de deux cent mètres minimum et équipées : d’un bateau, un quad, une motoneige, et plusieurs voitures parmi lesquelles des épaves. Ici démarre une route goudronnée qui nous mènera jusqu’à l’aéroport.

8121_jour9_109_12-10-14.jpg
8121_jour9_111_12-10-14.jpg
8121_jour9_113_12-10-14.jpg
8121_jour9_120_12-10-14.jpg

La route est interminable, et le fait de marcher sur du goudron nous fait souffrir. Les blessures qui commençaient à guérir sont de retour, et nos pieds font des hémorragies internes… quand on croit être arrivés, on se rend compte que les routes qui apparaissaient sur la carte comme accédant directement au terminal sont en fait des voies de service fermées par des portails. Il nous faut donc faire le tour du site de l’aéroport soit environ 4 ou 5 km de plus. Le moral en prend un coup.

Sur les bords du lac qui jouxte l’aéroport, un homme d’une soixantaine d’années bricole sur son hydravion. Sissou va le voir pour se faire une idée de la route qu’il nous reste à parcourir, on la rejoint et on lui glisse qu’on aimerait que les boutiques de l’aéroport soient ouvertes pour acheter des cigarettes (on est à court et on fume des cigares depuis hier, Dav est en transe) et boire un café. Il nous dit que ce sera fermé car le terminal n’ouvre ses portes que deux heures avant chaque vol, et les ferme juste après le départ de l’avion. Il n’y a qu’un vol par jour à Ivalo, et l’avion : on l’a vu nous survoler ce matin…

8121_jour9_126_12-10-14.jpg
8121_jour9_127_12-10-14.jpg
8121_jour9_130_12-10-14.jpg

On lui demande s’il peut nous emmener vu qu’il remonte dans son van, mais il refuse car il n’a qu’une place et qu’il craint la police. Il nous propose de prendre l’un de nous et les sacs des 4 autres, mais on veut rester en groupe donc on continue malgré la douleur. Trois kilomètres plus loin, on le recroise alors qu’il rentre chez lui, il vient vers nous et nous offre un paquet de clopes en refusant qu’on le lui paye. Sympa ! Dav revit…

On arrive après d’atroces souffrances à l’aéroport fermé : Notre ligne d’arrivée. On a réussi ! Gros câlin de groupe pour se féliciter…

8121_jour9_133_12-10-14.jpg

Je me prépare à une dernière nuit en tente aux abords de l’aéroport, mais il n’y a pas d’eau dans le coin, et pour les autres, c’est tout vu : On appelle un taxi, ce soir on dort à l’hôtel à Ivalo, demain matin on fera un tour en ville pour trouver quelques souvenirs, et un taxi nous amènera à l’aéroport deux heures avant notre vol.  Après tout, c’est vrai qu’on l’a passé cette ligne d’arrivée !

On arrive vers 18h à l’hôtel, on nous donne une chambre pour 5 personnes, dans laquelle il y a un mini sauna. Après une bonne douche et un bon sauna, on se rejoint au bar pour se mettre des tournées de Lapin Kulta (« l’or Lapon » la bière du coin), et enfin on s’assied autour d’une jolie table pour gouter aux spécialités à base de renne. Très bon, la viande est un peu forte, plus encore que le gibier que l’on connait chez nous. Depuis le temps qu’on en rêvait de notre « quiche Le Renne » !

8121_10719141_899209110096711_372676041_n_12-10-14.jpg
8121_jour9_134_12-10-14.jpg
8121_jour9_135_12-10-14.jpg
8121_jour9_136_12-10-14.jpg
8121_jour10_7_12-10-14.jpg

On se réveille pour une nouvelle douche, un super buffet petit déjeuner, puis on part au super marché acheter du déodorant pour espérer couvrir l’odeur de feu de bois qui embaume nos vêtements. On trouve la boutique de souvenirs, on la dévalise (surtout Bab), puis notre taxi nous récupère et nous  amène à l’aéroport.

IVALO - KITTILA

KITTILA - HELSINKI

HELSINKI - PARIS

8121_jour10_9_12-10-14.jpg
8121_jour10_12_12-10-14.jpg

A la descente de l’avion à Paris, Fred et moi avons la surprise d’être accueillis par notre femme et notre fils respectifs. Elles ont fait trois heures de route, loué une voiture et réservé une nuit dans un super hôtel 5 étoiles avec spa et piscine…. On dit au revoir à nos trois complices et on file dans le grand luxe. Contraste stupéfiant !

Dernière modification par gregca (12-10-2014 10:25:00)

Hors ligne

Pied de page des forums