Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 22-08-2015 16:24:54

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 1 639

[Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Summertime on the Hrp – 2015   
Du Caillou de Socques à Mounicou
La liste

Préambule :

- En 2013, je parcours Hendaye – Caillou de Socques.
- En 2014, je pars de Mounicou (après avoir fait une boucle libre) pour joindre Banyuls.
Ce n’est pas que la partie centrale me faisait si peur (enfin, si, un peu quand même, avec toute la neige qu’il y avait en 2014 !), mais j’ai abandonné l’idée de la chronologie au profit du Cdb qui se déroulait près de Tarascon. Et je ne regrette pas !

Cette rando n’est pas pour moi une compétition, j’ai passé l’âge d’espérer gagner quoi que ce soit… mais une aventure humaine dans un cadre somptueux.
L’idée de ce retour, c’est le partage du ravissement quasi-permanent, des rencontres, des petites réflexions qui occupent l’esprit.

C’est une incitation à squatter vos écrans, mais seulement le temps nécessaire pour vous préparer à les quitter !

Allez, venez, on est à J 0, après un covoiturage fort loquace de Rennes à Pau avec Myriam, suivi d’un autostop ultra-rapide pour Laruns, d'une nuit au camping, on quitte le camping de Laruns ! Le gardien n’est pas encore levé, j'ai glissé le paiement sous la porte…

J 1 – 19 juillet   
Caillou de Socques – Arrémoulit

Je lève le pouce pour gagner Le Caillou de Socques. Puis je fais une micro-pause à la cabane pour voir à quoi elle ressemble ; si on peut dormir ailleurs, ce n’est pas plus mal, me semble-t-il… J’y abandonne volontairement mon ancien briquet.

La montée est agréable. Je croise une vingtaine de personnes, ce qui me laisse croire que le passage d’Orteig est devenu une autoroute. En réalité, la voie la plus empruntée est Fabrège – Artouste/train/sentier.

Au passage, je fais part de mon admiration face à l’Ossau au berger qui occupe la cabane d’Arrious ; il a un peu de mal à comprendre, il trouve le paysage assez banal… par contre, il m’envie, « là-haut », c’est autre chose ! Il n’est pas encore monté cette année.

6077_dsc06051_22-08-15.jpg

Au col, petite pause pour grignoter un peu et pour prendre le « pouls » du passage d’Orteig. J’interroge les 2 ou 3 qui descendent du Lac d’Arrious, mais aucun n’a pris le fameux passage.

6077_dsc06052_22-08-15.jpg

Arrivée au pied, c’est le défi du vide.

Contre le Pic, un mur, muni d’un filin (décroché sur quelques mètres).

6077_dsc06057_22-08-15.jpg

400 m plus bas, le lac d’Artouste…

C’est décidé, j’essaye !
Le temps que je me le dise, et que je fasse une ou deux photos, un couple est arrivé à l’autre bout et s’est engagé.
J’observe et les laisse passer. Puis c’est mon tour !
Pas question de regarder le lac en bas. Je me concentre sur mes appuis. Cette façon de me focaliser sur mes pieds et mes mains, en faisant abstraction de l’environnement me rappelle quelque chose. C’est un peu anachronique, mais ce qui me berce tout au long de la traversée, c’est un air de valse. Car cette concentration m’évoque la façon qu’a mon regard d’évacuer tout l’environnement, en valsant.

A l’arrivée, mes yeux plongent dans le bleu du lac.

6077_dsc06054_22-08-15.jpg

A l’autre bout, le couple que j’ai laissé passer a surveillé mon passage, avec bienveillance. Telle est la grandeur de la solidarité montagnarde ! smile

Au col…
6077_dsc06058_22-08-15.jpg

Arrémoulit, le Palas apparaissent. Il fait un temps magnifique, le berger a raison, c’est grandiose.

6077_dsc06059_22-08-15.jpg

Je prends des infos près du gardien du refuge. Il reste un bon névé dans la montée du Palas, il vaut mieux ne pas passer trop tôt, attendre que ça fonde un peu en surface. Il me conseille une sorte de mini-presqu’île pour planter la tente.

Quitterai-je cet endroit magnifique ?

6077_dsc06063_22-08-15.jpg

Après un bain rapide dans une eau étonnamment bonne et un rinçage de linge, alors que je suis en pleine contemplation, les pieds dans l’eau, des Espagnoles s’installent face à moi en tenue d’Eve pour « patauger ».
Je me tourne vers le Palas dont je préfère la beauté minérale.
Plus tard, arrive un randonneur souriant. « Elle est bonne, l’eau ? ». Je lui en vante la température, la limpidité fait sa pub à elle seule, le soleil fait miroiter les sommets… En un clin d’œil, et sans interrompre l’échange, tous ses vêtements jonchent le bord du lac, et c’est en tenue d’Adam qu’il plonge dans les eaux, côté Palas… rendant la scène beaucoup moins minérale… et pour tout vous dire, je préfère ce côté-ci de la scène ! 

6077_dsc06061_22-08-15.jpg

C’est chaud, la Hrp, cette année… ! 

6077_dsc06066_22-08-15.jpg

Edit : changement du titre au fil de l'avancement

Dernière modification par ester (18-01-2017 13:33:48)


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#2 22-08-2015 17:06:13

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Salut ester,  smile

Un autre feuilleton de l'été en perspective ! Je suis ben content de retrouver ta prose si tranquille. tongue

C’est une incitation à squatter vos écrans, mais seulement le temps nécessaire pour vous préparer à les quitter !

Bien envoyé ! Mais avant de repartir (bientôt) je prendrai tout mon temps pour te lire.

La région entre l'Ossau et le massif du Balaïtous est vraiment magique. Y compris côté espagnol avec ses roches rouges tirant sur le vieux rose... smile

Après un bain rapide dans une eau étonnamment bonne et un rinçage de linge, alors que je suis en pleine contemplation, les pieds dans l’eau, des Espagnoles s’installent face à moi en tenue d’Eve pour « patauger ».

C'est précisément ce que j'apprécie avec nos voisin(e)s ibériques : le côté nature, la spontanéité en montagne. J'en fais autant. Sans choquer, c'est à dire sans ostentation. smile

A bientôt !

Jobig

Dernière modification par Jobig (22-08-2015 18:09:32)


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#3 23-08-2015 11:43:24

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 1 639

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Bonjour Jobig,  smile

Merci pour ton enthousiasme, ça fait bien plaisir.  smile

Jobig a écrit :

La région entre l'Ossau et le massif du Balaïtous est vraiment magique.

Yep !   smile
Beau dimanche ensoleillé à toi !


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#4 23-08-2015 12:06:02

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 1 639

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

J 2 – 20 juillet
Arrémoulit - Larribet

Au réveil, le panorama est grandiose (je vais finir par manquer de synonymes !) !

6077_dsc06067_23-08-15.jpg

Le lever de soleil sur le pic d’Arriel (2824 m) se reflète sur le lac.

6077_dsc06069_23-08-15.jpg

Mes voisins du dessus (le nageur et son copain, non nageur) partent un peu avant moi. La montée est facile et bien cairnée.

6077_dsc06073_23-08-15.jpg

Je me retourne souvent pour admirer le paysage.

6077_dsc06072_23-08-15.jpg

Au névé, je tente un passage direct en chaussures (comme les gars, chaussés quant à eux de grosses).
Mais la neige se transforme vite en glace. Demi-tour, c’est l’occasion d’essayer mes Pocket cleats, tout neufs. Et là, une belle traversée qui crisse !

6077_dsc06075_23-08-15.jpg

Dans ces conditions (peu difficiles, tant pour la pente que pour la glace), c’est un régal.
[pour la petite histoire, j’aurais pu contourner le névé par le pierrier, mais j'ai besoin de tester mes Pocket Cleats]

6077_dsc06077_23-08-15.jpg

Au col, les garçons m’attendent, à ma grande surprise, sur un quiproquo dû au raccourci « Tu montes aussi « au » Palas ? ». Ah oui, mais pour moi, ce ne sera que le col, pas le Pic !

Juste le temps de faire une photo de la vallée qui mène à Respomuso….

6077_dsc06078_23-08-15.jpg

Ils m’engagent à les suivre, pour un départ paraît-il commun au Pic du Palas comme au Col du Lavedan. Puis filent vers leur sommet. Ça grimpe raide dans une roche ferrugineuse où je mets les mains. Pourvu que je passe le Lavedan, je n’ai guère envie de redescendre par ici. Je me donne un peu l’impression d’un crapaud qui avance une patte après l’autre ; mais il me manque les petites ventouses qui accrochent bien… A un moment, je rejoins en fait le sentier décrit dans le Véron, qui aligne ses cairns (en descente). Je mets un certain temps à comprendre qu’il s’agit de cette voie-là ; ne vois plus rien qui monte, même si je repère bien le col (c’est quelle faille, d’ailleurs ? Il y en a deux !) et le névé qui est juste dessous. Je trouve cet univers peu engageant, pour tout dire.

Seul témoin indifférent de mes errances de ce moment-là…

6077_dsc06080_23-08-15.jpg

Du coup, je redescends quelques cairns.

Quelques minutes plus tard, un groupe apparaît. Ils se dirigent aussi vers le Lavedan, confiants, et me proposent de me joindre à eux. Allez, c’est reparti vers le col !
Grâce aux indications de leur topo, et à leur perspicacité, nous arrivons au couloir ; grâce aux guides de ma bonne étoile du jour, à leurs conseils dans la cheminée, je parviens au col. Je ne crois pas que j’aurais réussi seule. Il y a des prises que je ne trouvais pas, faute de les voir.

Voilà à quoi ressemble la vue de l’autre côté du Lavedan. Ça valait la peine, non ?

6077_dsc06081_23-08-15.jpg

La descente se fait dans les pierriers, à contourner les névés et les lacs.

6077_dsc06083_23-08-15.jpg

Nous terminons presque cette journée ensemble, jusqu’à ce qu’ils accélèrent le pas, car ils doivent être à Toulouse ce soir pour reprendre le travail demain matin. Merci à eux.

En passant au refuge de Larribet, je m’offre une délicieuse et copieuse omelette.

Le spot de bivouac que je visais, près d’un laquet, est déjà occupé par un gars qui se prépare à prendre un bain.
Pas vraiment le moment de venir discuter pour me poser aux environs, je trouve…
Je descends un peu plus bas et m’installe sur un îlot au milieu du torrent.

6077_dsc06086_23-08-15.jpg

Le sentier est caillouteux à souhait (ouille, mes genoux ne m’auraient pas portée beaucoup plus bas !), les quelques randonneurs qui descendent après mon installation ne me remarquent pas, trop occupés à regarder où ils mettent les pieds !

Edit : gramm

Dernière modification par ester (18-01-2017 13:37:04)


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#5 23-08-2015 12:35:39

rochelaise
Membre
Lieu : la rochelle
Inscription : 18-10-2011
Messages : 411

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Merci Ester pour ce joli récit, c'est un doux plaisir de te lire ! Une bien belle balade estivale !  wink


La peur n'évite pas le danger, le courage non plus. Misha Defonseca

Hors ligne

#6 23-08-2015 13:14:15

Archimboldi
Membre
Lieu : Ch'nord
Inscription : 12-03-2012
Messages : 1 047

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Un retour qui commence par de la fesse, ça appâte toujours le chaland.   tongue

*s'abonne à la discussion*

Merci du récit.  smile


"Life is full of wonders for someone who is prepared to accept them." Moominpappa

Hors ligne

#7 23-08-2015 14:09:18

Galou83
Life trotter
Lieu : Var
Inscription : 01-12-2014
Messages : 1 546
Site Web

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

J'apprécie (entre autre) le "retour" sur les crampons, ce qui confirme mon intention de me les offrir pour le même contexte...


---
Je suis mon chemin, un pas devant l'autre.

Hors ligne

#8 23-08-2015 15:53:20

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 1 639

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

@ Rochelaise :
Bonjour, smile 
C'est un plaisir de te lire aussi !  wink

Archimboldi a écrit :

Un retour qui commence par de la fesse, ça appâte toujours le chaland. tongue

big_smile  big_smile  big_smile

@ Galou83 :
Bonjour Galou,  smile
Les Pockets Cleats répondent bien à ce que j'ai lu à leur sujet, sur BPL et ici.
Je dois reconnaître qu'à leur réception, j'ai été trrrrès sceptique sur la fiabilité.
Mais je les ai chaussés 3 fois (là où ceux qui avaient des chaussures hautes passaient direct), sur neige dure (pas sur la glace) et ils ont répondu à ce que j'en attendais.

Ce ne sont pas des crampons d'alpi.


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#9 23-08-2015 17:57:07

Galou83
Life trotter
Lieu : Var
Inscription : 01-12-2014
Messages : 1 546
Site Web

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

c'est clair qu'on ne peut pas leur demander de remplacer de "vrais" crampons. Mais j'aime bien l'idée de les avoir dans le fond du sac dans le cas d'une balade d'altitude où la probabilité de croiser des névés conséquents est forte... Contente que tu aies confirmé l'idée que je m'en faisais.

Ton utilisation d'un air de valse m'a amusée : souvent, je "fredonne" ou me récite diverses mélopées pour rythmer mon pas. J'essaierai un air de valse à l'occasion  big_smile


---
Je suis mon chemin, un pas devant l'autre.

Hors ligne

#10 23-08-2015 18:33:31

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Une valse pour rythmer une marche, c'est original ! tongue

Allez savoir pourquoi, pour mézigue, le tube de l'été a été sans conteste "A las Barricadas" passé et repassé en boucle dans ma pauvre tête qui n'en pouvait mais (je n'avais pas de baladeur et je l'ai regretté) ! Pas moyen de m'en défaire ! Et ça reprenait dès que l'effort se faisait plus intense... Faites la révolution, qu'ils disaient... big_smile

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#11 23-08-2015 19:03:27

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 1 639

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

@ Galou et Jobig :
big_smile  big_smile  big_smile

J'ai ajouté un lien pour l'air de valse.  smile
Bah oui, ça occupe l'esprit !
Mais que l'esprit, parce que le passage d'Orteig n'est pas franchement le lieu où je danserai une valse, même avec le meilleur cavalier du monde !  big_smile

Jobig, je reconnais que A las Barricadas était plus approprié aux cols frontaliers...  tongue


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#12 24-08-2015 07:55:30

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 1 639

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

J 3 – 21 juillet
Larribet – Port de la Peyre St Martin

Il fait beau, encore et toujours ! Des semaines que ça dure, y compris en Bretagne avant mon départ.
Je trouve de beaux plans où j’aurais aimé planter le bivouac si j’avais pu avancer plus hier…

6077_dsc06087_24-08-15.jpg

6077_dsc06088_24-08-15.jpg

En arrivant au Port de la Peyre St Martin, c’est le monde à l’envers : grand bleu derrière moi en France ; un nuage bien sombre et menaçant recouvre la Grande Fâche. Si les deux copains alpinistes d’hier en ont entrepris l’ascension, je n’aimerais pas être à leur place !

En parlant d’abri, j’en ai aperçu un ou deux sous roche, au col. La cabane précédente est à 2 h de marche ; le refuge de Respomuso à peu près à 1.30, et je n’ai pas l’intention d’aller par là, en tout cas pas cette année.
La pluie arrive, ainsi que l’orage.

Allez, ce n’est pas recommandé, mais je vais me glisser sous l’abri sous roche. A peine dessous, de grosses gouttes s’écrasent, suivies de gros grêlons, accompagnés d’un son et lumière plein pot ! Welcome in Espana !
Après une trentaine de minutes, la pluie ruisselle aussi sous le pan inférieur de la roche, puis tombe sur moi.  J’enfile ma cape. Une heure à jouer la statue ainsi… en attendant patiemment une amélioration. Lorsque la pluie faiblit, je pars en quête d’un replat à l’abri des regards. Quelle idée, d’ailleurs, vu qu’il n’y a personne et qu’on n’y voit goutte ! Il n’est que 14 h, a priori, on n’a pas le droit de planter… En remontant un peu vers la Punta del Crista, je trouve un spot, derrière un gros rocher, à quelques mètres d’un petit ruisseau qui glougloute gentiment (et qui me change du torrent truculent de la nuit passée). Lieu de pause éphémère… croyais-je… en attendant le retour du grand beau !

Phase 1 : J’installe seulement le DT et le polycree, juste pour m’abriter.
Je m’occupe en recousant l’extra-fine chemise emportée pour la nuit ; en faisant un café ; en sortant la lime à ongles, puis les cartes ign…

Phase 2 : à 17 h, j’installe la TI, il est trop tard pour partir pour le refuge Wallon.

Phase 3 : 18 h, brève accalmie. Je sors faire une toilette, le tour « du propriétaire », et quelques photos…

6077_dsc06090_24-08-15.jpg

Phase 4 : pluie ininterrompue jusqu’à 21 h. Je surveille les alentours : hauteur d’eau du ruisseau, terrain tourbeux (quelle idée de planter ici !). Je ressors juste avant la nuit, sous la pluie, pieds nus et en tenue ultra-légère pour améliorer le déversoir du bassin d’écoulement constitué par le ruisseau, pas bien loin ; je profite des blocs déplacés pour tenter de construire un petit muret de protection.
21 h : ouf, la pluie cesse. Je m’endors !

Phase 5 : à 23 h, réveil en sursaut par les grondements de l’orage. De 2 à 5 secondes, de 5 à 2 secondes, continuellement et sans régularité. L’orage semble tourner autour des différents sommets aux alentours, va, vient, ne s’éloigne pas. Des trombes d’eau se déversent sur la montagne et sur ma tente.
Vu le spot, il est évident que le risque numéro 1, c’est l’inondation. Jamais je n’aurais eu l’idée de planter ici si ce n’est pour me cacher… de façon transitoire.

En un clin d’œil, dans la nuit, je prépare mon sac : tout dans le sac, moi habillée, duvet et doudoune rangés à cause des risques d’eau. Ne restent que la fille en polaire, pantalon et chaussettes, allongée dans la nuit sur son X-lite (qui, dans le pire des cas, flotte !).
Toutes les 30 minutes, pendant 3 heures, j’ouvre la fermeture, plonge les doigts dans l’herbe pour tâter la tourbe, sors ma lampe pour suivre l’évolution du ruisseau (qui ne glougloute plus mais trucule de façon menaçante – le niveau monte, monte… le ruisseau s’est transformé en torrent !).
Vers minuit, la tourbe, dans le auvent, annonce une hauteur de 1 ongle* d’eau (de majeur, soyons précis !).
Vers 1 h, le niveau monte à ¾ de phalange.
Vers 2 h, on atteint le record de 1 phalange… La tente est sur un petit lac et tient remarquablement bien la marée et la tempête. Je me loue d’avoir ré-enduit le silnylon au white + silicone, il y un an.
2 h, la pluie cesse. Il ne reste qu’à tenir bon. Il fait nuit noire, froid. Je suis dans un îlot au milieu de l’océan. Je ressors le duvet, frigorifiée.

Et je m’endors enfin, en me demandant sur quelles eaux je flotterai à l’aube…

* : l’ongle et la phalange sont l’unité de mesure universelle en cas d’inondation, de nuit, en solo, sous l’orage, au col de La Peyre St Martin, un 21 juillet !

Dernière modification par ester (18-01-2017 13:41:31)


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#13 24-08-2015 08:17:48

kodiak
Pas assez léger, mon fils!
Inscription : 09-06-2014
Messages : 2 596
Site Web

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Merci pour ce retour, que je lirai avec autant d'intérêt que la Saison 1.

ester a écrit :

Grâce aux indications de leur topo (...) nous arrivons au couloir...

Ils avaient quoi, comme topo?


Lâche ce clavier, attrape ton sac et pars marcher! |k|
« Strong, light, cheap, pick two' » (Keith Bontrager)

Hors ligne

#14 24-08-2015 08:25:19

Jobig
Membre
Lieu : Breizh
Inscription : 01-07-2014
Messages : 1 169

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Salut ester,  smile

C'est ce qu'on appelle un suspense mené de main de maître jusqu'au bout des ongles... wink Doublé d'un voyage au bout de la nuit, nouvelle formule !  big_smile

L'îlot situé au milieu du torrent n'était pas mal, non plus ! wink lol

Je commence ma journée par une bonne rigolade et je t'en remercie ! smile

Jobig


From each according to their ability, to each according to their needs.

Hors ligne

#15 24-08-2015 08:57:29

Diesel
P.U.L. Pingouin Urtiquant Libre
Lieu : Terre du Milieu
Inscription : 05-07-2006
Messages : 1 054

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Salut Ester  wink

Déjà l'oeuvre pour ton récit ? Chapeau, j'aurai pensé que tu prendrais un peu plus de temps.
En tout cas merci de partager ton périple.

Je retiens ta mesure en phalange. Ceci dit, on a toujours utilisé des parties du corps pour les mesures (pieds pouces) je trouve ça fort logique.
La phalange est donc 1/2 pouce soit 1,27cm, j'ai juste ? lol

Dernière modification par Diesel (24-08-2015 08:57:56)


"The more you carry in your head, the less you carry on your bag"
"War is peace
Freedom is slavery
Ignorance is strengh"

Hors ligne

#16 24-08-2015 09:04:59

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 1 639

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Bonjour Kodiak,  smile
et merci.

Kodiak a écrit :

Ils avaient quoi, comme topo?

Bonne question...
Je viens de faire une petite recherche mais j'avoue que je ne retrouve pas.
Il me semble que ce n'était pas un topo-guide de la ffrp.
Mais je ne veux pas dire de bêtises, je n'ai pas été assez attentive.

Leur guide proposait, parmi d'autres, une boucle sur 2 ou 3 jours, au départ du Pla d'Aste/Migouelou/Arrémoulit/Larribet par le col de Lavedan/Pla d'Aste.

L'année précédente, ils avaient parcouru le tour du Pic de Midi d'Ossau.

Ils n'ont pas mesuré qu'il y avait un (immense) fossé de compétences entre les 2.
Et n'avaient jamais pratiqué une telle rando.
Mais il s'est avéré qu'ils étaient tous très performants, très soudés et aucun n'avait le vertige.


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#17 24-08-2015 09:08:33

Gege33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 31-07-2015
Messages : 15

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Salut Ester
Ah depuis plus d'un mois que j'attendais le retour .......... merci à toi ..... le récit de la nuit d'angoisse au bord du torrent ....... j'ai eu le privilège de connaitre ce récit en exclusivité et bien avant tout le monde sur ce forum puisqu'on s'est rencontré au refuge des Oulettes de Gaube et que ton enhtousiasme m'à convaincu de m'inscrire.
J'attendais avec impatience le récit pour savoir comment tu avais continué ton aventure après notre brève entrevue.


En tout cas je vois que les photos et récits me donnent de plus en plus l'envie de tenter cette Hrp, peut être même en faire de petits bouts pour ma traversée des Pyrénées sur le gr10 pour "remplacer" certains morceaux un peu "ennuyeux"

La suite !!!!!

Hors ligne

#18 24-08-2015 09:32:28

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 1 639

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Jobig a écrit :

C'est ce qu'on appelle un suspense mené de main de maître jusqu'au bout des ongles... wink

J'ai pris quelques cours de suspense en rentrant, entre Ariège et Bretagne ! tongue big_smile

Jobig a écrit :

L'îlot situé au milieu du torrent n'était pas mal, non plus ! wink lol

Voui, j'avais bien mesuré les risques, mais là, la météo était nickel. big_smile

Diesel a écrit :

Je retiens ta mesure en phalange. Ceci dit, on a toujours utilisé des parties du corps pour les mesures (pieds pouces) je trouve ça fort logique.
La phalange est donc 1/2 pouce soit 1,27cm, j'ai juste ? lol

Bonjour Diesel,  smile

Tout à fait, pour les parties du corps qui servent d'unité de mesure. smile
Mais à l'aune de ma phalange, j'obtiens presque le double : 2.3 cm !
Ce qui double le suspense !  big_smile

Sinon, bah, oui, finalement, je me suis mise au clavier plus vite que prévu !  roll


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#19 24-08-2015 09:52:33

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 1 639

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Gege33 a écrit :

j'ai eu le privilège de connaitre ce récit en exclusivité et bien avant tout le monde sur ce forum puisqu'on s'est rencontré au refuge des Oulettes de Gaube et que ton enthousiasme m'à convaincu de m'inscrire.

Bonjour Gege,  smile

Ce que je suis contente de te retrouver ici ! smile
Tu étais parti lorsque je suis passée au refuge, le matin. D'ailleurs, à part Tomasz, tout le monde était en marche !
Sinon, je me serais fait un plaisir de sortir le Top Notch et le réchaud à bois.  smile

Nous t'avons un peu cherché, au camping "aire naturelle" de Gavarnie le soir, avec Tomasz. Mais nous sommes arrivés bien tard (à la nuit, en fait), nous n'avons pas osé te réveiller. Il semble que tu aies planté plus haut que nous.

Au plaisir de te lire et de te recroiser un jour.  smile


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#20 24-08-2015 10:36:26

martie
Membre
Inscription : 04-03-2011
Messages : 638

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

merci Ester pour ce retour...
encore de quoi rêver...
et sous forme de feuilleton à suspense qui plus est...

bon j'attends avec  impatience la suite!

martie

Hors ligne

#21 24-08-2015 14:05:59

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 1 639

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Bonjour Martie,  smile

Oui, mais parfois un peu à la limite du rêve... tongue big_smile
Merci à toi.


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#22 24-08-2015 19:28:26

Gege33
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 31-07-2015
Messages : 15

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

ester a écrit :
Gege33 a écrit :

j'ai eu le privilège de connaitre ce récit en exclusivité et bien avant tout le monde sur ce forum puisqu'on s'est rencontré au refuge des Oulettes de Gaube et que ton enthousiasme m'à convaincu de m'inscrire.

Bonjour Gege,  smile

Ce que je suis contente de te retrouver ici ! smile
Tu étais parti lorsque je suis passée au refuge, le matin. D'ailleurs, à part Tomasz, tout le monde était en marche !
Sinon, je me serais fait un plaisir de sortir le Top Notch et le réchaud à bois.  smile

Nous t'avons un peu cherché, au camping "aire naturelle" de Gavarnie le soir, avec Tomasz. Mais nous sommes arrivés bien tard (à la nuit, en fait), nous n'avons pas osé te réveiller. Il semble que tu aies planté plus haut que nous.

Au plaisir de te lire et de te recroiser un jour.  smile

Bonsoir

en faite je n'étais plus à Gavarnie. J'avais deja évoqué avec Tomasz le fait que mon plan était de terminer vers Gavarnie ou St Sauveur. J'avais prévu 15 jours et Gavarnie arrivait au bout de mes 15 jours. Simplement un peu comme pour le récit d'Archiboldi ma dernière journée à été une bonne reflexion tout au long du sentier. J'hésitait à rester à gavarnie et quitter le gr10 le lendemain par le bus ou le quitter le soir même ...... et l'arrivée à Gavarnie m'à convaincue de le quitter le plus vite possible puisque nous sommes arrivés le 1er jour du festival de Gavarnie. Ca à été une horreur pour moi aprés deux semaines de calme sans quasiment grand monde de me retrouver au milieu de ces foules immenses de piétons et de camping car/voitures le tout encadré par les agents de la force publique. J'ai donc pris le bus du soir pour regagner mes pénates.

En tout cas je suis content d'avoir aperçu en photo ta Power Lizard de plus près qu'au refuge mais j'ai aussi le regret de ne pas t'avoir revue le lendemain pour admirer ton matèriel mais tu m'en à fait une trés belle description notamment du réchaud  big_smile il y avait pourtant pas mal de monde au petit déj' mais ni l'un ni l'autre (Tomasz etait fatigué la veille et il dormait encore quand je suis parti)

Merci encore pour la rencontre j'ai eu une vraie illumination grâce à toi tant du point de vue matèriel que du point de vue itinéraire grâce à ton CR et jreprenant le Gr en septembre vers l'Est depuis Gavarnie je me questionne fortement sur l'itinéraire à prendre entre rester très classique sur le gr10 ou emprunter des passages de Hrp/Gr11 qui me semblent autrement plus beau que le gr10

Hors ligne

#23 24-08-2015 21:29:49

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 1 639

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

Bonsoir Gege33,  smile

Gege a écrit :

l'arrivée à Gavarnie m'à convaincu de le quitter le plus vite possible puisque nous sommes arrivés le 1er jour du festival de Gavarnie. Ca à été une horreur pour moi aprés deux semaines de calme sans quasiment grand monde de me retrouver au milieu de ces foules immenses de piétons et de camping car/voitures le tout encadré par les agents de la force publique. J'ai donc pris le bus du soir pour regagner mes pénates.

Oui, oui, je me souvenais que tu rentrerais peut-être. La propriétaire du camping nous a indiqué une tente qui correspondait à la description que je lui ai faite de toi. Heureusement qu'on n'est pas allé saluer le gars qui y dormait au petit matin ! Je dis "on", parce qu'on a été aussi matinal l'un que l'autre, avec Tomasz !

Nous, on a beaucoup aimé Gavarnie ! Il faut dire qu'à l'heure où on est descendus (entre mes genoux en compote et l'épuisement de Tomasz, on formait l'équipe gagnante !), il n'y avait plus personne dans les rues ! C'était du coup très agréable.

Gege a écrit :

j'ai aussi le regret de ne pas t'avoir revue le lendemain pour admirer ton matèriel mais tu m'en à fait une trés belle description notamment du réchaud big_smile il y avait pourtant pas mal de monde au petit déj' mais ni l'un ni l'autre (Tomasz etait fatigué la veille et il dormait encore quand je suis parti

Je n'ai pris que le repas du soir au refuge. smile
Ce que je n'ai d'ailleurs pas regretté : bonne compagnie smile, repas copieux, bon et consistant !

Pour ton circuit de septembre, va lire ici et là des retours (de Hrp, de gr 11 comme de Gr 10).
Sur le Gr 10, le col de Madamète est très beau.
Sur la Hrp, à partir de Gavarnie, la partie Espuguettes/Estaubé/Troumouse est remarquable (comme d'autres).
Le Gr 11 pourrait être un bon compromis.

Il te reste un peu de temps pour évaluer tout ça et avoir les cartes, topos, traces.
De toute façons, il n'y a que des bons choix.
Tu peux aussi t'entraîner à plus d'autonomie et réfléchir à alléger un peu ton sac tout en restant sur le gr 10, de manière à partir encore plus à l'aise la prochaine fois.

N'hésite pas à poster tes questions ici, sur ton trombi, ou sur le fil questions, listes prévisionnelles. Comme tu veux.  smile


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#24 24-08-2015 22:20:45

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011
Messages : 1 639

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

J 4 - 22 juillet
Port de la Peyre St Martin – Refuge Wallon
Où je tente d’ouvrir une nouvelle voie

J’émerge avant 6 heures. J’entends glouglouter délicatement le ruisseau. J’ouvre la tente, passe une main dans la tourbe… sèche ! Je sors la tête, le ciel est bleu, tout est devenu paradisiaque, les premiers rayons du soleil caressent la Grande Fâche.
Aurais-je rêvé ? Cauchemardé ?

Du coup, d’avoir dormi au col me permet de partir tôt vers le col de Cambalès, d’être la première, même. Ce qui ne s’avèrera pas forcément un avantage.

J’hésite, à une jonction où des cairns semblent monter au Pic de la Peyre. Ce temps de recherche me permet d’observer une petite hermine qui court dans le pierrier. Je suis les cairns en repérage et grimpe un peu sur le flanc du Pic, puis contourne une avancée pour gagner une autre vallée.

6077_dsc06091_24-08-15.jpg

Le col apparaît enfin, même si je ne sais pas exactement où il est.

Les cairns sont bien lisibles jusqu’à ce qu’ils s’arrêtent à un névé. Visiblement il faut le traverser. Je me rassure d’abord en sortant mes Pocket Cleats. Puis me ravise, la pente est forte, je ne suis pas rassurée. Je redescends jusqu’au bas du névé pour le contourner.
Là, je ne prends pas du tout les bonnes décisions.

Au bas du névé, je m’attends à trouver une forme de trace cairnée ; un vague tracé semble monter sur l’autre bord. Je ne sais pas ce qui me prend, ayant gravi facilement le premier bord jusqu’à l’hypothétique traversée, je me dis subitement que je vais tenter de contourner le névé à droite par le haut, où une pente herbeuse s’affiche, au-dessus d’un petit contrefort.
Très mauvaise idée. Je vais mettre cette erreur sur le compte de la fatigue de la nuit…

Je grimpe donc le pierrier, en suivant le bord droit du névé. La pente s’accentue, je continue. Le contrefort herbeux se rapproche, ça m’encourage. Malgré la pente qui s’accentue toujours plus. Et les pierres qui ne tiennent plus sous les pieds. Je suis plus allongée sur la pente que debout. J’utilise mon bâton à plat en guise d’appui. Plus rien ne tient sous mon poids. A un moment, je dévale et je réussis à me rattraper par une main à un bloc plus lourd.
Je ne suis pas en grand danger ; au pire, je glisse dans le pierrier jusqu’à ce que la pente diminue et que les roches soient plus stables. Stupidement, j’insiste jusqu’à ce que j’arrive au-dessus du niveau du contrefort visé, mais je suis toujours à côté du contrefort, sur le flanc de la pente, et sur le flanc tout court.

A ce moment-là, quelques neurones épargnés par la fatigue de la nuit me mettent en alerte. Si je glissais du contrefort, je dévalerais le névé avec arrivée non contrôlée sur le pierrier, et pas forcément les pieds les premiers…
Demi-tour, je redescends la pente jusqu’au névé à traverser !
J’ai les jambes qui flageolent à l’idée d’avoir conçu un plan aussi stupide.

Un couple arrive de l’autre côté du névé : « Vous prélevez des roches ? ». smile

roll cool

Chaussés de chaussures hautes, ils font la trace que l’orage a effacée.
Cependant, la neige est encore bien dure. Cette fois, je n’essaie plus d’ouvrir une nouvelle voie, je chausse les crampons et traverse profil bas !
J’ai perdu une heure…

J’ai tout juste le temps de profiter du col de Cambalès seule.

6077_dsc06092_24-08-15.jpg


Un selfie au col révèle un air grave et inquiet… Se souvenir, toujours, de cette tête-là, pour ne jamais recommencer.

6077_peur1r_24-08-15.gif

Sur ce 2 Flamands arrivent du refuge Ouallon.
Vaccinée pour la journée de mes contournements de névé, je les accompagne pour le début de la descente (ils font un A-R).

Un regard en arrière, le fond de vallée est magnifique.

6077_dsc06094_24-08-15.jpg


Le père est heureux d’être monté jusque là-haut en compagnie de son fils et se demande s’il pourra encore faire une telle ascension à l’avenir.

6077_dsc06095_24-08-15.jpg

Au détour d’une belle plaque de neige, alors qu’ils se photographient mutuellement, je leur propose de faire une photo de famille. Enchantés, ils posent. Je m’allonge sur la neige pour peaufiner une contre-plongée, côté gymnastique du jour, je ne suis plus à ça près.

Je suis tentée de profiter des douches…

6077_dsc06096_24-08-15.jpg

Arrivée au refuge Ouallon, je prends (encore) une omelette. Puis je m’installe sur l’aire de bivouac. Rinçage du linge et étendage sur une belle branche basse de sapin, curieusement lisse.

Plus tard, le troupeau descend… J’ai souvent remarqué cette habitude des troupeaux (de vaches surtout), qui descendent seuls dans la soirée et remontent seuls le matin. Peut-être qu’une traite les attend dans la vallée…

6077_dsc06097_24-08-15.jpg

La branche si lisse… c’est la branche de prédilection des vaches qui l’utilisent pour se gratter le dos !

6077_dsc06099_24-08-15.jpg

Le temps de faire une ou deux photos, puis je me résous à faire cesser la séance de gratouilles… Il ne me reste plus qu’à relaver le TS… puis à le suspendre… plus haut !

Mon pantalon est déchiré sur les fesses… si c’est la seule trace que je rapporte de ma tentative d’ouvrir une nouvelle voie au col de Cambalès, ça sera un détail.
Je sors à nouveau le fil et l’aiguille, mais je sais déjà que la réparation ne tiendra pas bien longtemps. Tant pis.

J’ai emprunté des nouvelles de Maupassant au refuge pour la soirée. Je dévore « Le loup » avant de m’endormir. L’écriture est belle, les mots sont justes, le vocabulaire précis.
Je m’endors sur cette nouvelle édifiante !

Edit : ortho

Dernière modification par ester (18-01-2017 13:47:04)


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#25 24-08-2015 22:26:36

Galou83
Life trotter
Lieu : Var
Inscription : 01-12-2014
Messages : 1 546
Site Web

Re : [Récit + liste] Summertime on the Hrp - 2015 - J 19 - Avec zorey

J'ai le droit de rire ? J'ai eu la sensation de revivre le passage du col de Valcornera... Avec la grande réflexion, sur l'instant, du "mais qu'est-ce que je fous là ?" quand les roches et la pente ne laissent plus que la sensation que le compte à rebours est enclenché avant la redescente plus rapide que prévue...


---
Je suis mon chemin, un pas devant l'autre.

Hors ligne

Pied de page des forums