Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 30-09-2015 19:55:55

samol
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 01-05-2012
Messages : 368

[Récit + liste] WE sommets du Néouvielle

Voici un petit retour de terrain histoire d'illustrer un parcours réalisé les 26 et 27 septembre et reliant les "3000" autour du Pic du Néouvielle.

Parker40130 me contacte une semaine avant le WE et est motivé pour découvrir l'alpi "facile", je lui propose de faire une grande boucle au Mont Perdu, sommet qui se dérobe à moi depuis trop longtemps.
Les prévisions météo sont capricieuses, les jours raccourcissent, il faut se rendre à l'évidence et trouver un trajet plus adapté. Branle-bas de combat jeudi soir, je me plonge avec fébrilité dans la lecture de mes topos. Angulo, Jacqueminet, Alejos, Ollivier, Philrando, Mariano tous les guides et sites y passent, j'adore randonner du fond de mon canapé !

Je propose donc à Parker un parcours un peu plus technique mais en meilleur rocher, moins long et moins haut en altitude. Cela nous permettra de finir tôt et d'éviter les possibles averses du soir.

6775_naouvielle_30-09-15.png
En rouge le parcours suivi

Nous arrivons à la nuit au parking du lac d'Aubert, et montons nos abris dans la zone réservée au bivouac sous le barrage. Nous préparons nos sacs et commençons l'ascension en longeant la crête de Barris dans le vallon très minéral du néouvielle.

6775_dsc_0037_30-09-15.jpg
départ pour 900m de montée au dessus du lac d'Aubert

Après avoir contourné le vénérable névé au pied des sommets, nous atteignons la brèche séparant le Ramougn du Néouvielle et nous nous encordons. Sur la crête nous faisons attention aux quelques plaques de neige, nous contournons des ressauts par des vires glacées puis nous débutons l'ascension.

6775_20150926_103238_30-09-15.jpg
Moi qui aime la discrétion, il y a comme un truc qui cloche pour se fondre dans le rocher !

6775_dsc_0047_30-09-15.jpg
La photo d'aspect très hivernal ne reflète pas vraiment la réalité, très sèche et minérale

Nous remontons la face Nord par une fissure amusante puis une petite cheminée et nous atteignons le sommet par de gros blocs. Le rocher est excellent et mon équipier semble à l'aise, ça laisse augurer un bon WE !

6775_dsc_0054_30-09-15.jpg
Du sommet, vue sur le Néouvielle et le pic des 3 conseillers, en arrière plan le cirque de gavarnie et le vignemale

Nous redescendons la face avec 2 rappels de 15m. Parker assure et moi je suis toujours aussi mal à l'aise avec ce descendeur "autobloquant" (Micro-Jul).

6775_dsc_0055_30-09-15.jpg
6775_20150926_114217_30-09-15.jpg

De retour à la brèche nous faisons une pause déjeuner et nous commençons à douter du chemin à emprunter. Nous hésitons à passer par l'arrête NE d'où descendent des randonneurs mais nous optons finalement pour le parcours du topo par l'arrête SE.
Nous montons directement dans la face en restant toujours quelques mètres sur la droite de l'arrête.

6775_dsc_0064_30-09-15.jpg
Ascension avec vue sur le Ramougn

C'est raide et le rocher décomposé, les passages terreux obligent à beaucoup d'attention mais on rejoint rapidement l'arête à une vingtaine de mètre de sa jonction avec la célèbre arête des conseillers.

6775_dsc_0078_30-09-15.jpg
6775_dsc_0067_30-09-15.jpg
On rejoint l'arête SE près du sommet et quasiment à sa jonction avec celle des 3 conseillers

Nous évitons le pas le plus technique en empruntant une vire, la suite de l'arête est magnifique et très amusante, nous la parcourront sans difficulté jusqu'au sommet.
6775_20150926_141354_30-09-15.jpg
La vire permettant d'éviter la difficulté par la gauche

6775_dsc_0079_30-09-15.jpg

La redescente s'effectue par la voie Normale parsemée de gros blocs de granits et de plaques de verglas. Elle nous semble très longue. Le passage par la brèche de Chausenque nous permet de gagner la vallée des lacs de Maniportet et nous offre une voie d'accès vers les sommets occidentaux.

6775_dsc_0090_30-09-15.jpg
La brèche de Chausenque

6775_dsc_0089_30-09-15.jpg
Jolie vue depuis le lac vert

6775_dsc_0088_30-09-15.jpg
Moment de repos bien mérité

Après une pause bienfaitrice pour nos pieds et nos duvets nous repartons direction le lac glaçé. Nous établissons notre bivouac près du lac dominé par le turon et les trois conseillers.

6775_20150926_191206_30-09-15.jpg
Seuls au monde !

Bain de pieds, repas, montage des abris, tisane bien chaude et au lit. La nuit sera calme mais fraîche  (-3°C) et je ne retrouverai, bêtement, mes chaussettes en laine que le lendemain au milieu du bazar des sangles, coinceurs et mousquetons.

Nous nous réchauffons dans l'ascension du Turon, d'où nous retrouvons les premiers rayons du soleil.

6775_20150927_084940_30-09-15.jpg
Sommet du Turon

Parker a les jambes un peu lourdes et me laisse aller à l'assaut de la pointe Reboul-Vidal un peu en contrebas du Turon. Après tout, ça semble proche, c'est un chemin indiqué sur la carto topopirineos et c'est censé être du F+. Je ne sais pas si c'est le fait de se retrouver seul mais je suis très refroidi par la désescalade pas évidente d'une petite cheminée puis les vires herbeuses et caillouteuses exposées qui mènent à la brèche.
6775_tintin_lao-tseu-3677b88_30-09-15.gif
Quelques mètres avant la brèche j'observe la face de la pointe, aucune voie d'accès ne me semble évidente à redescendre ! Je renonce, ce n'est pas la peine de se faire peur, Parker m'attend déjà depuis un petit moment, et ce sera une excuse pour revenir dans le secteur.
Je me console en faisant le fanfaron sur la pointe intermédiaire devant le très beau lac Tourat dominé par le pic-long et son reste de glacier.

6775_20150927_091326_30-09-15.jpg

La suite du parcours nous offre deux possibilités, à toute crête jusqu'aux 3 conseillers ou en empruntant des vires versant Cap de Long. Nous optons pour la première solution, avançons prudemment et reprenons petit à petit de l'assurance. La crête est horizontale peu fatigante et très plaisante, les parties les plus effilées nous offrent de jolies sensations.

6775_dsc_0109_30-09-15.jpg
Sur la crête reliant le pic des 3 conseillers au Turon

L'arrivée en haut du premier conseiller nous coupe dans notre élan, il faut faire un rappel pour continuer en toute sécurité et nous choisissons de passer par les vires plutôt que d'abandonner une sangle et un mousqueton. Nous faisons marche arrière sur 10m et nous descendons d'une quinzaine de mètre pour atteindre la vire peu marquée mais bien cairnée. La progression nécessite de la concentration mais nous atteignons finalement la cheminée qui nous ramène sur la crête à une trentaine de mètres du sommet.

6775_dsc_0113_30-09-15.jpg
Regard en arrière depuis la Vire avant de rejoindre la crête

Nous regrettons notre choix de ne pas avoir continué par la crête et nous faisons demi-tour pour parcourir les 3 "conseillers" dont un est un 3000 fantôme (en fait il semblerait que ce soit le premier, celui que nous avions atteint avant notre demi-tour).

6775_20150927_110421_30-09-15.jpg
Selfie devant le premier conseiller

Pause au sommet du pic, petit coup d'œil à l'arête Ferbos et à celle des 3 conseillers puis nous descendons vers la brèche du Néouvielle. Le passage par la vire Batan nous permettrait de réaliser une boucle et le retour par la brèche de Chausenque déjà empruntée à l'aller ne nous tente guère. Deux groupes montent et nous indiquent que le névé est fondu, il n'y a pas à se soucier de la Rimaye souvent redoutée dans les topos. La vire est étroite, voire très étroite sur 2m mais ça passe !

6775_dsc_0123_30-09-15.jpg
Descente depuis la brèche du Néouvielle

6775_dsc_0126_30-09-15.jpg
Petits pas amusants après la vire un peu stressante

La fin du chemin emprunte les terrasses rocheuses puis herbeuses au pied de la crête des Laquettes. Nous sommes surplombés par des grimpeurs à l'assaut de la muraille Nord du Ramougn. Nous ressassons le cliché habituel : "Encore des escaladeurs découragés par une marche d'approche de plus 20 minutes".
Je découvrirai plus tard qu'il s'agît juste de Jacqueminet dont le topo a fortement inspiré notre parcours et dont l'approche "sac léger, gros dénivelé, bivouac, escalade facile, enchainement de 3000" est TRES éloignée de la notre (hihi !).
Nous concluons le WE en franchissant le pas du Gât, frontière hermétique entre les alpinistes et les promeneurs (qui auraient bien tord de se priver de ce site et ce temps magnifiques !).

6775_dsc_0131_30-09-15.jpg
Depuis le Pas du Gat


Ma liste de matériel :
6775_liste_30-09-15.png

Le matériel alpi :
Ca reste lourd mais on ne peut guère faire plus léger big_smile
6775_liste_alpi_30-09-15.png

Dernière modification par samol (01-10-2015 07:51:21)

Hors ligne

#2 30-09-2015 21:51:40

anthony50
Membre
Inscription : 16-03-2013
Messages : 1 312

Re : [Récit + liste] WE sommets du Néouvielle

Chouette sortie  smile merci, ça donne envie.

Certaines parties me font sourire, car je devinais tes décisions, preuve que l' on apprend vite à se connaitre sur ce genre de sortie.
Je vois que l' enigma a eu le droit de sortir wink et la melba aussi ^^

Ca serait chouette si parker venait laisser son impression à l' occasion.

A+

Edit : Ah oui la corde rouge, ça m' étonne de toi, quand j' ai ouvert le fil, j' ai cru que c' était un trait fait à l' ordi pour indiquer le chemin.  lol

Dernière modification par anthony50 (30-09-2015 21:57:16)

Hors ligne

#3 30-09-2015 22:38:53

JJondalar
Membre
Lieu : Estérel
Inscription : 15-06-2011
Messages : 1 226
Site Web

Re : [Récit + liste] WE sommets du Néouvielle

Hello. Un beau parcours joliment illustré. Quand je pense que je suis content de moi après 10 mètres de rochers franchis avec les mains  big_smile  je suis admiratif.


La mésange à tête noire et la sittelle sont d'une compagnie bien plus vivifiante que celle des hommes d'État ou des philosophes; au retour on va considérer ces derniers comme de bien piètres compagnons."
H.D.Thoreau, Une promenade en hiver.

Hors ligne

#4 30-09-2015 22:55:37

Xela
Membre
Inscription : 24-01-2014
Messages : 86

Re : [Récit + liste] WE sommets du Néouvielle

Salut,

Merci pour ce super retour ça donne envie effectivement (j'étais au Turon samedi, rando, pas alpi, pas le niveau)!

Tu devais être aux limites de température de ton duvet par -3, même avec la Melba, pas eu froid avec l'humidité du lac (je pose la question ayant également 300g de bon duvet + doudoune en complément)?

Les 7.3mm de la Beal, je suppose qu'à l'utilisation les limites sont plus psychologiques que techniques, même si elle demande l'utilisation d'un assureur/descendeur spécifique non?

Je découvre également dans ton post le topo Jacqueminet : intéressant/utile pour s'initier ou d'autres mieux à conseiller?

En tous cas merci du partage, ça permet de se rendre compte de visu à quoi ça ressemble après les sentiers, à+

Hors ligne

#5 01-10-2015 09:05:19

Crapule
Membre
Inscription : 10-07-2015
Messages : 5

Re : [Récit + liste] WE sommets du Néouvielle

Génial !! Ca donne très envie, il faudrait que je me mette à l'alpinisme big_smile

Dernière modification par Crapule (01-10-2015 09:05:42)

Hors ligne

#6 01-10-2015 12:31:50

parker40130
Membre
Inscription : 26-08-2015
Messages : 7

Re : [Récit + liste] WE sommets du Néouvielle

Merci pour ce super week-end Samol,
Ça était que du bonheur, on s'est vraiment fait plaisir.

J'ai vraiment hâte d'y retourner.
Remets toi vite dans tes topos....

Super ton petit retour de terrain, il est bien résumé, tout est dit...même le petit moment de stress sur la vire batan smile je me suis senti seul au monde

Maintenant il faudrait se trouver une petite équipe smile ça serait cool à plusieurs

Hors ligne

#7 01-10-2015 18:57:02

samol
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 01-05-2012
Messages : 368

Re : [Récit + liste] WE sommets du Néouvielle

Merci pour vos commentaire smile

Xela a écrit :

Salut,
Tu devais être aux limites de température de ton duvet par -3, même avec la Melba, pas eu froid avec l'humidité du lac (je pose la question ayant également 300g de bon duvet + doudoune en complément)?
Les 7.3mm de la Beal, je suppose qu'à l'utilisation les limites sont plus psychologiques que techniques, même si elle demande l'utilisation d'un assureur/descendeur spécifique non?
Je découvre également dans ton post le topo Jacqueminet : intéressant/utile pour s'initier ou d'autres mieux à conseiller?
En tous cas merci du partage, ça permet de se rendre compte de visu à quoi ça ressemble après les sentiers, à+

J'ai dormi d'une traite jusqu'à minuit ensuite j'ai eu froid et je me suis réveillé fréquemment (l'absence de chaussettes chaudes n'a pas aidé !) mais ça ne m'a empêché de bien dormir et d’être reposé au matin.
Depuis que je suis à Bordeaux, qui plus est avec des collègues frileux, je pense sincèrement que c'est un luxe d'avoir "un peu" froid.

Pour la corde, je n'ai pas vraiment connu beaucoup plus gros donc ça ne me choque aucunement (2 x 7.3mm c'est encore presque 2 fois trop !).

Le topo Jacqueminet propose des cheminements logiques et intéressants entre les 3000. Les parties d'alpi (niveau F à AD-) sont plutôt bien détaillées.
Si tu aimes bivouaquer sur les hauteurs et que tu souhaites découvrir pas mal de sommets à 3000m je te le conseille vivement.

Dernière modification par samol (01-10-2015 19:52:13)

Hors ligne

#8 02-10-2015 10:29:41

Nebue
Membre
Inscription : 03-11-2014
Messages : 348

Re : [Récit + liste] WE sommets du Néouvielle

Encore un récit d'alpi, je commence à trépigner et être envieuse ! Merci pour ce retour de terrain !

samol a écrit :

Après une pause bienfaitrice pour nos pieds et nos duvets nous repartons direction le lac glaçé. Nous établissons notre bivouac près du lac dominé par le turon et les trois conseillers.

Pourquoi avez-vous eu besoin de sortir les duvets ? Ils étaient humides ou bien était-ce seulement pour les décompresser le plus souvent possible ?

Hors ligne

#9 02-10-2015 13:24:54

samol
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 01-05-2012
Messages : 368

Re : [Récit + liste] WE sommets du Néouvielle

C'était uniquement pour les sécher smile

Hors ligne

#10 02-10-2015 16:31:56

Nebue
Membre
Inscription : 03-11-2014
Messages : 348

Re : [Récit + liste] WE sommets du Néouvielle

Vous aviez pris l'eau ? Ton KS30 n'est pas imperméable ?

Hors ligne

#11 02-10-2015 16:41:41

Galou83
Life trotter
Lieu : Var
Inscription : 01-12-2014
Messages : 1 546
Site Web

Re : [Récit + liste] WE sommets du Néouvielle

Joli retour qui fait envie !

T'as quoi contre les descendeurs auto-bloquants ?
Ceci dit, ça me fait plaisir à lire, ça me change des remarques négatives sur le 8 (que je ne me décide pas à abandonner...).


---
Je suis mon chemin, un pas devant l'autre.

Hors ligne

#12 02-10-2015 20:53:12

samol
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 01-05-2012
Messages : 368

Re : [Récit + liste] WE sommets du Néouvielle

Nebue a écrit :

Vous aviez pris l'eau ? Ton KS30 n'est pas imperméable ?

C'était simplement l'humidité de la première nuit à évacuer.

Galou a écrit :

ça me change des remarques négatives sur le 8

Je ne veux pas, moi non plus, de cette horreur sur ma corde ! big_smile
Je ne suis pas à l'aise avec le descendeur Edelrid comparé à un descendeur "tubulaire" classique (Reverso, ATC et compagnie).
Mais avec ce diamètre je n'ai pas trop le choix et ça permet d'éviter d'emporter un ficelou pour faire un machard (il faut par contre apprendre à faire un noeud polonais en cas de remontée sur rappel)

Dernière modification par samol (02-10-2015 20:55:39)

Hors ligne

#13 02-10-2015 20:57:15

Nebue
Membre
Inscription : 03-11-2014
Messages : 348

Re : [Récit + liste] WE sommets du Néouvielle

samol a écrit :
Nebue a écrit :

Vous aviez pris l'eau ? Ton KS30 n'est pas imperméable ?

C'était simplement l'humidité de la première nuit à évacuer.

Galou a écrit :

ça me change des remarques négatives sur le 8

Je ne veux pas moi non plus de cette horreur sur ma corde ! big_smile
Je ne suis pas à l'aise avec le descendeur Edelrid comparé à un descendeur "tubulaire" classique (Reverso, ATC et compagnie).
Mais avec ce diamètre je n'ai pas trop le choix et ça permet d'éviter d'emporter un ficelou pour faire un machard (il faut par contre apprendre à faire un noeud polonais en cas de remontée sur un rappel)

Ah ok, j'avais raté la 1re nuitée !

Pour les descendeurs, ton Edelrid est vraiment plus léger qu'un reverso+ficelou ? C'est pratique un ficelou, tu peux même limite l'utiliser sur toi (genre ceinture, toussa).
Les 8, j'ai banni depuis longtemps, vraiment pas assez de frottement, et en plus ça tore les cordes !
Selon le diamètre de corde, le reverso doit être assez polyvalent, non ? Il y a aussi les nouveaux modèles de grigri qui acceptent des cordes assez fines (cordes à double ?), mais c'est lourd (perso je ne suis pas fan).

Hors ligne

Pied de page des forums