#1 16-10-2016 22:42:27

Seraph'
Randonneur occasionnel et léger.
Lieu : St Maurice La Souterraine
Inscription : 08-02-2011
Messages : 770

[Couchage] Couette synthétique double séparable en Apex

Réflexion et naissance du projet (année 2015):

Le déclencheur de cette opération est principalement notre petite « mésaventure » du village d'igloo dans les Pyrénées en décembre 2014. Ayant personnellement passé une nuit à avoir trop froid, ceci étant dû à plusieurs facteurs, je ne reviendrais pas là-dessus... Toujours est-il que Nathy n'a pas eu froid dans un duvet synthé 10° par une nuit à -15°. Alors là, je me suis un peu demandé si c'était possible, du coup. Cela ne faisait pas si longtemps que nous étions ensemble, donc je ne connaissais pas ma compagne autant que je la connais maintenant.
On dit bien qu'il y a les ''cold sleepers'' et les ''warm spleepers '' et bien pour le cas de Nathy, je la catégorise dans les ''ultra warm sleepers'', en effet elle fait plus l'effet d'une chaudière que d'une bouillotte. Je peux confirmer que ce n'est pas désagréable, sauf en été, c'est infernal, son thermostat doit être coincé je pense... Petit test à domicile : en hiver ma chambre à coucher n'est pas chauffée il y fait 14,5°. Quand Nathy y vient dormir, la température maximale atteint 16,9°... dans une chambre de 13 m² ou 33,15 m cubes avec porte grande ouverte.
Alors le fait d'avoir une couette biplace ne permettrait-il d'avoir une régulation de la température de nos deux corps. Pourrais-je  ainsi « profiter » de cet apport de chaleur et elle, peut-être avoir moins chaud ?
Lors de la rencontre citée plus haut, nous avions rencontré Eloi, le fameux « GRPiste », j'avais lu son tuto sur la fabrication d'une couette biplace en Apex et lui avait fait part de mon projet, nous avions aussi échangés quelques mails....
Il a fallu lire pas mal d'articles (ou fils de discut) sur ce forum concernant les couettes : synthés ou duvet ? Nous avons eu l'opportunité de voir et de toucher les deux modèles lors du camp de base 2015 (vive les camps de base!!!), bien que j'avais déjà une préférence pour l'Apex dû à son côté moins fragile à l'humidité. Après un rapide essai d'une couette en Apex lors de cet événement, notre choix était validé : ce sera avec cette matière que nous ferons notre système de couchage.

Alors s'établit au fil des mois suivants le cahiers des charges :

       

  • légère > avoisiner les 800/900g

  • utilisation en 2/3 saisons > Apex 67, deux couches

  • biplace     > régulation de la température

  • séparable > partage du portage
               > possibilité d'une utilisation en solo

  • footbox       > dans les deux versions solo/duo

  • système de jumelage polyvalent > jumelage + 'rupture' de pont thermique et quilt en version solo et duo


        Sont venus s'ajouter d'autres caractéristiques auxquelles nous n'avons pas songé avant la fabrication, ni pendant d'ailleurs :

        pouvant servir de complément d'un système de couchage un peu léger en C° (testé en complément de duvets XLITE 200 Cumulus jumelés, trop chaud par 0°)
                de sur-sac thermique éventuellement pour la partie au pied
                de couverture pour se couvrir les épaules le soir au bivouac en ayant les mains libres et pas de courant d'air au niveau du cou (attention aux escarbilles si feu de camp : tissu fragile)
                de sac de couchage refermable complètement
                de couette solo 4 saisons (le système de jumelage particulier permet d'avoir une couette quiltable en Apex 4X 67) >>> à tester quand même.


Conception

La conception de cette couette  n'a aucune particularité extra-ordinaire par rapport à ce qui a pu se faire ici sur le site, mise à par le fait qu'elle soit quiltable dans les deux configurations séparée/jumelée et qu'elle a un système de « rabat anti froid » intégré lors de la configuration jumelée.
Nous avons trouvé ce système à forces de longs moments de cogitation, de croquis dessinés un peu partout et nous l'avons baptisé « la pince ».

Pièces de tissus et d'Apex pour une couette :

    Intérieur en Nylon 10D HD de couleur vert Ara pour Nathy, gris ardoise pour moi.
        Dimensions finies (Long. x larg.) : 200cm x 110cm
        Valeur de couture : + 1,5cm
        Dimensions brutes : 203cm x 115cm (VC+ épaisseur Apex)
        Poids 22g/m²   =>  51,36g

    Extérieur en Nylon 10D HD+ de couleur noire
        Dimensions finies (Long . X  larg.) : 200cm x 122cm
        Valeurs de couture : + 1,5cm
        Dimensions brutes : 203cm x 135cm (VC+ épaisseur Apex)
        Poids 23g/m²   =>  63,03g

    Isolant Apex 67 en deux couches
        Dimensions (L x l) : 200cm x 110cm
        Poids : 67g/m²  =>  294,8g

    Pièce de tissu nécessaire à la réalisation du gainon pour fermer la footbox N10D HD+:
        Dimensions brutes : 101cm x 7 cm (dont valeur de couture)
        Poids : 23g/m²  => 1,61g

        Accessoires: boutons pressions, fil de couture, cordon de serrage foot-box
                Poids : 20 g

Découpes des différents matériaux:
Les lés n'excédant pas 1.10m de large pour l'Apex favorisent la simplicité de la couture.
5506_img_0739_16-10-16.jpg On étale l' Apex qu'on lui laisse prendre du volume avant la découpe

5506_img_0750_16-10-16.jpg Découpe de l'Apex gonflé.

5506_img_0765_16-10-16.jpg On découpe les tissus de nylon HD, HD+ aux côtes voulues
5506_img_0755_16-10-16.jpg

Assemblage :

    Ayant fait la mienne en premier (proto/ brouillon), nous avons pu nous rendre compte des subtilités de l'assemblage. Il en résulte ceci :

        La couture des différentes pièces s'est effectuée en une passe à la machine.  L'assemblage des pièces s'est fait dans l'ordre suivant (un peu laborieux):

    A] La première couture s'est faite au niveau de la pince
       
1. On commence avec l'épinglage des deux tissus HD+ face externe/ HD de couleur face interne. Bien compter les épingles
2. Épinglage d'une bande de papier pour protéger le tissus  des dents d'entrainement de la machine (qui auraient tendance à percer le nylon). Pour cette opération et les suivantes aussi, on récupère les épingles de la couche déjà épinglée. On doit retrouver le même nombre d'épingles
3. Présentation de l'Apex 67. Nouvel manœuvre d'épinglage, on se sert des mêmes épingles. Si on a pas le même nombre d'épingles, il est fort probable qu'il en soit restée une dans une couche précédente, qu'on risque de retrouver en dormant dans le produit fini.
4. Mise en place d'une bande papier pour que le pied presseur de la machine n'accroche pas l'Apex. Ensuite, avant de réaliser la couture, on plie la couette pour faciliter la suivie de la couture.
5506_img_0813_16-10-16.jpg étape 1  5506_img_0816_16-10-16.jpgétape 2 5506_img_0818_16-10-16.jpg étape 3 5506_img_0819_16-10-16.jpg étape 4

    B] Mise en place des boutons pression. Attention : alterner un bouton mâle/ un bouton femelle.

Bien mettre en place les pressions dans la pince à sertir, il faut faire en sorte que le bouton soit bien centré avant le sertissage.
1. Implantation et mise en place de la rangé intérieure des pressions en partie inférieure de la pince (Apex inférieur). Espacés de 20 cm aussi, mais disposés en quinquonce par rapport à la rangée extérieure, les pressions complètent la fermeture en limitant au maximum l'échange de flux. La première pression se trouve donc à 20 cm du bord haut de la couette. 
2. Pliage de la pince et pose de la deuxième couche d'Apex (partie supérieure)
3. Implantation tout les 20 cm avec la première mise en place à 10 cm  du bord haut de la rangée extérieure des pressions pour maintenir l'Apex de la couche supérieure en place dans le plis de la pince. Il serait préférable de faire une couture pour fixer l'Apex, avec les utilisations fréquentes de la couette, l'Apex à tendance à se désolidariser de la pression.
5506_img_0790_16-10-16.jpg 5506_img_0791_16-10-16.jpg 5506_img_0792_16-10-16.jpgétape 1
5506_img_0794_16-10-16.jpg 5506_img_0797_16-10-16.jpgétape 2 5506_img_0800_16-10-16.jpg étape 3

    C] Couture du bord opposé à la pince.

1. Retournement de l'ensemble afin de n'avoir aucune couture apparente.
2. Les opérations d'épinglage se répètent. On fait correspondre les bords des différents tissus. Au final, avant de passer à la couture, on obtient la superposition suivante :
Papier (on a essayé avec du papier essuie-tout, plus souple pour piquer, mais plus galère à retirer que le papier journal)
Apex 67
Nylon HD
Nylon HD+
Apex 67
Papier

    D] Couture de la partie basse de la couette.

Comme l'étape précédente, on obtient la même configuration des épaisseurs sauf que l'on a rajouté le gainon (plissé au préalable au fer à repasser T° mini) qui va nous permettre de fermer la footbox.
Attention cependant à la longueur et la mise en place du gainon. Celui-ci doit être mis au bord de la pince et sa longueur doit être de celle de la largeur de la couette moins la profondeur de la pince.
5506_img_0804_16-10-16.jpg 5506_img_0806_16-10-16.jpg5506_img_0831_16-10-16.jpg le gainon fini, sans couture apparente.

    E] Finalisation de la couture : la partie haute.

1. La partie la moins compliquée sauf pour l'ultime étape. On coud la partie en faisant bien attention au comptage des épingles que l'on récupère au fur et à mesure de l'avancement de l'opération.
2. Arrêter la couture sur une longueur suffisante (15cm ici) pour pouvoir retourner l'ensemble afin d'avoir la couette à l'endroit.
3. Finir la couture à la main. Réaliser de préférence une couture invisible.

    F] Mise en place des pressions sur la partie opposée à la pince

1. Implantation et mise en place des boutons pressions. Attention à bien faire coincider les bons boutons en respectant leur sens (mâle/femelle). Pour ce faire, il suffit de présenter une couette déjà réalisée en face de la partie qui s'emboite dans la pince.

Petits plans de détails:

5506_epson039_16-10-16.jpg Impossible de mettre c't'image à l'endroit mad mad mad

Photo de la foot-box

5506_img_2131_16-10-16.jpg le dessous 5506_img_2132_16-10-16.jpg gros plan sur la fermeture (pas de tanka= pas de trou par lequel l'air peut passer)

    Poids de la couette jumelée : 880g.
    Dimensions en mètre : simple> 2,00 x 1,10 ; double 2,00 x 2,00 (chevauchement de 10 cm dans la pince)

    Nous avons au final deux couettes absolument identiques, mise à part pour la couleur intérieure. Jumelées, on ferme la footbox jusqu'au niveau du pli du genou, 70 cm (nous faisons tous les deux 1,82m), plus haut, ça tire sur le tissu, et surtout sur les pressions. Tout en haut, on pourrait presque fermer, former un tour complet,  nous n'avons pas oser, mais nous pensons à un systeme de bandeau faisant le tour du matelas et ayant des pressions en face de celles de la couette.


    Après un an d'utilisation, on peut dire que le système n'est pas mal. Il n'y a pas de froid qui passe au niveau du jumelage, du moins, on ne le ressent pas. Cependant, le produit reste fragile à l'utilisation et notamment le nylon, à l'endroit où il est percé par le bouton pression, a tendance à se déchirer. Mais cette fragilité fait que l'on prend plus soin de son matériel. Une autre alternative serait d'utiliser des morceaux de scratch. Plus lourd quand même, mais si le scratch se salit et n'attache plus, on peut toujours le remplacer.
    Nous sommes maintenant en possession d'un matelas double de chez Expeed (Synmat duo), si on quilt la foot box autour du matelas, il manque de la longueur. Ceci rend bien-sûr le système de jumelage obsolète, dans la mesure où l'un porte le matelas d'un peu plus de 800gr et l'autre porte la couette de 880gr. Mais que faire de cette couette jumelable ? On les sépare et les donne à mes filles lors des rando à venir. Vu qu'on peut les "foot-boxer" individuellement.


    Futurs projets : couette double multi saisons semi VBLisable.


"MULisez"-vous l'esprit, vous aurez gagné la moitié de votre vie.

"L'essentiel dans la vie n'est pas de faire ce qu'on veut mais de faire ce qu'il faut. Et des fois ça prend plus qu'une vie".

"La moitié du monde rit de l'autre et la sottise gouverne tout. Selon votre point de vue, tout est bon ou tout est absurde. Ce qui passionne l'un, l'autre le méprise. Celui qui juge de toutes choses à l'aune de ses propres opinions est un insupportable idiot." Baltasar Gracián

Hors ligne

#2 23-08-2018 17:13:19

cimon
Membre
Inscription : 12-07-2018
Messages : 85

Re : [Couchage] Couette synthétique double séparable en Apex

Bonjour !

Je remonte un peu le sujet car ca m'interesse beaucoup smile
Quel retour d'experience as tu sur ton bricolage ? Tu parles de certaines fragilites, qu'en est-il ?

Merci beaucoup wink


Ev Selon St Marc (6,8)
"Il leur prescrivit de ne rien prendre pour le voyage, si ce n'est un bâton; de n'avoir ni pain, ni sac, ni monnaie dans la ceinture;
de chausser des sandales, et de ne pas revêtir deux tuniques."

Hors ligne

#3 30-08-2018 22:52:57

Seraph'
Randonneur occasionnel et léger.
Lieu : St Maurice La Souterraine
Inscription : 08-02-2011
Messages : 770

Re : [Couchage] Couette synthétique double séparable en Apex

Bonsoir Cimon,

désolé de ne répondre que maintenant…

Alors pour les points faibles de cette couette.

Il n'y en a deux majeurs après pas mal d'utilisation en solo ou duo.

     Le premier, certaines pressions ont sautées ( une ou deux). Voir peut-être à mettre des pressions plus larges ou à coudre ou tout simplement s'appliquer au rivetage des pressions plastiques...

     Le deuxième, et pas des moindres l'absence de renforts au niveau des pressions. Le tissu est percé par celle-ci, créant ainsi une faiblesse au niveau de la trame du nylon HD. Et le trou s'agrandit. Cette déchirure est faite soit à cause de la séparation des pressions pour changer la couette de mode ou défaire la footbox, soit aussi lorsque la couette est mise en tension lorsqu'on se tourne ou qu'on s'étire.  Le remède est , je pense, des renforts au niveau de pressions. J'opterais pour coler un petit carré de scoth double face (scotch cuben) à l'endroit où seront les pressions. La difficulté technique de la manoeuvre est d'implanter correctement celles-ci vu que ces dernières sont fixées une fois la couette finies, donc retournée. L'avantage sur ce double collage est que le tissu est aussi collé à l'Apex.


Sinon, nous sommes assez satisfait de notre bricolage, si ce n'est que le manque de longueur et éventuellement de largeur tout en haut de la couette.


"MULisez"-vous l'esprit, vous aurez gagné la moitié de votre vie.

"L'essentiel dans la vie n'est pas de faire ce qu'on veut mais de faire ce qu'il faut. Et des fois ça prend plus qu'une vie".

"La moitié du monde rit de l'autre et la sottise gouverne tout. Selon votre point de vue, tout est bon ou tout est absurde. Ce qui passionne l'un, l'autre le méprise. Celui qui juge de toutes choses à l'aune de ses propres opinions est un insupportable idiot." Baltasar Gracián

Hors ligne

#4 31-08-2018 08:42:49

eraz
multimedia
Lieu : Sancy
Inscription : 26-08-2007
Messages : 5 658

Re : [Couchage] Couette synthétique double séparable en Apex

Kikoo Seraph' wink

Peut-être désolidariser les boutons pressions de la couette?
Par exemple les fixer sur tissu résistant, petit morceau de sangle gros grain, etc cousu ensuite sur le tissus de la couette.

Cela ferait AMHA d'une pierre 2 coups :
- renfort donc pas de déchirure
- remplacement possible d'un bouton pression défectueux avec petite opération de découd-fil et couture d'un nouveau bouton pression.

Et pour un ajout de poids très minime.

Hors ligne

#5 31-08-2018 09:06:32

Pala2
MUL frites
Lieu : Bruxelles
Inscription : 16-07-2015
Messages : 2 059

Re : [Couchage] Couette synthétique double séparable en Apex

Le problème de mettre les pressions sur des sangles, c'est qu'on n'a pas un chevauchement des deux parties pour éviter les courant d'air.

Sur mon poncho/quil/couette As Tucas, le dos est fermé avec des pressions sur des boucles en sangles, mais pour la footbox, ce sont 6 pressions sur le corps de la couette, avec un renfort interne en sangle gros-grain:

9837_footbox_poncho_31-08-18.png

Comme le renfort en gros-grain est tout le long de la footbox, on n'a pas peur de juste tirer d'un côté pour défaire toutes les pressions, plutot que venir tirer sur chaque renfort/ sangle.


Pierre

(C'est comme ça que je m'appelle dans la vraie vie)

Mon trombi, parce que je sais jamais comment le retrouver facilement...

En ligne

#6 14-11-2018 11:21:53

bruno7864
partir, partir et découvrir
Lieu : toujours dans la Lune
Inscription : 11-10-2012
Messages : 1 926

Re : [Couchage] Couette synthétique double séparable en Apex

Salut Seraph,

Pour Nathy vu ces qualités thermodynamiques tu devrais imaginer un système de veste avec tuyaux d'eau reliés à des radiateurs pour chauffer ta maison  smile. En passant tu lui feras la bise de ma part

Par contre pour les pressions le tissu 10D étant fragile, pour une meilleure tenue à l'arrchement je placerai les pressions totalement traversantes avec un gros grain en dessous.

Pour ça j'utilise des pressions plastiques KAM ou PRYM elles sont identiques durables et pas cher

Dernière modification par bruno7864 (14-11-2018 11:26:14)

Hors ligne

Pied de page des forums