Annonce

La nouvelle version du forum est arrivée, merci infiniment à Opitux, Bohwaz et aux beta-testeurs.
Découvrez les nouveautés et faites vos commentaires ici.

#1 29-04-2018 18:38:53

Pif
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 22-03-2016
Messages : 133

[Récit + liste] Causse Méjan et Mont Lozère, 4 jours, avril 2018

Bonjour à tous,

Je suis rentré il y a peu d'une belle rando de quatre jours sur le Causse Méjan et le Mont Lozère au départ de Florac, grandement inspirée par les récits de Florencia et de TO, merci à eux ! Comme promis sur mon trombi fraîchement ouvert, en voici un petit retour !

Mais contrairement à Florencia j'ai eu la chance d'avoir un temps magnifique tout du long ! Au vu de tous les retours sur le Causse Méjan que j'avais pu voir sur le forum, j'avais pris de quoi faire face à un temps bien frais. Vu la météo radieuse qui était annoncée, j'ai pris au dernier moment mon chapeau de soleil, et bien m'en a pris. Mais je n'ai pas pris de crème solaire... grave erreur car j'ai bien cramé. A mon retour, impossible de cacher aux gens que j'avais pris des vacances  lol

J'ai réfléchi à plusieurs possibilités avant de me décider pour cet itinéraire. J'avais aussi envisagé d'aller dans les baronnies ou dans le coin du Verdon. En restant dans les Cévennes, je pensais au début partir de plus au Nord, vers Langogne comme Shanx ou vers Mayres. Je me suis finalement décidé pour ce parcours autour de Florac qui m'a permis, en quelques jours (je ne pouvais pas me permettre de prendre trop de jours de vacances) de voir des paysages variés.

Comme à mon habitude je m'y suis pris à la dernière minute pour finaliser les détails : comme je voulais avoir beau temps, j'ai surveillé la météo et j'ai pris mon billet de train seulement deux jours avant.



Jour 1. Florac - Nîmes-le-Vieux

Trace

Je pars de Paris à 6h. Malgré la grève, mon TGV circule bien et arrive à l'heure à Nîmes vers 9h. Mais là les choses se compliquent : mon train pour Alès est annulé et le suivant ne part qu'à 12h40. Devant la gare, des cheminots ont mis des pancartes et passent de la musique. J'ai de la sympathie pour eux, mais tout ça risque de me faire perdre une grande partie de ma journée ! Je jette un coup d'oeuil aux arènes de Nîmes puis me demande quoi faire, je n'ai pas envie de rester là à attendre 3 heures sad Après un moment d'hésitation je décide de faire du stop : de toute façon j'avais prévu de faire du stop depuis Alès donc autant commencer tout de suite. Me voici donc à traverser une zone résidentielle sans charme pour rejoindre le rond-point propice en périphérie de la ville. Ce n'est que la deuxième fois de ma vie que je fais du stop et j'ai un peu d'appréhension, mais tout se passe bien et une voiture s'arrête rapidement. Deux heures et demie et cinq stops plus tard (dont des randonneurs qui partent marcher quelques jours sur le chemin de Stevenson) me voici à Florac. J'ai bien fait de ne pas attendre le train suivant !

J'achète à manger à la boulangerie histoire d'avoir un vrai pique-nique, je prends presque 4 litres d'eau pour ne pas risquer d'être à sec et c'est parti ! Je suis le joli sentier qui monte sur le Causse Méjan. Rapidement la vue se dégage.

10352_20180419_134743_29-04-18.jpg
Au fond, les crêtes du Mont Lozère où il reste encore un peu de neige

10352_20180419_135710_29-04-18.jpg
Des bastions rocheux au bord du plateau

10352_20180419_142445_29-04-18.jpg
Vue vers le signal de Bougès

Peu de temps après, me voici sur le causse. La vue depuis le rebord du plateau est magnifique !

10352_20180419_142452_29-04-18.jpg
L'arrivée sur le plateau

10352_20180419_143408_29-04-18.jpg

Je tombe sur une bande de vautours en train de s'affairer sur une carcasse de chèvre, ils s'envolent quand je m'approche. Je m'égare un moment : j'ai suivi un sentier balisé avec le logo des parcs nationaux, je pensais qu'il allait rejoindre le gr de pays un peu plus loin, mais il se révèle être un sentier de découverte qui fait une petite boucle. Cela m'aura au moins permis de voir ce vieux moulin abandonné.

Je rejoins le gr en coupant à travers champs, franchissant au passage ma première clôture d'une longue série.

10352_20180419_154852_29-04-18.jpg
Le mont Gargo est encore loin

Un peu plus loin je rencontre un randonneur qui marche dans la même direction. Il a le même sac que moi (un arpenaz 30) : est-ce un randonneur à la journée ou un mul ? Nous engageons la conversation : c'est bien un mul ! Il fait le tour du Causse Méjan en 3 jours, et est parti ce matin de Sainte-Enimie. Nous continuons ensemble en nous racontant nos précédentes randos wink

10352_20180419_182752_29-04-18.jpg

Nous avons à plusieurs moments des hésitations sur le chemin à suivre, car le sentier se perd par endroits. Mais c'est un bonheur de naviguer à vue dans ces grands espaces. Nous nous arrêtons pour bivouaquer vers 18h30 au début du chaos de Nîmes-le-Vieux, près du hameau de Villeneuve, sur une belle pelouse au milieu de rochers biscornus.

10352_20180419_183520_29-04-18.jpg

10352_20180419_190634_29-04-18.jpg

La soirée est agréable, il ne fait pas froid du tout. On discute de notre matos : de mon côté je commence tout doucement à m'embourgeoiser après ma période full décathlon de mul débutant, avec mon tarp mld, ma popote titane et mon neoair que je teste pour la première fois (jusqu'ici j'avais toujours dormi sur un bon vieux matelas mousse). cool Mon nouvel ami quant à lui a une liste entièrement décathlon/aliexpress. Il randonne depuis plus longtemps que moi, mais c'est la première fois qu'il teste le tarp (un petit tarp Naturehike). La veille il a dormi à la belle étoile avec le tarp en bâche de sol mais a eu de la condensation, aussi ce soir il essaye de monter le tarp. Comme il n'a ni bâtons ni piquets, il taille des piquets dans des bouts de bois et on monte son tarp avec des vrais bâtons en bois en guise de piquets.

10352_20180419_204314_29-04-18.jpg





Jour 2. Nîmes-le-Vieux - Boisset

Trace

La nuit a été tranquille, il n'a pas fait très froid. Je constate avec horreur que j'ai oublié d'éteindre  pour la nuit mon portable, que j'utilise pour consulter la carte. Pire, j'ai profité de la présence inattendue de réseau pour envoyer quelques messages, et je ne l'ai même pas laissé en mode avion : il a perdu 30 points de batterie pendant la nuit sad J'ai aussi les cartes sur ma liseuse en backup donc ce n'est pas un drame, mais tout de même je m'en veux.

Nous repartons un peu avant 9h et continuons à avancer dans le chaos de rochers.

10352_20180420_091954_29-04-18.jpg

Nous passons au joli hameau du Veygalier, puis à celui de l'Hom où nous nous ravitaillons en eau au gîte d'étape. Il y a un sentier de découvertes et nous croisons quelques promeneurs. Nous nous séparons peu après le hameau de Galy : mon ami continue vers Meyrueis, tandis que je pars vers le Nord sur le gr 60. J'ai tout le plateau à traverser ! Les premiers kilomètres après l'embranchement sont splendides.

10352_20180420_110623_29-04-18.jpg

10352_20180420_110628_29-04-18.jpg

Il n'y a pas de problème d'orientation aujourd'hui, aussi je laisse mon portable éteint pour économiser la batterie...et je ne fais pas beaucoup de photos, désolé roll

Je passe au hameau de Nivoliers. C'est là que se trouvent les fameux chevaux de Przewalski, que j'aperçois de loin. Juste après la sortie du hameau, je croise une bergère qui emmène sont troupeau de moutons. Il y a des petits agneaux, qui me courent après. J'essaie de leur dire de rentrer dans le troupeau, en français et avec des gestes des bras, mais rien n'y fait, ils veulent absolument m'accompagner. Le chien de la bergère n'a pas plus de succès. La bergère m'explique que c'est toujours ça avec les jeunes agneaux : ils font confiance aux humains. J'attends donc un moment le temps que les moutons entrent dans leur pré, puis je repars, tout content.

Je m'arrête un peu plus loin pour déjeuner. Pendant que je fais la sieste à l'ombre d'un pin, un vol de gros vautours passe juste au-dessus de moi. Heureusement que je ne suis pas mort, sinon je suis sûr qu'ils auraient vite fait de me mettre dans le même état que la carcasse d'hier. smile

Le soleil tape fort en ce début d'après-midi et je marche plein Nord. Mon chapeau ne couvre pas toute ma nuque, et je commence à bien cramer. Je finis par me faire une écharpe avec avec ma micropolaire et me dis que oui, un buff, ça doit pouvoir être utile. Je dois avoir l'air un peu ridicule comme ça, heureusement il n'y a personne. Je croise quand même peu avant la descente sur Sainte-Enimie un couple de randonneurs qui font une boucle de quelques jours sur le causse et dans les gorges du Tarn. Ils me disent qu'il y a une épicerie à Sainte-Enimie...je me sens soudain pris en flagrant délit de mauvaise préparation, un peu bête d'avoir pris de la nourriture pour 4 jours.

Dans la descente, la vue sur les gorges du Tarn est très belle.

10352_20180420_152522_29-04-18.jpg

10352_20180420_153304_29-04-18.jpg


Arrivé au village, je vais tremper un moment mes pieds dans le Tarn.

10352_20180420_161842_29-04-18.jpg

10352_20180420_161848_29-04-18.jpg

Le centre-ville médiéval du village est très beau.

10352_20180420_165902_29-04-18.jpg

Après cette bonne pause, je remonte sur le Causse de Sauveterre par le fameux petit chemin. Le début de la montée est assez raide, et je suis en souffrance : il fait chaud, mon sac s'est alourdi car j'ai repris de l'eau, et mine de rien je commence à avoir des kilomètres dans les pattes. Soudain, aïe, je sens une bête qui me pique le mollet...ah non, c'est juste une herbe qui m'a touché ! Il n'y a pas de doute j'ai pris un vrai coup de soleil moi smile

10352_20180420_172827_29-04-18.jpg
Vue du replat herbeux au milieu de la montée

Enfin arrivé sur le plateau, je m'écroule par terre et me repose un bon moment.

10352_20180420_182400_29-04-18.jpg

10352_20180420_182405_29-04-18.jpg

Le hameau de Boisset est juste à côté. Je m'apprête à installer le bivouac dans l'herbe au milieu du chemin, mais avant je vais jeter un coup d'oeuil au hameau. Là, belle surprise, c'est en fait une très belle ferme du moyen-âge, transformée en musée. Ce soir tout est fermé et il n'y a personne : c'est encore mieux pour bivouaquer que l'endroit où j'allais me mettre !

10352_20180420_182908_29-04-18.jpg

10352_20180420_183057_29-04-18.jpg


Je me pose dans la prairie en face de la ferme. La vue sur les gorges du Tarn et le Méjan en face est superbe. La soirée se passe à regarder le paysage, la nuit qui tombe sur la vallée à mes pieds.

10352_20180420_195804_29-04-18.jpg

10352_20180420_195829_29-04-18.jpg

10352_20180420_195853_29-04-18.jpg


Jour 3. Boisset - Roc des Laubies

Trace

Je lève le camp un peu après 8h. Je n'ai pas trop mal dormi malgré les coups de soleil qui brûlent. Je vais rester toute la journée en pantalon, t-shirt manches longues et avec mon écharpe improvisée pour ne pas empirer les choses.

Plutôt que de partir tout de suite vers le Nord, je décide de faire comme Florencia et de suivre un petit moment le gr du tour du Sauveterre. La lumière du matin est très belle. Au hameau des lacs, j'ai un peu de mal à trouver le départ de la trace qui monte vers le mont Chabrio, je retombe dessus après avoir passé quelques clôtures.

Je suis bientôt sur le Causse nu et la vue s'étend de tous les côtés

10352_20180421_092812_29-04-18.jpg
Coup d'oeuil en arrière vers le Causse Méjan

10352_20180421_092815_29-04-18.jpg


10352_20180421_100231_29-04-18.jpg
Pause au sommet du Mont Chabrio



10352_20180421_100239_29-04-18.jpg
Le Mont Lozère se rapproche mais il reste du chemin

Je coupe un peu à travers champs en me dirigeant vers le col de Montmirat, avant de rejoindre une route goudronnée. Je fais le plein d'eau au bar-restaurant du col. Vient ensuite un passage moins agréable : pour m'approcher du mont Lozère je suis forcé de suivre un moment la route assez large qui va vers le Pont-de-Montvert. Elle traverse une vaste pinède où il fait chaud, et il n'y a pas de vue. Comme j'ai envie de gagner les crêtes pour bivouaquer, je m'inflige même quelques kilomètres supplémentaires le long de la route plutôt que de suivre le gr qui fait un détour. Je pique-nique à la lisière de la forêt, non loin du hameau de la Borie.

Le sentier traverse un joli torrent et me mène au hameau de la Fage

10352_20180421_141606_29-04-18.jpg

Au sortir du hameau, la vue se dégage vers le sud

10352_20180421_142936_29-04-18.jpg

10352_20180421_142943_01-05-18.jpg


La montée vers les crêtes du mont Lozère se fait dans la forêt, le sentier se faufile au milieu de grands genêts. Quelques plaques de neige sont encore là. J'ai hâte de sortir de la forêt pour que la vue se dégage vers le Nord et je presse l'allure. J'arrive enfin sur la crête. Après un coup d'oeuil au roc des chiens fous je m'accord une bonne pause et une petite sieste à la croix de maître Vidal.

Un peu fatigué, je repars : j'ai vraiment envie de continuer jusqu'à avoir une belle vue. La route forestière indiquée sur la carte ign n'existe plus vraiment et se perd dans un pré. J'ai un instant de perplexité et j'allume un coup le gps sur mon portable pour être sûr : ça va, je vais bien dans la bonne direction. Je continue à avancer à la lisière de la forêt, toutes les cinq minutes je tombe sur des barbelés que je dois sauter smile La fonte de la neige fait de grosses flaques, et il reste de grosses plaques de neige à l'ombre des pins.

Enfin les derniers arbres disparaissent et la vue se dégage.

10352_20180421_165803_29-04-18.jpg

10352_20180421_165806_29-04-18.jpg

C'est magnifique ! Je suis sur une lande couverte de bruyère, où sont posés ça et là des blocs de granite. La vue s'étend au loin vers le Nord : la vallée en contrebas, les collines qui continuent vers Langogne. Plus à l'ouest, le plateau de Mende, et même, au loin, la silhouette des monts du Cantal. Vers l'est la corniche du Vivarais cévenol se dessine nettement. 

10352_20180421_165811_29-04-18.jpg

10352_20180421_170818_29-04-18.jpg

Je suis ravi ! J'arrive bientôt au roc des Laubies.

10352_20180421_170820_29-04-18.jpg

Il n'est que 17 heures mais je décide de m'arrêter là, c'est si beau. Surtout qu'ici je peux m'abriter un peu du vent derrière les rochers, plus haut j'ai peur que le vent souffle plus fort.

10352_20180421_170832_29-04-18.jpg
la suite des crêtes, qui m'attend pour demain

Encore un bivouac royal qui s'annonce ! Je m'installe contre le rocher. J'ai plein de temps, aussi j'essaie de monter mon tarp avec coupe caténaire en lean-to, pour voir si vraiment ça ne marche pas...eh bien non smile La lumière du soir est belle et je prends des photos.

10352_20180421_185651_29-04-18.jpg

10352_20180421_185721_29-04-18.jpg

10352_20180421_185730_29-04-18.jpg


Jour 4. Roc des Laubies - Le Pont-de-Montvert

Trace

Pas assez tendu, mon tarp a passé la nuit à claquer au vent et je n'ai pas très bien dormi. Je repars vers 8h pour continuer la traversée des crêtes. J'aurai du stop à faire pour attraper mon train ce soir à Alès à 19h30 aussi je marche d'un bon pas pour avoir de la marge. Après plusieurs passages de barbelés et un accroc à mon pantalon, je rejoins une route en terre. Mais celle-ci longe la forêt et je la quitte rapidement pour monter droit dans la pente vers le Signal des Laubies. Je continue sur la crête en direction du sommet de Finiels.

10352_20180422_092708_01-05-18.jpg

10352_20180422_092711_01-05-18.jpg

10352_20180422_092714_01-05-18.jpg

Vers 10 h j'arrive au sommet. Deux silhouettes humaines se dessinent sur le ciel bleu. Je me demande un instant si ce sont des rochers, mais un instant plus tard les voilà qui font des étirements lol C'est un couple de randonneurs montés sur le chemin de Stevenson depuis le Bleynard, avec leur chien, un beau border collie. Ils sont très sympas et on discute un moment. Ils sont partis de Grenoble ! Ils m'offrent même une pomme.

10352_20180422_095502_01-05-18.jpg

10352_20180422_095505_01-05-18.jpg

10352_20180422_095508_01-05-18.jpg

10352_20180422_101939_01-05-18.jpg
La suite des crêtes : le sommet de Cassini

10352_20180422_101943_01-05-18.jpg

10352_20180422_101951_01-05-18.jpg

Les deux randonneurs repartent vers le Pont-de-Montvert, je leur dis "A tout à l'heure peut-être", certain de les rattraper dans la descente. Je reste encore un petit moment pour profiter du paysage, avant de commencer la descente. Il reste beaucoup de neige à la lisière de la forêt, et je m'enfonce joyeusement. Un peu plus bas, la neige qui fond forme un vrai ruisseau qui a choisi le sentier pour lit. D'humeur décidément joueuse, je n'hésite que quelques secondes avant de choisir de marcher en plein plein milieu du ruisseau. Je fais plouf à chaque pas et m'amuse comme un fou big_smile

Le chemin rejoint ensuite une route forestière, puis sort de la forêt à l'approche du hameau de Finiels.

10352_20180422_112700_01-05-18.jpg
Le vallon est charmant

10352_20180422_112706_01-05-18.jpg

10352_20180422_113159_01-05-18.jpg

10352_20180422_113202_01-05-18.jpg

Je commence à m'étonner de ne pas avoir déjà rattrapé mon couple de randonneurs, et j'accélère le pas. C'est puéril mais j'ai envie d'arriver avant eux au village. Je finis par les rejoindre : effectivement ils cavalent malgré leurs sacs plus gros que le mien lol

10352_20180422_122644_01-05-18.jpg
Coup d’œil en arrière

10352_20180422_122647_01-05-18.jpg

10352_20180422_122650_01-05-18.jpg

10352_20180422_122653_01-05-18.jpg

10352_20180422_122949_01-05-18.jpg
L'arrivée sur le village

J'arrive au Pont-de-Montvert un peu avant 13h, c'est la fin de ma rando. Je dois maintenant regagner Florac puis Alès en stop, j'ai de la marge pour mon train mais je ne fais qu'une courte pause car il n'y a vraiment pas grand monde sur la route entre le Pont-de-Montvert et Florac. Finalement je n'attends pas trop longtemps avant de me faire prendre, et j'arriverai à Alès à temps sans problème.

Je ressors très content de cette rando. Quatre jours, ce n'est pas beaucoup,  mais ça suffit pour être vraiment dépaysé. Je ne regrette pas mon choix d'itinéraire qui m'a permis de voir des paysages variés, du Causse nu au sommet du Mont Lozère en passant par les gorges du Tarn. En plus j'ai eu un temps magnifique tout du long, et j'ai trouvé des coins très chouettes pour bivouaquer. Note pour la prochaine fois : même en avril la crème solaire peut être indispensable smile



La liste

Dans le sac
Portage534
Sac à dosquechua arpenaz 30476
Sac étanche 8lSea to summit ultra sil36
Stuffsack silnylonDeluxe outdoor22
Abri465
Tarp + housseMLD Grace tarp solo silnylon308
PiquetsD4 orange x885
Tapis de solpolycree72
Couchage1100
Sac de couchageQuechua 0°C duvet885
MatelasThermarest neoair x-lite small215
Vêtements dans le sac522
DoudouneD4 full down taille M309
MicropolaireForclaz 20162
chaussettes rechangeQuechua38
Veste de pluieraincut D4184
Pantalon coupe-ventPatagonia Houdini pants88
BonnetSimond30
Gants soieD420 ?
Cuisine et hydratation419
Bouteille 1L x2plastique60
poche souple 2LSawyer39
filtre à eauSayer mini + poche 500mL82
popote + couvercleToaks 750mL98
réchaud alcoolTop notch stove7
pare-ventDIY canette12
contenant alcoolbouteille plastique 250mL22
bolde nouilles japonaises18
cuillèreD4 plastique8
briquet15
couteauOpinel n°853
bout d'éponge5 ?
Hygiène et sécurité178
Trousse toiletteserviette, savon, brosse à dents76
Trousse pharmacie réparationspansements, doliprane, power tape etc72
PQ30 ?
Divers327
FrontalePetzl e+lite28
liseuseKobo Glo HD181
chargeur portablesamsung44
papiers + argent dans ziploc30 ?
clefs74
Total dans sac3545
 
Sur moi
Chaussureskalenji xt6736
BâtonsD4 light479
T-shirt manches longuesD4 mérinos143
PantalonD4 convertible225
Boxer50 ?
ChaussettesD4 basses38
Montregéonaute?
ChapeauBob D4?
PortableSamsung Galaxy J3 2016136

Dernière modification par Pif (08-05-2018 22:11:22)

Hors ligne

#2 29-04-2018 19:24:22

zorey
HRP addict
Lieu : Pyrénées
Inscription : 07-06-2011
Messages : 2 091

Re : [Récit + liste] Causse Méjan et Mont Lozère, 4 jours, avril 2018

Pif a écrit :

La suite à venir...

Rhaaaa, je m'attendais à en avoir un peu plus d'un coup ! yikes

Vivement la suite ! smile


La nature nous a donné deux oreilles et une bouche pour écouter le double de ce que l'on dit.

Ourson Power

Hors ligne

#3 29-04-2018 20:24:33

Adrienne
Apprentie MULe
Lieu : Région parisienne
Inscription : 27-10-2017
Messages : 588

Re : [Récit + liste] Causse Méjan et Mont Lozère, 4 jours, avril 2018

Oui oui on veut la suite ! smile

(c'est très égoïste, c'est dans mes plans pour très bientôt alors j'ai envie d'avoir des retours frais...)


Si tu n'arrives pas à penser : marche. Si tu penses trop : marche. Si tu penses mal, marche encore.
(Jean Giono)

Trombi

Hors ligne

#4 29-04-2018 22:00:57

Pif
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 22-03-2016
Messages : 133

Re : [Récit + liste] Causse Méjan et Mont Lozère, 4 jours, avril 2018

ça vient ça vient, je fais de mon mieux ! J'ai ajouté le jour 2

Merci pour l'enthousiasme, ça fait plaisir  big_smile  big_smile

Hors ligne

#5 30-04-2018 13:09:51

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 4 673

Re : [Récit + liste] Causse Méjan et Mont Lozère, 4 jours, avril 2018

Sympa ta virée, cool avec le soleil wink
Merci pour ce début de récit  cool

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#6 01-05-2018 18:56:57

Pif
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 22-03-2016
Messages : 133

Re : [Récit + liste] Causse Méjan et Mont Lozère, 4 jours, avril 2018

ça y est j'ai fini le récit, j'ai même ajouté la liste smile

Hors ligne

#7 03-05-2018 19:00:33

TO
Membre
Inscription : 22-02-2013
Messages : 568

Re : [Récit + liste] Causse Méjan et Mont Lozère, 4 jours, avril 2018

une belle sortie ensoleillée  cool
les paysages sont variés et on ne s'ennuie jamais
merci pour le partage
TO

Hors ligne

#8 06-05-2018 14:07:50

Senancour
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 26-06-2017
Messages : 68

Re : [Récit + liste] Causse Méjan et Mont Lozère, 4 jours, avril 2018

Bonjour Pif !
Merci pour ce retour de terrain !
Je suis d’autant plus sensible à ton récit que je découvrais le Causse quelques semaines auparavant (mi-mars).
Peut-être aurais-je dû opter pour le stop. J’ai parcouru Alès-Florac à pied, aller-retour, pour admirer le Méjean. Choix contestable car chronophage …

16 mars 2018 - Premiers pas sur le Causse – littéralement subjugué ….
11366_img00006_06-05-18.jpg

11366_img00016_01-04-18.jpg

11366_img00033_01-04-18.jpg

17 mars 2018 – Nîmes-le-Vieux fantomatique au petit matin.
11366_img00050_06-05-18.jpg

17 mars 2018 – De vastes cieux, un cheval aux aguets.
11366_img00061_06-05-18.jpg

Hors ligne

#9 08-05-2018 20:04:35

chouxrave
Membre
Lieu : Bugey
Inscription : 13-10-2006
Messages : 1 371

Re : [Récit + liste] Causse Méjan et Mont Lozère, 4 jours, avril 2018

Plaisir de retrouver un parcours effectué il y a quelques temps. J'ai voulu voir tes traces pour comparer et là je m'aperçois que les tiennes ne correspondent pas à ton récit. Rêve-je ?  hmm

Hors ligne

#10 08-05-2018 22:13:51

Pif
Membre
Lieu : Paris
Inscription : 22-03-2016
Messages : 133

Re : [Récit + liste] Causse Méjan et Mont Lozère, 4 jours, avril 2018

Non bien sûr tu ne te trompes pas...problème de copier-coller, j'ai mis par erreur la trace de Shanx que j'avais regardée plusieurs fois pour préparer la rando.

C'est corrigé maintenant, merci de l'avoir signalé  smile

Hors ligne

#11 11-05-2018 08:42:19

to-ny
Membre
Lieu : Lorraine
Inscription : 20-06-2011
Messages : 824

Re : [Récit + liste] Causse Méjan et Mont Lozère, 4 jours, avril 2018

Salut Pif  smile

Sympa cette sortie,
Merci pour ce partage... wink

to-ny


" Ni dieu,ni maître,je respecte le vent qui me porte "

Hors ligne

Pied de page des forums