#1 31-10-2019 23:57:20

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 226

[Récit + liste] Chemin de Stevenson - Le Puy-en-Velay -> Florac - 6 j

Récit de la randonnée Le Puy-en-Velay -> Florac réalisée en octobre 2019
J'ai principalement suivi le GR70 (Chemin de Stevenson) et/ou le GR700 (Chemin de Régordane), et à quelques endroits d'autres sentiers non balisés.
En octobre, peu de randonneurs fréquentent le chemin, et il y a de la place dans les hébergements (ceux qui ne sont pas encore fermés !).
La météo peut être hivernale à cette période, en particulier en altitude (Mont Lozère : 1700 m)
Les GR70 et GR700 sont bien balisés et documentés.

Ressources principalement utilisées

Quatrième semaine d'octobre.
En fin octobre, il peut faire mauvais sur l'itinéraire (exemple en 2018).
J'attends le dernier moment pour décider de partir en fonction de la météo.
Un épisode pluvieux violent est en cours, mais les Cévennes, plus au nord de la zone, sont épargnées.
Une fenêtre météo favorable se dessine pour les jours suivants.

Jour 1/6 (Jeudi 24 octobre) : Le Puy-en-Velay -> Landos

Petit déjeuner au Gite des capucins (https://www.lescapucins.net/) où j'ai passé la nuit.
Nous étions 4 randonneurs cette nuit là dans la partie gîte. De bons moments d'échanges sur la randonnée, le chemin de Saint Jacques, le récit de R.L. Stevenson, le poids des sacs,...
Départ du gîte à 8h50 par le GR700 (chemin de Régordane) qui passe tout près du gîte.

7yeDamlX4.2019-10-30-08-13-27.jpeg

Après quelques kilomètres, le GR700 emprunte le viaduc de La Gagne pour franchir la rivière éponyme.

7yeDavE8c.2019-10-30-08-50-57.jpeg

Le viaduc a été construit pour la ligne de chemin de fer Le Puy-en-Velay qui a transporté des passagers pendant très peu de temps (de 1912 à 1939).

7yeDb8Erg.2019-10-30-09-26-57.jpeg

C'est aujourd'hui une voie verte du Puy-en-Velay jusqu'à Costaros.
Un tunnel éclairé jouxte le pont.

7yeDaF3Ia.2019-10-30-09-06-53.jpeg

Je n'aurai pas à emprunter le tunel, car je vais dans le sens opposé.
Je rejoins Solignac-sur-Loire par cette voie verte.

7yeDaPU5K.2019-10-30-09-25-04.jpeg

7yeDb19us.2019-10-30-09-26-07.jpeg

Il est 11h30. La boulangerie de Solignac-sur-Loire est (définitivement ?) fermée, mais le bar fait dépot de pain, et l'épicerie Cocci Market est ouverte.
Je repars du village avec une baguette, une terrine aux lentilles, un fromage local et un fruit.

Je décide de poursuivre jusqu'à Costaros par la voie verte, et de pique-niquer en route, au soleil et à l'abri du vent.

7yeDbq1dV.2019-10-30-09-34-08.jpeg

Près du lieu-dit Aunac, la réalisation de la ligne de chemin de fer avait, semble-t-il révélé des tunnels de lave, témoins du passé volcanique de la région.

7yeDbAfco.2019-10-30-14-50-00.jpeg

Au passage à Costaros, je m'arrête à  l'entrée du village à l'épicerie (spécialisée dans les produits locaux) pour m'approvisionner pour le repas du soir, ainsi qu'à la boulangerie.
Un peu après l'étang du Péchay, le GR 700 (chemin de Régordane) rejoint sur 1km le GR70 (chemin de Stevenson).
Il reste 6km jusqu'à Landos, et il est encore tôt.
Je décide de poursuivre mon chemin, et finis par trouver un lieu de bivouac un peu à l'abri du vent, juste avant Landos.

7yeDbGGwv.2019-10-30-15-02-29.jpeg

R.L. Stevenson a écrit :

Je me demandais d’abord si j’allais trouver le sommeil, car je sentais mon cœur battre plus vite qu’à l’habitude, comme mû par une accélération agréable à quoi mon esprit demeurait étranger. Or, aussitôt que mes paupières se fermèrent, cette glu subtile s’insinua entre elles et elles ne se rouvrirent plus. Le vent dans les arbres me berçait d’une chanson dormoire. Parfois, il se faisait entendre pendant plusieurs minutes en un sifflement égal et continu, sans croître ni diminuer...

Jour 2/6 (Vendredi 25 octobre) : Landos -> Langogne

Les prévisions météo sont favorables pour les 4 jours à venir, mais pas au delà.

7yeG3nD95.Screenshot_2019-10-25-10-48-11.png

A Landos également, la boulangerie est fermée.
Je m'arrête donc au bar (dépôt de pain) pour les viennoiseries, le pain, et le café.
Petit passage également par l'épicerie.
A partir de Landos, je suis l'itinéraire du GR70 (chemin de Stevenson).
Tout au long de l'étape, on retrouve de nombreuses fontaines avec un système de réservoirs, a priori conçu pour servir d'abreuvoir.
A chaque fois, la même inscription laconique "Eau non contrôlée".

7yeDbREK9.2019-10-30-15-19-30.jpeg

Après Arquejols, la descente dans le vallon offre un joli point de vue sur le viaduc

7yeDc0OX2.2019-10-30-15-22-40.jpeg

Un peu plus loin, le chemin longe la voie ferrée, aujourd'hui à l'abandon.

7yeDccRO7.2019-10-30-16-32-43.jpeg

La descente sur Pradelles offre un joli point de vue sur la vallée de l'Allier.

7yeDckVoM.2019-10-30-16-35-09.jpeg

Dans cette descente, exposée au soleil et à l'abri du vent, j'ai presque la sensation d'être en été.
A Pradelles, la boulangerie étant fermée l'après-midi, je me contenterai d'une boisson fraîche au café du village.
Après Pradelles, le chemin descend vers Langogne.

7yeDcsDpc.2019-10-30-16-44-02.jpeg

7yeEzNMN8.2019-10-26-13-29-01.jpeg
Dans cette descente, on passe administrativement de la Haute Loire à la Lozère.
Mais la frontière entre le Velay et le Gévaudan se fait vraiment sentir au moment de franchir la rivière Allier pour entrer dans Langogne.

7yeDcCgxw.2019-10-30-16-47-24.jpeg

R.L. Stevenson a écrit :

C’était un tableau rural vivant, affairé, délicat et, tandis que je continuais à descendre, les hautes terres du Gévaudan ne cessaient de monter devant moi dans le ciel.
J’avais traversé la Loire le jour précédent, maintenant, j’allais traverser l’Allier, tellement sont rapprochés les deux confluents près de leur source. Juste au pont de Langogne,...

Jour 3/6 (Samedi 26 octobre) : Langogne -> La Bastide-Puylaurent

A Langogne, j'ai trouvé refuge à la chambre d'hôte "Modest'Inn" https://www.modestinn-chambres-dhotes.fr/
J'étais le seul randonneur ce jour là à partager le repas avec les propriétaires : lentilles (du Puy) et saucisses.
C'est le cri du coq qui m'a réveillé le matin.
Au lever, mon linge avait fini de sécher auprès du poêle. Un copieux petit déjeuner m'attendait à l'heure convenue.
La sonde de température extérieure de la maison indique 4°. J'enfile mon polaire et mes gants (seul jour où j'en ai eu besoin)
On est samedi, c'est jour de marché à Langogne. Parfait pour faire le plein de nourriture pour 2 pique-niques auprès de producteurs locaux (au moins pour le pain et le fromage)
A la sortie de Langogne, je rencontre (pour la première fois depuis Le Puy-en-Velay) des randonneurs : un couple avec ses petits enfants, et un âne. Ils font aussi le Stevenson.

Environ 3km après Langogne, le GR700 et le GR70 se séparent. Je prends au plus court (GR700) jusqu'à l'étang de l'Auradoux.

7yeDcLEyP.2019-10-30-17-35-20.jpeg

7yeEuyLWt.2019-10-30-17-36-31.jpeg

Au col, je tombe sur un groupe de chasseurs. Il est 11h30 et ils sont là depuis le lever du jour, mais n'ont toujours pas trouvé de sanglier, ni même sorti les fusils. Certains sont déjà au casse-croûte.
Ils m'indiquent le raccourci pour rejoindre l'étang, où j'ai prévu de pique-niquer.

7yeEuHovl.2019-10-30-17-37-44.jpeg

Le lieu est agréable pour s'arrêter, voire pour bivouaquer. Il y a même un abri en bois, pour les jours de mauvais temps.
Mais aujourd'hui, 2 groupes bruyants sont déjà installés près de l'étang avec glacières,...
Je décide donc de poursuivre.
Entre l'étang de l'Auradoux et Pranlac, j'emprunte le raccourci (non balisé) qui rejoint la rivière "Ravin de Fontaubette".

En violet sur OsmAnd : GR70 et GR700
Flèche bleue : le raccourci que j'emprunte

7yeGajmxX.png

7yeEuZCUA.2019-10-30-18-26-18.jpeg

La descente est agréable, avec le son du ruisseau. J'y dépasserai quelques cueilleurs de champignons.

7yeEvalcV.2019-10-30-18-28-40.jpeg

Arrivé à Pranlac, je passe la rivière Allier pour quitter temporairement le département de la Lozère, et entrer dans l'Ardèche.

7yeEvinbO.2019-10-30-18-30-10.jpeg

Je m'arrête pique-niquer au soleil à Laveyrune.
Je fais l'impasse sur la croix de Serres, pour préférer la vallée de l'Allier jusqu'à Rogleton où j'attaque la montée vers l'abbaye Notre-Dame-des-Neiges où j'espère passer la nuit.

7yeEvtlwE.2019-10-30-18-34-43.jpeg

Dans la montée, la vue porte sur la suite de l'itinéraire.

7yeEvyRa9.2019-10-30-18-40-10cor.jpeg

7yeEvCiz0.2019-10-30-18-40-44cor.jpeg

Du col, je coupe à travers les sapins pour retrouver un chemin qui passe près du terrain d'aviation pour rejoindre l'abbaye.

7yeGeS0ns.Screenshot_2019-10-26-15-20-07.png

7yeEvY4bm.2019-10-30-19-02-02.jpeg

A l'abbaye, un panneau relate le passage de R.L. Stevenson.

7yeEvJsCP.2019-10-30-18-53-28.jpeg

Les dates d'ouverture le "La Maison de Zachée" (hébergement des randonneurs) sont affichés : du 1er mai au 13 octobre 2019.
Je devrai donc trouver une autre solution pour aujourd'hui.
Les horaires des offices y sont également affichés : 6 offices par jour, dont le premier à 4h30 du matin !
Les moines produisent leur propre vin, qui est vendu à la boutique.

7yeEvPmh1.2019-10-30-18-56-37.jpeg

A La Bastide-Puylaurent, je tente sans succès le seul hôtel restaurant qui est théoriquement ouvert à cette période.
Je bivouaquerai finalement sur les hauteurs de La Bastide-Puylaurent, un peu avant le plateau où sont installées les éoliennes que j'ai aperçu un peu plus tôt dans l'après-midi.

7yeEw7ws3.2019-10-30-19-07-46.jpeg

R.L. Stevenson a écrit :

La nuit est un temps de mortelle monotonie sous un toit ; en plein air, par contre, elle s’écoule, légère parmi les astres et la rosée et les parfums. Les heures y sont marquées par les changements sur le visage de la nature. Ce qui ressemble à une mort momentanée aux gens qu’étouffent murs et rideaux n’est qu’un sommeil sans pesanteur et vivant pour qui dort en plein champ. La nuit entière il peut entendre la nature respirer à souffles profonds et libres.

Jour 4/6 (Dimanche 27 octobre) : La Bastide-Puylaurent -> Le Bleymard

Le chemin se poursuit sur la ligne de crête où sont installées plusieurs éoliennes géantes.

7yeEwbpSi.2019-10-30-19-23-11.jpeg

A l'approche de Chasseradès, le paysage devient plus agréable.

7yeEwuq37.2019-10-30-19-26-24.jpeg

7yeEwIQgJ.2019-10-30-19-31-54.jpeg

Un habitant a mis une petite installation qui rappelle le passage ici de Robert Louis Stevenson et son âne Modestine.

7yeEwRdrV.2019-10-31-18-05-39.jpeg

A l'entrée de Chasseradès, je m'arrête au bar-tabac-restaurant-hôtel "des Sources" www.hotel-lozere.fr
Il est midi moins 10 à ma montre.
Je me lèche les babines en lisant le menu : www.hotel-lozere.fr/restaurant_menu.htm
Je demande si je peux avoir une table ce midi. Le patron me fait remarquer qu'il n'est pas encore 11 heures. Flûte, le changement d'heure,... j'avais complètement oublié !
J'hésite à attendre une heure et quart. Je me contenterai finalement d'une boisson avant de reprendre mon chemin.
On est dimanche : l'épicerie de Chasseradès est fermée aujourd'hui, mais il me reste de quoi pique-niquer.

Au lieu-dit Mirandol, le chemin se rapproche de la voie de chemin de fer, pour passer sous le viaduc.

7yeEwZHzs.2019-10-31-18-16-29.jpeg

Durant 5 bonnes minutes, j'entends à plusieurs reprises le sifflet d'un train, qui s'approche.
Tiens, c'est le TER de 12h47 (ligne Mende-Montpellier) qui a quelques minutes de retard !

7yeEx86es.2019-10-31-18-17-33.jpeg

R.L. Stevenson a écrit :

La compagnie réunie, ce soir-là, dans la cuisine de l’auberge se composait de tous les ouvriers employés aux études topographiques pour l’une des voies ferrées projetées.

S'en suit le passage par le Goulet pour atteindre Le Bleymard, où je ne trouverai rien à manger ce dimanche.

Jour 5/6 (Lundi 28 octobre) : Le Bleymard -> Le Pont-de-Montvert

J'ai passé la nuit au gîte Le Poulitou, où j'étais arrivé le premier : https://www.gite-chez-le-poulitou.fr/
J'ai pu me dépanner la veille au soir avec un reste de paquet de pâtes laissé par d'autres randonneurs, et un bout de pain, de saucisson et de fromage qui me restaient.
Au petit matin, mon linge, posé près du poêle est sec.
Je passe faire quelques courses au Carrefour Market avant de reprendre le chemin.
Les prévisions météo sont favorables pour la journée et les jours qui viennent.

7yeGnjcrq.png

Pourtant, pour passer le mont Lozère, je dois mettre la protection de pluie, car une pluie fine commence à tomber.

7yeExigMU.2019-10-31-18-46-52.jpeg

7yeExsnkf.2019-10-31-18-49-26.jpeg

A la station de ski, je m'arrête au Chalet du Mont Lozère pour m'abriter de la pluie et prendre un café.
L'établissement vient de changer de propriétaire et est le seul ouvert à cette époque à la station.
Le lieu est chaleureux. Je passe un moment à discuter avec la propriétaire.
Je regrette de ne pas y être monté la veille (dimanche soir), pour profiter du restaurant qui était ouvert.
La pluie a cessé (pour un temps).
Je repars en repérant l'entrée de la chapelle, qui doit bien pouvoir servir d'abri (quand les vents ne sont pas au nord)

7yeExAMvU.2019-10-31-19-03-26.jpeg

La montée au Mont Lozère est jalonnée de menhirs.

7yeExIHFb.2019-10-31-19-06-01.jpeg

7yeExORe2.2019-10-31-19-08-23.jpeg

7yeExX3Xk.2019-10-31-19-09-30.jpeg

Arrivé au col, un panneau invite à ne pas monter au sommet en cas de neige ou de brouillard.
Un autre indique qu'il est interdit de bivouaquer.

7yeEy5dyX.2019-10-31-19-11-20.jpeg

Je monte au sommet.
On devine difficilement le Mont Ventoux avec cette pluie qui recommence à tomber.

7yeEyag7n.2019-10-31-19-13-12.jpeg

La vue depuis le Mont Lozère est superbe malgré ce temps maussade

7yeEydGYZ.2019-10-31-19-15-36cor.jpeg

La descente du Mont Lozère côté sud s'avère plus technique que le reste du chemin.
Je trouverai dans la descente, un endroit abrité sous les arbres pour manger.

7yeEyorFk.2019-10-31-20-52-51.jpeg

Dans la descente, à environ 1500m d'altitude, une cabane où je retrouve 2 randonneuses croisées préalablement.
Elles se sont abritées dans la cabane pour déjeuner.

7yeEywgmt.2019-10-31-20-55-17.jpeg

Le chemin continue à descendre vers Finiels

7yeEyLv7s.2019-10-31-21-00-29.jpeg

7yeEyUxZR.2019-10-31-21-00-59.jpeg

7yeEz3zLu.2019-10-31-21-02-09.jpeg

7yeEzdfpU.2019-10-31-21-02-37.jpeg

7yeEzmjy0.2019-10-31-21-03-09.jpeg

7yeEztmS3.2019-10-31-21-03-54.jpeg

Arrivé aux premières maisons de Pont-de-Montvert, un octogénère qui se promène avec sa brouette, m'interpelle pour savoir si je randonne sur "le Stevenson", et comment je trouve le pays.
Il regrette que les jeunes quittent le pays pour partir à Montpellier.
Il me dit que lorsqu'il était jeune, il a appris que le Mont Lozère culminait à "1702 m d'altitude" et aujourd'hui "on dit qu'il fait 1699 m".
Il me demande aussi où je projette d'aller le lendemain, en me disant qu'il allait à pied à Florac quand il était jeune.
Il me conseille de ne pas passer par le Bougès mais de passer directement par le col du Sapet.
Et nous parlons de religions. Le lieu est célèbre pour des heurts entre deux confessions.
Nous restons discuter près de 20'

Arrivé au centre ville, je découvre la célèbre maison de Du Chaila, qui a tant fait couler d'encre.

7yeEJbAOg.2019-10-31-21-06-26.jpeg

Une petite pause au café pour une bonne bière "Fauve" ambrée en attendant l'heure d'ouverture du camping.

Sur la route du camping, je m'arrête à l'auberge des Cévennes pour réserver une table pour le soir http://auberge-des-cevennes.com/
Le lieu est vraiment "dans son jus".

7yeEzCtZs.2019-10-31-21-05-37.jpeg

7yeEJj42T.2019-10-31-21-18-00.jpeg

Dans les cuisines, tous sont affairés à éplucher des champignons. Ça commence à sentir bon.
Après avoir installé ma tente et pris une bonne douche, je retrouve ma table à l'auberge.
Ici, pas de chichi, c'est de la cuisine familiale.
Le menu est simple : soupe+plat+fromage+dessert, le tout pour 18€50
Et on ne me propose ni apéritif, ni café. Je prendrai tout de même un verre de vin (1€70)
Aujourd'hui, le plat c'est lapin sauce champignons purée maison. Excellent et copieux !
Pour le fromage, on m'apporte carrément un plateau entier. Libre à moi de me servir jusqu'à plus faim.

7yeEJonUM.2019-10-31-21-32-55.jpeg

En dessert, je choisirai la tarte aux prunes (fait maison).

Le patron est un peu l'homme orchestre : c'est lui qui assure le service. C'est aussi lui qui a travaillé en cuisine en amont, et qui encaisse en fin de repas !
A l'époque où R.L Stevenson est venu ici, c'est Clarisse qui servait.
La photo de Clarisse est d'ailleurs fièrement encadrée au mur du restaurant.

7yeEJyuMK.2019-10-31-21-33-21.jpeg

R.L. Stevenson a écrit :

Et Clarisse ? Que dire de Clarisse ? Elle servait à table avec une lourdeur impassible et nonchalante qui avait quelque chose de bovin. Ses immenses yeux grisâtres étaient noyés de langueur amoureuse. Ses traits, quoique un peu empâtés, étaient d’un dessin original et fin. Ses lèvres avaient une courbe de dédain. Ses narines dénonçaient une fierté cérémonieuse. Ses joues descendaient en contours bizarres et typiques. Elle avait une physionomie capable de profonde émotion et, avec de l’entraînement, offrait la promesse de sentiments délicats. Il semblait déplorable de voir un aussi excellent modèle abandonné aux admirations locales et à des façons de penser locales. La beauté devrait au moins impressionner belle audience, alors, en un instant, elle se dégage du poids qui l’accable, elle prend conscience d’elle-même, elle adopte une élégance, apprend un maintien et un port de tête et, en rien de temps, patet dea. Avant de partir, j’assurai Clarisse de mon admiration sincère. Elle but mes paroles comme du lait, sans gêne ni surprise, en me regardant tout bonnement et fixement de ses yeux immenses. Et je confesse que le résultat en fut pour moi un peu de confusion. Si Clarisse savait lire l’anglais, je n’oserais ajouter que son corps ne valait point son visage. Question secondaire que cela ! Mais sans doute serait-il mieux encore, à mesure qu’elle avancerait en âge.

Jour 6/6 (Mardi 29 octobre) : Le Pont-de-Montvert -> Florac

7yeEJHlbZ.2019-10-31-21-36-35.jpeg

Alors que je ne suis même pas encore complètement habillé, un autre campeur me propose un café. Je décline cette première invitation.
Je continue de me préparer. Alors que je suis en train finir de ranger la tente, un autre campeur me propose un café ! J'accepte.

Je passe par la boulangerie, l'épicerie, et le café du village.
Il est plus de 10h quand je quitte le café.

En montant en direction du col du Sapet, on surplombe Pont-de-Montvert.

7yeEJRmrL.2019-10-31-21-43-26.jpeg

Un peu plus haut, je passe devant une cabane, qui semble avoir servi à quelques randonneurs. Un fil pour sécher le linge y est encore tendu.

7yeEJZXwb.2019-10-31-21-43-58.jpeg

A la séparation entre le GR70 et le GR670, je rencontre un randonneur suisse qui parcourt le chemin "Urbain 5" avec son âne : https://fr.wikipedia.org/wiki/Chemin_Urbain_V
Nous restons discuter quelque temps.

Je poursuis par la route en direction du col du Sapet.
Je ne croiserai qu'un seul véhicule.
Par contre, que de véhicules garés sur les bas côtés ! Les cueilleurs de champignons sont tous de sortie.

7yeEKaEB2.2019-10-31-21-52-07.jpeg

7yeFIpzgO.2019-10-31-21-53-10.jpeg

7yeFIB4tK.2019-10-31-21-54-26.jpeg

Je déjeune tardivement au col. La vue est dégagée.
Après le col, je prends un chemin non balisé au sud de "La Chaumette".

7yeHZg1aS.Screenshot_2019-10-29-15-14-51.png

7yeFILPGs.2019-10-31-21-57-50.jpeg

7yeFIVSPF.2019-10-31-21-59-59.jpeg

7yeFSyxrc.2019-10-31-22-00-42.jpeg

Un peut plus loin, je retrouve le balisage GR, qui me permet de descendre vers Florac, terminus de ma randonnée.
Dans la descente, face à moi se dresse le causse Méjan.

R.L. Stevenson a écrit :

Sur un affluent du Tarn est situé Florac, siège d’une sous-préfecture, qui possède un vieux château-fort et des boulevards de platanes, maints quartiers anciens et une source vive qui jaillit de la falaise.

Ma liste

DANS SAC
CatégorieSous-catégorieDésignationMasseNB
PortageSac à dosSac à dos MH100 40 L1 2001
PortageSac à dosHousse pluie 35-50 2018 D41111
CouchageSolCouverture de survie orange801
CouchageSolSac zip couverture survie71
CouchageHi Route 1 FLToile ext5401
CouchageHi Route 1 FLSac étanche Exped 3L171
CouchageHi Route 1 FLToile int sans diffuseur3751
CouchageHi Route 1 FLSac zip toile intérieure101
CouchageHi Route 1 FL8 Sardines+2 haubans+sac1001
CouchageHi Route 1 FLStuff sack Ultra Sil 6,5 rouge191
CouchageEpongeEponge sèche131
CouchageEpongePaire gants imperméables81
CouchageEpongeSac congélation31
CouchageMatelas gonflableNémo Astrolite 20 R4031
CouchageMatelas gonflableSangle Némo31
CouchageMatelas gonflableHousse Némo + kit réparation231
CouchageSac couchagePanyam 4508371
CouchageSac couchageSac étanche STS 8L241
CouchageSac couchageDrap soie XL1221
VetementSous-vêtementsChaussettes hautes831
VetementSous-vêtementsChaussettes basses D4471
VetementSous-vêtementsSlip synthétique401
VetementSous-vêtementsTricot synthétique inter sport1231
VetementSous-vêtementsSac zip congélation101
VetementPluiePantalon trail1681
VetementPluieVeste trail et housse2201
VetementPluiePaire guêtres chinoises601
VetementFraîcheurPolaire Forclaz à capuche3661
VetementFroidPaire gants Forclaz571
VetementFroidPaire sous-gants soie XL331
VetementFroidSac étanche green hermit 6L291
VetementFroidDoudoune trek 100 XL3721
VetementFroidSac étanche Exped 3L171
CuisineCouvertGobelet STS391
CuisineCouvertOpinel n°5161
CuisineCouvertCouverts sodebo61
CuisineCouvertSac zip71
CuisineEauBouteille 75cl Carrefour202
HygièneSac PQPQ entammé401
HygièneSac PQSac zip71
HygièneSac serviette et gantPinces à linge (12/pers)1,512
HygièneSac serviette et gantServiette431
HygièneSac serviette et gantGant101
HygièneSac serviette et gantSac zip71
HygièneSac toiletteMini sac brosse à dent + dentifrice601
HygièneSac toiletteCotons tiges61
HygièneSac toiletteSavon entamé201
HygièneSac toiletteDéo optononia entamé501
HygièneSac toiletteSac zip71
HygièneSac phamacieSac phamacie2171
DiversSac accessoiresFrontale (avec piles)651
DiversSac accessoiresSifflet bousole thermomètre281
DiversSac accessoiresTransfo471
DiversSac accessoiresPower pack rose 2600mAh651
DiversSac accessoiresFermeture zip de secours01
DiversSac accessoiresFil et aiguille121
DiversSac accessoiresAdhésif isover 18x cm51
DiversSac accessoiresSac zip71
DiversAutreLecture, docs transports & hébergements1501
DiversBananeBanane D4381
DiversBananeCarte Vitale31
DiversBananePermis41
DiversBananeCrayon11
DiversPhotoKzoom2001
DiversPhotoHousse K zoom91
DiversArgentChèques15
DiversArgentArgent liquide161
DiversArgentCB + housse151
TOTAL SAC SEC6783
CONSOMMABLE
ConsommableNourritureBarre céréale2410
ConsommableBoissonEau1 0001,5
TOTAL CONSOMMABLE1740
TOTAL SAC + CONSOMMABLE8523
SUR MOI
VetementSous-vêtementsSlip synthétique401
VetementSous-vêtementsTricot synthétique inter sport1231
VetementSous-vêtementsChaussettes basses D4251
VetementPantalon-shortPartie short1661
VetementPantalon-shortJambes441
VetementSoleilChapeau Trek 100 light271
MarcheBatonsForclaz 500 antishock2742
MarcheChaussuresMH100 basses 444502
DiversMontre Géonaute571
DiversPaquet de mouchoirs251
DiversLunettes de vue321
TOTAL SUR MOI1987

R.L. Stevenson a écrit :

Sur le conseil d’un fallacieux bourrelier de l’endroit, une sellette en cuir me fut fabriquée, munie de courroies afin d’attacher mon paquetage et, pensif, j’achevai mon équipement et disposai mon trousseau. En manière d’armes et de batterie de cuisine, je pris un revolver, une petite lampe à alcool et une poêle, une lanterne et quelques chandelles d’un sou, un couteau de poche et une large gourde en peau. Le principal chargement consistait en deux assortiments complets de vêtements de rechange – outre mes habits de voyage en velours campagnard, mon paletot de marin et un chandail en tricot – quelques livres, ma couverture de voyage qui, elle aussi en forme de sac, me faisait double enveloppe pour les nuits froides. La réserve permanente était représentée par des plaquettes de chocolat et des boîtes de saucisses boulonnaises. Tout cela, à l’exception de ce que je portais sur moi, fut facilement entassé dans le sac en peau de mouton et, par une heureuse inspiration, j’y ajoutai mon havresac vide, plutôt par commodité de portage que dans la pensée qu’il pourrait m’être nécessaire au cours de mon voyage. Pour les besoins les plus pressants, je pris un gigot froid de mouton, une bouteille de beaujolais et une provision importante de pain bis et blanc, comme Père Adam, pour moi-même et le baudet ; toutefois, dans mon projet, la destination de ces derniers objets était inverse.

edit : orth.

Dernière modification par Manche (02-11-2019 19:50:28)

Hors ligne

#2 01-11-2019 09:28:44

gergy
Membre
Inscription : 09-11-2013
Messages : 202

Re : [Récit + liste] Chemin de Stevenson - Le Puy-en-Velay -> Florac - 6 j

Merci pour ce CR très complet !

Hors ligne

#3 01-11-2019 09:45:08

azerty
Membre
Inscription : 08-01-2018
Messages : 408

Re : [Récit + liste] Chemin de Stevenson - Le Puy-en-Velay -> Florac - 6 j

Que c’est beau. Cette ambiance d’automne est magnifique. On en prend plein les yeux. Comme tu dis tout ça est dans son jus et c’est très bien .

Par contre pas de bol pour les boulangeries  big_smile

A lire ton récit je me rends compte qu’il m’a fallu le double de temps quand jy suis allé .

Qu’importe, j’y retournerai bien chaque année.

Merci pour le partage. L’itinéraire est original.


profil / trombi ici

Hors ligne

#4 01-11-2019 11:10:14

Elya
Membre
Lieu : Loire
Inscription : 16-01-2019
Messages : 61

Re : [Récit + liste] Chemin de Stevenson - Le Puy-en-Velay -> Florac - 6 j

Merci pour ce partage détaillé  smile

Hors ligne

#5 01-11-2019 18:15:54

Serval
Carpe diem
Lieu : Entre Monts Martre et Parnasse
Inscription : 15-06-2018
Messages : 514
Site Web

Re : [Récit + liste] Chemin de Stevenson - Le Puy-en-Velay -> Florac - 6 j

Splendide, merci pour cet agréable récit (qui fait revivre des souvenirs), tes belles photos d'automne et les extraits de RL Stevenson. smile


Jamais je n'ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi, si j'ose ainsi dire, que dans les voyages que j'ai faits seul, et à pied. (J.-J. Rousseau)
L'escargot ne recule jamais ! (A. Vialatte)

Trombinoscope | Tour de Bretagne (GR 34) - De Concarneau à Auray

Hors ligne

#6 01-11-2019 18:55:01

laxmimittal
Membre
Inscription : 23-10-2016
Messages : 1 641

Re : [Récit + liste] Chemin de Stevenson - Le Puy-en-Velay -> Florac - 6 j

@ Manche,

merci pour ce récit bien plaisant et ces belles photos. smile smile smile

as-tu eu froid avec ton panyam 450 ? comment s'est comporté ta tente ?

L.


La touche Majuscule de mon ordinateur fonctionne mal.

Hors ligne

#7 01-11-2019 19:30:35

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 226

Re : [Récit + liste] Chemin de Stevenson - Le Puy-en-Velay -> Florac - 6 j

laxmimittal a écrit :

#544023as-tu eu froid avec ton panyam 450 ? comment s'est comporté ta tente ?

Bonjour laxmimittal,
J'ai très bien dormi dans le Panyam 450.
J'avais de la marge avec les températures plutôt douces cette année.
J'ai même parfois un peu ouvert le zip pour ne pas avoir trop chaud.
Pour la tente, rien à dire non plus. Il n'a pas plu la nuit, et le vent n'était pas trop fort.
J'ai à chaque fois dormi avec une "porte" de la toile extérieure grand ouverte.

Dernière modification par Manche (01-11-2019 19:31:17)

Hors ligne

#8 02-11-2019 15:36:47

brons07
Membre
Inscription : 27-06-2015
Messages : 74

Re : [Récit + liste] Chemin de Stevenson - Le Puy-en-Velay -> Florac - 6 j

merci pour le retour
Que de souvenirs , ma première rando itinérante ( en juillet 2013) , ça me donne envie de refaire le gr70 à l'automne.
les "menhirs" sont des montjoies, qui évitent de se perdre dans la neige ou le brouillard.

Hors ligne

#9 02-11-2019 15:59:38

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005
Messages : 1 925
Site Web

Re : [Récit + liste] Chemin de Stevenson - Le Puy-en-Velay -> Florac - 6 j

Sympa ! Tiens, boum, je colle le lien dans le Wiki.


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)

Hors ligne

#10 14-11-2019 22:37:35

gafyroots
Membre
Lieu : Bordeaux
Inscription : 10-02-2017
Messages : 597

Re : [Récit + liste] Chemin de Stevenson - Le Puy-en-Velay -> Florac - 6 j

Merci beaucoup pour nous faire revivre à nombre d'entre nous de beaux souvenirs de cette superbe randonnée. Je la referais à l'automne c est certains  wink

Le Panyam 450 sans problème à mon avis, il y avait même de la marge!


Marcher, c'est retrouver son instinct primitif, sa place et sa vraie position, son équilibre mental et physique. C'est aller avec soi, sans autre recours que ses jambes et sa tête. Sans autre moteur que celui du coeur, celui du moral. J. Lanzmann

Hors ligne

#11 14-11-2019 22:58:15

Manche
Membre
Inscription : 27-08-2018
Messages : 226

Re : [Récit + liste] Chemin de Stevenson - Le Puy-en-Velay -> Florac - 6 j

Merci à tous pour vos messages.
J'ai bien profité de cette douceur automnale.
Quinze jours plus tard, ce n'est plus du tout la même météo : http://www.meteofrance.com/previsions-m … zere/48190

Dernière modification par Manche (14-11-2019 22:58:44)

Hors ligne

#12 15-11-2019 22:50:19

Ghaspar
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 04-11-2019
Messages : 27

Re : [Récit + liste] Chemin de Stevenson - Le Puy-en-Velay -> Florac - 6 j

Un super récit qui me rappelle mon passage sur le gr70. Toujours autant de plaisir revoir ce chemin smile

Hors ligne

Pied de page des forums