#51 06-01-2022 17:42:44

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005
Messages : 2 542

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Ith a écrit :

Une baffe!   big_smile  big_smile

(la prochaine fois c'est direct JJ ! )

lol


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)
Si Edition sans raison indiquée : GolgOrth, Sainte Axe, petites précisions diverses...

En ligne

#52 06-01-2022 18:32:44

florencia
Membre
Lieu : 71
Inscription : 11-11-2011
Messages : 5 536

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Salut smile

A quel moment on doit ajouter du bois, augmenter le calibre ? J'imagine que trop tôt ça étouffe, trop tard il n'y a plus assez de chaleur et ça ne prend plus (la chaîne est rompue) ? Comment savoir ?

Perso, sur neige, je trouve que le plus 'simple" et efficace est de faire un feu avec une construction inversée, les plus gros diamètres en bas jusqu'aux plus petits en haut, sur un tapis de bois humide pour isoler le tout. En décaissant la neige avant installation, on a une bonne protection contre le vent.
Plus pratique à allumer et moins de risque d'étouffer. Quand le feu a bien pris, on peut alimenter de nouveau.

Un grand merci pour ton récit. J'ai beaucoup aimé lire la retranscription de ta découverte de ces vastes étendues blanches, de ses lumières et de ses silences en particulier wink

Flo


Réalisations DIY
_ _ _ _ _ _ _ _ _

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle !" -Paulo Coelho.

Hors ligne

#53 06-01-2022 18:44:47

You
Ptit lapin givré
Lieu : RP
Inscription : 27-08-2005
Messages : 2 542

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Voilà.
Chercher "top down fire" sur Youtube, il doit y avoir des tutos corrects.


There is a curse. They say : "May You Live in Interesting Times" (Terry Pratchett)
"Le froid est pour moi le prix de la liberté" (Elsa, Reine des Neiges) / "La météo, c'est dans la tête" / φ / (⧖)
Si Edition sans raison indiquée : GolgOrth, Sainte Axe, petites précisions diverses...

En ligne

#54 06-01-2022 19:27:18

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Messages : 1 819
Site Web

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Salut, c'est cool de te lire. Ça confirme qu'on a besoin d'une session grand froid avec les initiés, décrire comment on allume un feu par écrit ce n'est pas simple smile

Pour garder les pieds secs au bivouac j'utilise deux sacs poubelles de salle de bain pour isoler mes chaussettes chaudes de mes chaussures mouillées. Ça ne marche pas trop mal !


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

Hors ligne

#55 06-01-2022 19:33:50

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007
Messages : 3 948

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Il n’y a pas réponse définitive à ta question sur quand faut-il ajouter le feu. A moins de faire le chibani et de dire : « ça dépend ».

Je dirais toujours attendre un peu quand on pense que c’est le bon moment.



Joy Supertramp a écrit :

#638258Pour garder les pieds secs au bivouac j'utilise deux sacs poubelles de salle de bain pour isoler mes chaussettes chaudes de mes chaussures mouillées. Ça ne marche pas trop mal !

Plus simplement on peut retirer la semelle de propreté pour la sécher et grâce au volume gagné mettre une grosse paire en laine ou pile.

Mais si on a les chaussures trempées sans feu le sac poubelle est inévitable.


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

#56 06-01-2022 19:47:31

Ytreza
Têtu comme un mulet
Lieu : Déraciné
Inscription : 06-01-2020
Messages : 1 082

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Ok, j'ai effectivement vu ça dans un tuto ce matin. C'est un peu contre-intuitif, je croyais que les flammes chauffaient plus efficacement que les braises.
Au final, ne peut-on pas faire un mélange des deux ? Un feu "tipi" classique posé sur des bûches plus grosses (fendues cœur vers le haut) ?

Un dessin vite fait pour illustrer :

7SLfRXZJT.PXL_20220106_1843096362.jpeg

Hâte d'aller pratiquer dans la forêt derrière chez moi, en plus vu le climat ici, ça doit tout être bien détrempé comme il faut big_smile

Hors ligne

#57 06-01-2022 19:51:00

Ytreza
Têtu comme un mulet
Lieu : Déraciné
Inscription : 06-01-2020
Messages : 1 082

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Ok pour les chaussettes mouillées. Plutôt la solution 3/ du coup (VBL au camp).
A noter que la semelle des salomon toundra n'est pas amovible.

Edit : juste, avec seulement un VBL entre chaussette et chaussure, on ne risque pas de transpirer dans les chaussettes sèches ? (c'est pour ça que dans solution 3/ je proposais 2 VBL)

Dernière modification par Ytreza (06-01-2022 19:52:25)

Hors ligne

#58 06-01-2022 19:55:22

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 162
Site Web

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Joy Supertramp a écrit :

#638258Pour garder les pieds secs au bivouac j'utilise deux sacs poubelles de salle de bain pour isoler mes chaussettes chaudes de mes chaussures mouillées. Ça ne marche pas trop mal !

Sauf que dans le froid, toutes les solutions pour retirer l'humidité de ses pompes avant le lendemain sont bonnes à prendre. Et pour ce faire, il faut exploiter au maximum la chaleur produite par le corps.

Tu arrives au bivouac, tes pieds sont chauds, tu les laisses fumer jusqu'à avoir froid, tu enfiles tes chaussons ou moufles, tu recommences dès que possible (sans même y penser, juste une bonne habitude au bivouac). Tu sors dehors, tu enfiles tes pompes (que tu as bien pris soin de laisser fumer autant que possible, bien ouvertes dans un courant d'air), un peu d'humidité va aller dans tes chaussettes, etc. Venu le moment de se coucher, tes chaussettes humides passent sur tes épaules et tu enfiles celles de nuit ou direct tes chaussons.

Mais finalement c'est une question de contexte, il ne peut pas y avoir de réponse toute faite. Parfois il vaut mieux les mettre directement dans le SDC, dans un sac imper ou non, cela dépend quelle dose d'humidité peut encaisser le SDC à ce moment là, quelles sont les prévisions du lendemain, quel taux d'humidité il y a dans l'air, les températures. Parfois tu vas laisser tes pompes geler, parfois tu vas tremper ton SDC sciemment pour sécher le plus d'affaire possible (un SDC, été comme hiver, ça se sèche dès que possible au premier rayon de soleil) et parfois il n'y a pas de bonnes solutions et tu devras gérer au mieux ce qui arrive  smile

Dernière modification par jeanjacques (06-01-2022 20:00:25)


Super poney

Hors ligne

#59 06-01-2022 20:02:30

Ytreza
Têtu comme un mulet
Lieu : Déraciné
Inscription : 06-01-2020
Messages : 1 082

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

jeanjacques a écrit :

#638264tu enfiles tes chaussons

Pour vaquer dans la neige ?
J'étais surpris de voir que ça isolait plutôt bien du sol, mais clairement pas suffisant pour protéger mes petons par -20 sad

Hors ligne

#60 06-01-2022 20:04:29

Ytreza
Têtu comme un mulet
Lieu : Déraciné
Inscription : 06-01-2020
Messages : 1 082

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

jeanjacques a écrit :

#638264 (un SDC, été comme hiver, ça se sèche dès que possible au premier rayon de soleil)

Pas sûr que ça vaille le coup d'attendre qu'il réchauffe quoi que ce soit, à 66°C nord le 1 janvier  big_smile

Hors ligne

#61 06-01-2022 20:05:38

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 162
Site Web

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

J'entends par chausson un simple fourreau isolé sans semelle ni imperméabilité pouvant se substituer aux chaussures dédiées.

Ytreza a écrit :

#638268Pas sûr que ça vaille le coup d'attendre qu'il réchauffe quoi que ce soit, à 66°C nord le 1 janvier  big_smile

C'est vrai que mon expérience provient de latitude un peu plus au nord... smile

Edit: l'ironie étant de moins moins comprise, je te confirme qu'il est possible de faire sécher un SDC dehors entre décembre et février là haut. Moins que le soleil, c'est le taux d'humidité faible de l'air et le vent qui le permet.

Dernière modification par jeanjacques (06-01-2022 20:14:24)


Super poney

Hors ligne

#62 06-01-2022 20:18:12

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007
Messages : 3 948

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

On aborde le dur :

Il n’existe pas de méthode absolue facile à transporter pour sécher sans feu ses affaires. On doit donc recourir à de «bonnes pratiques» en s’adaptant aux circonstances.

Un froid très sec et du vent (pression de vapeur faible) permettent aux maigres rayons de soleil de sécher ton sac noir exposé 90 degré. Pas de miracle mais mieux que rien.


Les chaussons souples et aérés fonctionnent bien car le problème de nombreuses chaussures d’hiver c’est de limiter l’effet pompe provenant du mouvement du pieds.

Et c’est bien la circulation qui réchauffe le plus efficacement.Le principe est utilisé avec succès dans les mukluks modernes de chez steiger.


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

#63 06-01-2022 20:28:45

Ytreza
Têtu comme un mulet
Lieu : Déraciné
Inscription : 06-01-2020
Messages : 1 082

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

J'ai essayé de faire sécher mon quilt un soir en l'étendant sur la tente dans un léger vent. Mais il n'a pas séché, l'humidité a gelé avant.

Hors ligne

#64 06-01-2022 20:37:23

ith
Version Light
Inscription : 08-03-2007
Messages : 3 948

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Ytreza a écrit :

#638276J'ai essayé de faire sécher mon quilt un soir en l'étendant sur la tente dans un léger vent. Mais il n'a pas séché, l'humidité a gelé avant.

Le but n’est pas de sécher quelque chose, seulement de baisser son humidité. Il faut être modeste.

Pour faire évaporer 250g d’eau il faut une très grosse quantité d’énergie. C’est pratiquement pareil pour 250ml d’ailleurs.

Pour avoir quelque chance de succès, il faut un sac si possible sans membrane ayant au moins une face foncé, un taux d’humidité très bas et du soleil.

Le vent est un plus. Une petite prière aussi. wink


"The more you carry in your bag, the less you carry on your head"

Hors ligne

#65 06-01-2022 20:50:00

Ytreza
Têtu comme un mulet
Lieu : Déraciné
Inscription : 06-01-2020
Messages : 1 082

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Ok, ça reste bon à savoir.

Hors ligne

#66 06-01-2022 22:49:41

jeanjacques
.
Lieu : Agen
Inscription : 05-06-2010
Messages : 4 162
Site Web

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Tout est tellement imbriqué qu'il est très difficile d'isoler une action.
Dans le cas du séchage du SDC, toute ma pratique concoure à augmenter mes chances d'y arriver, je fais de longue journée et dans le froid j'ai remarqué qu'il était très rentable* de faire une vrai pause sous tente quand le soleil est au plus haut (façon de parler), tout mon matériel est optimisé de sorte que seul ou à deux, il me faut pas beaucoup plus de cinq minutes pour être sous la tente sur mon matelas dans le sac de couchage. Les tentes que j'utilise sont toujours très grandes, très bien aérées, je gère bien mes couches de vêtement pour qu'elles ne soient pas humides. Donc à chaque fois que je rentre dans mon SDC, je vais le chauffer et si les conditions s'y prêtent, le temps de replier la tente, je vais l'étendre un peu dehors.

*occasion de sécher la tente intérieure, plus réparateur et plus économe en calorie qu'une pause où l'on a froid, possibilité de faire fondre un peu de neige en somnolant, évitant ainsi d'y passer 2h le soir, etc

Dernière modification par jeanjacques (06-01-2022 22:50:15)


Super poney

Hors ligne

#67 06-01-2022 22:56:34

Ytreza
Têtu comme un mulet
Lieu : Déraciné
Inscription : 06-01-2020
Messages : 1 082

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Merci pour les précisions. Mon message ironique sur le soleil, c'était surtout parce que la formulation de ton message donnait l'impression que c'était un jeu d'enfant ("un SDC, été comme hiver, ça se sèche dès que possible au premier rayon de soleil").
C'est moi qui ai mal compris ce que tu voulais dire.
Merci de partager ton expérience (je reste toujours impressionné quand je (re)tombe sur tes récits de là-haut...)

Hors ligne

#68 07-01-2022 09:01:54

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Messages : 1 819
Site Web

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

jeanjacques a écrit :

#638264

Joy Supertramp a écrit :

#638258Pour garder les pieds secs au bivouac j'utilise deux sacs poubelles de salle de bain pour isoler mes chaussettes chaudes de mes chaussures mouillées. Ça ne marche pas trop mal !

Sauf que dans le froid, toutes les solutions pour retirer l'humidité de ses pompes avant le lendemain sont bonnes à prendre. Et pour ce faire, il faut exploiter au maximum la chaleur produite par le corps.

Tu arrives au bivouac, tes pieds sont chauds, tu les laisses fumer jusqu'à avoir froid, tu enfiles tes chaussons ou moufles, tu recommences dès que possible (sans même y penser, juste une bonne habitude au bivouac). Tu sors dehors, tu enfiles tes pompes (que tu as bien pris soin de laisser fumer autant que possible, bien ouvertes dans un courant d'air), un peu d'humidité va aller dans tes chaussettes, etc. Venu le moment de se coucher, tes chaussettes humides passent sur tes épaules et tu enfiles celles de nuit ou direct tes chaussons.

Mais finalement c'est une question de contexte, il ne peut pas y avoir de réponse toute faite. Parfois il vaut mieux les mettre directement dans le SDC, dans un sac imper ou non, cela dépend quelle dose d'humidité peut encaisser le SDC à ce moment là, quelles sont les prévisions du lendemain, quel taux d'humidité il y a dans l'air, les températures. Parfois tu vas laisser tes pompes geler, parfois tu vas tremper ton SDC sciemment pour sécher le plus d'affaire possible (un SDC, été comme hiver, ça se sèche dès que possible au premier rayon de soleil) et parfois il n'y a pas de bonnes solutions et tu devras gérer au mieux ce qui arrive  smile

Ce n'est pas comme ça que je fais personnellement mais j'en prends note pour si un jour ma méthode venait à ne pas fonctionner. Deux différences probablement entre nous : 1) au pire en arrivant au bivouac mes chaussettes sont humides (jamais mouillées) car je transpire peu, et 2) je pers mes pieds quasi instantanément dans le froid rendant l'idée d'y faire sécher un truc assez désagréable. ( Pas plus tard qu'hier matin, j'ai perdu tout mon pied gauche de 8h a 13h (blanc/insensible) et la moitié du droit. Le tout en marchant, je te dis pas en statique.

Donc pour ma part c'est : arrivée au bivouac, changement de chaussettes pendant que j'ai encore l'énergie de chauffer les nouvelles, sacs poubelle, dans les chaussures. Les chaussettes du jour démarrent leur séchage dans ma poche et elles finiront la nuit dans le SDC. Ça ne m'est encore jamais arriver d'avoir à les remettre mouillées.


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

Hors ligne

#69 07-01-2022 16:07:30

Ytreza
Têtu comme un mulet
Lieu : Déraciné
Inscription : 06-01-2020
Messages : 1 082

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Fire wars, episode IV : un nouvel échec

Essai aujourd'hui dans des conditions assez mauvaises (donc excellentes). Il est tombé 2 - 3 flocons ce matin, tout est très humide. Vent léger, pas trop gênant.

Matériel :
- couteau lame 13 cm, scie rétractable, opinel, firesteel, allumettes tempête, 2 briquets, une bougie chauffe-plat, trois cotons vaselinés.

Etape #1 : trouver un arbre mort (5 min)
Le premier arbre mort sur pied que je trouve est pourri :
7SMzD8ZvL.PXL_20220107_121309912.s.jpeg

J'en trouve un autre plus prometteur :
7SMzDiDZy.PXL_20220107_121327358.s.jpeg 7SMzDpTfA.PXL_20220107_121748393.s.jpeg 7SMzDyxVi.PXL_20220107_122130973.s.jpeg
Quand je gratte (photo du milieu) ça semble bien sec. Les branches se brisent d'un coup en faisant un bruit sec.

Etape #2 : débiter l'arbre (15 min)
7SMzDVpQP.PXL_20220107_123325124.s.jpeg
Je prends soin de poser le tout sur mon sac et le sac de la tente pour isoler de l'humidité du sol.

Etape #3 : débiter le gros calibre et construire la base (15 min)
J'isole ma construction du sol avec des branches relativement humides et je dispose le plus gros calibre dessus, cœur ouvert vers le haut :
7SMzDKokc.PXL_20220107_123319280.s.jpeg 7SMzE5zCa.PXL_20220107_124234785.s.jpeg
Note : pas évident de bâtonner ces sections (diamètre ~ 10 cm).

Même chose avec les branches plus minces, disposées sur la base :
7SMzEd2c9.PXL_20220107_125107057.s.jpeg

Etape #4 : préparer le petit bois (20 min)
J'écorce quelques branchettes (taille d'un doigt) :
7SMzEjAoV.PXL_20220107_125114901.s.jpeg 7SMzEpp8Y.PXL_20220107_125203412.s.jpeg

Malheureusement, les brindilles récoltées au bout des branches de l'arbre sont détrempées jusqu'au cœur :
7SMAvPD46.PXL_20220107_125253395.s.jpeg

Du coup je taille du petit bois à partir de gros calibre (pas si évident) :
7SMzEvGZ6.PXL_20220107_125611895.s.jpeg 7SMzECl9w.PXL_20220107_125914498.s.jpeg

Voilà ce que ça donne :
7SMzEK6i1.PXL_20220107_125958812.s.jpeg

Je saupoudre de copeaux :
7SMzESNZm.PXL_20220107_130041098.s.jpeg

Je tente de cramer au briquet une des branchettes taillées. Ca a du mal à prendre. Du coup je les affine encore.
7SMzEYGhh.PXL_20220107_130939997.s.jpeg

Ces branchettes fines viennent former une pyramide au-dessus de l'allume-feu (coton vaseliné) :
7SMzF6ZXl.PXL_20220107_131424694.s.jpeg

Etape #5 : allumage
Ca paraît prometteur... en tout cas je me suis appliqué ! Je tente d'abord d'enflammer le coton au firesteel, mais peine perdue. Allumettes et briquet, pas mieux. Ca brûle vaguement en surface, la vaseline ne prend pas. J'en ai trop mis ? Trop compact ?

J'enlève le coton, essaie avec les petites allumettes tempête. Mais elles brûlent trop vite, pas le temps de communiquer la flamme.

La meilleure tentative reste la bougie chauffe-plat. Deux trois brindilles prennent mais pas plus.

Temps de préparation du feu : 1h. Temps d'essai allumage avant abandon : 45 min.

Je vais voir ce que je trouve en allume-feu industriels type bois compacté au supermarché. C'est quand même ce qui marche le mieux j'ai l'impression. Dommage que j'ai oublié mes pastilles d'esbit au fond du placard hmm

Envoyez les claques lol

Hors ligne

#70 07-01-2022 16:21:43

Ytreza
Têtu comme un mulet
Lieu : Déraciné
Inscription : 06-01-2020
Messages : 1 082

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

ith a écrit :

#638205on amorce la chaîne pyrotechnique boute feu + allume feu en essayant de maximiser  le contact comburant+carburant tout en limitant les sources de refroidissement (humidité, vent..) en prenant bien soin de concentrer la chaleur produite (surtout au départ).

En fait je pense que c'est ça que je n'arrive pas à faire.

Hors ligne

#71 07-01-2022 16:55:02

tacheton
Membre
Inscription : 05-09-2018
Messages : 721

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

lol je suis fan du détail avec les photos, car j'ai aussi bien merdonné une fois ou deux. Je dirais aussi que c'est super dense ton tas. Je me suis sauvé en balançant tout, un kleenex avec du gel hydroalcoolique (je vais passer sous silence l'essai d'utilisation de la doublure de la doudoune du petit qui avait un trou dans sa poche) et un ajout brindille par brindille, bien aéré, ça a créé une zone plus chaude et lentement j'ai ajouté du petit bois, un par un. Un temps de dingue pour sentir le jambon.
C'est super intéressant donc continu s'il te plait, je lurke avec grand intéret : On va finir comme chez les survivaliste a parler feu non stop (perso j'ai acheté un réchaud gaz inversé, problème-> solution rapide de feignant)

Hors ligne

#72 07-01-2022 17:03:43

marcheur75
Membre
Inscription : 22-02-2009
Messages : 3 770

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

N'y avait-il pas aujourd'hui dans les environs des bouleaux ?

Même question pour la Finlande ? Je crois que la Finlande, comme les Pays baltiques et la Russie, possède des forets de bouleaux.

L'écorce de bouleau est un excellent démarreur de feu en été et au printemps, au même titre que les épines de pin, sinon mieux. Je ne sais pas pour l'hiver.

En général, dés que je croise un bouleau j'en prélève un petit copeau d'écorce.


Je n'ai pas lu tous les livres, hélas ! Mais la chair est réjouissante...

Hors ligne

#73 07-01-2022 17:07:58

Joy Supertramp
Sempervirens
Inscription : 25-03-2019
Messages : 1 819
Site Web

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Comme tacheton je pense que tout ça est un peu trop compact, du coup l'air n'arrive pas par en dessous alors que c'est ce qu'on veut.

Je trouve toujours ça magique de voir un feu galérer et s'éteindre, et de réussir à le ranimer en décalant juste une ou deux bûches de quelques millimètres !

Avec ton coton vaseliné, à ta place je commencerait par l'allumer , puis je le placerai doucement sous deux ou trois brindilles, et de là tu alimentes petit à petit, une par une, en augmentant les sections... Et tu croises les doigts smile


Edit sans précision : ortho ou faute de frappe !

Liste montagne été top confort

Hors ligne

#74 07-01-2022 17:48:57

tolliv
Membre
Lieu : Toulouse
Inscription : 06-09-2016
Messages : 5 843
Site Web

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

Je ne fais pas de feu de bois en randonnée car c'est interdit d'en faire dans les endroits où je vais.
Mais je me souviens avoir reçu une boite de Chimie 2000 pour le noël de mes 10 ans :
Il faut que le bois atteigne >150°C pour que l'humidité résiduelle s'évapore (même sur du bois sec) puis ensuite >300°C pour que les cellules du bois s'oxydent (fusion des atomes de carbone, d'hydrogène et de dioxygène) en créant de la chaleur. Cette chaleur permettant de chauffer du bois plus gros qui va lui-même créer de la chaleur, etc .. d'où une réaction en chaine difficile à maitriser (surtout en Corse l'été).
Si tu n'arrives pas à maintenir une température suffisante, tu n'auras que la première phase sans atteindre la suivante.
C'est pour ça qu'on ne peut pas arriver à faire monter en température un gros bout de bois avec une simple allumette. On le pourrait si le feu était bien isolé thermiquement tout en laissant entrer assez de dioxygène, et si l'allumette durait très très longtemps.


"La vie est trop courte pour être petite"

Mes récits désopilants publiés sur RL, mes bricolages et quelques idées saugrenues : >> ICI <<

En ligne

#75 07-01-2022 17:50:18

Gunnar
à pieds
Inscription : 11-04-2021
Messages : 859

Re : [Récit + liste] Le pays blanc : premiers pas en Finlande

S'il y a un déséquilibre dans la triangulation du feu c'est le bordel. Là effectivement il semble que ce soit le cas. Quand on a pas trop froid aux mains et qu'on a le temps on peut faire des feather sticks, très efficaces, tu trouveras plein de vidéos sur youtube. Je ne sais pas si tu as mis longtemps à préparer tout ça mais si c'est le cas le bois refendu a pu absorber l'humidité ambiante si tu ne l'a pas protégé, pareil pour ton coton vaseliné si tu ne l'a pas sorti vraiment au dernier moment.

A chaque étage laisses un peu d'air entre chaque pièce de bois, ne les colle pas les unes aux autres. Parfois quand il a beaucoup plu, je pars sur des sections un peu plus grosses à refendre car tu auras plus de chances de trouver du bois sec au coeur. En schématisant beaucoup quand il a beaucoup plu ou qu'il y a beaucoup d'humidité ambiante, selon les essences, le bois peut être humide sur environ 2cm sur sa périphérie ce qui veut dire qu'une section de diamètre de 4cm sera humide jusqu'au coeur.

Persévères, ça va payer.


(modifié pour correction)

Dernière modification par Gunnar (07-01-2022 17:51:23)


« Le destin brasse les cartes mais c’est nous qui les jouerons » Bernard Moitessier

En ligne

Pied de page des forums