Aller au contenu

#1 09-07-2022 22:11:38

cyr
Membre
Inscription : 30-09-2012

[Couture] Tuto / CR : sac de couchage / couette apex 133 g/m2

Bonjour à tous,

Je viens de terminer la couture d'une couette refermable en sac de couchage en isolation synthétique "Climashield Apex 133 g/m2". C'est en réalité la quatrième que je réalise, et j'ai maintenant une technique relativement bien rodée. J'ai pris quelques photos pour en faire profiter les copains ! Bien entendu, je ne prétends pas à l'originalité absolue, vous avez dû voir passer des projets très similaires dans ce forum ou ailleurs.


Le pourquoi
Avant de rentrer dans le vif du sujet, quelques mots sur les "choix de design", l'utilisation, et pourquoi je pense que c'est un projet de couture très raisonnable. Il s'agit avant tout d'un couchage le plus polyvalent possible, utilisé typiquement en randonnée à vélo l'été, mais également parfois en voyage "en dur".

Le sac de couchage/couette présenté ici n'est certainement pas le plus optimisé au niveau du poids, que ce soit au niveau des matériaux ou de la forme. Néanmoins, exactement la même technique de fabrication peut être utilisée pour la couette de vos rêves.

Il peut être utilisé de différentes façons :
    - refermé en sac de couchage
    - complètement ouvert en "couette"
    - ouvert uniquement au niveau des pieds
Cela lui donne de mon point de vue une très grande polyvalence, notamment pour ce qui est de la plage de température dans laquelle il peut être utilisé.

Ci-dessous une photo de la collection complète : il y en a un pour chaque membre de la famille (celui dont je décris la construction ici est le plus grand). Tous ont comme isolation du "Climashield Apex 133 g/m2 (ou 4 oz/yd2)", d'après ce que j'ai pu glaner sur internet cela équivaudrait à une température de confort de l'ordre de 5 à 10°C (jamais testé à ces températures). De l'apex de 133 g/m2 peut paraître trop chaud pour l'utilisation visée, mais il ne faut pas oublier que l'isolation représente à peine plus que la moitié du poids total du sac : en diminuant l'isolation par deux, on ne diminue pas du tout le poids dans les mêmes proportions. Cela aurait plus de sens avec une enveloppe plus légère.

7Xt9MTJOW.collection_couettes_apex.s.jpeg

Les tissus de l'enveloppe sont différents d'un sac à l'autre, mais globalement pour l'extérieur je choisis un tissu déperlant autour de 50 g/m2. Pour l'intérieur, je pense que c'est important d'avoir un tissu confortable au toucher. On peut évidemment utiliser des tissus bien plus légers, mais plus chers et un poil plus fragiles.

Trois des sacs (dont celui que je présente en détails) sont identiques en construction : ils sont rectangulaire avec une fermeture éclair qui court sur trois des côtés, et qui permet de le refermer plus ou  moins. Le dernier (gris et vert sur la photo) et plus optimisé : le tissu de l'enveloppe est plus léger, il est très légèrement trapézoïdal, et surtout il ne peut se refermer sur les 50 premiers cm au niveau des pieds (comme un quilt, pour faire simple) : au niveau du torse, des sangles qui passent sous le dormeur ou sous le tapis de sol permettent de le maintenir fermé.

C'est la différence de construction qui explique le fait que le poids n'est pas proportionnel à la surface totale de la couette (en particulier, le plus petit sac a un tissu intérieur très lourd). Voilà les dimensions et poids des différents modèles (c'est le dernier de la liste, le plus grand, que je détaille ensuite). Tous les tissus ont été achetés chez "extremtextil", par internet.

Longueur (cm)Largeur dépliée (cm)Poids (g)isolationtissu internetissu externe
10095390Apex 133 g/m2Cotton/Polyester-blend with Cocona, 120 g/m2PTX Endurance, 60g/m2
130100400Apex 133 g/m2PTX Quantum, 35g/m2PTX Endurance, 60g/m2
190135 (tête) - 100 (pieds)630Apex 133 g/m2momentum M50 (?)momentum M50 (?)
185145760Apex 133 g/m2PTX Quantum, 35g/m2PTX Endurance, 60g/m2

La couette que l'on détaille ici fait donc 185 cm x 145 cm dépliée. Repliée en sac de couchage, c'est relativement confortable pour un adulte pas trop large d'épaule (je mesure 1.75 pour 66 kg et ça me convient). Dès que l'on peut ouvrir un peu le sac au niveau du torse c'est plus que royal. Les 145 cm de large correspondent évidemment à la largeur du tissu, ce qui évide de faire des aboutages.

Je pense enfin que c'est un très bon projet de couture, parce qu'on trouve difficilement ce genre de sacs dans le commerce (surtout dans les petites tailles). C'est surtout un projet relativement facile : les coutures sont longues mais droites, et il n'y a vraiment pas besoin de précision grâce à la relative élasticité des tissus et de l'isolation dans ces dimensions.


Matériel et prix
Le type de tissu est détaillé dans le tableau ci-dessus, et le sac en utilise environ 2m. Il utilise aussi environ 3m de fermeture éclair (taille 3) : 2 m (longueur) + 1.45 m/2 (largeur). Cela m'a coûté environ 24 € pour le tissu interne, 24 € pour le tissu externe, 28 € pour l'isolation, 8 € de fermeture éclair (avec 2 tirettes), soit environ 90 € hors frais de port (j'ai mis 5 euros pour le fil, que j'avais déjà), environ 100 euros frais de port inclus (ils étaient partagés entre deux couettes).

N'importe quel machine à coudre fait l'affaire avec ces tissus très fins (avec une aiguille de taille 60 ou 70), et les premiers sacs ont été réalisés sur une ancienne machine domestique singer. Ceci dit, je suis passé récemment à une machine (toujours ancienne et domestique) avec entraînement du tissu par le dessous et par le dessus : je trouve que ça aide vraiment avec ces tissus très glissants. A défaut, je trouve que ça aide de bien tendre le tissu avec les deux mains, une avant l'aiguille, l'autre dernière l'aiguille.

Parce que la fermeture éclair est utilisée pour guider la couture, un pied spécifique pour fermeture éclair est très utile.

Et pour tenir les tissus avant couture, je suis adepte des petites pinces à linge de couture, que je trouve très souvent plus pratiques que les aiguilles et beaucoup plus rapides à mettre.


Méthode
L'idée générale c'est de coudre ensemble, sur trois côtés, toutes les couches ensembles (de "bas en haut" : isolation, tissu interne, fermeture éclair, tissu externe). On retourne ensuite la "pochette" ainsi obtenue (l'isolation se retrouve à l'intérieur comme prévu), et on ferme le côté restant (côté tête). J'ai également ajouté une couture, une fois la couette retournée, sur la fermeture éclair. Cela renforce un peu l'accroche de la fermeture éclair et "plaque" le tissu le long de la fermeture.

Le point délicat, c'est de bien composer le mille feuille dans le bon ordre, et d'orienter les tissus dans le bon sens. L'isolation se trouve à l'extérieur du mille feuille. Les deux tissus formant l'enveloppe sont l'un contre l'autre, face "externe" contre face "externe" (pour que la face externe se retrouve bien à l'extérieur une fois que l'on retourne la poche). Entre les deux, on intercale la fermeture éclair. Le schéma ci-dessous pourrait aider...
7XuPcrn8l.schCouture.png


Photos et détails du projet
En pratique, je commence par découper proprement le tissu externe, qui me sert de référence tout au long du projet. J'arrondis largement les deux coins au niveau des pieds, pour que la fermeture éclair puisse facilement être cousue. Les tissu interne et l'isolation sont découpés avec un peu de marge.

J'empile ensuite les deux tissus avec la fermeture éclair entre eux, et je commence par les solidariser par une première couture, assez loin des dents de la fermeture éclair. Théoriquement, on pourrait coudre directement tout l'empilement (avec l'isolation), mais il y a beaucoup plus de chance de tout déformer : je préfère faire cela en deux temps. La photo ci-dessous montre ce premier empilement, noter que le tissu rouge (le tissu interne) n'a pas encore été recoupé, et que les tissus sont posés face externe contre face externe.
7XuQgP5wj.empilement_sans_isolation.s.jpeg

Plus précisément, je couds d'abord une moitié (en partant "des pieds" et en suivant une fermeture éclair), puis je réajuste le tissu et je couds l'autre moité. Cela permet de rattraper un peu de jeu si les tissus bougent l'un par rapport à l'autre. Le point délicat, ce sont évidemment les coins (même s'ils sont arrondis).

Concernant la fermeture éclair, les dents sont orientées vers l'intérieur de l'ouvrage, et côté tissu externe (le tissu bleu). J'enlève toutes les glissères et je sépare les deux demies fermetures avant la couture. J'ajoute une dizaine de cm de marge pour aider à l'installation des glissières en fin d'opération. Les deux demies fermetures éclair se recouvrent de quelques centimètres "côté pieds" : cela bloque la glissière. Les photos ci-dessous montrent ce détail au moment de la première couture, et une fois que le sac est terminé.
7XuQYLbHN.recouvrement_fermeture.s.jpeg 7XuR2Yl1O.fermeture_pieds.s.jpeg

Je place ensuite cette enveloppe sur l'isolation, et je couds le tout ensemble. C'est là que le pied spécifique pour fermeture éclair est très utile. Il permet de se laisser guider par la fermeture éclair (cela fonctionne bien même à travers le tissu externe vu qu'il est relativement fin) et de faire une couture régulière à 2-3 millimètres des dents.
7XuROnRKT.couture_isolation_edit.s.png

Comme à l'étape précédente, je fais cela en deux fois en réajustant l'isolation entre les deux coutures. Je n'ai eu aucun souci à coudre l'isolation directement sans protection particulière (certains tutoriels conseillent de mettre un tissu supplémentaire entre l'isolation et la machine à coudre). L'isolation a tendance a "s'étirer" au cours de la couture : les pinces à linge disposées régulièrement sont utiles pour vérifier que l'on ne dérive pas trop. Pour contrecarrer cet effet, j'utilise ma main gauche pour "pousser" un peu l'isolation lors de la couture.

On peut ensuite bien recouper tous les tissus le long de la fermeture éclair, et retourner le sac. J'effectue alors une deuxième couture un peu plus loin des dents de la fermeture éclair, pour renforcer l'attache et plaquer le tissu.
7XuSi957L.couture2.s.jpeg

L'avant dernière étape, c'est de remettre les glissières sur les fermetures éclair. Il faut installer les deux glissières tête-bêches comme sur la photo ci-dessous. Je les installe en partant de la tête : la première referme la fermeture et elle est en général assez facile à passer si les fermetures sont coupées bien proprement. La seconde est installée de façon à ouvrir la fermeture éclair qui vient d'être refermée. C'est en général plus difficile, et je trouve utile de couper une demie fermeture un peu plus courte que l'autre : on enfile déjà la glissière sur la plus longue, et on peut l'attraper pour tirer dessus et forcer la glissière à passer (d'où l’intérêt d'avoir un peu de rab en longueur). Il faut absolument partir d'une fermeture complètement fermée pour que ça marche. Si on y arrive pas, on peut ouvrir un peu
les mâchoires de la glissière avec un outil, les passer sur la seconde rangée de dents et les refermer doucement à la pince.
7XuSQFr6o.glissires.s.jpeg

Enfin, on coupe l'excès de tissu et de fermeture éclair au niveau de la tête, et on ferme ce côté. On peut soit utiliser un tissu supplémentaire, soit comme ici utiliser l'excès du tissu externe pour faire un ourlet. Dans tous les cas, il faut être sûr de bien coudre dans l'isolation pour bien l'ancrer sur ce côté également. Sur ce sac, je l'ai prise directement dans l'ourlet. Ci-dessous, une photo de la préparation de l'ourlet et le résultat final.
7XuT3a3EV.preparationOurlet.s.jpeg 7XuT4JNPy.ourletFini.s.jpeg

J'espère que cela pourra être utile à quelqu'un !

Hors ligne

#2 09-07-2022 23:16:52

oli_v_ier
Administrateur
Inscription : 24-01-2005
Site Web

Re : [Couture] Tuto / CR : sac de couchage / couette apex 133 g/m2

Waouuu!  pouce  pouce  pouce
Merci pour ce super tuto !


La marche ultra-légère n'est pas un but, mais un moyen. "Un sac lourd est un sac bourré d'angoisse."
Mon équipement pour l'Islande 2008 en détail.

Hors ligne

#3 10-07-2022 09:36:25

ester
Membre
Lieu : Bzh
Inscription : 23-08-2011

Re : [Couture] Tuto / CR : sac de couchage / couette apex 133 g/m2

Merci pour le partage, Cyr. smile

Intégré au Wikismile


Grâce à vous, j'avance ! merci !  smile

Hors ligne

#4 17-08-2022 13:34:14

Wil38
Membre
Inscription : 17-08-2022

Re : [Couture] Tuto / CR : sac de couchage / couette apex 133 g/m2

Hey super ton partage.
T'a un retour d'expérience sur ton produit ses avantages/inconvénients ?
Je suis comme tout le monde , à la recherche d'un sac avec un bon ratio chaleur trouvant son équilibre entre :  poid/volume , résistance/durabilité et imper/respirabilité.
Qu'est ce que sa donne la combinaison apex pertex  ??
Merci cyr

Hors ligne

#5 17-08-2022 16:11:45

cyr
Membre
Inscription : 30-09-2012

Re : [Couture] Tuto / CR : sac de couchage / couette apex 133 g/m2

Oui je peux faire un retour, mais je ne suis pas sûr qu'il sera très utile... Pour info, j'ai la couette la plus ancienne (vert/gris) depuis 4 ou 5 ans, et je l'ai utilisée en tout une 20aine de nuits peut-être en tente, et quelques autres fois en voyage en intérieur. Les autres sont plus récentes, et ont été utilisées une ou deux semaines en randonnée à vélo (en tente également).

Premièrement, elles ont l'air de bien tenir dans le temps, aucun souci à déplorer (même si elles n'ont pas été utilisées intensivement, il faut dire). elles sont aussi confortables, y compris à même la peau. Concernant le volume, on arrive à rentrer les 4 couettes dans une sacoche de porte bagage arrière Ortlieb donnée pour 20L. On arrive même à y mettre également 2 matelas "neoair xlite regular" et un matelas décathlon gonflable "ultra léger" de 120 cm (à peu près du même volume que les autres matelas), mais c'est vraiment un peu juste pour bien ferme la sacoche.

Question rapport poids/chaleur, c'est difficile à dire car elles ont été toujours utilisées dans des conditions très clémentes. D'ailleurs, le fait qu'elles puissent être entièrement ouvertes aide grandement à leur polyvalence (c'est la raison de cette construction). La semaine dernière, la température la plus basse que nous ayons eue la nuit était probablement autour de 12°C (et humide). J'ai dormi sans tee-shirt ni collant sans aucun souci.

De mémoire, lorsque j'avais fait mon premier sac je n'avais pas trouvé de sacs commerciaux équivalents qui aient été testés de façon normée, mais j'ai retenu des divers retours que j'avais lus 5°C de température de confort (je ne sais pas ce que ça vaut). Certains fabricants semblaient plus optimistes. A l'inverse, Cumulus fabrique un sac de couchage avec la même isolation donné pour 8°C/3°C (température confort/limite).

J'espère que ça aide, en tous cas n'hésite pas si tu as des questions plus précises ! Il y a des professionnels de ce genre de couette (littéralement) sur le forum qui pourront peut-être compléter ces informations.

Hors ligne

#6 17-08-2022 17:00:21

Wil38
Membre
Inscription : 17-08-2022

Re : [Couture] Tuto / CR : sac de couchage / couette apex 133 g/m2

Je te remercie pour tes informations.
Je suis novice , du coup je m'informe au maximun sur les tissus à privilégier pour un usage intensif en longue randonnée par tout temps surtout froid.
Je vais forcément chercher d'abord celui qui me gardera le plus au chaud sans craindre l'humidité et résistant. J'ai mis le poids/volume en dernier pour m'assurer d'une bonne nuit où je puisse récupérer mes forces.
J'ai fais l'acquisition dernièrement du carinthia def4 (je préfère sac de couchage) et vraiment déçu en terme de durabilité, l'extérieur s'effiloche sur de l'herbe douce et je l'avais pris pour sa robustesse et il s'est avéré très fragile en plus d'avoir froid tout ca pour un poids/volume élevée, autant dire c'est une grosse déception.
Maintenant je vais rechercher de nouveau , en misant encore sur la robustesse et préférant le synthétique, pour cela je m'intéresse à l'apex en garnissage et pertex endurance pour l'enveloppe. Ces deux tissus m'ont l'air d'être de bon matériaux , c'est ce qui m'a fait tomber sur ton post.
Je te remercie pour ton retour et super le partage de ta propre confection c'est vraiment utile.

Hors ligne

Pied de page des forums